Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Jeu 8 Déc - 14:34

Famille Aoki

Famille Chester / Ishikawa

Vive le vent, vive le vent du sable ~


Noël … Une fête très populaire chez les enfants, mais aussi chez les adultes. Pour les enfants, les cadeaux, ne nous mentons pas, pleins de cadeaux. Les adultes, c'est un moment ou la folie est de mise. Des produits d'une qualité unique, que l'on ne prend pas tout le reste de l'année. C'est aussi ça noël, l'esprit festif et de folie. Mais c'est aussi un long moment à partager avec ses proches. C'est pour cela que moi Setsuna Aoki ait décider mon meilleur ami ainsi que sa petite amie à ce moment de partage. Je lui avais dressé l'invitation qu'il fut ravit d'accepter.

Mais dans un élan de partage un peu trop … Fort, j'ai voulu aussi que son fils soit la. Je suis allez à la rencontre donc de son ex. Bloodyne, une femme plutôt belle mais qui me donne tout de même froid dans le dos suite à de récent événement. Je ne la déteste pas particulièrement, mais elle me donne froid dans le dos sûrement. Voyant que j'allais la priver de son fils pour les fêtes je lui ais proposé de venir à cette fête, ainsi que sur sa demande d'un ami.

Pour le coup, j'avais totalement oublié de prévenir Gaara de sa présence et je me demande comment ça allait se passer, je sentais la boulette arriver alors que j'étais un des premier à être au courant de leur relation plus que tendu …. Et c'est aussi moi qui est poussé Gaara à avancer dans ses relations, pour faire revenir son ex devant lui pour une soirée.

Enfin, j'ai tout de même mon excuse à cette oublie, le froid auquel je suis en prise avec mon unique fille Lana, qui sera aussi ici ce soir. En effet, la discussion d'Halloween avec elle me restait encore sévèrement dans la gorge. Mais malheureusement cet argument ne suffit pas à m’ôter de mon rôle de père, quoi que le Ténébreux y arrivera sûrement vu comment c'est parti. Cependant j'ai du tout de même faire un effort et lui reparler, 2 mois sans parler c'était pas vraiment possible on ne va pas se mentir, plus c'est tentative de gamine calculatrice pour essayer d'arranger ça.

Enfin bref, en gros ...Je vous dresse le tableau, cette soirée va être électrique. Je dois avouer que la relation qui me fait le plus peur c'est pas celle avec ma fille, je sais faire un effort pour le paraître, c'est Gaara et Bloodyne … Mais on verra bien, j'ose croire en le fait que ce sont des adultes responsables et que tout se passera bien. Je termine de bien mettre ma cravate en silence, oui même pendant les fête je reste habillé comme un banquier, l'habitude. Enfin je me suis permis une petite folie, une cravate noir avec des flocons blancs. C'est noël un peu de folie !

Sortant de ma chambre, j'arrive en haut de l'escalier, regardant la salle ou tout le monde allez être reçu. Les domestiques terminaient d'installer la longue table ainsi que de la dresser pendant que je viens allumer une cigarette tout en fixant la décoration, le sapin qu'on avait remmené était vraiment grand cette année … Je me souviens qu'on en a chié pour le rentrer, j'ai même du tricher avec les pouvoirs de mes contrats pour le rentrer ici. La décoration faite par les domestiques et Lana était assez sympa mais je ne l'avouerais pas. Avançant un peu sur le couloir à ma droite je viens frapper à une porte :


-Termine de te préparer si c'est pas le cas, ils ne devraient pas tarder.


Pas difficile pour comprendre que ce message était adressé à ma petite Lana, bien que le ton de ma voix était neutre voir plutôt froid. Je me cacherais bien derrière le fais que c'est noël, fais froid la neige etc, c'est dans le thème quoi, mais Lana elle doit savoir que c'est pas pour le thème que je suis comme ça avec elle. Descendant ensuite vers les domestiques, je les félicites pour se magnifique travaille dont ils font preuves.

Alors qu'ils finissent de tout faire, je vais à la fenêtre donnant sur le chemin d'arriver, le décor extérieur était très réussit, bien qu'avec la nuit on avait un peu de mal à bien distinguer le tout. Mais évidemment j'avais prévu le coup, alors que je regarde si quelqu'un peut me voir, je viens claquer des doigts allumant au loin les lumières avec le feu, faisant illuminer mon terrain. Je souris doucement, beaucoup mieux bien mieux.

Les domestiques viennent me voir me disant qu'ils avaient terminé, je leur demande alors de tous se rassembler dans le hall tapant des mains. En attendant qu'ils se réunissent tous dans l'endroit, je m'approche de ma table basse et viens écraser ma cigarette dans le cendrier. Je leur annonce donc :


- Je vous libère de vos fonctions pour aujourd'hui ainsi que demain, allez profité de vos familles et vos proches. Je tiens aussi à vous distribuer vos primes de noël, en gage de ma gratitude de vos services et votre fidélités vis à vis de moi.


Distribuant les généreux chèque à mes domestiques, ses derniers me remercient chaleureusement. Je suis plutôt content, et les laisses rentrer chez eux, bloquant juste  Viktor en privé, qui vient me donner des consignes pour certains plat que j'allais servir ce soir. En effet, il avait préparé un sacré repas mais certaines chose devait être servit avec d'autre. Je le remercie en prenant les instructions et le laisse partir, fermant la porte derrière lui.


- Bon … Espérons que tout ce passe bien pour cette soirée ;


Je viens doucement me frotter la nuque … Il n'y avait pas de raison que cela se passe mal. En effet, un repas génial, une ambiance festive. Les cadeaux que j'ai prévu pour  chacun, bien que je me risque un peu avec ceux d'Ace, Blood, l'ami de Blood et Amy. En effet, ne les connaissant pas plus que ça, pour Ace j'avais choisis avec Lana, Blood de ce que Gaara m'avait dit et pour Amy et l'ami de blood, j'avais préparé un truc simple ne connaissant pas leur goût.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Jeu 8 Déc - 19:19

Vive le vent, vivre le vent du sable


Noël... Période tant attendue par les enfants pour savoir enfin si ils ont été suffisamment sage pour recevoir des cadeaux le lendemain par le Père Noël. Un mensonge pieux comme on peut le dire puisque le Père Noël n'est qu'une simple invention des parents pour avoir la paix l'année et récompenser les enfants par des cadeaux ; Du moins, c'est ce qu'il pensait lorsqu'il était encore plus jeune. Maintenant qu'il a un fils, il voit cela comme une fête plus familiale même si il n'a vraiment eu l'occasion de la fêter comme tel ; Sauf cette année.

Quelques semaines plus tôt, il a reçu une invitation de la part de Setsuna pour l'inviter à dîner le 24 Décembre avec Amy et Ace ; Étonné dans un premier temps, il ne s'attendait pas à passer la soirée là-bas pensant que son ami voudrait le passer seul avec sa fille. Après discussion avec Amy, ils ont accepté l'invitation et Gaara s'est mit d'accord avec Bloodyne pour emmener leur fils chez Setsuna le 24 et avant de faire un repas le lendemain avec sa mère. Pour une fois, ils ont réussit à se mettre d'accord rapidement sur les cadeaux qu'ils pourraient offrir à Ace, une gourmette faisait partie du lot mais c'est chez Bloodyne qu'il la déballera au matin.

Toute la semaine, Ace n'a cessé de courir et sauter partout pour exprimer son impatience du réveillon. Pour l'embêter, son père ne cessait de lui demander si il a été suffisamment sage cette année pour recevoir ses cadeaux, ce à quoi son fils répondait que oui. Le soir venu, Gaara a sortie les plus beaux vêtements pour habiller son fils sur son 31 avant d'en faire de même pour lui ; Amy aussi a sortie une de ses plus jolies robes afin d'être bien habillée pour l'occasion. Lorsque tout le monde se sentait prêt, ils ont quitté la chambre de l'hôtel pour se rendre jusqu'au Manoir Aoki.

Le chemin jusqu'au Manoir est loin d'être long et ils sont accompagnés par les flocons de neige tombant doucement sur la ville, un Noël sans neige est-ce seulement possible ? Arrivés en à peine dix minutes, tout le monde est impressionné par la décoration extérieure que Setsuna a prit soin de faire lui-même grâce à son élément ; Gaara est prêt à le parier. Avançant doucement entre les flammes, il vient sonner à la porte et patiente quelques instants avant de tomber nez à nez avec son ami. Le saluant et le félicitant pour les décorations extérieures, il entre afin de constater l'ambiance intérieure.

Évidemment rien n'est laissé de côté. La décoration, les lumières, tout est tellement sublime chez les Aoki que ça pourrait en faire jalouser plus d'un. Ace, qui est émerveillé et toujours aussi impatient de passer une bonne soirée demande où se trouve Lana avant d'aller la chercher à l'étage ; Pense-t-il sûrement que de presser son amie fera venir le Père Noël plus vite ? Les adultes désormais seuls attendent patiemment le retour des enfants, Amy prend soin de regarde chaque détail qui l'entourent sans pour autant commencer la conversation. Toujours aussi timide malgré le fait qu'elle connaisse Setsuna.

- Félicitations pour toutes ces décorations, c'est vraiment magnifique. Oh, et voilà pour toi.

Il fouille dans le sac de courses ramené pour l'occasion dans lequel se trouvent les cadeaux ainsi qu'une bonne bouteille de vin qu'il tend à son ami ; Gaara se voyait mal venir les mains vides pour mettre les pieds sous la table et a préféré ramener une petite contribution pour la soirée. Puis, l'Homme de Sable jette un coup d’œil aux escaliers pour vérifier si les plus jeunes ne descendent pas avant de reprendre la parole.

- Y-a-t-il un endroit où je pourrais déposer ce sac ? Il y a les cadeaux de tout le monde à l'intérieur et je ne voudrais pas qu'Ace tombe dessus.

Et Lana aussi mais à son âge, il y a de grandes chances pour qu'elle ne croit plus au Père Noël.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Jeu 8 Déc - 22:26



 
 Vive le vent, vivre le vent du sable

 
Cette soirée va être tendue je sens. Entre les deux ex qui s'aiment encore tout les deux, mais qui veulent donner l'impression qui ne sont plus plus amoureux l'un de l’autre en choisissant chacun un/une petit(e) ami(e). Mais bon, après tout je ne suis qu'une enfant je ne peux pas juger. Jade arrive dans ma chambre une robe sur un cintre, je regarde ma robe de soirée avec un sourire de fierté. C'est Jade qui la choisit avec moi. J'enlève mon peignoir, me montrant qu'en sous vêtements et me dirige vers Jade et la robe, elle sourit et replace une de mes mèches mouillées vu que je sors du bain.

« - Tu vas être magnifique petite princesse »

J'adore Jade, elle fait toute les boutiques avec moi et elle est si gentille. Elle sait toujours quel vêtement m'ira mieux que l'autre et coiffe super bien. Je m'incline devant elle pour la remercier ce qui a le don de la faire sourire. Elle enlève la robe du cintre et m'aide à l'enfiler pendant que je lui demande :

« - Dis ce soir, s'il y a un meurtre entre les deux ex, je serais témoin tu crois ou je peux faire semblant de rien n'avoir vu ? »

Je dis ça avec ironie et elle me fait une moue désapprobatrice alors qu'elle était en train d'arranger ma robe de devant en me disant qu'il fallait que je me comporte bien ce soir et je lui assurerais que je me tiendrais à carreau. Papa à déjà suffisamment à me reprocher, puis si les parents se disputent, je m'occuperais d'emmener Ace dans ma chambre pour le faire jouer et le distraire. Puis il est si mignon Ace, il a une petite bouille trop choupi.

Jade finis de m'enfiler ma robe en m'expliquant ses projets pour ce soir, une sortie avec son petit ami et je lui pose toute sorte de question sur ce qu'ils allaient faire, ce à quoi elle répondait avec une totale honnêteté, un petit restaurant, des échanges de cadeaux chez eux devant un feux de camps. Elle me fit m'asseoir devant ma coiffeuse, je nous regardais devant le miroir tandis qu'elle me séchait les cheveux. Puis elle entrepris avec la brosse et des épingles de faire de la magie. Oui, pour moi c'était tout comme, ses doigts étaient comme des doigts de fées, je ne sentais rien, mais en même temps une magnifique coiffure apparaissait. Cette fois ci , elle avait disposée mes cheveux pour faire une couette haute, entourée d'une tresse et pris dans tout ça une décoration qui allait avec la robe et qui s'installait sur la tête et qui tombais de chaque côté.

Alors qu'elle était en train de faire onduler les deux petites mèches de devant j'entendis toquer à ma chambre et une voix que je connaissais bien retentis, une voix sèche et froide. Celle de mon père qui m'en voulait encore depuis la dispute d'Halloween. Ce n'était pas facile tout les jours, je faisait de mon mieux, je faisais mes devoirs, je rangeais ma chambre et je me tenais à carreau surtout. Mais rien n'y fait. Je ne répondis rien à l'appel de mon père et j'attendis qu'il s'éloigna pour demander à Jade :

« - Tu crois que ça va durer encore longtemps ? Je commence à ne plus réussir à supporter cette ambiance... »

Elle recula de quelques pas et m'admira dans le miroir et me pris la main pour me faire sortir du siège et m'installa les chaussures au sol, je les enfila et elle me regarda puis me dit :

« - Ton père t'aime énormément, n'en doutes jamais. Et c'est justement parce qu'il t'aime qu'il est en colère, tu lui a désobéis et tu t'es mise en danger. Monsieur Aoki a perdu sa femme, tu es l'unique chose qui lui reste et tu ressembles tellement à ta mère... Imagine, s'il t'avait perdue... Essaye de ressentir ce qu'il peut ressentir »

Je hochais la tête en silence, si ça pouvait faire du bien à Papa de me punir comme cela et bien soit, j'endurerais si ça peut lui permettre de se sentir mieux. Elle commençait à sortir de la chambre pour rentrer chez elle, mais je l'interpellais pour lui donner un cadeau que j'avais acheté pour elle. Un jolie petit collier et elle me promit qu'elle le mettrait ce soir avec sa robe. Je la saluais et restais encore dans ma chambre pour m'assurer que les cadeaux étaient planquée dans mon placard. Je fermais la porte pour m'assurer que Ace ne tombe pas dessus et je commençais à me diriger pour sortir quand un petit Ace sauvage me sauta dans les bas en même temps de me faire sursauter. Il est trop mignon quand même, au moins Bloodyne et Gaara auront réussis quelques choses de fabuleux à deux. Je lui demande s'il a été sage pour le père Noël ce qu'il m'assure avec vivacité. Je le prend dans mes bras et commence à sortir dans le couloir avec puis le pose en haut de l'escalier, je ne veux pas tomber et le faire tomber. Je descend l'escalier accompagnée Ace et je salue Gaara ainsi que sa petite amie :

« - Enchantée de vous rencontrer, je m'appelle Lana, et vous devez être Amy c'est cela ? »

J'entends la porte sonner à nouveau et Ace sautille tout excité alors que je lui propose d'ouvrir avec moi la porte à la dernière arrivé, sa mère. Je m'avance donc et ouvre la porte avant de me mettre sur les côtés pour les laisser passer :

« - Bonsoir tout les deux, Bloodyne vous êtes magnifique, et vous aussi monsieur d'ailleurs ».



La tenue et coiffure:
 


Dernière édition par Lana Aoki le Ven 16 Déc - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Jeu 8 Déc - 23:28

Exceptionnellement c'était rapide comme enchaînement, mais parce que j'avais déjà la réponse depuis un moment Razz


 

 

 

Et si ont annulé pour aller au mcdo ?
Pas très romantique comme soirée. Mais comment tu expliqueras le fait que tu n’aies pas été présente pour le quatrième Noël de ton fils ?
J’ai attrapé un virus qui pourrait lui être mortelle ? C’est un enfant, il a un système immunitaire faible. Pour son bien il faut refuser.
C’est ça. Arrête de chercher des excuses et habilles-toi.

Je soupire en abandonnant la lutte. Quoique je tente de dire, même avec les meilleurs arguments du monde je n’y couperais pas. Alors autant se faire une raison et accepter. Prenant donc mes vêtements étendus sur le lit, je m’en vais dans la salle de bain le temps de me préparer.

J’avais accepté cette invitation de monsieur Aoki il y a peu. Bien qu’elle me parût littéralement surprenante puisque nous nous connaissions aucunement, le geste était agréable et comme cela me permettait de voir mon fils le soir du réveillon au lieu du lendemain comme convenu à la base avec son père, je n’avais vraiment aucune raison de dire non. Sauf que c’est après que j’ai compris que forcément, j’allais le voir lui ainsi que sa compagne. Même si mes réticences c’était un peu calmé et que je me préoccupais plus leur histoire désormais prise par la mienne, j’avais l’impression que cela faisait une éternité que je n’avais pas passée une fête en sa présence. Prise de cours et comme nous nous étions déjà mis d’accord sur pas mal de choses entre le cadeau et le fait qu’il passe la semaine chez lui, je n’ai pas eu l’occasion de le prévenir de ma venue. Mais en soi, ce n’était pas vraiment ça qui me mettait la pression alors que j’essayais vainement d’être précise sur ma coupe de cheveux. Laissant finalement tomber l’idée de faire quelque chose de convenable avec cette masse, je les laisse à l’air libre, prenant une minute pour réfléchir à ce qui risque de se passer une fois arrivée.

De la surprise de me voir, certes. Mais s’il n’y avait que ça à la limite je pourrais gérer sans problème. Là j’allais venir accompagner et pas avec n’importe qui, bien évidemment je n’avais pas encore abordé ce point-là avec lui. Comment dire, il y avait beaucoup trop de facteurs qui entraient en jeu pour ne pas avoir pu mettre ça sur le tapis plus tôt. Et je ne parle pas de ceux qui déposent le courrier dans ma boîte aux lettres tous les matins. Bien sûr on me dira que puisqu’il s’agit de mon ex-fiancé globalement ce genre de choses ne devrait pas le concerner. Si ce n’est être au moins au courant qu’une personne supplémentaire est là vis-à-vis d’Ace. Sauf que, dans mon élan de faire les choses correctement, il fallait que je choisisse le seul homme qui devrait m’être interdit. Le pédiatre de mon enfant. Ouais, je sais, c’est moche. Très moche. Je me sens sale et j’irais en enfer pour ça. Pourtant je me sens tout autant suffisamment propre pour vouloir continuer la relation. Elle est peut-être récente, mais d’une si grande simplicité qu’il n’est pas possible de la nier. Voilà la raison principale qui me donne envie d'annuler cette soirée. Parce qu’il va falloir que je lui avoue que je m’envoie en l’air avec l’une des personnes les plus importantes dans le développe de notre enfant. C’est beau ! Et ne connaissant pas sa réaction par rapport à ça, c’est avec une grande appréhension que j’aborde la soirée. Il ne me manquerait plus qu’une pancarte à porter affluer d’un joli nom pour accompagner le tout et c’est bon. Je serais officiellement la reine des garces. Mais pour ma défense je n’y suis pour rien. Ce n’est ni moi qui ai cherché, ni moi qui ai fait le premier pas. C’est bien la dernière chose à laquelle je m’attendais il y a presque deux mois de ça.

Je cesse d’y penser et me contente du fait que je verrais au moment venue. Enfilant une jolie robe rouge bordeaux pour marquer le coup de cette soirée auprès de personnes baignant dans le luxe et d’un manoir qui l’est tout autant. Ça ne me plaît pas énormément mais je n’allais quand même pas me rendre là-bas dans une paire de basket et d’un jogging, bien que l’idée se soit quand même permise d’émerger durant une fraction de seconde. Et de toute manière mise à part un dans les invitées qui me connaissent que trop bien, personne ne saura que je n’en suis pas vraiment à l’aise là-dedans. Mais sacrifice oblige. C’est donc une fois prête, petit sac à main rempli sur le bras, que nous quittons l’appartement, puisque j’avais par ailleurs passé la nuit chez Sam et qu’il se trouve en dehors du quartier Ouest, nous montons dans une calèche. Facilitant aussi le trajet pour mes pauvres petits pieds pas encore entièrement habitué à marcher en talons dans la neige. Chaque chose en son temps. Quelques minutes plus tard, la demeure se dessine devant nous. Accompagnée de magnifiques décorations sur la devanture. En cet instant elle me paraissait bien plus belle et chaleureuse que la première fois que je l’avais vu. Faut dire que le contexte était drôlement différent. Cependant, j’hésite un peu en remontant l'allée.

Tu sais il est encore temps de faire demi-tour… Je suis qu'ils prennent encore des commandes ce soir
Ma puce. Tu penses vraiment que la nouvelle va l’affecter tant que ça ?
J'espère que non... Mais s’il t’écrase comme une miette et te met au four à la place de la dinde, tu ne pourras pas dire que je n'aurais pas prévenu.

À son regard on dirait que je dramatise grandement les choses… Bon, d’accord, il ne le transformera peut-être pas en charcuterie de cette manière-là. Mais il n’en sautera pas de joie non plus pour autant. Qui le ferait dans ce genre de situation franchement ? En attendant il me dépose un baiser sur mon front pour me rassurer, puis, j’inspire une grande bouffée d’air frais et frappe quelques coups contre la porte. Attendant sagement que quelqu’un vienne ouvrir. Quand ceci arrive quelques instants après, je n’ai pas le temps de dire un mot ni même de faire un seul pas qu’une petite tête brune crie “Maman” avant de se jeter dans mes bras.

Bonsoir trésor. Tu es tout mignon comme ça, un vrai petit bonhomme !
J'suis comme papa !

Ça je n’en doute pas une seule seconde. Blague à part, il avait su le mettre à merveille sur son trente et un. Il se fait ébouriffer les cheveux par Sam, je lui dépose un baiser sur la joue avant de le remettre au sol. Saluant ensuite la petite fille.

Bonsoir, je te remercie, tu es très jolie.
Bonsoir ma grande. Moi c’est Sam.

Après cette courte présentation, on se faufile à l’intérieur. Là où la magie de Noël avait littéralement opéré sur l’ensemble de la pièce. C’était beau, j’aurais presque pu me croire au palais de cendrillon durant les fêtes. Impossible de faire tout ça tout seul. Cela avait tout de même du bon d’avoir des domestiques pour ce genre de choses. Après s’être débarrassé de nos manteaux, ont rejoint gentiment les adultes. Ma boule au ventre naissant je fais de mon mieux pour l’ignorer, plus encore en sachant que je suis la dernière arrivante et salue tout le monde poliment sans exception. Laissant mon compagnon serrer les mains aux hommes. Je ne tiens pas à balancer comme ça de but en blanc “hey ceci est mon petit copain”, il y a mieux comme façon de faire on dira. Mais surtout parce que je cherche à gagner du temps. Qui plus est, il me faut mettre une chose importante au clair. Sortant de mon sac un présent que je tends au propriétaire des lieux :

Monsieur Aoki. Je sais qu’il est encore un peu tôt pour les échanges de cadeaux mais, je tiens à vous remettre ceci. C’est à la fois pour vous remercier de l’invitation qui me touche beaucoup. Que d’avoir prêté cette maison pour être en sécurité au moment venue. En plus d’excuse pour le désagrément causé, je sais que je n’aurais pas dû qu’importe mon état de colère à ce moment-là. Et les mots aussi sincères soient-ils n’effaceront pas les actes, mais ils sont amplement mérités. J’espère que cela vous plaira suffisamment pour repartir de zéro. C'est un grand cru de 1980

 

©️ B I G B Y


HRP:
 

Parce que je connais Lana elle va demander:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Ven 9 Déc - 12:36

Famille Aoki

Famille Chester / Ishikawa

Vive le vent, vivent le vent du sable ~


Je souris doucement alors que j'entends la porte s'ouvrir … Les premier arrivé sont donc arrivé, je me demande qui cela est. Je viens ouvrir la porte en silence et vois Gaara et Amy, ainsi que le petit Ace qui semble chercher quelque chose ou plutôt quelqu'un. Alors que je salue Gaara et Amy comme il se doit, Ace lui rentre et monte directement à l'étage et ne peux m'empêcher de retenir un rire, Alalala cette jeunesse. Vraiment énergétique et speed mais est-ce vraiment mal dans le fond ? Je ne crois pas. Alors que je regarde Ace monter les escaliers à grande enjambé sûrement pour trouver Lana, Gaara vient me dire :

- Félicitations pour toutes ces décorations, c'est vraiment magnifique. Oh, et voilà pour toi.


Je souris doucement et regarde de nouveau la déco, c'est vrais que mes domestiques sont vraiment doué et ont le goût de la décoration. Moi ça aurait sûrement fait un truc bien plus simple et moins jolie à voir. Sûrement pour ce côté festif qui me manque. Oui, actuellement c'est plutôt savoir recevoir que je fais et je ne sais pas si quand la 2ème personne invité arrivera … Si le côté festif va pas se changer en champs de bataille :

Ahah merci, c'est surtout Lana et les domestiques qu'il faut féliciter, ils se sont vraiment appliquer je dois dire.


Il est peut être de mise de dire que sans eux … Il y a beaucoup de chose que je ne ferais pas, enfin bon. Je vois Gaara pour qu'il me tend une bouteille de vin, je souris doucement et le remercie pour cette dernière, puis le rouquin vient me demander :


- Y-a-t-il un endroit où je pourrais déposer ce sac ? Il y a les cadeaux de tout le monde à l'intérieur et je ne voudrais pas qu'Ace tombe dessus.


Je souris doucement et viens lui prendre le sac et fais un mouvement de la tête pour lui faire comprendre que m'en occupe, je m'occupe de cacher le sac du papa noël roux. Au moment ou Lana et Ace descendent les escaliers je fixe Lana en silence, sans rien lui dire. La robe et la coiffure lui allait si bien, mais évidemment je ne lui dirais pas, certes je ferais un effort pour cette soirée mais c'est pas noël non plus… Ah bah si en fait. Me dirigeant vers la porte de la cave, je l'ouvre et descend dans cette dernière pour cacher le sac à côté d'une autre cadeau assez particulier pour une certaine personne ici.

J'essaye de poser le sac dans un coin pas trop sombre ou éloigné pour vite le prendre s'il y a besoin, j'en profite aussi pour remonter quelques bouteilles pour cette soirée, ça évitera de faire des allez retour. Je remonte ensuite dans le hall pour allez dans la cuisine poser les bouteilles sur le comptoir, je viens ensuite mettre la bouteille de Gaara sur le côté, je la servirais pour l’apéro. J'entends sonner à la porte.

Je sors de la cuisine et vois que Lana est entrain d'ouvrir la porte  et dire :


« - Bonsoir tout les deux, Bloodyne vous êtes magnifique, et vous aussi monsieur d'ailleurs ».


Je reste silencieux et commence à me diriger dans à la porte, voyant qu'Ace était déjà au pied de sa mère. J'évite de regarder Gaara, mais je pouvais déjà voir sa tête et j'étais pris entre le fait d'éclater de rire ou être désolé, enfin nous voila au grand complet pour cette soirée néanmoins :


Monsieur Aoki. Je sais qu’il est encore un peu tôt pour les échanges de cadeaux mais, je tiens à vous remettre ceci. C’est à la fois pour vous remercier de l’invitation qui me touche beaucoup. Que d’avoir prêté cette maison pour être en sécurité au moment venue. En plus d’excuse pour le désagrément causé, je sais que je n’aurais pas dû qu’importe mon état de colère à ce moment-là. Et les mots aussi sincères soient-ils n’effaceront pas les actes, mais ils sont amplement mérités. J’espère que cela vous plaira suffisamment pour repartir de zéro. C'est un grand cru de 1980


Je suis surpris et souris doucement le prenant dans ma main droite. Saluant aussi le compagnon de bloodyne de la main droite. Ma main gauche restait bloqué toujours, je n'osais plus faire grand-chose avec. C'était étrange comme salutation mais bon, je me tourne ensuite vers Bloodyne :


« - Il ne fallait pas, mais merci beaucoup ! Ne vous en faites pas pour cette journée la et les petits soucis tout a été réparé ».


En effet, le piano était visible et semblait neuf … Ce qui était impossible au vu des dégâts qu'il avait subit. Il y avait forcement quelques de louche et c'était le cas. Set avait utilisé le temps pour sauvegarder son pauvre piano. Mais il n'avait rien dit à personne pretextant avoir engagé le meilleur bricoleur du monde à sa fille en tout cas ;

« -Je vous invites à allez vous installer sur la table basse la bas».


Je leur montre l'endroit pendant que je vais de nouveau à la cuisine déposer les cadeaux offert.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Lun 12 Déc - 15:39

Vive le vent, vivre le vent du sable


Gaara laisse Setsuna s'emparer des sacs pour le descendre à la cave, lui qui pensait qu'il allait devoir occuper son fils le temps d'aller cacher les cadeaux, son impatience a finalement prit le dessus pour laisser une occasion en or aux pères de famille pour magouiller. Ace redescend peu de temps après le départ de l'hôte, accompagné de Lana qui salut tout le monde ; De rapides de présentations entre elle et Amy et voilà que la soirée peut commencer.

Du moins c'est ce qu'il pensait. Entendant la porte sonner, il laisse Lana aller ouvrir tout en se demandant qui peut être l'invité de dernière minute ; Setsuna lui avait pourtant bien dit qu'ils ne seraient que tous les cinq. Mais à peine la porte ouverte qu'Ace se met à courir en direction de l'entrée en prononçant un mot qu'il ne s'attendait pas à entendre ce soir ; Il se retourne en même temps qu'Amy pour se rendre compte que Bloodyne, aux bras du pédiatre d'Ace, se tient devant la porte dans une tenue qui laisse penser qu'elle n'est pas ici pour un simple bonjour express.

Il ne sait si en ce moment même il en veut à Bloodyne ou Setsuna, mais une chose est bien sûre, il en veut à quelqu'un. Amy lui prend la main lorsqu'elle remarque qu'il commence à perdre patience et il fait des efforts pour ne pas broyer la main du nouvel ami de Bloodyne ; Gardant ses réflexions sur son professionnalisme pour plus tard. La rouquine engage les présentations d'elle-même, sentant que son cher et tendre n'est pas prêt à faire des efforts pour l'instant. Est-ce le médecin qui le met dans cet état-là ou la mauvaise surprise qu'ont comploté les deux ? Il ne saurait le dire.

Gaara entend rapidement la conversation entre Setsuna et Bloodyne dont les rapports ont l'air de s'être améliorés puisqu'elle est ici en ce moment ; Entre Bloodyne qui n'a pas l'air des plus à l'aise et Gaara qui se terre dans un silence de mort, il n'y a qu'Ace de la famille Chester-Ishikawa qui est heureux d'avoir ses deux parents réunit. Une première depuis des années donc. Tandis que l'hôte propose aux invités d'aller s'installer, il va déposer le cadeau de la blonde dans la cuisine... L'Homme de Sable demande à Amy de suivre les invités le temps d'aller discuter loin des oreilles indiscrètes avec son ami ; Entré dans la pièce, il ne passe pas par quatre chemins pour exposer ce qui le dérange.

- Tu n'aurais pas oublié de me tenir au courant de certaines choses ? Pourquoi ne m'as-tu pas dit que tu avais invité Bloodyne et son nouvel ami ?

Un simple oubli ou est-ce fait exprès pour éviter un quelconque désistement ? En soit, il n'a rien contre son ex-petite-amie et est content de la surprise fait à leur fils mais il aurait aimé être un minimum au courant ; Lui, contrairement à Ace déteste les surprises. Surtout de ce genre. Maintenant que le mal est fait, rien ne sert de revenir en arrière ou inventer un imprévu de dernières minutes, il serait sûrement retenu par tout le monde, Amy la première. Retournant dans le salon, Gaara prend place aux côtés de sa compagne tentant de se mêler à la conversation de manière la plus courtoise possible.

- Eh bien ça pour une surprise... C'est une surprise. Ça fait longtemps que vous aviez prévu ce coup ?

Afin de savoir si ça fait plusieurs semaines ou plusieurs jours qu'il est mené en bateau par son ami et son ex-fiancée ; Du côté de Setsuna, ça fait bien longtemps qu'il ne l'a pas vu donc peut-être a-t-il simplement manqué d'occasions pour lui dire. Bloodyne par contre... Cela fait à peine une semaine qu'ils se sont vu, lui glisser un petit mot dans la conversation n'est pourtant pas la mer à boire de son point de vue. Sûrement est-ce trop demandé.

- En tout cas c'est une bonne surprise ! On va pouvoir passer Noël en famille et entre amis, c'est Ace qui en a de la chance !

Quelle chance effectivement.

(C) Galimybé - Mini BN


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Ven 16 Déc - 11:52



 
 Vive le vent, vivre le vent du sable

 
Donc le petit ami de cette chère Bloodyne s'appelle Sam. En tout cas Bloodyne donne un cadeau à mon chère Papa boudeur. Il ne m'a même pas complimenté... Moi qui aurait espérait juste un petit compliment. Bloodyne m'en a fait un un mais ce n'est pas pareils que si c'était Papa.

━ Monsieur Aoki. Je sais qu’il est encore un peu tôt pour les échanges de cadeaux mais, je tiens à vous remettre ceci. C’est à la fois pour vous remercier de l’invitation qui me touche beaucoup. Que d’avoir prêté cette maison pour être en sécurité au moment venue. En plus d’excuse pour le désagrément causé, je sais que je n’aurais pas dû qu’importe mon état de colère à ce moment-là. Et les mots aussi sincères soient-ils n’effaceront pas les actes, mais ils sont amplement mérités. J’espère que cela vous plaira suffisamment pour repartir de zéro. C'est un grand cru de 1980


En vin, je n'y connais rien, ça doit être un truc d'adulte, je me demande si moi aussi plus tard je me ramènerais chez des gens avec une bouteille de vin et en vantant l'année. Je veux dire, du vin c'est du vin non ? Je me dirige vers Ace et je lui chuchote pour ne pas déranger les adultes :

- T'inquiète, nous on a du grand cru de Coca et de jus de fruit.

Je lui souris et lui tapote le bout du nez tandis que Papa dis à Bloodyne que ce n'est rien. Après tout Papa il a les moyens de se payer le réparateur pour réparer le piano comme neuf. C'est vrai que sur le coup ça m'avait mal au cœur mais le voir comme neuf ne me donnait plus aucune rancœur. Je me dirige vers la table basse pour y inciter les autres à venir sous la demande de Papa. Me sentant de devoir faire la conversation pour ne pas avoir un silence gênant entre Bloodyne et Amy je lance un sujet qui met tout le monde d'accord :

- Alors dis moi Ace, est-ce que tu as été un petit garçon sage ? Le père Noël il offre des cadeaux qu'aux petits enfants sages.


Je regarde Ace avec un sourire amusée tandis qu'il s'exclame avec sa petite voix trop gnone et ses petites fautes de diction digne d'un enfant de 4 ans qu'il a été le plus sage des petites garçons. J'aimerai bien un petit frère aussi chou que ça moi.

- Et tu as demandé quoi au père Noël ?


Je laisse Ace m'expliquer toutes ses demandes, puis il me demande ce que j'ai demandé au père de Noël. Tiens... J'aimerai bien savoir ce que le père Noël à prévu pour moi vu comment Papa est avec moi...

- Hm... Je sais pas trop, je lui ai demandé de quoi ne plus me sentir seule. Je le laisse décider !

Que mon père arrête de faire la tête serait bien, je me sentirais déjà moins seule. Je vois Gaara arriver de la cuisine et s’asseoir à côté de Amy en posant une question :

- Eh bien ça pour une surprise... C'est une surprise. Ça fait longtemps que vous aviez prévu ce coup ?


J'ai du mal à saisir si c'est une question piège où pas, alors je regarde la porte de la cuisine en espérant que Papa revienne. D'accord ce repas pour que Ace ait ses deux parents à Noël d'accord, mais comment je suis censée faire pour les remettre ensemble ? Roxane m'a donnée quelques astuces, mais je suis pas sûre d'y arriver. Amy me sauve de l'embarras et répond :

- En tout cas c'est une bonne surprise ! On va pouvoir passer Noël en famille et entre amis, c'est Ace qui en a de la chance !

Je souris et j'approuve, puis je me souviens de ce que m'a dit Roxane, je me lève et regarde les adultes pour leur proposer à boire :

- Vous voulez boire quelques choses ? On a de tout en apéro, ricard, whisky coca, malibu, sangria ou d'autres choses. Pour toi Ace si tu veux on a du jus de fruit, du coca, de l'eau et de l'ice tea.

Je vais vers l'armoire où on range les alcools et les verres qui vont avec au dessus. Comme ça je mets en place une phase du plan de Roxane, puis j'aide Papa à servir l'apéro. Comme ça c'est du ni vu ni connu. Fier de moi Roxane ? Tu me devras plus que le fait de sauter une classe si je réussis ça. Au moins un service en plus et un pot de Nutella !

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Sam 17 Déc - 16:54

Spoiler:
 


 

 

 

Le Père Noël est en avance cette année. Accompagnée d’excuse qui était mérité depuis un bon moment. Je n’aie pas été un ange ce jour-là, alors je fais de mon mieux pour réparer ma faute. Surtout que j’en aie marre qu’on prenne pour une fille sans cœur qui n’engendre pas de remords sur ces actes. C’est le cas pour certaines choses, mais pas spécialement tout. Et là, je veux bien admettre que c’était horrible de ma part puisque le piano avait une valeur sentimentale de ce que j’ai compris. Et tous les reproches du monde envers Gaara à ce moment-là ne pardonnent en rien le geste. De plus, c’était malpoli de se rendre chez quelqu’un sans lui offrir quelque chose en gage de remerciement pour l’invitation. Tout le monde y trouver son compte. Alors, quand il m’assure que ce n’était rien, je me sens un peu rassurée, surprise qui plus est de voir que l’instrument est comme neuf. Je n’y étais pas allé de mains mortes, une réparation n’aurait pu être possible… ça franchement du bon d’être riche et de pouvoir racheter le même sans que cela ne fasse un trous dans le budget. Je l’envie presque. Enfin, comme l’hôte le demande si gentiment et le présent semblant lui plaire, je suis le mouvement en direction des canapés. Intrigué de le voir disparaître et non seul, je n’en fais pas de remarque même si j’espère ne pas être le centre de leur vague conversation. Je m’installe et de préférence loin d’Amy. Non pas que je ne l’aime pas, mais si je peux la fuir comme la peste je ne dis pas non, sauf que nous sommes tous dans le même bateau, je retrouve donc en face de celle-ci. Il ne faut pas s’attendre à ce que je lui fasse la conversation. Je veux dire, je veux bien la supporter mais faut pas pousser mémé dans les orties non plus, à ne s’attendre qu’on discute comme de vielle amie. De ce fait, reporter l’attention sur Ace qui énumère sa longue et interminable liste de cadeaux est la meilleure chose qui soit. Le Père Noël lui-même n’aurait pas assez d’un traîneau pour tout ramener, c’est qu’à l’entendre il pourrait dévaliser un magasin de jouets à lui tout seul. Mais surtout remplir une énorme collection de peluches. Que voulez-vous il adore ça je n’y suis pour rien, promis.

Les deux hommes tant attendus reviennent et je ne sais pas si je dois considérer la situation comme mieux ou pire qu’au début . Quoique si je me base sur ces paroles, ce soit à croire que je suis encore la fautive de l’histoire. C’est un passe-temps favoris de m'accorder ce rôle, ou bien parce que j’ai la tête adéquate. Je vais finir par me poser des questions à forces. Mais je n’y réponds pas encore, du moins j’ai beau sourire ça ne m’empêche pas de le dévisager. Cette surprise est sûrement rien comparé au reste. Et puis pour une fois qu'Ace nous à tous les deux, ce serait dommage de lui ruiner ce moment. Pour le coup, je veux bien être en accord avec sa petite amie. Juste une fois.

Vous voulez boire quelques choses ? On a de tout en apéro, Ricard, whisky coca, Malibu, sangria ou d'autres choses. Pour toi Ace si tu veux on a du jus du fruit, du coca, de l'eau et de l'ice tea.
Je voudrais bien un Whisky s’il te plaît.
Et un Ricard pour ma part.
Moi ze veut un Malalabu. Parce que suit grand et fort !
Mmh… Aucun doute, tu es fort. Mais les vrais hommes se contentent de Coca.

Les vrais hommes d’âgées de quatre ans bien sûr. Il va déjà se mettre à sauter partout avec un verre rempli d’autant de sucres, autant de ne pas aggraver les choses avec de l’alcool. Et bien évidemment boire de l’eau ne serait pas drôle un soir de réveillon, n’est-ce pas . Enfin, tant qu’il n’en abuse pas il ne deviendra pas ingérable. Le temps que tous les verres arrivent, je finis par répondre :

J’aurai bien aimé pouvoir te prévenir Gaara, mais je n’aie pas pu. L’invitation ma prise de cours il y a trois jours de ça. Et le temps n’était pas en ma faveur.

Pour faire simple ; désolée d’avoir une vie et de ne plus trouver le temps adéquat pour te prévenir de tous mes faits et geste. Franchement il n’y a pas de quoi en faire tout un plat. Ce n’est pas non plus la fin du monde. Pour le moment en tout cas. Mais passons. Mon verre en mains, je lève en compagnie des autres pour trinquer, à cette soirée qui sera mémorable sans aucun doute. Il ne reste plus qu’à espérer qu’elle le soit en bien… Ce qui serait surement possible si dans les invitées il n’y avait pas une miss curieuse.

Alors, comment est-ce que vous vous connaissez tous les deux ? Vous travaillez ensemble ?
Oh, non, non. C’est… Hum… Il est le pédiatre d'Ace.
Ah ! donc vous êtes de bon amies, c’est marrant.

Ouais. Très marrant, j’en ris tous les jours.

On se connaît depuis quatre ans maintenant. Les liens professionnels ça rapproche beaucoup. Mais faut dire ce qui est, on n'est pas “ami”. Comme tout le monde semble le pensait.

Dit-il alors qu’il réduit l’écart auprès de moi, passant un bras autour de ma taille. Je secoue discrètement la tête, alors qu’il a l’air décidé de se lancer sur ce sujet. Troisième guerre mondiale en approche, ce n’est pas vraiment le moment idéal pour ça. À vrai dire j’aurais préféré en parler en privé avec Gaara, mais là il me prend au dépourvu. Et comme je peux apparemment pas le stopper dans sa lancée… Autant que je me noie dans mon verre à éviter certains regards pesants. C’est beaucoup mieux.

Peu orthodoxes certes, mais nous sommes ensemble.
Oh ! Vous êtes mignon tous les deux. Ça fait longtemps ?
Presque deux mois à peut-être, c’est ça ma puce ?
Mmh, mmh...

Je ne suis pas là. Je n’existe pas. On ne parle pas de moi. Je voudrais m’enfoncer dans un trou de souris. Mais surtout qu’il se taise. Quoique si mademoiselle pouvait arrêter ses questions aussi, ça ne serait pas plus mal. Je le vois déjà venir, autant de temps et je n’ai rien dit. Mais j’ai le droit d’avoir mes petits secrets aussi non ? Surtout s’ils sont pour s’assurer que c’est le bon choix, avant de monter sur des grands chevaux. Pas questions d’en refaire les mêmes erreurs. On a été si prudent que même Ace ne se doutait rien puisque les visites se faisait quand il n’était pas là.

Pour ne pas mentir, je la trouvais charmante depuis un bon moment... Si ce n'est des années. Mais pas mal de choses on fait que je ne pouvais pas tenter ma chance. Et puis, j’ai finalement osé sauté le pas. Ça n’a pas été simple de la convaincre de prendre déjà un café avec moi. Alors le reste c’était une lutte acharnée, elle est têtue quand même. Cependant cela en valait la peine. Et puis elle mérite ce qui a de mieux, alors j’espère être celui qui sera à la hauteur.

Pourquoi aie-je l'impression qu'il lance des piques à l’encontre de mon ex-fiancé ? Possible, allez savoir ce qui lui passe par la tête. J’aurais presque cru entendre un “sans rancune” tient… Mais ce sont ses mots et je ne me porterais pas garant. Si biens que je préfère me terrer auprès d’Ace qui réclame un câlin. Il a bien de la chance ne pas comprendre ce qui se trame actuellement, j’échangerais volontiers sa vie contre la mienne. Évitant soigneusement de croiser les yeux de Gaara, et cette horrible sensation d’avoir un truc lourd au-dessus de la tête, je préfère me tourner vers une personne neutre dans tous ce bordel

Alors, monsieur Aoki… vous… vous avez fait votre liste au Père Noël ?

Je cherche désespérément une sortie de secours, vous en avez une ?

 

© B I G B Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Sam 24 Déc - 0:18

Vive le vent, vivre le vent du sable


Pour le coup, c'est un peu une question piège qu'il a décidé de poser ; Voilà sûrement des semaines et des semaines que Setsuna et Bloodyne prévoit un plan comme celui-ci mais qu'aucun n'ait décidé de lui en toucher deux mots. Encore une fois, il est prit pour l'idiot de service, mit au courant à la dernière minute mais qui doit garder la tête haute et un sourire aux lèvres pour faire plaisir à son enfant ; Est-il condamné à vivre comme ceci pour toujours ?

Suivant le mouvement de foule en demandant un Whisky à son tour, il pardonne la pseudo excuse de Bloodyne qui avoue avoir été prise de court et donc n'a pas eu le temps de lui apprendre cette charmante nouvelle. Bien sûr. Et passer à la bibliothèque pour prévenir ou envoyer une lettre n'est certainement pas passer par son cerveau. Gaara préfère ne pas répondre puisque cette histoire va encore se terminer en pugilat et prend une première gorgée de son Whisky pour faire passer toutes ces informations, rien de tel que l'alcool pour mieux digérer la trahison.

Amy décide donc de demander quelques détails sur la rencontre que Gaara connaît déjà puisqu'il l'a souvent vu lorsqu'il devait accompagner Ace chez le pédiatre. Pour l'instant, l'Homme de Sable ne sait si il doit rire de toute cette situation grotesque ou faire la gueule pour la trahison alors il préfère opter pour un sourire en coin qui pourrait signifier tellement de choses ; L'humain est si fourbe et pitoyable quand il ne réfléchit pas et qu'il agit par instinct. Si il le veut, Gaara peut détruire sa vie en l'espace d'un claquement de doigt. Pitoyable hein ?

- Pour ne pas mentir, je la trouvais charmante depuis un bon moment... Si ce n'est des années. Mais pas mal de choses on fait que je ne pouvais pas tenter ma chance. Et puis, j’ai finalement osé sauté le pas. Ça n’a pas été simple de la convaincre de prendre déjà un café avec moi. Alors le reste c’était une lutte acharnée, elle est têtue quand même. Cependant cela en valait la peine. Et puis elle mérite ce qui a de mieux, alors j’espère être celui qui sera à la hauteur.

Se trouve-t-il intelligent en lançant ce genre de pic à Gaara ? Le chaton sors ses griffes pour faire mal mais il n'est malheureusement pas à la hauteur de l'Homme de Sable sur beaucoup de plan ; Prenant une nouvelle gorgée de son verre sans laisser passer d'émotion, il remarque que l'hôte de maison s'amuse de ces pics lancées par le nouveau petit-ami de Bloodyne. Cette soirée promet d'être longue et marrante, à voir maintenant qui va remporter la partie entre l'ex-fiance et le nouveau petit-ami.

- Alors, monsieur Aoki… vous… vous avez fait votre liste au Père Noël ?

- Le père Noël n'a plus reçu mes listes depuis longtemps. Il ne peut m'offrir ce que je veux mademoiselle Chester.

Riant doucement à ce qu'il vient de dire, Gaara comprend pourtant bien le sous-entendu derrière ces sombres paroles. Il ne partage donc pas son rire et garde toujours un visage neutre, attendant le meilleur moment pour reprendre cette petite conversation sur la fameuse rencontre ; L'Elementis reprend une gorgée de son verre avant de le poser sur la table basse, s'avançant légèrement sur le siège, les coudes posés sur les genoux. Que le partie commence.

- Dîtes-moi Sam, ça vous arrive souvent de sortir avec les mères de vos patients ou Bloodyne est la seule exception ? Je croyais que le code de déontologie vous interdisait ce genre de relation ; Si ça venait à se savoir, vous risquez quoi... D'être radié de l'ordre des médecins en plus d'une amende voire quelques années d'emprisonnement ?

Simple question. Il n'est ni avocat ni médecin, mais un certain Serment d'Hippocrate interdit ce genre de relation entre les patients et les médecins, heureusement ici personne n'oserait aller voir les supérieurs de ce Sam pour révéler quelques petits secrets. Le rire de Setsuna redonne un peu de couleur à la conversation qui devenue si terne depuis l'intervention de Gaara, la vérité en face fait souvent plus mal que le mensonge. L'hôte de maison en vient d'ailleurs à se lever pour réclamer l'aide de son ami en cuisine, un prétexte sûrement pour discuter de ce qu'il vient de se passer.

Terminant son premier verre cul sec pour oublier, il se lève à son tour pour rejoindre Setsuna dans la cuisine qui lui demande de rester zen, expliquant qu'il entre dans le jeu de le dit Sam. Gaara nie l'évidence, prétextant vouloir simplement discuter et éclairer certaines zones d'ombres mais le regard de Setsuna laissait percevoir le fond de sa pensée : Il ne le croit pas. S'emparant d'une bouteille de champagne à ramener dans la pièce d'à côté, il quitte la cuisine pour ne plus entendre parler de cette histoire et vient la poser sur la table basse avant de se placer à côté d'Amy qui a prit le soin d'excuser le comportement de son compagnon.

- Et sinon Lana, comment se passe l'école pour toi ?

(C) Galimybé - Mini BN


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Mar 27 Déc - 18:53



 
 Vive le vent, vivre le vent du sable

 
Je souris à la demande de Ace, un Malubu. Il me ferait presque craquer tellement il est choupi ce petit. Je ramène les boissons donc, Whisky et Ricard et sort aussi des verres. Je commence donc d’abord par servir les adultes puis j’attrape aussi deux verres et je verse du coca dedans. Bon, comme ça, ça enlève une épine du pied de Papa pour la soirée. J’écoute la conversation des adultes et le Sam de Bloodyne lance des piques à Gaara sans même qu’Amy s’aperçoive qu’elle lui a elle-même donné l’occasion. Je ne sais pas c’est pas le genre de question qu’on pose au copain de l’ex fiancé de son copain non ? Quoi que les adultes ne se connaissent pas, ça doit être dur de faire connaissance dans ces cas-là et leurs seuls sujets de conversation en commun c’est Bloodyne et Gaara.

Bloodyne à l’air aussi mal à l’aise que moi sur le coup répondant vaguement à son chéri, au moins elle n’en profite pas pour enfoncer Gaara, peut-être que ce signe là veux dire qu’elle est mal à l’aise parce qu’elle l’aime ? Il faudrait que je pense à lire un livre de psychologie moi, je pourrais peut-être apprendre des choses intéressantes dedans. Je regarde un peu partout distraitement et Bloodyne posa une question à mon père que je regardais me cachant limite derrière mon verre de coca :

Alors, monsieur Aoki… vous… vous avez fait votre liste au Père Noël ?

Papa répondit au tac à tac et sa réponse me fit baisser tristement les yeux :

Le père Noël n’a plus reçu mes listes depuis longtemps. Il ne peut m’offrir ce que je veux mademoiselle Chester.

Parce que ce qu’il veut c’est Maman et peut-importe combien j’essaierai d’être parfaite… Jamais je ne pourrais faire sourire Papa comme elle devait le faire sourire. Je n’essaye même pas d’imaginer combien maman doit lui manquer… Peut-être que Papa devrait essayer de rencontrer une nouvelle femme ? Je ne veux pas qu’il remplace maman, mais qu’il ait un peu d’amour dans sa vie.


Dites-moi Sam. Ça vous arrive souvent de sortir avec les mères de vos patients ou Bloodyne est la seule exception ? Je croyais que le code de déontologie vous interdisait ce genre de relation : Si ça venait à se savoir vous risquez quoi… D’être radié de l’ordre des médecins en plus d’une amende voire quelques années d’emprisonnement ?


Je ne compris pas pourquoi papa rigola à sa phrase, ce n’est pas drôle, c’est le boulot de Sam qui est en jeu. Quoi qu’en théorie le serment d’Hippocrate lui interdit de sortir avec des patients mais Bloodyne n’est pas une patiente mais la mère d’un patient non ? Puis chaque personne peut-être un patient pour un médecin potentiellement. Cela veut dire que les médecins sont destinés à être seuls alors qu’ils auraient bien besoin d’amour dans leurs vies pour les aider à soutenir ce qu’ils voient tous les jours.

Papa demanda à Gaara de le suivre dans la cuisine et ce dernier le fit en prenant soin de boire cul sec son verre. Bon ça c’est bon pour mes affaires non ? Je veux dire s’il finit chacun de ses verres comme ça, ça va être facile pour lui. Par contre Bloodyne ça va être plus dur. Bon, du coup comme ils sont dans la cuisine je m’adresse à Sam :

Dites monsieur, je peux vous appelez Sam ?

Je repris après cette rapide question.

Ça ne doit pas être simple tous les jours d’être pédiatre non ? Je veux dire quand l’enfant n’a plus aucun choix ça doit être dur à accepter non ?... J’envisage de me lancer dans la médecine après mon bac donc je me renseigne par ci par là sur les différentes options.

J’écoute attentivement la réponse alors que Papa reviens avec une bouteille de champagne et Gaara. Amy s’excuse donc du comportement de Gaara. Pourquoi elle s’excuse, ce n’est pas sa faute à elle non ?


Et sinon Lana comment se passe l’école pour toi ?


Je tourne mon regard vers celui qui est revenue de la cuisine et je jette un timide regard à mon père, j’espère qu’il va pas m’engueuler car je ne crois pas lui avoir parler de mes projets vus qu’on se fait la tête en ce moment :

Très bien, un peu facile je trouve. J’essaye de faire en sorte de sauter une classe l’année prochaine pour passer directement en première et sauter la seconde. Certain prof dise que je devrais aller voir un psychologue passait des tests voir si je suis surdouée ou quoi… Mais je ne pense pas être spécialement intelligente, c’est plus une bonne mémoire qu’autre chose.

Une très bonne mémoire sachant que je pourrais sûrement répéter mot pour mot notre conversation qu’on a eu un matin très tôt alors que c’était il y a des mois de cela. Mais en tout cas, si je sautais une classe ça laisserais la possibilité à Aurélie d’être première. Elle bosse très dur pour cela.

Je vous ressers quelques choses ?

Je regarde le verre de Coca qu’Ace à déjà finit et je demande à Bloodyne si je peux lui remplir aussi. Je sais que certains parents essayent de limiter les boissons sucrées. Puis je m’exclame quand même contente d’avoir du monde à la maison :

En tout cas ça fait du bien de voir du monde ! Je commençais à devenir folle à ne faire que lycée et maison.

Même si je sortais pour le lycée, ce n’est pas pareils qu’avoir une vie sociale, sortir et voir des gens. Si seulement je n’étais pas punie je serais sortie avec Aurélie à la bibliothèque, on aurait acheté les cadeaux de Noël ensemble. Mais pour le moment j’ai une punition à durée indéterminé, pas mal non ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-