Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Ven 30 Déc - 23:29

Bleh o/:
 


 

 

 
Je voudrais mourir. N’importe comment, mais je préfèrerais être morte que de vivre une seconde plus dans ce bordel. Allez savoir ce qui a fini par lui passait par la tête à tenter ainsi les problèmes de monter au grand jour, mais j’aurais grandement souhaité que cela ne se déroule pas ainsi. Enfin, le mal est fait, j’imagine que pouvoir revenir en arrière n’est pas possible ? C’est bien ce que je me disais. Et ce cher Aoki ne m’aide pas des masses. Malgré tous les signes que j’envoie pour demander un coup main. Même si demande ce qu’il aurait demandé au bonhomme en rouge. Un peu plus d’argent ? N’était-il donc pas suffisamment riche comme ça ! Une île portant son nom ? À moins que ce soit concrètement autre chose qui m’échappe. Et à en juger de sa réponse, je ne saurais dire si c’est sincère ou non. Enfin, il a tout de même sa fille auprès de lui, ce qui offre un joli cadeau en soi, non ?

Dîtes-moi Sam, ça vous arrive souvent de sortir avec les mères de vos patients ou Bloodyne est la seule exception ? Je croyais que le code de déontologie vous interdisait ce genre de relation ; Si ça venait à se savoir, vous risquez quoi... D'être radié de l'ordre des médecins en plus d'une amende voire quelques années d'emprisonnement ?

Sam lâche un petit rire sans pour autant en perdre son calme. Voilà ce qui nous différencie tous les deux, s’il s’agissait de moi, il y aurait déjà un oeil pour bien moins que ça. Alors que lui, il n’en perd pas sons self-contrôle. Remarquable, il faudra un jour que je lui demande comment il fait. Peut-être allait-il lui répondre aussi franchement, ou bien approuver, mais je ne lui en laisse pas le temps en lui murmurant de laisser couler. Cela n’en vaut pas la peine et ça ne ferait qu’attiser les choses. Bien que je ne cache pas des masses un regard noir en direction dudit plaignant. C’est qu’il a décidé de me pourrir la soirée ? Si c’est le cas, autant qu’on en vienne à se taper sur la tronche maintenant, nous n’avons plus besoin d’échauffement, après tout nous sommes passés maîtres dans l’art en ce qui concerne le fait de se ruiner mutuellement la vie. Cependant, maintenant que j’y pense alors qu’il disparaît de la pièce, est-ce qu’il oserait réellement faire ça ? Se rendre chez les supérieurs de Sam pour leur raconter ce qui se trame avec l’une de ses patientes ? Ce serait vache, mais en somme un bon moyen pour être blessant. Quoi que ce serait signer littéralement sa mort. Je me pose la question alors que je connais parfaitement la réponse. Mais j’aimerais croire que cela n’arrive pas. Qu’importe la haine qu’il a envers moi. C’est beau de rêver, hein ?

Ça ne doit pas être simple tous les jours d’être pédiatre non ? Je veux dire quand l’enfant n’a plus aucun choix ça doit être dur à accepter non ?... J’envisage de me lancer dans la médecine après mon bac donc je me renseigne par ci par là sur les différentes options.
C’est vrai que ce n’est pas de tout repos, et les enfants peuvent être aussi têtus que leur parent. Si ce n’est pire. Mais, disons que c’est ce qui rend le travail plus agréable. Puisqu’il force à devoir comprendre l’enfant, trouver des solutions adéquates qui lui viennent en aime comme il faut. Tu as raison de poser des questions, c’est comme ça qu’on a le goût du métier qui se développe.

Au moins, lui ne semble pas plus perturbé que ça de la situation. Prenant plaisir à répondre à la question de Lana. Il a le truc avec les enfants alors j’imagine bien que donner des conseils ne doit pas être grand-chose. Si cela peut aider, tant mieux. Bien que sa compagne excuse le comportement Gaara, je préfère l’ignorer en finissant mon verre. Regrettant ne pas avoir fait demi-tour pour aller fêter Noël à mcdo. Tous ces problèmes ne seraient alors pas survenue. Le pire c’est que la soirée ne fait que commencer, je m’attends à tout durant les heures qui suivent. Laissant Ace retrouver le sol et participant que très peu à la conversation alors que j’ai toujours ses remarques dans le creux de la gorge, j’ouvre quand même la bouche pour demander un autre Whisky et la moitié d’un verre de coca pour Ace avant que ça ne fasse trop. C’est qu’il faudrait qu’il garde un peu de place pour le repas de ce soir. Enfin, gourmand comme il est, ça ne risque pas de poser de problèmes.

La remerciant quand elle me sert, j’en avale déjà une grande partie. J’essaie de sourire, mais j’ai un peu de mal. Il sonne faux clairement. En fait, je préfère même me mettre en retrait, laissant Sam sympathiser. Il est nettement plus sociable que moi de toute façon.

Dis-moi Lana, as-tu déjà pensé à faire des petits stages puisque c’est un domaine qui t’intéresse ? Cela pourrait être intéressant pour toi. Et puis, en plus d'acquérir de légère compétence, cela pourrait te donner des idées dans la filière exacte que tu désires. Si l’idée te plaît et bien évidemment avec le consentement de ton père, je serais ravie de t’accueillir quelques jours par semaine pour te donner cette opportunité. Prend le tempss d’en parler avec lui.

Le laissant régler ces détails avec la demoiselle, je demande plutôt à l'hôte de la maison s’il souhaite un coup de main pour apporter le repas. Puisqu’il semble avoir du mal avec son bras ce serait dommage qu’il en vienne à porter des choses lourdes. Et puis, j’ai besoin de me dégourdir un peu les jambes. Sauf que, une fois qu’il a accepté ma proposition, en lui disant de ne pas se déranger et de profiter, je demande plutôt gentiment à Gaara s’il peut me donner un coup de main. Ace est trop petit, Lana et Sam discutent, Setsuna est hors-jeu et je ne risque pas de demander ça à sa petite amie, donc par élimination il ne risque lui. Je pense qu’à deux on pourrait s’en sortir sans encombre. Est-ce qu’on pourrait en dire autant de la cuisine, j’en doute. Je m’attarde pas et une fois debout je rejoins celle-ci rapidement. C’est aussi un moyen des plus diplomates d’être à part et de pouvoir mettre deux trois trucs aux clairs. Une fois seul et la porte refermée, je croise les bras en le toisant sévèrement. Ne voulant pas que les choses s’entendent de l’autre côté, je commence d’une voix basse :

Qu’est-ce tu me fais là, c’est quoi ton problème ?

Je sais qu’il n’allait pas sauter de joie, mais ce n’était pas une raison pour être aussi cruel.

Oui c’est le pédiatre d'Ace et alors. Pour une fois que je me sens bien depuis longtemps tu te sens obligée de tout gâcher ? Tu veux te venger de quelque chose alors fais le sur moi directement, mais laisse le en dehors de ça ! Si tu en viens à ruiner sa carrière, Je te jure que c’est ta vie que je détruis.

J’étais sérieuse dans cette déclaration, à ne pas prendre à la légère ce genre de menace. Mais pour ma défense c’est lui qui a commencé, je peux bien supporter tous les coups tordus du monde, mais il y a une certaine limite. Je le laisse en paix dans sa relation, alors pourquoi est-ce que je ne peux pas avoir la même chose ? Parce qu’il est médecin et que ce n’est pas saint . Mais je n’ai rien demandez-moi, c’est venue comme ça. Je ne suis pas allé le chercher, et ce n’est pas moi qui lui courais après. Je soupire, en m’approchant du comptoir où est posée la nourriture. C’est alléchant, rien qu’à l’odeur. Mais là, tout ce bazar me coupe plus l’appétit qu’autre chose.

On n'est pas stupides, on sait très bien ce que ce genre de relation donne entre un patient et son médecin. Et on en a déjà discuté. Sauf qu’on se passera grandement de ton avis sur la question ainsi que tes commentaires. Franchement je te fous la paix avec ta copine alors pourquoi tu peux pas en faire de même, hein ? Je n’ai pas le droit à un peu de bonheur dans ma vie, faut que je sois condamnée à rester une mère célibataire tandis que toi tu vis au plein jour une parfaite idylle avec Miss parfaite. La reine des…
Maman.

La reine des “tu te tais avant de l’insulter devant ton fils”. Me mordant la langue pour ne pas laisser filtrer un vilain mot, je souris en regardant sa petite tête qui dépasse à peine de la porte.

Qu’est-ce qui a mon grand ?
J’ai faim.
Ça arrive. On va apporter le tout dans un instant. Tu n’as qu’à montrer à Lana comment tu dessines bien les éléphants. Papa et maman... ont encore quelque chose à faire avec la dinde.

Pour ne pas dire que maman va en finir avec papa. Et qu’elle va le mettre à la place de la viande si les choses continues. Un Gaara farcie, ça ne doit pas être si mauvais que ça, je suis sur qu’Amy va adorer ce petit arrière-goût de sang légèrement fruité. Il hoche la tête et disparaît aussi vite. C’était moins une. Un peu de sérieux, me pinçant l’arrêt du nez, il me faut retrouver un semblant de calme et ce n’est pas gagner.

J’ai une irrésistible envie t’en coller une, simplement parce que tu as toujours le don de me mettre hors de moi qu’importe la situation. Mais ce serait gâcher la soirée. Et Ace ne mérite pas ça.  

Il n'a pas besoin de voir que son père revient avec un œil au beurre noir, ou bien des taches de sang sur sa chemise. C’est une vision qu’on peut lui épargner. C’est Noël, un jour particulier pour lui et je ne voudrais pas être celle qui gâchera tout. En revanche on ne peut pas me m'interdire de tenter d’arriver à mes fins par d’autres moyens. Revenant près de lui, prétextant de dépoussiérer ses habits, mes doigts s’enroulent sur sa cravate et en resserrer dangereusement le nœud.

À défaut pouvoir te faire passer par la fenêtre, tu m’en voudras pas si je tente de tuer autrement ? C’est un joli cadeau de Noël que tu me ferais. Mais plus sérieusement, va falloir que tu te fasses à sa présence, tout comme moi je dois m'accommoder de ta rouquine. Chacun son fardeau.

Cela en est assez un casse-pied, mais c’est comme ça, il faut faire avec. On a décidé d’avancer chacun de notre côté alors globalement, nous n’avons pas à critiquer nos compagnons respectifs. Du moins ouvertement. Même si on les apprécie guère, on peut - ou devons, serait plus exacte - au moins faire semblant pour ce genre d'événement. Après tout, pour le bien tout monde on n’a pas vraiment le choix. Parfois je me dis que si Ace n’était pas l’équation il y a déjà bien longtemps que j’aurais mis ces mots à exécutions. Une chance qu’il soit finalement présent dans nos vies, sinon il en manquerait une parmi nous deux.

Enfin, j’allais continuer à renforcer son noeud, juste pour avoir le plaisir de l’entendre me demander d’arrêter. Ça me fait du bien lui faire mal alors qu’il a tenté d’en faire de même avec Sam. Néanmoins, je me sens prise au dépourvu par la suite. Pourquoi est-ce qu’il vient de m’attirer contre lui. Un feu vert pour que je l’étrangle avec sa cravate ? Quoique au vu du maigre espace, je ne doute que ce soit possible. Et puis même, plus les secondes passent, plus je me sens bizarre, c’est trop comme proximité. Déstabilisant, à un tel point que je ne tente pas de le repousser ni de partir. C’est comme si mes pieds étaient ancrés dans le sol. Je devrais pourtant réagir, faire quelque chose, c’est assez mal vue d’être aussi proche de son ex alors que son petit ami actuel est dans la pièce à côté. Pourtant ça ne semble pas le déranger plus que ça alors qu’il ne bouge pas non plus. Aller tu dérailles là, arrête de faire n’importe quoi alors qu’il n’y a même pas deux minutes tu l’engueulais ! J’aimerais, sincèrement, d’un autre côté une part de moi ce sens bien. Suffisamment, pour me souvenir que ce contact me plaisait autrefois. Peut-être même un peu trop. N’est-ce pas ce qu’il faisait auparavant pour que j’arrête de lui vouloir lui faire mal de manière fourbe ? Je suis empli de colère, cependant ça ne semble pas assez puisqu’une sensation de désir à son égard vient s’ajouter à la situation. Loin d’être romantique, c’est justement ce qui rend le tout attirant.

Sur un soudain coup de tête à en oublier tout le reste, je me mets sur la pointe des pieds pour gratter quelques centimètres, puis sans prévenir je l’embrasse. Ce n’est pas spécialement tendre et si je n’écoutais que moi cela pourrait rapidement déraper. Mes doigts quittent son vêtement pour aller faiblement entourer sa nuque et donner plus d’ardeur à ce baiser...

Mais qu’est-ce que je fais …?

 

© B I G B Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Dim 1 Jan - 23:53

Famille Aoki

Famille Chester / Ishikawa

Vive le vent, vive le vent du sable ~


Je reviens de la cuisine ou j'avais tenter de contenir Gaara un minimum, bien qu'il essaye de me faire croire le contraire, je sentais qu'il était à 2 doigts de faire une connerie. Je te connais tellement par coeur maintenant, hors de question que je te laisse faire le con. Même si je dois me fritter avec toi aussi, bien que j'aimerais éviter. Il y a des choses qu'on regrette dans la vie et si tu fais ça devant ton fils je suis sur que ça te hantera toute ta vie. Je reviens donc dans la salle en remettant ma cravate tranquillement de ma main valide. Elle est très embêtante cette main ... Mais je dois faire avec, c'est un très moyen de me souvenir du fait que je dois commencer par me maîtriser aussi moi même. Je continue d'afficher un sourire en silence venant reprendre place voyant que ma fille discutait avec Sam et qu'elle semblait passionnée. Alors que je regarde ce petit monde discuter, Bloodyne me demande de rester tranquille et qu'avec Gaara ils vont apporter le repas ... J'ai un gros blocage en voyant cette invitation, oh le chien de ma chienne ça va chier. J'ai pas besoin d'un traducteur et je sais pas ou me placer "Ca dépend si vous vous entretuez vous nettoyez ?" Je souris toujours:


-C'est gentil merci, faites attention à vous ça semble très chaud ... N'hésitez pas à appeler sir y a un problème.


Je m'adressais autant à Blood qu'à Gaara et quand je disais chaud ... Je parlais pas de la bouffe. Je les regarde partir la boule au ventre. Amy vient me faire la discutions et je lui répond, on parle un peu boulot et quand elle me dit qu'elle souhaite ouvrir son propre cabinet de déco. Je souris doucement et lui propose si elle a besoin de venir me voir à la banque et on s'arrangera pour un crédit, j'écoute d'une oreille attentive ce qui se passe en cuisine en effet, le 2ème élément que j'ai en mon actif en ce moment c'est le son, je pensais pas que ça me servirait ce soir. Je reste perplexe au menace de Blood... Putain elle est vraiment flippante quand elle est énervée. Je continue de discuter avec Amy essayant de ne pas montrer que j'écoutais vicieusement la tempête qui se prépare en cuisine. Alors que la phrase de Blood arrive à mes oreilles:


━ On n'est pas stupides, on sait très bien ce que ce genre de relation donne entre un patient et son médecin. Et on en a déjà discuté. Sauf qu’on se passera grandement de ton avis sur la question ainsi que tes commentaires. Franchement je te fous la paix avec ta copine alors pourquoi tu peux pas en faire de même, hein ? Je n’ai pas le droit à un peu de bonheur dans ma vie, faut que je sois condamnée à rester une mère célibataire tandis que toi tu vis au plein jour une parfaite idylle avec Miss parfaite. La reine des…


Je vois Ace allez vers la cuisine, j'essaye de le retenir avec ma main valide et lance à Lana dans la foulé:


-Remmène le ici Lana !


Ma réaction est soudaine, un peu étrange même pour un gosse qui va simplement voir ses parents dans une cuisine ... Je soupire doucement, je préfère pas que leur petit entende ça, ça va être sanglant et monstrueux et quand Gaara va s'y mettre ça va être monstrueux je penses donc bon, éloignons ce pauvre bout de chou de la terrible réalité. Alors que je viens prendre mon verre pour boire un peu je reprends ma discutions avec Amy en souriant, épiant toujours le petit couple dans la cuisine. J'entends le bruit de vêtements qui se froisse, ou qui sont en mouvement. Je me demande alors ce qui se passe et ce qu'ils foutent quand Blood reprend son petit discours qui me fait froid dans le dos tout de même puis plus rien. Enfin si ... Un bruit bizarre, on dirait ...On dirait .... Je tourne soudainement la tête me mettant à cracher ce que j'avais dans la bouche en m'étouffant. Alors que je mets quelques minutes à m'en remettre, tout le monde me fixe comprenant pas ce qu'il m'arrive, je vois aussi que sans faire attention j'ai craché tout le champagne dans ma bouche sur ma fille ... Je la regarde:


- Désolé Lana...


Je viens prendre une serviette et doucement lui essuyer le visage, j'étais vraiment désolé de ça. Oubliant même que j'étais censé être en colère contre elle et essuie au moins son visage. Je la regarde quand Ace vient me demander:


━ Tu peux pas parlé en b'vant toi non plus ? C'trop dur !


Je le fixe en ris doucement le trouvant adorable comme garçon:


- Non, j'ai juste d'affreuse douleur au bras et ça m'arrive souvent ses derniers temps... *Je me tourne vers les invites* Désolé de ce spectacle, c'est vraiment impolis de ma part....


Cette excuse de douleur semble convaincre Amy et Sam au moins, sûrement Ace aussi mais je ne sais pas pour Lana qui est ici tout les jours et qui ne me voit pas cracher comme une baleine. Je me tourne d'ailleurs vers elle et la regarde:


- Désolé ma chérie, va te changer rapidement.


J'étais sincère et j'avais même retrouvé mon côté chaleureux d'un coup envers ma fille adorée, je ne sais pas pourquoi mais je semblais l'avoir encore plus puni en lui crachant dessus par erreur devant tout le monde. Je frotte légèrement mon bras et viens à penser à ce que j'ai entendu ... Non pas possible. Voyant qu'il revienne pas je commence à m'inquiéter et me lève allant à la porte prenant le tant de toquer dans ma propre maison, puis j'ouvre la porte de la cuisine:



- Euh ...Tout va bien ? Pas de soucis ici ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Lun 2 Jan - 21:21

Vive le vent, vivre le vent du sable


Aborder le sujet des cours avec une gamine de quatorze ans est sûrement ce qui est le moins dangereux pour la soirée, bien sûr il n'a aucun doute sur l'ennui que peut lui renvoyer ses cours puisqu'il a déjà remarqué à quel point cette gamine à des facilités un peu partout. Les bonnes mémoires ont toujours été un avantage comme un inconvénient, lire un livre une fois c'est bien mais lorsqu'on connait chaque mot de chaque page, ça en devient ennuyeux... Les diplômes n'ont jamais été très importants, Gaara n'a jamais été à l'école de sa vie et ce n'est pas pour autant qu'il est à la rue et sans connaissance.

Le coca et les boissons coulent à flot, si bien qu'il n'y a pas un seul moment où les invités et les hôtes peuvent arrêter de boire ; L'idée est loin d'être désagréable puisqu'il a besoin de faire passer toutes ces informations avec de bons verres d'alcool. Amy ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi il a de telles réactions l'interroge plusieurs fois du regard mais Gaara préfère secouer négativement la tête, sous-entendant ainsi que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Qu'est-ce qui peut aller mal ? Il écoute à peine les remarques de Sam, préférant jouer avec le fond de son verre que de discuter avec lui.

Et voilà qu'à un certain moment de la soirée, son ex-petite-amie propose d'apporter les plats pour décharger Setsuna de cette tâche. D'ailleurs, elle n'hésite pas un seul instant à demander à Gaara de l'aide pour ramener les plats de la cuisine jusqu'au salon et pourtant son instinct lui murmure au creux de l'oreiller qu'il va passer un mauvais quart d'heure ; Pour avoir passé certaines années auprès de son ex-fiancée, il sait reconnaître son expression quand elle est sur le point de hausser le ton. Déposant donc son verre sur la petite table basse, il s'éclipse en direction de la cuisine où il se fait directement agresser par Bloodyne lorsque la porte fut fermée ; Trois ans de séparation et pourtant aucun d'eux n'a évolués.

- Oui c’est le pédiatre d'Ace et alors. Pour une fois que je me sens bien depuis longtemps tu te sens obligée de tout gâcher ? Tu veux te venger de quelque chose alors fais le sur moi directement, mais laisse le en dehors de ça ! Si tu en viens à ruiner sa carrière, Je te jure que c’est ta vie que je détruis.

- Oh ce n'est pas comme si il y avait grand chose à prendre maintenant.

La seule personne qui lui reste est Amy et il sait qu'elle n'est pas stupide au point de se laisser berner par des paroles d'une ex-petite-amie jalouse qui souhaite mettre un terme à son couple. Son travail ? Il n'y tient pas tant que ça, il y a bien d'autres Bibliothèques dans la ville et il peut très bien aller chercher un travail ailleurs. Alors ce genre de menaces ne fonctionnent pas avec lui même si il doit reconnaître qu'elles sont pour le moins intéressantes.

- On n'est pas stupides, on sait très bien ce que ce genre de relation donne entre un patient et son médecin. Et on en a déjà discuté. Sauf qu’on se passera grandement de ton avis sur la question ainsi que tes commentaires. Franchement je te fous la paix avec ta copine alors pourquoi tu peux pas en faire de même, hein ? Je n’ai pas le droit à un peu de bonheur dans ma vie, faut que je sois condamnée à rester une mère célibataire tandis que toi tu vis au plein jour une parfaite idylle avec Miss parfaite. La reine des…

Il aurait bien voulu qu'elle termine le fond de sa pensée mais avec leur fils qui vient de rentrer dans la pièce, le charmant mot qui allait sortir des lèvres de Bloodyne est obligé d'être retenu au risque de choquer les plus petits. Ainsi, elle n'est pas non plus à l'aise en présence de la compagne de Gaara ; Si c'est le cas, pourquoi est-elle venue ce soir ? Pour leur fils évidemment, mais passer le bonsoir aurait été suffisant pour ne voir Amy plus longtemps que toute une soirée autour de la table. Ace finalement reparti dans la pièce d'à côté, l'Homme de Sable se tourne vers l'Elementis de vent pour entendre la suite des reproches.

- J’ai une irrésistible envie t’en coller une, simplement parce que tu as toujours le don de me mettre hors de moi qu’importe la situation. Mais ce serait gâcher la soirée. Et Ace ne mérite pas ça.  

- Je voulais simplement vous mettre au courant des risques que vous prenez, si vous l'êtes c'est tant mieux pour vous.

Une simple phrase qui ne se voulait pas être une menace mais une simple mise en garde pour la suite des événements ; Si ils sont tous les deux au courant que Sam risque son titre de médecin, alors tout va bien. Le plus simple serait de changer de pédiatre, il n'est pas le seul dans la ville et même si il connait Ace depuis sa naissance ça pourrait résoudre tous les problèmes... Mais puisqu'ils sont si intelligents tous les deux, il se passe de lui signaler. Prétextant vouloir retirer la poussière des vêtements de son ancien amant, la jeune femme s'approche pour finalement enrouler ses doigts autour de sa cravate... Trois ans déjà et il a comme une impression de déjà-vu.

- À défaut pouvoir te faire passer par la fenêtre, tu m’en voudras pas si je tente de tuer autrement ? C’est un joli cadeau de Noël que tu me ferais. Mais plus sérieusement, va falloir que tu te fasses à sa présence, tout comme moi je dois m'accommoder de ta rouquine. Chacun son fardeau.

Comme un geste qu'il n'a jamais cessé de faire, Gaara fait un léger mouvement pour faire trébucher Bloodyne afin de réduire la distance entre eux ; Combien de fois a-t-il fait ce geste lorsque l'Elementis était en colère et qu'elle avait l'intention de lui en coller une ? Restant plusieurs minutes dans cette position, l'Homme de Sable se retrouve quelques années plus tôt quand il arrivait encore à calmer les tensions rien qu'avec ce petit mouvement et qu'un simple baiser pouvait résoudre tous les conflits. Aujourd'hui, bien qu'il soit heureux avec Amy, il lui manque le caractère de feu qu'a son ancienne petite-amie ; Ce caractère qui a fait de leur rencontre, une rencontre si particulière et qui a donné naissance à un enfant.

Comme si ils étaient dans une bulle bien qu'à eux et en oubliant toutes les personnes dans la pièce d'à côté, les voilà en train de s'échanger le même baiser qu'autre fois. Entourant les hanches de Bloodyne, Gaara profite de ce baiser en oubliant tous les risques qu'ils sont en train de prendre ; Que se passera-t-il si Amy ou Sam débarque à ce moment-là ? Cependant, ils sont surpris par le bruit de quelqu'un cognant à la porte et préfèrent se séparer d'un seul coup mal à l'aise en voyant Setsuna entrer dans la cuisine pour demander si tout allait bien par ici. Regardant une première fois Bloodyne, puis Setsuna, l'Homme de Sable hoche tout simplement la tête.

- Non ça va, ne t'en fais pas. On apporte les plats dans quelques instants.

Aucun mort à déclarer pour l'instant et les plats n'ont pas volé dans la cuisine donc on peut sûrement dire qu'il s'agit d'un exploit pour les deux Elementis dans la même pièce ; Lançant un regard à son ami pour le rassurer de la situation, il le laisse repartir dans la pièce d'à côté avant de se tourner une nouvelle fois vers Bloodyne. Que veut dire ce baiser échangé ? Et que cela va-t-il apporter à la suite ? Profitant de ce dernier instant seuls, Gaara se rapprocher une nouvelle fois de l'Elementis de vent pour déposer un autre baiser ; Bien plus rapide que le premier mais avec tout autant d'ardeur puis il fait un pas en arrière pour se reculer et l'observer quelques instants.

- Je pense qu'ils seraient temps d'emmener le repas... Tout le monde a l'air affamé dans la pièce d'à côté.

D'abord leur fils puis Setsuna qui vient vérifier, il serait temps de repartir dans la pièce d'à côté avant que tout le monde ne débarque dans la pièce. Sans dire un mot de plus, il s'empare du plateau de foie gras et de pains grillés, laissant le saumon fumé à Bloodyne ; Tout le monde a l'air d'apprécier l'arrivée de la nourriture qui se faisait désirer depuis ce qui semble une éternité pour tout le monde. Gaara dépose le plateau au centre de la table et prend place aux côtés d'Amy qui lui demande discrètement pourquoi il a mit autant de temps à revenir ; l'Elementis de Sable préfère ne pas s'étendre sur le sujet et lui annonce au creux de l'oreille qu'ils s'organisaient sur le cadeau d'Ace.

- Lana n'est pas ici ?

- Elle est montée se changer.

La tête des autres invités et le sourire de son fils lui laisse sous-entendre qu'il a manqué quelque chose pendant qu'ils étaient en train de discuter dans la cuisine mais il finira bien par l'apprendre à un moment.

- Alors, qu'avons-nous raté ?

- J'étais en train de dire à Monsieur Aoki que j'allais bientôt ouvrir mon propre salon de décoration et qu'on était en train de chercher un appartement pour emménager ensemble !

Dit-elle en se penchant vers Gaara pour déposer un rapide baiser sur ses lèvres ; Ce n'est pas le lieux ni le moment d'aborder cette question mais comment pouvait-il se douter qu'elle allait le dire aujourd'hui et maintenant ? L'Homme de Sable laisse échapper un sourire pour faire bonne figure mais il aurait aimé qu'Amy garde sa langue encore quelques temps avant d'aborder ce sujet ; Sûrement ne pensait-pas faire quelque chose de mal. S'accrochant au bras de l'Homme de Sable, elle se tourne avec un sourire aux lèvres en direction de Sam et Bloodyne pour continuer sur la lancée.

- Et vous ? Vous avez déjà des projets ?


Se tournant à son tour vers Bloodyne, il écoute attentivement sa réponse ou celle de son nouveau petit-ami quant à ces fameux projets qu'ils pourraient avoir.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lana Aoki D.Messages : 159
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Mar 3 Jan - 20:50



 
Vive le vent, vivre le vent du sable

 
J’écoute les explications de Sam tranquillement, bon en tout cas avoir une discussion calme s’est fait. Ace n’a pas l’air trop dans la discussion, mais on ne peut pas lui en vouloir, c’est une discussion d’adulte après tout et ça n’intéresse pas trop Ace ce genre de chose. Je ressers donc un verre de whisky à Bloodyne et un demi verre de coca à Ace. Je suppose que le reste de la soirée il va boire de l’eau ou du jus de fruit. J’écoute la demande de Sam sur les stages, un stage avec lui ? Bien sûr que j’aimerai ! J’espère que Papa sera d’accord et qu’il va dire oui, c’est une opportunité trop grande pour que je puisse la laisser passer.

- Oh merci pour la possibilité !

Papa a intérêt à me dire oui, il ne va pas me punir toute ma vie et me gâcher peut-être mon avenir. Parce que si je suis une bonne stagiaire peut-être que je pourrais travailler avec lui à la fin de mes études non ? Mes chances seront meilleures pour avoir un emploi. J’entends d’une oreille distraite la demande de Bloodyne qui demande à mon père si celle-ci peut servir les plats et elle demande de l’aide à Gaara. Oh mon dieu ! Je ne pensais pas que ça serait si facile à les isoler, je pensais que j’allais galérer à faire en sorte qu’ils se retrouvent seuls mais non même pas.

Bon, faut occuper Amy et Sam, je regarde Amy qui a l’air de discuter avec Papa et Sam qui commence à se lever en prétextant leurs prêter un coup de main, j’interviens donc en engageant la conversation :

- Y a-t-il un âge minimal pour devenir médecin ?

Je précise le fond de ma pensée pour gagner du temps aux deux :

- En fait, j’envisage de sauter des classes et peut-être passer mon bac en avance si possible, mais cela veut dire que je serais vite diplômé, j’ai peur que ça pose problème d’être trop jeune. Ne pas avoir la confiance des parents où des patients, puis même les médecins qui nous jugent en mode « elle est trop jeune, qu’est-ce qu’elle fait là ? »

Bon je parle un peu pour rien dire, mais au moins il s’est rassit et m’a écouté. Je fus interrompu par mon père qui s’écria de le ramener ici. Je sursautais et regardais autours de moi pour voir Ace qui est partie dans la cuisine. Mince ! Je l’avais presque oubliée :

- Pardon excusez-moi je reviens, restez ici.

Je me dirige vers la cuisine et avant que je rentre Ace y ressort en m’expliquant qu’il doit me montrer comment il dessine les éléphants. Bien joué pour l’éloigner celui qui a dit ça. Je raccompagne Ace au salon et lui explique que je vais chercher des crayons. Au moment où je passe devant mon père je n’ai pas le temps de réagir que mon père vient de cracher le contenu de son verre sur mon visage. Je reste plantée quelques secondes, choquée. Il y a un silence de mort dans la pièce alors que mon père s’excuse et qu’il m’essuie le visage. Je ne sais pas comment je dois réagir, il a l’air sincèrement désolé mais je suis tellement en colère et humiliée que je retiens comme je peux mes larmes :

- Tu peux pas parlé en b’vant toi non plus ? C’trop dur !

Papa sort une excuse totalement bidon, car ça ne lui était jamais arrivée avant cela. Comme quoi c’était à cause de sa douleur, alors que c’est totalement faux, c’est la première fois que ça se produit et comme par hasard c’est sur moi que ça se produit quand on est fâché et en plus devant plein de monde. Il s’excuse encore une fois et m’envoya me changer. Je tournais rapidement les talons et m’enfuyait presque en courant. Retenant mes larmes comme je pouvais mais celle-ci coulaient déjà toute seule. Heureusement personne ne pouvait me voir. Je montais les marches deux par deux, manquant de me casser le coup à cause des légers talons de mes chaussures.

Je m’enfermais dans ma chambre et j’attrapais mes chaussures pour les jeter contre le mur de ma chambre en colère et blessée et sauter dans mon lit. Il est horrible ! Pourquoi il a fait ça ! J’envoie valser toutes les peluches de ma chambre contre le mur ou au sol. Je restais bien cinq minutes dans mon lit. Il a décidé de me pourrir la soirée de Noël ? Et bien je ne me laisserais pas faire ! J’enlevais les accessoires de mes cheveux et me les brossais pour les laisser lisses. J’enlevais ma robe et j’enfilais un jean basique et un vieux T-shirt. On sait jamais s’il se décide à jouer à nouveau au lama, au moins ça ne sera pas une nouvelle robe qui prendra. Il m’a dit de me changer et non pas de me changer élégamment non ? Je mis des baskets dans laquelle je me sentais plutôt à l’aise et j’essuyais mes yeux pour m’assurer à ce que personne ne remarque que j’ai pleuré.

Voilà je suis prête. Je souris et je sortie de ma chambre et descendit les escaliers pour rejoindre le petit groupe. Je pris place à table, interrompant sûrement la conversation mais tant pis. Mon père m’a cherché, il m’a trouvé. S’il veut faire exprès de jouer au lama alors moi j’arrête de faire la fille parfaite et je fais ce que j’ai envie. J’attrape un toast et un morceau de saumon en silence. Pas question que je dise quelques choses, Papa s’expliquera tout seul de pourquoi sa fifille chérie se trouve dans cette tenue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Ven 6 Jan - 0:23


 

 

 
Je suis consciente de ce que je fais. Et je sais que c'est une énorme bêtise. Cependant, je m'en moque suffisamment pour ne pas avoir envie de m'arrêter. Car, j'aurais beau le nier éperdument, au plus profond de moi cela m'a terriblement manqué. Son contact, sa chaleur et tout ce qui fait que je peux le détester aujourd'hui pour ce qu'il y a eu sous peu. C'est comme revenir dans le passé, rien n’ayant changé. Autant l'admettre, en cette seconde s'est plaisant. Et c'est parce que ça l'est que cela en devient quelque chose de mal. Mais je n'ai pas la force de m'en dégager, moins encore alors qu'il m'étreint contre lui au lieu de me repousser. J'en viendrais à oublier pourquoi est-ce qu'on s'est séparé, souhaitant que ce petit moment volé dure presque éternellement.

Néanmoins, comme si les choses savaient d'elle-même que cet acte n'était en rien raisonnable, le toquement à la porte nous force à nous séparer. Un léger soulagement à me dire qu'il ne s'agit que de l'hôte de la maison et que s'il a compris les choses en nous voyant aussi mal à l'aise le rouge me montant aux joues - ce que je n'espère pas - il saura tenir sa langue. Car s'il s'agissaitd'Amy ou Sam, je ne sais comment j'aurais expliqué les choses. Va-t-il le falloir d'ailleurs ? Mieux vaut ne pas y penser pour le moment. Cependant, je ne sais quoi dire à sa question, et je fuis même son regard préférant laisser Gaara répondre de peur de mentir de manière peu convaincante ou bien de bafouiller bêtement, tentant vainement pour ma part de reprendre mon calme sur se monter d'adrénaline, de bouffées de chaleur et autres sensations que je ne pensais pas éprouvé à nouveau pour lui. Serait-ce du désir presque pervers ou plus que ça ? Impossible de mettre exactement le doigt dessus et au fond je ne sais si je tiens vraiment à savoir.

Monsieur Aoki finit par disparaître sans apparemment trop insister et me voilà à nouveau seule en compagnie de mon ex. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Nous nous sommes pas sauté dessus au point de s'étriper comme ce que tout le monde a dû le penser, mais qui sait ce qu'il aurait fini par arriver si personne n'avait pris la décision d'entrée ? Faut dire que ni lui ni moi n'étions prêts à y mettre un terme aussi facilement... Bon sang dans quoi est-ce qu'on vient de s'embarquer ? Je suis surprise soudainement, tirée de mes pensées alors qu'il revient m'embrasser. Et une fois encore, je ne tente pas de l’éloigner. C’est comme si tout mon être était paralysé, envoûter une nouvelle fois sur ce qu’il peut déclencher en moi. Dépendante d’une drogue qui devrait m’être littéralement interdite, je me sens perdue, déconcerté et même temps j'en redemanderais presque... Bien qu’il soit plus court que la première fois, il me laisse pantoise… On devrait retourner là-bas, oui, comme il le fait si bien remarquer, une chose bien plus simple à dire qu’à faire. Mais avant qu’on ne vienne à éveiller les suspicions de tout le monde c’est de loin la meilleure idée qui soit.

Je me prends des secondes supplémentaires une fois qu’il est sorti le premier pour tenter de reprendre une couleur de peau plus ou moins potable. En regardant mon reflet dans la vitre, j’ai les joues bien trop rouge pour qu’elle ne me fasse pas défaut. Allez, inspire, expire, tout ira bien. Le plus étrange est derrière toi ni pense plus maintenant. Je sens alors subitement des mains qui m’entourent et me font sursauter. Sam me rassurant rapidement en me disant que ce n’était que lui. Comme si je m’attendais à ce que ce soit quelqu’un d’autre. Non, quelle idée voyons. Je ne m'attarde pas sur ses questions et mon temps d'absence, répondant rapidement que je m'étais la petite altercation au clair, ce qui en fin compte n'était pas un mensonge. Puis après une brève bise sur la joue, nous retournons en compagnie des invités, munies des plats manquants. Je ne sais ce qui s'est passé entre-temps mais cela devait être particulier pour que la petite Lana ne porte plus sa jolie robe. Dommage on dirait une petite princesse c'était adorable.

━  J'étais en train de dire à Monsieur Aoki que j'allais bientôt ouvrir mon propre salon de décoration et qu'on était en train de chercher un appartement pour emménager ensemble !

Je me fige littéralement sur place en l'entendant. Manquant de renverser le plateau sur la table. Est-ce que c'est une blague, car dans le contraire ce n'est absolument pas drôle. Elle semblait si sérieuse, enjouée et sûre d'elle que je n'ose pas demander. Ni même faire une quelconque remarque. Notre baiser de tout à l'heure en devient de plus en plus dérangeant. À quoi est-ce qu'il pensait alors qu'il avait de tel projet en cours ? J'ai peut-être fait le premier pas, cette tête de pioche n'en a pas moins fait le deuxième. Voilà que je ne sais pas où me mettre maintenant, les trous de souris pour humain n'existent toujours pas.

━  Et vous ? Vous avez déjà des projets ?
Nous n'avons rien de prévu. Si ce n'est peut-être un peu de temps au ski. Mais trois jours sous la neige n'équivaut pas une vie entière auprès d'une personne qu'on aime sincèrement. Félicitation pour cette nouvelle !
Oui... Félicitation.

Ma voix est basse, presque triste à cette nouvelle alors que je souris pour faire bonne figure, sans réellement les fixer. Après tout puisque les choses semblent si merveilleuses entre eux c'est entièrement normal de prévoir un avenir. Mais là... c'est déroutant. Laissant Sam discuter avec Amy puisque sa création de boutique semble l'intéressé, ne cherchant pas à participer à ça, je passe devant eux, me procurant plutôt de la petite Lana - évitant soigneusement autant Setsuna que Gaara ce qui risque d'être dur pour le reste de la soirée - qui me paraît aussi abattu que moi bien que les raisons sont différentes.

━  Tu en fais une tête. Je ne sais pas ce qui te rend triste mais je suis sur que ça ira mieux.

Une dispute avec son père durant notre "absence" ? Je tente de la réconforter mais je ne sais si ce sera réellement suffisamment. Alors une idée me vient en tête et je demande en Ace d'aller prendre un petit paquet noir dans mon sac et de l'offrir à Lana. Espérant que ce sera suffisant, dans tous les cas ceci lui reviendra tôt ou tard. Tout sourire il le lui tend en revenant auprès d'elle.

J'espère que ça te rendra le sourire et que tu aimeras.

À l'intérieur de la boîte se trouve un petit étui qui renferme en plus un collier.
 
HRP:
 

©️ B I G B Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Ven 6 Jan - 1:35

Famille Aoki

Famille Chester / Ishikawa

Vive le vent, vive le vent du sable ~


Je ne sais quoi trop dire. Je suis un peu mal à l'aise avec ce que j'ai fais à Lana quand même devant tout le monde. Je reste silencieux et regarde les invités discuter entre eux. J'avais l'impression qu'Amy venait de relancer une guerre avec sa déclaration. Comment ça va finir ce soir n'empêche. Peut être avec des morts. Je vois ma fille revenir non contente. Je peux comprendre mais bon, ce n'était pas vraiment ma faute. Je préfère pas remuer, normalement c'est moi qui suis en colère contre elle. Je viens me servir à manger en écoutant le petit échange sur leur avenir. Merveilleux de voir les jeunes se construire un avenir. Je leur souhaite tout le bonheur que je n'ai pas eu. Alors que je pense cela de mauvais souvenir remonte dans ma tête et je marque un long temps de pause. Des images d'un peu tous et n'importe quoi avant cet incident me reviennent en tête. Un sentiment de malaise me prend à la gorge. Les paroles de Bloodyne me sortent de mes pensées:

Tu en fais une tête. Je ne sais pas ce qui te rend triste mais je suis sur que ça ira mieux.


Je regarde Bloodyne en silence ne disant rien. Prenant mon verre en buvant une gorgée. Le fait qu'elle croit que je lui es craché dessus exprès par votre faute ? Ou peut être car elle me reproche de faire le "papa" car je l'ai punis pour m'avoir désobéis et traité avec Baelfire. Sûrement un peu de tout je dirais. Mais je vais encore passer pour le méchant, tant mieux je suis le méchant de cette ville, enfin l'officiel.

J'espère que ça te rendra le sourire et que tu aimeras.


Je vois Ace revenir avec des cadeaux pour Lana et regarde. C'est un beau présent, je viens remercier Blood doucement de la tête pour les présents qu'elle a offert à la tête, les trouvant magnifiques. Le piano ressemblait au mien. Je souris un peu en pensant ça et me sens encore mal. Cette bouderie entre ma fille et moi avait été allez loin. J'avais exagéré, je devrais parler de ça à Gaara. Je regarde ce dernier en silence, le fixant un moment et rebaisse la tête. Non ce n'est pas le moment de faire cela. Ils passent une bonne soirée d'après ce que j'ai entendu en cuisine et pas le moment de briser cette bonne ambiance, quoi qu'un peu électrique par moment tout de même.

A quoi je pense moi, j'ai l'impression de repasser en mode dépression, allez bonne humeur on a des invités c'est pas le moment. Je viens manger un peu de saumon en regardant autour de moi et vois Ace qui me regarde. Je lui souris doucement, il était vraiment adorable ce môme.


-Tu en veux un peu ?


Le jeune homme hoche doucement la tête en me regardant. Je souris et viens prendre une assiette mettant le saumon à côté et un toast de l'autre, avec une petite noix de beurre sur son toast.


-Je te conseil de manger les deux en même temps.


Je fais un grand sourire alors que le petit commence à manger. Je me demandes s'il va aimer cela. Ca pourrait être pire comme des huîtres, mais les enfants n'aiment pas trop cela. J'avais prévu quand même avec Viktor. Alors que la soirée continue, cette légèrement déprime continue de m'envahir, même mon sourire d'acteur / forcé j'ai du mal à l'afficher. Je viens prendre mon paquet de clope dans ma veste et me lève:


-Je m'absente quelques minutes. Veuillez m'excuser s'il vous plait.


Je pars en direction de la porte d'entrée et l'ouvre avant de sortir. Je descends les marches d'escalier et me met dans mon allée en venant allumer ma clope pour la foutre à ma bouche en fumant. Ca faisait tellement longtemps qu'on avait pas passé une vraie fête de noël. Les derniers étaient avec ma femme, je me tourne vers la fenêtre regardant la lumière et les ombres. Au moins Lana connaître avec un vrais noël.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Ven 6 Jan - 19:36

Vive le vent, vivre le vent du sable


Bien qu'Amy soit une personne gentille et généreuse avec autrui, elle a une certaine tendance à mettre les sujets fâcheux sur le tapis au pire moment. Gaara a bien remarqué du coin de l’œil la réaction de Bloodyne quant à ces révélations mais il faut dire qu'il ne s'attendait à ce qu'elle lance le sujet maintenant ; Ce qui est fait est fait désormais et malgré ce qu'il vient de se passer, il se doute que ça ne veut rien dire. Ou du moins pas au point de les faire retomber dans les bras l'un de l'autre.

- Nous n'avons rien de prévu. Si ce n'est peut-être un peu de temps au ski. Mais trois jours sous la neige n'équivaut pas une vie entière auprès d'une personne qu'on aime sincèrement. Félicitation pour cette nouvelle !

- Oui... Félicitation.

Même si Bloodyne fait l'effort de faire un sourire pour paraître joyeuse lors de cette fête familiale, l'Homme de Sable a bien remarqué à sa voix que cette nouvelle ne l'enchante pas. Il en vient même à baisser les yeux, légèrement honteux de la tournure des événements ; Sûrement va-t-elle se dire que c'était pour la faire souffrir une nouvelle fois et l'empêcher d'être heureuse mais il est tout aussi torturé qu'elle dans cette histoire. Il est prêt à s'installer avec une femme qu'il aime sans être pour autant capable d'oublier celle qui a occupé ses pensées ces dernières années ; Et qui continue de les occuper malgré ce qu'il laisse croire en surface.

La petite Lana habillée d'un simple jean et d'un t-shirt n'a pas la tête à faire la conversation avec qui que ce soit et paraît moins enjouée qu'il y a une dizaine de minutes ; Qu'a-t-il bien pu se passer durant leur absence ? Il remarque ainsi que Bloodyne décide de lui offrir directement son cadeau qui pourrait être lié à celui de Gaara ; Séparés mais toujours les mêmes idées... Ou presque. C'est un bon cadeau et Gaara n'a aucun doute sur le fait que ce présent pourra faire plaisir à Lana, il espère simplement que son cadeau lui donnera tout autant le sourire.

L'Homme de Sable capte le regard de son ami mais n'arrive pas à savoir quel peut être la raison de celui-ci, est-ce qu'il souhaite plus amples informations sur le dérapage en cuisine ou veut-il aborder un sujet plus personnel ? Quel que soit la raison de ce regard, ce n'est pas maintenant qu'il faut l'aborder. Gaara n'écoute pas vraiment la conversation entre Amy et Sam puisqu'il a déjà eu le droit aux explications sur cette future boutique il préfère se plonger dans ses pensées en se coupant de ce qu'il peut se passer autour de lui.

Depuis combien de temps n'a-t-il pas eu le droit à un tel repas de Noël ? Presque jamais il a envie de dire. Ses parents n'étaient pas le genre de personne à fêter Noël et leurs maigres salaires ne leur permettaient pas de ramener des cadeaux pour leurs enfants ; En soit, Noël a toujours été un jour comme un autre pour Gaara. Mais maintenant qu'il a un fils, c'est différent. L'Elementis souhaite lui apporter tout ce qu'il n'a pas eu le droit étant plus jeune et espère faire simplement de son mieux... La vie de parent n'est pas de tout repos.

- Je m'absente quelques minutes. Veuillez m'excuser s'il vous plait.

Le petit moment de silence après son départ est pesant et la plupart des regards échangés sont pour savoir si ils doivent continuer de manger ou non, seul un est différent : Celui d'Amy. Qui laisse sous-entendre que parce que c'est son meilleur ami, l'Homme de Sable doit ainsi le rejoindre dehors pour discuter de ce qui pourrait ne pas aller ; Peut-être a-t-il justement envie d'être seul ? Mais c'est limite si il ne se fait pas sortir de table d'un coup de pied pour qu'il aille parler avec son ami dehors. N'ayant donc pas d'autres choix, Gaara se lève et enfile son manteau pour sortir à son retour pour venir se placer à côté de son ami.

- C'est la présence de Sam qui t'a fait sortir de table ? Tu as raison, il est ennuyeux à mourir.

Évidemment, ce n'est pas la présence de Sam qui est la raison de son départ mais Gaara veut détendre l'atmosphère avant de rentrer dans le vif du sujet ; L'accompagnant dans sa réflexion, l'Homme de Sable prend une cigarette pour la fumer en compagnie de son ami. Habituellement non fumeur, rien ne l'empêche d'en fumer une de temps en temps, ça occupe les mains et l'esprit ces choses-là ; Prenant une première bouffée, il prend le temps d'observer les étoiles et de profiter du silence de la rue. Tout est calme en cette période de fêtes. Mais pour combien de temps ?

- C'est le calme plat depuis plusieurs mois et Noël est la période idéale pour la non-violence, pourtant j'ai l'impression que quelque chose te perturbe mon ami... Souhaites-tu m'en parler ?

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lana Aoki D.Messages : 159
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Dim 8 Jan - 12:05



 
Vive le vent, vivre le vent du sable

 
━  Tu en fais une tête. Je ne sais pas ce qui te rend triste mais je suis sur que ça ira mieux.


Je regarde Bloodyne, hésitant à lui dire ce qu'elle a manquée. En tout cas, c'est elle qui me paraît la plus sympathique de la soirée. Je pense que je l'ai mal jugée pour le coup du piano, je veux dire elle à l'air super gentille et quand je la vois avec Ace, je me dis qu'elle doit être une super maman. Il en a de la chance.

- ça ira j'en suis sûre, juste que c'est pas facile c'est dernier temps...

Oui entre papa à la maison qui fait la gueule et moi qui doit rester dans ma chambre sauf pour les bains et les repas, qui d'ailleurs sont ennuyeux par le manque de conversation. C'est vrai que tout à l'heure c'était un peu la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Bloodyne demanda à Ace d'aller chercher un petit paquet noir dans son sac. Un cadeau ? Pour moi ? Alors que Ace me le ramène tout en souriant Bloodyne me dit :

━ J'espère que ça te rendra le sourire et que tu aimeras.

- Merci c'est gentil il ne fallait pas...

J'ouvre le paquet timidement et je reste sans voix... Je suppose que ce n'est qu'un étui... Mais il est magnifique, j'ouvre doucement de peur de casser l'étui ou quoi et je reste encore plus scotché devant ce que je vois. Le pendentif et l'étui représente un piano. Je suppose que c'est ça façon de dire qu'elle est vraiment désolé même si elle s'est déjà excusée. Je souris à pleine dent toute heureuse et je fis un câlin à Bloodyne :

- Merci, Merci ! Il est magnifique.... Je le porterais tout les jours c'est promis !

Me voilà d'un coup plus joyeuse, je recule de quelques pas toute contente. Il me faudrait une chaîne pour le mettre, mais elles sont en haut mes chaînes, d'ailleurs les cadeaux de tout le monde sont aussi en haut. Je pose l'étui sur la table basse pour ne pas l'oublier et ne pas risquer de le faire tomber en mangeant. Je m'en voudrais s'il arrivait quelques choses.

- D'ailleurs j'ai quelque chose pour vous aussi, je regarde pour surveiller que Ace n'écoute, je les descendrais tous tout à l'heure pour dire que c'est le père Noël qui les as ramenée.

Je souris, faudra occuper Ace pour poser les cadeaux. Comme ça il croira que c'est le père Noël qui a tout posé au pieds du sapin. Je regarde distraitement mon père qui s'occupe de Ace en lui montrant comment manger du saumon. En une soirée il a dut plus parlé à Ace que moi en un mois. Jalouse ? Peut-être, mais bon tant pis.

Papa sortie dehors et il ne tarda pas à être rejoins par Gaara. Discussion entre meilleur ami non ? J'ai cru comprendre de Papa que Gaara est son seul et meilleur ami, donc sûrement. J'attendis que les deux soit dehors pour m'excuser :

- Désolé... C'est assez tendu entre mon père et moi c'est dernier temps.

Ah... Attend, il n'y à pas l'hôte de maison, c'est peut-être le moyen de creuser sur Amy et Sam tranquillement non ? Ce genre de moment que Roxane me dirait « Va sy fonce t'inquiète faut juste déterrer des vieux secrets ». Bon, généralement qu'est-ce qu'on cache ? Nos erreurs de jeunesses ! Et rien de mieux qu'une enfant pour parler de ça.

- J'ai fais une bêtise, mais lui aussi. On devrait être quitte, mais pas vraiment vu que c'est l'adulte. Sinon, vous aussi vous avez du connaître ce genre de dispute à cause d'erreur de jeunesse avec vos parents non ?

Cette question s'adresse à un peu tout le monde, comme ça personne n'est mis de côté, puis tout le monde peut répondre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Mer 11 Jan - 23:34

Spoiler:
 


 

 

 
Pour être honnête il ne m'a pas fallu beaucoup de temps pour trouver le cadeau qui me semblait idéal à des yeux. Ayant déjà dans l'idée de me tourner vers quelque chose de similaire. Ce qui me paraissait le plus normal après ce que j'avais fait. Mais en même temps, c'était peut-être légèrement déplacé étant donné l'effet sentimental qu'avait le piano, une copie en bijoux serait bien mieux venue depuis un membre de sa famille. Enfin maintenant qu'il avait été acheté ce n'était plus le moment d'être prise de remords. Surtout qu'il n'avait pas était donné, puisqu'il était loin d'être du toc. Entre ça, le cadeau d'Ace qui même partagé en deux avait eu une certaine somme, celui de Roxane et j'en passe... Mes Noëls précédant n'avaient pas été aussi chers. On dira que c'est justement parce qu'il s'agit des fêtes qu'on ne compte pas. Et qu'on remercie la prime supplémentaire.

Le bien entre ses mains je guette la moindre de ses réactions. J'avoue avoir un doute que cela ne lui plaise pas. Peut-être qu'en fin de compte un bon d'achat dans une boutique aurait été plus simple. De quoi se faire plaisir sur ce qu'elle souhaite jusqu'à une certaine somme est... Elle descend d'un banquier c'est sûrement l'idée la plus stupide qui soit. Néanmoins les doute disparaissent rapidement alors qu'elle m'offre subitement un câlin. Un peu surprise sur le coup, je me sens bien vite rassuré en lui rendant cette marque d'affection

Merci, Merci ! Il est magnifique.... Je le porterais tout les jours c'est promis !
Ravie qu’il te plaise !

Voilà une bonne chose qui m'enlève une épine du pied. Maintenant il est possible de souffler. Légèrement plus détendu je me permets de boire à nouveau dans mon verre, alors qu'elle m'annonce discrètement que j'aurais droit à un cadeau. Vraiment ? J'aimerais lui dire que c'est bien gentil mais que je ne peux pas accepter. Déjà parce que cela me dérange en particulier si l'objet en question à de la valeur. Riche ou non cela en reste déroutant. Et aussi parce que je n'ai jamais eu un faible pour ça. Moins j'en aie mieux j'me porte. Il faut dire que mes goûts ne se résument pas grand-chose au vu du peu que je peux apprécier. Cependant, elle a dû se donner du mal alors, je me ravise bien vite en hochant​ la tête. Remarquant alors que l'hôte de la maison disparaît peu de temps après avoir diverti Ace. L'aurai-je vexé ? C'en était nullement m'en intention. Je me disais bien aussi que ceci était bien trop beau pour que tout le monde garde affiché un sourire sans rien dire. Peut-être faudrait-il que je m'excuse auprès de lui ? J'aurais pu le faire en cette seconde mais Gaara me devance en le suivant, alors je reste sagement à ma place. Puis, en écoutant la petite Lana, je me dis qu'avec un peu de chance je ne suis pas forcément celle qui a envenimé les choses puisque celle-ci paraissait tendue. Ceci expliquant cela.

J'ai fais une bêtise, mais lui aussi. On devrait être quitte, mais pas vraiment vu que c'est l'adulte. Sinon, vous aussi vous avez du connaître ce genre de dispute à cause d'erreur de jeunesse avec vos parents non ?

Bonne question. J'avoue n'avoir jamais demandé à Sam comment il était avant. Et comme je ne souhaite pas répondre la première, c'est avec joie que j'écoute et imagine ce qu'il pouvait bien être à son âge.

J’étais un cancre, les pauvres en ont vu de toutes les couleurs avec moi. Ils ont même cru que je n’aurais pas mon bac, que je finirais dans une secte. Mais ce n’était qu’une période où je me cherchais un peu. Estimes-toi heureuse si ton père à arrêter de te mettre la fessée. Le mien n'a cessé seulement à mes 15 ans, je garantis que même là ça fait mal.
La honte la fessée à cet âge !
Hé ! Je peux dire que ça calme… Pour un temps.

Je peux comprendre jusqu'à 10 ans, mais au-delà... Il le faut me mordre les lèvres pour ne pas exploser de rire. Même s'il est clair qu'aujourd'hui il en rigole sans peine, cela ne devait pas en être le cas autrefois. Enfin, on pourrait presque dire que ceci à bien porter ces fruits au vu de ce qu'il est devenu. À son tour Amy se joint à la conversation et je me demande si ce que je peux imaginer d'elle est loin ou non de la réalité.

Mmh, j’étais assez sage à vrai dire. Mes parents veillés à ce que je ne dérivent pas du droit chemin. Excellent en maths je ramenais beaucoup de bonne notes. Mais j’avoue que j’ai tenté plusieurs fois de n’en faire qu’à ma tête. Une petite période qui n’a pas duré très longtemps. Mais j’en garde un bon souvenir.

Ah ouais, bien ce que je pensais, une fifille à sa maman quoi.

Et toi alors Bloodyne, je suis sur que tu étais une vraie rebelle pour le coup, tatoué et percée qui envoyait balader ses parents au point de les rendre dingues.

Dit-elle amusée. Je hausse un sourcil perplexe. C'est quoi cette vision de moi . Parce que je ne suis pas du genre à m'épancher, que je fais la forte tête et que je m'emporte facilement, j'ai indéniablement le rôle de la fille désobéissante, incontrôlable ? Pas question que tout le monde est cette fausse image de moi.

Étant donné qu’ils sont… "parties" dis-je avec soin en présence d'Ace … bien avant mes dix ans, je ne sais comment j’aurais pu être à l’âge de Lana.

Voilà de quoi lui clouer le bec. Me remerciez par c’était gratuit. C'est ma tourné ça me fait plaisir. Je préfère donc l'ignorer en me reportant sur la petite. Évitant de laisser les choses ainsi avec un malaise au-dessus de la tête, je rajoute :

Enfin, j’avais quatre grands frères et je peux te dire qu’ils n’étaient pas toujours des anges. De ce que je me souviens d'eux, ils en ont fait pas mal des bêtises et sanctions étaient souvent très dur. Quelquefois ils en retenaient la leçon et d'autres non. Tout le monde est plus ou moins passé par des moments durs avec ses parents.

Ça me manque.
À mon avis, s'ils étaient encore présents, si j'avais pu grandir dans l'harmonie que je connaissais autrefois, j'aurais sûrement fini par être bien différente de ce que je suis aujourd'hui. Au diable toute cette mauvaise impression de moi. Peut-être aurais-je fini aussi douce et calme qu'Amy… très certainement une bonne chose, mais faut dire qu'actuellement cette idée ne me tente pas. Chassant ça loin, je dépose une main sur l'épaule de Lana et lui explique brièvement que c'est normal, mais si cela est agaçant pour elle.

Ce qu'il faut que tu comprennes, c’est que le rôle d’un parent de punir son enfant quand il n’écoute pas. Et crois-moi ce n’est pas la tâche la plus simple qui soit. On n’y prend pas plaisir et cela nous fait mal à nous aussi de vous priver, de vous voir triste. Mais on n’a pas d’autres choix pour que vous comprenez que l’acte été mal. Que vous auriez pu être en danger. Ton père t’en veux peut-être pour quelque chose et son comportement doit t’énerver, mais laisse lui un peu de temps d’accord ? Il a sûrement eu peur pour toi selon ce qu’il y a eu, c’est compréhensible. Je suis sûr qu’une fois ce coup dure passer cela ira mieux et tu n’y penseras plus.

Il faudrait être un parent bien sadique pour apprécier punir son enfant. Ou avoir littéralement un grain. Mais de ce que je sais depuis que j'ai Ace, c'est sur pour les quelquefois où j'ai dû le punir ce n'était clairement pas une partie de plaisir. Bon, d'accord l'écart entre lui et elle est différente et donc le degré de bêtise aussi, mais la sensation est la même. Je me sens toujours monstrueuse après avoir dû élever la voix et cela ne s'arrange pas quand il se met à pleurer. On a beau le dire encore et encore il n'y a qu'au final que de cette façon que la leçon rentre. Enfin la plupart du temps. Je ne sais ce qu'il y a eu entre eux et je ne tiens pas à savoir. Mais c'est peut-être justement encore trop frais pour qu'ils puissent retrouver leur complicité. Souriante j'espère qu'avec tout ça elle aura de quoi s'armer de patience et ne pas croire qu'elle est la seule dans un tel cas.

Sinon… tu peux toujours t'excuser et lui faire les yeux doux... Enfin je veux dire, comme tu n'as pas eu tes parents jusqu'au bout, je ne sais pas si ton conseil serait vraiment de mise, alors autant prendre le choix de la facilité pour recoller les morceaux, tu vois ? N'y voit rien de mal Bloodyne ! Je sais que tu fais ton mieux avec Ace sans exemple, même si ce n'est pas forcément parfait.
Quoi ?
Hé ma puce, si tu allais chercher les garçons qu'on puisse dîner ?

Ma réponse était bien trop sèche pour passer inaperçu. Piquer là où il ne faut pas, je lui enverrai volontiers mon verre et tout son contenu à la figure. Mais Sam insiste pour que je porte mon attention sur lui au lieu de l'incendier des yeux, mais surtout de mots peu agréable. J'aimerais croire que c'est une mauvaise blague est que ceci n'a pas pu sortir de sa bouche. Ravalant tant bien que mal la boule de nerfs que j'ai entre la gorge, je dépose brutalement le verre sur la table et trace mon chemin en l'ignorant le mieux possible vers la sortie. Je ne suis pas chez moi, c'est une soirée de Noël, la tuer maintenant ferait un peu tâche sur la nappe, et le sang c'est galère à retirer. Inspirant un grand coup, bien que sa remarque m’ait sincèrement blessé, je fais de mon mieux pour le cacher et ouvre la porte sur la fraîcheur de la nuit. Prenant un bon bol d'air frais au passage, je sors un peu en me raclant légèrement la gorge pour attirer leur attention.

Hum… excuser de vous déranger, mais… les enfants commencent à réclamer le dîner.

Les enfants... Enfin il est vrai qu'Ace n'arrête pas de dire qu'il a faim. Mais c'est une manière dérivée et polie de dire qu'on a besoin de renfort avant le bain de sang.

© B I G B Y
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   Jeu 12 Jan - 12:41

Famille Aoki

Famille Chester / Ishikawa

Vive le vent, vive le vent du sable ~
La fumée de ma clope me parcourt le corps. Je ferme les yeux appréciant la sensation. Il faisait froid dehors, mais l'intérieur de mon corps était vraiment chaud. Ce n'était pas désagréable comme ressentit à vrais dire. Je souris et regarde le chemin de ma maison toujours éclairé par les flammes que j'ai allumé de ma main. Je les regardes en silence. Quand le bruit de la porte m'interpelle. Je me tourne vers cette dernière et vois mon rouquin préféré sortir de ma maison:

- C'est la présence de Sam qui t'a fait sortir de table ? Tu as raison, il est ennuyeux à mourir.


Je rigole doucement à cette déclaration. Il lui sort vraiment par les yeux. Je n'ai rien à lui reprocher pour ma part, il est correct. Je laisse gaara prendre une clope et fais apparaître une flamme dans ma main pour qu'il allume. Je fume avec lui alors qu'il vient me demander:

- C'est le calme plat depuis plusieurs mois et Noël est la période idéale pour la non-violence, pourtant j'ai l'impression que quelque chose te perturbe mon ami... Souhaites-tu m'en parler ?


Je le regarde en souriant doucement. Oh il a vu si facilement ce lourd secret qui pèse sur ma conscience. En voila un véritable ami. Je suis presque trop fière de l'avoir pour être honnête, mais est ce que je dois lui révéler. Je ne sais pas ce qui a été fait et signe par Lana et je ne peux pas lui demander ou il se passera une chose que je dois éviter. Je me sens coincé et trahis par la personne à qui j'ai juré fidélité:


-Le soir d'Halloween Lana m'a désobéit et est encore allez en forêt. Elle est revenue couverte de sang qui n'était pas le sien. Elle a rencontré le Ténébreux et il lui a fait signé quelque chose. Mais je ne sais pas quoi et on ne peut pas lui demander, si elle lui dit je suis sur qu'il lui arrivera quelque chose. C'est en autre à cause de ce problèmeque j'ai zappé de te parler des invités surprises.


Mais je préfère changer de sujet. Il ne faut pas qu'on nous entende et je ne veux pas en parler devant nos familles surtout. Je ferme les yeux et reprend une bouffé:


-J'ai craché aussi du champagne sur Lana pendant que vous étiez dans la cuisine ...


Je laisse un blanc, et je me dis qu'il doit se demander pourquoi ou qu'est ce que peut lui faire, puis je viens ajouter:


-Car j'ai assisté à une chose par surprise ... Elle est bonne la dinde mon petit Gaara ?


Je souris doucement et viens le regarder du coin de l'oeil voir sa réaction. Heureusement que personne n'aurait rentré, cette soirée aurait certainement viré au cauchemar je crois. Un cauchemar bien noir et sanglant. Faudrait qu'il se maîtrise. En soit ça ne me gêne pas vraiment qu'il fasse ça, mais avec moins de risque et pas chez moi ça serait mieux quand même. Avec leur gosse et leur compagnon derrière la porte en plus.


- Je croyais que tu avais tiré un trait sur cette histoire, non ?


Ce n'est pas un reproche forcement, c'est surtout savoir s'il en souffre toujours. Car il n'était vraiment pas bien quand il s'accrochait encore a ses sentiments pour Blood. Donc je ne sais pas trop quoi dire, Amy semble l'aimer vraiment, mais si c'est pour rouler des pelles à son ex dans la cuisine, autant qu'il ne soit pas avec Amy. Ce n'est pas méchant mais il connait mon point de vue sur ce genre de relation. J'ai toujours été fidèle à ma femme même après sa mort. Peut être une grosse erreur pour ma part d'ailleurs.


- Ce n'est pas méchant, mais soit clair dans ton coeur et aussi avec celui des autres.


Je préfère le préciser. Je me suis fâché avec ma fille, je n'ai pas envie de l'être avec mon meilleur ami aussi. Alors que je termine sur ça, la porte s'ouvre et je reste silencieux et me tourne voyant mademoiselle Chester sortir avec nous pour déclarer:

Hum… excuser de vous déranger, mais… les enfants commencent à réclamer le dîner.


Oh, euh je ne pensais pas m'être absenté aussi longtemps pour que les gosses crèvent de faim. Je jette ma clope sur le sol cette fois l'écrasant avec les pieds, évitant d'utiliser mon élément devant un invité et je remonte enlevant ma veste, je viens la mettre sur ses épaules. J"avais un briefe idée sur le pourquoi elle était sortie et je lui déclare:


- Désolé, je vais servir le repas. Ne restez pas trop longtemps dehors, il fait froid mademoiselle Chester.


Je souris aimablement en faisant signe à Gaara que je ne dirais rien par rapport à ce que j'ai entendu/Vu mais qu'il devrait mettre ça au clair assez rapidement sous peu, avant que ça ne prenne une ampleur un peu trop ...Dramatique? Je rentre ensuite dans la maison fermant la porte. Je m'avance et m'excuse pour l'absence puis regarde Lana:


- Tu peux venir dans la cuisine avec moi ?


Me fallait bien de l'aide pour servir ce repas.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vive le vent, vivre le vent du sable ~ [Ft. Lana, Bloodyne et Gaara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-