Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Lyana SélmineMessages : 391
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Ven 16 Déc - 13:10


“Smile Dad, It's Christmas„

« Feat : Arias Vele »
Noël avec mon père, juste lui et moi. Je lui fais une surprise et je pense qu'il ne s'attend pas à ça. Il est partie ce matin m'avertissant qu'il rentrerait ce soir et j'avoue que j'en ai un peu profité. J'ai monté un sapin de Noël, je l'ai décorée et j'ai déposée le cadeau de Arias auxquelles j'y ai passé beaucoup de temps à le confectionner en cachette. Je crois que j'ai du passer au moins la matinée sur le sapin. J'ai mangé à peine un petit sandwich et je me suis mise à la cuisine, je vais préparer un festin de Noël pour remercier Papa de ce qu'il fait pour moi et surtout pour lui changer les idées... Il ne va tellement pas bien s'est temps ci que ça m'a fait mal au cœur. Maintenant qu'en plus j'ai retrouvée tout les souvenirs à son sujet, je me sens mal, mal de ne rien avoir pus faire pour lui et Aloïs... J'aimerai aller lui parler, mais je pense que ça ne les aidera pas pour le moment. Surtout que Maya est revenue, ça risque d'être compliquée.

Je finis d'éplucher les pommes de terre et les coupes en morceaux avant de les mettre dans le plat avec la dinde que j'ai fourrée tout à l'heure. Bon une dinde de Noël fait, des pommes de terre fait. Le gâteau... je l'ai achetée en supérette car je ne suis pas sûre de pouvoir réussir une bûche de Noël. Après la salade est déjà prête et au frigo pour l'entrée et je ferais les toasts au dernier moment. Bon, j'enfile ma dinde dans le four que j'ai fais préchauffer avant cela. J'en ai pour un petit moment devant moi, alors j'enlève mon tablier, j'enfile mon manteau et mes chaussures. Je sais que je ne dois pas sortir quand il y a quelques choses au four, mais ça sera rapide. J'attrape la boite du cadeau de Nashoba, il neige dehors et la nuit est en train de tomber. Je dirais qu'il doit être dix huit heure. Le temps que j'arrive chez lui, la nuit est tombé. Pas étonnant en hivers.

Je toque à sa porte, je me suis entraînée sous la douche à dire ce que je devais dire grâce à Maya j'ai réussi à trouver le courage. Heureusement pour moi c'est lui même qui m'ouvre la porte, je n'aurai pas à tomber devant ses parents. Il à l'air surpris et je le salue :

- Salut ! C'est Noël... bah je suppose que tu le sais déjà..

Bon okay ça commence mal, reprend toi Lyana, je lui tends la boite :

- Joyeux Noël Nashoba

Il ouvrit la boite et il eut l'air heureux, c'était la gourmette que j'avais acheté avec Nemeroff, sur devant était inscrit son prénom, mais derrière face cachée on pouvait voir l'inscription : Loose myself tonight . Il me prit dans ses bras et je profitais quelques secondes de cette étreinte, puis rapidement il se sépara de moi et me dit d'attendre un peu, je me frottais les mains pour me réchauffer, la neige tombait lentement et le sol se couvrait de blanc. Puis Nashoba arriva avec lui aussi un cadeau, je le déballais et je sus pas quoi dire après, il était magnifique. Il devait être en or et il y avait deux cœurs percé par une flèche comme motif :

- Il est magnifique... Merci...

Je pris une grande inspiration en lui disant que j'avais quelques choses à lui dire :

- J'ai pris une décision Nashoba... J'en ai marre de regarder dans le passée et de lire mon journal, maintenant je vais y écrire dedans. Je vais écrire chaque moment qu'on passera ensemble. J'en ai marre de me cacher sous prétexte de mon amnésie. Je veux vivre chaque moment à tes côtés.

Je me penchais en avant timidement et pris mon courage à deux mains pour l'embrasser, j’eus l'impression de ne plus sentir le froid extérieur, c'est comme si ce baiser réchauffer mon âme. Je reculais pour le laisser parler, je pouvais sentir mon cœur battre la chamade sous ma poitrine. Il aurait pu détruire une montagne.

- Tu fais de moi l'homme le plus heureux du monde, je te promets de prendre soin de temps et de te rendre heureuse comme tu le mérites. Je t'aime

Je souris et je posais ma main sur sa joue et plongeais mon regard dans ses yeux en même temps :

- Moi aussi je t'aime, je t'aime depuis le début et mes sentiments non jamais cessé d'augmenter, je te promets d'être digne de ton amour en te rendant heureux comme toi aussi tu le mérite.

Cette fois ce fut lui se pencha vers moi pour m'embrasser, je me rapprochais de lui et passais mes bras autours de son cou tandis qu'on échangeait un baiser passionné, je frissonnais, ce baiser qu'on aurait du avoir depuis longtemps si seulement je n'avais pas eu peur de ne pas être la Lyana qu'il voulait, je suis si heureuse... Tellement que j'en oubliais presque ma dinde, mais non. Je finis par mettre fin au baiser et j'enlevais mes bras de son cou, gardant une main sur sa joue pour lui caresser, ce n'est pas de ma faute, j'adore toucher sa peau. Je pense que ça va devenir une drogue. Je lui explique que j'ai une dinde au four et que je dois aller la voir. Et je ne pus m'empêcher de sourire en voyant son air amusée. Il me renvoya chez moi en me souhaitant une bonne fête, alors je lui volais un dernier baiser et je pressais le pas jusque chez moi. Je ne pus m'empêcher de sourire bêtement comme une gamine.

J'arrivais chez moi et me déchaussa. Je passais le bracelet que Nashoba m'avait offert autours du poignet et je commença à mettre la table. Une belle nappe et les couverts pour deux. Je sortis un peu la dinde et l'arrosais de son jus avant de la remettre. Bon, elle sera sûrement bientôt prête. Chamallow lui regardait le four avec envie. Bon, je commençais à faire toastée 4 tartines pour y étaler du foie gras quand j'entendis la porte s'ouvrir, j'allais donc à l'encontre de mon père qui vient de rentrer :

- Surprise Papa !

Je vais pour le prendre dans mes bras, je me rends compte que depuis que j'ai eu mon amnésie j'ai l'impression d'être plus proche de lui. Je veux dire, je l'appelle plus souvent Papa qu'avant. Je tends les bras pour prendre son manteau :

- Je fais cuire une dinde de Noël et tu as même un cadeau sous le sapin ! Mais tu l'ouvriras qu'au dessert.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 361
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Dim 18 Déc - 22:12



Happy Hallo... Merde !


Depuis qu’elle avait perdue la mémoire, Arias se sentait affreusement mal de n’être qu’un inconnus auprès de Lyana, mais il avait toujours toujours Aloïs pour l'épauler. Cependant, maintenant qu’elle était partie, Aris déprimait encore plus et même quand sa fille recouvra la mémoire à son propos, il n’arrivait pas à être un peu plus joyeux. Au fond de lui il était abattus par la perte d’Aloïs et du fait de son nouveau poste qui lui rappel sans cesse ses erreurs.

Noël était maintenant tout proche et pourtant Arias ne semblait pas être plus joyeux car il lui manquait toujours quelque chose, ou plutôt quelqu’un… Arias essayait de ne pas trop sortir de son nouveau bureau, évitant le plus possible les autres membres de la famille, mais quand il le fallait il n’hésitait pas à aller à la rencontre des autres. Malgré son tempérament solitaire, le Joker faisait tout ce qu’il pouvait pour recruter de nouveaux membres et de s’occuper aux mieux de ceux qui y était déjà. Au moindre problème on venait le voir, mais sa principale tâche était de remplir des dossiers sur les membres de la famille dans le but qu’un jour, s’ils venaient à mourrir au combat, on se souviennent d’eux. Bien sûr, cela permettait de tenir à l’oeil les membres qui int trahit la famille, mais avec les nouvelles instruction du nouveau Roi cette pratique fût un peu moins rude.

Arias avait donc passer quasiment toute la journée dans son bureau à recevoir des personnes pour traiter de leur différents problèmes, mais aussi pour répondre aux questions des nouveaux venus et de les guider au mieux dans leur nouvelle famille. A côté de ça il avait remplis une bonne pile de dossiers qui grossissait au fur et à mesures que les heures passaient. Bien entendu, il n’était pas cloitré entre ces quatre murs toute la journée, il en avait profiter pour faire un tour dans tout le QG pour s’assurer que tout était en ordre, une journée chargée en soit. ‘est donc avec un soupir d’une journée bien remplis que le Joker ferma son bureau à clé avant de rentrer chez lui.

Il avait laissé Lyana seule pour la journée, la prévenant à l’avance qu’il rentrerait surement tard. Quant à lui, il ne savait pas grand chose de ses journées, elle ne lui parlait pas tellement de son quotidien et lui n’allait pas lui parler si souvent que ça depuis le départ de celle qu’il aime. La seule chose dont il était sûr, c’est qu’elle entretenait une relation amoureuse avec le jeune Nashoba Dreiden. Au fond ce garçon était un type bien, mais la peur de voir sa fille partir précipitamment lui avait fait peur si bien qu’il se méfia tout d’abord de lui. Maintenant et avec le recul, Arias comprenait que sa fille serait entre de bonnes mains avec lui, mais… S’il avait le malheur de la blessé ou de la rendre triste, nulle doutes que le papa viendrait rendre une petite visite pas si amicale au jeune homme.

La nuit était déjà bien installée si bien que le jeune homme pressa le pas, il devait encore préparer à manger. Il était certes rare qu’il cuisine puisqu’il finissait assez tard en ce moment, mais quand il avait du temps il cuisinait pour sa fille. En effet, Arias mangeait de moins en moins depuis le départ d’Alois, alors qu’auparavant il mangeait pour quatre ! Poussant doucement la porte de sa demeure, une douce odeur lui caressa les narines. Il semblerait que Lyana ai pris les devant en préparant à manger. En parlant d’elle, celle-ci surgit en face du jeune homme pour l’enlacer de ses bras tout en s’écriant avec joie :

- Surprise Papa !

Cela devenait de plus en plus fréquent qu’elle l’appelait ainsi : papa… Avant elle se contentait d’Arias car elle semblait gêner de l’appeler par ce terme. C’est devenus ainsi depuis qu’elle avait retrouver la mémoire et cela lui faisait plaisir qu’elle aille mieux. En rentrant dans le salon, le jeune père découvrit les décorations de Noel, mais surtout le sapin qui n’était pas présent à son départ. Car oui, Arias ne prenait mâle plus le temps de décorer sa maison pour les vête tellement il était en dépression. Pour une surprise, c’était une belle grosse surprise ! Cela fit même lever un sourcil au jeune homme. Il remarqua aussi les cadeaux poser au pied du sapin, décidément sa fille pensait à tout. Bien sûr, lui aussi avait des cadeaux pour elle, trois pour être plus précis et il les avait bien cacher. Tout ce qu’elle avait fait, tout ça pour lui… Il en était ému au point de faire disparaitre l’aire triste qu’il trimbalait depuis des lustres. Bien sûr le sourire ne revint pas de suite, mais au moins semblait-il plus… Apaisé.  

- Je fais cuire une dinde de Noël et tu a même un cadeau sous le sapin ! Mais tu l’ouvrira qu’au dessert.

Ne voulant pas gâcher tout les efforts de sa fille, Arias souris doucement avant de lui répondre d’une voie s’essayant à être douce.

- C’est une belle surprise ma fille. J’ai moi aussi des cadeaux pour toi, mais bien sûr tu les ouvrira en même temps que moi.

D’ailleurs, Arias monta rapidement à l’étage pour aller chercher les cadeaux dans sa chambre. Ils étaient bien au nombre de trois. Il y avait une petite boite emballer d’une papier cadeau bleu tandis qu’une autre, un peu plus grosse était dans du papier rouge. Le dernier cadeau se semblait pas emballer, c’était un petit coffre avec serrure, mais son contenus et sa clé était encore inconnus. Le jeune homme déposa le tout avec le cadeau que sa fille lui avait fait avant de venir l’aider à… Et bien il ne savait pas encore en quoi l’aider puisqu’elle semblait avoir penser à tout.

- Je vois que tu a penser à tout ! Assis toi et profite alors de ton dur labeur, je suis sur que la dinde s’envolera pas.

Il souriait faiblement, mais il souriait, c’était un bon début. Il avait remarquer les tartines de foie gras, si bien qu’il fit s’asseoir sa fille sur une chaise avant d’aller chercher le plateau avec les apéritifs.

- Lyana… Merci pour cette surprise.

La tension des derniers jours retombait avec cette magnifique surprise, il avait vraiment besoin de voir que tout n’aller pas mal dans sa vie. Il avait besoin de voir qu’il n’avait pas fait que des mauvaises choses…



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 391
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Jeu 22 Déc - 19:42


“Smile Dad, It's Christmas„

« Feat : Arias Vele »
J’étais heureuse, quand Papa rentra de son travail et découvrit ce que j’avais fait. J’eus l’impression que mes efforts avaient payée, d’accord ce n’était pas un sourire jusqu’au dent, mais juste le fait de voir une expression nouvelle pas remplie de tristesse ou d’un regard sans vie était pour moi une victoire.

- C’est une belle surprise ma fille. J’ai moi aussi des cadeaux pour toi, mais bien sûr tu les ouvrira en même temps que moi. 

Papa monta à l’étage et je retourna vite fait dans la cuisine sortir deux verres, un verre de vin pour Arias et une petite desperados pour moi. Je sors les petits gâteaux apéritif et je les mets dans le plateau avec les tartines de foie gras et mis les verres dedans prêt à être embarquer pour prendre un apéro entre père fille. Il redescendit rapidement et posa des cadeaux au pieds du sapin. Je me sens heureuse de savoir que lui aussi à penser à moi pour Noël. Même s’il est n’est pas très bien il a quand même trouver le temps pour ça.

- Je vois que tu as pensé à tout ! Assis toi et profite alors de ton dur labeur, je suis sur que ta dinde s’envolera pas.

Il tira un faible sourire, mais moi je souriais à pleine dent. C’est sûr que la dinde aura du mal à voler dans le four. Je m’assis sur la chaise, comme Arias voulait me faire asseoir et le laissa aller chercher les apéritifs. Il les posa sur la table et je lui indiquais la chaise assis en face de moi pour qu’il puisse s’asseoir lui aussi :

- Lyana… Merci pour cette surprise

Je balançais la main l’air de rien pour dire que ce n’était pas grand-chose. Après tout ce n’est pas grand-chose contrairement à toute les choses que Arias à faite pour moi, il s’est occupé de moi quand je me suis retrouvée toute seule. Il s’est occupé de moi les jours où j’ai pu tomber malade au lycée, il s’est occupé de moi malgré le fait que j’ai perdue la mémoire alors j’ai plein de raison de faire ça.

- C’est normal Arias, tu comptes beaucoup pour moi, puis je ne fais rien de mes journées alors autant en profiter pour faire quelques choses de bien.

Comme son cadeau ou j’ai durement travailler dessus en cachette chaque jour. Mais ça il ne le découvrira qu’à la fin. Je lève mon verre en l’air et souris :

- On porte un toast ?

Bon d’accord, c’est vrai que les longs discours normalement c’est quand on est nombreux à manger chez soi en famille etc. Mais Arias comme moi, n’avons pas de famille. Je n’ai jamais connu mes grands parents des deux côtés pour diverses raisons et Arias aussi est orphelin aussi. Donc nous sommes à deux notre propre famille :

- à cette fin d’année et cette soirée magique de Noël. Je suis certaine que tu trouveras le bonheur d’ici peu Arias, tu le mérites.

Je bois une gorgée de mon verre et je pris un air sérieux devant Arias, je veux qu’il soit le premier au courant de ma relation avec Nashoba. Maintenant que c’est officiel, il est en droit de le savoir :

- J’ai quelques chose à t’annoncer

Je reste sérieuse, mais une petite idée pop dans ma tête et même si je savais que c’était une mauvaise idée, j’avais envie de taquiner mon cher Papa :

- Je suis enceinte.

Je rigolais devant sa mine et repris rapidement :

- Non désolé, c’était une mauvaise blague.

J’attrapais sa main en souriant :

- Je voulais que tu sois le premier au courant, c’est officiel maintenant je sors avec Nashoba. Bah je veux dire on sort juste ensemble, on est pas fiancé ni rien et on a le temps encore, mais je tenais à te le dire, car j’aime beaucoup Nashoba et je veux passer ma vie avec lui.

En même temps c’est ma façon de dire à Arias d’être gentil avec Nashoba. Je ne veux pas qu’il lui fasse peur ou quelques choses comme ça.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 361
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Mar 27 Déc - 11:34



Happy Hallo... Merde !


Lyana était une fille très expressive, avec le temps Arias s’y était habitué et c’est ce qui égayait les journée de la petite famille. Elle ne savait pas mentir, ce qui le faisait toujours doucement sourire, mais elle s’emballait aussi quand il voulait parler avec elle des hommes. Tout en elle était communicatif, ses sourires tout comme ses larmes. Alors quand elle adopta sa gestuelle quand elle était gêner, ou flatter car avec le temps il ne faisait plus la différence, cela le fit légèrement sourire. Elle l’allait pas le faire sourire du jour au lendemain, mais c’était déjà un bon début.

- C’est normal Arias, tu comptes beaucoup pour moi, puis je ne fais rien de mes journées alors autant en profiter pour faire quelques choses de bien.

C’est vrai qu’il l’avait sauver de la rue et de la solitude, elle aussi comptait maintenant beaucoup pour lui. Le Joker la considérait comme sa propre fille bien qu’ils n’aient aucun lien de sang et un âge relativement proche. C’est d’ailleurs pour cela que le jeune homme avait préparer un si gros cadeau. La petite blonde proposa de porter un toast, chose qu’ils n’avaient surement pas fait tout deux depuis bien longtemps.

- À cette fin d’année et cette soirée magique de Noël. Je suis certaine que tu trouveras le bonheur d’ici peu Arias, tu le mérites.

- Oui, à cette fin d’année et à cette soirée de Noel. Je n’y croit pas, mais je te le souhaite à toi.

Au fond il n’attendait plus grand chose de la vie, il avait quasiment tout perdu, il ne lui restait que sa fille. Arias ne préférait pas s’attarder sur le sujet de toute façon, remuer le couteau dans la plaie d-ne servirait à rien. Pendant qu’il buvait tout deux dans leur verre, Lyana prit un aire sérieux tout en lui disant qu’elle avait quelque chose à lui annoncer.

- Je suis enceinte.

En une fraction de seconde, le Joker eut toutes sorte de méthodes exotiques pour torturer le jeune homme qu’il avait inviter chez lui il y a peu. Heureusement pour lui, c’était une mauvaise blague, car un peu plus et l’elementis serait partis sans plus attendre régler le compte de son petit ami. Généralement son rire était très communicatif, mais là le père n’avait pas vraiment envie de rire à cette annonce. Elle attrapait néanmoins sa main pour le rassurer.

- Je voulais que tu sois le premier au courant, c’est officiel maintenant je sors avec Nashoba. Bah je veux dire on sort juste ensemble, on est pas fiancé ni rien et on a le temps encore, mais je tenais à te le dire, car j’aime beaucoup Nashoba et je veux passer ma vie avec lui.

Arias bu encore un coup avant de poser son verre de vin et de regarder dans les yeux sa fille.

- Si tu ne veut pas qu’il meurt prématurément, évite ce genre de blague. Enfin, je pensais que ça l’était depuis un petit moment déjà, je te souhaite d’être heureuse ma fille.

Il faisait volontairement abstraction du fait qu’il avait déjà parler calmement avec son copain et aussi évitait-il de préciser que s’il brisait le coeur de sa fille il lui briserais les os. Arias prit une tranche de foie gras avant de commencer à la manger. Il souriait doucement et cela devait faire bizarre pour Lyana qui s’attendait surement à une tout autre réaction vu comment les échanges entre les deux hommes étaient… Explosifs.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 391
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Mar 27 Déc - 14:47


“Smile Dad, It's Christmas„

« Feat : Arias Vele »
Arias ne rigola pas à ma blague et je pus comprendre ce malaise. Bon je m'en doutais que c’était risqué de faire ce genre blague. De sa main libre Arias bu une gorgée de son verre et il me regarda ensuite dans les yeux :

- Si tu ne veut pas qu’il meurt prématurément, évite ce genre de blague. Enfin, je pensais que ça l’était depuis un petit moment déjà, je te souhaite d’être heureuse ma fille. 

C'est vrai qu'on aurait pu croire que Nashoba et moi étions ensemble, après tout nous passons beaucoup de temps ensemble, puis on s'était embrassé devant lui de ce que j'ai cru comprendre. Mais au moins le message était reçu pour les blagues. J'éviterais. Quoi que si ça marche entre Nashoba et moi, dans quelques années je pourrais bien lui annoncer quelques choses du même style. Bon, ça ça sera l'avenir qui va nous réserver les surprises. Je secoue négativement la tête :

- Merci Papa, et non c'était tout comme mais c'était resté un peu gelé depuis la perte de mémoire.

D'ailleurs un détails me revint en tête et je bus aussi de ma despé et attrapa un toast dans lequelle je croquais. Je cassais un petit bout du toast sans foie gras que je donnais à Chamallow :

- D'ailleurs en parlant de cet incident...

C'est vrai qu'il savait que je commençais à me souvenir et que je m'étais souvenue de ce qui m'étais arrivée le jour où il m'a recueilli. Mais du coup si je peux faire un geste pour aider Nashoba à bien se faire voir de mon Papa protecteur :

- Ce jour là, ce n'était pas la faute de Nashoba. Nashoba ne le sait pas encore, mais ce n'est pas de lui que je me suis pris le coup qui m'a mis KO, mais de l'autre. Lui m'a juste défendue.

Mais attend, attend je viens de tilter, tout à l'heure quand j'ai dis que je sortais avec Nashoba il n'a rien dis dessus, je veux dire aucune remarque comme quoi je devrais pas ni rien. Je veux dire avec ce qui s'était passé à l’hôpital j'aurai pensée que ça serait mal passé de lui annoncer ça. Où il se retient pour ne pas me gâcher la soirée ? Bon, je ne sais pas je n'ai pas trop envie de lancer ce sujet là.

- Désolé d'être revenue la dessus, je voulais juste que tu le saches.

Je sais que c'est assez pénibles pour Arias de revenir la dessus, il a beaucoup souffert de ma perte de mémoire et d'Aloïs qui était presque en même temps. D'ailleurs... Peut-être que je pourrais aller voir Aloïs, quoi que maintenant que Maya est revenue il va peut-être se remettre avec s'il n'a pas garder rancune contre elle. Rah, j'ai promis à Maya de ne rien dire qu'elle était là.

- Tu sais ce qui te faudrait en tout cas Papa ?

Je souris, peut-être je pourrais l'emmener un jour dans ce bar que j'aime bien. On peut chanter, danser et il y a de tout genre de personne. Il pourrait peut-être rencontrer quelqu'un.

- Quand tu auras un jour de congé, je t'emmène le soir à un endroit que je connais bien et tu n'as pas le droit de dire non, faut que tu sortes de ta routine et heureusement pour toi tu as une fille de quelques année de moins qui connaît des endroits où l'on peut rigoler !

Il a besoin de sortir de sa routine habituelle. Aujourd'hui ça sera sûrement fermée, mais il est ouvert tout les soirs sinon. Peut-être au nouvel an non ? Je lui tendis un toast de foie gras.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 361
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Dim 8 Jan - 10:34



Happy Halo... Merde !


La jeune femme secouait la tête de droite à gauche pour signifier que non, il ne l’était pas depuis quelque temps. Cela surpris le père adoptif puisqu’il les avaient vus s’embrasser devant lui, qu’il l’avait revus encore à l’hôpital et ainsi de suite. Lyana expliqua que depuis sa perte de mémoire la situation était gelée entre eux, ce qu’Arias comprenait parfaitement. Quand on n’a plus de souvenirs de qui on est et de qui sont les autres pour nous, on ne s’engage pas dans une relation amoureuse. D’ailleurs, il ne l’aurait surement pas accepter si sa fille n’avait pas retrouver la mémoire, préférant attendre qu’elle se rappel au moins de qui elle est et de qui était Nashoba pour elle.

Buvant un coup avant de croquer dans son apéritif, tout en nourrissant le petit chat qui leur tenait compagnie, la demoiselle au cheveux d’or entama de parler de ce qui c’était passer le jour où elle avait perdu la mémoire. Elle défendit le jeune homme pour qui elle était amoureuse en justifiant qu’il n’y était pour rien et ne le savais pas encore mais, c’était son ancien petit ami qui l’avait mit ainsi. Tout cela, Arias s’en doutait, il ne pouvait croire que ce jeune homme avait oser faire du mal à sa fille et puis cet Ewan avait déjà reçu la visite du père. D’ailleurs il n’y était pas aller par quatre chemins en le plaquant au mur avant de lui dire de ne plus jamais s’approcher de sa fille.

Alors qu’elle s’excusait d’être revenus sur ce sujet qui n’était pas le plus gai de l’histoire de la famille, le Joker en profita pour boire un peu de son vin avant de finir sa tartine de foie gras. Il avait l’aire toujours aussi calme, comme si il savait tout ce qui s’était passer, ce qui n’est pas faux non plus. Il avait anticiper un peu tout ce qui s’était passer, il se doutait que le jeune homme qui les avait sauvés n’avait pas pût blesser sa fille.

- Ne t’en fait pas Lyana, je me doute bien que ton petit ami est innocent. Nous avons eut une petite discussion et en plus, il a reçu un cadeau de ma part pour Noel. A ce stade, je pense que tu n’a plus a t’en faire. Néanmoins tu reste ma fille et de ce fait, j’aurais toujours un oeil sur vous.


Au moins, dans tout ce chaos, sa fille avait trouvée le bonheur et cela lui faisait tellement plaisir. Arias avait tout perdu, alors quand sa fille se souvint de lui, quelle ne fût pas sa joie ! Il en pleura même, mêlant la joie de retrouver sa fille et sa peine d’avoir perdu la femme qu’il aimait. Il semblerait que sa tristesse n’était pas invisibles aux yeux de sa fille qui lui proposa de l’emmener dans un endroit qu’elle connaissait bien, tout sourire. Bien sûr, comme si elle savait qu’il allait refuser, Lyana stipula qu’il n’avait pas le choix.

La proposition était pour le moins interessante si cela permettait au jeune homme de passer du temps avec sa fille. Il prit le toast avant de l’engloutir tellement il avait faim. Puis il proposa à sa fille de se lever pour passer à table, quand le ventre parle on l’écoute !

- Ecoute, tu sait qu’en ce moment ça va pas fort, mais… Je ne peux rien refuser à ma fille et puis ça fera de nouveau souvenirs.

Il essaya de sourire un peu avant de reprendre la parole.

- J’essayerais de prendre un jour de repos, mais je ne te garantis rien. Et si nous passions à table en attendant ?




(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 391
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Mer 22 Fév - 22:27


“Smile Dad, It's Christmas„

« Feat : Arias Vele »
Arias me rassura sur le fait qu'il me croyait pour Nashoba. Qu'il l'avait même vu et offert un cadeau. Sérieusement ? Je suis étonnée de cette initiative d'Arias, je savais qu'Arias était protecteur et j'avoue que ça me rassurait avec toute les épreuves que j'ai pu endurer de savoir qu'il veillerait toujours sur moi. Même si je ne doute pas que Nashoba accomplira ce devoir avec beaucoup de sérieux, d'amour et de tendresse. Mais bon, j'ai tendance à attirer les ennuis à moi et ne rien pouvoir y faire.

- Ecoute, tu sait qu’en ce moment ça va pas fort, mais… Je ne peux rien refuser à ma fille et puis ça fera de nouveau souvenirs. 

Il se leva en m'expliquant qu'il essaierait de prendre un jour de congé et j'en fus ravie. Ce n'était pas un oui, mais ce n'étais pas un non alors c'était positif ! Je me dirige vers la cuisine, lui demandant de s'asseoir à table le temps que je rapporte le plat d'entrée. Je ramène une salade composée de tomate, roquette, mâche, magret de canard, ainsi qu'un œuf dur coupé en cube dedans et des herbes provençales. Avec l'avoir posé sur la table j'attrape la vinaigrette et la pose à côté, je voulais laissez le choix d'assaisonner comme il le veux.

Je rajoute un peu de vinaigrette dans ma salade, mais pas de sel ni de poivre et je commence à manger :

- Bon appétit !

Je commence à manger avec appétit ma salade en essayant d'imager la tête que fera Arias quand il découvrira son cadeau. Puis je regarde Arias, hésitant à aborder le sujet d'Aloïs avec lui. Je n'ai pas compris ce qui s'est passé entre eux, pourquoi Aloïs est partie alors que ça se voyait qu'ils étaient fait l'un pour l'autre. Surtout qu'Aloïs est une bonne personne, celle qui lui fallait. Je me résigne donc à faire l'impasse sur ce sujet et décide d'en aborder un autre :

- Et le boulot, ça se passe bien ? Tu passes toutes tes journées à travailler jusque tard, ce n'est pas très bon pour la santé tu sais.

Je mange ma salade avec appétit pendant ce temps là.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E


HRP:
 



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 361
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Jeu 9 Mar - 23:06



Vent chaud salé


Bien qu’il n’avait pas répondu clairement à sa fille, celle-ci sembla ravi d’entre ces mots sortir de la bouche de son jeune père adoptif. Si elle était heureuse ainsi, il en était de même pour lui qui ferait tout pour se libérer le temps de quelques jours. Alors qu’Arias se levait pour aider sa fille à mettre la table, celle-ci sembla voir l’évènement de Noël d’un tout autre œil. Elle lui demanda de s’asseoir, ce à quoi le jeune homme obéit ne voulant pas contrecarrer les plan de sa chère fille. Elle revint quelques instants plus tard avec deux assiettes qui semblaient bien garnis. C’était une salade assez copieuse pour une entrée, mais ce n’est pas le gros mangeur qu’il était qui allait se plaindre. L’aspect et les herbe provençales lui rappelait une petite anecdote de voyage dont il se souviens que très récemment. Sa fille rajouta de la vinaigrette sur sa salade, ce à quoi Arias fit de même, lui qui aimait tant assaisonner ses plats. Un bon appétit fût lancer avant que les deux voraces se lance sur leur proie colorée. Certes ils n’avaient aucuns liens de parenté par le sang, mais au moins leur appétit commun et disproportionné était leur bannière de ralliement familial.

La salade mélangeait à merveilles les différentes saveurs, aucunes n’étant dominante sur les autres. Le Joker avait ses papilles gustatives aux anges, il aimait tant la cuisine, mais plus particulièrement celle de sa fille et… d’Aloïs. Le sujet serait aborder un jour ou l’autre entre le père et sa fille, elle qui s’entendait si bien avec son ex conjointe. En tout cas, Arias n’aborderait pas le sujet avec elle, si Lyana voulait tout savoir elle n’avait qu’à demander. Arias ne pouvait pas lui tout lui cacher, mais pour son bien il dissimulerait l’essentiel.

Finalement c’est le travail d’Arias qui était arriver le premier dans cette course aux sujets de discussion. La blondinette semblait s’inquiéter du temps que passait son père au travail. Il est vrai qu’Arias, depuis sa séparation douloureuse avec Aloïs, travaillait sans voir le temps passer. Il avait des responsabilités, il se donnait corps et âme dans son travail. C’était sa façon à lui de se racheter, d’aider au mieux. Arias s'arrêtât dans ses incessantes mastications pour répondre à sa fille adorée.

- Lyana, si je ne travail pas, je ne saurais quoi faire. Je suis bien plus utile actif qu’inactif. Ne t’en fait pas, je fais des sieste pendant mes temps de pauses. Et puis tes plats me remettent d’aplomb !

Il souriait faiblement pour la rassurer, mais surtout pour cacher son horrible mensonge. Il ne dormait que rarement, quand la fatigue se faisait bien trop lourdes pour ses épaules qui portaient tant. Il passait ses journées à gérer la paperasse, recruter de nouveaux membres ou assister comme il le pouvait la nouvelle reine. Son temps libre n’était pas dédié au repos, mais à l’expression de son ultime tristesse. Sans verser de larmes, le jeune homme se rendait dans une des salles d’entrainement, déchainant ses pleins pouvoirs et ses capacités physiques rodées depuis plusieurs années. Il n'arrêtait son entrainement punitif que lorsque son pouvoir le faisait sombrer dans un sommeil forcer. Et ce n’est que le soir, seul dans sa chambre si froide et sombre, qu’il s’autorisait son seul moment de faiblesse. Pleurant toutes les larmes de son corps. Cependant, il savait pertinemment que si elle l’apprenait, Lyana en serait abattu de tristesse. La jeune blonde était pleine de compassion et de gentillesse, il aurait voulu la préserver des maux de cette ville.

- Tu sait à quoi me fait penser ta salade ? A une contrée que j’ai traverser durant mon enfance. Je me rappel d’un soleil étincelant qui frappait mon visage transpirant. Il y avait pleins d’arbres où poussaient des olives, au loin j’entendais la houle des vagues accompagner. Mais ce qui était surprenant c’était le chant incessant d’insectes que je ne voyait pas. Je savais cependant que je m’approchait d’eux quand leur chant s’estompait prêt de moi. Je ne suis pas resté très longtemps la bas je crois. Je suis assez vite repartis dès que je pût m’acheter un billet de bateau. Il me semble d’ailleurs que c’est la dernière terre que j’ai fouler avant d’arriver à Quederla.

Un souvenir du passé, peut-être que ce sujet là serait plus heureux, les souvenirs sont généralement heureux. Il éloignait doucement l’aspect travail, celui qui avait causer la perte de la seule femme qu’il aimait plus que tout au monde. Bien que l'appétit partais au fur et à mesure qu'il ressassait les mauvais souvenirs, Arias finit son assiette avec autant d'entrain qu'au début. Il n'allait pas gâcher une si belle surprise.




(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 391
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Lun 20 Mar - 14:29


“Smile Dad, It's Christmas„

« Feat : Arias Vele »
- Lyana, si je ne travail pas, je ne saurais quoi faire. Je suis bien plus utile actif qu’inactif. Ne t’en fait pas, je fais des sieste pendant mes temps de pauses. Et puis tes plats me remettent d’aplomb ! 

Il me sourit et je haussais un sourcil dubitatif, mais ne fit aucune remarque. Je ne voulais pas gâcher ce repas, même si j’étais persuadée qu’il me mentait. Après tout, ça faisait suffisamment longtemps maintenant que nous habitons ensemble, pour reconnaître quand il sortait un mensonge pour me préserver et quand il me disait la vérité. Ce sont ses histoires, et s’il ne veut pas en parler, qu’il n’en parle pas. Ce n’est pas grave, il sait que je serais là si jamais il ne veut parler, ou s’il souhaite des conseils.

- Tu sait à quoi me fait penser ta salade ? A une contrée que j’ai traverser durant mon enfance. Je me rappel d’un soleil étincelant qui frappait mon visage transpirant. Il y avait pleins d’arbres où poussaient des olives, au loin j’entendais la houle des vagues accompagner. Mais ce qui était surprenant c’était le chant incessant d’insectes que je ne voyait pas. Je savais cependant que je m’approchait d’eux quand leur chant s’estompait prêt de moi. Je ne suis pas resté très longtemps la bas je crois. Je suis assez vite repartis dès que je pût m’acheter un billet de bateau. Il me semble d’ailleurs que c’est la dernière terre que j’ai fouler avant d’arriver à Quederla.

J’écoutais attentive, Arias ne parlait pas souvent de son passé. Je ne connais que les grandes lignes de son histoire même si je suis sa fille. Je l’écoute parler et je m’imagine dans cet endroit, ça devait être un endroit calme et beau, peut-être un littoral dans le sud ? J’ai entendue dire que c’est dans le sud que l’on entendait le plus chantait les insectes.

- Ça devait être une belle contrée je pense. Je crois que si un jour je devais gagner beaucoup d’argent, je voyagerais un peu, visiter des beaux pays, découvrir de nouvelle chose, puis je reviendrais ici. Mais bon, ça ne se produira sûrement jamais, c’est beau de rêver non ? 

Je souris et quand il finit de manger je débarrassais son assiette pour la poser dans l’évier. Je ferais la vaisselle plus tard, je pense que ça ne dérangera pas Arias. J’enfile les gants et attrape le plat qui est au four pour le poser sur la table, j’attrape ce qu’il faut pour servir et pose des pommes de terre dans l’assiette de Arias et de la dinde avec. Je me servis moi aussi mon assiette et regardais Chamallow d’un regard dur pour éviter qu’il monte sur la table piquer un bout de dinde du plat.

- Ce n’est pas pour toi petit chenapan.

Je mangeais mon repas en expliquant à Arias ce que je faisais de mes journées. C’est-à-dire, travailler mes partitions de chants, lire mon journal et lui dire ce que j’ai appris de nouveau. Il y a c’est temps-ci de plus en plus de souvenir qui me revienne et j’ai de moins en moins l’impression d’être une personne cassée et amnésique. Juste l’impression d’être moi. Je pense que mon nouveau bonheur y joue pour beaucoup dans cela, mais je garde cette information pour moi. 

En tout cas, je suis plutôt fière de mon repas, je trouve que je n’ai pas trop mal réussis la cuisson de ma dinde, elle ne vaut pas les grandes cuisines des grands restaurants, mais pour une première fois ce n’est pas trop mal. Je débarrasse les assiettes à la fin du repas et lui demande :

- Je te propose d’aller au salon d’ouvrir les cadeaux avant les desserts.

Bon, j’avoue que je deviens de plus en plus pressé de découvrir sa réaction face au cadeau que je lui ai préparée. Je l’attrape par la main pour le tirer vers le canapé et me penche du sapin pour lui donner le cadeau que j’ai préparée. Curieuse de découvrir sa réaction quand il ouvrira le paquet et qu’il découvrira le masque que j’ai moi-même fait, et sur lequel j’ai peint un visage souriant. Un message discret, mais bien présent. Il faut qu’il retrouve son aplomb.

- Joyeux noël, il n’est pas parfait car je n’ai pas ta technique, mais j’ai fait de mon mieux ! dis-je en souriant.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 361
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   Ven 31 Mar - 8:46



Joyeux Noël !


Quand Arias eut finit sa petite histoire, sa fille se mit à rêver elle aussi. Elle pensait que si un jour, par la plus grande des chance, elle gagnait beaucoup d’argent, elle partirait surement en voyage. Bien que cette idée l’inquiéterais sur le coup, Arias savait que sa fille était assez grande pour s’occuper d’elle-même si elle venait à voyager. Ce n’est pas lui qui la retiendrait dans cette ville, au contraire. Voyager c’est l’occasion de grandir, d’apprendre et de prendre confiance en soit.

- Si tu travail dur, que tu y croit vraiment, alors ton rêve peut être une ébauche de ton avenir.

Il souriait doucement, plus pour cacher quoique ce soit à Lyana, mais juste pour lui donner espoir d’un futur radieux, d’un rêve plausible. Ils finirent tout deux leur assiette et la blondinette s’attela à la tâche de débarrasser les couverts pour accueillir le plat principal de cette soirée : une dinde fumante accompagner de pomme de terre. L’odeur se faisait sentir dans toute la pièce, si bien que cela éveillât les sens de la petite boule de poils. La jeune femme servit d’abord son père adoptif avant de se servir. Pendant tout le temps que dura le diner, Arias écouta sa fille lui raconter ses journée. En effet, le soir quand il rentrait du travail, la fatigue s’emparait de lui ou bien la tristesse le faisait sortir lors de balades nocturnes. C’est ainsi qu’il compris que sa petite fifille adorée s’occupait très bien d’elle-même et remplissait ses journée avec une joie qu’elle ne cachait pas, que ce soit pour son travail de chanteuse avec ses amis ou bien les cours qui semblait l'intéresser.

Ce qui était sûr, c’est que son passé d’amnésique était derrière elle puisqu’elle semblait vivre à fond sa vie et cela le rendait heureux de la voir ainsi. D’ailleurs, le diner de ce soir fût un réelle réussite pour la première fois qu’il se souvienne, car depuis qu’ils habitent ensemble, c’est toujours le jeune homme qui avait cuisiner pour les fêtes… Avec l’aide d’Alois. A la fin du diner, Lyana débarrassa de nouveau la table tout en proposant de s’installer dans le salon pour ouvrir les cadeaux. Bien qu’Arias avait l’intention de s’y rendre, sa fille l’entraina en plus prenant la main, l'exhortant à faire au plus vite. Décidément, les cadeaux font toujours le même effet.

Un fois arriver dans le salon, Arias n’eut même pas le temps de prendre les cadeau de sa fille que celle-ci lui tendit le siens, tout sourire. Souhaitant un joyeux Noël à son père, elle expliqua que son cadeau n’étais pas parfait, mais qu’elle avait fait de son mieux malgré leur différence de technique. Arias se douta donc de son cadeau, mais quand il l’ouvrit il n’en revenait pas. Il était magnifique ! Bien qu’il manquait cruellement de détails subtil qui rendrait le rendu encore meilleur, pour une débutante c’était un chef-d’oeuvre ! Il resta la bouche béante quand il découvrit le masque au motif souriant, un sourire se formant lentement sur son visage.

- M… Merci Lyana, c’est vraiment le plus beau des cadeaux ! J’ai vraiment de la chance d’avoir une fille comme toi. Je ne trouve pas les mots pour te remercier.

Il se leva et enlaça sa chère fille avant de la relâcher et de se diriger derrière le sapin pour sortir deux cadeaux distinct, enfin trois si on compte le petit jouet pour Chamallow. Il tendit de ses deux mains l’enveloppe et un petit paquet un peu mou. Pour ceux qui se demandait ou été passé la pelotte de laine avec laquelle jouait le petit chat comprendraient ce qu’elle est devenue. En effet, bien qu’il n’ait aucune compétence en la matière, Arias s’était essayer au tricotage. Il avait réussit au final à produire une écharpe rouge douce au toucher et assez épaisse pour tenir sa future porteuse au chaud. Quant à l’enveloppe, c’était la majeure partie de l’argent qu’il a gagné en tant qu'artisans pendant les années où il l’a recueillit chez lui comme sa propre fille. Il faisait vivre la famille avec son salaire à la boutique d’apothicaire et une partie de son salaire d’artisans. L’autre partie était consacrer à cette enveloppe. Vu que son marché était florissant, l’enveloppe contenait bien 65 000 Derlas, une somme assez conséquente en soit.

- J’ai économisé pour que tu puisse un jour prendre ton envol dans de bonnes conditions, logement, nourriture, etc. Ce n’est pas grand-chose, mais j’espère que tu en fera bon usage, que tu le dépensera pas n’importe commennt. Je me suis fait à l’idée que tu quitterait un jour le nid, alors au moins ce jour-là je serais rassuré de savoir que tu a de quoi vivre. J’espère juste que ce jour arrivera pas trop vite.

Arias rigola un moment, attendant la réaction de sa fille fasse à ses deux cadeaux. Il ne voulait pas lui faire signe discrètement de s’en aller, au contraire, mais il voulait qu’elle ai de quoi vivre sans lui quand elle partira vivre sa vie. Peut-être habitera-t-elle dans le même quartier ? A l’autre bout de la ville ou à l’autre bout du monde ? Peu importe, au moins il savait qu’il la retrouverait un jour avec un toit sur la tête. A croire que leur première rencontre le marqua grandement. Le jeune homme voulait lui faire comprendre qu’il avait accepter qu’elle était grande et que quand elle partira, elle aura toujours son soutiens et sa porte sera toujours ouverte.




(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Smile Dad, It's Christmas[PV Arias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-