Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Repas et chandelle [Pv Nash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Lyana SélmineMessages : 384
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Repas et chandelle [Pv Nash]   Mar 27 Déc - 19:57


“Repas et chandelle„

« Feat : Nashoba »
Bon voilà, ça va être la première fois qu'on se revoit depuis Noël... Depuis qu'on est en couple et j'avoue que je ne sais pas trop quoi faire, je l'appelle Nashoba ? Je lui donne un surnom mignon ? Je fais comment ? Ça risque de le choquer de lui donner un surnom maintenant comme mon cœur ou quoi. Rahhh je me sens nerveuse, j'ai même du mal à appliquer mon maquillage. Je fais léger comme d'habitude car je n'aime pas avoir l'air d'un pot de peinture. Je m'habille d'une robe d'hivers qui ne fait pas trop habillé et de collant en laine pour ne pas avoir trop froid. J'espère qu'il me trouveras jolie...

Je mets le bracelet qu'il m'a offert autours du poignet et me brosse les cheveux que j'attache en queue de cheval. Bon aller, je vais arriver en retard si je continue à traîner. Je mets mes petites bottines et attrape mon écharpe ainsi que mon manteau. Chamallow attire mon attention sur la bouteille que j'ai failli oublier. Je le caresse et lui fais un bisous sur le front. Ce qui le fait ronronner d'ailleurs. Parfois ce chat me donne l'impression d'être sa maman vu que je l'ai sauvée il est toujours collé à moi.

Je sors et ferme a clé derrière moi. C'est le début de soirée alors Arias devrait pas tarder. Je lui ai préparée en sandwich que j'ai mis au frigo pour lui pour ne pas qu'il saute le repas. Bon, je regarde le petit papier avec l'adresse marqué. Il habite dans le quartier résidentielle. Je regarde les noms de route en marchant et repère enfin celle de Nashoba, bon, je regarde, puis je finis par rentrer dans un immeuble. Je montre les étages pour arriver enfin devant la porte de Nashoba, ma bouteille de vin blanc à la main. Je toque et attend nerveusement.

Je finis par entendre des bruits de pas et il vint m'ouvrir, je regardais son visage alors qu'il venait de m'ouvrir la porte. Je me sentis rougir et baissais la tête timidement en rougissant. Ah reprend toi Lyana, je me colle mentalement deux gifles et je prie la parole :

- Salut !

Je ne savais pas trop quoi dire, puis je l'embrasse, je lui fais la bise ? Je crois que je me prend trop la tête mais je n'arrive pas à faire autrement, c'est comme si que le fait qu'il soit devant moi m'empêcher totalement de penser rationnellement. Je me concentrais et continuais :

- J'ai ramenée une bouteille de vin blanc, j'espère que tu aimes ça

Le voir devant moi me donner envie de l'embrasser, mais si jamais il voulait pas ou quoi ? J'hésitais et je finis par rentrer. Je posais mon manteau sur le porte manteau et je me décidais à la joué franc jeu :

- Désolé... J'avoue que je suis assez nerveuse... Je ne m'étais jamais sentie comme ça...

C'est vrai qu'avec Ewan, je n'avais jamais eu de stresse comme ça à vouloir être parfaite où à ne pas savoir quoi faire. Mon cœur battait la chamade et je me repris :

- T'inquiète, ce n'est pas une mauvaise chose

Oui, je ne veux pas qu'il pense qu'il me mette mal à l'aise où quoi que ce soit, c'est juste que... J'ai l'impression de redevenir une gamine de 16 ans qui tombe amoureuse pour la première fois, mais il me fait cet effet là et je n'y peux rien.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Jeu 29 Déc - 19:45






Repas et chandelle


Emménager dans un appartement seul est quelque chose d'assez flippant finalement, après avoir vécu quelques mois dans la maison de Bigby et Laelyss, je suis un peu triste de les quitter mais je ne pouvais pas rester indéfiniment chez eux. Ma demande a été traitée plutôt rapidement une fois les fêtes de Noël passée et l'agence a su me trouver rapidement un deux pièces dans les Quartiers Résidentiels ; je ne suis pas très loin de Bigby et Laelyss et je pense pouvoir leur passer le bonjour dès que j'en aurais l'occasion.

Une fois que j'ai obtenu l'appartement, je suis aller voir directement ma mère pour qu'elle m'aide à m'installer et m'aider à choisir les meubles pour mon appartement ; nous avons passé toute une journée dans un magasin de meubles pour en choisir des bons et des pas trop cher. Ma mère a insisté pour payer la moitié avec moi et il est impossible de lui dire non quand elle a une idée en tête... Une fois tout ceci acheté, tout a été transporté en kit chez à l'aide de quelques personnes qui ont accepté de me donner des coups de main.

Au début j'avais simplement demandé à mes deux meilleurs amis et mon frère mais encore une fois ma mère tenait à venir pour aider son fils a emménager alors je n'ai pas su dire non. Nous avons monté en priorité les meubles importants comme le lit ou bien la table de cuisine, le frigo et quelques tables basses étaient déjà dans l'appartement ; nous avons aussi quelques cartons dans lesquels se trouvent différentes affaires que je n'ai pas encore déballées puisque j'attends que tout soit installé.

Pour être bien installé et tout monté, nous avons mit à peu près deux jours où nous avons prit tout notre temps quand même avant de faire un repas tous ensemble ; j'ai préféré ne pas demander à mon père de venir puisque le médecin a annoncé qu'il devait éviter les mouvements trop brusques et qu'il est carrément différent depuis son accident... En fait, je n'arrive même plus à le reconnaître et s'en est presque flippant. Bref. Quelques jours plus tard, voilà que les cartons sont presque vidés et que je peux me sentir presque comme chez moi déjà.

Avec toutes ces histoires, je n'ai pas eu le temps de revoir Lyana depuis Noël ou simplement pour lui souhaiter la bonne année mais maintenant que j'ai mon propre appartement, je suis libre d'invité qui je veux. Je lui ai donc envoyé une lettre pour l'inviter à passer à la maison avec l'adresse indiquée ; j'ai passé la journée à faire le ménage et empilé les cartons dans un coin pour que l'on puisse marcher facilement. Ce n'est pas vraiment bien rangé à cause du bordel et je m'en veux presque d'avoir précipité l'invitation mais il est trop tard pour lui dire de ne pas venir, surtout qu'elle va arriver d'une minute à l'autre.

D'ailleurs c'est à ce moment là que quelqu'un toque à ma porte et puisque je n'attends personne d'autre, je me doute qu'il s'agit de Lyana. J'inspire une bonne fois pour évacuer le stress et me regarde dans la glace pour savoir si ça va... Ben ça a l'air. Bon, je me dirige vers la porte que j'ouvre et la salue avant de la laisser entrer dans l'appartement ; elle a l'air aussi à l'aise que moi et j'espère qu'on ne va pas passer la soirée à se regarder dans le blanc des yeux. Ce serait dommage de rester à rien dire alors que nous sommes désormais en couple... Et puis qu'est-ce que ça change ? On peut toujours parler comme avant.

- J'ai ramenée une bouteille de vin blanc, j'espère que tu aimes ça.

- Oh merci, je vais aller le mettre au frais.

Je m'empare de la bouteille que j'emmène au frigo me doutant qu'on ne va pas boire tout de suite. Une fois la porte du frigidaire refermée, je retourne auprès de Lyana qui venait de retirer son manteau ; bien bien bien et maintenant qu'est-ce qu'on dit ?

- Désolé... J'avoue que je suis assez nerveuse... Je ne m'étais jamais sentie comme ça...

Je souris avec une certaine tendresse, c'est plutôt mignon comme réaction et elle tient à rajouter que ce n'est pas une mauvaise chose... Non la nervosité n'a jamais tuée personne et beaucoup d'artistes sont stressés bien avant des concerts et pourtant ils ne ratent pas leur prestation ; qu'y a-t-il de différent à cela ? Toujours aussi souriant, je m'empare doucement de sa main en lui demandant de me suivre ; nous n'allons pas rester à l'entrée indéfiniment non plus.

- T'en fais pas, tout se passera très bien. Je suis un peu nerveux moi aussi mais au final il n'y a pas de raison à l'être, c'est simplement une petite soirée.

J'ai bien essayé de cuisiner quelque chose avec les recettes que ma mère m'a donnée avant de rentrer chez elle, je n'avais pas envie que cette soirée se termine en pizza et bière à se raconter des blagues vaseuses... Pour ça, j'ai mes potes qui peuvent remplir toutes ces conditions et maintenant que je vis seul, ils vont sûrement débarquer assez souvent pour passer une soirée sans les parents. Des profiteurs. Bref. L'invitant à s'asseoir sur le canapé le temps d'aller préparer l'apéritif ; et puisque j'ai beaucoup dépenser dans les meubles et autres fantaisies pour l'appartement, j'ai décidé d'être raisonnable et de ne pas acheter d'alcool. Et pour une fois première soirée, je préfère éviter.

Prenant donc deux verres dans lesquels je rajoute Orangina et grenadine comme indiqué dans la recette de mon livre, je dépose quelques glaçons dans le verre et retourne près du canapé pour les déposer sur la table basse. Puis un peu plus loin, je m'empare du paquet de chips et de cacahuètes que je dépose dans quelques petites soucoupes... Je ne sais pas si c'est vraiment une bonne idée ce que je fais et j'espère ne pas trop avoir la honte mais je sens que l'on va se regarder dans le blanc des yeux. Arrêtant enfin de courir partout, je m'assois à ses côtés avant de déposer un baiser sur sa joue.

- Et bien... Voilà mon appartement. Il n'est pas très grand et le piano prend toute la place mais il est bien, enfin ça me suffit en tout cas.

Pour une personne vivant seule, c'est largement suffisant. Peut-être que le piano est en train dans cette pièce mais je me voyais mal le laisser chez moi et m'en séparer, je vais pouvoir continuer d'écrire ici et je pourrais m'entraîner sur les partitions de Kenji que Laelyss m'a offerte à Noël ; je tiens à lui rendre hommage en jouant bien. Je m'en voudrais de gâcher ses œuvres par mon inexpériences. Je me penche en avant pour m'emparer des verres dont l'un que je tends à Lyana avec un sourire.

- Hum... A la tienne. Dis-je en cognant mon verre contre le sien, ah, et il n'y a pas d'alcool dedans. Juste de l'orangina et de la grenadine, j'espère que tu aimes les deux.

Je prends une première gorgée me rendant compte qu'il est plutôt bon et pas désagréable, le petit coup sucré de la grenadine vient à la fin et rajoute ce qui mange à l'orangina je trouve.

- Bon je te préviens, ne t'attends pas à de la grande cuisine ce soir ! Je ne suis pas mauvais non plus... Enfin je ne pense pas, il faut juste que j'apprenne. J'ai prévu de faire du riz et de la dinde au curry, ça t'irait ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 384
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Jeu 29 Déc - 22:34


“Repas et chandelle„

« Feat : Nashoba »
Il mit la bouteille au frais pendant que j'enlevais mon manteau, il sourit d'une manière tellement tendre que s'en était craquant sur mon commentaire sur la nervosité. Il prit ma main et je le suivis découvrant son appartement avec curiosité. Il était pas mal, la première chose qui me sauta aux yeux fut son piano. Ça n'a pas du être facile pour l’amener jusque là. Je regardais la porte savoir comment il a l'emmener là je veux dire les dimensions et tout.

- T'en fais pas, tout se passera très bien. Je suis un peu nerveux moi aussi mais au final il n'y a pas de raison à l'être, c'est simplement une petite soirée.

Oui il n'a pas tort, pourquoi ce stressait comme ça. Je veux dire en tant qu'amitié ambigu on s'en sortait pas si mal, alors pourquoi ça devrait changer maintenant qu'on est passé à un stade supérieur ? Je m'installe sur le canapé dans lequel il m'invite et scrute un peu partout. Ça se voit qu'il emménage mais qu'il a fait en sorte de ranger sa maison. Les cartons sont tous dans un coin et je me dis qu'il a dut galérer tout seuls à tout ranger. Je me tourne pour le regarder en train de préparer les boissons et le suit du regard sans rien dire alors qu'il pose les boissons sur la table basse. J'ai quand même de la chance... Il est trop mignon et puis, il est super gentil.

J'allais lui proposer mon aide quand il revint posant sur la table basse des chips et des cacahuètes. Il s'assit à côté de moi et posa un baiser sur ma joue ce qui me surprit et me fit sourire timidement. Pourtant je veux dire on a échangé un baiser le soir du réveillon. Quoi que c'était dans le feu de l'action, je ne réfléchissais pas vraiment et je laissais parler mes sentiments. Là je réfléchis trop. Il faut que j'apprenne à déconnecter mon cerveau parfois.

- Et bien... Voilà mon appartement. Il n'est pas très grand et le piano prend toute la place mais il est bien, enfin ça me suffit en tout cas.

- Non, il est super bien ton appartement, je pense que tu vas être bien installée ici. Les gens sont gentils par ici, il y a beaucoup d'entraide.

Bon, je ne sais pas pourquoi j'ai sortie la phrase sur l'entraide, elle est sortie un peu toute seule. Mais si je me souviens bien, j'ai habité dans ce quartier, donc peut-être un souvenir qui m'est revenue sans que je m'en rende compte. Je m'expliquais donc rapidement :

- J'ai habitée dans ce quartier de ce que j'ai cru comprendre de mon journal, je ne saurais plus te dire ou, mais j'ai quelques souvenirs de comment il était.

Quand j'aurai retrouvée toute ma mémoire je pourrais sûrement le savoir. Mais je sais juste que j'ai donné ou vendue presque toute nos anciennes affaires. J'avais garder la guitare d'Altiel que j'ai donné à Haizea, une fille que j'ai gardée. Le collier qu'Altiel m'avait acheté pour Noël mais qu'il ne m'a jamais offert et une simple photo.

J'attrapais le verre qu'il me tendit sortant de ma rêverie. Je lui rendis son sourire

- Hum... A la tienne. ah, et il n'y a pas d'alcool dedans. Juste de l'orangina et de la grenadine, j'espère que tu aimes les deux.

Je hochais la tête et lui répondit :

- A la tienne aussi. T'en fait pas, c'est peut-être plus prudent.

Ouais, l'alcool ça décoince et j'en sais quelques choses... Avoir danser sur un bar et chanter à tue tête avec une amie en se faisant siffler.  Alors si je buvais en présence de Nashoba, je ne sais pas ce que je pourrais tenter. Je gouttais le mélange et m'exclamais :

- Il est super bon, tu l'as bien réussis.

- Bon je te préviens, ne t'attends pas à de la grande cuisine ce soir ! Je ne suis pas mauvais non plus... Enfin je ne pense pas, il faut juste que j'apprenne. J'ai prévu de faire du riz et de la dinde au curry, ça t'irait ?

Ohw, mais si ce n'est que ça ! J'ai un peu d'expérience en cuisine, bah de quoi savoir faire des plats sans livre et me débrouiller plutôt bien.

- Oui ça m'irait, ne t'en fait pas

Je lui souris et lui propose donc mon aide :

- tu veux de l'aide ? Je cuisine depuis la fin collège je dirais. Je ne suis pas une grande cuisinière du genre à faire des plats gastronomique, mais j'ai réussi un repas de Noël à l'aide de recette.

Et d'après Arias c'était plutôt réussi, mais s'il préfère cuisiner tout seul pour m'impressionner ou quoi, je peux comprendre et je le laisserais faire. J'attrape une chips que je mange puis j'essaye de meubler la conversation histoire de pas se retrouver avec un blanc dans la discussion :

- Ma mère travaillait beaucoup à l'époque, elle rentrait tard, alors du coup j'ai appris à cuisiner avec Altiel, au début on faisait des choses simples, mais si c'était pour cuisiner des pâtes tout les soirs.... Alors j'ai appris d'autre plat au fur à mesure.

Je pique une cacahuète et me rapproche de Nashoba pour poser ma tête sur son épaule. J'ai le droit non ? Je veux dire on est ensemble maintenant officiellement. Rapprocher comme ça je pu sentir son odeur, une bonne odeur et j’eus une image en tête qui apparut, moi porter par Nashoba sur son dos. Ma tête posait contre son épaule. Je relève la tête rapidement et surprise et demande de la même façon qu'à la fête d'Halloween :

- Tu m'as porté sur ton dos un soir, souvenir ou imagination ?

D'ailleurs pourquoi il m'a porté sur son dos ?  

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Dim 1 Jan - 20:18






Repas et chandelle


C'est vrai que les gens ont l'air sympathique par ici, j'ai déjà croisé mon voisin d'en face et ma voisine d'à côté avec qui j'ai échangé quelques mots ; de toute façon, comme partout, c'est une question de temps pour que je m'adapte et puis à part pour demander de la farine ou des œufs, je ne sais pas trop à quoi ça va servir que je sympathise avec les voisins. Enfin, c'est une chose que l'on m'a conseillé de faire alors je le ferais, je ne vois pas de raison non plus pour rejeter ceux qui viennent m'aborder.

Heureusement, Lyana ne regrette pas que j'ai décidé de ne pas mettre d'alcool dans le cocktail et puis nous avons du vin blanc pour le dîner ; je doute que l'on arrive à être bourrés avec ça, mais ne tentons pas le diable en faisant toutes sortes de mélanges étranges. En tout cas, je suis rassuré de savoir que je ne me suis pas trompé dans les dosages... D'accord, il n'est pas très compliqué à réaliser, avec seulement deux ingrédients je doute qu'on puisse le rater mais si elle n'aimait pas l'Orangina, je me serais retrouvée un peu idiot.

- tu veux de l'aide ? Je cuisine depuis la fin collège je dirais. Je ne suis pas une grande cuisinière du genre à faire des plats gastronomique, mais j'ai réussi un repas de Noël à l'aide de recette.

Oui je me souviens encore de cette dinde qui chauffait au four à Noël et qui nous a forcé à repartir chacun de notre côté, c'est bien normal, ma famille aussi m'attendait pour passer à table et vu le regard de mon frère, je pense qu'il a capté qui était à la porte. Alors je n'ai pas pu goûter cette fameuse dinde mais je ne doute pas un seul instant du fait qu'elle était bonne alors oui, je ne dis jamais non à de l'aide surtout en cuisine... Pourtant, j'en viens quand même à me demander pourquoi elle s'y connait tant que ça en cuisine ; je ne critique pas et c'est loin d'être mauvaise chose, au contraire ! Elle au moins peut se débrouiller pour ne pas manger des plats tout fait.

- Ma mère travaillait beaucoup à l'époque, elle rentrait tard, alors du coup j'ai appris à cuisiner avec Altiel, au début on faisait des choses simples, mais si c'était pour cuisiner des pâtes tout les soirs.... Alors j'ai appris d'autre plat au fur à mesure.

Effectivement ça aide pas mal. Etant un fils assez flemmard et peu patient en ce qui concernait la cuisine, j'aidais plutôt maman à éplucher certains légumes et passer quelques ustensiles ou autre ; bref, je dirais que Nemeroff se débrouille plus que moi en cuisine puisqu'il passe plus de temps avec maman. On peut dire que ça m'apprendra à passer mon temps dans ma chambre à écrire des musiques et sortir voir Corazon pour apprendre à maîtriser mon élément... Si seulement je m'étais focalisé un peu plus sur des choses simples comme faire à manger, je ne sais pas là comme un idiot.

- Avec plaisir alors, ça m'évitera de faire des bourdes.

Et ça l'empêchera de rester seule et d'attendre sur le canapé pendant que je galère à comprendre mes plaques de gaz... Bref je pense que c'est le mieux. Je sens Lyana poser sa tête sur mon épaule et je m'apprête à passer mon autour d'elle quand elle se relève tout un coup me laisse perplexe, ai-je fait quelque chose de mal ?

- Tu m'as porté sur ton dos un soir, souvenir ou imagination ?

Oh ce n'est que ça... Elle m'a quand même bien inquiétée en se relevant d'un seul coup, me laissant presque croire que j'ai fait quelque chose que je n'aurais pas dû. Je me souviens de cette soirée, c'était la première fois que je reparlais à Lyana depuis la sortie du Lycée et aussi la première fois que je la voyais dans les bras d'Ewan ; j'avais passé une bonne soirée avec elle mais ça c'était terminé avec le verre de trop et une cheville foulée. A croire que dès qu'on se voit, il y a une catastrophe.

- Souvenir. Lâchais-je. On s'était retrouvé par hasard au Lucky Charm's et on a été dans un autre bar pour passer la soirée ensemble... Si je me souviens bien, on avait un peu bu et je crois que tu as manqué de réflexe pour te rattraper alors tu t'es légèrement foulée la cheville. Je t'ai prise sur mon dos pour te ramener chez toi.

Une chose que je n'ai jamais dit à son père et je prie pour qu'il ne l'apprenne jamais d'ailleurs... Je me sentirais mal de tout lui avouer mais d'un côté je n'ai rien fait de mal, c'est mieux que de laisser sa fille blessée dans la rue non ?

- Tes souvenirs reviennent petit à petit, c'est une bonne nouvelle.

J'espère seulement que le neurologue est aussi content que l'on peut l'être des efforts qu'elle fait, bien sûr peut-être que pour lui ce n'est pas grand chose et il reste encore beaucoup de choses à faire mais elle et nous, c'est déjà beaucoup. On était partie de presque rien. Mais ne parlons pas du passé, du moins pas de cet incident et profitons de l'instant de présent ; lui disant que ses souvenirs reviendront, je dépose un rapide baiser sur ses lèvres et lui l'invite à me rejoindre près du piano devant lequel je m'installe. Nous n'allons pas cuisiner de suite, nous avons à peine commencer l'apéro mais je voudrais faire écouter quelque chose à Lyana et si il faut que j'apprenne à prendre mon courage à deux mains.

- J'étais pas mal occupé ces derniers temps... Entre l'appartement à rechercher et l'emménagement, nous n'avons pas eu le temps de beaucoup nous voir. Et hier soir j'ai eu l'inspiration pour écrire une musique pour toi, je n'ai pas eu le temps de la terminer mais je voudrais te faire écouter le début.

J'espère simplement que ça ne sera pas mauvais. J'ouvre donc mon cahier que je pose devant moi et commence à pianoter les quelques notes que j'ai écrit hier soir tard, la musique est douce et apaisante malgré les quelques notes qui peuvent être plus vives de temps à autre sans pour autant casser le rythme de la musique ; enfin c'est ce que je pense, je n'ai pas toujours un avis objectif sur mes œuvres et j'espère que Lyana pourra me donner son avis.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 384
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Mar 3 Jan - 20:43


“Repas et chandelle„

« Feat : Nashoba »
Oui, son odeur me rappelait quelques choses, je me voyais sur son dos, dans ses bras. Si j’en crois mon journal c’est bien un souvenir, mais je préfère demander au principal intéressé, comme ça je peux aussi avoir sa version de l’histoire :

- Souvenir. On s’était retrouvé par hasard au Lucky Charm’s et on a été dans un autre bar pour passer la soirée ensemble… Si je me souviens bien, on avait un peu bu et je crois que tu as manqué de réflexe pour te rattraper alors tu t’es légèrement foulée la cheville. Je t’ai prise sur mon dos pour te ramener chez toi.

Je hoche la tête, d’accord, oui c’est bien cela, j’ai l’air de bien décrire les choses dans mon journal quand même, je rajoute juste des notes ou des petits dessins et des commentaires sur ce que je ressens. Je me souviens d’avoir lu que j’avais senti son odeur et que j’avais aimée ça. Et je comprends d’avoir écrit ça. Nashoba remarque que mes souvenirs reviennent et que c’est une bonne nouvelle. D’ailleurs, je ne lui ai pas parlé que je me souviens d’une petite partie de ma vie.

Ce n’est pas grand-chose, je me souviens de certain moment de ma famille, je me souviens d’avoir vu une petite fille que j’essayais de sauver se faire tuer et d’avoir failli mourir si on ne m’avait pas sauvé. Je me souviens des corps des membres de ma famille, de Arias, de certain moment de bonheur avec Arias, des moments tristes du lycée, après c’est flou… Puis je revois mon accident assez clairement. Mon neurologue me dit que ce qui m’est revenue sont mes années de souffrances parce que j’ai vu quelqu’un subir la même souffrance que moi et que mes souvenirs « heureux » mettront sûrement plus de temps, mais qu’ils reviendront à coup sûr et d’ici quelques mois. Nashoba posa ses lèvres contre les miennes, rapidement mais ce fut comme un électro choc. Quand il dit que mes souvenirs reviendront je pense qu’il ne se rend pas compte à quel point il dit vrai et que ça sera beaucoup plus rapide que ce qu’il croit.

Je m’apprêtais à lui dire pour mes souvenirs quand il se leva et m’invita à le suivre. Il s’installa devant le piano et je me postais sur le côté pour le regarder :

- J’étais pas mal occupé ces derniers temps… Entre l’appartement à rechercher et l’emménagement, nous n’avons pas eu le temps de beaucoup nous voir. Et hier soir j’ai eu l’inspiration pour écrire une musique pour toi, je n’ai pas eu le temps de la terminer mais je voudrais te faire écouter le début.

Je hoche la tête en souriant. Je suis sûre qu’elle sera géniale, je me déplace derrière lui pour le regarder jouer, sa musique est magnifique et je ne peux m’empêcher de regarder ses doigts pianotés le clavier me demandant comment il fait, on a l’impression que c’est super simple, mais en fait c’est beaucoup plus compliqué que ça n’a l’air. La musique ne m’évoque pas en particulier moi, mais ce qu’elle m’évoque c’est Nashoba et moi. La musique douce pour notre romance, malgré les fausses notes qu’il peut y avoir on redevient toujours une mélodie harmonieuse. C’est peut-être de cela que vient les notes plus vives et la mélodie calme.

Je tape dans mes mains quelques secondes quand il finit et passe mes bras autours de ses épaules et me baisse pour faire un bisou sur sa joue.

- Elle est magnifique… Merci

Je passe devant Nashoba et lui montre ses genoux lui demandant si je peux m’asseoir dessus. Je m’installe donc après son accord dessus, je sens mon cœur qui s’accélère, mais j’essaye de ne pas le montrer, je me mets légèrement de côté et lui caresse le visage tendrement lui annonçant :

- Au fait je me sens prête pour reprendre le groupe, on peut commencer doucement s’il faut. C’est juste que je pense qu’il faut je reprenne les activités d’avant pour m’aider, puis je commence à m’ennuyer chez moi.

Mon regard est attiré par le cahier et curieusement je demande :

- C’est toute tes musiques ?

Je l’attrape doucement et je jette un coup d’oeil aux partitions et en remarques certaines qui n’ont pas l’air d’avoir écrite par Nashoba et qui en même temps ne sont pas des partitions qu’on achète en magasin. Il y en a quelqu’une comme ça, je les regarde et essaye de déchiffrer les notes. Je travaille à faire ça en ce moment pour mon violon, mais à mon avis je vais devoir retourner voir un professeur pour réapprendre les bases. D’après le docteur, après les bases apprises cela reviendra tout seul. Mais bon, on n’est jamais sûr de rien.

- Ce n’est pas toi qui les as écrites celle-ci ?

J’espère que ce n’est pas indiscret comme question, mais en même temps je ne vois pas comment des partitions pourraient être indiscrètes, donc bon je ne vois pas pourquoi je ne demanderais pas.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Sam 7 Jan - 14:20






Repas et chandelle


Je suis légèrement stressé surtout que la musique n'est pas terminée puisque je n'ai pas eu le temps d'en écrire plus et que je voulais dormir un peu pour éviter d'avoir des poches sous les yeux. J'espère simplement que ça lui plaira et que je ne fasse pas trop de fausses notes puis je termine la musique un peu en plein milieu ; ce côté inachevé m'embête forcément mais j'aurais maintenant tout mon temps pour m'améliorer et surtout organiser tout ça comme je le veux.

- Elle est magnifique… Merci

Non terminée mais le début a l'air de lui plaire alors je suis rassuré. Je laisse Lyana se rapprocher de moi pour venir s'asseoir sur mes genoux, j'ai le cœur qui bat à la chamade, je n'aurais pas cru la personne qui m'aurait dit que ce genre de choses arriveraient mais je suis sûr ne pas vivre dans un rêve... Ici, c'est bien la réalité et je ne serais pas obligé de me réveiller au matin déçu que tout ceci ne se soit jamais produit. Bien au contraire, je suis content de pouvoir profiter et même si je commets des erreurs et que je suis stressé, je pense qu'il y a moyen que cette soirée se passe bien.

- Au fait je me sens prête pour reprendre le groupe, on peut commencer doucement s’il faut. C’est juste que je pense qu’il faut je reprenne les activités d’avant pour m’aider, puis je commence à m’ennuyer chez moi.

- On recommencera les répétitions avec Nayati et Onyx alors, nous travaillerons sur les anciennes musiques et sur les nouvelles.

C'est vrai qu'avec tout ce qu'il s'est passé, nous n'avons plus donné de concret depuis plusieurs mois maintenant ; entre Lyana qui s'est blessé, les boulots, le manque de pouvoirs et le déménagement nous avions bien d'autres choses en tête que de s'entraîner... Je sais que Nayati et Onyx ont écrit de nouvelles paroles de leur côté tandis que je me charge surtout de la musique, à chacun notre petit truc dirons-nous ; chacun touche un peu à tout dans le groupe et c'est surtout celui qui a une idée qui la propose afin d'améliorer les musiques, le groupe, l'ambiance. Encore heureux, nous ne sommes jamais disputé pour des chansons ; peut-être que le ton est monté une ou deux fois mais jamais au point de claquer la porte et de ne plus en parler.

- C’est toute tes musiques ?

Tournant mon regard vers ce que regard Lyana, je la vois s'emparer de mon cahier de musique dans lequel repose toutes les partitions que j'ai composé... Enfin presque toutes. Certaines ne sont pas de moi et il faut que j'en parle aux autres pour savoir si ils accepteraient de les jouer ; je sais que ça ferait plaisir à Laelyss. D'ailleurs c'est pour cette raison qu'elle me les a offerte et non pour que ça reste au fond d'un tiroir sans jamais y toucher ; j'aurais aimé faire plus pour elle mais je n'ai pas le pouvoir de ressusciter les morts, sinon j'aurais ramené son fils à la vie sans hésiter.

- Ce n’est pas toi qui les as écrites celle-ci ?

- Non ce n'est pas moi.

Cela se voit que Kenji et moi n'avions pas la même écriture et aussi que nous n'avions pas les mêmes styles ; j'ai découvert de nouvelles de musiques et un style auquel je devrais m'essayer peut-être. Laelyss m'a dit une fois que je lui ressemblais sur quelqu'un points et j'aurais aimé le rencontrer avant sa mort, je suis sûr que nous nous serions bien entendu tous les deux... Enfin.. J'espère simplement que le coupable a pu être puni pour ce qu'il avait fait à Kenji.

- Tu te souviens de Laelyss ? La jeune femme rousse que tu as vu à Halloween, j'ai vécu chez elle ces derniers mois et j'ai appris que son fils a été assassiné... Il s'appelait Kenji, il jouait du piano et du violon. Laelyss m'a donnée ses partitions à Noël et j'aimerai apprendre à les jouer pour lui rendre hommage.

Une en particulière a retenu mon attention et j'ai commencé deux/trois notes mais il me manque le violon en accompagnement, je demanderais à Lyana si elle veut bien jouer avec moi cette musique quand elle aura reprit petit à petit ses cours et retrouvé les bases ; je ne sais pas encore quand ni où, mais je voudrais faire un concert en invitant Laelyss et Bigby pour leur jouer ce morceau. J'espère simplement que ça leur fera plaisir. Laissant un petit moment de silence, je dépose un baiser sur les lèvres de Lyana avant de sourire.

- Et si on allait se préparer à manger avant de mourir de faim ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 384
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Dim 8 Jan - 17:11


“Repas et chandelle„

« Feat : Nashoba »
- Non ce n'est pas moi.

Oui, c'est bien ce qui me semblait. J'étais assez hésitante mais non, j'avais raison, ça se remarque mais je veux dire parfois les gens changent d'écriture, genre passé du script à l'attaché ou quoi. Rah en fait non.

- Tu te souviens de Laelyss ? La jeune femme rousse que tu as vu à Halloween, j'ai vécu chez elle ces derniers mois et j'ai appris que son fils a été assassiné... Il s'appelait Kenji, il jouait du piano et du violon. Laelyss m'a donnée ses partitions à Noël et j'aimerai apprendre à les jouer pour lui rendre hommage.

Avoir son fils assassiné ? Ça doit être dur.... Déjà perdre son frère, sa mère... c'est pas facile. Mais qu'un parent perd son enfant. Je me demande comment on peut vivre avec ça, se dire que son fils est mort avant nous alors que dans la logique des choses ce n'est pas censée se passé comme ça. Je me sens triste pour elle, je ne sais pas quoi dire. J'aimerai dire quelque chose mais je la plain... Je ne sais pas quand ça s'est passé, mais si c'est récent elle ne doit pas être bien en ce moment... Le baiser de Nashoba me sortie de mon silence de mort :

- Et si on allait se préparer à manger avant de mourir de faim ?

Je me relève et pose à mon tour un baiser sur ses lèvres avant de dire en souriant :

- Ton petit estomac crie famine ?

Je souris et l'on se dirigea dans la cuisine, je me lavais les mains pendant que Nashoba sortie le riz, les escalopes de dindes, la crème fraîche et le curry. Je regardais et réfléchis quelques secondes :

- Je vais m'occuper de laver le riz, tu peux couper les escalopes en lamelle ? Si tu as besoin d'aide demande moi. Je vais juste mettre l'eau du riz à bouillir le temps de laver, comme ça, ça sera plus rapide.

Je lui demandais donc une casserole ainsi qu'un saladier pour mettre le riz. Je mis de l'eau sur le gaz et j'entrepris de verser le riz dans le saladier, et je fis couler de l'eau petit à petit pour enlever tout l'amidon du riz histoire d'avoir un bon riz.

- Hey Nashoba, comment va Nemeroff ? Il s'est remit depuis Yona ?

Bon, comme sujet de conversation il y a mieux, mais c'est juste qu'avoir parlé du fils assassiné de Laelyss m'a fait pensé à Yona. Je me demande si Nemeroff à réussis à s'en remettre, après tout je ne l'ai pas recroisé depuis donc je suis légèrement inquiète. Mais bon quand j'ai perdu ma famille j'ai du rester isolée presque un mois avant de réussir à aller dehors.

- C'est triste ce qui s'est passé... perdre quelqu'un s'est jamais évident. Que ce soit pour Laelyss qui a perdu son enfant ou Nemeroff.

Bon d'accord, un sujet encore plus morbide tant que j'y suis ? J'entendis l'eau bouillir et je finis de rincer une dernière fois le riz. L'eau était clair, c'était donc bon signe. Je mis le riz dans l'eau :

- Tu as un couvercle pour la casserole ? On en a pour 12-15 minutes par là, ça dépend.

Je passais derrière Nashoba et passait mes bras autours de sa taille. Je me mis sur la pointe des pieds pour regarder ce qu'il faisait :

- ça va tu t'en sors ?

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Dim 8 Jan - 23:16






Repas et chandelle


Je ne suis pas à l'aise avec ce genre de sujets... C'est toujours compliqué de la mort même si elle fait partie intégrante de Quederla, c'est sûrement la partie nécrologique qui la plus remplie dans le journal et pourtant je n'aime toujours pas en parler ; je comprends forcément la douleur que peut ressentir Laelyss et je me sais que je ne pourrais rien faire de plus que de rendre hommage à son fils en tentant de jouer ses musiques du mieux que je peux. J'ai préféré donc reporter l'attention sur un autre sujet et comme mon estomac commence à crier famine, je propose donc d'aller préparer le repas de ce soir.

Nous nous levons du banc pour aller dans la cuisine et pendant que Lyana se lave les mains j'en profite pour sortir tous les ingrédients nécessaire avant de faire la même chose ; puis j'écoute attentivement la répartition des tâches. Je sors ensuite ce qu'elle me demande puis une planche à découper pour commencer à m'occuper des escalopes. D'accord, c'est un peu galère à faire mais ce n'est pas la mort et même si la première ne ressemble à pas grand chose, les suivantes ont une meilleure tête... De toute façon tant que c'est bon, la présentation n'est pas la plus importante ?

- Hey Nashoba, comment va Nemeroff ? Il s'est remit depuis Yona ?

Je soupire. C'est un peu compliqué avec Nemeroff en ce moment puisqu'il a décidé de quitter à son tour la maison, ce qui n'a évidemment pas plu à mon père et a peiné énormément ma mère. C'est d'ailleurs assez tendu à la maison entre les deux, ma mère rendant responsable mon père du départ de ses deux enfants ; alors je le vois moins qu'avant. Il a été là pour le déménagement mais nous n'avons pas non plus beaucoup discuté et encore moins de si il se remettait de la mort de Yona... C'est un sujet plutôt sensible.

- Euh.. Ben je ne sais pas trop. Il est parti de la maison quelque temps après moi donc je le vois presque moins... Je sais que Yona est encore un sujet sensible pour lui et je l'ai déjà vu s'énerver plusieurs fois à ce propos.. Je m'inquiète beaucoup pour lui.

Maman m'a raconté qu'il s'est déjà battu à cause de ça mais quand j'essaye de lui en parler, il se referme aussitôt. On évite le sujet alors mais à un moment garder toute cette frustration risque de réveiller le pouvoir en lui et ça m'inquiète de plus en plus... Je fais de mon mieux pour être présent mais puisqu'il a décidé de faire sa vie de son côté, c'est compliqué de le suivre.

- C'est triste ce qui s'est passé... perdre quelqu'un s'est jamais évident. Que ce soit pour Laelyss qui a perdu son enfant ou Nemeroff.

Que répondre à cela ? Je ne sais même pas quoi dire en fait. Je ne comprends pas cette douleur puisque je n'ai perdu personne à cause de la guerre, si mes grands-parents sont morts, c'est de vieillesse et de maladie et non par un quelconque acte de malveillance de la part d'un habitant. Je ne comprends pas la douleur et c'est peut-être pour cela qu'ils n'ont pas voulu se confier à moi... Je les comprends aussi, ça doit être compliqué de se confier à quelqu'un qui n'y connait rien.

- Tu as un couvercle pour la casserole ? On en a pour 12-15 minutes par là, ça dépend.

Je lui tends le couvercle pour la casserole et continue de ma découpe et hoche la tête quand elle me demande si je m'en sors, ça va ce n'est pas trop compliqué en effet. Je continue de tourner les paroles de Lyana quand je me demande d'un seul coup comment elle peut être au courant pour Yona... Je ne me souviens pas de lui en avoir parlé. J'arrête d'un seul coup ce que je suis en train de faire et me tourne vers elle, un regard interrogatoire.

- Comment tu es au courant pour Yona ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lyana SélmineMessages : 384
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Lun 9 Jan - 22:34


“Repas et chandelle„

« Feat : Nashoba »

Euh…. Ben je ne sais pas trop. Il est parti de la maison quelque temps après moi donc je le vois presque moins…. Je sais que Yona est encore un sujet sensible pour lui et je l’ai déjà vu s’énerver plusieurs fois à ce propos.. Je m’inquiète beaucoup pour lui.

Attend Nemeroff à quitter la maison ? Mais il n’est pas majeur… Il a le droit de faire ça ? Je comprends l’inquiétude de Nashoba. Tout seul dehors, qu’est-ce qu’il peut faire ? Il peut avoir des mauvaises fréquentations, faire de mauvaises rencontres et mal tourner. Il faudrait que j’ailles parler avec lui, même si c’est un sujet sensible pour lui, j’éviterais Yona, mais qu’il revienne chez lui. Sa mère doit être inquiète, où même son père. Je m’en voudrais qu’il tourne mal sans que je puisse rien faire pour l’aider, alors que peut-être je pourrais lui partager mon expérience pour l’apaiser, car après tout, on ne guérit pas de ces blessures. On s’habitue juste à la douleur et on avance.

J’attrapais le couvercle qu’il me tendit et fit un bisou dans son cou rapidement avant de me diriger vers la casserole et le riz pour le couvrir. Bon ça y est, le riz c’est tranquille pour quelques minutes. Je regarde Nashoba qui se tourne vers moi comme s’il avait eu une révélation et cela m’étonna.

Comment tu es au courant pour Yona ?

Nemeroff lui n’a pas parlé que j’étais avec lui je suppose. Quoi que s’ils se voient moins tous les deux, c’est logique. Qu’est-ce que je peux dire ? Je n’ai pas envie de mentir à Nashoba alors qu’il m’a épaulé pendant ma perte de mémoire. Mais omettre des informations ce n’est pas mentir non ? Puis il n’est pas obligé de tout connaître les détails.

J’étais avec lui…

Je m’appuie contre le comptoir et je soupire me rappelant cette journée, comprenant que je devais quand même en dire beaucoup si je ne voulais pas inquiéter Nashoba.

On était parti acheté ton cadeau de Noël ce jour-là… Puis en allant se mettre au chaud, on a vu au loin une maison en feu. J’ai suivis Nemeroff qui a foncé tête baissée dans la maison en flamme.

Je regarde rapidement Nashoba pour observer ses réactions et je ne sais pas pourquoi je me sentis obligé de me justifier :

Je me serais sentie trop mal si jamais il serait mort dans une maison sans que je fasse rien. Je n’aurai pas pu te regarder en face, alors je suis rentrée dans cette maison. Nemeroff m’a demandé de m’occuper des parents. Alors je les ais sortie de la maison et quand j’y suis retournée…

Je ferme les yeux quelques secondes me rappelant de ce que j’ai vu, du flash-back de tous mes souvenirs douloureux à ce moment-là. Je grimace légèrement et je repris :

Yona était dans ses bras… morte assassinée. J’ai voulu l’arrêter… Mais il était incontrôlable. Il… Il les a tuées, tous. J’ai eu peur que la maison s’effondre sur nous, alors j’ai réussis à convaincre ton frère de sortir. Une fois dehors, les parents ont récupéré Yona et ton frère s’est effondré dans mes bras.

Bon, on omet de dire les blessures que j’ai subi ce jour-là par Nemeroff, mais je ne pense pas que Nashoba apprécierait. Je m’approche de lui et caresse son visage avec douceur :

Ne t’inquiète pas pour moi en tout cas, je vais bien. Mais je pense que ton frère aurait besoin de prendre des cours de self control.


C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 477
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   Mar 10 Jan - 23:02






Repas et chandelle


- Comment tu es au courant pour Yona ?

Je n'ai malheureusement pas eu le temps de lui toucher deux mots sur cette tragique histoire puis que je n'ai pas eu le temps de la voir dernièrement donc j'aimerai bien savoir comment elle est au courant de cette histoire... Peut-être l'a-t-elle apprise par le journal mais encore une fois, je ne me souviens plus avoir abordé leur rapport. Alors je commence à avoir ma petite idée de comment elle l'a apprise mais j'espère sincèrement me tromper ; mais elle confirme bien mes soupçons en m'avouant qu'elle était avec lui ce jour-là. Soupirant, je préfère m'asseoir sur une chaise de la cuisine pour diriger l'information...

- On était parti acheté ton cadeau de Noël ce jour-là… Puis en allant se mettre au chaud, on a vu au loin une maison en feu. J’ai suivis Nemeroff qui a foncé tête baissée dans la maison en flamme.

Je n'ai pas spécialement de réaction, simplement de l'inquiétude a ce qui aurait pu se passer ce jour-là. Ils ont prit des risques tous les deux et je ne peux savoir lequel était plus en danger que l'autre ; Lyana qui n'a aucun pouvoir et qui aurait pu mourir dans cette maison en flamme ou par le pouvoir de mon frère ou bien ce dernier qui va finir par en succomber si il ne trouve pas un moyen de dompter son élément. Je savais que j'aurais dû plus insister pour pas qu'il fasse sa cérémonie.

- Je me serais sentie trop mal si jamais il serait mort dans une maison sans que je fasse rien. Je n’aurai pas pu te regarder en face, alors je suis rentrée dans cette maison. Nemeroff m’a demandé de m’occuper des parents. Alors je les ais sortie de la maison et quand j’y suis retournée… Yona était dans ses bras… morte assassinée. J’ai voulu l’arrêter… Mais il était incontrôlable. Il… Il les a tuées, tous. J’ai eu peur que la maison s’effondre sur nous, alors j’ai réussis à convaincre ton frère de sortir. Une fois dehors, les parents ont récupéré Yona et ton frère s’est effondré dans mes bras.

Je n'ai pas eu le droit au détail de cette découverte et je comprends bien la réaction de mon frère, je pense que j'aurais été incontrôlable si il m'était arrivé la même chose mais je ne peux m'empêcher de m'inquiéter pour lui et toutes les personnes qui le côtoie ; même ma mère commence à avoir peur de lui alors qu'ils passaient la majorité du temps ensemble. Je n'arrive pas à comprendre comment tout ceci a pu arriver en l'espace de quelques mois seulement et comment on va s'en sortir ; et puis mon père ne se souvient de rien alors je ne suis pas près d'obtenir de l'aide de sa part.

- Ne t’inquiète pas pour moi en tout cas, je vais bien. Mais je pense que ton frère aurait besoin de prendre des cours de self control.

- Tu ne comprends pas...

Je soupire et baisse la tête de nouveau. Si seulement ce n'était qu'un problème de self-contrôle et qu'un cours de yoga aurait déjà tout résolu, je lui en aurais offert des dizaines pour qu'il apprenne à tout gérer. Mais ce n'est pas ça le problème...

- Il devient incontrôlable de jours en jours, ce n'est pas pour rien qu'il a quitté la maison. Il a blessé notre père et ma mère flippe quand il est avec lui... Il est toujours suivit par une sorte d'ombre et quand il s'énerve, il n'y a rien qui peut l'arrêter.

Je me lève pour faire les cent pas comme si ça allait m'aider à trouver les réponses à mes questions ; qu'est-ce que je peux bien faire de plus pour l'aider ?

- Il a reçu son élément trop tôt... Il n'était pas prêt à recevoir les ombres mais il a assisté à la cérémonie parce que notre père a insisté. Moi aussi j'ai reçu mon élément plus tôt que je n'aurais dû et tu veux savoir le plus drôle ? J'étais normalement destiné aux Ténèbres ! Heureusement que je n'ai eu qu'un petit pouvoir comme le son, ça nous évite bien des ennuis.

Non je ne digère toujours pas ce que m'a montré ce satané miroir pendant les grandes vacances, je sais que pendant ma cérémonie j'avais un choix un faire. Soit aller vers la zone d'ombre où il n'y avait plus rien soit vers mon frère et j'ai préféré la deuxième option, sûrement là que j'ai obtenu mon élément ; c'est peut-être mieux ainsi. Je ne voudrais pas avoir être la cause de l'apocalypse comme l'a pu être mon ascendant avant moi.

- Je vais finir par croire que cette malédiction est vraie, lâchais-je dans un soupire tout en continuant mes cent pas.

Dire que je n'ai pas voulu écouter mon grand-père quand il en avait parlé mais à force d'avoir des exemples sous les yeux, je vais finir par y croire à tout ça ! D'abord les deux Fondateurs puis mon père et mon oncle et maintenant mon frère et moi ; ça fait beaucoup trop de coïncidences pour ne pas y croire.

- Pourquoi est-ce que tu n'as pas voulu me le dire avant ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Repas et chandelle [Pv Nash]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Repas et chandelle [Pv Nash]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les RPs 2016-