Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Bay, maman, cuisinière, lycéenne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Bay SydalaMessages : 65
Date d'inscription : 09/01/2017


MessageSujet: Bay, maman, cuisinière, lycéenne.   Lun 9 Jan - 22:28

Bay Sydala

{Un commentaire ?}
PETITE PRÉSENTATION
NOM : Sydala
PRÉNOM(S) : Bay
SURNOM :
DATE DE NAISSANCE :10 octobre 2002
ÂGE : 17 ans
SEXE : Féminin
CAMP : Habitant
CAPACITÉ : Nada
SITUATION : Célib’
MÉTIER : Cuisinière
PERSONNAGE AVATAR : Bab’s de ctchrysler
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMP ?
/
QUELS SONT VOS LIENS AVEC LUI ?
/
TATOUAGE/MARQUE ?
/
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Un couteau de cuisine ?
PHYSIQUE
J’ai en réalité 17 ans, si les personnes me donnent plutôt 19 ans voir 20 selon les personnes. Je suis ce qu’on peut appeler un mélange des cultures. Mon père est plutôt typée nordique, blond aux yeux bleu et ma mère est plutôt typée indienne je dirais. Ce qui donne un mélange pas dégueu je dirais. Bah regardez-moi et vous ne pourrez qu’approuver.
J’ai un teint mâte et je bronze assez facilement sans soucis d’avoir de coup de soleil, j’ai des cheveux un peu épais brun foncé et des yeux bleus. C’est vrai que ça peut choquer ce mélange, mais je suis spéciale et ça me plait d’être différente. Je suis assez grande, je dirais 1 mètre 69 et plutôt bien foutu que ce soit au niveau de ma taille ou de mes « boobs ». J’ai aussi un corps plutôt musclé, car le sport est la seule matière que je réussis au lycée, ce qui d’ailleurs indispose ma mère. Mais bon, je suis pas une bosseusse et je le serais jamais.
CARACTÈRE
On peut décrire mon caractère sous plusieurs points de vue, on va d’abord commencer par celui qui fait de moi la meilleure. Celui des professeurs. Pour eux, je suis une élève modèle, sérieuse… Nan je déc’, en vrai je suis celle qui n’en fou pas une, celle qui n’aura pas son bac, celle qui empêche les camarades de se concentrer, celle qui papote. Ouais en gros je suis pas leur plus beau cadeau, ils me détestent tous de toute façon et depuis que j’ai eu mon bébé ça ne s’est pas arrangé. Mon seul prof qui est cool avec moi c’est celui de sport, mais bon à vrai dire, c’est aussi la seule matière pour laquelle j’ai des bonnes notes.

Pour mes potes, je suis la bonne copine avec qui on rigole bien, avec qui on fait les conneries et bien sûr je suis aussi la seule qui parfois prend pour mes potes quand ils font des conneries. Par exemple une fois ma meilleure pote, elle s’est faite choper avec une clope dans son manteau, ses darons allaient la défoncer alors quand j’ai vu ça, je l’ai appelé, lui demandant si elle avait pas vu mes clopes. Même si je ne fume pas d’ailleurs.

Pour mon ex… J’étais la fille parfaite selon lui, celle qui savait être sérieuse quand il fallait pour les discussions d’avenir et tout. Il aimait bien parler d’avenir et tout et j’avoue j’étais à fond sur lui, je veux dire il était sexy, intelligent. Je ne sais même pas comment il a pu craquer sur moi. Par contre j’ai découvert que c’était un lâche, car une chose est sûre, même si j’aime m’amuser je suis fidèle, et quand je suis tombé enceinte il a nié devant ses parents que c’était lui le père et m’a accusé de l’avoir trompé. Chose que je n’aurai jamais faite. Ah, pour mettre les filles en cloques les gars sont là, mais pour assumer hein… Ce n’est pas la même chose.

Puis, il y a maman, pour elle je ne suis pas possible. Je suis bordélique, désordonnée. Mais je suis aussi toujours là pour l’aider aux resto, quitte à finir tard le soir. Je suis la première à mettre la main à la pâte et je n’ai pas peur de travailler. Elle sait à qu’elle point j’aime la cuisine, même si aimerait que j’ai mon bac, mais je crois qu’elle rêve un peu.
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
Bay 5 ans :

- Maman, Bay veux aider papi restaurant !
- Au restaurant ma chérie, mais non tu es trop jeune.
- Mais Bay veux demander à Papy ! Bay est sûre que papi va dire oui !

Maman soupirait, mais elle finit quand même par m’habiller. Le restaurant était juste en face de la maison. C’était un grand restaurant de Quederla que mon arrière-grand-père avait fondé et que mon grand-père a repris. Mon grand-père était le chef et il avait fait de ce restaurant une merveille. Les plus grand de Quederla aimait y aller, et les critiques donnaient de bon éloge à son sujet. Ma mère ne travaillait pas là-bas, elle n’était pas mauvaise en cuisine mais elle n’avait pas hérité des dons de son père.

J’attrapais la main de ma mère et traversait la route en faisant attention de marcher un pavé sur deux, c’est drôle de marcher qu’un pavé sur deux sur la même ligne. Le restaurant était vide pour l’instant quand on entrait, mais ce n’était pas l’heure du repas encore. Par contre en cuisine les préparatifs s’affairaient. Je lâchais la main de ma mère et courut en cuisine quand je reconnus la voix de mon papi. Tous les cuisiniers me saluaient quand je passais et mon grand-père me réceptionna dans ses bras :

- Qu’est-ce que tu fais la ma choute ?
- Bay va aider Papy !
- Tu veux m’aider à cuisiner ?

Je hochais la tête et il donna un sourire amusé à ma mère.

- Tu es encore trop jeune ma chérie, mais d’ici que tu aies l’âge je t’apprendrais.
- Promis ?
- Promis.
- Tu promets pas comme papa hein ?
- Non, promis ma chérie je t’apprendrais à cuisiner, parole de grand père !

Bay 9 ans :

- Joyeux anniversaire ma chérie !
- Joyeux anniversaire ma choute !
- Merci Mama, Merci Papy !

Je regardais autours de moi tristement, mon père n’était pas là aujourd’hui, mais j’avais l’habitude, il n’est jamais là à la maison. Alors pourquoi être là, le jour de l’anniversaire de sa fille ? Je baisse tristement la tête et mon grand père vint me prendre dans ses bras et me posa sur ses genoux :

- T’en fait pas ma chérie, ce n’est pas parce qu’il travaille qu’il ne pense pas à toi.
- Il aurait pu faire un effort…
- Il travaille beaucoup pour t’assurer un avenir.
- Dis Papy… J’ai entendue des rumeurs à l’écoles de certains enfants, ils ne sont pas gentils…

Ma mère me regarde curieusement et s’assit en face de nous :

- C’est pour ça que tu t’es battu ?
- Oui ! Ils disent que mon Papy s’est un meurtrier ! Qu’il se sert de son restaurant pour tuer des gens !

Ma mère se lève l’air choqué et me tourne le dos rapidement comme si j’avais dis quelque chose qu’il ne fallait pas. Mon grand-père lui me tendis un paquet que je m’empressais d’ouvrir, c’était une boite et dedans se trouver un couteau de cuisine, je compris directement la signification de ce cadeau :

- Ne les écoute pas et ne te bats pas pour ça d’accord ? En tout cas je te trouve assez grande pour pouvoir apprendre, tu ne penses pas ?
- Si, si merci Papy !

Le soir même tard :

Je n’étais pas couchée, du moins j’ai été réveillé par des éclats de voix dans la maison, je suis donc descendue sur la pointe des pieds et j’observais par l’entrebâillement de la porte ma mère et mon père.

- … Que tu travailles tard, d’accord. Que tu me trompes avec ta secrétaire une fois, d’accord j’ai passé pour Bay. Mais que tu ne fasses l’effort de venir à l’anniversaire de ta fille pour te taper ta pute ! Je suis désolé mais là tu vas trop loin !
- Désolé de quoi ? C’est qui l’avocat de la famille ? C’est qui celui qui essaye de défendre ton père ? Pendant que tu étais trop occupée à mettre ta fille dans une bulle pour ne pas qu’elle entende ce qui s’est passé au restaurant, moi j’étais occupé à trouver des lignes de défenses pour ton père que TU m’as supplié d’aidé !
- Et donc ça encombre le fait que tu dois te taper ta pouf là ? Bay n’a même pas réclamé ta présence aujourd’hui. Elle est tellement habituée à tes absences qu’elle a juste baisser la tête et s’est résigné. Mon père est plus un père pour elle que toi.
- Si ton père est si fort que ça, il n’a qu’à se défendre tout seul ! Je le vois bien se justifier : « Oui bonjour, il est mort empoisonnée dans mon restaurant mais ce n’est pas ma faute ».

Je franchis la porte choquée par ce que je venais d’entendre et mes deux parents s’arrêtèrent net. Ma mère se cacha le visage comme si elle avait fait une bêtise et mon père me regarda simplement avec un air grave et sévère.

- Vous mentez ! Papy n’a tué personne ! Papy il est gentil !

Je courus et sortie de la maison pour aller chez mon grand-père qui habite juste en haut du restaurant Il fut étonné de me voir, mais m’ouvrit la porte et me laissa dormir dans son lit pendant qu’il dormait sur le canapé.

Bay 10 ans :


- Dis Papy, pourquoi Maman et Papa se sépare ? C’est de ma faute ? Car il n’était pas présent pour moi ?
- Non, ne pense pas ça ma puce… Attention, ne te coupe pas. Non tes parents n’avaient pas les mêmes objectifs de vie et donc il se sont perdue.

Je fis attention avec mon couteau alors que je coupais les tomates en rondelle. Mon grand père m’expliqua comment faire pour la ratatouille, mais il n’était là que pour m’assister, c’était moi la chef.

- Dis… Pourquoi j’ai entendue maman dire que tu avais des problèmes avec ton restaurant ? Le juge à donner en ta faveur, ça devrait être bon non ?
- Je vais te parler comme à une adulte, vu que tu as l’âge de tenir un couteau et de préparer ta première ratatouille. L’homme qui s’est fait empoisonné dans mon restaurant était un élémentis. Tu comprends jusque là ?
- Oui, je fais quoi à cette étape ?

Mon grand père me montra comment m’occuper de la courgette et me laissa continuer :

- Hey bien, les élementis m’accuse malgré que j’ai été jugé non coupable. Pour cela j’ai quelques ennuies aux restaurants, mais rien de bien méchant. On devrait s’en sortir, ne t’en fait pas ma puce. Et quand tu seras grande tu travailleras avec moi !

Je souris et je continuais la préparation.

Bay 13 ans :

C’était la nuit. J’avais cours au collège le lendemain alors je m’étais réveillé tôt même si je détestais cela. Je dormais bien jusqu’à que j’entendis du bruit partout, j’entendais des cris de stupeur, de désespoir. Je me relevais en sursaut et regardais l’heure. Minuit. C’est quoi cette agitation à cette heure ? Puis d’ailleurs, d’habitude il n’y à pas autant de luminosité dehors à cette heure ? Je me levais de mon lit et je poussais mon rideau pour me rendre compte que le restaurant de Papy était en flamme. Je mis mes chaussures, un manteau et je courus dehors. Ma mère m’attrapa par le bras alors que je me dirigeais vers le restaurant en larme. Elle aussi était en train de pleurer alors que le restaurant brûlé de mille feux.

- Papy ! Il est ou Papy ?

Je le vis venir vers moi et je soupirais de soulagement. Il était pâle et tenait difficilement debout, mais il était en vie. J’appris plus tard qu’il était chez une amie à lui au moment du drame, en tout cas, même s’il était en vie. Papy avait perdu une partie de lui :

Bay 15 ans :

- Mama ! Je vais aider Papy au resto et je sors ce soir m’attend pas.
- Bay attend !

Je claquais la porte et sortie sans entendre la réponse, je sais très bien qu’elle va m’engueuler pour mes notes et m’interdire de sortir, mais non. Pas envie d’être punie. Je descends les escaliers et arrive dans la salle de notre petit restaurant. L’amie de Papy, ou plutôt sa petite amie je dirais même s’il le nie, lui à offert un restaurant comme il déprimait. Bien sûr il est plus petit et il a moins de classe, mais au moins on est bien. Il y a un étage en haut ou on peut tous habiter et c’est bien isolé, on n’entend rien de ce qui se passe à la maison quand on est au resto.

Je rentre dans la cuisine :

- Salut Papy, tu veux un coup de main en cuisine ?
- Bien sûr ma chérie que j’ai besoin de ton aide.

Bay 16 ans :

- Mama… Je suis obligée d’aller en cours, j’ai la gerbe... Jme sens pas bien.
- Bay, combien de fois je vais te le dire, parle normalement. Et oui tu vas en cours. Tu iras au docteur ce soir, je t’accompagne.
- D’acc, Bisou Mama, mais ne te plains pas si je vomis en cours !

D’ailleurs ça n’a pas manqué, cours de gymnastique en première heure, mon estomac à pas trop aimé et j’ai été dispensé de faire sport par ma professeure. Ce qui est dommage car le sport, c’est la seule matière cool de ce bahut. Donc la journée passa lentement. Très lentement… Puis finalement la sonnerie. J’embrassais rapidement mes copines et me dirigea vers mon petit ami pour aller l’embrasser avant le médecin.

Ma mère m’attendait déjà aux médecins et après une bonne demi-heure d’attente. (Car oui, les médecins sont rarement à l’heure…), il finit par m’ausculter et décréter que j’étais enceinte. Ma mère à d’abord crue à une blague et moi… J’étais choqué. Enceinte à 16 ans ? Non, ce n’est pas possible. Je la sentie se retenir de toute ses forces et elle ne dit pas un mot sur le trajet. Une fois à la maison, ça commença à crier de partout et je pleurais tellement. Pourtant je prenais la pilule depuis que j’ai eu mes règles et je l’ai oublié une fois juste une fois. Je l’ai prises le matin, mais c’était trop tard. Ma mère était tellement en rogne et mon grand père essayait de la calmer. J’ai finis par m’enfuir de chez moi pour aller chez mon copain.

Au début il m’a acceuilli à bras ouvert, il m’a bercé sans savoir pourquoi je pleurais. Puis je lui ai annoncé. Il m’a traité de menteuse et j’ai secoué la tête négativement. Il a commencé dire que ce n’était pas possible avec ses parents, qu’il pouvait rien pour moi. Qu’il n’était sûrement pas de lui. Heureusement que j’ai une meilleure amie. Elle m’a hébergée chez elle pendant deux petites semaines. Puis ma mère est venue me récupérer. On eut une discussion franche, mais au bout du compte, on n’avait pas trop le choix…

Bay 9 mois plus tard :

- C’est une petite fille…
- Vraiment ?

Ma mère pleurait de joie d’entendre qu’elle était grand-mère d’une petite fille, je la prénommée Fiora, c’était le deuxième prénom de ma mère et le prénom de sa grand-mère, cela fit sourire mon grand père et m’a mère était tellement heureuse. Elle en avait finis de m’en vouloir mais elle me répéta longtemps qu’il fallait que je prenne mes responsabilités maintenant.


Et en vrai ?

{Quelque chose à dire ?}
PRÉNOM/SURNOM : Marine, j’ai pas changé entre temps
ÂGE :  18
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI :  Magie \o/
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? :
LE CODE DU RÈGLEMENT : OH MON DIEU, BIG VALIDE LES CODES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1065
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: Bay, maman, cuisinière, lycéenne.   Lun 9 Jan - 23:04

Alors malgré tes nombreuses lacunes en maths, je t'autorise à passer l'année avec ton TC, d'ici qu'à la rentrée prochaine tu te recycles dans la pêche à la crevette o/

Bon je te guide pas hein, tu connais déjà la baraque, rebienvenue parmi nous~



« Je vous grogne dessus en chocolate »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bay, maman, cuisinière, lycéenne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Pour commencer~ :: Présentations :: Fiches de présentations validées :: Habitants Validés-