Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 L'art sous toutes ses formes....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: L'art sous toutes ses formes....   Lun 23 Jan - 21:31

L'art sous toutes ses formes....


Stella Owens | Pyke Pierce


----------------------------------
Il y a longtemps que je n'avais pas mis les pieds au musée. Pas que cela ne m'intéresse pas, mais c'est avant tout une question de temps. J'ai beaucoup de travail, encore plus maintenant que j'ai été promu parmi ma Famille. Mais aujourd'hui, j'ai décidé de prendre aussi du temps pour moi. Ce n'est pas tous les jours non plus que l'on est invité à l'inauguration d'une nouvelle aile d'un tel lieu.

Le musée va ouvrir ses portes aujourd'hui sur de nouvelles salles dédiées à l'expression de l'art sous toutes ses formes. Une exposition à la base prévue pour être temporaire mais qui se trouve déjà si riche de contenu que la voilà décidée définitive. Remarque, avec tout ce qui est prévu d'y trouver, cela devrait ramener des touristes, et qui sait augmenter un peu la renommée de la Cité. Autre que notre petit guéguerre intestine.

Enfin, je me suis mise sur mon 31 avant de rendre à l'inauguration. je fais partie des invités de marque. Un artiste de chaque catégorie d'art, originaire de Quederla, ont été choisi pour cette occasion et je représente la musique. J'ai hâte de croiser mes autres collègues, car bien que musicienne, j'apprécie énormément l'art en général. Aussi, je suis curieuse. Et me presse afin de ne pas être en retard.

La cérémonie était digne des plus grands. J'ai beaucoup aimé la présentation des lieux. Notre rôle à nous, représentant des arts, était limité pour ne pas dire inexistant mais finalement, cela importe peu. Maintenant que la nouvelle galerie est ouverte, je laisse les personnes les plus importantes passer en premier avant de venir faire le tour à mon rythme, loin du brouhaha ambiant.

Je prends donc le temps de visiter les lieux et d'en apprécier l'agencement. Peinture, sculpture, musique et tous les autres, chacun trouve la place qui lui revient. Perdue dans mes observations, je ne tiens pas compte du monde autour de moi, complètement absorbée dans la contemplation d'une oeuvre d'un jeune peintre plein de talent.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'art sous toutes ses formes....   Lun 23 Jan - 23:12

Le musée, un tableau en lui même
Pyke s'était finalement accordé un petit week-end pour lui. La semaine ayant été assez éprouvante, entre les missions la nuit, et la bibliothèque à remettre en ordre après la visite inattendue d'un rongeur mal éduqué. C'était l'occasion pour lui de changer d'air. Encore fallait-il avoir quelque chose à faire, ne serait-ce qu'une idée. Ce qui était sûr, c'est que le jeune homme en avait marre de rester chez lui, enfermé entre quatre murs. Il était plutôt solitaire, mais lui aussi il avait besoin de sortir prendre l'air de temps à autre, pour s'occuper l'esprit et ne pas perdre la tête. Il deviendrait très certainement psychopathe.

D'un petit tour de main, et de clé, la porte de son appartement, maintenant derrière lui, fut verrouillée. Pyke était maintenant dehors, ses cheveux s'abandonnant au vent frais. Il entama alors la marche, ne réfléchissant pas où aller. Il n'avait pas de destination précise, il voulait juste marcher et contempler d'un oeil calme la ville qui se dressait devant lui.

Le quartier résidentiel était assez grand, contrairement à ce qu'on pourrait penser. Au final, c'était assez logique, il devrait y avoir certainement plus d'habitants sans capacités particulières que d'élémentis et de Domae. De plus, les familles avaient leur propre quartier. Le gouvernement, lui, était mêlé aux habitants, ce qui rendait alors ce quartier bien plus peuplé. Il y avait des maisons de tout type. Pyke passait devant une petite allée privée, on pouvait remarquer, tout au fond de cette allée, une porte rouge. L'entrée d'une maison de riches, quoi. On était alors dans un tout autre décor que l'environnement de l'appartement de Pyke. Pour preuve, le quartier était très homogène, au final, on pouvait passer d'immeubles, accueillants ou non, à de grandes demeures en quelques minutes.

Le jeune homme, pendant sa marche, repensait encore à cette fille qu'il avait rencontré plus tôt dans la semaine, pendant son travail. Ils étaient tous les deux dans le même orphelinas, et s'étaient finalement perdu de vue. Ils avaient tellement changés qu'au premier regard ils ne s'étaient tous deux pas reconnus. Etrange, pourtant, des filles avec des cheveux rouges vifs et un tel accoutrement c'était assez rare en ville. Comme avait-il pu passer à côté.
Il leva alors les yeux au ciel, quelques instant, s'arrêtant alors brusquement pour contempler ces grosses taches blanches sur fond bleu d'un air admirateur. Toutes sortes de questions fusaient dans sa tête, mais aucune n'avait de réelle réponse. Se questionner, sur tout, et sur rien, ça le calmait. ça l'aidait à penser à autre chose qu'aux atrocités qu'il a pu voir durant sa vie, et qu'il continue à voir pendant son travail de nuit. Ca l'aidait également à ne pas s'habituer à ces atrocités, et à garder une certaine forme d'humanité, même si de l'extérieur cette humanité n'était pas si visible. En fait, elle était bien cachée, et c'est ce qui rendait ce petit être aussi mystérieux, ou agaçant parfois.
Après ce petit moment de rêve, le jeune homme redescendit le regard, le déposant alors sur les bâtisse du quartier Nereis. Il s'approchait doucement de la place du marché. Aujourd'hui, il y avait quelques échoppes sur la place, mais Pyke n'était pas là pour acheter des petites bricoles. C'était un quartier assez pauvre, mais c'était dans ces quartiers qu'il avait vu le jour pour la première fois. En fait, c'est dans l'hopital devant lequel il marchait après avoir quitté la place du marché qu'il était venu au monde. Cependant, il ne se souvenait pas de cette nuit là. Peu de gens pouvaient lui raconter ce qu'il s'était passé cette nuit, comme peu de gens ne savaient ce qu'il s'était passé la nuit du meurtre de ses parents. Le jeune homme observait alors avec attention l’hôpital saint invisibilis, repensant à ses parents biologiques. C'était le seul souvenir qu'il avait d'eux : Cet hôpital.

Pyke se secoua alors la tête légèrement, ce sortant à nouveau de cet air rêveur. Ce n'était pas le moment de repenser au passé, d'être nostalgique ou d'être déprimé. Il avait décidé de se changer les idées, et pour le moment ... Il ne faisait que l'inverse, et se replongeait au coeur de tous ses petits soucis, au coeur de sa rage, en plein dans sa haine pourtant si profondemment enfouie et bien cachée dans son petit coeur. Coeur est dentelle, mais pourtant mur en tant que tel.
Il reprenait alors la marche, naturellement, toujours sans réfléchir à sa destination, pour finalement se retrouver né à né avec ... La bibliothèque " l'Epopée Fantastique " son lieu de travail de jour. A force d'y venir tous les jours, le jeune homme avait finalement pris l'habitude d'y aller machinalement chaque matin après chaque nuitée aussi agitée ont-elles étés. Pyke soufflait alors d'un air lassé et dégoûté. Son subconscient avait lui aussi décidé de l'enquiquiner. Il tirait alors une tête de désespéré jusqu'à ce qu'il tourne le regard, et tombe cette fois né à né avec le musée, qui était en fait juste au bout de la rue.

Après un peu de marche, le beau brun se retrouva face à face avec un petit panneau qu'il lu tranquillement. " Prix d'entrée cassés, -50% aujourd'hui seulement pour l'inauguration des nouvelles salles dédiées à l'expression de l'art sur toutes ses formes ! ". C'était un prix très alléchant, et cette offre n'allait plus être d'actualité demain. C'était l'occasion ou jamais de découvrir, peut-être, une espèce d'âme d'artiste en lui que Pyke n'avait peut-être jamais soupçonné. En effet, à part lire des livres, qui en soit peuvent être des oeuvres d'arts ou des chefs d'oeuvres, il n'avait encore jamais plongé son nez dans l'art, quel qu'il soit. C'était l'occasion pour s'évader un peu de cette vie cruelle et légère.
Le jeune homme s'approcha donc du guichet d'un air tranquille, demandant un ticket pour entrer dans le musée. Les places étaient d'habitude assez chères, puisqu'il fallait bien justifier toutes ces oeuvres à l'intérieur, mais aujourd'hui, avec le prix cassé, les prix étaient devenu un peu plus raisonnable. Cela faisait toujours aussi mal dans le porte monnaie, ce qu'il gagnait avec la bibliothèque et ce que le gouvernement lui versait n'était pas très onéreux. Une petite bouchée de pain, en fait, ça aurait été pareil. Il faisait le sale boulot du Maire, et eux ils faisaient les radins.

Quoi qu'il en soit, Pyke avait son ticket, et il allait pouvoir s'abandonner à un monde qui n'est pas le sien, qu'il ne connait pas du tout. L'entrée était plutôt spacieuse, mais surtout impressionnante. On pouvait y voir des squelettes d'animaux, parfois très grands et s'étendant jusqu'au plafond à s'en demander comment ils font pour rester en équilibre et ne pas s'écrouler sur tout ce monde. Il y avait aussi quelques vitrines, contres les murs blancs de la bâtisse, dans lesquels des squelettes d'animaux anciens plus petits étaient exposés.
Le petit brun, lui, s'était abandonné devant une sorte de gros oiseau, du moins son squelette, et observait ce qui semblait être ses ailes. C'était le rêve de la majorité des Hommes, de pouvoir voler. D'observer la ville et le monde d'en haut. S'envoler, et prendre sa liberté au sens propre du terme, pas au sens que l'entendait le gouvernement en place.
Après avoir rêvé d'ailes, d'altitude et de vitesse, le jeune homme se dirigea vers les dites nouvelles pièces. celles pour lesquelles tout le monde était là, et surtout pour lesquelles tout le monde avait hérité d'une magnifique réduction sur les tickets. Il y avait un peu de tout. Des musiciens, des peintres, des sculpteurs, il y avait même un peu de poterie. Après avoir vaguement fait le tour de la pièce du regard, le jeune homme s'arrêta face à un tableau, une oeuvre d'un peintre plein de talent. Le jeune homme contemplait l'oeuvre avec attention. Son regard s'attarda sur la signature du peintre, en bas à droite du tableau. De ce fait, il se pencha maladroitement vers la droite, heurtant alors l'épaule d'une jeune femme blonde, mince, semblant, à vue, assez frêle.
Surpris, n'ayant pas fait attention à la personne qui était à sa droite, Pyke se redressa assez vite, déposant le regard sur cette jeune femme aux yeux bleus, s'excusant le plus sincèrement possible.

" - Oh, veuillez m'excusez, s'il vous plait, j'avais la tête plongée dans ce tableau, et je n'ai pas fait attention à vous ... "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'art sous toutes ses formes....   Mar 24 Jan - 20:38

L'art sous toutes ses formes....


Stella Owens | Pyke Pierce


----------------------------------
Pourquoi cette oeuvre plutôt qu'un autre? Peut-être parce que pour moi, elle résonnait comme une mélodie connue mais aussi inaccessible. Ma mère a toujours été une fervente admiratrice de peinture et elle s'était amusée à me comparer certaines toiles célèbres à des partitions qu'elle interprétait. Changeant les couleurs en sons, les teintes en tonalités. Et je me surprend à faire la même chose.

Ce paysage, je sais qu'elle l'aurait aimé. Il chante un air que je suis seule à entendre et qui un instant me transporte ailleurs. Je ferme les yeux, me laissant emportée par cette sensation que je tente de conserver lorsque soudain, un mouvement sur mon côté, un choc contre ma peau me tire de ma rêverie passagère.

" - Oh, veuillez m'excusez, s'il vous plait, j'avais la tête plongée dans ce tableau, et je n'ai pas fait attention à vous ... "

"- Il n'y a pas de mal, rassurez-vous. Moi aussi, je me suis laissée transportée par cette oeuvre."

Un inconnu parmi d'autre. L'air peut-être un peu strict mais jeune. Plus que moi. Cheveux bruns, regard noisette, plutôt chétif à première vue, il n'a rien qui le différencie spécialement de la populace ambiante. Un homme parmi d'autre. Néanmoins, je suis curieuse. Il a bon goût visiblement, puisqu'il apprécie l'art, le vrai. Peu de monde s'arrête devant ce tableau, relativement petit et pas forcément le plus mis en valeur. Alors, pourquoi celui-là pour lui?

"- Vous vous intéressez donc à l'art? Puis-je vous demander ce qui vous a attiré dans cette toile, plutôt que dans une autre? Après tout, la pièce ne manque pas d’œuvres remarquables."

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'art sous toutes ses formes....   Mar 24 Jan - 21:33

Rencontre entre l'art visuel et l'art auditif
Le jeune homme observait alors la jeune femme, qui l'avait déjà pardonné pour son geste maladroit. Il gardait un air calme, posé. On pouvait entendre quelques mots venant de la foule de gens dans la pièce, les discussions se passaient à voix basse tout autour de ces deux jeunes gens, ce qui donnait une atmosphère plutôt stricte qui pouvait être pesante pour quelqu'un de plus extraverti ou excentrique.
Un petit geste maladroit, banale, et la discussion avait commencé. La jeune fille lui avait déjà posé deux question à la suite, sans qu'il ne puisse ouvrir la bouche.
Pyke ne répondit pas tout de suite, déposant son regard sur le tableau, il le balayait du regard tranquillement, plissant les yeux, cherchant visiblement les bons mots pour décrire ce qu'il voyait : Une jeune femme habillée d'une robe bleue au ruban blanc, au milieu de colombes. Les couleurs étaient très vives, on pouvait deviner les courbes et le paysage de campagne tout autour d'elle. En regardant cette oeuvre, il semblerait logique de dire que ces colombes aient étés lâchées par la jeune fille qui était représentée. Ses pupilles s'arrêtèrent sur le haut du tableau. Le ciel était magnifiquement dessiné, avec quelques petites taches blanches représentant les nuages. Il y avait quelques de ces colombinés qui s'étaient déjà envolés jusqu'au ciel, on ne pouvait pratiquement plus distinguer leurs ailes de leur corps, c'était une des raisons pour lesquelles l'auteur de ce tableau avait réalisé un chef d'oeuvre : En plus d'une symbolisation presque parfaite, il avait un degré de réalisme pratiquement illimité.
Pyke répondait alors d'un ton tout a fait admiratif et contemplatif, toujours aussi calme, et toujours proche du chuchotement, tout en laissant son regard sur la toile.

" - Je ne m'intéresse pas particulièrement à l'art. Mais il me permet de me vider la tête.


Il marqua ensuite un petit silence, coupant alors sa phrase. Il avait légèrement ouvert la bouche, laissant un petit bruit provenant du fond de sa cavité buccale, comme s'il allait parler mais qu'il s'était subitement arrêté. De ses mains, il désigna l'ensemble de la toile.

- Ce tableau est particulièrement intéressant. La colombe symbolise la paix, la pureté, l'amour, et surtout la liberté. Comment pourrait-on croire qu'il fut peint par quelqu'un de Quederla, là où les conflits ont toujours existé, où deux familles n'ont rien de pur et se détestent, et surtout ...

Il s'était à nouveau arrêté. Cette fois, il cherchait visiblement les mots, levant les yeux au ciel d'un air concentré. Bien choisir ses mots, c'était son métier. Chacun d'eux avait son importance, auquel cas la sensation ressentie ne serait pas la même, son sens serait tout autre, même s'il s'agissait d'une toute petite subtilité. Comment expliquer que rien n'avait été fait au hasard dans ce tableau ? il y avait tant à en dire, et Pyke devait résumer le tout.

- Rien n'est laissé au hasard. La couleur blanche de son ruban, et des nuages rappelle la couleur de la colombe, qui rappelle la paix et la pureté. Le bleu de sa robe rappelle le couleur du ciel, mais aussi la sagesse et la sérénité. De plus, la colombe, symbole de liberté, s'envole vers un ciel bleu, et donc vers l'horizon. Ca fait rêver.

Mais là n'était pas encore finie la critique du jeune homme sur le tableau qu'ils observaient. La foule s'était finalement écartée du tableau, ne laissant que les deux interlocuteurs face à la toiles. Certains avaient surement étés lassé des explications du jeune homme, et d'autres n'en avaient certainement rien à faire. C'était même probablement les deux à la fois, d'ailleurs.
Après un petit grincement aiguë provoqué par l'air qu'il inspirait d'un coup, et qui se frottait à ses lèvres très légèrement entre-ouvertes, le jeune homme enchaîna avec une critique encore plus intéressante, s'en allant alors vers une interprétation plus profonde.

- On peut dire que ce tableau inspire la paix, et la liberté. Et réussir à coincer cette paix et cette sensation de liberté emprisonnée dans ce tableau, cela relève du génie. Il nous amène même pratiquement à nous poser la question : Sommes-nous vraiment libres ? "

Après cette petite description et interprétation, le jeune homme tourna le regard vers la jolie blonde, d'un air interrogateur. Il attendait visiblement son avis, ça l’intéressait. Pour une fois qu'il pouvait avoir une discussion à un niveau un peu plus intéressante que des poings dans la gueule, il n'allait pas s'en priver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'art sous toutes ses formes....   Mer 25 Jan - 9:32

L'art sous toutes ses formes....


Stella Owens | Pyke Pierce


----------------------------------
- Je ne m'intéresse pas particulièrement à l'art. Mais il me permet de me vider la tête.

Sa réponse me laisse un instant un brin surprise. Simplement se vider la tête? Heureusement qu'il ne me parle de musique car là, je l'aurais vraiment mal pris. Après, les gens les plus sérieux n'ont pas non plus la capacité d'apprécier l'art à sa juste valeur car il s'agit d'un monde de ressenti. Hors aujourd'hui, les sentiments ont tendances à être oubliés, chassés, afin de laisser place à l’efficacité et à la guerre qui nous entoure.

- Ce tableau est particulièrement intéressant. La colombe symbolise la paix, la pureté, l'amour, et surtout la liberté. Comment pourrait-on croire qu'il fut peint par quelqu'un de Quederla, là où les conflits ont toujours existé, où deux familles n'ont rien de pur et se détestent, et surtout ...
Rien n'est laissé au hasard. La couleur blanche de son ruban, et des nuages rappelle la couleur de la colombe, qui rappelle la paix et la pureté. Le bleu de sa robe rappelle le couleur du ciel, mais aussi la sagesse et la sérénité. De plus, la colombe, symbole de liberté, s'envole vers un ciel bleu, et donc vers l'horizon. Ca fait rêver.


Eh bien, monsieur voudrait-il se jouer poète? L'idée à de quoi me faire sourire tandis que je viens regarder de nouveau le tableau, en prenant en compte ce que lui y a vue. Oui, tout est juste dans ses paroles, mais cela ne correspond pas pour autant à ce que moi, je ressens. Il parle de la couleur, de la symbolique et message qui y réside. En vrai, il reste très terre à terre dans son étude de cas. Trop pour moi.

- On peut dire que ce tableau inspire la paix, et la liberté. Et réussir à coincer cette paix et cette sensation de liberté emprisonnée dans ce tableau, cela relève du génie. Il nous amène même pratiquement à nous poser la question : Sommes-nous vraiment libres ?

"- Pour quelqu'un qui ne s’intéresse pas à l'art, vous avez une analyse et un point de vue étonnamment développés je trouve. Et juste, qui plus est."

Je ne nierais pas le fait que sa démonstration se tient mais pour moi, il s'agit de l'équivalent d'un cours, une leçon magistrale répétée avec ferveur mais qui reste linéaire, sans relief. A l'image de notre cité en fait. Rien de plus, rien de moins. Mon regard se détache à nouveau de l'oeuvre avant de s'attarder de nouveau sur mon voisin du moment.

"- Cependant, je trouve qu'il manque quelque chose à votre analyse, essentiel pour comprendre réellement l'Art. La dimension métaphysique de l'oeuvre.
Oui, il s'agit d'un ensemble de couleurs et de symboliques destinées à transmettre un message clair à qui l'observera, mais il y a plus. Regardez bien..."


Je laisse mon doigt venir montrer certaines zones bien précises du tableau. Le pli de la robe, l'herbe que le pied piétine, l'ombre d'un des oiseaux encore dans ses mains, le rendu d'un des nuages mais aussi et surtout le mouvement du ruban.

"- Chaque trait de pinceau à son histoire. Les plus marqués ont été faits avec colère, peine ou chagrin comme l'herbe foulée à ses pieds ou l'oiseau qui s'envole. D'autres sont presque invisibles, dans la robe et le nuage, traduisant un état plus heureux et serein. L'illustration même de la vie de l'artiste.
Mieux encore, il affiche ici même, aux yeux de tous, sa préférence et sa loyauté au sujet des clans de la Cité. "


Un détail que beaucoup de néophytes ne pourraient pas percevoir. Mais pour moi, il est évident. Il suffit d'observer le ruban pour réaliser qu'il volette dans un sens anormal compte tenu du vol des oiseaux libérés. Tout comme celui dans ses mans semblent avoir du mal à décoller, avec un angle de vol un peu étrange. Le message est clair pourtant. Adieu l'animal, j'accepte le vent comme ami.

Oui, l'artiste est un Elementis. Comme moi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'art sous toutes ses formes....   Mer 25 Jan - 14:45

Rêveries...
La blondinette qui se tenait à côté de lui avait une vision bien différente de celle du jeune homme. Lui était plus dans une analyse symbolique, alors qu'elle, elle voyait plus loin que ce que le tableau signifiait.
Le jeune homme observait chaque petit détail énuméré, ne perdant pas une seule miette du petit discours de la jeune femme. A chaque énumération, Pyke hochait la tête, montrant alors son accord. Il comprenait tout à fait ce qu'elle disait, et avait déjà un peu plus ouvert les yeux sur le tableau.
Il était très intéressant de voir que la manière d'analyser de chacun est différente, mais ce qui était plus intéressant encore c'était de voir que pour chaque manière d'analyser il y avait une interprétation différente et qui pouvait même pratiquement contredire une autre analyse qui était pourtant tout aussi juste. S'en était presque aussi complexe que de la philosophie, peut-être même que s'en était.

Après ces remarques pertinentes, et tout à fait juste, le jeune homme sourit doucement face à son interlocutrice. Il répondit alors d'une voix calme, pratiquement admiratrice.

" - Vous êtes très observatrice ! Je serait incapable de faire ces remarques de moi-même, je pense. C'est d'ailleurs justement pour ca que l'art ne m'interesse pas particulièrement, j'ai tendance à me laisser réfléchir à ce que signifie le tableau dans sa globalité plutôt que de m'attarder sur des petits détails pourtant très parlants.

Dans ces paroles, il n'avait pas encore réussi à bien traduire ce qu'il ressentait. Il n'était pas question de trouver l'art ennuyant ou lassant, au contraire il trouvait que c'était très intéressant. Néanmoins, le petit brun préférait s'abandonner dans ses rêves plutôt que de penser à l'auteur derrière le tableau, qui lui est bien réel. Le jeune homme redressa la tête vers le tableau, l'observant rapidement des yeux. Il plissa alors les lèvres d'un air légèrement gêné, inspirant doucement.

- Je pense que nous ne cherchons tout simplement pas les même choses, dans un tableau, ni même dans l'art en général, en fait. Je m'y approche pour me vider l'esprit, réfléchir et ne plus penser à ... - Le jeune homme marqua une petite pause, d'un air indécis - à certaines choses. Tandis que vous, vous vous intéressez au peintre lui même. Vous cherchez quelque chose de plus personnel dans un tableau.

Il se tourna ensuite doucement vers la jeune fille, à nouveau. Il était temps de changer de sujet. Le jeune homme pouvait sembler mal à l'aise, plissant les lèvres à répétition, évitant pratiquement les regards. Il ne semblait pas vraiment à l'aise avec le fait d'en apprendre plus sur la vie de l'auteur d'une quelconque oeuvre.
Pyke était alors certain que son interlocutrice était elle-même artiste. Elle avait un point de vu completement différent du sien, et elle arrivait même à comprendre la subjectivité de l'artiste de l'oeuvre lui-même. Pour comprendre un autre artiste, il fallait au minimum ressentir ce qu'il pouvait ressentir, et elle, elle le faisait très bien.

- Qu'en est-il de vous ? Vous savez peindre ? Sculpter ? Vous avez une passion particulière ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: L'art sous toutes ses formes....   Mer 25 Jan - 17:40

L'art sous toutes ses formes....


Stella Owens | Pyke Pierce


----------------------------------
- Vous êtes très observatrice ! Je serait incapable de faire ces remarques de moi-même, je pense. C'est d'ailleurs justement pour ca que l'art ne m'interesse pas particulièrement, j'ai tendance à me laisser réfléchir à ce que signifie le tableau dans sa globalité plutôt que de m'attarder sur des petits détails pourtant très parlants.

"- C'est aussi une question d'habitude. J'ai eu un bon professeur."

Chacun voit le monde à sa façon. L'école donne des bases indispensables mais après, c'est l'éducation et l'expérience que l'on se fait de l'existence qui guide notre façon de penser. Même si je suis née ici, ma mère est d'ailleurs et je pense aussi que cela fait une part de ma propre richesse. Et puis, ma sensibilité d'artiste n'y est sans doute pas pour rien également.

- Je pense que nous ne cherchons tout simplement pas les même choses, dans un tableau, ni même dans l'art en général, en fait. Je m'y approche pour me vider l'esprit, réfléchir et ne plus penser à ... à certaines choses. Tandis que vous, vous vous intéressez au peintre lui même. Vous cherchez quelque chose de plus personnel dans un tableau.

"- En effet, c'est tout à fait exact. "

Car bien souvent, on en apprend davantage sur l'oeuvre rien qu'en découvrant son auteur. Son état d'esprit, son vécu, son parcours, tout peut se découvrir en cherchant bien dans une oeuvre. Car chaque artiste le sait. on ne peut créer quelque chose de beau et de vraiment complet qu'en y laissant le meilleur de nous-même. Une part de notre âme demeure dans chacune de nos créations. Avec sa lumière mais également ses ténèbres.

- Qu'en est-il de vous ? Vous savez peindre ? Sculpter ? Vous avez une passion particulière ?  

"- Je me suis essayé à la peinture plus jeune mais je n'ai pas ce talent, malheureusement. Je me contente d'être Musicienne. Et professeur également."

Un sourire vient doucement étirer mes lèvres alors que je l'observe un peu plus intensément. Oui, il a vu juste, je suis moi aussi une artiste. Et j'ai la chance d'avoir fait de ma passion un véritable métier. Le côté enseignement n'est peut-être pas celui ou j'excelle le plus mais il semblerait malgré tout que je ne me débrouille pas trop mal.

"- Stella Owens, enchantée de vous rencontrer."

Autant faire les présentations officielles. Il n'y a pas grand monde dans la salle mais je peux sentir certains regards s'attarder sur moi quelques instants. Avec ma prestation du début d'année et l'article élogieux dans le journal, je commence à être connue et reconnue.

"- Puis-je savoir à qui ais-je l'honneur?"

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'art sous toutes ses formes....   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art sous toutes ses formes....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2017-