Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Retour vers le passé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Maître du JeuMessages : 393
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Retour vers le passé !   Mer 25 Jan - 11:28

Retour vers le passé !
Voici le petit évent en ZL promis !

Résumons le un peu, plaçons le contexte. La ville a été formé grâce à une grande personne usant d'une magie ancestrale et extrêmement puissante. Ce bon Roi eut deux fils, deux jumeaux, Daichi et Eisuke. Suite à la mort du Roi, la ville devait revenir à ses deux jumeaux, ne pouvant choisir un héritier plus qu'un autre, mais très vite une querelle se déclara entre les deux Rois. Cela causa un terrible trouble dans la famille, mais aussi dans toute la ville car la ville se scinda au même titre que les frères. Chacun vécut sa vie, ralliant des adeptes à leur cause, savoir qui serait le nouveau Roi de Quederla. Daichi fonda les Domae, partageant l'un des secrets de son père avec ses adeptes, celui de maîtrisé les Animaux ; le second frère fit de même, mais partagea le secret de contrôler les éléments.

Les deux "Familles" s'affrontèrent à de nombreuses reprises en très peu de temps avec comme à chaque résultat, un match nul, mais avec des morts de chaque côté de leur clan. Les années passèrent, chacun développa sa famille, créant une famille privée, mais la guerre continua entre les deux frères pour savoir qui aura la victoire et qui pourra diriger la ville.

La ville n'est pas encore fondée entièrement, encore en construction, difficile en même temps de construire et se développer quand on passe son temps à se battre. Voilà où on se trouve pour le moment, dans le début de la guerre, là où la magie était à son plus puissant, pourtant la magie du Roi d'antan semblait déjà faiblir à cause de la dispute de ses fils.


Voilà donc le contexte, tout ce passe au début de la ville, peu de temps après la mort du Roi fondateur, après la création des familles.

Passons rapidement aux règles.
Pour éviter de se mélanger dans plusieurs RP, tout ce passera dans ce seul et unique RP ; vous n'êtes pas obligé de tous vous rencontrer ou tous vous parler, vous pouvez très bien rester que deux d'un côté pendant que les autres discutes entre eux.
Il n'y pas vraiment d'ordre, vous postez quand vous voulez, en fonction de si vous sentez qu'il faut y répondre ou non, même la taille de votre rp n'a pas d'influence.
Vu que c'est dans le passé, il paraît évident que votre personne actuel ne peut avoir vécu en ce temps. On ne vous demande pas de refaire un personnage pour pouvoir y participer, mais simplement de m'envoyer un petit MP avec ce petit formulaire histoire que je puisse remplir qui jouera qui dans ce post pour ne pas s’emmêler les pinceaux ; je vous dirai si c'est bon ou non pour que vous commencez à rp dans cet évent.
Pour les personnages, même les fondateurs Daichi et Eisuke sont jouable du coup (même si pour eux on surveillera le style de personnage que vous voulez prendre en "avatar") ou bien votre ancêtre qui sait ou une sorte de reboot de votre personnage ou juste une personne lambda ?

Code:
[b]Prénom / Nom[/b] :
[b]Âge[/b] :
[b]Camps[/b] :
[b]Pouvoir ?[/b] :
[b]Lien avec les fondateurs ?[/b] :
[b]Lien avec votre personnage ?[/b] :
[b]Petite image de votre personnage[/b] :

Sinon à part cela, il n'y a pas vraiment de règles à part s'amuse avec le passé, essayer de comprendre comment on en est arrivé à l'époque qu'on connaît. Bien sûr pour éviter que ça ne tourne trop en rond, je ferai des interventions pour faire avancer les choses.

Juste une petite note sur les pouvoirs. Concernant les éléments, ceux-ci était beaucoup plus puissant que maintenant, moins contraignant, ayant même des utilisations inédites qu'on ne pourra pas retrouver de nos jours (comme pour le sang par exemple, une utilisation bien plus dévastatrice). Concernant les animaux, les aptitudes sont plus nombreux et plus rapide, on peut même avoir deux ou trois animaux identiques (genre avoir deux ou trois loups alors que maintenant c'est limité à un seul !).
Du coup profitez en pour donner libre court à votre imagination, et peut-être même que ça sera intégré sur le forum réellement qui sait !

Voilà, je n'ai plus qu'à vous dire bon petit évent, en espérant qu'il va vous plaire de jouer avec des vestiges du passé !

Personnage de l'évent :
Daichi ->
Spoiler:
 
Eisuke -> Joué par Nemeroff Dreiden
Spoiler:
 
Mavis -> Joué par Baelfire Gold
Spoiler:
 
Zera -> Joué par Haizea Ariya-Seryk
Spoiler:
 
Ariane Chevillard -> Joué par Kira Seryk
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Jeu 26 Jan - 0:01

Eisuke, Le fondateur élémentis.Event - J'écris en Firebrick
Retour dans le passé !

Je soupire longuement. Après un long moment enfermé dans mon bureau afin d’écrire les nouvelles avancées de mes recherches dans mon journal, Mavis est venue me voir. Elle voulait sortir en famille aujourd’hui, Zera, elle et moi. Je n’en avais pas vraiment envie. Mais elle insistait un peu trop et comme d’habitude, j’ai fini par céder. Dans le fond, ça ne me fera pas de mal. Je suis enfermé depuis des jours pour trouver comment rendre les élémentis victorieux. A part les fois où Mavis est venu de me voir et Zera est rentrée sans permission, je n’ai pas beaucoup aperçu le soleil. Profitant plutôt de la lune quand je rentrais tard. Mon regard vient porter sur l’horloge… Va falloir que je me prépare, elles doivent être sur la route, je suppose. Je n’aime pas trop qu’elles viennent ici, donc en partant maintenant, je croiserais sûrement Mavis et Zera sur le chemin.

Me levant, je remets mon haut noir ainsi que le tissu blanc que je garde toujours sur moi. Mavis me l’ayant offert à notre rencontre, je le quitte rarement. Je reste toujours silencieux alors que je me prépare. Je range mon journal dans le bureau que je ferme à clef et range un peu mes affaires quand même. Je viens tapoter des livres recouverts de poussières pour les ranger sur l’étagère. Je me demande comment je vais arriver à bout de cette personne à chaque minute de ma vie. Tellement que j’en oublie ma famille, mais c’est un sacrifice nécessaire et dans le fond, je suis sûr qu’elles le savent. Ça changera quand j’aurais unifié cette ville sous mes ordres. Mavis, je sais que c’est dur pour toi et que tu ne me comprends pas. Zera même si tu n’as pas l’amour d’un père, tu auras un héritage et un futur digne de ce que ma descendance a le droit d’avoir. Je n’ai pas besoin d’être compris, un jour vous comprendrez. Les graines que j’ai plantées deviendront de magnifique fleur qu’on récoltera pour mener toute ma création à sa gloire éternelle. Dieu, Démon, Humain on règnera sur toute chose. Mais pour le moment, je vais devoir penser à autre chose car il est bientôt l’heure de sortir dehors.

M’approchant de la porte, je regarde une dernière fois mon bureau soupirant à l’idée de le quitter et j’ouvre ensuite pour sortir. Je passe ma main devant mes yeux pour protéger mes yeux de la lumière du jour. Cela faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas vu. Mes yeux sont agressés, mais je n’ai pas d’autre choix que de m’y habituer. Je commence mon chemin. Normalement elles devaient m’attendre devant la porte, mais je devrais les croiser en remontant le chemin vers la maison. Le but n’était pas de le faire une surprise, mais ça finira sûrement de cette façon. Il fait vraiment beau aujourd’hui, je suis sûr que les cernes sous mes yeux sont encore plus voyants. La nuit n’est pas vraiment symbole de repos pour moi, les ténèbres sont partout, en moi, à l’extérieur. Je ne peux leur échapper et elles ne peuvent m’échapper. La nuit est sûrement le moment où j’arrives le moins à dormir.

La journée je n’ai pas vraiment le temps d’essayer. Je dois surtout travailler puisque je ne peux pas le faire la nuit. J’ai essayé, mais ça ne plaît vraiment pas à ma femme. Du coup le soir je suis à la maison et il va de soi que je ne peux pas exposer mes expériences devant les yeux des autres, mêmes si les autres sont ma propre femme et ma fille. Je redresse la tête en entendant des bruits de pas et reconnaît les silhouettes des 2 personnes à l’horizon. Le geste de faire un coucou ou un signe pour attirer leur attention ne me traverse pas l’esprit. Je continue de marcher pour arriver devant elles :

Bonjour. Je suis là comme promis

Oui ça ne respire pas vraiment la joie comme déclaration ou l’enthousiasme, mais on ne peut pas me reprocher ma sincérité en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 347
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Jeu 26 Jan - 17:18

ft. Eisuke & Zera & Ariane
Un petit pique-nique en famille...

Retour vers le passé !
Malgré le fait que Mavis soit une petite femme, qu'elle a l'air de n'avoir que 16 ans, c'est une véritable femme à part entière et surtout avec une famille qu'elle aime plus que tout au monde. Aujourd'hui elle avait réussi à convaincre Eisuke a enfin sortir du bureau pour sortir en famille, tous les trois, avec Zera. Elle sait très bien que Eisuke n'aime pas être déranger de la sorte, mais il a besoin d'un peu de repos, oublier cette fichu guerre, cette fichu querelle avec son frère. Elle était sûre qu'il pourrait trouver un terrain d'entente avec son frère s'ils prenaient la peine de discuter, rien n'est impossible quand on discute et la famille c'est sacrée ! Mavis avait donc prévu d'aller faire un petit pique-nique, rien que tous les trois, cela lui fera prendre l'air, mais pour ça il fallait préparer les sandwichs et surtout tout ce qu'il faut. Pour ça la jeune femme avait passé la matinée entière dans la cuisine a préparer les sandwichs avec sa petite fille adorée, mais aussi elle avait préparer des biscuits, des gâteaux, des bons petits plats, sûrement beaucoup trop, mais Mavis est comme ça, généreuse et empli de bonté, surtout que c'est un véritable petit cordon bleu.

Encore une fois, elle en avait trop fait, mais au moins ils ne pourront pas se plaindre qu'il n'y a rien à manger. Par contre c'est très lourd, bien trop pour une petite femme comme Mavis ou bien pour Zera donc il faut trouver une autre solution et Mavis savait parfaitement comment faire. Elle prit de quoi transporté le panier, une sorte de plateau amovible, déplaçable, qu'elle mit le panier dessus pour qu'elle puisse le tirer simplement jusqu'au lieu où il faut pour faire le parfait pique-nique. Maintenant que tout était prêt, il ne restait plus qu'à retrouvé le gentil père de famille qui doit encore être dans son bureau entrain d'écrire dans son journal. Tenant le petit chariot, tenant également la main de sa petite fille adorée, Mavis se rendit en direction du bureau avec son panier. Elle ne pensait pas qu'elle allait le retrouver sur le chemin, c'est plutôt rare, même s'il avait promis de le faire, de le voir sortir de son plein gré de son bureau, d'habitude elle doit toujours l'harcelé pendant plusieurs heures pour réussir à sortir, mais là il est était là. En voyant cela, Mavis lâcha tout pour venir sauter au cou de son mari afin de l'embrasser, elle était tellement heureuse, toujours souriante, et encore plus quand son mari redevenait l'homme qu'il était avant, un homme si gentil et admirable plein de bonté.

« Tu es génial chéri ! Tu vas voir, on va bien s'amuser, tu ne le regretteras pas, puis ça fera plaisir à Zera que tu sois là. »

Mavis fini enfin par lâcher son mari afin de retourner voir sa fille et aussi reprendre son gros panier de nourriture pour le pique-nique afin de se rendre enfin au parc pour venir se poser et surtout profiter d'un moment en famille. Mavis laissa Eisuke traîner le chariot avec le panier pour pouvoir chercher l'endroit parfait pour poser la grande serviette qu'elle a en main. Elle s'amusait à courir sur l'herbe, pied nu, parce que oui, Mavis est toujours pied nu, elle aime sentir le monde sous ses pieds ! Elle fini enfin par poser la serviette sous un grand arbre en gesticulant dans tous les sens avec son grand sourire pour signaler à sa famille qu'il faut se rendre ici, qu'ils vont enfin pouvoir se détendre tous ensemble ; une véritable gamine cette femme, en même temps elle en a encore l'apparence.

« On va passer une superbe journée tous les trois, il fait super beau en plus, c'est agréable ! »


Dernière édition par Baelfire Gold le Jeu 26 Jan - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Jeu 26 Jan - 19:39



Depuis ce matin, j'ai passé mon temps dans la cuisine avec maman. J'adore ces moments-là, c'est tellement mieux que d'aller à l'école ou de devoir s’entraîner, ou autre. On a fait des gâteaux, des biscuits des sandwichs et même des salades composés. On va faire un pique-nique alors je m'applique. Il faut que ce soit bon mais beau aussi, qu'on ai envie de manger.

Je me suis trop amusée parce que avec maman, on est toujours en train de rigoler et de rire. On a fait une mini bataille de pâte crue et même un concours de rapidité de création de sandwich. S'était vraiment super mais maintenant, il est temps de tout organisé dans le panier. Je m'applique à tout bien rangé en m'assurant qu'on ai rien oublié mais c'est bon, tout y est.

Nourriture, boisson, couverts, serviettes, Chek. Maintenant, je termine de me laver les mains avant d'enfiler mes chaussures et mon gilet léger. Il n'y a pas besoin d'un gros manteau, il fait bon dehors. Je vérifie que la nappe est là aussi et puis, je suis maman. Nous sortons de la maison pour aller chercher papa à son bureau. Sur le coup, je suis un peu moins ravie. Il râle toujours dès que je viens le voir là-bas alors, je suis pas si pressée que ça. Mais alors qu'on arrive à destination, il est déjà dehors, à nous attendre.

Bonjour. Je suis là comme promis

« Tu es génial chéri ! Tu vas voir, on va bien s'amuser, tu ne le regretteras pas, puis ça fera plaisir à Zera que tu sois là. »

"- Bonjour Papa..."

Maman lui a sauté dans les bras, visiblement ravie. Moi, je suis restée à côté du panier et je me contente de le saluer dignement en souriant un peu. Mais rien de plus. Si je viens moi aussi l'embrasser, il va encore dire que je suis trop grande pour ça, que ce n'est pas un comportement digne de moi, etc... C'est toujours la même chose avec lui.

Je le laisse prendre le panier à roulette tandis que je retourne me placer à côté de maman. On prend gaiement le chemin du parc et à peine arrivé sur l'herbe, je retire mes chaussures pour me retrouver pieds-nus. Comme maman. C'est vrai que c'est chouette de tout pouvoir ressentir, sans frontières. J'aime bien regarder maman courir et sauter comme ça. Je viens l'aider à installer la grande serviette tandis que papa nous rejoint tranquillement.

« On va passer une superbe journée tous les trois, il fait super beau en plus, c'est agréable ! »

"- Tu crois qu'après le pique-nique, on pourra faire une partie de cache-cache? Ou un concours d'images dans les nuages?"

Oui, moi aussi j'ai envie de profiter de cette journée. Même si je ne suis pas certaine que papa voudra participer. même s'il a accepté de venir, il va encore penser tout le temps à son travail, à la guerre et tout. Même nous, on passe que après alors. Enfin, au moins, on va pouvoir passer du temps ensemble.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 2862
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Jeu 26 Jan - 20:37


Retour vers le passé !
Nostalgique de nature, c'est une chose que me reprochait les garçons quand on est était plus jeune. Je vivais toujours dans le passé et ne me focalisait jamais dans le présent... Le passé était tellement bien, nous étions jeunes et malgré les disputes on arrivait toujours à se réconcilier ; jamais nous étions arrivés à stade où mes deux meilleurs amis, jumeaux, se sont arrêtés de se parler et ont même tenté de s'entre-tuer. J'ai été obligée de faire un choix dans cette querelle qui ne me regardait pas et mon cœur s'est penché vers Daichi malgré le fait que je sais pertinemment que lui et moi, ça ne mènera à rien ; après tout je ne suis qu'une amie d'enfance, sûrement comme une sœur

Accoudée à ma fenêtre en regardant le temps dehors, je me rappelle de la période où, plus jeune, j'allais chercher les garçons jusque chez eux pour qu'on aille faire un tour en ville. Bien sûr, je connaissais leur rang et tout le bordel que ça engageait mais ça ne m'a jamais dérangé à vrai dire... Pour moi ils seraient toujours Eisu et Dai', ils étaient les frères que je n'avais jamais eu et les copains avec qui faire les 400 coups. Comment on en est venu à ne plus se parler ? A vrai je ne sais pas moi-même... Tout s'est passé tellement vite. Les choix ont dû être fait et j'ai l'impression que c'était encore hier que nous n'avions que 10 ans et que nous allions jouer en forêt sans rien dire aux parents. Pourquoi a-t-il fallu que tout ceci change ?

A force de rêverie, quelque chose retient finalement mon attention. Sous ma fenêtre, voilà que je vois passer Eisuke se dirigeant vers le quartier Néreis ; il met rarement son nez en dehors de son bureau en ce moment ! C'est l'occasion parfait pour aller lui parler et je m'empresse ainsi de mettre ma veste pour venir ensuite claquer la porte derrière moi sans prendre le temps de la fermer ; que les voleurs viennent ! Il n'y a rien à prendre de toute façon. J'essaye donc de rattraper mon ami avec difficulté et arrive à retrouver sa silhouette à force de tourner en rond ; il se dirige vers le parc et je suis encore plus surprise de le voir avec sa petite famille.

Sa fille a bien grandit depuis la dernière fois que je l'ai vu et sa femme est toujours la même qu'à notre rencontre... Il n'a pourtant pas l'air ravi d'être présent et je risque de gâcher sa journée encore en intervenant ; je crois qu'il n'a pas vraiment digéré le fait que j'ai suivit son frère plutôt que lui. Prenant une grande respiration, je me permets de m'approcher de leur petit cercle familial et fait un signe quand l'un des trois me repère ; il est hors de question de baisser la tête face aux jugements qu'il pourrait y avoir et me plante finalement devant tout le monde.

- Salut tout le monde ! Eisu', je peux te parler 5 minutes ? T'en fais pas, je te le rends en entier Mavis.

De toute façon que peuvent bien faire des scorpions contre les Ténèbres ? Je ne suis pas là pour me battre mais simplement pour discuter et tenter de renouer les liens entre les deux frères... J'ai échoué du côté de Daichi mais peut-être y a-t-il une chance avec Eisuke ? Sûrement pas... Il était et restera le plus compliqué des deux. Même si notre petit tête à tête n'a pas l'air de lui faire plaisir, il me suit quand même histoire de pouvoir parler tous les deux ; maintenant que je suis devant lui, je me trouve un peu idiote, ne sachant pas vraiment quoi dire au final.

- Tu sais... J'ai pas mal réfléchit dernièrement et je repensais à nous quand on était petits... On était si proches tous les trois... Tu ne voudrais pas retrouver cette entente ? Souviens-toi comme on s'amusait tous les trois, pourquoi faut-il que tout soit différent aujourd'hui ?

Peut-être ne comprendra-t-il pourquoi je suis là aujourd'hui à essayer de renouer les liens, peut-être que la date et la période ne lui diront rien mais dans deux jours, c'est la date où j'ai rencontré les jumeaux pour la première fois. C'est une date importante pour moi même si elle ne doit plus rien signifier pour eux maintenant ; nous étions mais pendant des années et voilà 9 ans que les deux frères se font la gueule. Je n'arrive plus à supporter ce poids.

- Eisu... Qu'est-ce qui t'empêche de faire la paix avec ton frère ?




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 347
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Jeu 26 Jan - 21:20

ft. Eisuke & Zera & Ariane
Un petit pique-nique en famille... Ou presque...

Retour vers le passé !
La sensation de l'herbe sous les pieds et la sensation que Mavis aime par dessus tout, c'est tellement agréable de pouvoir sentir la vie sous ses plantes, de quoi la ravir complètement, mais il ne faut pas trop traîner, après tout, elle est là pour un pique-nique avec la famille et non pas pour s'amuser uniquement et toute seule. La vie est tellement belle, pourquoi Eisuke ne veut pas le voir ? Voilà ce que Mavis se demandait, après tout, si la ville était en paix, cela serait ainsi tous les jours, sûrement pour cela que Mavis prend plus ou moins le contrôle des Élémentis quand Eisuke est porté disparu dans son bureau, refusant d'y sortir pour travailler. Mavis est considérée comme la Reine des Élémentis, bien plus que Eisuke en Roi Élémentis, il y a même certains de leur membre qui n'accepte des ordres que s'ils proviennent de Mavis, en même temps elle est toujours gentille avec eux, ça change de Eisuke qui reste un roi plutôt autoritaire. Mais même quand c'est Eisuke qui dirige, Mavis est toujours derrière pour établir les plans de bataille, c'est la plus grande spécialité de cette demoiselle, une stratège hors pair, personne ne lui arrive à la cheville ; ses plans de bataille fonctionne toujours à la perfection, même si ce n'est toujours pas terminé par une victoire, au moins il n'y avait pas de victime, du moins très peu alors c'était déjà très bien.

Tout était prêt pour passer un bon moment, même Zera était prête à passer un agréable moment, voulant même jouer avec ses parents dans un jeu du cache-cache, et c'est bien sûr avec grand plaisir que Mavis le fera, elle adore jouer et courir partout ! Mais avant qu'elle ait pu répondre, ou bien de préparer ce qu'il fallait qu'une personne vient déranger la parfaite petite famille. Cela faisait très longtemps que la petite Élémentis n'avait pas vu cette femme, enfin c'était très rare de la voir, en même temps si Mavis se rappelle bien, elle a préféré suivre Daichi et a fini par laisser tomber Eisuke. La petite fée aurait très bien pu lui en vouloir, la détester d'avoir abandonner son mari, mais non, Mavis n'est pas du genre à haïr les gens, au contraire, elle aime tout le monde et déteste la violence. Même si elle est surprise de voir Ariane ici, elle est plutôt heureuse, elle sera peut-être la personne qui arrivera à faire changer d'avis Eisuke.. là où Mavis n'y arrive pas, mais elle ne perd pas espoir, elle sait qu'un jour Eisuke redeviendra la personne qu'elle a épousé, un être gentil, aimant et plein de qualité, tout le monde le verra et pas que Mavis. Elle voulait un petit moment avec Eisuke ? Zera voulait jouer ? Mavis savait qu'elle n'avait pas trop le choix, surtout en voyant Eisuke se levé pour aller avec la jeune femme, du coup la petite fée se releva d'un bond également, toujours avec son grand sourire habituelle, un sourire plein de lumière.

« Vu que tu as proposé ma chérie, tu t'y colles ! Moi je vais me cacher ! Bonne chance mon petit ange ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait, voilà que Mavis est entrain de courir partout dans le parc comme une petite folle. Elle doit trouver une cachette, mais elle a le temps et puis elle aime tellement courir comme ça, sentir le vent qu'elle pourrait faire cela toute la journée. Surtout que la petite Élémentis est une pro à cache-cache, surtout qu'elle peut utiliser son élément pour être introuvable, mais là ça sera plus marrant de jouer avec son enfant et puis pourquoi pas après de jouer à chat, parce que si elle veut réussir à trouver sa maman, elle devra lui courir après afin de l'attraper pour être la gagnante à ce petit jeu. En tout cas il faut qu'elle se dépêche de trouver une cachette, il faut dire qu'il n'y en a pas beaucoup dans le parc alors il faut trouver quelque chose. Toujours en courant, elle regarde partout quand il lui vient une idée, cela lui a prit du temps, mais elle a fini par trouver quoi faire, grimper aux arbres ! La petite blonde se plaqua contre un arbre, essayant de grimper à celui-ci, mais il faut dire qu'elle a sûrement eu les yeux plus gros que le ventre parce que là pour grimper à cet arbre, elle n'y arrivera jamais, surtout qu'elle est nulle pour grimper aux arbres. La petite Zera finira sûrement par trouver sa mère entrain d'essayer de grimper, un petit insecte blotti contre un arbre, toujours entrain de faire la folle. Il faudra courir, Mavis est pas si douée que ça à cache-cache en fait, sûrement parce qu'elle préfère courir plutôt que se cacher, espérant que Eisuke proposera à son amie de venir manger avec eux et que ça ira vite, Mavis a faim, et c'est un petit ventre sur patte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Jeu 26 Jan - 21:45

Eisuke, Le fondateur élémentis.Event - J'écris en Firebrick
Retour dans le passé !

Je n’ai rien à dire d’autre qu’un bonjour et souligner que j’ai fait un effort en venant. Enfin la prochaine fois que Mavis viendra encore faire son numéro de femme triste, je céderai sûrement à nouveau, donc est-ce vraiment un effort dans le fond ? Mavis est heureuse comme d’habitude et se jette à mon cou, je dirais bien que je suis surpris, mais ça serait mentir. Elle le fait à longueur de journée quand on se croise. Je me baisse doucement avec le petit poids soudain de la demoiselle puis je sens les lèvres de ma femme sur les miennes. Je la laisse profiter et j’en profite un peu aussi, je ne déteste pas ça du tout. Je la laisse reprendre pied au sol. Les compliments de ma femme ne me font ni chaud ni froid, on sait tous que la définition de super est très… Subjectif pour tout le monde. Il suffit de regarder la tête de ma propre fille pour le voir. Cette dernière me salut dignement avec un petit sourire, mais il n’est pas difficile de voir que ce n’est pas par bonheur. Je viens prendre le chariot, il est évident que c’est à moi de le faire et je viens poser ma main sur la tête de ma famille en disant :

Zera

Court, propre, une salutation uniquement pour ma fille. Froide et totalement impersonnelle, mais ce n’est pas pour autant que c’est une salutation haineuse envers elle. Je ne déteste pas ma fille comme elle semble le penser elle-même. Cependant, je ne peux que la préparer à l’avenir glorieux qui l’attend, que je façonne pour elle et si elle est bercée dans l’amour et la joie constante, elle ne sera jamais prête. C’est pour cela que je laisse le rôle à Mavis du parent cool, généreux et merveilleux. Je ne peux pas lui donner le rôle que je suis la seule personne à pouvoir interpréter à merveille, celui du parent froid. Mavis est trop lumineuse pour ça. Ça ne me gêne pas que l’on me voie comme le méchant de l’histoire.

Je commence à tirer le chariot pour suivre les filles, dont ma femme qui est vraiment joyeuse. On se demande qui est l’enfant entre les 2 … Physiquement, les 2 pourraient être mes enfants. Mavis court sur la terre suivit de Zera qui enlève ses chaussures. Il semblerait qu’elle partage la même passion pour les pieds nus. Personnellement, je préfère garder mes chaussures, ce n’est pas une pratique que je trouve agréable. Alors que je reste pensif à ce qu’on est censé faire… Manger ou se salir les pieds en familles, je vois Mavis faire un grand geste pour nous signaler de venir. Je pousse le chariot sur la pente sans vraiment de difficulté. Arrivé à l’endroit où on s’installe, je prends le panier et soulève ce dernier pour le poser sur le drap puis je m’installe au sol en m’essayant. Mavis déclare que le programme de la journée sera la bonne humeur, quant à ma fille, c’est l’amusement qu’elle recherche :

Tu devrais surtout te reposer pour mieux reprendre l’entraînement et les révisions Zera. Chérie, tu t’emballes de nouveau

Mon regard se pose sur elle, elle est vraiment mignonne et dans le fond, je préfère la voir comme ça que triste. J’aurais aimé ne pas l’impliquer dans cette guerre que je suis capable de gérer tout seul si je le voulais, mais obligé de former un groupe soudé, si je veux que ma famille domine la ville, il faut des alliés et des gens à dominer, ce n’est pas en éliminant tout le monde que mon héritage se formera. Je regarde Zera un moment pendant cette pensée quand une ombre apparaît devant nous, je passe ma main au-dessus de mes yeux pour me cacher légèrement le soleil et découvre Ariane. Je reste silencieux à cette apparition sauvage puis je tourne mon regard vers Mavis, vers elle… Est-elle à l’origine de cette mauvaise blague ou pas. Vu sa tête non. Mon ancienne amie me réclame une tête à tête pour parler. Je la fixe en silence. Elle n’a plus rien à me demander et encore moins à réclamer une chose. Mais bon, ma famille est la et Mavis ne serait pas contente que ça se finisse mal donc autant accéder à sa demande. Je me lève et suit Ariane, il est étonnant de voir que quand je sors de mon bureau des fantômes vestiges de mon passé reviennent, c’est ça ou c’est parce que je dois montrer le bout de mes ténèbres pour calmer les ardeurs des Domaes et de Daichi. Ariane … Je me souviens d’une fille que j’appréciais avant, mais qui m’a poignardé dans le dos en rejoignant mon frère. Elle avait tendance à vivre dans le passé et c’est toujours le cas apparemment d’après sa déclaration sur notre passé :

C’est pour cela que tu es venu me voir ? Si tu voulais qu’on s’entende toujours bien et que l’on soit ami il en fallait pas trancher dans ce sens-là, rester neutre ou me rejoindre. Tu as choisi ton camp et malheureusement je n’en suis pas, je te considère même comme une menace. La seule chose qui m’empêche de t’éradiquer c’est parce que ma femme et ma fille souhaitent une journée heureuse et tâché la pelouse de sang n’en fait pas partie.

Oui, à l’époque j’avais très mal digérer ce retournement de veste pour suivre mon frère et je le digère encore mal. Est-elle déçue car Daichi ne lui a pas ouvert son cœur ? Ça me crevait les yeux mais ce n’était pas mon problème. Qu’est ce qui m’empêche de faire la paix avec mon frère ? c’est plutôt simple :

Cette ville me revient de droit. J’ai passé mon temps à travailler dur ce n’est pas pour partager avec ce faible le pouvoir. Je hais tout ce qu’il est et ce qu’il deviendra. Tant qu’il vivra je le croiserais toujours sur mon chemin.

Ce rôle de médiateur ne lui convient, seul une personne neutre pourrait trancher et voir cela correctement, je n’ai plus aucune confiance en Ariane, la seule en qui je peux avoir confiance c’est Mavis. Zera c’est différent, elle est encore trop petite et vulnérable. Si je m’attachais vraiment à elle on s’en servirait contre moi et je ne pense pas que Mavis me le pardonnerait.

C’est juste pour cela que tu me déranges ? Tu croyais vraiment que des paroles changeraient les évènements ? Rentre-toi bien dans le crâne Ariane, tu ne peux pas vivre dans le passé éternellement. La paix ne viendra qu’avec l’avenir et le cadavre de mon frère ou le mien. Je ne compte pas lui offrir le mien et je suppose que c’est pareil, donc arrête d’espérer et reste dans ton camp, car la prochaine fois qu’on se croisera, je n’aurais aucune pitié pour toi ou lui.

Les choses étaient claires. Je ne reculerai pas même si je dois passer sur le corps d’une ancienne amie qui m’était importante autre fois.

Si tu ne supportes pas cette idée, tu n’as qu’à partir de cette ville. Personne ne t’en empêchera.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Ven 27 Jan - 8:47



Zera

Un mot. Un geste. Rien de plus. Au fond, je m'y attendais mais je ne sais pas pourquoi, malgré tout ça me fait mal. Oui, j'aurais aimé plus. Mais je ne suis pas comme maman, à lui sauter dans les bras pour espérer une réponse. Elle, il l'aime, c'est sur. Moi, je me le demande, vraiment. Cependant, je ne dis rien.

Nous sommes rapidement installés, maman a le chic pour trouver les meilleurs endroits. Je suis sur qu'elle avait repéré le coin avant. En tout cas, c'est vraiment chouette ici, je suis contente. Et comme il fait beau, on va pouvoir faire pleine de chose. En famille. Et portée par l'euphorie du moment, je propose déjà des activités à partager ensemble.

Tu devrais surtout te reposer pour mieux reprendre l’entraînement et les révisions Zera. Chérie, tu t’emballes de nouveau

"- Oui, papa..."

C'est vrai. Une seconde, j'avais oublié. Jouer n'est pas une occupation digne de ce nom. Il faut avant tout préparer son corps et son esprit. L'entrainement et le travail passent avant tout et, si on les fait bien, on a pas le temps de s'amuser. Déçue malgré tout, je me suis assise en soupirant discrètement alors qu'une femme arrive vers nous en courant.

- Salut tout le monde ! Eisu', je peux te parler 5 minutes ? T'en fais pas, je te le rends en entier Mavis.

Eisu'? Eh, y a que maman qui a le droit de lui donner des surnoms, même pas moi. Pourtant, elle ne dit rien et papa la suit, même si visiblement cela ne le ravit pas. Franchement, je ne comprends pas. Cette femme, j'ai vaguement l'impression de l'avoir déjà vue mais je n'arrive pas à savoir où. Ni qui elle est. Je garde les yeux fixés sur eux jusqu'à ce que la voix de maman me ramène sur terre.

« Vu que tu as proposé ma chérie, tu t'y colles ! Moi je vais me cacher ! Bonne chance mon petit ange ! »

"- D'accord. Je compte jusqu'à 60. Attention, je commence!"

Même si je suis un peu curieuse, je laisse de côté les histoires de grands. C'est papa qu'elle veut voir, pas moi. Alors, j’égrène calmement les chiffres à voix haute, les yeux bien fermés avant d'arriver à la fin de mon décompte.
60, j'arrive!

Et je commence à chercher maman. Bon, elle n'est pas cachée juste derrière moi. J'avance un peu et prend le temps d'observer les alentours. alors, il n'y a pas tant d'arbres que ça alors elle doit être par là-bas. Ah, là; l'herbe est un peu écrasée donc elle est passée par ici.

Je trottine dans la direction que je pense être juste et découvre maman sans mal, à moitié agrippée à un tronc d'arbre. Je voulais essayer de la surprendre en arrivant discrètement mais pour le coup, je me mets à rire, ce qui lui signale sans mal ma présence. Elle aussi rigole un peu mais déjà, la voilà qui se met à courir.

"- Eh! C'est pas du jeu, ça! Je t'ai trouvé, t'as pas le droit de t'enfuir."

Et déjà, je la suis en courant aussi vite que possible, tentant de la rattraper tout en continuant de rire. Parce que même quand elle court, maman elle fait un peu le pitre. Elle fait semblant de ralentir ou de me laisser l'attraper avant de repartir encore plus vite. Je parviens parfois à l'effleurer, presque à la toucher mais jamais à l'attraper vraiment. Alors, je râle un peu mais comme je continue de rire, ça fait pas du tout sérieux. Moi, je m'en fiche, je m'amuse bien avec maman. C'est juste dommage que papa ne joue jamais avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 347
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Sam 28 Jan - 5:19

ft. Eisuke & Zera & Ariane
Un petit pique-nique en famille... ou presque... en paix ?

Retour vers le passé !
Toujours entrain de faire son Koala, la petite fée Élémentis espérait simplement être invisible, que sa petite fille ne la remarque, après tout, c'est peut-être possible si elle reste immobile sans bouger un cil. De cette manière, Zera confondra sûrement sa mère avec un petit animal qui essaye de grimper à un arbre et elle ne la verra pas. Le plan de la stratège fut un échec, bah oui, sa fille n'est pas aussi stupide pour confondre sa mère avec un koala, après tout, c'est un petit génie donc c'est naturelle. Du coup dès qu'elle entendit les rires de sa petite fille, la petite femme lâcha son ami l'arbre pour venir courir partout comme une petite folle, il faut qu'elle se fasse attraper pour que sa fille gagne la partie. Mavis jouait avec sa fille, ralentissant par moment pour lui donner l'espoir de l'attraper, mais très vite elle repartie comme une folle pour continuer à s'amuser avec elle. Ce n'est pas très fair play, mais c'est marrant, puis au moins ça lui donne l'occasion de passer un moment agréable avec sa petite fille, il faudrait que son père joue un peu comme ça avec sa fille, ça lui ferait plaisir, mais il ne fallait pas trop espérer ça vu qu'il trouve que ça fait trop gamin, c'est dommage d'ailleurs...

La parfaite mère de famille fini quand même par arrêter sa course afin de se retourner et surtout se jeter sur sa fille afin de lui faire un gros câlin, frottant sa tête contre celle de sa fille pour lui montrer tout son amour pour elle. C'est une attitude de gamine, mais c'est comme ça que Mavis montre qu'elle aime une personne, elle est obligée de se coller à elle pour lui montrer qu'elle l'aime. Elle gardait quand même un œil à son mari pour éviter qu'il fasse une bêtise, mine de rien Mavis est la seule qui sait comment le calmer, et mine de rien elle l'avait déjà fait un nombre incalculable de fois, sûrement pour cela que Mavis a hérité de la Lumière, quitte à bloquer son physique de la sorte, c'était pour pouvoir contrôler son mari disposant des Ténèbres, seule la lumière peut contrer les Ténèbres, du moins pour le moment, seule la lumière a réussi à calmer les ardeurs d'un homme qui peut être aussi sombre que Eisuke ; la lumière ramenant cet homme à ce qu'il était au début, avant toute cette histoire. En tout cas avec l'apparition de son amie d'enfance, il pouvait facilement retomber dans ses travers alors il fallait le surveiller. Mavis ne pouvait pas entendre ce qu'ils disaient, mais vu leur visage, cela ne devait pas être très gentil alors elle eut une idée, ça ne plaira pas à Eisuke, mais il faut qu'il affronte ses ténèbres pour retrouver la lumière.

« Ariane ! Tu veux rester pour manger ?! On discutera du bon vieux temps tous ensemble, puis ça fera plaisir à Zera d'en apprendre un peu plus de son oncle, de savoir comment il va ! »

Mavis se releva pour aller chercher la main de Ariane, il faut dire qu'elle est quand même bien plus grande que la petite Élémentis, mais ça ne lui empêche pas de faire de son mieux pour la traîner jusqu'à nappe du pique-nique en disant à son mari de se ramené aussi, après tout, c'était un pique-nique en famille à la base, puis au début c'était comme un membre de la famille de son mari donc quelque part, elle fait parti de la famille également. Une fois tout le monde installé, la petite fée se mit à fouiller à l'intérieur de son gros panier, limite c'était un panier aussi gros qu'elle, pouvant presque y rentrer entière à l'intérieur, heureusement qu'il était plein sinon elle y serait vraiment rentrer. Mavis continuait de fouiller tout en sortant de temps en temps des objets, assiettes en plastique, couverts, des salades, des sandwichs, tout ce qu'il fallait pour un bon pique-nique en famille, et amie du passé. Une voix sortant du panier de pique-nique.

« Je veux tout savoir de ta vie, tu as un fiancé ? Tu as réussi à mettre le grappin sur Daichi ? Tu as des enfants ? C'est ta vrai couleur de cheveux ? Toi Zera, l'école ça va ? Et toi Eisuke, sourit un peu sinon pas de gâteau, surtout que j'ai fais ton préféré alors tient toi bien sinon tu n'en auras pas, nah ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig

avatar

Kira SerykMessages : 2862
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   Sam 28 Jan - 19:55


Retour vers le passé !
- C’est pour cela que tu es venu me voir ? Si tu voulais qu’on s’entende toujours bien et que l’on soit ami il en fallait pas trancher dans ce sens-là, rester neutre ou me rejoindre. Tu as choisi ton camp et malheureusement je n’en suis pas, je te considère même comme une menace. La seule chose qui m’empêche de t’éradiquer c’est parce que ma femme et ma fille souhaitent une journée heureuse et tâché la pelouse de sang n’en fait pas partie.

Fronçant les sourcils, je me retiens de lui en coller une. Je suis peut-être nostalgique et naïve mais il y a bien longtemps que j'ai laissé tombé la diplomatie pour résoudre mes conflits par la violence ; à force de vivre avec deux garçons, on abandonne toute trace de féminité. Il pense sincèrement que ça m'a fait plaisir de choisir un camp ? De devoir choisir entre l'un de mes frères ? Il ne me considérait pas comme une menace il y a quelques années et on pouvait encore discuter comme des adultes à cette époque ! Mais nous revoilà revenu dans l'ancien temps où menaces et coups font la loi.

- Cette ville me revient de droit. J’ai passé mon temps à travailler dur ce n’est pas pour partager avec ce faible le pouvoir. Je hais tout ce qu’il est et ce qu’il deviendra. Tant qu’il vivra je le croiserais toujours sur mon chemin.

- Lui aussi a travaillé dur pour cette ville ! Qu'est-ce que vous empêche de faire la paix pour enfin travailler ensemble comme le voulait votre père ?!


C'est le même discours que j'entends depuis des années ! Encore et encore cette histoire de ville qui revient de droit. Dai' me sort exactement les mêmes répliques et je lui réponds exactement la même chose. Ils ont toujours été têtus ces deux-là, mais jamais autant qu'aujourd'hui ; comment peut-on en vouloir à un membre de sa famille à ce point-là ?

- C’est juste pour cela que tu me déranges ? Tu croyais vraiment que des paroles changeraient les évènements ? Rentre-toi bien dans le crâne Ariane, tu ne peux pas vivre dans le passé éternellement. La paix ne viendra qu’avec l’avenir et le cadavre de mon frère ou le mien. Je ne compte pas lui offrir le mien et je suppose que c’est pareil, donc arrête d’espérer et reste dans ton camp, car la prochaine fois qu’on se croisera, je n’aurais aucune pitié pour toi ou lui. Si tu ne supportes pas cette idée, tu n’as qu’à partir de cette ville. Personne ne t’en empêchera.

- Tu n'es plus le Eisu que j'ai connu et avec qui j'ai grandis... Te rends-tu compte seulement de ce que tu es en train de dire ?


Défiant son regard comme j'avais l'habitude de le faire plus jeune, je me demande encore aujourd'hui si ils seront capable d'aller jusqu'à l'affrontement final ? Si c'est le cas, lequel va survivre à ce combat ? Pourquoi fallait-il que leur père meurt ? Lui qui était si bon et qui croyait en ses garçons, pourquoi a-t-il fallu qu'ils gâchant tout pour une histoire de succession ? Je leur en veux à tous les deux ! Ce ne sont que des abrutis finis, peut-être qu'il a raison ; le mieux serait que je quitte la ville et je ferais mieux de les laisser s'entre-tuer.

- Ariane ! Tu veux rester pour manger ?! On discutera du bon vieux temps tous ensemble, puis ça fera plaisir à Zera d'en apprendre un peu plus de son oncle, de savoir comment il va !

Me tournant vers Mavis, je n'ai même pas le temps de donner mon avis qu'elle vient déjà me prendre par la main pour me forcer à m'asseoir à leur côté ; je pense qu'Eisu et moi n'avons plus rien à se dire et je sens que mon intrusion ne lui fera pas plaisir mais pour une fois, je n'ai rien demandé. Je m'assois donc à côté de la petite fée et fais un coucou à leur enfant ; elle a tellement grandis depuis la dernière fois... Ce n'était qu'un bébé lorsque je l'avais vu la première fois avant que tout ceci ne parte en sucette. Je n'ai forcément pas eu l'occasion de la revoir depuis puisque son père au mauvais caractère ne me laissait pas l'approcher.

- Je veux tout savoir de ta vie, tu as un fiancé ? Tu as réussi à mettre le grappin sur Daichi ? Tu as des enfants ? C'est ta vrai couleur de cheveux ? Toi Zera, l'école ça va ? Et toi Eisuke, sourit un peu sinon pas de gâteau, surtout que j'ai fais ton préféré alors tient toi bien sinon tu n'en auras pas, nah !

Le rouge montant aux oreilles lorsqu'elle évoque Dai', je regarde ailleurs préférant oublier cette petite remarque... Ahem, ça se voit tant que ça ? Passant une main dans mes cheveux en essayant de retrouver une couleur normale et des mots à aligner, je ne sais pas vraiment quoi répondre pour ce que j'ai à dire passe bien... Comment Eisu' et Mavis font pour bien s'entendre ? Ils sont tellement différents tous les deux.

- Hum... Mettre le grappin sur Dai... Oh non, nous ne sommes qu'amis lui et moi. Tu sais j'ai grandi avec les deux ! C'est un peu comme mes frères ! Et je les aime autant l'un que l'autre, même si ce n'est pas sûrement pas réciproque.

Regardant Eisu' pour lui faire comprendre que cette remarque lui était adressée, je préfère ne pas m'en formaliser. Nous avons grandis et nous avons choisi notre camp chacun et maintenant il me déteste plus qu'autre chose.

- Et non je n'ai pas d'enfants, ça ne m'intéresse pas trop à vrai dire ! Je suis bien toute seule. Et hum... Oui c'est une vraie couleur de cheveux, elle est bizarre c'est ça ?

Il est vrai qu'on se fichait pas mal de moi à l'école à cause de mes cheveux ou les garçons venaient me tirer quelques mèches pour voir si c'était une vraie couleur ; j'ai vécu un enfer plus jeune avec ces cheveux mais bon... En grandissant on finit par s'y habituer et s'y faire. Ne voulant donc pas monopoliser la conversation avec cette histoire de cheveux, je me tourne vers la petite qui ressemble bien à ses deux parents.

- Alors tu es Zera ? Je t'avais vu quand tu n'étais qu'un bébé ! Tu as bien grandi depuis. Tu es en quoi maintenant ?




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retour vers le passé !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour vers le passé !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ Zone Libre :: Zone de RPG libre-