Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Une forge fort accueillante [PV Salazar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Sam 4 Mar - 0:17


 

Une forge fort accueillante

SalazarXMeiji


Il était 7h du matin quand j'ouvrais ma forge. A cette heure là, Sierra ne me posait pas de soucis, et c'était tant mieux, elle me courrait sur le système, sa présence me fatiguait. En général j'étais tranquille jusqu'à 9h, 10h, et après elle débarquait et me faisait tourner en bourrique. Enfin, heureusement jusque là j'avais toujours réussi à la contrôler, elle ne sortait pas de façon inopportune.

Je sortais mes étales d'armes dehors et mettait tout en place, la forge chauffait, la porte était ouverte, le temps était radieux. C'était une bonne journée qui s'annonçait.

Les premiers travailleurs parcourait les rues et quelques personnes s'arrêtaient devant mon étal. Beaucoup d'hommes, au grand désarrois de certaines femmes, je travaillais souvent avec un simple bandage sur la poitrine et un pantalon en cuir. C'est que ça chauffait dur une forge, alors je faisais au mieux pour ne pas mourir de chaud. C'était souvent le sujet préféré de Sierra, elle avait le chic pour me rabaissait, me traiter de salope, ce genre de truc.

Enfin bon, je profitais du fait qu'elle n'était pas là, ma bouteille d'eau près de moi, j'entamais une commande complexe de double lame à la garde sertie de rubis. Je pu y passer à peine une heure avant que ma chère amie interne ne fasse surface (C'est de moi que tu parle Geraldine ?!)

Je ne répondis pas, je n'avais pas la force de batailler aujourd'hui et puis quand je bossais dehors, j'évitais de parler avec elle... C'était pas plus mal de pas trop passer pour une folle (Hey ! Mais c'est TON problème, tu viens pas te plaindre après oh !).
Je cherchais comment me changer un peu les idées quand je vis approcher un jeune homme que je n'avais encore jamais vu par ici. Il semblait observer mes étals. J'arrêtais un instant mon travail et lui sourit doucement. Je n'étais pas toujours très avenante mais c'était mon travail d'amener les clients à commander ou acheter dans ma boutique alors il fallait bien ça. Et puis...il n'était pas désagréable à regarder alors...

"Bonjour, je peux vous aider en quoi que ce soit ?"

(Gniagnia... Je peux vous aider... faux-cul...)





(c)LOKIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Sam 4 Mar - 15:24

Une forge fort accueillante
Même si la petite biche n'a pas a me donner d'ordre, me reposer ne serait pas du mal avec ce qu'elle m'a dit. Mes blessures ne sont pas mortelle, ni même extrêmement grave vu qu'elles ont été soigné immédiatement, mais elles ne sont pas pour autant douloureuse pour autant ; enfin je peux facilement me déplacer comme je veux, du moment que je ne fais pas trop de mouvement brusque, ça passe sans soucis, puis je n'ai qu'à renforcer mon corps avec mes os et je peux plus facilement résister à la douleur de la sorte donc je n'ai pas à me plaindre. Par contre ce repos m'a permit de cogiter un peu, le combat à main nue c'est bien, peu de personnes se battent de la sorte, donc ça surprend, mais il faut dire que ça ne compte que sur ma force physique, donc me faut également compter sur des armes, mais me faut des armes qui me vont bien, genre une masse, ou un truc bien puissant, mais j'ai peur d'être lent si j'utilise ce genre d'arme et les épées ne sont pas pour moi. Le frérot lui préférait utiliser les griffes, mais ce n'est pas mon type moi, je ne suis pas assez agile pour le faire alors que lui il pouvait. Je pourrais m'amuser à sortir les os de mon poing pour m'en servir de griffes, mais ça risque de m'être fatal de faire ça alors vaut mieux éviter, il faut que je trouve une très bonne arme.

Déjà que le choix de l'arme est chiante, mais alors le choix du forgeron également est assez chiant à faire car mine de rien, c'est sûrement les boutiques dont la ville dispose en plus grand masse, en même temps, en temps de guerre, c'est naturel de voir les armes prospérer de la sorte. Du coup il faut bien choisir également parce que je ne prend que de la haute qualité perso, j'ai des goûts de luxe, dû moins pas vraiment, je veux juste ce qu'il y a de meilleur et donc il faut que j'ai le meilleur forgeron de la ville, puis autant faire tourner le commerce des Élémentis plutôt que les autres, c'est plus rentable pour moi. Il existe beaucoup de forgeron de la sorte quand même, dont pas mal qui dispose du métal, et donc capable de faire des armes hors pair, mais on ne peut vraiment compter sur un mec qui est capable de détruire ton arme par la suite vu qu'il l'a connaît par cœur, donc il faut un forgeron qui  ne possède pas le métal. Je fis marcher mes contacts dans la ville pour réunir les informations dont j'ai besoin, et ce ne fut pas tellement difficilement, en même temps ce fut très simple car il existe un forgeron, enfin une forgeronne capable de faire des armes qu'on dit d'une très grande qualité, donc pourquoi pas tient. Même si j'avoue, qu'une femme travaille le métal fait chier, du moment que c'est de la haute qualité et qu'elle fait bien son boulot, moi ça me va, même si je vais devoir tester le matos moi-même pour être sûr.

Même si je ne dois pas bouger pendant encore un petit moment, je prends le risque si on peut dire. Mes sbires m'indiquèrent où trouver cette fameuse forge. Ce n'était pas très loin, en même temps je suis à mon hôtel et cette forge se trouve dans le quartier d'à côté donc le chemin sera rapide et ça me laissera un peu de temps pour réfléchir à l'arme parfaite pour moi. Bien sûr que j'ai les capacités pour maîtriser tous les types d'armes, mais il faut pas se le cacher, j'ai pas envie de me prendre la tête à devoir les maîtriser, donc il faut que je prenne une arme que je peux maîtriser sans soucis dès que je l'obtiens, alors il ne doit pas en avoir dix mille. Puis je vais dans une forge, il doit forcément avoir un type d'arme qui me plaira dans son étalage, je n'aurai qu'à faire un petit tour du proprio pour trouver ce qui me faut simplement. En tout cas les quartiers sont toujours blindés, il y a toujours pleins de monde dans les rues, dire que n'importe qui peut à tout moment me sauter dessus pour un combat, après tout, n'importe qui peut être un Domae, donc peut-être que moi je devrais me payer un petit massacre ? Plus tard, puis quand je serai un peu plus en forme, je pourrai facilement décimer un petit paquet de mec jusqu'à attirer la véritable personne qui m'intéresse, mais en attendant on va s'occuper de mon arme et après on verra. J'entre finalement dans la forge où il faisait vraiment très chaud, mais c'est naturel, puis une jeune donzelle très peu habillé se rapproche de moi pour me dire bonjour.

Je ne lui répond pas, je baisse juste un peu mes lunettes de soleil, lui faisant un petit sourire et un clin d’œil avant de prendre mon petit tour du proprio pour voir le boulot que la donzelle est capable de faire. Il faut dire que c'est assez impressionnant, les armes sont très belle, mais on juge également les armes par leur résistance et j'ai besoin de voir à quel point les armes de cette meuf sont résistante. Je jette un coup d’œil aux armes sur l'étalage pour finir par en prendre une, une épée qui a l'air simple, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression qu'elle dégage une force différente des autres donc autant tester avec elle. J'agrippe l'arme de ma main gauche pour venir la fendre rapidement sur mon bras droit avec force, de toutes mes forces pendant que j'augmente ma densité d'os petit à petit. À ma grande surprise, la lame de l'épée arrive à résister au choc que ça cause et arrive doucement à fendre ma carapace d'os, m'obligeant à renforcer d'avantage mon armure pour réussir complètement à briser la lame en deux. Il faut dire que son arme est très impressionnante, réussir à résister aussi longtemps à mon armure, c'est qu'elle est vraiment douée, alors parfait, je l'engage. Je retire mes lunettes pour me présenter enfin, rien qu'à mon nom, cela devrait être suffisant pour lui faire comprendre qu'il ne faut pas me faire chier, parmi les Élémentis je suis une légende après tout, le grand, l'unique Salazar Lazarus ! Mes lunettes retirées, je lui montre également la marque sur ma main pour lui dire bonjour en quelque sorte.

« Tu as sûrement déjà entendu parler de moi ma douce, je suis le vrai démon des Élémentis, Salazar Lazarus ! Et toi, tu vas devoir me faire une arme. »

Bon, je ne sais pas encore quoi comme arme je vais me prendre, mais je vais m'en prendre une j'en suis sûr, son arme pété désormais m'a convaincu donc ça va le faire. Par contre je vais me prendre quoi ? Peut-être que je vais lui laisser le choix pour me conseiller et je lui dirai oui ou non pour si j'accepte ou non de prendre, c'est moi le client après tout ! Déjà que je suis le roi en permanence, mais pour le coup je le suis encore plus vu que je suis le client ! Je me rapproche de la petite, mettant ma main sur son épaule, ça reste une meuf donc je n'ai rien à craindre, puis je viens de prouver que je peux péter ses armes si le cœur m'en chante alors je n'ai rien à craindre, puis ce n'est pas son élément qui pourrait faire grand chose contre moi, même si je ne le connais pas, je sais juste que ce n'est pas le métal donc au pire je ne risque pas de voir les métaux volés contre moi, du coup je suis largement à l'aise, même si je suis toujours à l'aise. Je la regarde, je suis très calme, voire même d'humeur joyeuse, vu que je peux très bien user de mon charme naturel, généralement les meufs tombent rapidement sous le charme de mes muscles.

« Bon, je veux une arme, mais je ne suis pas encore décidé alors tu peux me faire des propositions mon ange ? La thune n'est pas un soucis pour moi alors n'hésite pas à me proposer ce que tu as de plus cher, je veux la meilleure qualité possible, encore meilleur que celle que j'ai explosé ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Sam 4 Mar - 18:10


 

Une forge fort accueillante

SalazarXMeiji



A mon bonjour, j'eu juste le droit à des lunettes abaissées et un clin d'oeil... Mouais... encore un de ces mecs qui se pensaient irrésistibles ? Il me disait quelque chose d'ailleurs... Boarf, peu importe. Je haussais les épaules et retournait à mon travail, s'il avait besoin de moi je n'étais pas très difficile à trouver.
Du coin de l'oeil j'observais ses vas et viens puis je le vis prendre une de mes lames... Pour l'abattre sur son bras...

(Mais il est complètement bargeot !!!)

Ouais... Il avait l'air en tout cas. Intriguée je le regardais faire... Quelle maîtrise pouvait-il avoir pour résister à de tels coups ? La lame céda avant son bras et je grimaçait... C'était une belle arme... Je l'avais forgée il y avait de cela un an et il venait de la briser sans vergogne. Pas un pardon, pas un oups, il s'approcha alors de moi en retirant ses lunettes avec son air de tombeur du dimanche...

Mmh... Salazar Lazarus... Bien sur que j'en avais entendu parler... Et pas besoin de me montrer sa marque pour comprendre à qui j'avais à faire. Lui par contre n'avait pas l'air de me connaitre, tant mieux, c'était un avantage pour moi, surtout s'il continuait de me parler de la sorte... Je vais DEVOIR ? Non... Je ne dois rien à personne...
Il posa alors sa main sur mon épaule avant d'enchainer ses demandes. Dis donc, c'était original de vouloir une arme dans une forge...

(Mon ange... MON ANGE ?! MAIS PETE LUI LES ROTULES !)

Ah Sierra... Douceur subtile... Vu comme il avait brisé ma lame, inutile de le frapper il résisterait, mais par contre...

"Bien mettons nous d'accord... Des armes encore plus impressionnantes que celle là j'en ai par contre je manque de patience et les 'mon ange' ça risque de pas passer très longtemps"
elle lui attrapa un doigt comme on récupère un déchet et décala sa main de la même façon.

"Maintenant qu'on est dans une posture adéquat... Vous voulez quoi comme type d'arme ? Combat rapproché ? Lance ? Griffes ? Poings américains ? Claymore ? Dagues ? Je peux tout faire mais j'ai besoin de détails... 'Mon chou' "

(BOUYA !!! Et s'il te touche les fesses tu fais quoi Wonder Woman ? Tu lui tripote les abdos ?)

Je soupirais doucement, qu'est-ce qu'elle était épuisante...




(c)LOKIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Lun 6 Mar - 17:57

Une forge fort accueillante
Les femmes, quoi qu'elles disent, elles aiment les vrai mâles. En même temps ce n'est pas avec des tapettes qu'on peut prendre son pied, on ne peut qu'avec des vrais hommes qui savent comment gérer, qui savent quoi faire et surtout qui en ont des muscles, et surtout des vrais muscles, pas juste de la gonflette. Même si elle dit non, même si elle cherche à me repousser de la sorte, me repoussant en enlever ma main du bout de ses doigts. Ce petit bout de femme est vraiment marrante, elle est dû genre à aimer se faire parler mal de la sorte alors croit moi ma petite, je vais bien continuer, après tout, tu es simplement une femme et moi un homme, j'ai la thune et tu en as besoin, alors croit moi que je suis supérieur à toi. En tout cas elle me plaît la gamine, maintenant à voir ce qu'elle vaut dans son boulot, parce que c'est ce qui m'intéresse plus que son corps à la gamine, si elle n'est pas capable de me faire une véritable arme, une qui soit parfaite, je vais voir ailleurs ; la ville est remplie de forgeron, il doit bien y en avoir un qui sera meilleur qu'elle donc tu as intérêt d'être bonne dans ce domaine et pas que dans le minois.

Le type d'arme que je veux, si je te demande c'est justement pour que tu le fasses, c'est toi la forgeronne, pas moi, alors c'est à toi de savoir l'arme qui irait mieux pour tes clients. Mais bon, on va jouer le jeu et on va lui dire le type d'arme. C'est vrai que certaines armes pourraient être agréable, comme la claymore, mais c'est trop lent, il m'en faut une plus rapide et plus facilement transportable. Par contre c'est parfait ce qu'elle a dit à un moment, pas le petit mot doux, mais pour le poing américain, si elle m'en fait un de la meilleure qualité qui soit, peut-être que ça pourrait le faire, surtout que c'est facilement transportable et puis ça augmentera ma puissance, que je pourrai renforcer en plus grâce à mes os. Elle m'avait un peu repoussé, mais elle ne s'était pas vraiment éloigné et je voulais voir d'un peu plus près sa forge alors je n'allais pas me gêner pour me rendre au niveau de sa forge afin de tout voir, voir comment on travaille les métaux, surtout comment une faible femme puisse le travailler de la sorte alors que normalement c'est le travail d'un homme. C'est assez impressionnant, mais je veux la voir travailler, il faut dire que je suis assez curieux de voir comment on fait cela, mais surtout je suis pressé pour avoir cette arme, plus vite je l'ai, plus vite je pourrai retourner écraser des crânes. Je retourne donc voir la gamine.

« Une paire de poings américains. Tu vas m'en faire une paire et je veux le meilleur métal, le plus résistant, et surtout j'en veux un à mon image. En tout cas j'ai hâte de voir ce que tu vas me faire, je vais d'ailleurs te mater pendant que tu bosses. »

En terminant ma phrase, je viens lui claquer les fesses comme il faut, entendant claquer partout dans la boutique tout en riant. Vu la gamine, il faut se douter qu'elle allait vouloir me frapper, rien que pour faire genre qu'elle est outrée, mais au fond elle doit aimer ça comme il faut. Du coup je m'éloigne immédiatement pour lancer mon manteau contre une chaise qui traînait vers l'entrée pour retourner à la forge afin de pouvoir voir la gamine à l’œuvre. Mine de rien le travail du métal doit être intéressant et cela ne doit pas être trop dur, au pire une fois que je verrai comment ça se fait, je pourrait sûrement faire de même par la suite, du moins pour une nouvelle magouille que je viens de penser. Créer des armes de mauvaise qualité, les revendre au nom du taureau pour lui détruire sa réput, comme ça je fais une pierre, deux coups, je gagne de la thune et je nique ce mec sur son territoire. En tout cas pour le moment j'ai hâte de voir la meuf à l’œuvre, mais j'avoue que tâter le terrain me tente, j'ai envie de me défouler, même si l'autre glaciale ne veut pas que je fasse trop d'effort, moi je suis un mec de terrain, il me faut de l'action pour me sentir vivant alors elle ira se faire foutre.

« Bon mon ange, on commence par quoi ? Je vais te montrer c'est quoi un vrai homme ! Et je veux te voir transpirer ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Lun 6 Mar - 20:12


 

Une forge fort accueillante

SalazarXMeiji



J'en avais déjà vu un bon nombre de mecs dans son genre. Ca roule des mécaniques, ça parle mal et ça se sent supérieur. Manque de bol, je ne suis plus une gamine et j'ai déjà assez ôté de vie pour ne plus avoir à me farcir ce genre de... de... phénomène de foire.

(Oooooh ça parle maaaaaaal)

Je le sens avoir une longue réflexion avec lui même quand je lui demande pour les armes, apparemment il ne sait même pas ce qu'il magne comme type d'arme... Décidément, j'ai un véritable cas face à moi. Enfin bon il fini par avoir l'air de se décider et revient faire moi. Encore cette façon impérative de me demander quelque chose... Je commence à perdre patience, je ne suis pas un morceau de viande et s'il continue je vais commencer à m'énerver. Avoir une belle gueule ne permet pas tout.

A peine a-t-il fini qu'il me claque violemment les fesses et je serre les poings en me contenant de le frapper. J'inspire et expire doucement... Ne pas frapper un client... Ne pas frapper un client...

(MAIS SI PUTAIN VIENS ON LUI MONTRE QUI ON EST BORDEL !)


Et encore un 'mon ange'... Cette fois je l'attrape par son haut en le fixant dans les yeux.

" Je suis pas une des nanas que tu te tape tous les jours, chopées dans la rue et qui gloussent à toutes tes vannes, t'as pas envie de te frotter à moi, crois moi, t'as pas envie de te retrouver dans le carnet que je tiens non plus. Si tu veux claquer des fesses y'a ce qu'il faut un peu partout, évite de le faire sur une nana qui sait absolument se servir de toutes les armes qui sont dans sa boutique, aussi belle gueule que tu sois"

Je le lâchais alors, remettais une mèche de mes cheveux derrière mon oreille et m'attelait alors à forger ses poings américains avec le métal le plus pur et résistant que j'avais, le même que j'avais utilisé pour mes griffes et malgré tout ce qu'elles avaient enduré, elles n'avaient jamais cédé.




(c)LOKIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Sam 11 Mar - 0:42

Une forge fort accueillante
La petite gamine me fait bien marrer, il faut dire qu'elle ne se prend pas pour de la merde, en même temps c'est sûrement le meilleur forgeron de la ville donc elle a de quoi, mais quand même, elle n'a pas peur de me tenir tête de la sorte, surtout en sachant qui je suis et de quoi je suis capable. Elle me menaçait ouvertement, mais pourquoi pas attendre de voir jusqu'à où elle est prête à tenir le rôle de la méchante menaçante car si elle veut jouer sur ce terrain là, j'ai plein d'homme qui serait ravit de s'occuper d'elle le soir pendant son sommeil. Je ne serai jamais arrivé où j'en suis si j'avais peur de m'en prendre plein la gueule ou bien peur de me faire des ennemis et puis même si elle est capable de maîtriser toutes les armes de sa forge, je peux aussi bien lui briser toutes les armes de sa forge si ça lui souhaite, je pourrai faire ça toute la journée. En tout cas elle me fait bien marrer, c'est d'ailleurs tout ce que je fis pendant qu'elle semblait croire en les menace qu'elle me balançait, même en me disant qu'elle pourrait m'écrire dans son cahier, fais, dit à ton journal intime ce que tu penses de moi, c'est la cadet de mes soucis, je préfère tenir mes comptes moi dans mes papiers.

Après ce petit moment très intime entre la gamine et moi, elle finit par me lâcher afin de commencer le boulot et je ne sais pas si c'est le fait qu'elle m'a assez impressionner de me tenir tête de la sorte ou bien si c'est simplement le fait que je suis de terrain et que j'ai envie de me bouger le cul, mais il faut que je l'aide ; une arme ne peut être parfaite que si on l'a fait soit même également donc je vais bouger mon cul et l'aider à créer mon arme parfaite. Elle prend du métal, je n'y connais rien dans tout ce truc, mais elle a intérêt de faire ce qu'il y a de mieux si elle veut que je lui donne ma thune à la fin. Quand elle revient je fini par balancer mon manteau que j'avais garder depuis tout à l'heure, commence vraiment à faire chaud dans cette baraque quand même. Vu la chaleur et vu que ça allait sûrement devenir encore plus chaud très vite vu que je vais devoir bouger et sûrement frapper du métal et manipuler le feu et la braise, du moins je pense que ça se fait comme ça une arme, j’ôte également mon haut histoire d'avoir le torse à l'air, au moins là je serai à l'aise pour bouger et faire ce que je veux. Je la laisse quand même commencer, puis de la sorte je peux quand même la mater également, et il faut dire que c'est assez plaisant, même si ça ne me fait aucun effet, je peux quand même profiter de la beauté des corps des femmes, faut bien savoir profiter pour se faire bien voir auprès de tout le monde après tout.

« Aller ma petite, si tu as de muscles, je suis là pour ça, profite en. Mais avant je vais te montrer la forme que je veux, dans le gros, je t'emprunte ce truc. »

Va savoir ce que c'était exactement, une barre en métal, un morceau qui devait devenir une arme, ou je ne sais quoi, mais dans tous les cas ça allait simplement devenir de quoi créer un modèle de ce que je veux. Je n'avais pas vraiment une idée de ce que je voulais, mais me faut un truc qui me permet de faire comme fusionner cette arme avec des os afin de pouvoir le rendre encore plus puissant par la suite, surtout que j'ai des petites idées déjà, mais faut vraiment que je fasse ce qu'il faut avec l'arme et surtout que je trouve comment créer mes os spécifiques. Je m'amuse donc tordre le morceau de métal en le cognant, le broyant comme possible pour le former et surtout créer des sortes de petits trous ou niveau des jointures, entre mes doigts, cela pourrait le faire. Une fois que j'ai terminé cela, je lui montre en le déposant près d'elle. Cela devrait le faire, même si c'est grossier, après ça sera à elle de le travailler comme il faut, il faut non seulement pas pouvoir le renforcer avec des os, mais aussi pouvoir y insérer des os à l'intérieur de ces encoches. Maintenant à voir si elle peut le faire, en tout cas elle à intérêt si elle veut la thune pour son travail, je lui donnerai que si elle arrive à me satisfaire.

« Fais en sorte de rester dans le style, mais trouver quoi faire toi même pour le rendre parfait, il faut qu'il me tape dans l’œil, comme toi mon petit ange. »

Je ne savais pas trop quoi faire pour le coup, enfin maintenant je ne savais pas quoi faire alors j'attends simplement ce qu'elle me dise quoi faire, mais ça n'empêche que si elle me pose des questions, j'y répondrai sûrement, du moins si j'ai envie sur le coup. En tout cas il faut dire que cette chaleur fait vraiment transpirer, ce qui rend non seulement le corps de la gamine chaud, mais le mien également, je supporte bien la chaleur généralement, mais là il faut dire que c'est vraiment très chaud, je ne tiendrai jamais une journée entière dans ce fourneau ; je suis quand même réaliste, il y a des choses pour lesquelles je ne suis pas doué alors je préfère laisser ça aux autres, sinon je l'aurai fais moi-même cette arme, comme tout le reste d'ailleurs. Puis surtout ça me permet de profiter et mater un joli corps en plus, il faut savoir profiter de chaque moment de sa vie, surtout quand sa vie est détruite à cause d'une fichue vache, même si ce n'est qu'une question de temps avant que tout retrouve sa place originelle et il se pourrait que la forgeronne en profite également si jamais elle est gentille, je n'oublie jamais mes ennemis, mais non plus les amis qui m'aident, même si ma façon de remercier est plutôt particulière et variante en fonction des personnes et surtout du style des personnes, mais il y aura sûrement du boulot pour cette gamine si ça l'intéresse ; il faudrait que je lui propose de bosser pour moi, ça pourra le faire par la suite d'avoir quelqu'un capable de manier des armes comme elle et surtout pouvoir en créer à la pelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Mer 15 Mar - 0:06


 

Une forge fort accueillante

SalazarXMeiji



Il est vraiment insupportable celui là... Alors que je commence mon travail, il me le prends des mains pour me faire une forme approximative comme il le peut. Voilà... C'est ce qu'il veut... Et il a bousillé ma pièce avec ça... je soupire, je suis décidément quelqu'un d'extrêmement calme... Bon au moins je vois le genre, mais il aurait pu me faire un dessin ça aurait été surement moins emmerdant pour moi... Je me retrouve avec une pièce de métal d'une qualité qu'il ne peut même pas imaginer et je vais devoir la jeter, génial.

J'attends qu'il finisse son char, reprends ma place et jette l'horreur qu'il m'a pondue pour recommencer ça comme il se doit. On ne s'improvise pas forgeron, quel que soit le talent que l'on possède c'est un métier qui demande de la rigueur, du travail et de supporter une atroce chaleur aussi d'ailleurs. J'essuie d'ailleurs mon front, j'ai beau avoir peu de tissus, c'est une véritable fournaise, puis je reprends mon travail, concentrée. Je vais lui faire de véritable bijoux, une paire de poings américains d'une qualité qu'il n'aura jamais vu avant.

Je vois alors quelques personnes s'arrêter près de ma forge et grimace... Je comprends vite le pourquoi du comment. Quand je travaille je finis toujours par me verser de l'eau pour refroidir mon corps, ces imbéciles le savent... J'attrape donc ma bouteille sous leur air ravi et leur balance à la tronche... Non mais !
Une fois éloignés les pervers je verse ce qu'il reste sur moi en soupirant, reprenant mon boulot.

Le travail dur un bon moment avant que je ne sorte le métal du chaud pour le refroidir. Les pièces sont belles, je suis plutôt satisfaite. J'ai suivi le "schéma" de l'autre imbécile et l'ai arrangé élégamment. Je soupire et sourit doucement, clairement satisfaite de ce que j'ai sous les yeux.

"Ca vous plait ou il y a besoin d'arranger quelque chose ?" lui demandais-je alors en lui tendant les poings américains

S'il me faisait recommencer, je le prendrais surement mal.




(c)LOKIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Sam 18 Mar - 22:36

Une forge fort accueillante
Bon, maintenant que tout est réglé, il ne reste plus qu'à se mettre au boulot et faire ce qu'il faut et puis ce n'est pas toujours que je me sens d'humeur d'aider alors qu'elle en profite, surtout qu'à deux, ça doit être plus rapide et plus simple, pour elle également. Ensemble on devrait pouvoir faire du bon boulot, surtout si faut frapper le métal, avec ma force ça sera vraiment très simple pour ma part. Je renforce ma peau avec mon pouvoir, puis je frappe de toutes mes forces et ça va se tordre, quitte à me brûler un peu, ça me changera de l'autre froide là. Puis en tout cas ça me fera de l'exercice et ça ne me fera pas de mal de suer un peu, ça fait toujours du bien à vrai dire et ça me fera perdre mes petits kilo en trop, même si à vrai dire que j'en ai pas, surtout du muscle que j'ai donc ce n'est pas comme si j'avais besoin, mais ça fait toujours du bien de faire des exercices physiques. Puis on va dire que c'est toujours sympa de travailler avec une belle femme qui resplendit avec cette chaleur et puis elle est agréable à l’œil déjà au naturel.

Ensemble on s’attelle à la tâche pour réaliser mon arme, même si c'est plutôt elle qui fait le plus gros du travail vu que c'est elle la professionnelle, moi je ne suis que l'assistant pour une fois, mais les rôles s'inverseront très vite dès que j'aurai l'occasion, puis je vais l'invité à des propositions qu'elle ne pourra pas refuser, puis après si on peut profiter, ça fera bon pour mon palmarès et ça fera bien auprès des gars. En tout cas il fait vraiment chaud. La jeune femme semblait avoir remarquer quelque chose à l'extérieur, des mecs qui semblaient s'amuser à se rincer l’œil pour regarder la demoiselle transpirante de sueur, mais ils furent très vite déçu et reparti très vite et surtout trempé vu que la demoiselle lui balança une bouteille d'eau sur la gueule pour les faire partir. Juste après cela, elle s’aspergea à son tour de son eau pour se refroidir, un véritable spectacle de beauté où pour le coup je suis le seul à pouvoir en profiter, en tout cas elle est chaude comme meuf, ça s'est sûr ; il n'y a pas que son tempérament qui chaud, tout son être l'est également. Pour le moment en tout cas je ne suis vraiment pas déçu, maintenant à voir ce qu'elle vaut en tant que forgeronne car qu'elle ne croit pas que sa beauté va suffire pour me faire oublier que son travail est merdique ou non.

On termine enfin le travail, et elle me tend fièrement son travail, il faut donc que je test tout ça, mais surtout que j'analyse bien ce travail pour voir si ça pourrait aller parfaitement avec mon style de combat, mais aussi avec mon pouvoir car je veux vraiment pouvoir le modifier avec mes os pour me battre parfaitement avec. Je fini par les prendre, toujours en sueur bien sûr, pour regarder attentivement cet objet, cette arme et il faut dire que déjà de visuel, je ne suis pas déçu, même au contraire, elle a l'air d'être parfaite pour le coup. Je fini par les enfiler, ça reste quand même le plus important, savoir si l'arme va bien à mes poings et en tout cas elle avait plutôt bien analyser mes mains car ces armes me vont parfaitement bien, du véritable sur-mesure donc là pour le coup rien à y redire. Par contre il faut que je test tout ça sur le champs de bataille ou bien dans un combat pour savoir si ça vaut vraiment le coup, mais je ne vais pas faire ça sur elle, je regretterai d'abîmer un joli minois donc je vais me faire la main sur ces mecs qui sont revenu pour mater la belle jeune femme. Je m'éclipse donc trente secondes de la forge pour me retrouver derrière les mecs afin de leur coller une bonne raclée, les écrasant au sol, les laissant dans un très piteux états pour pouvoir les menacer.

« Si vous voulez mater, il faut payer bande de raclure. La prochaine fois que vous voulez mater la donzelle, vous aurez réellement affaire à moi. C'est bien compris ?! »

Généralement quand je menace, les gens se cassent très vite et évite de recommencer par peur que je les broie sur place et cette fois-ci n'échappe pas à la règle. Les mecs fuirent très vite sans même dire un seul mot. Autant faire une pierre deux coups après tout, de cette manière je me garantis plus ou moins les services de la demoiselle, mais je peux surtout tester son travail directement et il faut dire que je ne suis vraiment pas déçu car la qualité est vraiment au top. Les poings américains sont très solide, efficace et surtout agréable à utiliser. Pour le coup je n'ai rien à lui redire, donc je peux tranquillement retourner voir la forgeronne pour payer ce qu'il faut pour sont travail, mais aussi pour lui faire des propositions, elle sera sûrement un bon atout pour mon organisation de mafieux, ou même si elle ne veut pas, je peux toujours contrôler plus ou moins à qui elle en fait, lui proposer des contrats et pleins d'autre possibilité donc c'est tout à son avantage d'accepter mes offres, accepter de bosser pour moi, puis traîner avec une meuf comme ça, c'est sûr que les mecs seront jaloux, de quoi me rendre encore plus puissant par la suite et surtout me donner une possibilité de me venger de la vache.

« Tout est parfait mon ange. Je te dois combien du coup ? Ton prix sera le mien pour le coup. D'ailleurs, ça te dirai de venir bosser pour moi ? On pourrai faire des miracles toi et moi, ça sera toujours chaud bouillant tu peux me croire ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Dim 26 Mar - 4:01


 

Une forge fort accueillante

SalazarXMeiji



Les armes finies, je les lui donne et le laisse jauger de celles ci. Ma moitié interne s'est calmée, elle est silencieuse. Pas besoin de se manifester pour le moment. Je gère.

Alors que je me retourne pour nettoyer mon plan de travail, je le vois se barrer avec mes armes... Sérieux ?!!!! Je décidé de le suivre et le voit alors s'en prendre aux crétins qui étaient passés un peu plus tôt pour me mater. J'en reste plutôt surprise et retourne discrètement à ma forge. Qu'est-ce qui lui avait prit ? Il avait tout du parfait connard et d'un coup il se mettait à défendre mon honneur ? Nan... Ca collait pas, il voulait peut-être juste se faire la main... Mais pour le coup je ne comprenais pas trop pourquoi il avait fait ça sur eux.

Je le vis revenir et secouais alors ma tête en levant mon regard vers lui.

Il me dit que tout est parfait. Je passe que le 'mon ange', il a pas l'air décidé à changer de façon de l'appeler de toute façon alors... Il me demande ensuite mon prix puis me demande de venir bosser pour lui. J'hausse les sourcils.

Je lui donne mon prix. C'est plutôt cher mais il a mon meilleur métal, je vends pas d'aussi belles pièces à n'importe quel prix. Néanmoins je reste quand même bien intriguée...

"Bosser pour vous ? On est de la même famille non ? Pourquoi je voudrais bosser pour vous ? Et qu'est-ce que vous m'apporterez ?"

Qu'il ne me sorte pas la sécurité, j'en ai clairement pas besoin, je sais parfaitement me protéger seule. Je comprends pas trop ce qu'il veut... Je peux lui fournir des armes s'il me les demande, mais bosser pour quelqu'un... ça m'emmerde un peu je dois bien l'avouer...

Je range alors mon attirail et le mène à l'intérieur pour l'encaisser, attendant qu'il me donne sa réponse. Elle a plutôt intérêt à être clair... Parce que j'aime pas qu'on tourne trois mille ans autour du pot




(c)LOKIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   Dim 26 Mar - 18:27

Une forge fort accueillante
Après avoir bien pu tester mes nouvelles armes, du moins mes nouvelles armes si la satisfaction était présente car il faut toujours tester ce qu'on veut acheter, cela évite les mauvaises surprises après car si jamais ce qu'on achète se retrouver dans un piteux état ou ne tient pas plus de deux jours, ce n'est pas utile de perdre son argent de la sorte donc autant tester comme il faut un objet, un livre, ou n'importe quoi afin de s'assurer de la qualité. En tout cas, après mon petit test sur les petites gueules des pervers, tout se passait vraiment très bien, le maniement est juste agréable, la résistance et la force qui vont avec est simplement ce qu'il me fallait et le métal à l'air d'être de la meilleure qualité qui soit, alors c'était évident que j'allais l'acheter, et ça qu'importe le prix qu'elle pouvait bien pouvoir me donner.

En tout cas je la suivais jusqu'à son comptoir, restant derrière elle, rien ne m'interdit de jeter un petit coup d’œil à une autre marchandise de temps en temps, ça ne fait pas mal, puis ça fait toujours du bien de se considéré comme un vrai mâle dominant, et ça fait toujours bien vis-à-vis des gars de la bande donc autant en profiter un peu. Elle fini quand même par me donner son prix, très cher, mais je m'en fou, je lui aboule le fric sans hésiter pour son travail, elle le mérite après tout. Elle avait l'air quand même dubitatif sur mon autre proposition.

« Les Élémentis ? Seuls les abrutis pensent encore que les Élémentis sont encore présent. Cette famille part tellement en couille à force d'avoir des Rois incompétent, puis ceux qui restent sont soient absent, soit incompétent, soit je les ai à la bonne alors cette famille part à la dérive, autant avoir une bouée de secours pour ne pas se retrouver sous l'échafaud des Domae, ou de bien pire. »

Même si on est de la même famille, Salazar n'avait jamais vraiment cet esprit de famille là vu qu'au final, c'était surtout une méthode pour s'enrichir et gagner en puissance, surtout depuis plusieurs années où j'avais déjà bien remarquer que tout partait en couille donc autant s'assurer bien comme il faut et s'entourer de personne de confiance, surtout dans ma mission de détruire cet homme qui m'a tout volé, dont mon frère. Je range correctement mes nouvelles armes pendant un instant, faisant quand même attention à qui pouvait se trouver derrière et tout, vu que là c'est pour le boulot.

D'habitude je lui aurai donné rendez-vous dans mon bureau afin de pouvoir discuter plus tranquillement, mais pour le coup cela servait à rien de reporter la discussion à plus tard, surtout qu'elle ne viendra pas avant un long moment vu tout le travail qu'elle a, puis elle est plus du genre à aimer sa forge ou la mouise du genre plutôt que le luxe de mon hôtel. Dès que je pouvais vérifier qu'il n'y avait rien, je pouvais du coup l'attirer dans un coin un peu plus tranquille en arrière-boutique, enfin là où je pouvais être sûr d'être seul avec elle tout simplement. Même si fallait la forcer légèrement, je pouvais largement le faire vu que j'ai largement plus de force qu'elle et puis c'est clair que je ne lui veux aucun mal, sinon je ne l'aurai pas proposer une offre et raconter déjà cela. En tout cas maintenant on pouvait être au calme pour lui donner ma proposition, après quitte à elle de dire non ou oui.

« Pour une meuf qui a du caractère comme toi, quoi de mieux pour bosser pour le chef de la mafia ? Tueuse à gage, forgeronne, rien ne changera pour toi hormis que tu devras simplement faire ce que je te demande. Tu n'es pas sensé ignorer que ce mec Domae du nom de Vilmos Desgoff Und Taxis contrôle la ville, cette place est mienne. Tu n'auras qu'à simplement pourrir les armes des Domae, corrompre son commerce d'arme, ou bien si tu veux rendre visite à ses amis et les égorger dans leur lit, tu es libre de faire. Bien sûr tu seras payé en conséquence mon ange, ce n'est pas l'argent qui me manque, je possède un très gentil donateur. Si tu as des questions, pose les vite, j'ai d'autre cul à faire rebondir et des têtes à mettre au bout de piques. »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une forge fort accueillante [PV Salazar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une forge fort accueillante [PV Salazar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2017-