Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Ven 24 Mar - 21:10

Retour à la case hôpital.
F. Haizea, Lyly et Nash.
J'écris en Firebrick

~

Cela faisait une journée que je me retrouvais ici, encore une fois plutôt dans l’hôpital. Le service des infirmières me connaissait tellement bien maintenant que les infirmières prenaient du temps pour venir discuter avec moi. C’était sympa mais … Pitoyable en pensant que je connaissais chaque personne maintenant … Faut vraiment que je prenne une carte d’abonnement. Etant en bas à l’échoppé je prends une boisson pour moi et mon frère. Ouai lui aussi était là, dans la même chambre que moi pour une durée indéterminée comme moi, jusqu’à ce que le médecin trouve un remède au poison qu’on a pris contre notre gré. Il semblait que les injections qu’il nous faisait ralentissait la diffusion dans le corps mais on n’était pas sorti … Et si ça met 3 ans à trouver le remède on sera sûrement mort d’ici là. Mais on garde le moral quand même, puis on a eu l’occasion de parler énormément de ses derniers mois. Ce matin mon frère a même eu le droit à de la visite, une rousse du nom de Lalise ? Saglisse ? Laelyss ! Vouai voilà c’est ça, la femme qui l’a hébergé quand il était parti de la maison. Elle semblait gentille mais je me suis fait plutôt discret laissant mon frère profiter de son ami.

Moi je ne m’attends pas à beaucoup de visite, je n’ai pas vraiment d’ami, une des seuls que j’avais et devenue la fille que j’aime, mais que ça soit l’orphelinat ou elle, ils ne doivent pas savoir que je suis ici. Enfin je crois. Je soupire un peu en faisant la queue pour prendre nos boissons. Une fois fait, je range la monnaie dans la poche de ma veste et remontes-en haut dans notre chambre, en entrant, je jette la bouteille à mon frère et me dirige vers mon lit :

Ouai donc je te disais, j’ai donc trouvé un lieu pour le projet dont je te parlais, un lieu qui vient de se libérer mais me faudrait ton aide, car je suis pas encore majeur et j’ai pas envie qu’il me claque entre les doigts…

Bon on venait se rabibocher et j’embêtais déjà mon frère avec une de mes nombreuses et brillantes idées, il n’avait pas l’air partant mais bon, il pouvait au moins reconnaître que mon idée avait du potentielle et que c’est ce qu’il manquait ici. Et il n’aurait aucun problème j’avais juste besoin de sa signature en tant que majeur. Alors que je continuai à argumenter, on frappe à la porte et je me tourne alors pour découvrir notre As qui entrait tous souriant :

- Bonjour les jeunes ! Comment allez-vous ?

Je regarde mon frère un moment … Je n’y attendais pas vraiment à celle-là. Ouai trop d’honneur le conclave qui bouge son cul, je n’aurais jamais parié dessus. Je reporte mon attention sur l’homme devant nos lits :

Bah … on est dans un hôpital, on trouve pas la solution à notre problème mais ça va, perso j’ai connu pire … Ah non en fait …

Ouai un peu d’ironie ça purifie … L’as se met à rigoler trouvant ça drôle, mais y avait rien de drôle, surtout que c’était un peu la faute du conclave qui c’était fait rouler par des tarés. A peu de chose près je leur botterai le cul … Enfin s’il n’était pas plus fort que moi en fait.

- Je viens prendre des nouvelles et vous informez que le traître a été sévèrement puni … et que tu n’auras aucun problème Nemeroff, nous sommes conscients que tu n’es pas un traître….

Je regarde mon frère de nouveau … Pourquoi on en avait douté ?

Encore heureux effectivement…

Il rigole de nouveau et ça me stress, il est hyper joyeux lui. Au moins c’est déjà ça, je préfère ça à certains mecs flippant que je peux croiser qui font toujours la gueule pour un rien … Ah mais c’était moi avant ça …

- Au fait, un petit cadeau de ma part ! Pour vous remercier du travail fournit et des excuses pour les problèmes.

Il nous tend des boîtes et je prends la mienne et l’ouvre et … OH PUTAIN des chocolats ! Je ne mets pas de temps avant de finir en engloutir quelques un … Pour ma défense on est à l’hôpital et la bouffe est vraiment pas bonne.

Excuse totalement accepté !

Il me prend par les sentiments et l’estomac aussi … C’est fourbe.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lyana SélmineMessages : 340
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Sam 25 Mar - 11:10


“Retour à la case hôpital„

« Feat : Nash, Neme et Hai»
»-Bon Lyana, tout à l’air en ordre, la majeure partie de tes souvenirs sont revenues, je pense que nous n’avons plus besoin de nous revoir, sauf si bien sûr tu ressens des troubles ou autre ? «
« - Non merci Docteur »
« Merci à toi jeune fille, tu as bien travaillé et tu as fait beaucoup de progrès. Allez, va rendre visite à Mr Dreiden je suis sûr qu’il t’attend avec impatience.
« - Nashoba ? Pourquoi il m’attendrait ?

Je vois le médecin haussait les sourcils d’un air étonné et il se gratte nerveusement la tête comme s’il avait fait une gaffe et révélais quelques choses qui ne fallait pas. Je reste silencieuse pensant qu’il m’avouerait, mais il ne fit rien alors je lui demandais de poursuivre le fond de sa pensée. Il m’expliqua qu’il ne pouvait pas dire exactement ce qu’il en retournait mais que Nashoba était à l’hopital en ce moment même, en tant que patient bien sûr. Ni une ni deux, je saluais mon neurologue pour la dernière fois et me dirigeais à l’accueil :

« - Chambre de Monsieur Dreiden s’il vous plait

Elle me regarde et me détaillai avant de m’indiquer un numéro et un couloir, bon c’est déjà ça. Je me déplaçais nerveusement, chacun des pas que je faisais dans la direction de sa chambre me rendait anxieuse. Un tas de question me trottait l’esprit « Comment ? Quand ? Pourquoi ? » et surtout qui ? Reste Zen Lyana, je pense que tu spécules, ça m’étonnerait que Nashoba se retrouve à l’hopital à cause de Nemeroff. Il n’irait pas jusque-là, ils sont frère après tout. Puis ça se trouve il est juste tombé et c’est cassé le bras, rien de grave.

Puis une discussion récente me revint en mémoire. Arias qui m’apprenait que Nashoba et Nemeroff était partie en mission ensemble, il m’avait dit cela sans réellement me dire en quoi elle consistait. Pitié que ce soit pas Nemeroff qui s’est emporté pendant la mission, car je pense que s’il a mis Nashoba dans un mauvais état je ne pourrais pas lui pardonner. J’arrivais devant la porte et toquais, j’attendis l’autorisation et poussait nerveusement la porte m’attendant au pire.

Au final, je fus plutôt surprise. Nashoba et Nemeroff partageait une même chambre et une troisième personne que je reconnue comme étant l’As élémentis me salua :

« - Mademoiselle Selmine un plaisir de vous revoir »

Je baissais la tête en signe de respect et répondis presque au tac au tac :

« - Moi de même Monsieur »

Je jetais un regard inquiet à Nemeroff, essayant d’évaluer l’animosité de la pièce mais il mangeait tranquillement une boite de chocolat. Je supposais donc qu’ils s’étaient réconcilié. Je saluais donc Nemeroff d’un signe de tête, j’esquivais notre As et m’approchais du lit de Nashoba. Il était un peu pâle, quelques coupures, égratignures et avait un sacré oeil au bord noir mais n’avait pas l’air gravement blessé, je posais un baiser sur son front pour le saluer et lui caressait la joue :

« - Tu vas bien ? J’avais rendez-vous avec mon neurologue et il m’a dit que tu étais ici… Désolé si j’avais su plus tôt je t’aurais ramené quelques choses… »


C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 344
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Dim 26 Mar - 17:41

  • Nemeroff et Nashoba
  • Haizea et Lyana
Dreiden Peak
J'ai dormi tellement longtemps que je me demande si je vais pouvoir de nouveau fermer l’œil. Pourtant, à chaque fois que je me fais cette réflexion, je retombe dans les bras de Morphée ; les médecins ont dû surcharger la dose de morphine pour éviter que le poison ne me fasse trop souffrir. Je ne saurais dire si je me sens mieux, ça fait seulement quelques jours que je suis là... Et pourtant j'ai l'impression que ça fait des semaines que je suis cloué dans ce lit d'hôpital.

Ma mère est venue, légèrement apeurée de nous voir tous les deux ici mais rassurée que l'on soit encore en vie ; père n'est pas venu, mais ça, ce n'est pas étonnant. Puis j'ai eu la surprise de recevoir Laelyss un après-midi. Encore plus paniquée que ma mère, j'ai cru au début qu'on allait devoir lui trouver une chambre à elle aussi... J'ai surtout essayé de la calmer en lui disant que le stress n'était vraiment pas bon pour le bébé mais rien n'avait l'air de la calmer dans un premier temps.

Puis après être passée à l'épisode paniquée, elle a fait en sorte de prendre soin de moi en venant me voir assez souvent tout en apportant à manger... Sûrement pense-t-elle que la bouffe de l'hôpital est mauvaise ? Ah... Elle n'a vraiment pas tort. C'est immonde ce qu'ils peuvent servir par ici et je pense avoir perdu 2 ou 3 kg à force de manger seulement le pain rassis de la semaine dernière ; c'est principalement pour cette raison que je suis impatient de sortir d'ici.

Niveau blessures, je m'en sors plutôt bien... Avec un nouvel œil au beurre noir que je vais encore garder plusieurs semaines, j'ai seulement plusieurs égratignures et coupures au niveau des bras. Ce qui pose le plus problème est le poison qui circule dans mon corps ; les médecins font des analyses tous les jours pour savoir où il en est et ne m'autoriseront à sortir qu'une fois le poison totalement expulsé et être sûr qu'il n'y ait pas de répercussion sur mon corps. Autrement dit, je ne sortirais pas demain. C'est long et chiant.

- Ouai donc je te disais, j’ai donc trouvé un lieu pour le projet dont je te parlais, un lieu qui vient de se libérer mais me faudrait ton aide, car je suis pas encore majeur et j’ai pas envie qu’il me claque entre les doigts…

Attrapant la bouteille que Nemeroff m'envoie, j'écoute attentivement ce qu'il avait commencé avait d'être interrompu par une envie soudaine d'aller s'acheter des sodas. J'avoue ne pas être entièrement convaincu par son projet, ne sachant pas ce que ça pourrait donner et surtout si ça allait marcher... Donner des coups de pouces pour installer des meubles et tout pourquoi pas, mais là on parle quand même de mettre mon nom sur l'enceinte de l'établissement avec une chance qu'on se casse la gueule de manière monumentale.

Finalement, nous sommes interrompus une nouvelle fois dans notre conversation par l'As entrant dans notre chambre pour prendre de nos nouvelles... Comment on va ? A bout de force avec une suspicion d'empoisonnement par la nourriture de l'hôpital mais à part ça, ça va. Il nous explique que le traître a été appréhendé et nous remercie en nous offrant une boîte de chocolats... Je ne tiens pas spécialement à avoir gloire et mérite mais je trouve peut-être cette récompense un peu maigre pour avoir risqué notre vie dans une mission aussi dangereuse.

- Excuse totalement accepté !

Bon. Je comprends qu'on peut corrompre mon frère avec des chocolats, j'y penserais les prochaines fois que j'aurais besoin de quelque choses. Je souris à notre As, ne répondant rien à ses remarques ; tant mieux si le traître a été arrêté mais maintenant j'aimerai pouvoir me reposer. Finalement, quand il sort de la pièce, c'est une autre personne qui y entrer... Je ne m'attendais pas à voir Lyana et j'aurais aimé ne pas la voir dans cet état ; elle va finir par s'inquiéter trop si elle me retrouve sans arrêt dans un sale état et c'est bien la dernière chose que je voudrais lui donner : du stress.

- Tu vas bien ? J’avais rendez-vous avec mon neurologue et il m’a dit que tu étais ici… Désolé si j’avais su plus tôt je t’aurais ramené quelques choses…

Je laisse échapper un sourire pour la rassurer, je suis encore vivant c'est le principal non ? Il m'en faut plus pour me mettre K.O même si il a bien faillit réussir. Je prends sa main dans la mienne et dépose un baiser sur son front à mon tour.

- Je vais bien, ne t'en fais pas... Ma mission n'était pas aussi facile qu'on nous l'avait présentée mais on s'en est sortie avec Neme. Dis-je avec un demi-sourire. Et toi alors, qu'a dit ton neurologue ?

Je fais exprès de ne pas lui parler du poison.. Si je suis encore ici et conscient, c'est qu'on a réussit à le prendre à temps ; et puis je risque d'encore plus l'inquiéter si je lui dis avoir bu en grande dose du poison dans le thé de mes hôtes. J'espère simplement que mon frère saura tenir sa langue.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Mar 28 Mar - 9:32

Retour à la case hôpital

Feat.... Nemeroff Dreiden, Lyana Selmine & Nashoba Dreiden

Nemeroff n'était pas venu encours. De nouveau. Et je n'avais pas eu de nouvelles de sa part alors forcément, je m'inquiète. Bon, j'ai essayé de me rassurer en me disant que comme lui aussi était encore en convalescence, même si cela ne se voyait pas trop, il avait du avoir besoin de repos et que ce n'était pas grand chose. Malgré tout, je ne suis pas tranquille et Marie s'en rend bien compte. Du coup, quand elle a parlé de lui emmené les devoirs, j'ai sauté sur l'occasion. Il a déjà raté pas mal de cours en plus alors, ça lui sera utile.

Je ne me sentais pas si rassurée que cela en me rendant à l'Orphelinat. La dernière fois... Non, je ne veux pas y penser. Ma main est toujours douloureuse et je n'en ai pas fini avec ses soins alors, je tente de penser à autre chose. Finalement, les cris joyeux des enfants jouant dans la grande cour de l'établissement me font sourire tandis que je rencontre Lenka. Si sur le coup il est un peu surpris de me trouver là, la raison de ma présence lui fait plaisir et il m'invite à entrer avant de partir sur un petit monologue au sujet de Nemeroff, de sa chance de m'avoir et de sa manie de finir à l'hôpital.

C'est là que je commence à paniquer. Pourquoi parle t'il d’hôpital maintenant? Vu sa tête, il devait penser que j'étais au courant et il semble gêné un instant avant de me dire que Nemeroff s'y trouvait de nouveau. Suite à une histoire de mission ou un truc du genre, qu'il n'avait pas retenu. Voyant bien que j'ai du mal à digérer tout ça, il finit par me prendre les devoirs et autre copies destinées à mon copain, avant de me donner un numéro de chambre et de me raccompagner à la grille.

Non, ce n’est pas possible. Je n'arrive pas à y croire. Je voudrais courir mais en suis incapable à cause de mon bras. Je me presse pourtant pour me rendre à l’hôpital. Je sens l'angoisse monter mais aussi une pointe de colère que je repousse le plus loin possible. Je dois d'abord le voir, m'assurer qu'il va bien. Et je crains l'état dans lequel je vais le trouver. De nouveau. Encore.

Arrivée dans l'établissement, je n'ai même pas besoin de demander mon chemin ni rien, je le connais par cœur à présent l'hôpital. Entre nos divers séjours et mes soins réguliers. Mon coeur me fait de plus en plus mal à mesure que je m'approche, mais entendre de légers bruits de voix, plutôt calme en sortir, me soulage un peu. Il y a déjà du monde, j'espère que je ne dérangerais pas. Aussi, j'hésite à pousser la porte avant de finir par prendre une grande inspiration et d'entrer doucement, timidement.  

"- Je... euh... Bonjour... Je ne voulais pas déranger mais... j'ai appris que... Alors voilà..."

Nashoba est là lui aussi, même apparemment plus blessé que son frère. Lyana également. Et je me souviens de ce que m'a raconté Nemeroff. Est-ce que leurs soucis sont réglés? je me sens un peu de trop et du coup, je reste un peu bloquée, sur le pas de la porte, hésitant à avancer davantage. Il a l'air d'aller bien. Et c’est tout ce que je voulais savoir alors, je ferais peut-être mieux de ne pas rester...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Mar 28 Mar - 12:26

Retour à la case hôpital.
F. Haizea, Lyly et Nash.
J'écris en Firebrick

~

Etant sur le lit mangeant doucement mes chocolats je regarde l’As sans rien dire, il nous racontait un peu sa vie et les derniers évènements, on apprenait aussi que les mecs qui avait le manoir était des anciens fanatique élémentis. J’avais cru le comprendre une fois sur une table à sacrifice, mon frère aussi à du le comprendre assez vite quand on a voulu l’ouvrir en deux je pense. Ça a dû lui sauter à l’esprit que ses mecs étaient plus taré que moi encore …  Ou alors il est habitué aux tarés Nash, je le regarde d’ailleurs pour savoir ce qu’il en pense, ça me paraît comme étrange que le conclave a réussi à se faire berner aussi facilement quand même.

Mine de rien je repense à plusieurs détails qui aurait pu nous éviter de nous retrouver dans une situation comme cela. Je ne peux m’empêcher de souffler fortement en frottant mon visage, si j’avais réfléchis un peu plus on ne serait pas dans cette situation et si j’avais été plus correct avec mon frère on s’en serait mieux sortit je pense, je regarde l’As toujours pour suivre ce qu’il nous dit ne remarquant pas la demoiselle qui venait de rentrer. C’est après un petit moment où je vois l’As et Nashoba regarder la porte que je tourne la tête et vois Lyly, je reste silencieux un moment avant de croiser son regard, un regard qui se voulait inquiet, peut-être qu’elle pensait que j’avais fait l’autre œil de mon frère. Ce que j’aurai pu lui faire après le coup de la chute je l’avoue, mais maintenant on est réconcilié enfin je crois, et je suis irresponsable des dommages qu’il a subis moi, enfin indirectement si, car on m’a encore trouvé une malédiction, une entité qui vit en moi enfin je n’ai pas tous compris que ça soit des tarés ou de l’as et je pense que j’ai pas envie de comprendre.

Je reste assis jambe croisée dans le lit regardant mon frère et sa copine discutée, ils étaient meugnon. J’ai un peu de mal à suivre la conversation, mais j’hésite à les laisser tranquille pour le coup, come quand la dame rousse vient rendre visite à mon frère. Je baille discrètement en m’étirant, je vais allez faire un tour dans le jardin de l’hôpital et je remonterai quand elle sera partie je pense. N’entendant pas la nouvelle personne entrer encore, c’est quand l’As élémentis se tourne pour dire bonjour et après avoir enfilé ma veste que je vois qu’Haiz est ici. Au départ je mets un temps avant de réagir, comment elle sait que je suis ici ? Je voulais éviter qu’elle apprenne comme je sais qu’elle en avait marre que je finisse ici, je reste silencieux un moment un peu mal à l’aise puis je vois qu’elle parle d’une façon toute timide, c’est vrai qu’on était beaucoup. Je vois qu’elle hésite entre partir et rester et je m’avance vers elle venant prendre sa main en souriant :

Coucou Haiz

Pour le coup je suis mitigé entre me demandé ce qu’elle pense et si c’est bien qu’on se voit ici, j’aurais préféré qu’elle ignore le temps que je sorte et qu’il trouve l’antidote, je me tourne légèrement vers Nashoba le regardant … On va rien dire sur le poison je pense qu’on est tous les deux d’accords sur ça, ça sert à rien de les inquiéter je pense. Un grand silence s’installe dans la chambre d’un coup je trouve, enfin un grand blanc pour moi puis je regarde Haizea en silence.

Désolé, j’ai pas voulu t’inquiéter donc je t’ai pas prévenu que j’étais ici

On fait mieux comme excuse mais bon, c’était la vérité, je ne voulais pas l’inquiéter puis on sait jamais si le poison est contagieux ou autre connerie du genre. Je frotte ma nuque doucement en souriant à la fille que j’aime. Je ne sais pas trop si je peux lui parler de la mission et faut mieux pas, sinon je risque de l’inquiéter un peu plus.

Toi ça va ta main ?

Je me doute que sa main ne s’est pas réparé comme ça du jour au lendemain mais bon. Je lui souris un peu et regarde Nashoba et Lyana en silence.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lyana SélmineMessages : 340
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Ven 31 Mar - 10:53


“Retour à la case hôpital„

« Feat : Nash, Neme et Hai»
Il me sourit et je lui caressais la joue tendrement. Depuis combien de temps était-il là ? Pourquoi ne m'avait-il pas prévenue ? Pourquoi est-il là ? Quelle est l'étendue de ses blessures ? Mais je n'ai pas envie de l’assommer de question. Il attrape ma main et me pose un baiser sur le front qui à le don de calmer mes inquiétudes. Les garçons ont « ce truc », le don de pouvoir calmer une femme avec un baiser, un sourire ou une caresse. Et sur moi, ça marchait à tout les coups. Faible d'esprit ou influencable ? Je ne saurais pas lequel dire.

- Je vais bien, ne t'en fais pas... Ma mission n'était pas aussi facile qu'on nous l'avait présentée mais on s'en est sortie avec Neme. 

Je souris, tant mieux alors. Mais je comprends l'inquiétude de Nashoba quand je lui ai dis que je rejoindrais les Elementis. Il a sûrement peur que les rôles soit inversés et je le comprends. Être celui qui attend au chevet du patient c'est tout sauf drôle, puis la dernière fois qu'il a été à mon chevet c'était pour mon amnésie. Je ferais du mieux en mission pour bien m'en sortir et ne jamais l'inquiéter si un jour j'en ai une.

- Et toi alors, qu'a dit ton neurologue ?

Je sers sa main qui me tiens toujours la mienne souriant pour moi aussi le rassurer sur ce qu'à dit le neurologue :

- Et bien c'était positif, il m'a dit que...

Je tourne la tête entendant quelqu'un rentrer dans la pièce, je tourne la tête vers la jeune fille en fronçant légèrement les yeux. Une amie de Nemeroff ou de Nash ?

"- Je... euh... Bonjour... Je ne voulais pas déranger mais... j'ai appris que... Alors voilà..."

Elle a l'air toute gentille et timide dans tout les cas, je regarde Nemeroff qui lui répond, donc c'est sûrement sa petite amie. Hai... Attend ça me dit un truc, je me tourne vers Nash pour leur laisser de l'intimité et continue donc plus bas pour éviter de déranger Nemeroff et cette fameuse Hai qui me dit quelque chose.

- C'était mon dernier rendez-vous aujourd'hui, il dit que j'ai fais le plus gros et que le reste viendrait avec le temps et que vu comment c'est partie plutôt rapidement normalement.

Puis ça y est je me souviens d'où je la connais, j'avais déjà entendue le surnom « Hai » pour l'avoir prononcé plusieurs fois moi-même comment j'ai pu oublier une enfant aussi mignone. Quoi que quand je la vois, ce n'est plus une enfant, mais une jeune femme magnifique. Je sors de ma réflexion à voix haute.

- Haizea ! Ah heu oups. Désolé, je t'avais oubliée....

Bon, voilà j'ai l'air d'une idiote, je me sens rougir et je baisse le regard sur Nash' pour me changer les idées, je détaille ses blessures puis je finis par lui demander :

- Bon, en tout cas ça n'a pas l'air trop grave, ils devraient vous laisser sortir aujourd'hui ou demain non ? Tu veux que je passes te chercher pour te conduire chez toi ?

Je ne vais pas le laisser marcher blesser dans la rue jusqu'à chez lui. Une mauvaise rencontre qui profite de son état et c'est foutu pour lui, je ne laisserais pas ça arriver. Je me suis jurer que je ferais du mieux pour protéger les gens que j'aime.


C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 344
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Ven 31 Mar - 18:53

  • Nemeroff et Nashoba
  • Haizea et Lyana
Retour à la case hôpital
Je pense que si elle est venue à l'hôpital, c'est pour son rendez-vous habituel avec son neurologue, je pouvais surtout y voir de l'inquiétude sur son visage mais c'était par rapport à mon état pas au sien. Lyana allait mieux depuis plusieurs mois et sa mémoire revenait petit à petit, comment est-ce que cela pourrait être pire ? Mais alors qu'elle commençait à expliquer, la porte s'ouvre de nouveau sur Haizea, apparemment inquiète de savoir mon frère de nouveau à l'hôpital. Je peux la comprendre... On dirait qu'il est abonné à ce lieu.

- Je... euh... Bonjour... Je ne voulais pas déranger mais... j'ai appris que... Alors voilà...

- Salut Haizea, tu ne dérange pas, t'en fais pas.

Je suis content de pouvoir la revoir même si j'aurais aimé que ce soit dans d'autres conditions ; heureusement mon frère pense à la retenir pour qu'elle puisse entrer dans la chambre et je ne m'attarde pas sur leur conversation pour leur laisser un semblant d'intimité. C'était compliqué ici d'en avoir mais au moins ils pourront se retrouver tandis que je discute avec Lyana, reportant mon attention sur elle, je remarque d'ailleurs qu'elle est assez perturbée... Ah oui. J'en oublie presque qu'elle a perdu la mémoire.

- C'était mon dernier rendez-vous aujourd'hui, il dit que j'ai fais le plus gros et que le reste viendrait avec le temps et que vu comment c'est partie plutôt rapidement normalement.

- Bonne nouvelle alors.

- Haizea ! Ah heu oups. Désolé, je t'avais oubliée....

Ah finalement elle se souvenait où elle l'avait vu. Aux dernières nouvelles, c'était lors de l'attaque du Centre Commercial mais j'avais l'impression qu'elles se connaissaient d'avant ; elle n'est pas rentrée dans les détails non plus puisque je ne suis pas du genre à fliquer ma copine et ses connaissances mais il est vrai que ça m'intrigue un peu. Et je n'imagine pas Haizea qui doit se demander pourquoi Lyana a crié son nom dans la chambre.

- Ne lui en veut pas, elle a perdu la mémoire il y a quelques mois suite à un choc à la tête. Elle se souvient petit à petit les personnes qu'elle a rencontré.

Je ne voulais pas être méchant ou prendre quelqu'un de haut mais simplement expliquer la situation pour éviter les malentendus. Je souris en voyant Lyana baisser le regard, ce n'est pas grave d'oublier quelqu'un surtout dans son cas et je pense qu'Haizea peut très bien comprendre.

- Bon, en tout cas ça n'a pas l'air trop grave, ils devraient vous laisser sortir aujourd'hui ou demain non ? Tu veux que je passes te chercher pour te conduire chez toi ?

C'est à mon tour de baisser le regard... Certes, je lui ai dis que le mieux pour nous serait la franchise et qu'on ne devait pas se mentir mais je ne voudrais pas qu'elle s'inquiète pour moi, je pense qu'ils vont finir par trouver l'antidote et seulement à ce moment-là je pourrais sortir. Parce que le petit liquide qui coule dans mes veines n'est là que pour retarder le poison, peut-être que Nemeroff pourra partir avant moi mais j'ai légèrement trop bu de thé.

- Il faut que je t'avoue un truc... Sans rentrer dans les détails, Nemeroff et moi avons été empoisonnés avec le thé qu'ils nous servaient. J'en ai beaucoup plus que Nemeroff et ils sont actuellement en train de chercher l'antidote à ce poison, pour l'instant ils retardent simplement son effet. Mais les médecins sont optimistes tu sais, je pense que d'ici quelques jours ils auront trouvé et que la semaine prochaine on sera sorti.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Ven 31 Mar - 21:34

Retour à la case hôpital

Feat.... Nemeroff Dreiden, Lyana Selmine & Nashoba Dreiden

Coucou Haiz 
Désolé, j’ai pas voulu t’inquiéter donc je t’ai pas prévenu que j’étais ici 


C'est vrai qu'il est déjà debout et qu'il n'a pas l'air d'une momie cette fois. Mais malgré tout, je me suis inquiétée. Et je continue à me faire du souci: parce que s'ils sont là tous les deux, ce n'est pas pour rien. Enfin, sa main dans la mienne me rassure un peu et je finis par sourire aussi, toujours timidement. Je ne sais pas qui est cette autre personne présente mais visiblement, il s'agit d'une connaissance des garçons donc je n'ai pas à m'en faire à ce sujet-là.

Toi ça va ta main ? 

"- Oui, ça va. Je commence un peu à pouvoir remuer les doigts, c'est encourageant. Mais ça mettra encore du temps avant d'être vraiment guéri. "

- Haizea ! Ah heu oups. Désolé, je t'avais oubliée....

Oubliée? Pour le coup, je reste un peu surprise. Que n'importe qui me dise ça, cela ne m'aurait pas vraiment étonné mais elle a quand même été ma baby sitter et puis, avec ce qui s’est passé au Centre Commercial le dernier été je ne pensais pas entendre cela un jour de sa bouche. Alors, prise de cours, je ne sais comment réagir.

- Ne lui en veut pas, elle a perdu la mémoire il y a quelques mois suite à un choc à la tête. Elle se souvient petit à petit les personnes qu'elle a rencontré.

"- Oh, je vois. Désolée, je ne savais pas. Enfin, si ça va mieux, c'est le principal. "

Il est vrai que ces derniers mois, il s’est passé tellement de choses. J'ai été très occupée et je n'avais pas eu l'occasion de revoir Lyana avant. Je m'en veux un peu maintenant. En même temps, est-ce que j'aurais vraiment pu faire quelque chose pour l'aider? J'en doute. Enfin, elle a l'air bien aujourd'hui, c'est l'essentiel. Et puis, Nashoba est avec elle et ils ont l'air encore plus proches qu'avant, c’est bon signe aussi.

- Bon, en tout cas ça n'a pas l'air trop grave, ils devraient vous laisser sortir aujourd'hui ou demain non ? Tu veux que je passes te chercher pour te conduire chez toi ?

- Il faut que je t'avoue un truc... Sans rentrer dans les détails, Nemeroff et moi avons été empoisonnés avec le thé qu'ils nous servaient. J'en ai beaucoup plus que Nemeroff et ils sont actuellement en train de chercher l'antidote à ce poison, pour l'instant ils retardent simplement son effet. Mais les médecins sont optimistes tu sais, je pense que d'ici quelques jours ils auront trouvé et que la semaine prochaine on sera sorti.

"- Le poison? Que vous avez bu?
Vous n'êtes pas sérieux, là?  "


Non, ce n'est pas possible. Je dois rêver. Ou plutôt non, c’est un cauchemar. Je n'arrive pas à y croire. Lui qui me disait qu'il voulait être au calme, ne plus se retrouver à l’hôpital là, j'apprends qu'il a été empoisonné. Pour le coup, je ne sais pas si j'ai bien fait de venir. Parce que, pour le coup, je sens la colère me monter au nez. D'ailleurs, j'en lâche la main de Nemeroff un peu subitement. Respirer et se calmer. Ne penser qu'à ça...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Ven 31 Mar - 22:13

Retour à la case hôpital.
F. Haizea, Lyly et Nash.
J'écris en Firebrick

~

Je regardai Haiz rassuré qu’elle aille mieux au niveau de sa main, j’essaye de suivre la discutions entre Nashoba, Lyly et Haiz mais sans succès le temps de tourner la tête pour voir qui parle on passait déjà à une autre personne donc je laisse discuter me mettant sur le côté en regardant l’As toujours là. Ce dernier va s’asseoir sur la chaise en regardant les personnes dans la chambre en mode « Ah c’est beau la jeunesse », je ne dis rien et regarde un peu tout le monde, c’était agréable de voir autant de monde faut dire. Je souris légèrement gardant ma main dans celle d’Haizea sans rien dire par rapport au poison, mon frère semblait vouloir rien dire et je n’allais rien dire également pour le moment. Puis ça se trouve dans 1 heure le médecin arrivera tout content avec le remède, personne sauf lui, moi et nash ne sera au courant de l’histoire et on emportera le secret dans notre tombe, je voyais bien les choses comme cela honnêtement de mon point de vue et ça me paraissait plutôt pas mal que de donner des cheveux blancs aux proches.

Enfin de mon point de vu ça allait être comme ça, mais il ne semblait pas partager par mon cher frère qui craque et dis tous … A voix hautes en plus, il ne me faut pas longtemps pour tourner la tête vers Haizea mais je n’ai pas le temps d’en placer une qu’elle resouligne le fait qu’on ait bu du poison … Je sens sa main se retirer soudainement de la mienne et vois son visage je peux y lire une pointe de colère et pour le coup je sais pas trop quoi dire ou comment réagir. Merci Nash … c’est toi qui dis tous vas bien pour balancer ça après … MERCI. Je retiens cette pensée mais je la pense très fortement quand même. Je me tourne vers Haizea :

Ouai… On en a bu sans le savoir. Disons qu’on a été invité à boire le thé et on ne l’a pas vu venir

Ça sert à rien de démentir de toute façon maintenant que ça a été, puis on n’y peut rien c’est comme ça après tous. Ce n’est pas comme si on l’avait voulu ou qu’on aurait pu le deviner. Ce qui est fait est fait. Je regarde ensuite Haizea en n’arrivant pas à déterminer ce qui la dominait le plus pour le coup la peur ou la colère je commence à bouger ma main pour revenir chercher la sienne, mais … Pour le coup j’ai un peu peur de sa réaction surtout que je lui avais dit que j’essayerai d’enfin vivre normalement. Je n’ai jamais eu à faire à une Haiz en colère enfin si, une seule fois mais je ne me souviens pas de comment ça s’est terminé car j’ai eu une perte de mémoire et j’ai ravagé la forêt. Je viens frotter ma nuque doucement de main en me demandant ce que je pourrais dire, mais dans tous les cas j’avais promis que je me calmerai et j’ai un peu merdé sur le coup.

Je ne dis rien et baisse ma main venant la mettre dans mon dos, je devrais peut-être la laisser tranquille avant d’envenimé les choses. Je regarde Nashoba et soupire. Je devrais arrêter de donner des promesses moi honnêtement.

C’est en partie ma faute, on est entré dans un endroit qu’on aurait dû éviter.

Une partie vrai, si je ne m’étais pas blessé et si je n’avais pas dis oui pour dormir là-bas ça ne serait pas arrivé, pour le coups je dois bien l’avouer je ferme les yeux lâchant un énième soupire et regarde le sol.




Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lyana SélmineMessages : 340
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   Lun 3 Avr - 9:15


“Retour à la case hôpital„

« Feat : Nash, Neme et Hai»
Nashoba s’excusa du fait que j’ai crié le prénom de Haizea comme dans un éclair d’illumination, oui ça pouvait être bizarre, mais non. C’était juste mes souvenirs qui reprennent places. Il explique donc la situation à Haizea, ma petite choute qui sort en réaction à ce que vient de dire Nash :

"- Oh, je vois. Désolée, je ne savais pas. Enfin, si ça va mieux, c'est le principal. "

Je hoche la tête, elle a raison, le principal maintenant c’est que ça s’est arrangé. Il faudrait que j’essaye de passer plus de temps avec elle, si je me souviens bien la dernière fois qu’on s’était vu c’était il y a un moment, quand je lui avais donné la guitare d’Al’. D’ailleurs quand ce dernier a appris que j’avais donné sa guitare à une jeune fille il a été d’abord perplexe, puis il a ensuite approuvé mon choix. Si son instrument pouvait servir, alors qu’il serve.

Puis alors que je suppose qu’il devrait sortir récemment parce qu’il n’a pas vraiment de blessure visible, son regard qui se baisse me laisse présager qu’il y a quelque chose qu’il me cache. Je fronce les sourcils mais ne le brusque pars de peur qu’il se referme et ne me disent rien.

- Il faut que je t'avoue un truc... Sans rentrer dans les détails, Nemeroff et moi avons été empoisonnés avec le thé qu'ils nous servaient. J'en ai beaucoup plus que Nemeroff et ils sont actuellement en train de chercher l'antidote à ce poison, pour l'instant ils retardent simplement son effet. Mais les médecins sont optimistes tu sais, je pense que d'ici quelques jours ils auront trouvé et que la semaine prochaine on sera sorti.

Je reste silencieuse, encaissant la nouvelle. Nashoba et Nemeroff empoisonnée et leurs chances de survie, même s’ils ne le disent pas, dépend de la rapidité des médecins à trouver un contre poison. Car Nashoba utilise bien le « je pense que ». Ce n’est donc pas sûr que d’ici quelques jours les médecins le trouvent. Haizea a une réaction un peu plus spontanée que moi.

"- Le poison? Que vous avez bu?
Vous n'êtes pas sérieux, là? "


Nemeroff ne tarde pas à se justifier auprès de Haizea, expliquant qu’il ne l’avait pas vu venir, comment une personne aurait pu savoir ? Comment tu aurais pu deviner qu’une personne qui t’invite à boire une tasse de thé va t’empoisonner ? Comme quoi dans cette ville… Tout peut arriver. Nemeroff s’excusa et je lui lançais un regard désolé avant de dire :

« Nemeroff. Ce n’est en aucun cas ta faute ni celle de Nashoba, c’est la faute à pas de chance. Comment vous auriez pu deviner que vous alliez vous faire empoisonner ? »

Je regarde ensuite Nashoba en fronçant les sourcils une question me trottant à l’esprit, une question certe morbide et la réponse ne m’apportera sûrement aucun soulagement, mais je ressens le besoin de la poser :

« Et ils vous donnent combien de temps sans antidotes ? Combien de temps ont-ils pour le trouver ? »

Oui, c’est sûrement de l’inquiétude qu’il peut lire sur mon visage, mais je n’y peux rien. J’aimerai la cacher mais elle est tellement grande. Je caresse sa main et lui dit :

« Dans tous les cas, tant que tu ne seras pas sortie, je vais mettre en pause mes entraînements et je viendrais te voir tous les soirs d’accord ? »

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E




#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la case hôpital [F. Nash, Lyly et Haiz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2017-