Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Wilou, tu veux devenir mon nouveau mari ? [PV Wilson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Wilou, tu veux devenir mon nouveau mari ? [PV Wilson]   Lun 10 Avr - 18:09

Wilou, tu veux devenir mon nouveau mari ?

FEAT Wilson P. Higgsbury


Devoir rendre service à ce Ishikawa ne l'enchantait en rien, pourtant elle est était obligée de le faire car elle lui devait un service et surtout elle lui avait promis. Charlie n'avait vraiment pas envie d'aller voir le Ténébreux pour lui mentir et lui dire de lui confier un objet magique pour la protéger car même s'il ne refuse jamais un contrat, il le retourne toujours en sa faveur et surtout elle ne veut pas lui devoir ; Charlene a beau être fidèle à cet homme, ce n'est pas pourtant autant qu'elle est stupide car même s'il accepte volontiers de confier l'objet désiré, rien ne dit que sa réaction soit agréable s'il découvre le poteau rose. D'après ce qu'elle sait, il n'a pas mal réagit en apprenant que cet homme se cachait chez le banquier, du moins à sa connaissance, mais il en faudrait peu pour qu'il décide de se venger sur un de ses membres, sur elle surtout, comme il l'a déjà fait un nombre incalculable de fois. Mine de rien, Charlie a déjà vu des membres de l'Ordre disparaître après avoir trahi la confiance de cet homme, d'essayer de l'arnaquer, donc elle ne voulait pas être la suivante de cette longue liste alors elle avait besoin d'une aide extérieur, car si elle avait apprit une chose, c'était de jouer sur les mots et donc il lui avait demandé de lui ramener un objet pour le camoufler, il n'a pas réellement dit, du moins pas obliger, la belle femme à demander d'elle-même que le Ténébreux lui confie l'objet donc rien ne l'empêche de passer par une tierce personne.

Dans son grand manoir, Charlie savait parfaitement comment agir, et surtout qui rencontrer qui serait prêt à tout pour satisfaire sa cousine adorée, mais avant ça elle se devait de le trouver car depuis qu'elle était arrivée à Quederla, donc ça lui ferai une bonne surprise, mais le seul gros problème c'est qu'elle ignore où il se trouve. Bien sûr elle sait qu'il travaille pour le gouvernement, du moins au dernière nouvelle, mais depuis un petit moment elle n'a plus vraiment de nouvelle concernant cela, ou même vraiment des nouvelles dernièrement donc il fallait vraiment trouver une autre méthode, mais elle n'était pas à court d'idée pour autant. Charlie fit apparaître sa meilleure amie en face d'elle, son ombre personnelle, sa silhouette parfaite, afin de lui demander un service, lui demander si elle pouvait retrouver non pas Wilson car s'il n'a pas dit où il se trouvait, cela risquerait d'être dur de le trouver, mais pour sa meilleure amie, retrouver Percy sera un jeu d'enfant. Cela risque d'être assez rapide, même si sa position exacte est incertaine. En tout cas cela n'allait pas empêcher la belle jeune femme de faire un tour en ville, surtout qu'il fait vraiment beau, donc c'est l'occasion idéal pour sortir. Toujours dans sa belle robe noire, une petite ombrelle en dentelle pour se protéger du soleil, sans son ombre, la belle femme noble prit la sortie de son manoir afin de simplement se balader sans vraiment d'objectif, simplement sortir et se détendre et qui sait, la chance sera sûrement de son côté.

Après une bonne heure de marche, son ombre finit par retrouver sa position initiale, seule une main sortait de terre avec un doigt qui pointait une direction. L'ombre avait fini par retrouver Percy et lui indiquait la direction à suivre. Bien sûr pour éviter les problèmes, l'ombre ne sortait plus de sol, mais sa position dans le sol indiquait toujours la direction à prendre, même si elle était pas dans la bonne direction avec le soleil, mais cela n'importait peu car elle pouvait trouver son cher cousin. La veuve suivait son ombre jusqu'à finir par trouver la fameuse ombre, même si elle ne la voyait pas, sa propre ombre lui indiquait parfaitement une ombre, sauf que la personne à laquelle elle était attachée n'était absolument pas son cousin adoré. Pourquoi Percy se serait attaché à une personne qui n'était en aucun cas son propriétaire ? Cela perturbait la jeune femme, mais très vite elle comprit en faisant le lien avec le fameux objet capable de se cacher que Ishikawa lui avait parler, un objet capable de modifier l'apparence. Discrètement, silencieusement, la veuve se rapprocha de l'homme en question, qui malgré son apparence étrangère doit être son cousin Wilson vu que Percy l'accompagne, se glissant derrière lui afin de pouvoir lui parler sans pour autant crier sur tous les toits, en même temps elle n'aime pas crier donc c'est naturelle pour elle de se rapprocher. Charlie avait d'ailleurs une petite idée pour jouer avec son cousin, lui qui lui cache tant de chose au final.

« Excusez moi mon brave. C'est plutôt rare que j'aborde un homme aussi charmant dans la rue, mais je m'y risque. J'aimerai beaucoup faire votre connaissance, de manière un peu plus intime. Je veux vous offrir un café, et on ne refuse jamais l'offre d'une dame. »

Charlie indiqua le petit café qui se trouvait juste à côté, un café où il n'y avait quasiment personne à l'intérieur, en même temps ils sont plutôt à l'extérieur, dans les parcs ou autre pour profiter du beau temps et pas entasser dans un café. Elle était persuadée que c'était Wilson sous se déguisement, aussi parfait qu'il soit, donc elle était sûre qu'il allait la suivre ; son cousin a toujours écouté sa grande cousine qu'il adore. Pour le moment elle allait jouer un peu avec lui, jusqu'à qu'il finisse par lui avouer toute la vérité s'il ne veut pas que ça soit plus intime entre eux car pour l'embêter, elle est vraiment prête à tout. Surtout que pendant son invitation, Charlie s'était rapprochée de l'homme en question, se retrouvant assez proche de lui, à la limite de le toucher, chose qu'elle aurait sûrement faite si elle n'avait pas son ombrelle avec elle. En tout cas elle se dirigea vers le café afin de prendre une table tranquille et un bon petit café avec son cousin adoré pour faire ce qu'elle adore lui faire, le taquiner jusqu'à le rendre fou.

« J'ai vraiment hâte de découvrir tout sur vous mon ami, vous avez un je-ne-sais quoi de sombre en vous qui m'attire.
Revenir en haut Aller en bas
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 134
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Wilou, tu veux devenir mon nouveau mari ? [PV Wilson]   Jeu 13 Avr - 10:51


Tu veux devenir mon mari ?

Ces dernières semaines avaient apporté leur lot de confusion et d'anecdotes étranges, voire dérangeantes pour la plupart, dans le quotidien du petit scientifique. Depuis cette fameuse nuit, si tant est qu'elle ait effectivement eu lieu, puisqu'il se voyait incapable de s'en remémorer les évènements avec plus de clarté que de simples bribes de cauchemars, de nombreux éléments le perturbaient, au-delà des occasionnelles pertes de mémoire à court terme. De simples absences pouvaient-elles justifier les fois où il se retrouvait dehors, dans les rues, au beau milieu de la nuit, ou encore l'apparition soudaine de vêtements et d'objets dont il ne se souvenait avoir fait l'acquisition ? Préférant néanmoins garder tout cela pour lui, Wilson avait donc pris grand soin de dissimuler les preuves de son comportement qu'il ne pouvait expliquer, en particulier lorsque Alaric lui-même venait à lui en faire la remarque. Décidément, cela commençait à faire beaucoup de cachotteries, et laisser son colocataire ou son psychologue intervenir le mettrait davantage en difficulté ; de ce fait, prétendre au diagnostic de quelques troubles de la mémoire lui paraissait suffisant pour se soustraire aux doutes ainsi qu'aux questions adressées à son attitude parfois décalée et dont il ne souvenait jamais. L'attention de tous était bien la dernière chose dont il avait besoin en cette période.

Sur le retour du travail, le petit Higgsbury s'était tout de même convaincu de faire un tour à la bibliothèque pour y trouver deux ou trois ouvrages portés sur la psychologie, dans l'espoir de trouver de son côté ce qui ne tournait pas rond chez lui -en dehors de ce qu'il savait déjà, bien évidemment-. Pour ce faire, il dut retirer la bague du Ténébreux au préalable, afin de faire valoir son profil d'emprunteur sans retard notable et non celui d'un parfait inconnu au moment de faire enregistrer ses choix, mais elle retrouva vite place à son doigt une fois dehors. Un livre dans les mains, il continua sa lecture en chemin tandis qu'il faisait route vers les quartiers résidentiels, levant à peine le nez pour s'assurer de ne rentrer dans rien ni personne. Sa plongée dans les eaux troubles de l'esprit se heurta néanmoins à un obstacle extérieur qui eût le don de le ramener rapidement à la surface, alors que son regard dévia du paragraphe en cours vers la personne qui s'était subitement rapprochée de lui, le laissant sans voix ou presque pour tenter de contester la mielleuse invitation :



« Veu.. veuillez me pardonner, m-mais il se trouve que je suis attendu et... »

Bien trop frappé par la surprise, ainsi que par l’insistance dont faisait preuve la dame, pour s'opposer de manière plus éloquente et surtout plus ferme, c'est en un rien de temps que le petit chimiste se voit attablé à l'intérieur de l'établissement le plus proche, livre et sacoche sur les genoux, comme pris de court. Comment se pouvait-il que Charlie lui tombe ainsi dessus sans crier gare ? Aux dernières nouvelles, quoi qu'elles n'étaient pas exactement des plus fraîches il fallait le reconnaître, elle se trouvait encore en Angleterre avec son époux ; difficile donc d'imaginer la rencontrer de manière aussi fortuite dans les rues de Quederla, avec de surcroît une apparence qui le rendait méconnaissable aux yeux de sa cousine. Calculer le faible pourcentage de chances pour qu'une telle coïncidence se produise n'aurait même pas été en mesure de lui occuper suffisamment l'esprit pour s'empêcher de la détailler autant du regard, quand bien même les raisons pouvaient être interprétées autrement avec la fausse identité revêtue. Il y avait bien des années qu'il ne l'avait pas revue en personne, mais ce moment devait être assurément le pire qui soit pour organiser des retrouvailles...

Songeant qu'il n'avait d'autres choix pour l'instant que d'essayer de jouer le jeu, Wilson entreposa ses affaires à côté de lui sur la banquette, quand bien même sa bougeotte laissait clairement paraître qu'il n'avait guère l'envie de demeurer sur place. Le contexte actuel était tout sauf approprié pour aller aux nouvelles de la dernière famille avec laquelle le petit scientifique était encore en contact, et celui-ci espérait s'en dépêtrer au plus vite avant que sa couverture ne soit compromise. Ce qui semblait bien parti pour, alors que Charlie poursuivit sur l'intérêt qu'elle portait à sa fausse identité, trop peu travaillée pour se sentir réellement à l'aise à l'idée de la dévoiler. Peut-être aurait-il dû songer à se forger une biographie fictive et prête à l'emploi dans le cas où l'on viendrait à l'interroger sur ce sujet.


« J'ignore ce que vous entendez par là, mad... hum, mademoiselle ! Il y a bien peu de choses à dire sur moi. Je m'appelle Wil-- »

La claque mentale qu'il s'octroya tomba à pic lorsqu'un serveur eût le bon goût de s'inquiéter des commandes de leur table, l'empêchant de commettre un impair de taille s'il tenait à garder sa couverture à peu près intacte. Si bien qu'il s'accorda, malgré ses projets contraires, à commander à son tour un café dans la précipitation, ne serait-ce que pour éviter de laisser un blanc susceptible de faire inutilement cogiter sa cousine. À moins qu'il ne se taraude pour un rien ? Ce n'est pas comme si la possibilité d'adopter une nouvelle apparence était franchement en vogue à Quederla pour aller le soupçonner de la sorte. Plus qu'autre chose, sa prudence exagérée risquerait fort de le rendre suspicieux. Aussi, une fois l'employé parti, Wilson s'éclaircit la gorge afin de se reprendre.

« William... Watson. Écoutez, j'ai rendez-vous quelque part et je suis déjà terriblement en retard, alors, euh... je crains ne pas pouvoir m'entretenir avec vous très longtemps, vous m'en voyez navré. »

Certes, puiser dans les noms de ses colocataires ne relevaient pas d'une grande originalité, mais il fallait faire avec désormais, au moins le temps de prendre courtoisement congé avant que l'intérêt débordant de Charlie à son égard ne finisse par lui porter préjudice.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Wilou, tu veux devenir mon nouveau mari ? [PV Wilson]   Dim 16 Avr - 22:51

Wilou, tu veux devenir mon nouveau mari ?

FEAT Wilson P. Higgsbury


Une invitation plutôt forcée il faut dire, mais Charlie savait très bien que le petit cousin, même déguisé dans sa nouvelle apparence, ne serait pas forcément des plus enjoué de retrouver sa gentille cousine qui voulait lui faire une belle surprise, surtout s'il se cache en ce moment. Néanmoins cette petite idée de le tourmenté un peu lui plaisait grandement, quoi de mieux que de lire ces mignonnes petites expressions sur son visage, même si elle préfère largement voir son vrai visage que le visage d'un autre ; pour autant les expressions restent les mêmes, donc elle pouvait se faire plaisir de la sorte en attendant. Il ne semblait d'ailleurs que très peu enjoué de suivre Charlene dans le bar, mais on ne refuse pas une si belle invitation dans un bar, puis surtout vu qu'il désire se caché, il n'a aucune raison de refuser l'offre d'une si belle femme, d'une vraie femme comme Charlene, ce qui doit le changer de ses fameuses fréquentations masculines et de travail.

Les deux membres de la même famille se retrouvaient enfin dans le café qui était plutôt vide, mais c'était plutôt agréable il faut dire car comme ça ils pouvaient parler de ce qu'ils désiraient et faire ce qu'elle désirait sans pour autant être déranger. Bien sûr ils furent déranger par le serveur qui vient couper la parole de ce bel homme, si on peut dire à vrai dire, afin de demander ce qu'ils désiraient à boire durant leur entretien.

« Un long café noir sans sucre s'il vous plaît mon cher. Avec une petite note de vanille et un nuage de lait pour ma part. Et si vous pouvez accompagné cela d'un petit pudding, je vous en serez reconnaissante. »

Le serveur disparu aussi vite qu'il était arrivé, voilà donc les deux membres de la famille de nouveau seul durant un petit moment, puis vu la commande de Charlene, d'une bonne anglaise comme il se doit, cela risque de lui prendre un petit moment avant qu'il ne revienne, donc de quoi bien s'amuser. Néanmoins elle n'eut le temps de répondre que l'homme en face d'elle se relança immédiatement pour éviter de laisser un blanc entre eux, ce qui n'était pas plus mal parce que le petit Wilou avait tendance à avoir le sifflet couper quand il s'adresse à sa cousine, du moins par moment.

Par contre il n'a jamais été très doué pour les mensonges, lui qui aurait pu s'inventer une vie extraordinaire, d'un héros de la ville, d'un homme surprenant, tout ce qu'il n'est pas à vrai dire, mais il préfère utiliser un nom qui sonne vraiment très anglais, Watson. Pourquoi prendre un nom anglais alors que sa cousine est une anglaise pure souche ? En tout cas, il ne fallait pas qu'il pense qu'il allait pouvoir sortir des griffes de sa cousine aussi facilement, il allait devoir dire toute la vérité et surtout Charlene n'y croyait même pas au rendez-vous qu'il avait, sinon il aurait assumer son nouveau rôle et serait déjà porter comme le Gaston qu'il est physiquement.

« Watson ? C'est un magnifique nom Anglais que vous avez là. Vous savez, je suis également Anglaise. Le monde est assez petit, et sûrement pour cela que vous me rappelez quelqu'un, on s'est peut-être déjà rencontrer, nos familles qui sait. En tout cas vous m'intriquez et me passionnée mon cher William. »

Comment la belle Anglaise pouvait bien tourmenter d'avantage son cousin adoré, après tout, il le mérite pour oser mentir à sa cousine, puis surtout elle se doit de rattraper le temps perdu. Tellement d'années qu'elle ne pouvait pas s'amuser avec, se satisfaisant de simple échange de lettres, qui se faisait de plus en plus rare qui plus ait, mais maintenant elle allait pouvoir rattraper tout ce temps perdu et surtout quelle surprise de voir qu'il s'amusait à se cacher de la sorte. Profitant du calme, Charlie se leva très rapidement de sa place afin de se mettre à côté de cet homme en sa compagnie, lui bloquant par la même occasion la sortie vu qu'il était bloqué par la fenêtre de l'autre côté, sa seule solution pour sortir est simple, pousser sa douce et fragile cousine.

Déjà qu'à l'extérieur elle était vraiment proche de lui, même si elle ne pouvait pas réellement à cause de son ombrelle, mais cette fois-ci rien ne l'empêchait de s'en rapprocher, quasiment au contact, visage contre visage. Bien sûr elle n'avait pas l'intention de l'embrasser, du moins pas pour le moment, elle voulait simplement jouer avec lui. Son visage bien proche de celui de son cousin camouflé, elle se mit à caresser la main de l'homme, venant toucher une bague s'y trouvant, rependant immédiatement à ce que Ishikawa lui a raconté au sujet du fameux objet qui permettait de changer d'apparence. Charlene baissa les yeux, regardant cette magnifique bague, jouant avec du bout de ses ongles.

« Votre bague est vraiment magnifique.. J'ai comme une grande envie de l'essayer. Puis-je me permettre de vous la retirer afin de l'essayer.. À moins que vous désirez me la passer au doigt comme pour une magnifique demande en mariage ? Avec vous je serez sûrement capable de franchir cette étape vous savez. »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Wilou, tu veux devenir mon nouveau mari ? [PV Wilson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilou, tu veux devenir mon nouveau mari ? [PV Wilson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2017-