Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Malya, la fille maudite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Malya, la fille maudite.   Lun 10 Avr - 23:43

Malya Yami

{Les ténèbres ne sont qu'illusions.}
PETITE PRÉSENTATION
NOM : Yami (Dite l'Obsurité).
PRÉNOM(S) : Malya
SURNOM : La bleue qui n'avait pas de coeur.
DATE DE NAISSANCE : Je suis née en automne mais je ne m'en souvient pas.
ÂGE : Vingt et une années
SEXE : Je suis une femme
CAMP : Habitante
CAPACITÉ : [X]
SITUATION : Célibataire, mais coeur à adoucir.
MÉTIER : Pour le moment vient je viens d'arriver à Quederla et je cherche à me construire une nouvelle vie et de me repentir de ses erreurs. Donc je n'ai pas de metier mais en recherche pour gagner ma vie.
PERSONNAGE AVATAR :  Midna ou Midona dans Zelda (Twilight Princess)
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMP ?
Je viens d'arriver à Quederla après toutes mes mésaventures. Je viens y chercher refuge pour m'y repentir et me construire une nouvelle vie.
QUELS SONT VOS LIENS AVEC LUI ?
[X]
TATOUAGE/MARQUE ? [X]
Mon premier rite de passage à l'âge de quinze ans m'a donné un tatouage ou mes bras sont remplis de noir avec quelques motifs géométique bleu phosporescent.
Mon second rite à l'âge de vingt ans était pour d'autres formes sur mes jambes. Ma jambes droite est comme mes bras, elle a été tatoué tout en noir avec les motifs.
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ? J'ai deux poignard à petites lames très fine qui me servent à tenir ma capuche sur tête grâce à mes cheveux. Je me sers également de mon collier comme fouet.
PHYSIQUE
Je suis une belle jeune femme aux cheveux roux, assez grande. Au dernières nouvelles, je mesurais un mètre et soixante-treize centimètres. Je suis aussi fine, et les garçons de mon village me regardait parfois d'un oeil différent. Malgré cette beauté, les gens ont un regard appeuré quant à mon physique. Effectivement ma peau est bleue, j'ai appris très récemment que cette couleur était dû à un traitement reçu contre une maladie infantile où j'ai dû ingurgiter de manière fréquente des sels d'argents. Cette maladie est incurable. A cause de cette maladie j'ai également le blanc des yeux qui est devenu jaune et mes iris rouge.
Depuis mon premier rituel, je m'habille avec une cape noire qui possède des motifs géométiques comme ceux de mon tatouage. Elle est attachée grâce à sa capuche tenue par deux poignards. Un collier est attaché à ces deux poignards et le pendentif tombe sur mon front puis entre mes yeux. Il y a un rubis au centre de ce collier. Je suis modestement habillée, dans mon ancienne tribu, la tenue n'était que de simples sous-vêtements, j'ai gardé cette habitude, mais j'y ai rajouté un pan qui cache ma jambe noire.
CARACTÈRE
Je suis une fille assez sûre d'elle. Quand il s'agit de savoir ce que je veux faire, je le fais et jusqu'au bout. Parfois je vais trop vite en besogne et me retrouve toujours à avoir pleins d'ennuis. J'étais autrefois une fille qui devenait de plus en plus sombre, méchante, maléfique et remplie d'idées noires. Mais la justice à fait que le malheur m'est tombé dessus. Je l'ai bien évidement mérité. Depuis, je cherche à me repentir, à me faire pardonner, mais changer une personne n'est pas toujours facile et je ne sais pas si j'arriverais à tenir sans faire de dégats. Quand j'étais jeune j'avais beaucoup d'amis, mais au fur et à mesure que je devenais méchante et fourbe, les gens s'éloignaient et m'évitaient. En arrivant à Quederla, j'essaie de me faire une nouvelle vie, je me force alors à devenir gentil et me remettre sur le droit chemin, esperont que celà durrera.
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
Quand j'étais bébé, les medecins m'ont découvert une maladie infantile très grave qui risquait d'entraîner de graves problèmes au niveau du cerveau. Mes parents se sont mis d'accord  afin que je suive un traitement qui consistait à ingurgiter des fines poussières de sels d'argent qui m'étaient prescrite sous formes de gouttes pour les yeux. Effectivement, aujourd'hui je n'ai pas de soucis avec cette maladie mais le traitement m'a donné la peau bleue, et le blanc de mes yeux est devenu jaune et mes iris rouge. Seulement personne ne savait que ma peau est devenue bleue avec ce traitement. Moi non plus d'ailleurs. C'est pour cela que les gens avaient peur de moi et se méfiaient. Avec le temps les gens ont appris à me faire confiance mais à cause de leur attitude envers moi, j'étais plutôt solitaire, et était souvent toute seule. Vers l'âge de cinq ans, je me faisais tout doucement des amis. Certaines personnes lançaient toujours des rumeurs et des clichés à mon propos : "Oh lala, elle est l'enfant d'un démon maléfique, ne l'approchez pas. Elle finira par montrer son vrai visage un jour, vous verrez." Mes parents eux faisaient comme si de rien n'était, j'étais la fille la plus normale à leurs yeux. Seulement ils ne me défendaient jamais face à ces rumeurs. Quand je leurs posais des questions quant à la couleur de ma peau, il ne me répondaient jamais très franchement, c'étaient toujours des salades et le même discours qui sortait de leurs bouches : "Ma fille, c'est un cadeau qu'une force supérieure t'a offerte, on ne sait pas ce que c'est mais un jour cela nous aidera tous". Baliverne, ce sont que de pures conneries. Plus le temps passait et moins j'écoutais leur discours qui était à gerber par terre. Mes parents ne m'aidaient pas trop. Ils étaient naïfs. Bien sur ils étaient très gentils et m'aimaient, mais dès qu'il s'agit de choses sérieuses j'avais l'impression soit qu'ils me cachaient quelque chose, soit qu'ils étaient pas finis. Le fait de m'éduquer presque seule, de cogiter sur les rumeurs de ces villageois " Les ténèbres sont en elles, ils l'habite. Ils sont encore endormis mais cela va bientôt se réveiller, elle ne va pas tarder à faire sombrer le chaos !" j'ai finis par me poser tellement de questions. Arrivée à l'âge de douze ans, ma tête avait explosée. Ces rumeurs étaient de plus en plus opressante. Les parents de mes amis les interdissaient de me voir, même si on se donnait rendez-vous en cachette pour jouer encore ensemble. Le medecin me faisait des consultations où tout allait bien alors que non afin de me voir le moins souvent possible. Je n'allais plus à l'école, j'étais trop intelligente, je n'avais plus rien à apprendre selon le professeur, alors que j'étais loin de savoir quoi que ce soit. Le monde entier me repoussait. C'était comme ça et je m'y étais faite. Alors cette rumeurs cogitait dans ma tête, et petit à petit c'est elle qui est venue hanter mes pensées. Je commençais à être persuadée que les ténèbres m'habitait. Donc petit à petit, je commençais à faire des sales coups en douce, de manières très fourbes. Je me vangeais des gens dans leur dos. Personne ne savait que c'était moi. Je m'amusais à faire souffrir mentalement mes amies. Je brisais des couples, j'étais devenue une vraie garce, et avec le temps mon physique devenaist de plus en plus adulte et gâté. Cela était un jeu d'enfant de me jouer des habitants de cette tribue et encore plus de mes parents.
Lorsque chaque femme atteind l'âge de quinze ans, un rituel est effectué dans le village. La jeune femme doit choisir un tatouage ou des tatouages et se les faire à l'endroit où elle le veut. Elle également vétu de l'habit des femmes du village : elle porte un simple sous vêtement de poitrine et de bas, et accessoirise son corps à sa convenance. Elle doit ensuite passer dans chaque maison aller le montrer à chaque villageois. J'ai alors choisi de tatouer mes deux bras entièrement de noir. Oui TOUT en noir, et mes bras noirs sont ornés de motifs géométiques bleu phosphorescents. Mes habit étaient tout deux noir comme mes tatouages, le bas est surmonté d'un pan qui couvre tout le côté droit de ma jambe et tient grace à un contour de taille en argent. J'ai rajouté une cape qui tombe jusqu'a mes pied, et qui couvre un peu mes épaules. Elle est tenue par une capuche qui tient sur ma tête grace à deux poignards avec des poignées des mêmes formes géométriques des tatouages. Sur ces deux poignard sont accrochés un collier dont le pendentif redescent jusqu'entre mes yeux. Au centre de ce pendentif se trouve un rubis en forme de losange. J'ai également un bracelet de cheville à la jambes gauche (la bleue).
La réaction des gens lorsque je suis passées chez eux montrer mes nouveaux tatouages était delectable. J'avais adoré la peur qui se lisait sur leur visage. Ils m'avaient tous ordonnés de quitter leur domicile sur le champ et m'avaient menacée. Ces gens m'avaient officiellement reconnue comme étant une sorcière maléfique habitée des ténèbre et c'était ce que j'étais persuadée d'être. J'étais surtout persuadée que les ténèbres me dictaient de faire ces choses, de semer le chaos et de me delecter de leur peur pour me rendre plus sure de moi. Les seuls qui s'approchaient désormais de moi étaient les curieux, et je me jouais toujours d'eux. Je faisais durer le jeu. J'aimais détruire les amitiés entre mes anciens amis, et de les voir souffrir. Je m'amusais à piquer les petits amis de ces filles qui étaient trop curieux de voir si je n'étais pas une fille qui n'étaient qu'une badgirl, mais comprennaient vite que non. J'aimais vraiment le mal que j'avais semé autour de moi. Même dans mon propre foyer mes parents avaient peur de moi, et je me sentais bien.
Ce rituel de passage se renouvelle tout les cinq ans. Tous les cinq ans nous devons nous faire tatouer. Notre corps à la fin de notre vie devait représenter notre histoire au fil du temps. J'avais décider de tatouer ma jambe droite tout de noir, comme mes bras et de faire rejoindre mon bras droit et ma jambe droite par du noir sur mon flanc jusqu'à mon épaule. Des motifs géométiques ont été rajoutées sur mes deux jambes toujours en bleu phosphorescent. Ces motifs géométiques représentaient de manière imagées les "ténèbres" qui étaient en moi. Le même jour, lorsque je suis entrée dans le foyer de tout ces habitants, j'avais craquée. Je m'étais complètement adonnée à la folie. J'avais dégainé mes poignards, et tuait les parents, les personnes agées de ce village. Je les étranglais avec mon collier, leur tranchait la gorge en les fouettant avec la pointe de mon pendentif. Je m'amusais des mes anciennes cibles masculines et les tuait sans pitié devant leur compagne et les tuait aussi par la suite. J'avais décimé quasiment la totalité de mon village. En rentrant chez moi, mes parents étaient présent, cachés dans leur chambre et completement appeurés. "Nous avons envoyé un message d'urgence à la ville de justice Quederla, nous allons te soigner ma fille. Ce démon te laissera tranquille, et nous serrons heureux ensemble par la suite. Mais je t'en supplie arrête ce cauchemar tout de suite." Ma folie n'en était que plus grande suite à ces dires. J'étais tellement heureuse, ma joie atteignait son paroxisme après les dires de mon cher père. Je leur ai dit que tout irait bien, que je ne leur ferais pas de mal, et les avaient pris dans mes bras. C'est alors que je leur ai planté mes poignard dans le dos, en plein dans leur coeur. Ils étaient tombés ensemble dans les bras l'un de l'autre. Et je riais, je me sentais pleine de puissance, pleine d'un sentiment qui m'emplissais dans tout le corps et dans tout l'esprit. J'étais persuadée d'avoir comblé les attentes de ces ténèbres.
Mais quelques jours après cet évènement, des membres hauts placés de la ville de Quederla qui étaient d'anciens habitant de mon village expatrié étaient venus me retrouver au milieu de ce massacre dans lequel je m'épanouissais. Ils ont essayé de me faire revenir à la raison mais en vain, ils ne faisaient qu'attiser ma colère. Alors l'un d'eux à levé la voix, et d'une manière forte et intelligible il se fit entendre : " Malya, fille de pauvres humains assassinée, tu n'es pas habitée par les ténèbres, tu es seulement démoniaque, et mauvaise. Ta peau n'est en aucun cas dûe à un démon qui te possède. Ces villageois ont été idiots de colporter ces rumeurs. Tu as finis par céder à la démence de ton cerveau qui était envahi de toutes ces rumeurs et ces questions sans réponse. Et voilà la folie que tu as faite. Tu ne resteras pas impunie pour ce que tu as fais. Tu n'as aucune idée de ce que sont les ténèbres, mais tu vas bien vite le savoir."
C'est alors que cet homme est venu près de moi, et a posé sa main sous mon menton. Il m'a forcé à le regarder dans les yeux. J'ai ensuite ressenti une douleur intense me parcourir dans tout le corps. La douleur était tellement insupportable que je suis tombée et je suis restée inconsciente plusieurs jours. En me réveillant j'étais dans un endroit que je ne connaissais pas. Dans un lit, d'une chambre qui n'était pas la mienne. Il y a avait un miroir sur un pan de mur. Je m'étais mise en face et découvri avec horreur et stupéfaction que mes iris sont devenues rouge. La douleur était encore présente. C'était insupportable et je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. En sortant de cette pièce, je ne reconnaissais toujours pas le lieu dans lequel je me trouvais. L'homme qui était à la source de cette douleur était alors apparu devant moi.
"Que m'avez-vous fait ? Cette douleur est insupportable, je n'en peux plus."
"Tu as été maudite pour les actes que tu as fais. Nous t'avons introduis les ténèbres en toi pour te punir, tu ne pourras jamais rien y faire, et ces ténèbres ne serront jamais de ton côté, ils oeuvreront pour que tu souffres physiquement à jamais. Tu ne pourras jamais l'utiliser à ta propre fin et ne pourra jamais t'en débarasser. Tu devras apprendre à vivre avec et utiliser ton histoire comme d'un leçon afin de te repentir auprès du peuple que tu as massacré, TON peuple. Alors va, je t'offre une seconde vie à Quederla, fait en ce que tu veux, mais sache que chaque action que tu ferras seront soit récompensées, soit remplies de conséquences. A toi de choisir mais sache que tu seras surveillées à jamais désormais."
[En réalité, ces hommes n'ont pas introduit l'élément des ténèbres en Malya, il lui ont fait croire que ça l'était, mais il lui ont donné une décharge de foudre dans son cerveau qui active la zone de la douleur en permanence].
Me voilà alors dans une nouvelle ville, et dans une nouvelle vie. Remplie de douleur, je ne sais pas si je m'y ferrai.


Et en vrai ?

{Quelque chose à dire ?}
PRÉNOM/SURNOM : Syna ou Jenny ?
ÂGE : Bientôt 21 ans en aout ^^
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI : Je suis arrivée à la création de ce forum sous le pseudo de Syna Cazadora puis d'un dc Jenny puis ai laché le fil, et me revoilà
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Je suis une licorne !
LE CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Kira
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3101
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Malya, la fille maudite.   Mar 11 Avr - 0:00

Bienvenue o/

Je laisse Baba te valider What a Face et keur dans ta face pour t'avoir embêtée avec toutes les modifs I love you




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Malya, la fille maudite.   Mar 11 Avr - 0:07

Merci hihi !
Oui j'attendrais alors Razz fait gaffe avec ton cœur ou tu goûteras au pendentif de mon collier grr <3<3
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1101
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: Malya, la fille maudite.   Mar 11 Avr - 9:59

Bienvenue parmi nous o/



« Je vous grogne dessus en sienna »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Malya, la fille maudite.   Mar 11 Avr - 15:10

Re-Bienvenuuuuue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 488
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Malya, la fille maudite.   Mar 11 Avr - 18:38

Alors déjà bienvenue de nouveau parmi nous ^^

Voilà, le côté gentil est fait, on passe au côté qui fâche maintenant x)

Alors je ne peux pas vraiment te valider parce qu'il y a beaucoup trop de chose qui me dérange, surtout vers la fin.
Commençons doucement, et par le début. Je trouve que 21 ans c'est légèrement trop peu pour un perso comme Midona en avatar. Disons que je la vois davantage vers les coups de 26/30 ans, plutôt que 21 ans.

Ensuite l'espace Tatouage/marque, comme c'est indiqué, n'est réservé qu'aux membres de familles ayant un pouvoir, donc le tatouage magique des Domae ou la marque magique des Élémentis. Les autres marques/tatouages sont à mettre dans la partie physique du personnage et non cette partie là.
Pour les armes, surtout le collier/fouet, j'espère qu'il est vraiment très long et que tu n'as pas peur de le remonter manuellement, parce qu'il n'existe pas de mécanisme pour le rétracter automatiquement Rolling Eyes

Ensuite pour l'histoire de la peau bleu, les yeux rouges, etc., c'est quand même bien tiré par les cheveux, mais ça existe donc pourquoi pas j'ai envie de dire, même s'il y a certaines choses qui me dérange, mais je reviendrai sur ça plus tard.

Par contre il y a vraiment deux choses qui me dérange et qui empêche réellement la validation, car pour le coup avant c'était surtout des détails qui n'empêchaient pas réellement.

La première chose c'est au sujet de l'Élémentis de foudre. Tu dis qu'il a injecter de la foudre directement dans le cerveau, que ça soit pour la rendre inconsciente ou pour stimuler après le cerveau pour envoyer des décharges, sauf que ce genre d'utilisation de la foudre est interdite (que ce soit sur PNJ ou membre).
Après bien sûr tu peux avoir un objet avec la foudre à l'intérieur qui envoi des pulsions de manières régulières par exemple, mais l'objet en question pourra aisément être retirer, surtout que n'importe qui qui ressent un choc électrique sur son corps à tendance à le retirer immédiatement. Donc cette explication pour moi est irrecevable et m'empêche clairement de valider.

Tu peux facilement le détourner en disant que c'est simplement de la pur hypnose et que les pulsions électriques sont un déclencheur de l'hypnose. Par contre cela a des risques car le corps humains n'est pas conçu pour supporter des décharges électriques, puis surtout une hypnose n'est jamais définitif, on s'en sort toujours, surtout si l'hypnose n'est pas régulière, puis un choc suffisant, ou autre, et le cerveau réalisera au bout d'un certains temps la supercherie et l'hypnose ne fonctionnera plus.
Du coup à toi de voir pour une autre explication, ou une autre fin.

La seconde chose qui m'empêche la validation, c'est surtout au niveau logique. Je ne suis pas expert, mais me semble que cette maladie peut entraîner des séquelles plus ou moins grave chez une personne, chez une personne adulte qui plus ait. Donc, être au contact avec le sel d'argent étant nourrisson/bébé alors que nos défenses immunitaires ne sont pas formés et en plus directement dans les yeux, pour s'en sortir indemne est pour moi impossible.
Surtout le rajout des décharges que tu dis actuellement dans l'histoire, cela aggrave plus qu'autre chose ce genre de maladie, l'argent n'aime que très peu la foudre à dernière nouvelle si mes souvenirs sont bons.

Du coup, si tu veux partir tout de même sur ce type de perso avec ce genre de maladies, pour que ça passe avec moi, il faudra forcément des séquelles.
Donc que ça soit convulsions, lésions aux cerveaux, destructions des tissus visuels (me semble qu'il y a que eux ; sans compter la mort bien sûr), sans séquelles réellement "handicapants", cela sera très dur de me convaincre de valider ce genre de perso que tu aimerais faire par pur logique en réalité.

Du coup à toi de voir si tu veux vraiment partir sur ce genre de perso en prenant en compte mes remarques pour modifier ton perso ou bien partir sur autre chose de moins "complexe".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Malya, la fille maudite.   Mar 11 Avr - 23:12

Hey hey hey !
Je te souhaite la Bienvenue parmi nous ❤
Au plaisir de se croiser en rp ou sur la chatbox huhuhu ~
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Malya, la fille maudite.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Malya, la fille maudite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-