Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 520
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Dim 16 Avr - 18:50






Je soupire en me faisant craquer les doigts, prenant le chemin en direction du QG. Je presse finalement le pas à la sensation de quelques gouttes qui me tombent sur le visage. Plus qu'une rue à traverser et je serais à l'abri.

Voilà que trois semaines se sont écoulées depuis le début de ma mission. Je crois qu'au fond, je n'en ait encore jamais fait d'aussi longue. Et particulière chiante, mais là ce n'est qu'à titre de détail sans importance. Il faut dire que j'aurais largement préféré obtenir quelque chose de plus croustillant à me mettre sous la dent, mais en tant que simple valet ce n'est pas comme si j'avais réellement le choix sur ce genre de choses. Un ordre reste un ordre. Le conclave avait quelque doute sur un membre depuis quelque temps, comportements bizarres et autres signe le trahissait. Et il était assez dur de savoir de quel côté il avait bien pu pencher, les choix étaient vastes entre le gouvernement, l'Ordre ou bien les Domae. De ce fait, après une grande réunion, il en est convenu qu'il devait être surveillé de près durant un temps, histoire d'être sûr avant d'appliquer une quelconque sentence. Après délibération, mon nom a été choisi. Quelle coïncidence dit donc ! À vrai dire, je soupçonne toujours l'as de m'avoir dans le collimateur et d'aimer me donner des taches ingrates. Je veux dire, en soi l'espionnage ce n'est pas trop mal, mais enfermé pendant trois semaines au même endroit, avec l'interdiction de sortir dans une pièce qui renferme une odeur constante de pizza... non franchement, ma tête ne doit vraiment pas lui revenir. Et tout ça pour quoi ? Pour finir par me faire prendre au piège moi-même. Il était un traître ça c'était clair et net, malheureusement désormais dans l'incapacité de plaider sa cause puisque son corps repose paisiblement enrouler dans un tapis.

Tout avait très vite dégénéré. Au début de cette dernière semaine, il était plus méfiant, se montrer moins présent face à la fenêtre par laquelle je pouvais le voir. Comme si au fond il se doutait de quelque chose. Puis au final, par, je ne sais quelle manière alors que j'ai toujours pris soin d'être discrète, il a fini par remarquer ma présence. S'en est suivi des menaces de sa part une fois qu'il a trouvé la chambre de mon appartement. De filles en aiguille les choses ont dégradé jusqu'à en venir aux mains, puis l'inévitable sont survenues. Au fond ce n'est pas spécialement une grande perte puisqu'il était plus con qu'autre chose. Quant à la mission on pouvait plus ou moins la qualifier de succès puisque j'avais réussi à lui tirer les vers du nez. Avec beaucoup de mal certes, je n'ai pas été épargné de ses attaques de foudre. Mais fort heureusement pour moi, il restait suffisamment novice dans le domaine pour que j'en prenne l'avantage.

Je pousse la porte du QG, une fois arrivée, bien contente de voir que peu de choses ont changé depuis le temps. Je me doute que l'as ne doit pas être très loin et m'attend pour son rapport, cependant, j'essaie de tant bien que mal de l'éviter, sachant qu'une chance sur deux est possible pour qu'il veuille me taper sur le bout des doigts. De ce fait, je m'installe dans un coin en posant mon sac. Je n'ai qu'une hâte c'est de rentrer chez moi, prendre un bain et retrouver mon petit diablotin qui a dû être ravi de passer autant de temps avec son père. Et bien évidemment le père en question. Trois semaines sans voir ni l'un ni l'autre, ça créer rapidement du manque.

Je sens alors subitement, des bras qui s'enroulent doucement autour de moi et un menton se poser dans le creux de mon épaule. À l'endroit exact où l'une de mes plaies est encore fraîche.

Alors, Chester, tu t'es bien tournés les pouces durant 3 semaines ?
Écrase Bernie je ne suis pas d'humeur. Et enlève tes sales pattes de là !
Oh mais c'est qu'elle grogne aujourd'hui la tigresse. Grrr
Franchement c'est quoi ton problème ? Tu es mariée, t'as quatre enfants et t'as un chien. Je ne suis pas d'humeur, je rentre de mission, j'ai un enfant, je ne veux personne et je suis ton valet. Pourquoi tu me fais dû rentre-dedans, tu veux que je t'écrase les burnes peut-être ?


© B I G B Y


darC.png






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Elementis
avatar

Silan ChesterRoi des ElementisMessages : 476
Date d'inscription : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Dim 16 Avr - 19:30

Je crois qu'il va me falloir un certain temps pour m'habituer. J'veux dire, déjà me faire appeler As au début c'était perturbant. M'a bien fallu plusieurs mois pour comprendre que lorsque ce mot retentissait c'est de moi qu'on parlait. Alors là, Roi... mazette il doit vraiment m'adorer mon remplaçant. Ou alors il a compris qu'As c'est le bon plan et s'est débarrassé de moi comme ça. Hum... nan j'y crois pas. Bref, reste qu'il va vraiment me falloir du temps pour m'y faire. Et du temps, j'en ai pas tant que ça en fait. Ma pauvre famille a pas mal souffert pendant mon absence.

Déjà Sephiroth n'est plus... Ca craint. Il était intéressant et il avait de bonnes idées. Son successeur s'est barré, enfin a démissionné du poste, pas terrible comme message de soutien aux Elementis. Entretemps on a perdu du terrain sur les Domae, l'Ordre fait des siennes, et rhaaaa c'est le bordel ! Donnez-moi une arme bactériologique qui touche tout le monde sauf les Elementis et c'est réglé. Non ? Trop extrême ? Pfff faut savoir ce qu'on veut aussi. En tout cas depuis que je suis rentré j'ai pas chôme, et en fin de compte je suis pas beaucoup sorti du QG, ni même de mon bureau. C'est classe, faut bien l'avouer quand même, un énorme bureau rien que pour moi. J'ai dû faire un peu de ménage parce que les anciennes affaires de mes prédécesseurs c'était pas trop pour moi, mais sinon il me plait bien. Faudra que j'arrange encore un peu la déco mais...

Alors que je suis en pleine réflexion ultra importante sur l'emplacement de ma cible à fléchettes, quelqu'un toque à ma porte. Il s'agit de mon As, toujours à fond quand il s'agit de sa mission top secrète qui est... ma soeur, Bloodyne. Il m'apprend qu'elle vient de rentrer de la mission qu'il lui a refilé à mon retour, un truc de trois semaines qui l'a bien occupée. Brave As, j'espère qu'il durera longtemps. Des alliés comme ça, ça court pas les rues, pour sûr ! Je le remercie et non, pas besoin de lui refiler encore une mission pour la tenir éloignée du QG. Je vais m'en occuper. Si si, pas de problème.

Je soupire alors qu'il repart et me lève de mon fauteuil - très confortable soit dit en passant. J'ai réussi à fuir ma soeur durant tout ce temps, mais... ça serait pas très sympa de continuer. Même si j'ai la trouille qu'elle comprenne certaines choses, je peux pas lui refaire ce coup-là. A moi d'être à la hauteur. Je suis bon comédien après tout, alors ya pas de raison que ça se passe mal. Et puis je suis quand même content de la revoir après 2 ans d'absence. Faut voir le bon côté des choses.

Je quitte mon bureau et longe les murs, rendant vaguement les saluts qu'on m'adresse. Je perds même pas de temps à lancer une remarque sur la mini-jupe de cette Elementis, c'est dire si je suis préoccupé ! Ou juste que je réserve mes forces pour la confrontation. A croire que je vais à l’échafaud sérieux... je me fais pitié tout seul. Je n'ai pas de mal à la retrouver : sa voix bien claire résonne dans les couloirs. Et en m'approchant j'entends celle d'un autre Elementis, Bernie. Me semble qu'il est pas du genre sympathique celui-là, ou qu'en tout cas il me plait pas spécialement.

J'arrive dans la salle et ce que je vois n'est clairement pas à mon goût : Bloo est là, à priori fatiguée, et Bernie l'a capturée dans ses bras, l'air prêt à laisser traîner ses mains un peu partout. Non mais sérieux ?! Pour le coup j'ai même plus de place pour une quelconque appréhension. Mon regard se fait mauvais, foudroyant sur place l'Elementis, et ma voix résonne dans la pièce avec une belle froideur lourde de menaces. Ca a du bon parfois de se faire traumatiser !

Si tu dégages pas dans la seconde Bernie, j'peux t'assurer que te faire écraser les burnes sera le dernier de tes soucis et aura l'air d'une douce caresse à côté de ce que je vais te faire.

Et je me permets de rajouter le petit sourire mauvais qui va bien avec mes paroles. Juste pour être sûr qu'il a bien compris.




Dernière édition par Silan Chester le Lun 17 Avr - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 520
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Dim 16 Avr - 21:33






Bernie c'est le genre de mec qui techniquement à tout dans une vie pour être heureux. Une femme aimante et adorable qui l'aime, des enfants qui approchent de la perfection, un bon emploi en plus de la famille et loin d'avoir un quelconque soucis d'argent. Pourtant, il n'en reste pas moins un gros goujat sans la moindre délicatesse qui a la mauvaise manie de vouloir “sauter” - littéralement - tout ce qui se trouve à sa porter. Malheureusement quelques-unes ici présente ont eu la bonne d'idée de se laisser prendre au jeu, ce qui a eu le don de mettre certaines rivalités puisqu'il s'agissait tant d'un “bon coup” selon elles. Personnellement, je ne compte pas me laisser prendre à ce petit délire tordu pour en juger par moi-même. Premièrement, parce que je suis fidèle et bien trop heureuse pour tomber aussi bas. Et deuxièmement, parce qu'il est vraiment loin d'être à mon coup de toute façon. Deux raisons qui en sommes n'étaient pas pour lui plaire malgré les nombreuses fois où je l'ai mis en garde. Il est du genre assez collant et à revenir souvent à la charge. Le genre de type qui à mon avis à bien de la chance que Gaara ne soient pas les parages actuellement.

Enfin. Au fond, je voulais lui mettre ma main dans le visage en premier lieu avant de m'attaquer sincèrement à cette troisième partie qu'il chérît tant, si ses pattes toutes grasses ne dégagez pas rapidement de là. Cependant, le son d'une voix s'élevant soudainement dans la salle me force à mettre cette idée bien vite de côté. Étrangement familière et rassurante à fois, quoique marquer d'un soupçon de colère qui - à en juger par les regards qui s'échangent de droit à gauche - n'était pas un si bon signe. Les mains de Bernie disparurent aussi vite qu'elles s'étaient posées, de même quant à sa présence derrière moi, il s'éloignait doucement en direction d'un coin à s'y faire tout petit.

Monsieur… Je veux dire Majesté, je… J'étais… Je souhaitais un bon retour au valet. Rien de plus…

Un "bienvenue" un peu trop prononcée à mon goût. Mais cela n'était plus un réel problème soudainement. Moi ce qui me perturber au fond c'était la voix et ce soudain grade qui avait prit place dans la famille durant mon absence. Les yeux ses poses sur la silhouette à l'étudier longuement. D'abord, le style vestimentaire qui ne me disait absolument rien. Puis la couleur de cheveux qui avaient le don de me rappeler la mienne anciennement mais qui en fin de compte ne me manquait pas plus que ça. Pour finir sur les traits du visage. Traits qui, après quelques secondes d'hésitation, était bien loin de m'être méconnaissable. Je ne saurais décrire ce qui se déroule réellement en moi. C'était un mélange de tellement de choses qu'il en devenait compliqué d'y mettre les mots adéquats. Je devrais me sentir rassurer, heureuse et tout ce qui s'ensuit, mais je suis littéralement à l'autre bout du compte.

D'un bon, je me lève de ma chaise et m'approche de ce fameux “Roi” en quelques enjambés. Il y a rien à faire, même avec le temps je suis toujours aussi petite face à lui. Loin de moi l'envie de créer une scène devant tout le monde et de le rabaisser face à ses sujets - bien qu'il le mérite - je demande plutôt aussi calmement qu'il m'est possible de le faire :

Est-ce que je peux vous voir en privé… “Majesté” ?

L'accentuation sur son grade fut malgré-moi quelque peu sarcastique. Qu'on ne m'en veuille pas, dans cette histoire je ne suis qu'une pure victime. Une victime qui commence doucement à en avoir marre d'être prise pour une débile depuis, allez savoir combien d'ailleurs ! Sans demander mon reste, ni même son avis, je passe à côté et me dirige vers le bureau. J'ignore littéralement les salutations qu'on m'offre et les “bons retours parmi nous” pour ma mission, marchant droit devant sans m'arrêter. Non pas que je veuille réellement être désagréable, mais j'ai une multitude de question en tête qui m'empêche de penser à autre. Par commencer ? Je ne sais pas.

Je pousse violemment la porte, puis, une fois faite à la nouvelle décoration - assez moche soit dit en passant - je souffle un coup et par m'appuyer contre le bord de son bureau. Bras croisé, en le fixant longuement, je reprends depuis le début. Oui, sans un bonjour ni merde :

Alors non seulement tu es de retour en ville, mais en plus tu es désormais le Roi. Bien… Bien… Tu m'excuses de ne pas sauter de joie, je pense que j'ai loupé un chapitre ou deux quelque part. Comment dire… Est-ce que tu te fous moi par le plus grand des hasards ? Il me semble que j'ai un gros doute sur la question. Tu veux bien m'éclairer ?



© B I G B Y


darC.png






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Elementis
avatar

Silan ChesterRoi des ElementisMessages : 476
Date d'inscription : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Dim 16 Avr - 22:02

Se dire que je suis Roi, ça fait super bizarre. Entendre du "Majesté" et autres appellations à mon égard est tout aussi étrange. Mais parfois ça a du bon, comme maintenant, encore que... je suis pas totalement sûr que ça fasse une si grande différence. Même si je n'avais pas fait partie du Conclave, mon attitude aurait été la même ou presque. La différence, c'est sans doute que les gens vont avoir moins envie de me casser les pieds quand je montre les crocs comme ça, ou que j'aurais moins besoin de rouler des mécaniques pour me faire obéir. C'est... cool dans l'idée.

En tout cas Bernie change radicalement d'attitude et libère aussitôt Bloo avant de chercher à se faire oublier dans un coin. Mais j'ai pas la mémoire si courte et je le suis du regard, histoire qu'il retienne bien mes paroles suivantes.

Touche encore une fois Bloodyne sans son autorisation et tu auras affaire à moi.

Est-ce que ça suffira pour faire passer le message ? Pas sûr. On va dire que je fais le test et je verrai. De ce que j'ai entendu, ce type est assez volage et a tendance à jouer avec pas mal de filles, Elementis compris. Ca me dégoûte. Ya drague et drague, et autant je respecte les demoiselles avec qui je flirte, autant lui tient plus du gros porc avide de sexe qu'autre chose. J'espère me tromper, parce qu'avoir un gars comme ça dans ma famille me déplait, mais bon...

J'ai beau me concentrer sur Bernie, je ne peux pas fuir plus longtemps ma soeur et suis bien forcé de ramener mon regard sur elle alors qu'elle se lève et s'approche de moi. Je baisse un peu les yeux pour mieux la voir, parce que mine de rien elle n'a pas grandi en mon absence la pauvrette. En d'autres circonstances, je lui aurais volontiers fait la remarque pour l'enquiquiner, mais là... disons que c'est pas le moment. Suffit d'entendre l'intonation qu'elle prend pour dire ce foutu "Majesté" pour savoir que je suis dans la mouise.

Cela dit, pour le moment c'est du Bloo typique, alors je vais en terrain connu. D'ailleurs elle n'attend pas ma réponse pour filer vers mon bureau. Je me contente de hocher la tête, de jeter un dernier regard vers Bernie, puis la suis. Il ne nous faut pas longtemps pour entrer dans la pièce spacieuse, qui a vraiment grand besoin d'une décoration un minimum correct - il avait des goûts de chiotte mon prédécesseur purée. Je referme la porte qui a pris cher et m'arrête devant ma soeur, qui s'est appuyée contre le bord du grand bureau couvert de papiers. Je ne dis rien, sachant très bien que le couperet va tomber bien assez tôt. Une bonne inspiration et ça y est, elle se lance.

Pour le coup j'ai presque envie de rigoler et me frotte l'arrière de la tête dans un geste tellement familier et habituel. Et pourtant qui me semble tellement lointain.

Ca va être dur de t'éclairer vu que je suis pas une lumière, tu te souviens ?

Ca coûte rien de tenter un brin d'humour, non ? Non ? Bon ok c'est nul. Mais c'est du moi tout craché alors c'est bien.

J'avais pas spécialement prévu de me retrouver là à mon retour. C'est plus un concours de circonstances qu'autre chose. Et non, je me fous pas de toi.

Je baisse la main en soupirant un peu. J'ai pas spécialement envie de raconter les détails de ma mission qui ne concernent que moi. Et un mort. Mais faut bien que je lui explique un minimum le pourquoi de mon absence.

J'ai eu un problème durant ma mission qui m'a empêché de continuer à t'envoyer des lettres. Tu te doutes bien j'avais pas juste égaré l'adresse.

L'espace d'une petite seconde, le souvenir de cette foutu mission a du se voir dans le fond de mon regard, mais sortir une petite blague stupide suffit à chasser cette impression. En plus comme Bloo est furieuse, je pense qu'elle fera pas spécialement attention. En fin de compte, sa colère m'arrange. Le tout est de passer vite fait cette histoire de stupide mission et d'enchaîner.




Dernière édition par Silan Chester le Lun 17 Avr - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 520
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Dim 16 Avr - 23:25






Je ne sais pas ce qui est le plus merveilleux à apprendre d'un seul coup. Le retour en bonne et dû forme de son frère, ou bien apprendre son soudain poste qui le place au-dessus tout le monde et particulièrement au-dessus de moi ? L'un comme l'autre, la manière ne me plaît guère. Je me suis absenté trois semaines. Trois pauvres petites semaines, comment est-ce que j'ai pu rater autant de choses ? Comment est-ce qu'on a pu me laisser dans l'ignorance, non seulement sur le fait de son retour, mai à la fois sur l'arrivée d'un roi. Je suis Valet il me semble non ? Ce sont des choses que, accessoirement, je suis en droit de savoir. Mais ça, il semblerait que ce soit une option dont tout le monde se passe allègrement.

J'attends donc que tombent les explications. Lumière ou non, il faudra forcément qu'il trouve un moyen pour laisser sortir les mots adéquats à tout ça. Pour le moment j'écoute avec attentivement les maigres explications qu'il a à me fournir. Et au final je soupire en me pinçant l'arête du nez. Qu'est-ce que j'avais comme raison pour le manque de nouvelles de sa part ? La liste était tellement longue à vrai dire. Mais je dois bien avouer que le fait qu'il en oublie mon adresse faisant partie de celle-ci. Un brin stupide certes et pourtant tellement logique quand on le connaissait... Un simple concours de circonstances pour le reste hein ? Ce n'est pas un peu gros comme excuse ?

Je me suis fait un sang d'encre. J'ai imaginé le pire ! Franchement te perdre une nouvelle fois est bien la dernière chose que j'aurais pu supporter. Tu ne peux pas seulement me dire que par le plus grand des hasards quelqu'un t'a accorder ce poste ! Ça ne s'offre pas comme cela au premier crétin qui passe par-là.

Et pourtant, il y en avait beaucoup des crétins qui composait cette famille. Cependant, ils étaient tout de même mûrement étudiés avant d'offrir une telle opportunité. Mais passons. Là n'était pas le problème majeur. Je me décolle du bureau pour m'en rapprocher. Qu'est-ce que j'aurais fait moi si on m'avait annoncé de but en blanc que sa mission avait mal tourné et qu'il ne reviendrait jamais ? J'aurais réellement perdu tout ce qui pouvait me rester en tant que famille. Je l'ai vécu une fois ce n'est pas pour le revivre tous les ans. De ce fait, jouer ainsi à cache sur son retour me blesse plus que ça ne me met hors de moi.

Je t'en veux pour être parti et pour revenir encore une fois sans même prévenir. Passer à la maison et dire “hey je suis rentré” ça t'aurait pris quoi, hein ? Cinq minutes à tout casser. Pourquoi il faut toujours que ça se passe comme ça avec toi, pourquoi est-ce que je n'ai pas le droit de connaître la vérité directement au lieu de me faire poireauter à penser que tu es peut-être mort ! Tu crois que je tiens à enterrer ton cadavre ?

La tenue noire. Le cercueil, les derniers mots avant que celui ne soit enterré dans le sol. Non vraiment, hors des questions de vivre cela perpétuellement.

Bordel ça fait deux ans Sil'. Deux ans. C'est tout ce que tu as à me dire. Tu ne crois que j'en mérite un peu plus ? Ne serait-ce que des excuses et… Et… Me prendre dans tes bras ! Je mérite au moins ça non…

Au moins, c'est la moindre des choses après deux années ?
En tout cas c'est ce dont j'ai besoin avant de commencer à craquer. Ce serait con de pleurer avant d'avoir fini mon sermon.

© B I G B Y


darC.png






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Elementis
avatar

Silan ChesterRoi des ElementisMessages : 476
Date d'inscription : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Dim 16 Avr - 23:53

Bon mes super blagues n'ont pas eu un super effet vu le soupir de ma soeur, mais en même temps ça m'aurait étonné qu'elle éclate de rire, me fiche une tape dans le dos, et tout est bien qui finit bien. Remarque si elle me faisait ça un jour dans de telles circonstances, je crois que je flipperais comme pas possible. Ca serait tellement pas... elle.

Je rentre un peu la tête dans les épaules tandis que l'explosion finit par retentir. Ouais, je peux comprendre qu'elle se soit hyper inquiétée et qu'elle ait imaginé le pire. J'aurais fait pareil à sa place sans l'ombre d'un doute. Et j'me suis mal exprimé, j'ai intérêt à corriger ça avant que ça devienne une affaire d'état Elementis.

Nan mais je veux dire que c'était pas prévu. Enfin pas à ma connaissance. C'est mon remplaçant qui a trouvé que je pouvais faire l'affaire. Il m'a proposé au vote et, me demande pas comment, c'est passé comme une lettre à la poste. Ca doit être mon charisme naturel.

Je fais mine de bomber le torse pour illustrer mes propos, mais ça dure pas longtemps. Elle continue de s'exciter, et je peux clairement pas lui donner tort. J'aurais dû au moins passer la voir, mais... j'avais juste pas pu. Et même si je peux prétendre que j'étais surchargé de travail avec mes nouvelles fonctions, ça empêchera jamais quelqu'un d'aller annoncer son retour à sa soeur. Ouais je sais, j'suis un gros naze parfois.

Je préfère rester silencieux et attendre qu'elle termine. Et vu la façon dont elle se tient, dont sa voix encore fière menace de flancher, je comprends très bien qu'elle risque de craquer. Pour le coup je trouve que toutes mes raisons de ne pas avoir été la voir tout de suite sont vraiment débiles. Je m'avance vers elle et, espérant ne pas m'en prendre une - ou en tout cas pas tout de suite, parce que ça viendra sûrement après - je lève les bras pour l'entourer délicatement et la serrer doucement contre moi, sans rien forcer. La tête juste au dessus de la sienne, je soupire un peu.

Je suis désolé Bloo. Vraiment. J'ai juste... pas eu la force de venir te voir. C'est pas vraiment une excuse mais c'est la vérité.

Je suis très lâche, que veux-tu, j'y peux rien. C'est dans ma nature semble-t-il. Et même encore j'essaye de noyer le poisson sans donner plus de détails, parce que c'est douloureux. Mais ça l'est aussi pour elle, je le comprends bien. Et j'ai pas envie qu'elle souffre. C'est même la dernière chose que je veux, et c'est une des raisons qui font que j'accepte de jouer au Roi : avec ce pouvoir, je devrais pouvoir mieux la protéger. Elle mérite une explication plus crédible, ou du moins plus précise. S'il y a bien une personne qui a le droit de savoir, c'est elle. D'ailleurs je doute le dire à quelqu'un d'autre. Je ferme un instant les yeux, appuyant mon menton sur le haut du crâne de Bloo.

J'ai été... coincé pendant 6 mois. Je ne pouvais rien faire sinon subir, alors... tu comprendras qu'envoyer une lettre n'était pas vraiment au programme.

Ouais, parler de torture, c'est au dessus de mes forces. Faut pas non plus exagérer. Et j'ai besoin de jouer ce rôle de rigolo pour atténuer un minimum la dureté de la réalité. Parce que j'ai pas envie de susciter de la pitié, surtout chez Bloo. Et j'ai pas non plus envie qu'elle sache précisément ce qui s'est passé. Je peux faire l'effort de lui expliquer les gros titres, lire l'article complet... non. Peut-être un jour, mais pas maintenant.




Dernière édition par Silan Chester le Lun 17 Avr - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 520
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Lun 17 Avr - 3:39

attend un peu avant d'enchaîner, que je me réveille vers midi Razz







Je n'ai pas envie de fondre en larmes. Mais, plus je me retiens, plus ça devient compliqué. Il y a des jours où je me demande quand est-ce qu'une situation pourra être à l'opposer des cris et des pleures. Quand est-ce que je pourrais me dire que si je suis actuellement en train de fondre en larmes ce n'est rien de plus que pour de la joie et non son contraire. C'est loin, tellement loin d'arriver, que c'est presque débile de l'espérer.

J'ai retrouvé mon frère et pourtant la première chose qui m'est venue à l'esprit c'est de l'incendier littéralement sans chercher à comprendre quoi que ce soit. Ni même sans vouloir prendre le temps de demander ce que je désirai tant depuis des lustres. Un simple câlin. De quoi me m'assurer qu'il soit réellement présent à mes côtés, tout comme le fait que cela me manquer tout simplement depuis toujours. Je ne suis pas la plus affective du monde, encore que l'on pourrait dire que cela s'améliore avec le temps, mais quand j'en ait réellement besoin, c'est compliqué de le nier. Alors, quand ses bras finissent par m'entourer, j'arrête la lutte. Mes mains s'accrochent au bas de son haut pour ne pas le lâcher, puis, quelques larmes coulent légèrement en allant s'incruster dans ses habits. Quant aux autres je les sèche rapidement du revers du bras. Il fallait que cela sorte au moins une fois.

D'une oreille j'écoute, ses excuses en premier. Je ne sais si je dois les accepter ou non et je ne fais que hausser les épaules. Qu'importe, ce qui était fait est fait. Et maintenant il était enfin de retour à la maison, n'était-ce pas le principal ? Les explications en bonne route, c'est finalement une fois les raisons de son absence par lettre entendue que je me détache pour l'observer longuement. Six mois à se retrouver coincés, mais dans quelle circonstance exactement ? Les bonnes pouvaient littéralement être exclues, mais fallait-il pour autant craindre le pire ? Devais-je m'imaginer des séquelles quelconque et autres traumatisme ? Ce serait le comble niveau surpris. En fin de compte, mon poing vient s'abattre d'un coup contre son épaule, pour une fois que je ne vise pas le visage, il n'en reste pas moins des plus tendre. Cette histoire m'inquiète, mais je ne sais comment transmettre cela autrement que de cette manière.

Il ne fallait pas accepter la mission, je te l'avais dit, mais tu ne m'écoutes jamais !

Pourquoi est-ce qu'on ne m'écoute jamais quand j'ai raison hein ? Franchement, je sais que cela peut-être rare, mais quand c'est le cas, il arrive que cela évite pas mal ennuis à suivre. Mais, ça tout le monde s'en moque de toute manière, un peu comme tout le reste en général au fond.

Je n'ai pas arrêté de demander des nouvelles de toi quand je n'en avais plus. J'ai même harcelé l'ancien Roi pour qu'il me donne des informations sur ta mission. Mais rien à faire, le vieux savait garder les secrets correctements.


Un café pour lui tirer les vers du nez ne fut guère suffisant. Mais au moins j'avais tenté ma chance avant que ce ne soit trop tard. Personne d'autre que lui ne pouvait répondre à ses questions. Un secret tellement bien gardé qu'il l'a littéralement emmené dans sa tombe avec lui. Ce fut un grand homme d'honneur et de parole, à cela on ne pouvait nier l'évidence. Son plus gros bémol était bien de se mêler de ce qui ne le regarde pas. Mais ça, ce n'était que les petits détails sans importance.

Même maintenant en tant que valet, on me met toujours à l'écart quand ça te concerne. Je suis toujours la dernière au courant. Si tu penses que c'est la meilleure chose à faire pour me protéger, tu te trompes. Cela ne fait que me sentir faible et inutile. Alors, arrête de me mettre de côté. Je ne suis plus la petite-fille de neuf ans qui a peur de tout et qui a besoin de ses frères pour veiller sur elle. Aujourd'hui c'est moi qui veille sur les autres. Et, je suis suffisamment grande et bien plus robuste que tu ne le crois, pour encaisser.

J'ai eu le temps d'en voir, d'en subir et d'en connaître de toutes les couleurs depuis le début. Je pense être assez rôder et avoir les nerfs bien trempé pour gérer les nouvelles. Du moment qu'elles ne sont pas synonymes de mort s'entend. J'ai vécu bien plus de choses qu'il ne pourrait l'imaginer, je suis passée entre les mains d'une psychopathe qui a bien failli avoir ma peau, je veux dire à partir de là, peu de choses m'effrayent. Je sais qu'il veut bien faire, que, quoiqu'il arrive, il restera toujours le grand-frère qui prend soin de sa petite sœur. Mais ce n'est pas non plus un drame de se reposer de temps à autre sur les épaules de celle-ci. Ni même de laisser prendre la relève et de protéger à son tour. Néanmoins, je pense que c'est le fait d'avoir toujours été élevée comme ça, ça ne risque pas de changer d'aussitôt. Je pose une main délicatement sur sa joue, que je le veuille ou non je ne pouvais rester indéfiniment en colère contre luia et, prends cette fois le temps de réellement l'observer. Il était si divergent et si peu à la fois, il semblait y avoir tant de choses qui passaient entre la lueur de ses yeux que je n'aurais pu les décrire une à une. Deux ans. Mais qu'est-ce qui s'était passé ?

Tu es différent et pas seulement ta couleur de cheveux. Tu peux jouer les durs si cela t'amuse, mais ça ne prendra pas avec moi, je te connais par cœur. Même si là j'ai l'impression de ne pas te reconnaître entièrement... Qu'est-ce qui t'est arrivé … ?


©️ B I G B Y


darC.png






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Elementis
avatar

Silan ChesterRoi des ElementisMessages : 476
Date d'inscription : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Lun 17 Avr - 8:42

Je resserre un peu mon étreinte sans pour autant la brusquer quand je sens ma soeur se lâcher. Ca m'impressionne dans un sens et me désole dans l'autre : elle au moins en est capable. Moi... je crois pas. Peut-être que ça vient de notre différence de sexe. Il paraît que les filles ont le droit de pleurer, pas les garçons. C'est tellement macho et con, mais en même temps vrai. On a été élevés comme ça, comme n'importe quelle famille je suppose, et même si on a nos particularités on s'est forgés par rapport à ça. Ou alors c'est simplement que je veux pas l'inquiéter davantage. Je préfère garder l'image du grand frère protecteur et sûr de lui, fiable, qui sera toujours là pour l'aider. Enfin... en dehors des missions. Ouais non en fait ça craint comme concept, j'arrive pas à le tenir.

Une fois que j'ai plus ou moins craché le morceau, je rouvre les yeux tandis que Bloo se dégage pour mieux me regarder, cherchant sans doute à comprendre les détails que je ne veux pas lui donner. C'est justement cette observation que je voulais éviter, mais faut croire que je suis vraiment pas doué. Tant pis, j'ai plus vraiment le choix maintenant. J'attends la sentence, et elle se matérialise sous la forme d'un point qui vient me cogner l'épaule, m'arrachant un faux cri de douleur.

Heeeeey je reviens de mission moi aussi, je suis encore fragile ! Et franchement, en tant qu'As, tu me vois refuser une mission donnée par mon Roi en personne ?

Déjà en tant que n'importe quel Elementis, je n'aurais pas dit non, mais en tant qu'As encore moins. Si un Roi ne peut pas compter sur son bras-droit, surtout pour une mission particulièrement difficile, alors à qui peut-il se fier ? Je savais très bien que ce serait dangereux et que j'allais galérer, c'est bien pour ça que je n'ai pas dit quel était mon objectif réel à Bloodyne. Elle se serait bien trop inquiétée, pire que maintenant. Si c'est possible.

Pour le coup je ne peux pas m'empêcher d'avoir un léger sourire au coin des lèvres alors qu'elle avoue avoir harcelé Sephiroth pour en savoir plus. Mais l'animal avait tenu bon, ce qui ne m'étonne pas. On pouvait sûrement lui reprocher plein de trucs, mais il savait garder les secrets. Peut-être aussi parce que s'il lui avait dit, Bloo l'aurait littéralement pulvérisé... ? Qui sait. Enfin le souci actuellement c'est que ma soeur s'imagine être toujours à l'écart et jamais au courant des choses. C'est faux, mais en même temps je peux pas lui donner totalement tort encore une fois. Faut dire que ces dernières années ne jouent pas en ma faveur.

Cette mission était trop importante pour que d'autres personnes la connaissent. Et que tu sois au courant n'aurait rien fait à part t'inquiéter davantage. Tu me fais si peu confiance que ça ?

C'est un peu mesquin de ma part, mais en même temps c'est vrai : est-ce qu'elle me croit tellement nul au point de pas réussir une mission ? Certes j'ai failli y passer, mais c'est le lot de tous les Elementis sur le terrain. Si ma propre soeur ne me fait pas confiance, quel bien piètre Roi je vais faire. Bloo continue, prétextant qu'elle n'est plus la petite fille de notre enfance. Pourtant dans un sens... si. Et elle le sera toujours. Même si je sais très bien qu'elle est redoutable - je l'ai déjà vu à l'oeuvre en combat - elle reste ma petite soeur que je dois protéger. Ce qui est un peu ironique sachant qu'elle est Valet désormais, et donc censée me protéger moi... la bonne blague.

Tu es loin d'être faible, je suis bien placé pour le savoir avec tous les coups que tu me donnes. Mais c'est pas une raison pour t'exposer inutilement. Je veux pas te mettre de côté, juste t'éviter des dommages collatéraux. Tu peux sans doute protéger mon corps d'une attaque, pas mon coeur. Et il tomberait en miettes s'il t'arrivait quelque chose, surtout à cause de moi.

La vérité en toute simplicité. J'en ai rien à secouer de morfler, de finir en morceaux, ni même d'être à nouveau... coincé. Mais si c'est Bloo qui prend à ma place alors qu'elle n'a rien fait, non. Ca je le supporterais pas. Clairement. Je pense que si ça devait arriver, je perdrais le peu de joie qu'il me reste. C'est bien pour ça que je suis prêt à tout désormais pour empêcher ça, quitte à tuer de sang froid la moindre menace, aussi anodine soit-elle. Ou quitte à torturer moi-même quelqu'un. Ca me détruirait sûrement encore un peu plus, mais ça m'est égal, tant que ça me permet de protéger ma famille, et surtout ma soeur.

Quelque chose me dit que mes pensées sont plus ou moins trahies par mon visage quand je sens la main de Bloo sur ma joue. J'entends d'ici ses pensées inquiètes tandis qu'elle doit se demander encore une fois ce qui s'est passé, ce que je suis aujourd'hui. Je laisse mes bras retomber et secoue un peu la tête. Je comprends qu'elle s'inquiète, mais je ne peux pas tout raconter. Pas encore. Et je sais qu'elle ne lâchera pas le morceau tant qu'elle ne comprendra pas ça, alors... Mieux vaut jouer franc jeu autant que possible.

Je peux pas t'en parler. C'est pas que je veux pas, juste que... c'est au dessus de mes forces pour le moment. Lorsque ça changera, tu seras la première et sans doute la seule à qui je raconterai. Mais pour l'instant, j'ai besoin de temps.

Je lui rends son regard, le mien probablement à des milles de ce qu'il a toujours été avant cette mission. Je ne peux pas fondre en larmes ni avouer clairement ce qui s'est passé. Et en tant normal, je ne peux pas non plus le montrer. Mais là c'est Bloo, et je lui dois bien ça. Si je ne lui raconte pas, tout au plus j'arrive à lui montrer ce que mes yeux ont eux-mêmes vu et vécu. Et quelque chose me dit que ça ne doit pas être très joli à voir, surtout alors que les souvenirs me reviennent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bloodyne ChesterMessages : 520
Date d'inscription : 08/08/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Lun 17 Avr - 16:51






Je le voyais clairement, autant dans son regard que dans son attitude. Il y avait là beaucoup de choses qui n'étaient plus les mêmes qu'avant son départ. J'aimerais me dire que c'est la faute au temps perdu. Deux ans c'est long sans se voir. Et puis, s'il a dû prendre le rôle de quelqu'un d'autre jour et nuit, celui-ci à finit par s'ancrer en lui. Pourtant, cela semblait être bien plus que ça, si ce n'est pire que ce que je ne pouvais l'imaginer. Il s'était déroulé quelque chose durant ce laps de temps sans nouvelles. Mais quoi ? Est-ce que j'avais réellement envie de savoir au fond, est-ce que cela pouvait me faire peur où me dégouter en sachant que cela provenait de mon propre frère ? Moi-même je n'étais pas très sûr de la réponse.

Malgré ça je pouvais au moins me sentir rassurer dans le sens où me mettre à l'écart n'était pas l'intention première, ou du moins par directement. Cependant, j'avais accepté la place de Valet est tout ce qui allait avec. J'étais le bouclier du roi que cela lui plaise ou non. Certes ce n'était que son corps que je pouvais protéger, mais il en était de même si l'inverse été présent. Le voire s'effondrer après un coup mortel, ce serait horrible. La poisse nous cours après et, ceci finira très certainement par devenir inévitable à un moment donné, en particulier nos postes désormais. Mais d'ici-là, j'espère avoir eu l'occasion d'avoir une belle et longue vie.
Ma main finit par retomber le long de mon corps. Rien ne sert d'insister davantage alors qu'il s'en remet à peine.

D'accord. Quand tu seras prêt. J'attendrais d'ici là. Mais s'il te plaît ne me laisse plus de côté. C'est tout ce que je demande.

Qu'on arrête de vouloir me protéger constamment, je peux en faire de même sans soucis. Après tout, je ne suis pas la seule qui en ai besoin. Le monde ne tourne pas autour de moi et de base je n'aime pas être le centre de l'attention alors bon.
Je dépose finalement une bise sur sa joue, l'atmosphère trop morose a besoin de disparaît quelque temps, tout comme le sujet en lui-même.

Je suis quand même contente que tu sois rentré. Tu m'as terriblement manqué. Et, la prochaine fois que tu pars en voyage, pense au moins à moi. Je n'ai pas bougé depuis un bon moment.

Échapper quelque temps à Quederla et ses ennuis je ne dis pas non. Même pour faire une mission à l'étranger. Néanmoins, il y aurait quand même beaucoup de choses qui finiraient par me manquer en l'espace de peu de temps. Je fais un demi-tour et contour le bureau qui est devenu le sien. Je tire un peu la chaise et m'installe dedans en prenant mes aises. C'est l'avantage d'être la petite sœur du Roi. À moins qu'un autre membre ne rentre, j'ai tout de même moins de risques de me faire engueuler. Et puis j'ai toujours voulu faire ça au moins une fois dans ma vie.

Alors, te voilà Roi maintenant. C'est étrange, j'avais déjà du mal que tu sois mon supérieur en tant que As mais là… ça fait beaucoup d'un coup. Je ne suis pas sûr d'arriver à t'appeler “Majesté” c'est beaucoup trop me demander je crois.

Peut-être parce que c'est mon frère et que le respecter entre frère et sœur est mort . Ou tout simplement parce que cela fera une bonne raison de l'embêter. Quoi qu'à mon avis c'est plus les autres membres du conclave que cela risque réellement de perturber. Le manque de respecter à de fortes chances de me faire remonter les bretelles. Trêve de plaisanteries, je me souviens qu'à la base j'avais tout de même un peu de paperasse qui m'attendait. Et après réflexion, ce ne serait surement pas plus de mal de passer directement par le Roi en personne.

Techniquement je dois faire mon compte rendu auprès de Monsieur le casse-pied de service. Mais, comme je sais qu'il ne m'aime pas, il ne va pas apprécier les nouvelles. Donc je me dis qu'en bon roi et bon frangin, tu seras plus clément, n'est-ce pas ?


© B I G B Y


darC.png






 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi des Elementis
avatar

Silan ChesterRoi des ElementisMessages : 476
Date d'inscription : 10/07/2014


MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   Lun 17 Avr - 17:25

En fin de compte, même si les mots sont importants, je pense que c'est davantage mon regard qui parle à Bloo. Si je m'étais contenté de raconter d'un air dégagé ou fermé, ça n'aurait sûrement pas eu le même effet. Alors que là, sans entrer dans les détails, il lui suffit d'avoir un aperçu du gouffre qui s'est ouvert en moi pour comprendre un minimum la situation. Ou au moins envisager que ces 6 mois n'ont pas été une partie de plaisir, pour utiliser un bel euphémisme.

Bien sûr je peux imaginer que ça l'inquiète davantage, mais à part lui dire franchement que je ne suis pas prêt à en parler maintenant, je suis coincé. Et si elle insiste, essaye de me forcer, je risque soit de me renfermer, ce qui serait la meilleure chose à bien y réfléchir, soit de venir violent et de la foutre dehors, ce qui n'est pas une bonne idée. Quand un animal est blessé, on lui fout la paix et on se casse, on continue pas à le harceler, sinon il finit par se défendre jusqu'à la mort. C'est un peu le même principe je crois.

Bloodyne n'est pas stupide, et je me suis vraiment montré à elle. Je peux pas faire mieux et... finalement elle comprend. Je relâche mon souffle que j'avais retenu sans même faire attention. Moi, tendu ? A peine. Je souris un petit peu, sans joie réelle dans les yeux.

Merci Bloo. Et promis, je ferai de mon mieux pour t'embarquer dans mes missions, aussi suicidaires soient-elles.

Je rigole un peu alors qu'elle me fait une bise. Ca détend l'atmosphère ultra lourde qui s'est installée entre nous. Le genre que j'aime pas du tout, et elle non plus à mon avis. Je crois pas que je referai de missions avant un moment, j'suis plutôt censé en donner, mais bon si jamais ça arrive je demanderais à Bloo de m'accompagner. Et je m'arrangerai pour que ce soit un truc tranquille. Espionner un gars à Hawaï par exemple. C'est bien ça.

Le sujet à priori réglé pour le moment, madame prend ses aises et va squatter mon fauteuil. Pfeu j'suis sûr que Sephiroth l'aurait jamais laissé faire ! Mais en même temps je me vois mal jouer au Roi avec elle. C'est trop bizarre. Et je me demande d'ailleurs ce que va donner durant les réunions du Conclave... est-ce que je dois la traiter comme un Valet ? Enfin ouais, bien sûr, elle en est une maintenant, mais c'est aussi et avant tout ma soeur. Va nous falloir un temps pour nous habituer. Et nous mettre d'accord aussi sur comment gérer ça.

Je rigole un peu avant de m'étirer longuement le dos en levant les bras.

J'avoue que c'est très bizarre. Après j'ai demandé à personne de me donner du "Majesté" alors à partir du moment où ya du respect ça me convient, j'oblige à rien. Même si j'suis certain que yen aura plein pour insister sur ce stupide mot.

Je peux pas non plus les blâmer, puisque je faisais pareil avec Sephiroth. Encore que, je préférais dire "Mon Roi" que "Majesté". Je sais pas pourquoi, j'ai toujours trouvé la première formulation plus... intéressante. Elle reconnait davantage l'autre comme son Roi, un supérieur digne de confiance. Enfin c'est que mon avis. Dans tous les cas, qu'on utilise mon prénom ou mon nom suffisait amplement.

Le tout est d'arriver à se coordonner. Autant entre nous, ça m'est égal, c'est même relaxant quelque part, mais en mode officiel vaut mieux faire des efforts. En As je m'en fichais, yavait le Roi pour compenser, mais maintenant... Si je veux être un minimum efficace, j'ai intérêt à être crédible.

C'est l'inconvénient d'être le plus haut de la hiérarchie. C'est con mais je sais très bien que c'est vrai : je peux plus me permettre de jouer totalement à l'abruti fini, même si en réalité j'ai toujours été plus qu'efficace. Je dois répondre à l'image du Roi sérieux et respecté. Voire cruel et prêt à faire ce qu'il faut pour la famille. Je sais pas vraiment si mes pitreries vont vraiment me manquer... au final le poste convient plutôt bien à mon nouvel état d'esprit général. Le tout est que Bloo joue le jeu, et... en fait je me fous complètement du point de vue des autres. Ce que je crains, c'est de perdre le contrôle en quelque sorte et de me retrouver à la remettre à sa place durement, chose que je n'aurais jamais faite avant. Et que je suis tout à fait capable de réaliser maintenant afin de consolider mon pouvoir sur les Elementis. J'ai pas envie d'en arriver là. Et je me garde bien de lui expliquer.

Je rigole encore un peu alors qu'elle parle de mon pauvre As qui m'a pourtant tellement bien aidé jusqu'à maintenant. Je sais pas comment je ferai le jour où il sera plus là. Est-ce que Bloo pourrait prendre sa place ? Hum... je sais pas. Rien que l'idée me fait frissonner en fait. Brrrr.

Je vois pas d'où tu sors l'idée qu'il ne t'aime pas. Il est très sympa pourtant. Mais tu tiens à me faire ton rapport en personne, vas-y. Autant commencer à travailler ensemble tout de suite. Qu'est-ce que tu as fait de si grave qui nécessiterait ma clémence hum ?

Si je me souviens bien, elle devait espionner un Elementis soupçonné d'être un traître ou du moins d'avoir un comportement louche pour les Elementis. Rien de bien méchant en somme. A moins qu'elle n'ait détruit tout le quartier où le type se trouvait parce qu'elle avait mangé une barquette de radis. Riez pas, c'est tout à fait possible.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles, toujours des retrouvailles [Silan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2017-