Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Où étais-tu pendant un an ? Et que fais-tu aujourd'hui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 73
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Où étais-tu pendant un an ? Et que fais-tu aujourd'hui ?   Lun 22 Mai - 23:45



logo





Nom : Midford
Prénom(s) : Abbygaëlle, Lenalee
Né le : 27/05/1983 à Quederla
Groupe Sanguin : AB
Famille : Aucune
Antécédents médicaux familiaux : Alcoolisme, violence, suicide, bipolarité.
Personne à contacter : Baelfire Gold, Quederla
La patiente n'est pas de nature bavarde et attend qu'on lui pose des questions pour y répondre plutôt que de lancer une conversation. Il est compliqué d'évoquer son passé puisqu'elle préfère détourner la conversation et évite surtout le sujet de ses parents ; elle a grand respect pour son frère qu'elle idolâtre et continue de parler de lui au présent malgré le décès de celui-ci survenu en Mai 2019.

La patiente aime que l'on parle d'elle et il s'agit du sujet le plus facile à aborder ; elle alterne avec des phases de délires durant lesquelles elle parle  magie et de guerre durant lesquelles elle peut devenir agressive si on refuse d'admettre qu'elle a raison et des phases calmes où son rapport à la réalité redevient normal, parlant de son travail qui était journaliste.

Elle dit aimer l'argent et l'attention que l'on peut lui octroyer ainsi qu'entrer dans la vie privée des personnes pour pouvoir déterrer de profonds secrets. Mademoiselle Midford dit aussi qu'elle sait garder sa vie privée et sait faire en sorte que ses secrets ne soient pas révélés ; elle ne parle très peu aux autres patients ou l'équipe médical et avoue avoir la phobie des hommes.
Il est compliqué voire impossible d'apprendre la vie de la patiente puisqu'elle s'enfermait dans un mutisme complet lors des premières séances pourtant au fur et à mesure des séances, il a été possible d'apprendre l'enfance de Mademoiselle Midford. Née d'une infidélité en même temps que son frère jumeau, leur père (non biologique) a su se montrer violent jusqu'à tuer leur mère et faire subir de mauvais traitement aux enfants ; la patiente révèle ainsi avoir été séparée de son frère et enfermée dans le grenier tandis que celui-ci était dans la cave. A l'âge de 10 ans, la patiente et son frère ont été réunis avant de trouver le courage de s'enfuir et d'assassiner leur père ; son frère s'est retrouvé à l'hôpital psychiatrique pendant plusieurs années tandis que Mademoiselle Midford a été en famille d'accueil, elle n'en garde pas de bons souvenirs et va même avouer qu'elle s'enfuyait pour retrouver son frère à l'hôpital.

Son adolescence est assez floue et elle explique simplement avoir été recueillit par une femme qui a prit soin d'elle avant de retrouver son frère à la mort de cette dernière, celui-ci travaillant désormais aux pompes funèbres, il s'est occupé du corps. Mademoiselle Midford explique que durant cette période, elle est entrée dans un clan nommé Domae et qui, dit-elle, sont capable d'invoquer des animaux pour se battre contre un ennemi nommé Elementis qui eux sont capable de contrôler des éléments. Elle dit avoir des grenouilles empoisonnées et que son frère utilisait le venin de ses grenouilles pour fabriquer différents poisons.

Son frère est décédé au mois de Mai 2019 d'une crise cardiaque, la patiente a été la première à le découvrir mais il était déjà trop tard pour pratiquer le massage cardiaque ; elle se dit effondrée et anéantie de cette perte. C'est à ce moment-là qu'elle dit avoir perdu confiance en elle et qu'elle s'est tournée vers Monsieur Gold, qu'elle nomme Ténébreux et qu'elle décrit comme un être fourbe, mesquin et doué d'une magie surpuissante.
Lorsque la patiente est arrivée le 7 Juin 2019, elle ne semblait pas être au courant de ce qui l'attendait à son arrivée et a résisté jusqu'à ce qu'on lui administre un calmant. Mademoiselle Midford s'est enfermée dans un mutisme complet, elle ne parlait pas et regardait droit devant elle jusqu'à la fin de la séance ; elle ne voulait même pas dire comment elle allait. Les séances duraient deux heures et malgré les conversations lancées, la patiente ne fait aucun geste qui pourraient trahir une émotion. Mademoiselle Midford ne parlait pas non plus à l'équipe médical ni aux autres patients, elle se mettait à part lors des déjeuners et restait dans un coin de la pièce, en silence lors des heures de jeux.

Le 16 Août 2019, la patiente se décide enfin à parler. D'abord en répondant petit à petit aux questions posées avant d'oser se lancer pour développer un sujet, c'est ainsi qu'en deux semaines il est possible d'apprendre que son frère jumeau est décédé au mois de Mai, avant son départ pour l'Angleterre. Elle exprime ainsi l'envie d'avoir une nouvelle vie et de redémarrer à zéro dans un pays qu'elle ne connait pas ; pourtant, il est possible de remarquer qu'elle ne regarde pas le psychologue dans les yeux, son regard est fuyant quand elle répond à une question. Mademoiselle Midford parle un peu plus à l'équipe médical mais seulement à un personnel féminin.

Le 30 Août 2019, la séance s'est déroulée avec une psychologue qui a accepté de la prendre pour une deux heures afin de pouvoir observer un changement de comportement. On remarque aussitôt que Mademoiselle Midford répond plus facilement aux questions de la psychologue et entame plus rapidement la conversation avec, son regard n'est plus fuyant et elle accepte de la regarder dans les yeux. Le passé est toujours un sujet douloureux a aborder mais on apprend pour la première fois le rôle du père dans son histoire, homme violent et alcoolique, elle raconte qu'il a tué sa mère quand elle avait 5 ans avant d'être séparée de son jumeau pour être enfermée dans le grenier. Après cette séance, l'équipe médical s'est réunie pour diagnostiquer une androphobie importante et que c'est pour cette raison qu'elle refuse de s'approcher des hommes et qu'elle est mal à l'aise en présence du psychologue.

Le 10 Septembre 2019, une thérapie cognitivo-comportementale a été entamée avec la patiente. Nous lui avons expliqué le déroulement de la thérapie et que nous avancerons à son rythme ; nous avons donc parlé de son rapport avec son père durant son enfance ainsi que de la mort brutale donnée par son frère. Concernant ce dernier, elle en parle avec beaucoup de douceur et le complimente beaucoup, il était un protecteur pour elle et on se rend compte à travers ses mots qu'elle n'en a jamais eu peur ; bien au contraire, elle se reposait sur lui dans ses moments de peurs.

Le 25 Septembre 2019, en même temps de la thérapie que nous continuons de faire, nous évoquons les moyens qu'elle a mit en place pour éviter les hommes dans sa vie et sa carrière. La patiente explique donc qu'elle est dégoûtée en présence masculine et est mal à l'aise, elle fait donc en sorte de s'éloigner des hommes et c'est à ce moment-là que le délire est apparu. En parlant de sa période d'adolescence, on se rend compte que la patiente s'est enfermée dans un monde de magie pour échapper à une réalité trop brusque et douloureuse afin de pouvoir garder un contrôle sur elle-même et le monde ; elle dit pouvoir "invoquer" de petites grenouilles empoisonneuses tandis que son frère avait la capacité de "maîtriser" le poison. Mademoiselle Midford explique qu'elle continue d'"invoquer" ses grenouilles quand on lui demande si elle le fait dans l'enceinte de l'établissement.

Le 27 Septembre 2019, Mademoiselle Midford s'est révélée violente lorsque le nouvel infirmier a voulu lui donner ses médicaments. Refusant d'abord dans un premier temps qu'on s'approche d'elle, la patiente a décidé de s'en prendre à l'infirmier en l'assommant avec la chaise du salon avant de griffer et mordre l'équipe qui tentait de la calmer. Quand on évoque avec elle cette réaction, elle explique ne pas se souvenir d'une telle agression ; des examens de mémoire révèlent qu'elle est intacte et ces absences sont à surveiller.

Le 10 Octobre 2019, aujourd'hui, nous décidons d'aborder sa relation avec son frère qu'elle décrit fusionnelle. Lui seul était capable de la comprendre et de la protéger, elle décrit avoir été anéantie, seule quand elle a retrouvé le corps de son frère dans sa boutique ; pourtant un détail étrange est qu'elle continue de parler de lui au présent, comme si il était toujours là alors qu'elle sait qu'il est décédé. Cette mort soudaine lui a fait ressentir une grande angoisse, la peur de se retrouver de nouveau seule et c'est pour cette raison qu'elle dit s'être tournée vers les Ténèbres. Le nom de Baelfire Gold (la personne qui nous a contacté pour l'internement) lui a fait comme un choc et quand on essaye d'en apprendre plus sur cette personne, elle refuse d'en dire plus.

Le 3 Janvier 2020, malgré les périodes de Noël et les progrès, on se rend compte que Mademoiselle Midford n'avance pas et qu'elle reste toujours au même niveau. Refusant toujours que des hommes l'approchent, il semble que seul le psychologue arrive à la faire parler et la mettre en confiance ; ses délires de magies reviennent assez souvent et ses pertes de mémoire sont fréquentes. Pourtant, il y a bien longtemps qu'il n'y a pas eu d'épisodes violents grâce aux médicaments que nous lui avons prescrit ; elle refuse toujours autant de se prêter aux activités proposées et préfère rester seule la journée à observer les autres patients plutôt que de se joindre à eux.

Le 27 Janvier 2020, le changement de thérapie ainsi que de médicaments ont l'air de l'aider à garder les pieds sur terre. Elle parle de moins en moins de délire de magie et d'animaux qu'elle dit capable de contrôler, Mademoiselle Midford se trouve plus réceptive à la psychanalyse qui a révélé un complexe d’œdipe mal résolu avec un Ça qui brise le rapport à la réalité et empêche ainsi la patiente à avoir conscience de ce qui l'entoure. Un travail sur le Surmoi est donc important à faire afin de retrouver un équilibre dans l'appareil psychique.

Le 23 Février 2020, la patiente semble aller mieux et le nombre de séance peut ainsi diminuer passant d'une séance de deux heures tous les jour à une séance de deux heures deux fois par semaines. Elle dit se sentir mieux, les absences et les crises semblent moins fréquentes, la patiente commence même à accepter des hommes dans l'équipe médical ainsi qu'à se prêter aux activités avec les autres patients. Pour l'instant, son état semble s'améliorer.

Le 8 Avril 2020, les progrès n'ont cessé d'être observés et Mademoiselle Midford exprime le désir de sortir de l'institut pour pouvoir reprendre une vie normale en dehors d'ici. Elle se pense suffisamment guérie pour pouvoir reprendre un appartement ainsi que retravailler pour un journal comme elle le faisait avant de venir ici ; nous nous sommes mis d'accord pour un premier essai où elle a le droit de quitter l'institut et revenir deux fois par semaines pour continuer ses séances avec le psychologue. Un médicament a été prescrit afin de prévenir les crises d'angoisse ainsi qu'un relaxant pour le soir si elle n'arrive pas à trouver le sommeil.

Le 20 Avril 2020, Mademoiselle Midford exprime la facilité avec laquelle elle a réussit à trouver un appartement ainsi que du travail. Elle se dit épanouie malgré le stress qui revient lorsqu'on lui donne de grosses responsabilités, elle pense qu'il s'agit d'une question de temps ; les médicaments lui ont été très utiles dernièrement puisque beaucoup de crises d'angoisse ont eu lieu et nous travaillons sur des séances de relaxation pour diminuer le nombre de médicaments prit ces dernières semaines.

Le 29 Avril 2020, la patiente a annulé le rendez-vous car son travail lui prenait trop de temps et exprime l'envie de le décaler au lendemain.

Le 30 Avril 2020, aucune nouvelle de Mademoiselle Midford qui n'est pas venue à son rendez-vous et n'a laissé aucune lettre.

Le 1 Mai 2020, aucune trace de la patiente qui est partie de son appartement sans ses médicaments, les services de police ont été prévenus. Lors de l'enquête, il a été révélé qu'elle n'a jamais retrouvé de travail et que l'appartement est celui d'une droguée.
On remarque donc que la patiente a un rapport à la réalité très perturbé dû à son anamnèse et a ainsi développé un stress post-traumatique. La magie a eu un rôle de renforçateur, il s'agit d'un monde idyllique créé par ses soins afin d'échapper aux mauvais traitements que lui faisaient subir son père ; la mort de son frère dans le courant 2019 l'a fait se retrouver seule face à la réalité et elle a préféré se tourner vers un homme influant qu'elle compare aux Ténèbres, d'où le nom qu'elle lui a donné.

Nous sommes donc en présence d'une schizophrénie paranoïde avec des traits de personnalité hystérique puisque la patiente a tendance à tout rapprocher à elle. La patiente révèle avoir une androphobie importante puisqu'elle refuse que des hommes s'approchent trop près d'elle et souhaite que l'équipe médical soit composée exclusivement de femmes.

Il est donc important de la mettre sous neuroleptiques afin de limiter les crises durant lesquelles elle peut se montrer violente ou agitée ainsi qu'une séance de deux heures par jour avec un psychiatre et un psychologue. Une Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est aussi nécessaire pour l'aider à combattre sa peur des hommes.

© A-Lice | Never-Utopia


 

Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 73
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Où étais-tu pendant un an ? Et que fais-tu aujourd'hui ?   Mar 23 Mai - 23:19

Abbygaëlle L. Midford
37 ans - Bras gauche de Salazar Lazarus - Folle

En cours
Les Ghost en actionft. Exuld Drakerz
Rencontre entre perfection et orgueilft. Ishtar Artorius

Achevés
Une dette à payerft. Salazar Lazarus
A la recherche d'une assistanteft. Aston S. Hammerman
Un entraînement capitalft. Salazar Lazarus
Descent into the darknessft. Aston S. Hammerman
Un masque peut en cacher un autreft. Aston S. Hammerman
Un nouveau Ghostft. Le Maire
It's Over !ft. Salazar Lazarus
Retour à la normale Solo

Abandonnés
Pourparlers avec une revenanteft. Vilmos Desgoffe und Taxis


 

Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Où étais-tu pendant un an ? Et que fais-tu aujourd'hui ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Pour commencer~ :: Gestion des personnages :: Journaux intimes-