Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Petit jeu morbide [PV Gaara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Maître du JeuMessages : 354
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Jeu 31 Aoû - 21:19

Petit jeu morbide
Le détective écouta attentivement les explications du jeune homme pour voir s'il avait découvert quelque chose et même si c'était que très peu d'informations, c'était toujours ça de prit pour se rapprocher de la vérité. Des informations sur la statue qui sont précieuses, sur l'extérieur également, mais c'est assez bizarre car si tout est fermer, pourquoi il y aurait des traces à l'extérieur ? Surtout que les informations de l'homme se contredisaient quelque part, parce que si on en croit les traces extérieur et que tout soit fermer, cela voudrait dire que ça pourrait être une visite improviste et donc un meurtre improvisé, mais la statue indique le contraire, ou tout reste logique, mais ça voudrait dire qu'il y a eut un témoin du meurtre à l'extérieur, sauf que c'est impossible de s'y rendre, donc ça n'avance à rien. Le détective se tritura les méninges pendant que l'homme s'éclipsa pour jeter un coup d’œil à une statue ; une statue qui était bien trop imposante pour être déplacer seule, ce pourquoi il dut le sortir de sa torpeur pour demander de l'aide.

Difficilement, mais à deux, ils réussirent à déplacer l’imposante statue du Dieu Grec pour y découvrir une porte, qui une fois ouverte, menait dans un long couloir sombre qui allait aussi bien à gauche comme à droite. Il n'y avait pas grand chose à voir, où c'était impossible de marcher l'un à côté de l'autre, ou même empêchant une personne trop imposante d'y marcher, mieux valait ne pas être trop gros ou bien trop large d'épaule, sinon le passage risquait d'être tendu. L'homme camouflé proposa au détective s'il voulait s'y aventurer dans le tunnel. Cette pièce n'était plus une simple pièce clause, mais une pièce qui avait une ouverture dérobée et donc un endroit où une personne pouvait s'y faufiler et surtout tuer Mademoiselle Moon. L'inspecteur prit un peu de temps à réfléchir à tout ce qui venait de se passer, à toutes les informations, et surtout pour se reposer, il n'est plus tout jeune après tout, mais fini par accepter l'offre, même s'il n'en avait pas fini avec cette pièce. Il s'engouffra en premier dans le tunnel, passant par la droite, essayant de ne pas se prendre les pieds, car impossible de vraiment savoir ce qui se trouve au sol. Pendant que l'homme camouflé prit le chemin de gauche histoire de taper le plus de terrain possible.

Jet de dés de découverte pour le détective sur 80 : 50 – Réussite  
Jet de dés de découverte pour Gaara sur 70 : 39 – Réussite

Les deux avancèrent dans leur petit tunnel et découvrir quasiment en même temps une petite lumière qui se dégageait du mur, juste un très léger filet de lumière qui les attirait en direction du mur. Ils pouvaient tenter de regarder à travers de ce petit trou, mais impossible de voir quelque choses. Ils pouvaient essayer de passer un doigt, tenter de faire bouger les choses, et en faisant cela, ils allaient réussir à bouger le mur, qui se trouvent être en réalité coulissant, se trouvant être des portes comme celle qui se trouvait derrière la statue. Dès que la porte fut entièrement ouverte, ils avaient chacun accès à une nouvelle salle, mais très vite ils allaient réussir à deviner la pièce, mais maintenant à voir s'ils allaient faire les connexions nécessaire.

Jet de dés de la salle découverte par le détective : 3 – Salle Précolombienne
Jet de dés de la salle découverte par Gaara : 2 – Salle Africaine
Explication des résultats:
 


En entrant dans la salle, le détective pouvait très vite voir la décoration de celle-ci, des objets s'y trouvant. Une salle disposant d'un grand nombre de vitrines avec des petits bonhommes à l'intérieur, des statues et des armes datant de l'époque précolombienne. Il savait que cette salle appartenait à Mademoiselle Aburame, ayant prit le soin de demander les salles de tout le monde durant son petit interrogatoire, mais impossible de dire si elle le savait, puis le couloir est bien plus grand, donc il se pourrait que toutes les salles soient liées, pour le moment il faudrait sûrement faire d'ample recherche, mais il se mit à fouiller un peu la pièce.

Du côté de Gaara, lui entra dans une salle disposant d'arts tribaux, des armes africaines. Il ne savait pas à qui appartenait cette salle, mais il venait de découvrir que la salle où la comédienne est morte était liée à la salle de Monsieur Smith ; comme le détective, impossible de dire s'il était au courant, et encore moins si c'est la seule pièce qui communique avec ou s'il y en a d'autre.

Jet de dés de la fouille rapide de la pièce pour le détective sur 40 : 11 – Réussite
Jet de dés de la fouille rapide de la pièce pour Gaara sur 30 : 12 – Réussite

Les deux eurent juste assez de temps pour un rapide coup d’œil de la pièce avant qu'il se passe quelque choses qui allaient sûrement les attirer d'avantage que leur découverte. Il n'y avait rien de bien dérangeant, mais chacun des deux pouvaient remarquer que sur les murs, il manquait des armes, mais pas qu'une seule, il en manquait au moins deux, l'emplacement sur les murs les indiquaient clairement, mais que cela soit dans la pièce africaine ou bien dans la pièce précolombienne, par contre, ils ne pouvaient pas savoir ce que l'autre découvrait vu qu'ils sont les deux dans une pièce bien différente et assez éloignée.

Ils avaient à peine le temps de jeter un rapide coup d’œil, voyant la disparition des armes, qui pouvaient également n'être jamais là, mais ça impossible de savoir, qu'on pouvait entendre un cri strident dans tout le musée, une voix de fille, cela ne pouvait dire que c'était soit la petite Esther, soit Nabu, soit que le fameux L serait en réalité une fille ?

Le détective abandonna immédiatement la pièce dans laquelle il était pour retourner dans la pièce centrale, voyant ceux qui était encore là et compris que le cri venait d'ailleurs et sans plus tarder, se mit à courir en direction du cri, et surtout de la personne qui criait à l'aide, suivit par les Smith ainsi que par Kaiba et sûrement par Gaara déguisé, mais il ne prit même pas le temps de regarder qui le suivait, le détective était bien trop occupé à suivre la voix afin de savoir ce qui lui arrive, gentleman dans l'âme.

En arrivant sur les lieux, ils pouvaient tous voir Nabu Aburame, assise contre le mur, se tenant l'épaule ensanglantée. Elle ne semblait pas être sous le choc, plutôt énervée et sous le coup de la douleur, mais le détective prit la peine de l'examiner comme il pouvait, même si la nouvelle victime se débattait ne voulant pas forcément qu'on la chouchoute. Elle avait appeler de l'aide oui, mais c'était pour faire fuir son agresseur, mais également pour qu'ils aillent à sa poursuite, pas pour qu'on la soigne, elle est bien assez grande pour ça. Néanmoins, le détective l'examina rapidement et en conclu qu'elle n'avait rien de grave, bloquer la plaie et ça devrait aller du moment qu'elle ne fait pas trop d'effort, mais il faudrait sûrement qu'elle aille se faire soigner pour éviter que ça s'infecte. Le détective lui demanda s'il avait reconnu l'agresseur, ou au moins vue.

« Tu crois que j'ai eu le temps de le voir le vieux ? Je me suis pris un coup dans le dos, je me suis retourné pour lui mettre une droite, mais à chaque fois il était derrière moi cette enflure ! J'ai juste réussi à lui agripper son haut et lui retirer un bouton, puis après il a fuit me laissant là, saigner comme un veau. Bouger votre cul ! Il est sûrement pas loin ! »
« Espèce d'insolente ! J'en ai marre de tout ça, je rentre chez moi ! À jamais espèce de tocard. »
« Tout le monde reste ici ! Cette demoiselle a été attaquer alors qu'elle était seule. Cela veut dire que la personne qui est derrière tout ça s'attaquer à n'importe qui d'entre nous et surtout, dès qu'on seul. Donc tout le monde reste ici ! »

C'est à ce moment là que les deux hommes qui étaient partie au toilette décident de revenir, attirer également par le bruit. Quand Monsieur Cortez vit la jeune femme, il se mit à prier pendant que le peintre se cachait derrière le religieux, surtout quand il croisa le regard de Nabu qui le foudroyait du regard pour une raison inconnue de tous, mais cela ne devait pas être une bonne chose. Le détective abandonna la jeune femme, n'ayant pas besoin de plus de soin afin de se tourner vers son coéquipier.

« Qu'en pensez vous ? Mieux vaut rester toujours à deux désormais, mais étant les deux seuls capables de réellement agir, vouloir mettre fin à cette histoire, nous serons les seuls à rester seul, cela vous dérangerai ? On se retrouvera toutes les vingt minutes dans la grande salle pour faire part de nos découverte, vous en êtes ? En tout cas, je proposerai que Monsieur Cortez et Monsieur Gogh restent ensemble, les Smith restent avec Mademoiselle Aburame, et quant à Monsieur Kaiba... Il n'est déjà plus là, il n'en fait qu'à sa tête apparemment.. Cela va à tout le monde ? »
« Comme si on avait le choix. »
« Of course. »
« D'a.. d'accord. »
« Aucun soucis, on prendra soin de Mademoiselle Aburame. »

Jet de perception pour Gaara sur 15 : 97 – Échec critique

Les Smith se placèrent à côté de la jeune femme blessée pendant que le couple du religieux et du peintre se déplacèrent, en faisant attention, en direction de la grande salle pour suivre Monsieur Kaiba qui était déjà partie. Le détective quant à lui se mit à marcher, continuer d'avancer pour suivre le chemin qu'on lui avait indiqué, chemin vers lequel l'attaquant était apparemment partie, direction d'où venait d'ailleurs le couple religieux/peintre. Maintenant, à voir ce que va faire Gaara, parler aux gens, suivre le couple religieux/peintre, suivre quand même le détective ou bien suivre son propre chemin.

Sir Arthur Becket:
 
Gozaburo Kaiba:
 
Isaac Smith et Esther Smith:
 
Angel Moon:
 
Nabu Aburame:
 
Suleyman Cortez:
 
Richard Gogh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gaara IshikawaMessages : 821
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Dim 3 Sep - 19:37

Petit jeu morbide


- Voulez-vous explorer ce tunnel ?

Il n'y avait pas intérêt à être une personne imposante pour entrer dans ce tunnel, le détective prit le temps de réfléchir quelques minutes avant de prendre la décision de suivre l'Homme de Sable dans ce long couloir. Ils marchèrent tous deux dans le silence et sans même se consulter, décidèrent de prendre un chemin différent pour voir où cela menait... Ils étaient deux, autant profiter en élargissant le périmètre. Gaara se trouva face à un mur qu'il fut obligé de pousser pour pouvoir découvrir une nouvelle pièce : La Salle Africaine.

Ainsi donc, cette salle était reliée à celle de Mademoiselle Moon. Si il ne fait pas fausse route, c'était Monsieur Smith qui était ici ; Maintenant, était-il seulement au courant de ce passage ? Si oui, il est clairement le suspect de l'affaire voire même le coupable. C'est à se demander si le karma ne se venge pas sur lui, la seule personne avec qui il a sympathisé est très certainement le meurtrier de la comédienne... Les gens ont raison lorsqu'ils disent que Gaara n'est doué que pour attirer les problèmes ou les mauvaises personnes. Pourtant, ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son sort mais de chercher de nouveaux indices.

Finalement, ce n'est qu'un bref coup d'œil qu'il a le temps de jeter avant d'entendre un cri strident venir d'une autre pièce ; Il eut simplement le temps de remarquer que des armes manquaient mais ne put en venir à aucune conclusion. Gaara abandonna sa pièce pour revenir dans la pièce centrale pour découvrir Mademoiselle Aburame assise contre le mur à se tenir l'épaule en sang ; Une nouvelle agression venait d'avoir lieu mais la victime ne semblait pas effrayée, au contraire, elle était plutôt énervée. Le détective la prit rapidement en charge mais conclue que la blessure n'était pas très grave, encore une fois chacun y allait de son commentaire pour repartir en pugilat.

Le religieux et le peintre revinrent quelques minutes plus tard et l'Homme de Sable capta le regard agressif de la jeune femme pour l'artiste de la soirée ; Que s'était-il donc passé entre les deux pour qu'il ait le droit à un tel regard ?
Pourtant si c'était son agresseur, pourquoi ne pas le dénoncer ? La jeune femme n'est quand même égocentrique au point de vouloir faire justice elle-même dans ce genre de situations ? Gaara pourrait très bien la retirer de la liste des suspects mais si il retient une chose de Quederla, c'est la manipulation ; Qui ne se poignarderait pas l'épaule pour se prétendre victimes et pouvoir continuer d'attaquer en toute sécurité ?

- Qu'en pensez vous ? Mieux vaut rester toujours à deux désormais, mais étant les deux seuls capables de réellement agir, vouloir mettre fin à cette histoire, nous serons les seuls à rester seul, cela vous dérangerai ? On se retrouvera toutes les vingt minutes dans la grande salle pour faire part de nos découverte, vous en êtes ? En tout cas, je proposerai que Monsieur Cortez et Monsieur Gogh restent ensemble, les Smith restent avec Mademoiselle Aburame, et quant à Monsieur Kaiba... Il n'est déjà plus là, il n'en fait qu'à sa tête apparemment.. Cela va à tout le monde ?

Gaara hocha la tête perdue dans ses pensées, ne cessant de se demander pourquoi la demoiselle a fusillé du regard le peintre, si Monsieur Smith était au courant de la porte secret menant à la salle de Mademoiselle Moon. Laissant le détective à ses occupations, l'Homme de Sable s'approcha de Mademoiselle Aburame et des Smith pour leur poser quelques questions ; Non des plus agréables mais si cela permet de faire avancer l'enquête du moment, c'est obligé de passer par là.

- Je voudrais vous poser quelques questions afin de mettre un terme à cette histoire et ne plus voir d'autres personnes tuées ou blessées. Monsieur Smith, évitez-vous au courant que votre salle était reliée à celle de Mademoiselle Moon ? Et vous Mademoiselle Aburame, je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer le regard agressif envers Monsieur Gogh ; Est-il responsable de quelque chose dans votre agression ?

(C) Galimybé - Mini BN



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 354
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Mar 5 Sep - 16:56

Petit jeu morbide
Tout le petit monde se retrouvait séparer. Kaiba était de nouveau de retour dans la grande pièce, suivit de très près par Gogh et Cortez qui décidèrent de rester ensemble, restant dans la grande place également, ne sachant pas quoi faire, surtout que le jeune peintre ne semblait pas être des plus sereins.

L'ancien inspecteur de la police prit la poursuite de l'homme qui aurait agresser Aburame sans même réellement savoir s'il avait une chance de le retrouver, mais il n'avait pas trop le choix malheureusement, il ne fallait pas laisser une personne dangereuse courir dans le musée de la sorte, surtout s'il désire tuer de nouvelle personne.

Les Smith firent ce que l'inspecteur désirait, rester auprès de la blesser afin de prendre soin d'elle, elle dictait qu'elle n'avait pas besoin d'aide, mais devant la petite fille qui insistait pour l'aider, elle ne put faire autrement que de se laisser faire et se reposer un peu après toute cette histoire. En tout cas, elle avait réussi à survivre à une attaque, ce n'est pas rien quand même, surtout que c'était sûrement le meurtrier de Moon, elle ne s'est pas laisser faire. Néanmoins, beaucoup de détails n'avaient pas échapper à Gaara et il voulait en savoir d'avantage sur toute cette histoire, après tout, plus les détails seront important et plus les chances de découvrir la vérité sera importante.

« Ma salle était reliée à celle de Mademoiselle Moon ? Comment ça ? C'était possible de sortir de nos salles ?... »
« Si une personne était au courant de tout ça, c'est bien l'autre abruti je suis sûre. Vous avez vu comment il colle sa montagne de muscle là ?! Puis si vous avez des questions à poser, c'est à l'autre qui faut le faire. Il se dit peintre, mais ce n'est qu'un voleur, un point c'est tout ! »
« Dis papa.. envie d'aller au toilette... »
« On va y aller, tous les trois. »
« Vous faites chier à obéir comme des toutous là.. »

Même si ça ne faisait plaisir à personne, les Smith ainsi la jeune femme prirent la route des toilettes, laissant donc le détective improvisé à ses réflexions et surtout ses déductions pour savoir quoi faire par la suite. La meilleure poste qu'il détient serait de voir avec le peintre ce qui en tourne, mais est-ce qu'il est vraiment responsable dans cette histoire ou juste une autre querelle plus ancienne ? Mais il n'a pas réellement de meilleure piste. Ou peut-être savoir ce que Monsieur Smith sait réellement au sujet du couloir derrière la pièce ? Fouiller le couloir pourrait sûrement lui donner des petites informations qui ne seront peut-être pas négligeable, mais rien n'est sûr, surtout qu'il reste des pièces à fouiller, même celle déjà fouiller peuvent encore garder des informations précieuses.

Jet de dés de surprise pour Gaara sur 30 : 15 – Réussite
Jet de dés de dégâts sur Gaara sur 20 : 87 – Échec
Jet de dés de vol sur Gaara sur 30 : 07 – Réussite

Mais il n'eut même pas le temps de faire quoique ce soit que quelqu'un vient le percuter dans son dos. Vu la façon dont il venait d'être percuter, il ne risquait pas de tomber ou même avoir vraiment mal, il se fit juste légèrement fauché pour simplifier. Néanmoins, la personne qui venait de le bousculer s'écroula au sol suite à l'impact. Gaara put remarquer immédiatement que c'était le peintre, Richard Gogh, qui venait de le bousculer, mais il semblait être vraiment effrayer pour on ne sait quelle raison. Peut-être qu'il venait d'assister à un spectacle horrible, surtout qu'il est désormais seul alors que de base il était avec Monsieur Cortez. Ou peut-être simplement parce que le peintre venait de voir une chose étrange, comme le fait qu'un homme change d'apparence juste devant lui sans aucune explication. Le peintre ne s'attendait vraiment pas à ça, mais il avait réussi à voler la bague de Gaara sans qu'il le remarque, ce qui eut pour effet immédiat de briser l'illusion, mais est ce que Gaara l'a seulement remarquer qu'il lui manquait la bague et que son illusion fut dissipée ?

« C'est... C'est la merde ! Mon.. Crim.. Kaiba.. Sang.. Je ne veux pas être le prochain !!!! »

Gaara devait choisir quoi faire. Se rendre dans la grande pièce, interroger le peintre, ou bien aller chercher tout le monde. Dans tous les cas, rien ne se passera correctement, c'est une certitude.

Sir Arthur Becket:
 
Gozaburo Kaiba:
 
Isaac Smith et Esther Smith:
 
Angel Moon:
 
Nabu Aburame:
 
Suleyman Cortez:
 
Richard Gogh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gaara IshikawaMessages : 821
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Dim 10 Sep - 22:20

Petit jeu morbide


- Je voudrais vous poser quelques questions afin de mettre un terme à cette histoire et ne plus voir d'autres personnes tuées ou blessées. Monsieur Smith, évitez-vous au courant que votre salle était reliée à celle de Mademoiselle Moon ? Et vous Mademoiselle Aburame, je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer le regard agressif envers Monsieur Gogh ; Est-il responsable de quelque chose dans votre agression ?

Tandis que l'un semblait étonné que sa salle soit reliée à celle de Mademoiselle Moon, l'autre ne cessait d'accuser le peintre d'être un voleur ; Cela ne l'avançait pas plus que ça dans son investigation car l'Homme de Sable ne savait pas de quoi il était accusé. Qu'avait-il donc volé pour être accusé de la sorte par Mademoiselle Aburame ? Tous les trois partirent pour les toilettes car la petite demanda à y aller même si Mademoiselle Aburame n'était pas spécialement d'accord pour suivre les Smith. Le voilà désormais seul, sans nouvelles pistes et sans suspect... Du moins un suspect plus que les autres.

Alors qu'il prit la décision de fouiller la pièce de Monsieur Smith, Gaara se fit bousculer par une personne ; Non pas au point de tomber mais de bouger de quelques pas. La personnes qui l'a bousculée est elle, par contre, tombée au sol ; En se retournant l'Homme de Sable remarque qu'il s'agit du peintre qui semblait effrayé par quelque chose. N'était-il pas censé être accompagné de Monsieur Cortez ? Peut-être qu'il était arrivé quelque chose à son coéquipier alors le peintre expliqua rapidement la situation.

- C'est... C'est la merde ! Mon.. Crim.. Kaiba.. Sang.. Je ne veux pas être le prochain !!!!

C'était compliqué de suivre le peintre dans ce qu'il disait mais Gaara comprenait facilement qu'il était arrivé quelque chose à Monsieur Kaiba. Lui disant d'attendre dans cette pièce, l'Homme de Sable s'élança vers la pièce où se trouvait Kaiba la dernière fois qu'il avait entendu parlé de lui ; En entrant dans la grande pièce du départ, l'Elementis de sable trouva Kaiba baignant dans son sang et il sut rapidement qu'il était impossible de l'aider. Deux personnes décédées et une agressée, il était assez facile de comprendre que le meurtrier n'en avait pas seulement après Mademoiselle Moon mais toutes les personnes se trouvant dans le Musée.

- Qui êtes-vous ?

Se retournant face aux autres participants de ce jeu, cette question l'intrigua au point de faire quelques pas en arrière pour regarder son reflet dans la fenêtre ; Sans comprendre le pourquoi du comment, l'Homme de Sable venait de reprendre son apparence normale et ceci s'expliqua par la disparition de sa bague à son doigt. Pourtant il n'y avait aucune raison car elle était parfaitement ajustée à son doigt, à moins que sa collision avec Monsieur Gogh ne l'ait fait tomber mais pourquoi ne pas avoir entendu la bague rebondir ? Sauf si finalement, c'était le peintre qui lui avait volé.

- Eh mais je te reconnais, t'es le gars recherché par le gouvernement ?

- Mais oui, c'est Gaara Ishikawa. C'est vous qui êtes à l'origine de ces meurtres ! D'ailleurs où est passé Monsieur Lodrock ?

- Aussi surprenant que celui puisse paraître je suis Monsieur Lodrock et je ne suis pas responsable de la mort de Mademoiselle Moon et de Monsieur Kaiba ; J'ai, tout comme vous, reçu une invitation et comme l'a souligné Mademoiselle Aburame, je suis recherché par la police, alors j'ai changé d'apparence pour vérifier que ce n'était pas un piège du gouvernement.

De toute façon il était trop tard pour cacher la vérité désormais. Personne ne pouvait entrer ou sortir, il aurait bien le temps de fuir lorsque la police arrivera ; Comment les prévenir maintenant ? Personne ne possède de moyen de communication alors puisqu'ils sont tous bloqués, autant avouer la vérité. Puis, l'Homme de Sable revint sur les paroles prononcées par quelques minutes plus tôt par Mademoiselle Aburame ; Tout devenait clair d'un seul même si cela ne permettait pas de comprendre qui était l'auteur des meurtres, il regarda la blonde pour avancer sa théorie.

- Monsieur Gogh vous a volé quelque chose à vous aussi. Ces peintures, ce sont les vôtres, n'est-ce pas ?

Se cachant une nouvelle fois derrière Monsieur Cortez, il semblait ne pas répondre des accusations. Peut-être que ceci n'avait rien à voir avec l'histoire qui se déroulait dans le Musée ou bien au contraire, tout était lié... Il ne pouvait encore l'affirmer car il détenait bien trop peu de preuves pour accuser le peintre d'être à l'origine des meurtres et de l'agression ; Surtout que tout le monde semblait visé par la personne qui s'amusait à tuer. Tout le monde était donc en danger.

- Tout ce que je peux vous conseiller, c'est de rester sur vos gardes. Le tueur semble s'en prendre à toutes les personnes se trouvant dans ce Musée... Monsieur Cortez puis-je vous demander pourquoi vous n'étiez pas avec Monsieur Gogh lorsqu'il est venu m'annoncer le meurtre de Monsieur Kaiba ?

(C) Galimybé - Mini BN



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 354
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Lun 11 Sep - 21:13

Petit jeu morbide
L'Élémentis n'avait pas remarqué qu'il n'était plus sous son déguisement quand il se rendit dans la pièce centrale où tout le monde se retrouvèrent très vite. Malheureusement pour eux, Monsieur Kaiba était allongé au sol avec en plein milieu de son cœur, une épée en acier datant du moyen-âge. Il baignait dans son sang, et une nouvelle fois, le père de famille cacha les yeux de fille pour éviter qu'elle voit ça, l'emmener dans un coin pour éviter qu'elle voit tout ça par mégarde, même si cela n'est pas utile vu que cette mort risque d'être sur les conversations également.

Tout le monde remarque néanmoins qu'il y avait une nouvelle personne dans la pièce, Gaara, et bien sûr les soupçons se tournèrent très rapidement autour de lui, même après ses explications car mine de rien, c'est un criminel reconnu et en plus il s'était camouflé pour venir ici, donc cela deviendrait un suspect potentiel dans cette affaire, même s'il disait l'inverse. Il continua néanmoins sa petite enquête, même si tout le monde gardait une bonne distance avec lui, après tout, on ne sait jamais ce qui peut arriver avec une personne dangereuse. Gaara accusa le peintre, lui demandant s'il avait volé les peintures ou si c'était bien les siennes. Sur ça, il se camoufla de plus en plus derrière Mr Cortez, mais en s'éloignant doucement de lui quand même avec un regard effrayer, comme s'il avait peur, mais de quoi ? Impossible à dire. Pendant que l'Élémentis parlait, le peintre tentait de s'enfuir, mais il se fit rattraper très vite par Aburame qui en avait pas fini avec lui, l'attrapant par le col pour qu'il n'aille pas plus loin.

« Excuse me .. But I have no memorie of what happened in the last few minutes. »
Traduction:
 

« Toi tu vas prendre cher ! C'est mes toiles ! C'est mon travail ! Espèce de voleur de merde ! »

Sans que personne n'eut le temps de réagir, Nabu mit une immense droite au faux peintre qui le fit voler au sol en direction de l'une des pièces, se tenant la mâchoire, ayant du mal à supporter de s'être fait frapper. Mais doucement il se mit à ramper en direction de la salle égyptienne, pendant que Nabu commençait à le suivre, elle voulait encore le frapper, elle avait des comptes à régler avec lui, c'est une chose évidente ; peut-être faudrait il les laisser faire ? Ou bien les stopper ? Ou peut-être qu'il va se passer autre chose qui va rendre la situation encore plus chaotique ?

Jet de dés surprise pour Gaara sur 80 : 01 – Réussite critique
Jet de dés surprise pour Becket sur 60 : 21 – Réussite
Jet de dés surprise pour Isaac sur 50 : 53 – Échec
Jet de dés surprise pour Esther sur 40 : 07 – Réussite
Jet de dés surprise pour Nabu sur 20 : 42 – Échec
Jet de dés surprise pour Cortez sur 30 : 31 – Échec
Jet de dés surprise pour Gogh sur 20 : 34 – Échec

Alors que la situation ne semblait pas être bien, enfin, après deux morts et une personne qui voulait taper une autre personne, si on y regardait de plus prêt, on pouvait voir que Isaac ne semblait pas bien, se tenant la tête, avec sa fille qui tentait de la réconforter comme elle pouvait, mais elle semblait ne pas réussir à l'aider comme il le fallait. Du moins, rien de grave, après tout, il peut simplement être en état de choc. Mais le pire, s'était au sujet de Nabu et de Richard qui semblaient être tous les deux en colère, bien plus que la normal, semblant être décidé à se battre et c'est quasiment sûr que la situation allait tourner au combat avec des armes si personne ne les arrête. Mais ce n'est pas tout, Monsieur Cortez lui aussi semblait avoir mal à la tête, commençant à se tenir la tête et marmonner des mots en espagnol et un peu en latin.

Pourquoi les gens semblaient réagir étrangement ? L'ancien détective se rapprocha de la Blonde, mais il se prit un coup de revers du bras qui le projeta en arrière, le calmant un peu dans ses ardeurs, mais il allait essayer de les arrêter, quitte à rentrer dans la salle.

Pourquoi la situation était étrange ? Gaara lui ne ressentit rien à tout ça et allait sûrement trouver étrange de voir comment la situation s'est profilé. Néanmoins, il était sûrement sur ses gardes car il pouvait remarquer deux choses. La première, c'était le fait que le sable dans la salle égyptienne se mit légèrement à bouger, se rapprochant de Gaara sans qu'il n'est rien commandé. La seconde chose qu'il pouvait remarquer, ou plutôt sentir, c'est comme s'il y avait une drôle d'odeur dans l'air, une odeur différente du sang, mais par contre, impossible de dire d'où ça vient, ni même ce que s'est, mais il y avait une drôle d'odeur dans l'air depuis que tout le monde commençaient à réagir étrangement. Peut-être que c'est lié, ou peut-être une pure coincidence, mais c'est plutôt suspect. Une inspection du sang, de la victime, ou bien des lieux seraient une bonne chose à faire ? Mais ça voudrait dire laisser les deux personnes se battre et laisser deux personnes dans la souffrance, il faut savoir prendre ses priorités, quitte à perdre des indices importants...

Sir Arthur Becket:
 
Gozaburo Kaiba:
 
Isaac Smith et Esther Smith:
 
Angel Moon:
 
Nabu Aburame:
 
Suleyman Cortez:
 
Richard Gogh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gaara IshikawaMessages : 821
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Mer 13 Sep - 21:20

Petit jeu morbide


En effet, Mademoiselle Moon était seulement la première de la liste, le meurtre de Monsieur Kaiba et l'agression de Mademoiselle Aburame le prouvaient bien. D'ailleurs, Gaara souhaitait savoir pourquoi Monsieur Cortez n'était plus avec le peintre alors que l'Inspecteur avait demandé à ne pas se quitter d'une semelle pour éviter toutes autres agressions. Mais ce dernier annonça qu'il n'avait aucun souvenir de ces dernières minutes. Comment est-ce possible ?

- Toi tu vas prendre cher ! C'est mes toiles ! C'est mon travail ! Espèce de voleur de merde !

Maintenant que la vérité venait d'éclater, la blonde en venait aux mains et donnait une droite au peintre sans que personne n'eut le temps de réagir. Le peintre essaya tant bien que mal d'échapper aux coups de l'artiste volée en rampant jusque dans la salle égyptienne mais la blonde ne comptait pas arrêter ; Gaara voulu s'interposer entre les deux mais l'état de santé d'Isaac retint davantage son attention que le comportement de deux gamins avec des comptes personnels à régler.

Isaac et Monsieur Cortez semblaient être pris de violents maux de tête et les artistes étaient plus en colère qu'habituellement, comme prêt à se battre avec les armes du Musée. L'Inspecteur essaya de les arrêter mais le revers du droit le calma rapidement dans son envie de jouer les héros. C'était étrange de voir des personnes se comporter ainsi mais le pire était sûrement le sable de la salle égyptienne qui allait vers Gaara... Il ne l'avait pas invoqué et ni appelé à lui, alors pourquoi se manifestait-il ? Se tournant vers l'Inspecteur qui n'avait pas l'air de souffrir de maux de tête, il reprit la parole.

- Essayez de comprendre ce qui arrive à Isaac et Monsieur Cortez, je me charge d'aller les séparer.

Après tout, Gaara pouvait désormais se permettre d'utiliser son élément maintenant qu'ils étaient au courant de son identité. Allant dans la salle pour éviter le drame, les artistes s'étaient déjà emparés des armes de la salle ; Il tenta une première fois de prendre la parole pour calmer tout le monde, mais ils étaient trop occupés à se battre. Énervé, de la tournure des événements, Gaara utilisa son sable pour plaquer les artistes contre le mur.

- Écoutez ! Nous avons besoin de tout le monde actuellement, à moins que vous ne vouliez être les prochains sur la liste du tueur. Vous réglerez cette histoire une fois à l'extérieur et le meurtrier arrêté !


Ce n'est seulement que maintenant que Gaara remarquait une drôle d'odeur mais il n'était pas en mesure d'affirmer la corrélation entre cette odeur et le comportement étrange des personnes présentes. Entre ces meurtres, ces agressions et ceux qui oublient les dernières minutes, Gaara n'avait qu'une envie, c'était sortir d'ici. L'Homme de Sable ne connaissait pas suffisamment le caractères de tous mais le peintre était suffisamment peureux pour être capable de prendre les armes alors qu'est-ce qui pouvait expliquer ce comportement ?

(C) Galimybé - Mini BN



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 354
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Dim 17 Sep - 13:45

Petit jeu morbide
La situation était très particulière, surtout quand il y avait un cadavre dans la pièce, mais le pire c'était les deux artistes qui en venaient aux mains, aux armes même. Ils venaient de prendre des épées qui se trouvaient dans la salle pour venir se battre, prêt à tuer l'autre. Le criminel demanda qu'on s'occupe des migraineux afin de voir ce qu'ils ont pour ensuite s'occuper lui-même des artistes qui en venaient aux armes. Bien sûr, cela ne servait à rien, ils n'écoutaient plus rien, ils voulaient juste se battre, du moins Nabu voulait se battre, l'autre voulait simplement se défendre, mais n'hésitait pas à tenter de mettre des coups mortels également. Une chance que l'homme de sable maîtrise bien son élément, pouvant l'utiliser afin de clouer au mur les deux personnes, les empêchant de faire des choses qui pourraient être regrettable.Les migraineux dans la salle ne semblait pas aller bien, mais cela pouvait n'être que passager qui sait.

Jet de dés de situation pour Nabu sur 40 : 37 – Réussite
Jet de dés de situation pour Richard sur 30 : 55 – Échec
Jet de dés de situation pour Isaac sur 60 : 71 – Échec
Jet de dés de situation pour Cortez sur 50 : 75 – Échec

Jet de dés de social pour Gaara afin de calmer Richard sur 15 : 01 – Réussite critique

Le choc entre le sable et le mur réussit à faire sortir de sa torpeur la jeune artiste qui ne comprenait pas pourquoi elle était dans cette situation, regardant juste ce qui se passait d'un air perdu, tournant sa tête de droite à gauche, perdant ses mots avec ce qui se passait. Mais ce n'était pas le cas pour l'autre peintre qui lui était de plus en plus énerver, il gigotait dans tous les sens, mais quand il entendit Gaara parler, sans aucune explication, il se calma d'un seul coup. Ou simplement le fait qu'il avait perdu connaissance, pour cela qu'il s'était calmé aussi net.

La situation s'était calmée dans la salle égyptienne, mais pendant que tout ça se déroulait, dans la salle principale ce n'était pas vraiment la même chose. La migraine chez Cortez et Isaac s'accentuait de plus en plus. Cortez se tenait la tête de plus en plus, vacillant, posant un genou à terre, il luttait contre ce qui envahissait son cerveau, déjà eut ceci, il se trouve être un peu plus résistant, mais ce n'était pas le cas de Isaac qui perdit complètement la tête d'un seul coup.

Gaara en avait fini avec les peintres, l'un dans les pommes et l'autre perdu, ne disant rien, mais dans la salle principale la gamine Smith se mit à crier quand son père tenta de l'attraper. Elle courait dans tous les sens, poursuivit par son père qui ne semblait pas vouloir lui faire un câlin, mais bien tenter quelque chose sûrement impardonnable. La gamine s'enfuit à travers les couloirs, mais à peine qu'elle rentra dedans, en crie, on ne l'entendait déjà plus, comme si on venait d’étouffer son cri.

L'inspecteur étant trop occupé à vouloir aider le religieux qui semblait souffrir comme pas possible, seul Gaara était possible de vouloir aider la gamine ; surtout que l'inspecteur était retenu par le religieux qui lui avait attrapé le bras, serrant avec une grande force, l'empêchant de s'enfuir. Il ne restait donc plus que Gaara pour retrouver la gamine poursuivit par son père violent. En allant dans le couloir, il pourrait seulement voir Isaac entrain de frapper un mur avec ses poings, comme s'il voulait traverser cet endroit exactement. Il faudra sûrement le calmer si jamais quelqu'un voulait savoir pourquoi il frappe le mur, examiner le mur, surtout que la petite fille a littéralement disparu du couloir. Mais en examinant le mur, la personne pourra sûrement remarquer une petite entaille dans le mur, mais surtout un morceau de la robe de la gamine qui semblait être prit dans le mur, comme si ce morceau était planté littéralement dans le mur ; peut-être serait il possible de l'ouvrir ou bien le casser, mais il y a quoi derrière ?

Étrangement, derrière il y avait un couloir, un long, très long couloir, avec plein de tuyaux, de ferrailles, bref, il risque de s'y perdre un long moment, mais il finira peut-être trouver une chose intéressante au fond, ou bien la conclusion de cette histoire. Mais impossible de dire ce qui va se passer dans le musée en attendant s'il fait ça, surtout que ça peut encore très vite dégénérer.

Sir Arthur Becket:
 
Gozaburo Kaiba:
 
Isaac Smith et Esther Smith:
 
Angel Moon:
 
Nabu Aburame:
 
Suleyman Cortez:
 
Richard Gogh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gaara IshikawaMessages : 821
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Dim 17 Sep - 16:45

Petit jeu morbide


C'était un comportement étrange dont faisait preuve les deux artistes et si le fait d'avoir été plaqué contre le mur avait eu un effet positive sur la jeune femme, ce n'était pas le cas du peintre qui continuait de s'énerver, essayant de se battre contre le sable. Le petit discours de l'Homme de Sable était une fois de plus dans le vent puisque la blonde était perdue dans ses pensées et que le voleur venait de s'évanouir ; Ce n'était pas l'effet attendu mais ils arrêteront de se battre désormais. Du moins pour le voleur, il fallait espérer maintenant que Mademoiselle Aburame ne reprendra pas les armes pour terminer sa vengeance car il avait la mauvaise impression d'être dans une garderie qu'un Musée.

Gaara aurait pu souffler un peu, se poser dans un coin pour se reposer mais le destin en avait décidé autrement car il reconnu le cri de la petite Smith dans les couloirs ; Sortant de la salle égyptienne, l'Elementis vit simplement une personne s'éloigner dans le couloir et l'Inspecteur lui apprit que Isaac poursuivait sa fille avec rage. Pourtant son cri venait de s'étouffer, comme si le pire était arrivé. Accélérant le pas en espérant ne pas arriver trop tard, il ne tombe pas sur le spectacle morbide qu'il s'attendait à trouver ; Simplement Isaac entrain de taper contre le mur.

Le plus étrange était que l'enfant avait complètement disparu du couloir, peut-être avait-elle trouvé un passage secret ? Ou bien un raccourci menant vers une des pièces du Musée mais ce qui était vraiment bizarre dans toute cette histoire, c'était le fait de voir Isaac frapper le mur sans raison. Gaara s'approcha doucement du dessinateur, évitant le plus possible les gestes brusques qui pourraient l'énerver et empirer la situation ; Arrivé à la hauteur de Isaac, Gaara vit une petite entaille dans le mur sur laquelle était accroché un morceau tissu de la robe de la gamine. Était-elle dedans ?

- Isaac, allez rejoindre Monsieur Cortez et l'Inspecteur Becket. Je m'occupe de retrouver votre fille mais vous risquez de faire quelque chose que vous allez porter sur la conscience toute votre vie, alors faîtes-moi confiance et éloignez-vous de ce mur.


Cependant, lui non plus n'était pas réceptif à ce que pouvait dire l'Homme de Sable alors il n'insista pas et utilisa son élément une nouvelle pour le forcer à bouger jusqu'au bout du couloir ; Il examina rapidement le mur mais ce n'était pas le moment de chercher des portes secrètes ou des systèmes compliqués, il solidifia le sable pour frapper plusieurs fois jusqu'à ce qu'il cède. Il aurait pu être étonné de trouver un long couloir mais il en avait suffisamment vu ce soir pour ne plus être étonné de rien ; Ce Musée est vraiment un labyrinthe et celui qui l'a construit a pensé à tout avant de l'ouvrir.

Il avança avec prudence dans ce couloir tout en appelant la fille d'Isaac pour lui demander de venir vers lui mais elle ne vint jamais ; Beaucoup de tuyaux et de ferrailles et surtout plusieurs directions possibles. Il eut l'impression de tourner en rond pendant un long moment alors qu'il n'était pas dans ce couloir depuis si longtemps que ça ? Il restait aux aguets pour éviter les attaques surprises mais continuait d'appeler la gamine de temps en temps, quitte à annoncer sa présence à tous. Gaara avait l'impression d'approcher de la fin de cette histoire, qu'il allait enfin découvrir tout ce qui se trame derrière et enfin pouvoir mettre un terme à ces meurtres.

(C) Galimybé - Mini BN



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 354
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Dim 17 Sep - 22:26

Petit jeu morbide
La situation des deux peintres étant calmé, l'un inconscient et l'autre bien trop apeuré pour faire quelque chose, après tout, on ne sait jamais si l'homme de sable revient pour terminer le travail, il fallait mieux se tenir à carreau, même si elle restait sur ses gardes, gardant une arme en main et restant éloigner du peintre, restant éloigner de tout le monde, ne sachant pas sur qui compter pour le coup. Tout le monde à l'air de péter un câble dans ce musée et il y a déjà eu deux meurtres et failli un troisième à tous les coups, alors qui sait ce qui pourrait bien se passer par la suite, donc il fallait mieux se protéger.

Concernant la salle principale, là où se trouvait l'inspecteur et le religieux, s'était stoppé. L'inspecteur tentait comme il le pouvait de réconforter, de calmer l'homme géant venu d’Espagne, tandis que lui était entrain de lutter contre un mal de crâne horrible, bredouillant des mots en espagnol que même l'inspecteur avait du mal à entendre, malgré le fait qu'il soit juste à côté lui. Ce n'est pas forcément la meilleure des idées d'être ainsi, mais il n'avait pas le choix vu qu'il était tenu.

Gaara avait prit le choix de poursuivre le père Smith dans le couloir afin de retrouver la petite fille également, malheureusement il ne trouva que Isaac entrain de se battre contre un mur. Même après lui avoir parler, il ne réagit pas, continuant de taper sur le mur comme un fou. Gaara prit la décision de le pousser avec son élément, vu que la discussion ne fonctionnait pas avec lui, chose qu'il fit, il partait, mais pour aller où du coup ? Ce n'était peut-être pas la meilleure des solutions, personne ne sait ce qu'il va pouvoir faire par la suite, mais Gaara voulait retrouver la petite fille qui semblait être disparu à travers le mur. Mur qu'il réussit à défoncer facilement, le laissant entrer dans un long couloir de ferrailles.

Jet de dés pour savoir ce qu'il rencontre : 1 – Gamine seule
Résultat plausible:
 

Gaara avançait dans ce couloir en essayant d'appeler la petite fille par moment, mais personne ne répondait. Pourtant, à force de marcher, il finit par tomber sur ce qu'on pourrait apparenter à une salle de climatisation, salle de garde, ou je ne sais quoi, rien d'extraordinaire, la salle est tout à fait normal, juste qu'il y a plein d'entrée partout et de bouches d'air afin de faire circuler l'air correctement et surtout que l'air rester frais un minimum en toute circonstances. Le regard de Gaara fut tout de suite attiré par la gamine qui se trouvait être toute seule, assise sur un siège entrain de tourner dessus comme une petite folle, comme si elle ne semblait pas réaliser ce qui était arrivé, ou bien qu'elle était rassurée et heureuse. Elle s'arrêta de tourner en voyant l'homme entré dans la pièce.

« Oh, Monsieur Lodrock ? Vous allez bien ? Je suis trop heureuse ! Ça fait trop longtemps que je ne l'ai pas vu, il a un peu changé, mais je l'ai direct reconnu ! »

Jet de perception de Gaara sur 70 : 18 – Réussite
Jet de réaction de Gaara sur 40 : 71 – Échec

Gaara pouvait remarquer qu'il y avait au niveau des bouches d'aération qu'il y avait une sorte de mécanismes, impossible de dire ce que c'est exactement, mais on pouvait dire qu'il y avait une sorte de produit à l'intérieur et surtout quelque chose qui faisait une petite flamme, mais aller savoir à quoi sert, même si c'était assez simple a deviner que cela permettait d'envoyer un gaz à l'intérieur des conduits, sûrement ça la drôle d'odeur. Malheureusement pour lui, impossible de réagir rapidement qu'une personne vient l'attaquer par derrière avec un tuyau en fer. Il réussit à frapper l'épaule de l'homme de sable avec, mais sans grande force malheureusement, la personne qui vient de le frapper n'est pas un super athlète après tout.

En voyant que son coup n'avait pas fais grand chose, il se mit à courir derrière la petite fille, toujours avec son tuyau en main, il semblait vraiment être assez vieux, surtout détruit par le temps, il est très vieux, avec un long manteau noir. Il semblait être plus apeuré qu'autre chose de la situation, il n'avait sûrement pas prévu qu'une personne arrive jusqu'à lui, il n'avait sûrement même pas prévu qu'une petite fille serait présente en ce lieu. Il ne semblait pas l'avoir prise en otage, non au contraire, il semblait se protéger derrière elle, il semblait être apeuré, mais pourquoi tout se déroule comme ça..

« Je suis désole de vous avoir impliqué dans cette histoire monsieur Ishikawa, je pensais vous faire porter le chapeau avec votre réputation, mais je ne pensais pas qu'elle allait être impliqué... »
« Pourquoi tu voulais pas que je viennes ? Tu ne voulais pas me voir ? Tu m'as beaucoup manqué, tu sais le sais papy ?.. »

Sir Arthur Becket:
 
Gozaburo Kaiba:
 
Isaac Smith et Esther Smith:
 
Angel Moon:
 
Nabu Aburame:
 
Suleyman Cortez:
 
Richard Gogh:
 
Inconnu « L »:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gaara IshikawaMessages : 821
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   Mar 19 Sep - 19:00

Petit jeu morbide


Gaara continuait d'avancer dans les couloirs sombres jusqu'à finalement entendre les cris de la fille d'Isaac, elle ne semblait pas apeurée, au contraire elle avait l'air de jouer. Au bout du couloir, il trouva en effet la fille en train de tourner sur le siège comme si elle ne prenait pas conscience du danger qui l'entourait ou bien de la crise de fureur de son père ; Il n'y avait personne dans la pièce et même si elle semblait plus éclairée que le couloir, plusieurs bouches d'aération permirent de faire comprendre à l'Homme de Sable comment ce fameux L faisait pour leur parler mais aussi à mettre en lien avec la fureur des personnes dans le Musée.

- Oh, Monsieur Lodrock ? Vous allez bien ? Je suis trop heureuse ! Ça fait trop longtemps que je ne l'ai pas vu, il a un peu changé, mais je l'ai direct reconnu !

- De qui parles-tu ?

Il y avait une personne avec elle ? Qu'elle connaissait personnellement ? Il était assez simple d'en venir à la conclusion que c'était quelqu'un de sa famille ou bien un membre très proche de sa famille car, vu le jeune âge de l'enfant, Gaara doutait sincèrement des relations amoureuses de longues dates ou des amis d'enfance ayant bien trop changés. En relevant la tête, il remarqua de nombreux tuyaux dont avait l'air de s'échapper un produit ainsi qu'une chose faisant de petites flammes ; Il avait l'impression d'être dans un laboratoire de scientifique fou. Et maintenant la question à se poser était "où est ce scientifique ?"

La réponse lui cogna directement dans l'épaule, non pas au point de l'assommer mais au moins de le faire poser un genoux à terre pour supporter le choc dû à la surprise. Gaara était sûr que ce scientifique fou allait finir par arriver un jour mais il ne s'attendait pas à ce que ce soit maintenant et derrière lui, il a fait l'erreur de baisser sa garde et vient amèrement de le regretter. L'Homme de Sable entendit du bruit autour de lui et en relevant la tête, il remarqua un vieil homme dans son champ de vision ; Armé de son tuyau, il semblait apeuré de la situation alors que c'était lui avait l'arme. N'est-ce pas ironique ?

- Je suis désole de vous avoir impliqué dans cette histoire monsieur Ishikawa, je pensais vous faire porter le chapeau avec votre réputation, mais je ne pensais pas qu'elle allait être impliqué...


- Pourquoi tu voulais pas que je viennes ? Tu ne voulais pas me voir ? Tu m'as beaucoup manqué, tu sais le sais papy ?..

Alors il était encore le jouet d'une nouvelle personne. Encore quelqu'un qui voulait le montrer comme le coupable de crimes aux yeux de tous alors que ça fait des années qu'il tente de se faire pardonner ; Décidément, jamais personne ne lui laissera sa chance. Posant une main sur son épaule, Gaara prend le temps d'évaluer la situation et en vient à la réflexion qu'il faut éloigner la gamine de cette pièce avant qu'elle ne soit blessée, son grand-père a l'air d'être un lâche qui serait capable de l'utiliser comme bouclier. Il n'y a pas besoin de victimes inutiles et il ne paraît pas très fort.

- Pourquoi faites-vous tout ça ? C'est vous qui avez tué les personnes dans le Musée ?

Pourquoi vouloir lui faire porter le chapeau à lui personnellement ? A-t-il un compte à lui rendre pour être le bouc émissaire de cet homme sorti de nul part ? Se relevant en tenant toujours son épaule souffrante, Gaara ne fait aucun geste pour l'attaquer mais prépare son sable en secret pour contrer une possible attaque tout en restant attentif à ce qu'il se passe autour de lui ; Il ne souhaite pas se faire avoir une nouvelle fois.

- Je vous laisse une chance de vous repentir ou je serais obligé d'employer la manière forte.

(C) Galimybé - Mini BN



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Petit jeu morbide [PV Gaara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit jeu morbide [PV Gaara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Lyctis :: Musée-