Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Journée de merde [PV Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Contractant
avatar

Ashildr YngvarContractantMessages : 39
Date d'inscription : 27/08/2017


MessageSujet: Journée de merde [PV Alice]   Jeu 31 Aoû - 16:01

Journée de merde !

ft. Alice von Riessfeld
J'te connais pas, j'sais même qui tu es, mais je crois qu'on va devoir apprendre à ce connaître vu la situation. J'espère que tu n'es pas chiante au moins.

« Bordel, c'est qui qui frappe à c'te heure là ! »

Il était déjà midi bien passer, sûrement déjà Quatorze heures dans la journée, mais Korra était encore dans son lit entrain de dormir. En même temps, c'est son jour de repos alors elle avait le droit de faire la grasse mat', et passer la journée au lit, ce n'est pas comme si elle avait grand chose à faire de sa journée ; passer plusieurs jours de suite à travailler, premier jour de repos avant un bout de temps et ça sera sûrement le dernier avant un très long moment également, donc autant en profiter un max. Malheureusement, ce n'était pas l'avis de ce visiteur qui avait décidé de frapper à sa porte et donc de la déranger durant son repos. Elle se débarrasse de la couette, se levant enfin, et ne prenant même pas le temps de s'habiller, de se mettre un peignoir ou n'importe quoi, elle reste dans sa tenue de pyjama, c'est-à-dire avec un boxer bleu navy ainsi qu'un haut léger avec des bretelles, bleu navy également, tout cela laissait donc largement voir la musculature de la jeune femme. Tout ça elle s'en fichait, déjà qu'on la dérange alors qu'elle pionçait, alors il n'allait pas faire chier l'autre à la porte. Elle traversa donc son appartement jusqu'à la porte d'entrée afin d'ouvrir à celui qui se trouvait juste derrière et qui avait osé déranger la douanière durant son repos.

« Quoi ?! »

L'homme à la porte, dans sa tenue de soldat, ne savait pas où se mettre. Déjà il ne savait pas où se mettre à cause de la réaction de la douanière, gueulant limite dans sa voix rauque pour savoir ce qui se passe. Également parce que la tenue de celle-ci n'est pas des plus couverte, donc il ne savait vraiment pas comment lui parler, levant même les yeux au ciel, rougissant, ne sachant pas où poser les yeux, cherchant ses mots. Korra commençait à s'impatienter devant le silence de l'autre soldat, tentant de se coiffer difficilement vu qu'elle vient de se relever, dur de bien se coiffer de la sorte. Après un petit moment de silence, le soldat finit par lui expliquer sa présence là, comme quoi elle avait reçu l'ordre de venir travailler afin de surveiller la fissure, manquant de personnel, le maire avait ordonné d'aller chercher toutes les personnes disponibles, en repos, afin de venir bosser et surveiller la fissure pour que personne ne puisse descendre. Cela ne faisait vraiment pas plaisir à Korra cette nouvelle, mais un ordre est un ordre. La douanière claqua la porte au nez du soldat, lui explosant limite le nez sur celle-ci pour lui avoir apprit cette nouvelle. Puis même si cela ne l'enchantait pas, elle n'avait plus qu'à se préparer et aller bosser, la journée commençait bien pour elle, elle qui avait prévu de dormir, c'est une journée ratée qui commence.

Après une bonne douche, et surtout avoir prit de quoi manger, il restait de quoi faire dans les placards, ça devrait largement suffire pour tenir la journée, dans le pire des cas, elle s’éclipsera durant son travail pour aller au fast-food pour se prendre un sandwich pour se caler l'estomac et surtout le creux qu'elle aura dans la journée. Maintenant qu'elle était prête, habillé, même si elle n'allait pas mettre la tenue de soldat, même pas en rêve, elle s'est juste habillée habituellement avec une tenue basique, mais comme il faut histoire de pouvoir bouger correctement, un peu comme ça qu'elle bosse toujours en douanière, donc voilà. Elle retourne dans son dressing, qui sert plus de réserve d'arme et de salle d'entraînement qu'une salle pour mettre ses vêtements d'ailleurs, afin de prendre sa hache à double tranchant, faut pouvoir se défendre quand même, et arrêter ceux qui voudront passer malgré tout ; généralement ça décourage de voir une personne avec une hache de la sorte entre les mains. Avant de partir, elle enfourna dans ses poches quelques gâteaux en cas de petit creux dans la journée et prit donc le chemin de la fissure, là où on lui dit de venir garder pour éviter qu'on descendre, cela va être une très longue journée ennuyante, mais il faut bien ça pour gagner de la thune.

Korra ne savait pas depuis combien de temps elle était là, en même temps elle se faisait chier, il ne se passait rien et le soleil tapait quand même pas mal sur son crâne, de quoi l'énerver encore plus.. elle pensait même à aller chercher une petite bière histoire de se rafraîchir un peu, mais elle était tellement crevée qu'elle dormait limite sur sa hache qui prenait appuie dessus. C'est après un long moment qu'elle remarqua un mec entrain de courir en direction de la fissure avec un sac à dos, poursuivit par deux soldats, il gueulait qu'il devait descendre pour retrouver une personne et qu'il était prêt à tout, quitte à mourir pour ça s'il fallait. Normalement Korra l'aurait laisser descendre, après tout, s'il a envie de crever, qu'il crève, ce n'est pas son problème, mais là son travail consiste à empêcher tout le monde à descendre donc il n'allait pas réussir à descendre aussi facilement. Le temps qu'elle soulève sa hache et qu'elle se mette à courir, l'homme prit déjà le chemin dans la fissure pour descendre alors que les deux autres soldats s'arrêtèrent net au bord de la fissure. Korra roula des yeux en voyant ça, et ça se dit soldat. La douanière prit donc le même chemin, poussant sur le côté les deux soldats afin de suivre l'homme en fuite, il ne fallait pas qu'il descende trop bas et le remonter au plus vite.

Korra suivit le chemin de terre qui formait une sorte d'escalier, suivant l'homme dans la fissure, se rapprochant de plus en plus de lui, c'est que la Korra a l'habitude de courir après les fuyards et surtout elle sait comment user de ses forces pour faire ce qu'elle désire, même si sa hache reste légèrement lourde, elle sait parfaitement comment la porter et ses muscles le lui permettent. Elle se rapprocha de plus en plus du fuyard et dès qu'elle fut à bonne portée, elle prit une grande impulsion afin de pouvoir sauter correctement et plonger sur l'homme pour le rattraper. Malheureusement il eut le temps d'esquiver la charge de la douanière, continuant son chemin vers le bas pendant que Korra tombait elle direction le vide, quasiment à la même vitesse que lui. Elle n'abandonne jamais, se positionnant comme elle pouvait, elle banda ses muscles afin de pouvoir lancer sa hache en direction de l'homme, vu la trajectoire, elle allait se planter en bas quoiqu'il arrive, donc elle n'allait pas être perdue, et puis si elle touche, ça sera toujours ça de gagner et il comprendra que c'était une mauvaise idée.

La hache lancée, maintenant elle devait régler un autre problème, sa chute. Elle voyait sa chute arrivée, d'ailleurs il faisait bien jour dans la fissure étrangement, du coup elle pouvait voir que tout en bas il y avait de l'eau et c'était parfait ça. Normalement elle n'aurait jamais utilisé son pouvoir de la sorte, mais vu que personne n'était là et qu'elle n'avait pas vraiment le temps de réfléchir à ce qu'elle pouvait faire donc elle allait devoir agir très vite. L'eau en bas de la fissure commençait à frémir pour finir par exploser comme un geyser en direction de Korra qui chutait afin de la réceptionner comme elle pouvait. La douanière plongea dans le geyser d'eau qui tombait également, ralentissant donc la chute de la jeune femme, non sans douceur, mais ça sera toujours plus doux que si elle chutait d'encore plus haut ou bien sur le sol, une chance après tout. Korra se mit à nager jusqu'à la rive afin de sortir de l'eau, maintenant il ne lui restait donc plus qu'à retrouver sa hache et le bonhomme qu'elle suivait et pour qui elle est descendue.

Dans un premier temps, elle prit le temps de retirer toute l'eau sur elle, elle n'a pas envie d'être trempé de la sorte, donc déjà, elle se retire toute l'eau et maintenant regarde dans les parages histoire de retrouver sa hache. Après un peu de marche, elle fini par retrouver sa hache plantée dans un mur de pierre, mais pas seule. La hache avait également planté le sac de l'homme, mais sans le mec. Apparemment la hache avait touché, mais il a fuit en laissant son sac pensant sûrement qu'elle allait arrivé très vite. Korra arracha la hache du mur en s'aidant du pied et de la parois, puis se mit à fouiller dans le sac histoire de savoir ce qu'il y avait dedans, après tout, ça peut toujours servir et faut bien trouver un moyen pour remonter parce que même si la descente est simple vu qu'on va vers le bas, mais pour remonter par le même chemin, ça sera plus dur, mais bon, Korra pourra toujours s'aider de l'eau, mais en attendant, vu qu'elle est là, elle se mit dans l'idée de fouiller un peu la zone, ça sera toujours plus passionnant que de rester là haut et crever de chaud et de fatigue, là au moins elle va pouvoir bouger et se dégourdir les jambes !



Je déblatères en Orangered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alice von RiessfeldMessages : 98
Date d'inscription : 15/07/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Ven 1 Sep - 22:13




Journée de merde !

 

Je me jetais et attendais quelques secondes le contact de l'eau que j'avais entendu en bas. 1...2...3...4..PLOUF ! L'eau était plutôt profonde et je remontais à la surface. Il y avait au moins 9 mètres de profondeur... Je nageais jusqu'à un endroit où j'avais l'eau au genoux et me levais. Je regardais autour de moi. Il faisait plutôt sombre mais quelques filets de lumière passaient depuis la surface. Je m'habituais à l'obscurité et observais à nouveau. Il y avait une galerie à droite et une autre à gauche. Je regarderais plus tard, je devais d'abord m'examiner et vérifier que je ne m'étais pas foulé quelque chose en tombant dans l'eau... J'enlevais ma robe, l'accrochais à la parois derrière moi pour la faire sécher et m'examinais tant bien que mal, je risquais juste quelques bleus... Je m'en étais très bien sorti pour une chute de cette hauteur. Je me demandais même si quelqu'un été déjà sorti vivant de ce genre de chute. Vivant... Je n'étais pas encore sortie vivante à vrai dire... Mais si je ressortais de cette fissure, j'irais m'inscrire au livre des records ! Et j'étais déterminée à sortir, après une petite exploration quand même... J'entendais des bruits autour de moi, des paires d'yeux me regardait dans l'ombre. Je plissait les yeux et finissait par voir de gros rats, je détestais les rats ! Je prenais mon katana, que j'avais posé dans une petit renfoncement du mur et les chassait. Prudence était le mot d'ordre avec ces bêtes, elles pouvaient très bien transmettre des maladies ou essayer de m'attaquer en groupe. Je laissais pendre mon sabre dans ma main droite et décidais d'explorer la galerie droite. Au bout de quelques dizaines de mètres je rencontrais un mur. Bon bah plus qu'à espérer que la galerie de gauche était plus... encourageante... Je rebroussais un peu chemin en surveillant du coin de l'œil un rat solitaire qui trainait dans un coin... Je réprimais un tremblement de dégoût. Je venais d'avoir une idée de génie ! Bon ok, elle était plutôt simple et logique mais ça restait bien... Je m'écriais.





 Eh ! Il y a quelqu'un !


Je venais de la mettre à exécution. Quelques échos revenaient me répondre mais aucune personne... Je décidais d'explorer la cavité à ma gauche, elle était un peu plus grande que l'autre mais finissait aussi en cul de sac. Je retournais donc a l'endroit de ma chute et me rappelait que l'eau était plutôt profonde. Il y avait peut-être un passage. Oui, il devait y avoir un passage, à une dizaine de mètres sous l'eau... Je renonçais à cette idée pour l'instant, me rappelant mes talents pour la nage, qui étaient... inexistants... Je m'asseyais dans le renfoncement du mur et posait mon sabre à côté de moi. Je devais me reposer au "sec" pour l'instant. Je dormais un peu mais était réveillée par des bruits de rats en train de se battre. Je les avais presque oublié ceux là... Je me retournais et fouillais ma robe. Il n'y avait rien dans la poche gauche mais la poche droite contenait 3 gros bonbons. C'est sûr que ça ne m'aiderait pas à grand chose mais j'avais décidé de prendre au moins ça positivement, il y avait besoin d'un peu de gaieté dans cette fissure qui semblait drainer mes forces. Je buvais un peu et mangeais un des bonbons... C'était du sucre, ça ne pouvait pas me faire de mal. Je gardais les autres précieusement dans ma poche que je fermais. Ensuite suivi un état de sommeil alternant avec de petits réveils dus aux petits bruits de la surface. Au bout de ce qui me semblait quelques heures je me levais et regardais autour de moi. Ma tête tournais, mes jambes tremblaient. Je regardais en l'air. Il faisait nuit. Nuit... Attends ! C'est pas normal ! J'ai somnolé bien plus que quelques heures ! Dans mon sommeil interrompu j'avais aperçu de la lumière revenir, un jour était donc déjà passé... Un jour et une nuit dans le noir avec des rats sans aucune issue. Je commençais à désespérer. Déjà je devais boire car les effets de la déshydratation se faisaient sentir. Je buvais l'eau de qui semblait potable. Et mangeait mes deux bonbons restants. Je m'étais reposée et j'avais manger et bu. La prochaine chose à faire était de trouver une échappatoire... Je devais essayer de plonger. Je me débarrassait de mes sous-vêtements qui finiraient mouillés et sautait à l'eau. Je plongeais une première fois mais n'arrivais pas à descendre. Je remontais et respirait un bon coup. Puis je replongeais et réussissait cette fois à descendre plus bas. Je voyais un petit passage dans lequel je pouvais passer aisément. Manquant d'air je remontais à la hâte et m'asseyais à côté de mon sabre. C'était un échec, mais au moins je savais qu'il y avait un passage. Je me rhabillais et me reposais, mais mon ventre criait famine. Je n'avais mangé que trois bonbons en deux jours dans la fissure. Nous devions être le matin du 29... J'ignorais les maux de ventre grandissants avec la faim mais buvait et me reposait, c'était la seule chose que je pouvais faire. Un jour et une nuit passèrent comme ça à attendre que quelqu'un vienne. Je n'en pouvais plus... il fallait manger. Je regardais les rats et me disait que c'était la seule solution. Une mort pour une vie, c'était l'ordre du monde... Je me levais avec mon katana et en attrapait un, je l'achevais d'un coup au cou et ramassais le cadavre. Je le découpais tant bien que mal et mis sa peau dans un coin... Ça me dégoûtait... Mais ce n'était pas le moment de vomir l'eau qu'il me restait dans l'estomac ! Je me donnait deux claques et relevais la tête. Je me vidais et posait les quelques morceaux sur le côté de mon "abri" qui était en fait un renfoncement dans lequel je me reposais. Je prenais ensuite la peau, la posait dans un coin sec et essayait d'utiliser mon élément. Le feu jaillissais mais au mauvais endroit. Je finissait enfin par allumer la peau qui se consumait doucement. AIE ! Je me brûlais la main dans la petite flamme qui représentait la première vraie lumière que je voyais depuis plusieurs jours. Ma main était dans un plutôt sale état et une cicatrice resterait. Je m'empressait de la tremper dans l'eau tout en surveillant le feu. Il ne fallait surtout pas qu'il s'éteigne ! J'avais mis 1h à l'allumer et je n'allais pas tuer un autre rat tout de suite ! Je mettais la viande au dessus du feu à l'aide de petites pierres et la grillait. Je me forçais à manger mais était forcée d'avouer que le rat remplissais un peu mon estomac vide depuis quelques jours. Le goût était abominable mais c'etait de la viande, et on ne gâche pas de la viande ! Le feu brûlait encore une heure plus tard avant de consumer ses dernières cendres et de me laisser dans l'ombre. Je n'avais de nouveau plus de lumière et plus de nourriture. Je me recroquevillais dans ma "base" et me mettais à pleurer... Je ne pleurais pas souvent et les seules fois où j'avais pleurer, c'était le jour de la mort de ma meilleure amie et quelques jours plus tôt dans les bras d'Arias Vele a cause d'une agression. Je n'étais vraiment pas du genre à pleurer et n'en avait pas le droit, petite... Mais là, c'était trop ! J'en avais marre de cette maudite fissure ! De ces rats qu'il fallait constamment surveiller et surtout de l'obscurité qui les cachaient et m'invitait à me laisser dépérir. Je pleurais toute la nuit et m'endormais pliée, les yeux mouillés, les habits abîmés. Je restais dans ma base la journée suivante et la nuit, allais chasser un rat. Je fis la même chose que pour le premier et réussi cette fois à allumer la peau après avoir allumé ma robe deux fois... Je vomis dans un coin en allant jeter les boyaux avec les autres au bout de la cavité de droite, ça me dégoûtait vraiment, mais je devais vivre. Je buvais un peu et mangeait la viande qui était grillée pile comme il fallait. Je m'asseyais ensuite et retenait des pleurs, pourquoi vivre si personne ne venait ? Si, quelqu'un viendrait, j'en était sûre. Je dormais et me réveillais vers... midi. Nous étions aujourd'hui le 2 et nous étions à la moitié de la journée... J'avais passé 5 jours dans ce maudit trou moisi à cause d'un malheureux saut. Les jours suivants passèrent de la même façon, jusqu'au 5. Je n'en pouvais vraiment plus. J'avais maigri, ma robe était brûlée et déchirée, et mon moral était parti loin... très loin de moi... Je ne voulais plus survivre. Plus pour moi. Mais il y avait une famille en haut à laquelle j'appartenais. Ma vie lui appartenait et je n'acceptais pas de ne pas mourir en la servant. Une nuit passa encore. J'avais la tête qui tournais et j'avais déjà été victime de quelques vertiges dus à la fatigue, mais là j'étais fatiguée et mentalement et physiquement, je m'evanouissais pour me réveiller la nuit, mon ventre gargouillait et je n'avais pas de lumière, mais j'entendais des bruits de pas plutôt lourds, la personne portait sûrement une armure. Je réunissais mes forces et me levais, j'entendais la voix à ma droite. Il devait y avoir un passage qui permettait au son de passer. Il y avait encore un espoir. Je marchais dans le passage de droite et essayait d'utiliser mon élément pour éclairer. Par un miracle je réussissais à créer une boule de feu à une cinquantaine de centimètres de moi et à la maintenir assez longtemps pour remarquer un petit tunnel dans lequel je pouvais à peine passer qui montais. Les bruits de pas venaient de là. Je rampais dans le passage, le sol rocheux me griffait. Au bout de trente secondes je voyais enfin le bout du passage. Je n'en revenais pas qu'il y avait un passage que j'avais raté. Je me levais et marchais en direction des pas. J'entendais à présent la démarche d'avant mais aussi une autre plus légère et plus rapide. Je choisissais d'aller vers la première. Au bout de 1 ou 2 minutes je tombais nez à nez avec une femme qui semblait jeune. Elle portait une grande hache à double tranchant et semblait plutôt musclée. Ça expliquait sa démarche. Ça faisait plus d'une semaine que je n'avais pas vu quelqu'un et je n'avais pas parlé depuis longtemps.




Vive l'été ! Joker arme Twisted Evil Very Happy
J'écris en #ff3333





Merci à Laelyss pour les images ! ^_^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 354
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Sam 2 Sep - 15:18

Journée de merde
Trouver un allié dans ce genre de situation est toujours précieux, maintenant que la jeune Alice avait rejoindre Ashildr, elle pouvait presque se considérer comme sauvée. La douanière était en pleine forme et venait de piquer le sac de l'homme qui était tombé en même qu'elle mais y-a-t-il seulement des choses intéressantes dans ce sac ? Des choses qui pourront les aider pour la suite de leur aventure ?

Lancé de dés pour le contenu du sac : 62.
Spoiler:
 

En ouvrant le sac, elles purent en découvrir le contenu qui n'allait pas aider suffisamment les jeunes femmes pour le reste du voyage. Il était possible de retrouver quelques barres énergétiques sans sucre, une petite bouteille de soda qu'elles devront se partager à deux mais surtout de petites armes comme un kunaï, une dague et un couteau suisse ainsi que des petits bonbons vichy cachés ça et là ; bref, ce n'était rien pour survire plusieurs jours sous cette fissure. Mais pour Alice qui avait du se débrouiller depuis plusieurs jours, peut-être que quelques barres pourront lui redonner un peu d'énergie ?

A part le chemin que venait d'emprunter Alice, il n'y avait strictement aucune issue pour avancer ; faire demi-tour ne servirait sûrement à rien puisque du côté d'Alice aucune issue se faisait voir. Pourtant, si l'une des deux prêtait attention à l'étang qui se trouvait à leurs pieds, il était possible de remarquer des escaliers permettant d'accéder à une sorte de galerie. Cependant, il fallait avoir un bon souffle pour descendre et avancer car le chemin s'étendait sur plusieurs kilomètres et aucun humain ne pourrait tenir le coup sous l'eau autant de temps... A moins qu'il y ait une autre solution ?

L'autre solution serait en effet d'utiliser l'eau afin de la dégager de là où bien se mettre dans une bulle afin de pouvoir traverse en tout sécurité ; si cette option est choisie, les jeunes femmes pourront descendre les dizaines de marches avant de pouvoir entrer dans un tunnel toujours immergé. Elles n'auront pas le choix de continuer tout droit puisque aucun embranchement n'est présent, pourtant au bout d'une dizaine de minutes plus tard, elles pourront remonter des marches leur permettant d'arriver sur un autre tunnel non immergé mais dont l'eau leur arrivera quand même jusqu'aux genoux.

Au bout de ce tunnel, une étrange lumière venant d'en haut, avaient-elles réussi à retrouver un chemin menant à la Surface ? Le calvaire d'Alice était-il désormais terminé ? Avant de crier victoire aussi vite, il va falloir se rapprocher de cette lumière et lever la tête pour comprendre qu'elles sont au fond d'un puits mais sans corde et sans échelle pour remonter. L'escalade promet d'être intéressante. Une fois arrivées en haut, elles tomberont sur un étrange paysage : des maisons en ruines regroupées de telle sorte qu'on dirait le Quartier Résidentiel, mangées par la nature ayant repris ses droits, la question à se poser désormais est : sont-elles toujours à Quederla ?


Ce que vous voyez (attention les images sont très grandes):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contractant
avatar

Ashildr YngvarContractantMessages : 39
Date d'inscription : 27/08/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Sam 2 Sep - 16:39

Journée de merde !

ft. Alice von Riessfeld
J'te connais pas, j'sais même qui tu es, mais je crois qu'on va devoir apprendre à ce connaître vu la situation. J'espère que tu n'es pas chiante au moins.

La descente s'était plutôt bien passé, encore heureux qu'il y avait de l'eau dans ce fichu trou et surtout qu'il y a quelques jours, le Ténébreux lui avait confié le pouvoir de l'eau, sinon elle aurait fini écrasé comme une crêpe et ça en aurait fini de la douanière. Heureusement qu'elle n'avait pas demandé le feu, le magma, ou dieu sait quoi encore, sinon cela aurait été d'aucune utilité dans cette situation, en même temps l'eau ne trahit jamais, généralement ça marche à tous les coups. Par contre tout n'était pas positif car si elle est descendue, enfin tombée de la sorte, c'est pour retrouver l'autre abruti qui a décidé de jouer les warriors de la sorte et tenter de descendre. Elle avait réussi au moins à avoir le sac de cet abruti, donc il n'ira pas loin et puis Korra pourra se faire plaisir et voir un peu comment il s'est préparer, voir si c'était vraiment un pro et qu'il était prêt à tout, genre ration de survie pour une mois, trousse de secours, corde et tout ce qu'il faut ou bien si c'est un simple abruti avec que dalle pour survivre.

Ashildr commençait à fouiller dans le sac, son nouveau sac d'ailleurs, afin de voir ce qu'il y a à l'intérieur, mais comme elle l'avait pensé, cet homme est un abruti, il n'y a quasiment rien dedans. Cela l'énervait de voir ça, comment une personne peut vouloir sauver une autre en se préparant si peu ?! Son poing finit dans le mur avant même de voir exactement ce qu'il y avait dedans, mais elle savait déjà que ce n'était rien d'important alors forcément, il fallait qu'elle se défoule un peu. En tout cas il fallait quand même regarder, mais avant qu'elle puisse le faire, elle entendit des bruits de pas qui la fit mettre en garde. Simplement un réflexe de combattante, elle se trouve en terrain ennemie et une personne se ramène, mieux vaut être prête à se battre si jamais on va l'attaquer par surprise ou même si on veut l'attaquer tout court. En voyant la personne arriver, elle voulait éclater de rire, mais se retenue. Elle voulait rire parce qu'elle pensait encore que c'était un combattant qui voulait l'attaquer, mais elle ressemblait plus à un zombie qu'à un guerrier. Impossible de dire depuis combien de temps elle est là, mais ça ne doit pas dater de quelques heures, mais plus plusieurs jours. Korra décida quand même de rester sympa, baissant son arme, après tout, elle va lui laisser le bénéfice du doute et penser que c'est une habitante perdue dans la fissure.

« Tu as besoin d'aide ? Je m'appelle Korra, et toi ? Tiens prend ça, y'a des trucs, sert toi. »

Elle ne savait pas exactement ce qui traînait dans le sac, mais il semblait y avoir une bouteille et des trucs à bouffer, ça devrait lui faire du bien vu son état. Korra jeta le sac au pied de la femme en piteux état pour qu'elle se serve, de toute façon elle n'est pas au courant que c'est un sac que la douanière a obtenu par la force, donc elle pensera que c'est un sac obtenu de manière normale donc elle ne devrait pas faire la fine bouche. Par contre, la parlote n'est pas le point fort de Korra, puis vu son état, elle était sûre que ce n'est pas non plus la priorité de cette femme, donc comme ça tout le monde était content. Ashildr n'est pas le genre de personne a rester là à ne rien faire pendant qu'une autre personne se fait plaisir, et puis elle n'a pas envie de rester dans cette fissure très longtemps, du coup il faut sortir, mais avant elle doit terminée son boulot et retrouver l'autre abruti le plus vite possible et ensuite ils sortiront et il finira en taule, s'il n'est pas mort avant. Du coup, la douanière se mit à regarder un peu autour d'elle afin de savoir quoi faire par la suite, elle va éviter d'user de son élément devant une personne, on sait jamais, et puis il faut trouver l'autre abruti.

Prendre le chemin d'où venait la femme serait sûrement une possibilité, mais l'autre ne doit pas être par là vu qu'il aurait sûrement croiser la femme et elle pensait qu'il aurait au moins réagit, ou que elle lui aurait dit qu'elle avait rencontrer une autre personne donc il a dû partir dans une autre direction. Elle avait beau regarder, elle ne voyait rien, mais finit par voir une grande étendue d'eau, sûrement par là d'où elle vient d'ailleurs. Regardant l'eau, elle finit par voir un truc étrange. Se rapprochant de l'étendu pendant que l'autre se reposait encore, elle pu voir que c'était une sorte d'escalier, des marches qui descendaient vers le fond de l'eau. Elle savait très bien que s'il y avait des marches, c'est qu'il devait avoir un chemin sous l'eau, mais comment s'y rendre ? Impossible de dire combien de temps il faudra nager, si c'était sur deux kilomètres, personne ne peut retenir son souffle aussi longtemps. Bien sûr Korra pourrait y aller tranquillement, mais elle ne va pas laisser la meuf toute seule. Elle retrouva la rousse, réfléchissant à ce qu'elle pouvait faire pour avancer tout en s'occupant de l'autre meuf qu'elle a sauvé. Mais bon, apparemment il n'y a pas trop le choix, c'est cette solution ou rester là à ne rien foutre.

« Bon, je ne sais pas ce que tu veux faire, mais je ne vais pas te laisser là alors tu viens avec moi. Je te sortirai de là quand j'aurai retrouver celui que je cherche. Et c'est non négociable ! »

Korra n'avait pas vraiment envie d'avoir une personne dans ses pattes, mais ça ne se fait pas de laisser une personne comme ça alors elle va la suivre et quand elle aura fini, elle sortira tout simplement, après tout, c'est sûrement ce qu'une personne qui se trouve dedans veut. En tout cas, Ashildr prit d'abord le sac a dos afin de le fermer et le mettre sur son dos, avec une seule bretelle, puis attrapa le bras de la rousse afin de la tirer vers l'eau, là où il y avait les marches pour s'y rapprocher. Elle n'avait pas vraiment envie de monter à une inconnue qu'elle possède un élément, mais bon, ce n'est pas comme si elle avait énormément de choix. Elle tirait la meuf, se rapprochant et commençant à descendre dans l'eau, mais bizarrement elles n'étaient pas mouillé. Non, Korra utilisait sa main libre afin de manipuler l'eau et créer une bulle d'eau autour d'elles afin qu'elles puissent marcher sous l'eau et surtout respirer correctement, même si l'air devrait être économisé car Korra ne savait pas combien de temps elles allaient devoir rester sous l'eau. Elle fini par lâcher la rousse et la regarder, stoppant le pas durant cette petite mise au point.

« Ne pose pas de question. Cherche pas à comprendre, c'est comme ça et c'est tout, d'accord ?! »

Ashildr n'avait pas vraiment envie d'expliquer pourquoi elle dispose d'un élément, et puis elle n'a rien à craindre car clairement, la maîtresse de l'eau était là pour l'aider et non l'attaquer, donc il fallait qu'elle se calme la donzelle. De toute façon, elle ne doit pas être au courante que Korra est un membre du gouvernement, puis vu qu'elle a déjà dix ans de métier, normalement on devrait la croire plutôt qu'une inconnue, puis ce n'est pas comme si on allait taper la discute avec Korra en sortant, personne ne peut la blairer et encore moins ses collègues, donc elle n'allait pas s'amuser à le raconter sur tous les toits ; dans le pire des cas, elle cognera tellement fort sur la rousse qu'elle finira par ne plus pouvoir parler du toute, il y a toujours une solution après tout. Les jeunes femmes continuèrent d'avancer, dans le silence, et même si c'était beau comme décor, pour le coup, le silence gonfle pas mal la jeune femme, il fallait qu'il se passe quelque chose, une sortie ou bien s’intéresser un minimum à la vie de l'autre.. pas le choix, pas le choix malheureusement..

« Dis, comment tu as fais ton compte ? Pourquoi t'es dans cette merde toi ? Tu as suivi un glandu toi aussi ? »

La rousse avait largement le temps de répondre à la question, en même temps le chemin était assez long sous l'eau. Bon, il faut se l'avouer, Korra s'en fichait un peu de la réponse, certes elle allait l'écoutait, mais c'est tout. Elle voulait juste casser le silence, c'est perturbant le silence complet donc autant qu'une voix vienne casser ce silence de merde. Par contre, heureusement que le tunnel se termina très vite, elle avait quand même largement le temps de répondre, mais après elles étaient enfin arriver, pouvant remonter à la surface, enfin hors de l'eau du moins, grâce de nouveau à des marches pour finir à un cul-de-sac, mais dont le sommet était visible, un trou lumineux, donc ça veut dire qu'il y a une sortie par le haut, maintenant il faut savoir comment faire pour monter tout haut, surtout qu'il n'y a ni échelle, ni corde. Tout cela voulait dire que Korra allait devoir encore servir de son élément pour aider la femme, par contre ça serait bien qu'elle soit autre chose qu'un poids mort, car si elle voulait en porter, elle serait aller dans une salle de sport et non dans la fissure. Après avoir bien tout regarder les possibilités, c'était évident qu'il n'y avait pas trop le choix dans ce qu'il fallait faire, il y avait de l'eau, alors autant l'utiliser.

« Bon, pas trop le choix, mais faudrait voir à quoi tu sers après tout ça. Par contre accroche toi à moi, sinon je te laisse ici. »

Ce n'est pas très compliqué à faire, mais faut que Korra reste concentré tout le long de la manipulation, sinon la chute risque d'être violente. La jeune femme fit des mouvements de bras et l'eau commença à se mouvoir sous les deux femmes et se mirent doucement à enrouler les deux femmes jusqu'au niveau du bassin. Difficilement, et doucement, les deux femmes commencèrent à se soulever du sol grâce à l'eau pour continuer à monter sous l'impulsion de l'eau qui faisait tout le boulot. Par contre c'était assez chaud car il faut énormément se concentrer, surtout qu'elle a une personne en plus avec elle, donc ce n'est pas comme si elle pouvait se permettre de faire ça comme ça, elle avait vraiment besoin de ne pas être déranger durant toute la monter. De toute façon, même si on lui parlait ou s'il se passait quelque chose, elle n'écouterait même pas, étant beaucoup trop concentrer dans ses manipulations de l'eau pour venir à se créer comme un tourbillon d'eau de plus en plus haut, se rapprochant très vite de la sortie, se fessant presque éjecter de ce qui est un puits, s'étalant au sol permettant à Korra d'enfin s'asseoir et se reposer un peu.

« J'ai besoin de deux, trois, minutes si ça te dérange pas, c'est fatiguant de faire tout ça. Par pur hasard, tu n'aurais pas un élément ou un animal pour nous aider un peu ? J'en ai marre de devoir tout faire. Puis tu fais quoi dans la vie ? Tu peux être utile qui sait. Et désolé si je peux paraître abrupte, mais je n'ai pas l'habitude d'être sociale. Vu que je ne peux pas non plus trop bouger, autant essayer d'apprendre à se connaître, tu ne crois pas ? Enfin, si tu préfères fouiller un peu l'endroit, fait hein, mais t'éloigne pas trop, t'es de ma responsabilité tant qu'on n'est pas à l'extérieur, compris ?! »



Je déblatères en Orangered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alice von RiessfeldMessages : 98
Date d'inscription : 15/07/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Lun 4 Sep - 1:16



Journée de merde !

 

La personne en face de moi était musclée, elle avait la peau foncée et de longs cheveux attachés en une queue de cheval. Elle me regardait avec l'air de se retenir de rire et je m'observais. Ma robe était sale et brûlée, j'avais maigri et la seule chose qui était resté en bon état c'était mon katana. Dans la culture japonaise on disait que le katana était le reflet de l'âme de l'épéiste, j'y tenais comme à la prunelle de mes yeux. Je relevais la tête.

« Tu as besoin d'aide ? Je m'appelle Korra, et toi ? Tiens prend ça, y'a des trucs, sert toi. »

Elle jetais un sac par terre, j'étais pas un chien ! Mais bon, j'étais trop épuisée pour râler sur quoi que ce soit. Je m'asseyais.





 Bonjour ! Enfin, là je suppose que c'est plutôt mauvais... Je m'appelle Alice ! Et merci !


Je prenais deux des trois barres de céréales qu'il y avait dans le sac, ça me permettrais de me remplir un peu le ventre. Je commençais à manger, elles étaient à peine sucrée, ça n'allait pas m'aider beaucoup. Il y avait aussi une bouteille de soda. Je buvais un peu et me relevais. Je me sentais déjà un peu mieux mais en laissait pour plus tard au cas où nous resterions coincées. Korra fixait l'eau, je me demandais ce qu'elle faisait avant de remarquer des escaliers qui descendaient. Elle ne comptait quand même pas plonger ?! En même temps elle devait être bonne nageuse, comparée à moi. Je m'approchais puis regardais autour de moi, il n'y avait aucune autre issue que l'eau, je me rappelais l'endroit dans lequel j'étais tombée.

« Bon, je ne sais pas ce que tu veux faire, mais je ne vais pas te laisser là alors tu viens avec moi. Je te sortirai de là quand j'aurai retrouver celui que je cherche. Et c'est non négociable ! »

Je la regardais, elle me prenait pour un boulet. Ça m'énervait un peu, mais ça serait peut-être un avantage si nous venions à être ennemies. Je l'ignorais, elle prenais le sac, le fermais puis le mettais à son dos. Elle se tournais ensuite vers moi et me prenais le bras avant d'avancer sur les escaliers. Elle écartait l'eau d'une main et formait une bulle autour de nous. C'était donc une Elementis. Ou c'était peut-être une membre de l'Ord... Elle interrompais mes pensées en me lâchant.

« Ne pose pas de question. Cherche pas à comprendre, c'est comme ça et c'est tout, d'accord ?! »

Je décidais d'arrêter de me demander qui elle était. Je le savais déjà, c'était ma sauveuse, c'était grâce à elle que j'avançais et que j'avais pu manger autre chose que du rat. Je n'étais pas du genre à attaquer ma sauveuse et ça comptait beaucoup pour moi. Nous marchions pendant dix minutes dans un silence qui commençait à être pesant, malgré la vue autour de nous... Korra prenait la parole.

« Dis, comment tu as fais ton compte ? Pourquoi t'es dans cette merde toi ? Tu as suivi un glandu toi aussi ? »

Je ne savais pas vraiment si je pouvais lui dire, elle faisait sûrement parti du gouvernement. Peu importe, au pire une fois en haut si ils essaient de m'enfermer je peut m'enfuir ou me battre.





 J'ai entendu un gros bruit et je suis venue voir, mais je me suis approchée, un garde a cru que je voulais y aller et à essayé de m'attraper. Je ne voulais pas le blesser alors j'ai décidé de fuir et j'ai sauté...


Des escaliers remontants hors de l'eau apparurent rapidement et nous sortions enfin de l'eau. Il y avait de la lumière au dessus et nous étions dans ce qui semblait être un puit. Mais il n'y avait aucun endroit où s'accrocher et aucune échelle. Mais il y avait de l'eau... Si Korra avait pu maintenir une bulle autour de nous pendant une dizaine de minutes elle devait pouvoir nous faire monter là-haut. Je ne servais pas à grand-chose et je n'aimais pas avoir de dettes envers quelqu'un...

« Bon, pas trop le choix, mais faudrait voir à quoi tu sers après tout ça. Par contre accroche toi à moi, sinon je te laisse ici. »

J'étais d'accord avec elle et ça me déplaisait. Je m'accrochais à elle et elle faisait de grands gestes, l'eau monta jusqu'à ma taille et nous projetais hors du puit. Je regardais autour de moi, nous étions sur une place... Tout était abandonné mais ressemblait à Quederla.

« J'ai besoin de deux, trois, minutes si ça te dérange pas, c'est fatiguant de faire tout ça. Par pur hasard, tu n'aurais pas un élément ou un animal pour nous aider un peu ? J'en ai marre de devoir tout faire. Puis tu fais quoi dans la vie ? Tu peux être utile qui sait. Et désolée si je peux paraître abrupte, mais je n'ai pas l'habitude d'être sociale. Vu que je ne peux pas non plus trop bouger, autant essayer d'apprendre à se connaître, tu ne crois pas ? Enfin, si tu préfères fouiller un peu l'endroit, fait hein, mais t'éloigne pas trop, t'es de ma responsabilité tant qu'on n'est pas à l'extérieur, compris ?! »

Sa remarque m'énervais, ce n'était pas comme si elle pouvait me retenir. Mais elle s'était excusée et elle avait raison, je n'avais pas servi à grand-chose. Je me levais et commençais à fouiller un peu autour pour dater le lieu dans lequel nous étions. Je lui parlais un peu de moi.





 Je fais des études de professeure et j'étais assassin. J'ai l'élément du feu et je sais me battre. Même si j'ai été un poids mort jusqu'ici je ne compte pas le rester.


Je regardais les maisons... Elles semblaient dater d'il y a plus de cinquante ans. Tout semblait figé. Cet endroit me rappelais le Quartier Résidentiel. Soudain je remarquais quelque chose que j'aurais dû tout de suite remarquer... Le plafond... Nous étions encore sous terre, il y avait juste de la lumière. Nous n'étions pas encore sortis. Je m'asseyais ensuite près de Korra et attendais qu'elle ait fini de reprendre ses forces.




Vive l'été ! Joker arme Twisted Evil Very Happy
J'écris en #ff3333





Merci à Laelyss pour les images ! ^_^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 354
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Lun 4 Sep - 16:35

Journée de merde
N'est-ce pas étrange de trouver ces maisons sous terre ? Surtout qu'elles semblent bien trop abîmées par le temps pour venir à la conclusion qu'elles ont pu tomber durant le tremblement de terre plusieurs jours plus tôt. Est-ce que des personnes vivaient sous terre ? Il n'y avait aucune réponse rien qu'en regardant ces maisons alors il fallait entrer dans l'une d'elle pour peut-être trouver des indices sur les personnes qui vivaient là où depuis combien de temps elles sont sous terre.

Lancé de dés pour le type de la maison : 2
Spoiler:
 

Une fois la petite pause terminée, il serait peut-être temps de jeter un coup d’œil dans ces maisons non ? Pourquoi ne pas prendre la petite maisonnette avec la cheminée détruite ? Ou bien la grande maison avec la porte et les fenêtres fracturées ? En entrant dans celle choisie, la nature a aussi repris ses droits avec plusieurs mauvaises herbes, du lierre grimpant les murs ou encore des lianes transperçant les fenêtres de la maison. Au premier coup d’œil, c'est une maison normale et il est plus ou moins facile de reconnaître sur la gauche une cuisine et sur la droite le salon.

Dans cette cuisine, des ruines d'une table à manger suffisamment grande pour une famille de cinq personnes, des placards dont les portes sont tombées au sol depuis des centaines d'années et des restes de petits gâteaux ayant moisis depuis bien trop longtemps pour les manger. Si on prend bien le temps de fouiller, il sera possible de découvrir des ustensiles de cuisine rouillés ainsi qu'un gros livres de recettes écrit dans une langue étrange... Attention cependant en prenant le livre en main, la couverture est fragile et les feuilles manquent de s’émietter si un geste trop brusque est fait.

Dans la pièce en face qu'est le salon se trouve des restes de coussins, canapé ainsi qu'une grande bibliothèque où les livres sont autant fragiles que le livre de recettes de la cuisine et toujours rédigé dans la même langue. Si la personne fouillant le salon prend le temps de regarder les bouquins sur chaque étagère, elle pourra tiquer sur le mot "Elementis" noté sur le dos du livre... Qu'est-ce que cela peut bien signifier ? Si la personne est curieuse en ouvrant le livre, elle pourra remarquer les dessins de plusieurs éléments... Étrange n'est-ce pas ?

En ce qui concerne l'étage, les marches sont pourries depuis des centaines d'années alors il n'est peut-être pas prudent de s'y aventurer ? La jeune femme qui monterait les marches avaient intérêt à faire attention et faire preuve de délicatesse si elle ne voulait pas se retrouver coincée. Une fois cette épreuve passée, quatre pièces se dressaient face à elle, sûrement des chambres ; en face des escaliers, il y avait un meuble en bois en assez bon état qui renfermaient des tissus... Sûrement les serviettes pour la salle de bain.

Etat des marches à l'étage sur 25 : 82.

La personne qui décide de continuer les fouilles en entrant dans une première pièce aura la surprise de sentir les planches tomber sous son poids, sera-t-elle assez réactive pour se rattraper à temps ou bien tomber à l'étage en dessous ?

Dans la première pièce située en face du trou causée par l'aventurière, une chambre aux couleurs vives avec un lit en piteux état mais qui laissait supposer qu'une petite fille vivait ici. Des poupées et des dînettes se trouvaient dans un coin de la chambre tandis qu'un grand bordel s'étendait tout le long de la pièce. Dans la pièce d'à côté, une chambre aux couleurs plus sobre, en bordel elle aussi avec des posters collés partout rédigé dans la même langue que le livre de recette.

Lancé de dés pour la fouille sur 60 : 56 - Réussite.

Fouiller dans l'armoire de cette chambre permettrait de voir les vêtements d'époque que l'on croiserait dans les livres d'Histoire ainsi que les chaussures se trouvant juste en dessous des vêtements pleins de poussière. Dans une des commodes plus loin se trouve plusieurs pull, chaussettes et sous-vêtements mangés par les mites depuis le temps ; mais avec de la chance, un journal fermé à clé se trouve dans tout ce bordel. Une petite serrure pour l'ouvrir mais la clé ne se trouve pas dans la coin et comment la retrouver dans tout ce bazar ?

Une fois sortie de la chambre, une porte fermée qu'il faudra enfoncer pour pouvoir accéder à la salle de bain. Baignoire et lavabo, rien de intéressant ne s'y trouve ; le miroir brisé renfermé derrière lui quelques boîtes de médicaments à base de plante si on en croit le petit dessin sur la notice écrite encore dans une langue étrangère. La dernière pièce est là plus importante : la chambre des parents. Elle aussi bien fermée, une forte odeur de pourriture s'échappera de la pièce lorsque celle-ci ouvert ; impossible de manquer les quatre corps serrés les uns contre les autres allongés sur le lit.


Nota Bene:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contractant
avatar

Ashildr YngvarContractantMessages : 39
Date d'inscription : 27/08/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Lun 4 Sep - 17:07

Journée de merde !

ft. Alice von Riessfeld
J'te connais pas, j'sais même qui tu es, mais je crois qu'on va devoir apprendre à ce connaître vu la situation. J'espère que tu n'es pas chiante au moins.

La meuf est dans la merde également, sauf que elle c'est à cause du gouvernement. Bon, Ashildr est un membre du gouvernement, mais elle n'est pas forcément en accord avec tous les ordres. En tout cas elle n'a pas l'air d'être méchante vu qu'elle a préféré risquer de mourir plutôt que de devoir blesser une autre personne donc on ne va pas dire que c'est elle la méchante dans l'histoire. Le gouvernement n'est pas tout rose, et ça la douanière est parfaitement au courant de tout ça vu qu'elle est dedans. Par contre, vu que la rousse a vu Ashildr utilisée un élément, mieux vaut ne pas dire qu'elle fait partie du gouvernement, cela ne sera pas vraiment bon pour son image ; même si à vrai dire personne ne la croira, après tout, Korra a dix ans de métier et l'autre est une inconnue, puis elle pourra facilement la faire passer pour une criminel, et hop, personne ne la croira, aussi simple que ça. Bref, ce n'est quand même pas l'idée, elles sont toutes les deux dans la même merde, donc autant s'entraider.

En tout cas maintenant elles pouvaient se reposer un peu vu qu'elles sont enfin sorti du puits, par contre Korra avait besoin de se reposer légèrement après avoir fait autant d'efforts, c'est que c'est bien crevant de manipuler l'eau de la sorte. Maintenant, c'est le temps de la discussion, enfin c'était surtout une excuse pour Ashildr de savoir si son comparse du moment pouvait servir à quelque chose parce que pour le moment, elle n'a pas servi à grand chose, en même temps, avec toute cette eau, elle n'allait pas pouvoir faire grand chose, puis si elle aurait eut la capacité de bouger plus que là, elle l'aurait déjà faite et pas rester là à ne rien faire. Elle répondit quand même aux questions de Korra, même si ça devait l'énerver de voir une personne comme Ashildr qui à l'air de prendre les autres pour des minables. Du coup elle s'appelle Alice, elle possède le feu et elle se bat avec un katana, enseigne et assassine les autres. Elle ne parle pas beaucoup, mais quand elle parle, elle parle elle. La douanière n'avait pas demander autant d'informations, mais au moins on va dire qu'elle sait à quoi s'y tenir désormais, à voir si elle sera enfin utile à Korra.

« Tu m'étonnes que je ne peux pas te blairer. Tu as le feu et en plus tu enseignes. Ennemie d'élément naturel et l'école, ça va être drôle tout ça ! »

Ashildr se mit à rire. Bon, pas sûr que la fameuse Alice ne le prenne bien, mais Korra n'a jamais réellement été à l'école, ou quand elle y allait, c'était pour casser la gueule à des petits cons qui se fichaient de sa gueule, donc bon. Korra et l'école n'ont jamais vraiment fait bon ménage, du coup forcément, les profs ne l'aiment pas et elle n'aime pas les profs. Puis pour le côté élément, ce n'est pas vraiment vrai vu que l'eau n'est que temporaire pour Korra, mais pour le moment, c'est le cas et l'eau n'aime pas le feu, et inversement donc théoriquement, les deux ne vont pas s'aimer ? Tout cela faisait bien rire la douanière, mais elle ne se moquait pas bien sûr, même si on pourrait sûrement le penser. En tout cas, tout cela redonna de l'énergie à Ashildr, par contre elle avait soif, et elle n'a pas envie de boire du soda, ça donne trop soif, autant boire de l'eau.


Pendant que l'autre regardait le décor, bon, elle l'avait fait aussi pendant qu'elle était assise, mais rien de bien intéressant, juste des décombres, fouiller deux, trois maisons pourraient être sympa afin de voir ce qu'il y a dedans et si l'autre ne se cache pas à l'intérieur. En tout cas, cela allait sûrement très vite faire chier Korra de faire le tour des maisons donc au bout de la deuxième, elle s'en ira et cherchera la sortie très vite. Après si l'autre veut rester en bas, du moment qu'elle sait où se trouve la sortie, ça sera tout bon et elle aura fait son taff correctement et l'autre pourra sortir, tout sera bénéf pour tout le monde de la sorte. Pour le moment, elle voulait boire, du coup Korra commença à se mouvoir afin de faire remonter l'eau du puits afin d'en faire voler un peu au-dessus d'elle, par contre elle voulait être sûre que l'eau soit propre pour la boire. Cela allait être difficile, mais nettoyer l'eau devrait être faisable avec son expérience et effectivement. Légèrement difficile à faire, mais elle réussit à ne garder que l'eau pur afin de pouvoir le boire et se rafraîchir un peu avant de partir à la fouille des maisons et peut-être découvrir des trucs intéressant.

« Aller, on va fouiller une maison ? On trouvera sûrement quelque chose d'intéressant dedans. Et si tu croises un mec dans la trentaine, cheveux noirs, moustache, n'hésite pas à l’assommer pour moi, des comptes à régler avec lui. »

Les deux femmes se mirent en marche à travers la zone dans laquelle elles sont, beaucoup de bordel, mais bon, rien de bien infranchissable quand même, suffit de faire un peu attention où elles marchent et tout ira parfaitement bien. Elles finirent par se retrouver devant une maison qui attirait assez Korra, aller savoir pourquoi, sûrement parce qu'elle avait juste marre de marcher et qu'elle voulait simplement se poser un peu tout simplement. Surtout qu'il n'y avait pas de porte, enfin si, mais elle était déjà à moitié défoncer par les plantes donc ce fut très simple pour elles d'y pénétrer sans soucis, suffit simplement de pousser un peu et hop, les voilà à l'intérieur. Il fait un peu sombre, en même temps la plupart des fenêtres sont condamnées, mais il y avait quand même un minimum de lumière pour voir l'intérieur de la maison, jetant un coup d’œil rapide à tout ça, elle remarque qu'il y avait un escalier, du coup, autant séparer leur effort et optimiser les recherches.

« Je prend l'étage et tu restes en bas toi ? On aura de quoi faire un petit moment je pense et si on a besoin d'aide, on hurle. J'espère au moins qu'il y aura de quoi d'intéressé et pas que des vieilles ruines. »

Ashildr attendit la réponse de sa comparse, puis se mit à monter les escaliers avec sa hache. Déjà, ça ne sentait pas bon car à peine le pied poser sur la marche qu'elle fit un bruit horrible et se fendit. Cela annonçait rien de bon à l'étage, mais maintenant qu'elle avait dit qu'elle le faisait, elle ne pouvait plus reculer. Doucement, elle se mit à monter les marches, esquivant les marches qui risquent de tomber brusquement pour enfin arriver en haut. Une fois en haut, elle déposa sa hache contre un mur afin d'éviter d'être surcharger pour le moment et pour avoir les mains libres. Korra avança en direction d'une pièce, mais sous son poids le plancher finit par céder. Une chance qu'elle possède de très bon réflexe, réussissant à s'attraper juste à temps au plancher intact du bout de ses bras. Cela ne va pas être de la tarte, mais elle va pouvoir remonter grâce à sa force ; voilà une bonne raison de faire de la muscu plutôt que du shopping ! Ashildr finit par remonter, non sans mal car les égratignures y allaient, rien de grave certes, mais ça fait quand même son petit effet.

Maintenant elle était sur ses gardes, mais elle entra quand même dans ce qui ressemble à une chambre, se mettant un peu à fouiller. Par contre le début est quand même bien difficile à cause de toute cette poussière, du coup pour après, il faudra sûrement qu'elle prenne de l'eau avec elle, cela permettrai d'éviter toute cette poussière bien dérangeante. Une fois le nuage de poussière passer, la douanière se mit à fouiller une armoire, qui elle également, décida d'attaquer Korra a coup de nuage de poussière, ce qui eut pour effet de la faire tousser bien violemment, mais rien de grave, ce n'est pas de la poussière qui va la tuer après tout. Ce n'est qu'une armoire, rien de bien intéressant dedans, juste des fringues, des fringues moches en plus, par contre elle remarqua au sol un petit cahier, fermer par un cadenas malheureusement. Vu la taille du cadenas, cela serait aisé de le briser, mais on sait jamais du coup elle préféra simplement le mettre dans son sac pour le moment et continua de fouiller la pièce. Il fallait quand même savoir ce que l'autre en bas trouve, il faut sûrement hurler un peu, mais ça devrait le faire.

« Tu trouves quelques choses Alice ? Ici il n'y a que de la poussière et des fringues à chier pour le moment ! En même temps ça doit être l'étage des chambres, il ne faut pas espérer grand chose ! »



Je déblatères en Orangered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alice von RiessfeldMessages : 98
Date d'inscription : 15/07/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Dim 10 Sep - 0:17



Journée de merde !

 

Korra rigolais, je ne répondais rien et attendais qu'elle se remette. Au bout d'un moment elle se levait et manipulait l'eau pour boire. Elle s'essuyait la bouche et disais.

« Aller, on va fouiller une maison ? On trouvera sûrement quelque chose d'intéressant dedans. Et si tu croises un mec dans la trentaine, cheveux noirs, moustache, n'hésite pas à l’assommer pour moi, des comptes à régler avec lui. »

Cet homme devait être le glandu dont elle parlait... Il était sûrement plus sympathique qu'elle mais ça me permettrais de rembourser ma dette alors j'acquiesçais d'un hochement de tête et la suivais dans une maison rongée par la végétation. J'entrais, tout était ravagé par le temps, mais on pouvait reconnaître une cuisine et un salon sur les côtés. La jeune femme qui m'accompagnait demandais, à vrai dire c'était plus un monologue...

« Je prend l'étage et tu restes en bas toi ? On aura de quoi faire un petit moment je pense et si on a besoin d'aide, on hurle. J'espère au moins qu'il y aura de quoi d'intéressé et pas que des vieilles ruines. »

Elle se mettait déjà a monter. Mais ça m'allait, d'un je n'aurais plus sa présence désagréable et de deux je préférais rester au rez-de-chaussée, là où le sol était bien solide. J'avançais vers la cuisine, il y avait une grande table pour manger, et des placards qui semblaient tombés depuis... je ne savais pas dater ça. Je me baissais et fouillait les ustensiles de cuisine. Il y avait un livre, je le prenais et l'ouvrais, j'eus à peine le temps de voir une langue incompréhensible que le livre devenais poussière. Je posais la couverture et les pages qui me restait et soufflait sur mains pour enlever toute la poussière. Je décidais de tenter ma chance dans le salon. Le canapé et ce qui semblait être des coussins étaient à peine reconnaissables. Je regardais autour de moi avant d'aller fouiller une grande bibliothèque. Je prenais un bouquin avec précaution et l'examinait. Un livre de cuisine... Je regardais un peu les autres livres et tombais sur un livre avec "Elementis" marqué dessus. Je l'ouvrais doucement et voyait des dessins d'éléments. Mais ma désagréable sauveuse hurlais.

« Tu trouves quelques choses Alice ? Ici il n'y a que de la poussière et des fringues à chier pour le moment ! En même temps ça doit être l'étage des chambres, il ne faut pas espérer grand chose ! 

Je fermais le livre qui était écrit dans la même langue que les autres. Et le prenais avec moi. Je montais les marches avec précaution et la rejoignait. Je lui montrais le livre.





 J'ai trouvé un livre avec des éléments. Mais rien de plus intéressant.


Voyant une porte fermée je demandais.





 Tu as fouillé toutes les pièces ?


Je me dirigeais vers la porte fermée, elle était fermée à clé. Je reculais et donnais un coup de pied dedans. La porte cédant et j'entrais, une forte odeur de décomposition flottait dans l'air, la pièce était meublée d'un lit centrale, et le lit était lui-même meublé de quatres corps très largement décomposés. Je sortais et me retenais de vomir, j'avais tué des gens, mais je ne m'habituerais jamais à cette odeur.




Vive l'été ! Joker arme Twisted Evil Very Happy
J'écris en #ff3333





Merci à Laelyss pour les images ! ^_^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contractant
avatar

Ashildr YngvarContractantMessages : 39
Date d'inscription : 27/08/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Lun 11 Sep - 18:00

Journée de merde !

ft. Alice von Riessfeld
J'te connais pas, j'sais même qui tu es, mais je crois qu'on va devoir apprendre à ce connaître vu la situation. J'espère que tu n'es pas chiante au moins.

Même si elle était dans la même merde que la Rousse, Korra ne savait pas réellement si elle pouvait lui faire confiance, en même temps, ce n'est pas comme si elle faisait confiance à beaucoup de monde, du coup elle garda pour elle sa petite découverte pour dire qu'elle ne trouve que dalle, juste des vêtements pitoyables et surtout de la poussière. Elle n'était même pas sûre que sa comparse ait entendu ce qu'elle disait, même si elle gueulait limite, vu qu'elle ne répondit même pas. Elle devait être trop concentré pour entendre, ou bien elle serait déjà partie ailleurs, dans tous les cas, tant pis, Ashildr allait continuer de regarder cette maison, même si à part de la poussière, il n'allait pas avoir grand chose à découvrir à tous les coups.

En se relevant, la douanière aperçu Alice qui était monté à l'étage afin de lui montrer un livre où il est écrit « Élémentis » sur le dos. Korra prit le livre rapidement afin de l'ouvrir, mais vu qu'elle ne comprenait rien de ce qui était inscrit dedans, elle le balança à sa nouvelle propriétaire. Korra n'est pas la plus intellectuelle, elle n'est pas la plus grand fan des livres et puis elle n'est pas Élémentis, donc ce livre ne la concerne absolument pas. Surtout que pendant un an on lui avait tellement donner des livres qu'elle en a sûrement fait une overdose et désormais elle ne peut plus les voir. D'accord, ça lui arrive de lire un livre ou deux de temps en temps, mais c'est des livres dans une langue où elle peut comprendre quelques choses sans devoir utiliser un dictionnaire à côté d'elle donc pour le coup, son livre avec des dessins d'éléments, elle va se le garder, ça serait mieux pour tout le monde, puis elle ne va pas s'amuser à tout porter dans son sac, c'est que ça deviendra vite lourd si on prend tous les livres qu'on rencontre.

« Euh.. Non, je n'ai pas encore eu le temps, c'est la première que je regarde là. »

Elle n'avait à peine terminé sa phrase que Alice était déjà parti de la chambre pour se rendre en direction d'une autre porte, bien fermer apparemment parce qu'elle a dû frapper cette porte d'un bon coup de pied qui céda sous le choc. Là pour le coup elle rentrait dans les bonnes grâces de Korra, c'est exactement la meilleure des façons d'agir quand ça bloque, on y va brusquement et tout passe toujours. C'est la philosophie d'Ashildr. D'ailleurs, elle la suivait de loin, voulant finir rapidement la chambre, mais dès qu'elle sortie de la chambre, Alice fit également de même, la main sur la bouche, envie de vomir ou quoi ? Korra la laissa faire, se rendant dans la chambre afin de voir ce qu'il y avait à l'intérieur et il faut dire, elle n'était pas déçu du voyage vu le petit cadeau à l'intérieur.

Déjà, l'odeur. Pas étonnant qu'elle y est ressortie aussi vite, ça pue, mais encore plus que les tas de fringues. Puis la vision d'horreur. Quatre cadavres allongées sur le lit, de quoi bien filer la gerbe. Korra n'est pas des plus friande de cette situation, mais ils sont mort, donc au pire, il faut juste passer outre l'odeur et ça devrait le faire, au pire un bon brin d'eau et hop, pu d'odeur pour un petit moment. En tout cas, pour le moment, il fallait réconforter un peu la miss qui ne doit pas être très bien. Elle n'était pas très loin, une chance quoi. Ashildr n'est pas la plus douée pour réconforter, en même temps avec elle, une bonne cuite et hop, tout est régler donc là ça va être dur, tout ce qu'elle a, c'est le fond de boisson qui reste. De toute façon elle ne l'aurai pas bu, n'étant pas fan de cette merde en bouteille, donc autant lui donner pour qu'elle puisse aller un peu mieux, puis généralement les bulles ça aide à passer. Du coup, la douanière retira du sac la bouteille de soda afin de lui donner pour qu'elle puisse boire un coup.

« Tiens, prend ça et bois un coup. Puis tkt, je me charge de cette pièce, toi concentre toi sur le bas, ou commence une autre maison ou va prendre l'air, je me charge de cette pièce morbide. »

Lui conviant la bouteille de soda, et la laissant décider de ce qu'elle voulait faire par la suite, Ashildr se dirigea vers une fenêtre accessible qui donnait en direction du puits où les deux sont sortie un peu plus tôt afin d'avoir une vision sur l'eau. L'air où elle était actuellement est assez respirable, donc elle pouvait se permettre de manipuler l'eau afin de venir entourer sa tête d'eau afin de créer une bulle d'air. Bon, ça ne va pas durer longtemps, mais au moins l'air sera respirable un petit moment, assez pour fouiller la pièce morbide avec les quatre cadavres, qui sait, il y aura peut-être quelques choses d'intéressants, hormis les quatre corps, genre des bien précieux ou bien un objet rare, du genre un diamant, on ne crache pas sur la thune après tout. Elle n'avait pas beaucoup de temps, du coup elle se jeta dans la pièce assez rapidement et se mit à fouiller le plus longtemps possible, en essayant d'ignorer le plus possible les cadavres, même si elle se doute qu'elle va devoir s'y attarder rapidement, les trucs précieux peuvent être sur eux après tout. Ne voulant quand même pas laisser son amie dans la mouise, elle tenta de lui parler, même si sa voix allait être légèrement modifier à cause de l'eau autour de sa tête.

« Tu vas mieux ? Te conseille pas de venir là. Je te rejoins au plus vite! »



Je déblatères en Orangered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alice von RiessfeldMessages : 98
Date d'inscription : 15/07/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Dim 17 Sep - 9:26




Journée de merde !

Korra me tendait la bouteille de soda.

  « Tiens, prend ça et bois un coup. Puis tkt, je me charge de cette pièce, toi concentre toi sur le bas, ou commence une autre maison ou va prendre l'air, je me charge de cette pièce morbide. »

Je la remerciais et buvais un peu pour faire passer l'envie de vomir. Korra, elle alla près d'une fenêtre et entoura sa tête d'une bulle d'eau. Elle rentra ensuite dans la pièce. J'avais déjà fait tous le bas. Je m'asseyais et l'attendait. Je m'en voulais un peu de la laisser faire ça. Au bout d'un moment elle dit.

« Tu vas mieux ? Te conseille pas de venir là. Je te rejoins au plus vite! »

J'allais déjà beaucoup mieux que devant ces cadavres, mais que faisaient ces cadavres ici ? De même que ce livre. Pourquoi il y avait marqué "Elementis" sur la couverture...





Oui je vais un peu mieux ! Merci !


Je l'attendais un peu et allais visiter le reste de la maison, au cas où quelque chose pouvant expliquer la présence de ce livre avait été jugé inutile par Korra. Je fouillais un peu et tombais sur des vêtements rongés par les mîtes. Il n'y avait rien qui s'avérait intéressant. Je rejoignais ma compagne de mauvaise aventure.




Vive l'été ! Joker arme Twisted Evil Very Happy
J'écris en #ff3333





Merci à Laelyss pour les images ! ^_^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée de merde [PV Alice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ Les dessous de la Ville :: La Fissure :: Région Sud :: Les Habitations-