Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 une amie, une soeur, une famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elementis
avatar

Sébastien ShiminElementisMessages : 41
Date d'inscription : 09/02/2017


MessageSujet: une amie, une soeur, une famille   Sam 2 Sep - 18:54

Le Joker et moi avions vécu des moment difficile, moins que d'autre mais certe plus que certain. Roxane a été conduit à l'hopital par les autorité et moi je suis coincer ici avec des agents du gouvernement pour répondre à des question sans importance, car tous ce qui m'importe maintenant c'est de rejoindre mon amie d'enfance pour savoir si elle va bien.

-Comment êtes vous sorti de la fissure? Depuis combien de temps y étiez vous?

mmmh? c'Est quoi ce genre de question? j'espère seulement qu'ils n'ont pas découvert ce que j'ai fait. Sinon je suis foutu.Je décide donc de lui inventer une histoire. Après un court récit il me regarde d'un air interogateur et me demande des détail. Alors je décide de changer de stratégie.

-Désoler mais je viens de passer des jours interminable dans cette caverne et j'ai besoin de repos et je dois aller voir si mon amie va bien.

Finalement l'homme me laisse partir à contre coeur. Enfin débarasser de lui je quitte cette endrois et me dirige vers mon appart. Bien sûr l'endroit est toujours désert et interdit d'accès. cette fois au moins il n'y a personne sur mon chemin. Une fois dans mon appart, je vais directement sous la douche, ce qui me fait un très grand bien. Puis je me met du lingue propre et prend quelque truc à manger en route vers l'hopital. Le chemin entre chez moi et l'hopital était très calme, les gens ne restaient pas trop dans les rues. Arriver à l'acceuil je vais voir la madame au contoire et lui demande de voir Roxane. Elle regarde c'est dossier et me dit qu'il n'y a personne de ce non ici. Je lui explique comment elle est arriver et lui donne une description de Rox. Elle revérifie ses dossier et me demande de la suivre. nous passons devans plusieur chambre ouverte. L'hopital semble remplis de blesser de la catastrophe, certains sont en très mauvais état. La femme s'arrête devant une chambre et me dit d'entrer. À l'intérieur je retrouve Rox coucher dans un lit, toujours endormis. Je m'avance vers elle tranquillement, comme si j'Avais peur de la réveiller. Arrivé au pied du lit je m'arrête et la regarde sans rien faire d'autre sauf la regarder et penser à ce qui lui serrais arriver si je ne l'avais pas retrouvé.Au bout de quelque instant un homme entre dans la chambre, un medecin. Il tient des papiers dans sa main, surement le dossier de Roxane. Il me regarde et m'explique la situation et qu'elle devrais ce réveiller d'ici demain, puis il repart sans même que j'ai dit un mot. Épuisé , je vais m'assoir sur la chaise à côté de Rox et fini par laisser le sommeil prendre le dessus. Je m'endors tranquillement en attendant le réveil de Roxane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 487
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Sam 2 Sep - 19:56

Sébastien Shimin & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

une amie, une sœur, une famille

J'me souviens de ce phare que j'ai trouvé après avoir abandonné Maze, j'me disais qu'il fallait que j'trouve un moyen de remonter à la Surface alors j'ai marché de tous les côtés. J'ai tellement tourné en rond qu'j'ai du revenir sur mes pas plusieurs fois jusqu'au moment où j'suis tombée sur un truc qui ressemblait à un phare... Franchement, j'm'étais dis que c'était une hallucination alors j'me suis dirigée là-bas histoire d'me mettre à l'abris. La porte me semblait bien trop réelle pour que c'soit quelque chose que j'invite au final.

J'avais la tête qui tournait de ouf, la dalle car j'avais fini les dernières provisions d'mon sac mais j'ai quand même commencé à fouiller partout pour chercher d'la nourriture même pourrie mais juste que j'ai quelque chose dans l'ventre... Pourtant à part des p'tits bouts de papier, j'n'ai strictement rien trouvé ; j'ai tenté de m'attarder dessus mais j'comprenais rien du tout à c'qui était noté, au cas où j'l'ai fourré dans une de mes poches pour avoir d'la lecture pour plus tard. Puis j'ai finalement monté les escaliers pour arriver jusqu'en haut, peut-être que la lumière pourrait alerter quelqu'un, peut-être que j'trouverais quelqu'un ou même de la nourriture qu'importe !

A l'étage, le vide complet et de la poussière partout... Je tombais à genoux, épuisée de faire autant d'efforts pour rien... J'vais sûrement mourir dans ce phare et personne ne me retrouvera. Quelques larmes se mirent à couler mais j'n'eus pas la force de les essuyer... Puis finalement quelque chose m'aveugla, un truc rouge étrange. En m'approchant, je remarquai un collier en rubis que j'pris entre les mains étonnée d'le voir en aussi bon état ; aussitôt et sans comprendre, j'eus de sortes de visions d'un marché en ville ressemblant à celui de Quederla, des bateaux arrivant au port pour décharger les cargaisons, puis du sang et des morts, la terre tremblante comme le jour de la fissure, une petite fille qui recherchait sa mère puis le noir complet.

La première chose que j'entendis en reprenant conscience fut l'bruit du machin d'hôpital pour les battements d'mon cœur... Est-ce que ça voulait dire qu'on avait fini par m'retrouver ou est-ce que j'déraillais complètement ? Battant plusieurs fois des paupières, j'vis une sorte de plafond au-dessus d'moi, une odeur de détergent horrible et du bruit au-delà d'ma porte de chambre ; j'avoue qu'j'aurais bien gueulé à tous d'se taire mais avoir enfin des gens près d'moi était plus que rassurant. Je commençais à bouger la tête qui continuait de tourner et remarquait un truc rouge sur l'côté... Ma vision d'plus en plus nette, je pus distinguer...

- Seb ?


J'doute qu'il ait pu réellement m'entendre avec ma voix d'outre-tombe, surtout qu'il semblait encore dans les bras d'Morphée. J'étais bien revenue à la surface, sortie de cette maudite fissure mais comment les secours m'ont retrouvés ? Et depuis combien d'temps je suis à l'hôpital ? Est-ce qu'ils ont pu retrouver Maze ? Tendant mon bras vers mon frère pour le secouer légèrement, j'attends quelques réponses et j'pense qu'il pourra m'en fournir quelques unes ; 'fin si il était à mon ch'vet c'est que des gens ont été le prévenir que les secours m'ont remonté non ? Ils ont du lui dire comment ils m'ont trouvé.

- Ça va ? T'as l'air épuisé.

Autant dire qu'il a une vrai tête d'enterrement c'lui-là. J'sais pas depuis combien d'temps il n'a pas dormi mais ça a l'air d'faire autant d'temps que moi ! J'me redresse doucement pour être semi-assise, t'façon j'peux pas faire plus car j'manque trop de forces... Quand est-ce que l'infirmière ramène son derch pour m'ramener la bouffe de l'hôpital ? J'sais qu'elle est ultra deg' mais j'ai passé deux s'maines sous terre sans manger de réellement repas, j'm'en fiche clairement d'manger du ciment à la place de la purée, tout m'va ! Et pour une fois, j'ferais pas ma difficile.

- Tu sais comment les secours m'ont retrouvée ? Ça fait combien d'temps que j'suis ici ? Et toi ça va ? T'es pas tombé hein ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elementis
avatar

Sébastien ShiminElementisMessages : 41
Date d'inscription : 09/02/2017


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Mer 4 Oct - 4:32

coucher sur la chaise au côté de Rox, j'étais loin, très loin dans un rève qui semblais impossible, mais à la fois tellement réelle. Un rêve dans le quel on pourrai si perdre entre ce qui est vrai et ce qui ne l'ai pas... je marche dans le noir, cherchant à trouver une lumière pour m'éclairer.je sais que je suis pas seul, car Rox est tout prêt de moi. Je l'ai retrouver dans la fissure quelques minute avant, sans blessure grave. la chance que j'ai eu de la retrouver en un morceau et cette joie que j'ai de la retrouver. Bien sûr c'est un peu con, c'est juste une bonne amie mais étrangement je tiens à elle comme ma famille. Arriver au bout d'un long tunnel, la lumière revient, mais le chemin ne continu pas. Il est arrêté par un immense trou dans le sol.je regarde Rox qui me sourit et me dit "t'inquiète, on trouvera bien un autre chemin pour remonter". Je m'approche du vide pour regarder vers le bas, rien. Je n'arrive pas à voir le fond et encore plus inquiétant, l'obscurité semble étrangement épaisse. Je regarde Rox qui c'était approcher pour regarder elle aussi "nous devrions partir d'ici, j'ai un mauvais présentement" lui dis-je en reculant de deux pas. Mais avant même qu'elle ai pu reculer ou me répondre, un énorme tremblement de terre nous secoue de plein fouet. Je tombe genou à terre et je lève la tête tout juste assez vite pour voir Rox tombé vers l'avant et disparaître dans le trou. Pris de panique, je saute vers l'avant et me laisse tomber pour la rattraper. Je la voie devant moi les deux mains vers moi pour que je les attrape. Je me fait le plus petit possible pour tomber plus rapidement et réussi à lui saisir une main. de mon autre je lance un fil pour arrêter notre chute. l'arrêt rapide de la chute cause un grand choc et la main de Rox glisse un peu. j'essaie de reprendre ma prise, mais sans succès. sa main continue à glisser et nous sommes coincer dans l'obscurité de ce trou. je voie à peine son visage. Son regard qui me fixe, je voie dans ses yeux qu'elle sais que je ne pourrai pas la retenir longtemps et je le sais aussi. Sa main qui continue de glisser, je la retiens que par le bout des doigts. Je voie la peur de la mort sur son visage, mais au lieux de me demander de l'aider ou de la sauver, elle ne fait que dire mon non "Seb?", Puis sa main glisse et je la voie tomber et disparaître dans l'obscurité de la fissure

Lorsque j'ouvre les yeux, je suis de retour à l’hôpital. Envahi d'un gros stresse et d'une fatigue encore bien présente. Je me tourne vers Rox pour voir comment elle va et je suis surpris qu'elle soit déjà réveillé en une seul nuit de sommeil. Faut croire qu'elle est faite forte. elle me regarde et à sont regard je fini par comprendre qu'elle va me demander des explication sur ce qui c'est passé.

- Ça va ? T'as l'air épuisé.

épuisé? c'est pas le bon mot je crois, j'ai l'impression de pouvoir dormir toute la semaine. Mais bon je vais pas me pleindre car elle à surement pris bien plus chère que moi.

-oui j'ai très mal dormis sur cette chaise d'hopital, mais ne t'inquiète pas pour moi, tu dois reprendre tes force. Tu ma fait une peur bleu en tombant dans cette fissure. Ne me refait plus jamais un truc comme sa!

elle se replace dans sont lit pour s'assoir mais y arrive seulement à moitié. c'est normal elle est encore faible et je n'aime pas qu'elle épuise ses force comme sa, mais bon je la connais elle va me dire de pas m'inquiéter et elle ne m'écoutera pas.

- Tu sais comment les secours m'ont retrouvée ? Ça fait combien d'temps que j'suis ici ? Et toi ça va ? T'es pas tombé hein ?

-moi?, bah non t'inquiète j'étais même pas dans le coin... Je suis déscendu par moi même, mais je ne répondrez pas à tes question tant que tu n'aura pas déjeuner. sa fait combien de temps que tu n'a pas mangé un bon repas?

j'allais me lever pour aller demander à une infirmière si on pouvais avoir un déjeuner ou quelque chose à bouffé, mais avant même que j'ai quitté ma chaise elle entre avec des plats. faut croire qu'ils ont penser à moi, Je suis contant. Apès un petit repas vite fait,je regarde Rox qui attend toujours des réponse à se questions et je crois qu'elle en a d'autres en réserve.

-bon alors... tu voulais savoir sa fait combien de temps que nous somme ici? je t'ai amenez hier. Et pour les secours, ils n'ont rien fait. c'est une équipe d'élementis qui ta ramener. une équipe dans la qu'elle j'ai fait parti.

Je ne voulais pas lui dire que j'avais déscendu, mais je ne voulais pas non plus lui cacher la vérité et qu'elle crois que c'est le gouvernement qui l'a retrouver alors qu'il n'arrive pas à retrouver une souris dans cette fissure.

-Ne me dit pas que j'ai fait l'idiot en descendant te chercher car je n'allais pas rester en retrait et laisser d'autre personne te cherche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 487
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Sam 7 Oct - 16:10

Sébastien Shimin & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

une amie, une sœur, une famille

Épuisé... Mouais on dirait surtout un zombie en fait, j'sais pas depuis combien de temps il n'a pas dormi et moi j'voudrais savoir au contraire depuis combien de temps j'suis évanouie. J'me souviens de la dernière chose que j'ai faite et les images que j'ai vu mais j'n'arrive pas à me souvenir du reste. Paf le trou noir complet et après j'me réveillée ici à l'hôpital avec mon frère à mes côtés.

- oui j'ai très mal dormis sur cette chaise d'hopital, mais ne t'inquiète pas pour moi, tu dois reprendre tes force. Tu ma fait une peur bleu en tombant dans cette fissure. Ne me refait plus jamais un truc comme sa !


- Tu n'aurais pas dû rester là...


C'est vrai, il n'était pas obligé d'dormir sur le lit d'hôpital, en voyant que j'allais bien, il aurait pu rentrer chez lui et venir m'voir le lendemain histoire de voir si j'étais réveillée ou non. Je baisse honteusement les yeux sur mes mains en m'rendant compte qu'il s'est fait un sang d'encre pour moi... Aza' avait raison, j'ferais mieux de lui dire le lien qui nous unis avant que ça n'soit trop tard. Il tient à moi c'est sûr mais est-ce qu'il voudra réellement de moi comme sœur ? C'est carrément autre chose qu'une meilleure amie ! Ok, pas tant qu'ça non plus mais il n'va p't'être pas aimer que j'lui ai menti depuis tout ce temps ?

- Tu sais comment les secours m'ont retrouvée ? Ça fait combien d'temps que j'suis ici ? Et toi ça va ? T'es pas tombé hein ?

- moi ?, bah non t'inquiète j'étais même pas dans le coin... Je suis déscendu par moi même, mais je ne répondrez pas à tes question tant que tu n'aura pas déjeuner. sa fait combien de temps que tu n'a pas mangé un bon repas ? 

- Tu as fais quoi ?!


MAIS J'AI BIEN ENTENDU LA ?! Qui s'serait suffisamment idiot pour descendre de lui-même dans la fissure, dans c'trou béant là. Non mais il aurait pu s'casser une jambe, un bras voire mourir ! Pourquoi, mais pourquoi est-ce qu'il est descendu dans cette merde hein ? Avant que j'ai obtenu mes réponses, l'infirmière entre en annonçant que le dej était servit et m'demande au passage comment j'vais, clairement pas très bien et j'voudrais discuter en privé avec mon frère alors salut. En vrai, j'me serais jetée sur la bouffe depuis bien longtemps mais mon appétit a été clairement stoppée par l'entreprise idiote de mon frère de descendre dans cette fissure. Il mérite des claques lui.

- bon alors... tu voulais savoir sa fait combien de temps que nous somme ici ? je t'ai amenez hier. Et pour les secours, ils n'ont rien fait. c'est une équipe d'élementis qui ta ramener. une équipe dans la qu'elle j'ai fait parti.

Il a fait quoi ? C'est lui qui est descendu pour v'nir me chercher ? C'n'est même pas l'équipe de secours qui est venue me sauver ? Et en plus j'dois ma vie à des Elementis ? J'n'ai carrément rien contre ça mais quand même, savoir que c'est plus la Famille adverse qui s'est bougée l'cul plutôt que la mienne, ça fait mal au cœur putain. Me faudra le nom des autres personnes qui m'ont remonté histoire que j'aille leur offrir quelques cadeaux pour les remercier... Z'étais pas obligée de me sauver.

- Ne me dit pas que j'ai fait l'idiot en descendant te chercher car je n'allais pas rester en retrait et laisser d'autre personne te cherche !

Trop c'était trop. Il jouait avec ma culpabilité et l'tout venait d'éclater à son dernier mot. Me mettant à pleurer à chaude larme, il n'doit sûrement pas comprendre pourquoi je fonds en larme d'un seul coup alors que j'suis sauvée et bonne en santé... Mais non ! Je suis une horrible personne, il fait tout pour v'nir me sauver, il se plie en quatre et prend des risques pas possible pendant que j'me fou ouvertement de sa gueule depuis des années. Pourquoi est-ce qu'on m'fait ça à moi hein ? Pourquoi est-ce qu'on s'amuse à me punir comme ça ?

- Je suis une horrible persoooooooonne.


Si c'est exactement l'bon mot, Aza m'avait prévenu, tout l'monde m'avait prévenu même mon Valet avait pris la peine de me mettre en garde mais j'n'ai jamais voulu écouter personne et aujourd'hui j'm'en prends plein la face et voilà qu'on vient me mettre dans la gueule que mon frère est le meilleur et qu'il prend des risques pour moi alors que j'suis pas foutue d'avouer un tout pitit secret de rien du tout.

- Faut que j't'avoue un truc que j'aurais dû faire d'puis longtemps mais tu vas m'détester...


C'est clairement l'bon mot. Me détester de lui avoir menti depuis tout ce temps.

- J'suis ta grande sœur... Genre on a les mêmes parents toi et moi, sauf que j'n'ai jamais trouvé le courage de te le dire.

Et c'est reparti de plus belle pour pleurer, j'suis même pas sûre qu'il ait compris le sens de mon message avec mes sanglots et mon hoquet entre mes phases. J'suis vraiment pathétique.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elementis
avatar

Sébastien ShiminElementisMessages : 41
Date d'inscription : 09/02/2017


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Dim 8 Oct - 22:53

- Tu n'aurais pas dû rester là...

- et te laisser seul à ton réveil? mais non voyons je voulais être là pour savoir comment tu allais. Puis tu aurais fait la même chose pour moi.

c'est vrai quoi je ne voulais pas la laisser seul. Si c'étais moi coucher dans ce lit je voudrais quelqu'un à mon réveil. parce que être seul lorsque on ce réveil dans un lit d’hôpital sans savoir comment on est arriver c'est à devenir fou. Après lui avoir dit que j'étais descendu par mes propres moyen sans lui donner plus de détails elle réagis de façon assez excessive, quoi que c'est un peu normal. c'est ma meilleur amie donc elle ce fait du soucis pour moi, Je dois avouer que c'était pas une bonne idée de lui dire sa sans donner de détail, mais bon ce qui est fait est fait et elle en aura bien assez vite. Par chance l’infirmière voyant qu'elle n'étais pas dans un état grave, elle ne s'attarde pas dans la chambre et repart en fermant la porte. voyant le regard lourd de Rox me regarder je lui explique ce qui c'est passer sans attendre. Puis elle commence à pleurer. Je ne comprend pas pourquoi. Elle est sauver de la fissure et toujours en vie. qu'est- ce qu'elle peux bien avoir.

- Je suis une horrible persoooooooonne.

-Bah non voyons, c'est pas ta faute si tu est tomber dans la fissure.

C'est vrai quoi c'Est pas comme si elle avais fait exprès d'aller dans la fissure pour que je descende la chercher. Mais elle n'arrête pas de pleurer, pourquoi elle n'arrête pas de pleurer, je sais pas si je dois la consoler ou non. peut-être parce que je sais pas pourquoi elle pleur. elle n'ai quand même pas enceinte et elle s'inquiète de sa santé. Bah non c'est pas possible.

- Faut que j't'avoue un truc que j'aurais dû faire d'puis longtemps mais tu vas m'détester...

Quoi? Mais qu'est-ce qui peux être assez important qu'elle m'a cacher pour que je la déteste? Je comprend pas et elle n'arrête pas de pleurer. Je me sent de plus en plus mal. elle a peux être des problème parce qu'elle c'est cogné la tête? c'est pas méchant mais c'est possible non?

- J'suis ta grande sœur... Genre on a les mêmes parents toi et moi, sauf que j'n'ai jamais trouvé le courage de te le dire.

QUOI? Non mais c'est surement une erreur. Pourquoi elle pense un truc du genre? c'est pas correcte de me faire croire sa. Je le saurais si on était frère et sœur. Nos parents me l'aurais dit, enfin mes parents et je m'en souviendrais si j'avais grandit avec. Du coup elle a vraiment dû se prendre un violent coup sur la tête. Je ne dit rien pendant quelques seconde, un peu stupéfait de ce qu'elle viens de me dire.

-Non mais arrête de me regarder comme sa Rox, c'est pas possible que on sois frère et soeur. Bon ok on a des ressemblance, mais mon non de famille est Shimin et toi Sharpe. donc déjà là. En plus mes parents me l'aurai dit ou quelqu'un de la famille comme Shura qui c'est toujours fait plaisir de faire des révélation...

non mais c'est vrai. Ce n'Est pas logique ce qu'elle me dit. Comme si on pouvais être frère et soeur. c'est pas quelque chose que on peux cacher comme sa.

-Tu a dû tomber sur la tête dans la fissure et en me voyant à ton réveil tu a fait ce genre de lien. Je n'aurai pas dû être là à ton réveil, c'était une mauvaise idée.

Je me lève et regarde vers la porte, puis je regarde à nouveau Rox

- tu a besoin de repos Roxane! tu veux que je demande à l'infirmière de venir te voir? Il pourrons te faire des teste pour savoir si tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 487
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Lun 9 Oct - 0:06

Sébastien Shimin & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

une amie, une sœur, une famille

Voilà c'est dit, j'suis horrible personne qui n'mérite pas d'avoir autant d'attention ! J'suis sûre qu'il va s'énerver, me détester ou pire... Il va sûrement m'prendre pour une folle. Oh non, j'n'aurais p't'être pas dû choisir cet endroit et ce moment pour lui avouer le lien d'parenté ; j'vois déjà venir les blouses blanches pour m'emmener dans un hôpital psychiatrique et me bourrer de psychotropes pour que j'arrête de raconter des âneries ! Pour une fois que j'dis la vérité, pourquoi est-ce qu'on n'me crois pas ?

- Non mais arrête de me regarder comme sa Rox, c'est pas possible que on sois frère et soeur. Bon ok on a des ressemblance, mais mon non de famille est Shimin et toi Sharpe. donc déjà là. En plus mes parents me l'aurai dit ou quelqu'un de la famille comme Shura qui c'est toujours fait plaisir de faire des révélation...

- Mais c'est pas une référence Shura putain !


Non mais comment on peut m'sortir l'argument de tata Shura ? Elle n'a pas compris que j'étais sa nièce et continue d'penser que j'suis la pouf de son frère alors NON ce n'est pas une référence ! Surtout quand Madame s'tape notre père pour lui pondre des gosses dans l'dos de maman pour lui refiler juste après... Alors NON on arrête d'prendre cette pouf en soutif comme référence et comme quelqu'un qui sait tout !

- Tu a dû tomber sur la tête dans la fissure et en me voyant à ton réveil tu a fait ce genre de lien. Je n'aurai pas dû être là à ton réveil, c'était une mauvaise idée.


- Seb... Non, m'fais pas ce coup-là...


M'regarde pas comme si j'étais une folle ou une attardée qui s'est cognée la tête un peu trop fort et qui s'invente des vies... J'aurais encore préféré qu'il fasse un syncope plutôt que d'me dire que j'ferais mieux de fermer ma gueule parce que un caillou tombé trop fort sur ma tête. J'le vois se lever pour s'approcher d'la porte et prise de panique, j'tente de me lever pour mais la tête tournante violemment m'fait de nouveau s'asseoir alors prise de panique et de peu d'espoir, j'invoque Chips pour l'empêcher d'partir... Oh bah tiens, ça n'a pas marché.

- tu a besoin de repos Roxane ! tu veux que je demande à l'infirmière de venir te voir ? Il pourrons te faire des teste pour savoir si tout va bien.

Mais bon dieu non ! J'veux pas de test, j'veux qu'il me comprenne la vérité ! La porte s'ouvrant, j'suis étonnée de voir le raton derrière en train de grogner sur mon frère pour l'empêcher d'se barrer. Bon ok, c'n'était pas là que j'avais voulu l'invoquer mais au moins il est là... C'est que je m'améliore dans ma maîtrise de la boule de poils tiens ! Prenant donc sur moi, j'grimace en voyant que j'porte la vieille robe de chambre des hôpitaux mais tant pis... Faut absolument que j'l'empêche de sortir d'ici ! Manquant d'me casser la gueule, j'me rattrape sans aucune discrétion au placard à côté d'mon lit et avance difficilement pour v'nir fermer la porte et rester collée à celle-ci ; après avoir laissé Chips rentré bien sûr.

- Bon maintenant tu vas m'écouter ! J'me suis pas cognée la tête contre un rocher et j'ai tous mes neurones de connectés actuellement alors non merci, j'n'ai pas besoin d'une infirmière j'vais très bien !

Et puis ils vont m'remettre des piqûres dans l'cul pour me faire dormir et ça c'est hors de question ! Pour une fois que j'suis bien réveillée et que je commence à avoir une once de courage pour avouer la vérité, j'peux pas m'arrêter en si bon chemin. C'est maintenant ou jamais pour lui dire la vérité sinon j'vais rater ma chance et il va me catégoriser comme "folle" pour le restant d'mes jours et ça c'est hors de question ! Mes parents m'ont déjà niqué mon enfance, c'n'est pas pour foirer ma relation avec mon frère.

- J't'ai dis que j'avais passé mon enfance à l'orphelinat, alors c'est normal qu'j'ai pas le même nom de famille que toi. J'me suis renseignée sur mes parents une fois qu'j'avais obtenu le nom de Sharpe... Tu t'souviens à tes 15 ans, j'ai débarqué chez toi pour parler à tes parents et ils t'ont fait dans ta chambre pour pas qu't'entendes ! J'voulais les rencontrer et comprendre pourquoi ils m'avaient laissé à l'orphelinat et qu'est-ce que j'remarque qu'ils ont pondu un autre gosse 3 ans plus tard !

Ouais ok, c'pas hyper sympa comme j'tourne la phrase mais c'est comme ça que j'l'ai ressenti ! Pendant 18 ans, mes parents n'en ont eu rien à faire d'moi et ont décidé d'refaire un deuxième enfant comme ça en oubliant la première et j'dois pas me sentir trahie après tout ça ? C'est fini, j'en ai marre d'vivre dans le mensonge et il a bien l'droit de savoir à quel point je hais ses parents.

- Ça fait des années que j'cherche à te le dire, quand et comment mais même quand l'occasion s'présentait j'me disais que tu ne voudrais pas d'moi comme sœur. J'pensais que tu n'allais pas m'croire, ou que tu allais l'prendre mal car j'm'en prends à tes parents... Sauf que c'est la vérité crois-moi. Lucille est venue m'voir un jour chez moi pour m'dire qu'elle s'en voulait et qu'elle n'aurait jamais dû faire ça, dis-toi qu'elle voulait même m'appeler Fiona ! Fiona Shimin, ça sonne bien pour une grande sœur hein ?


Comme c'est dit sur un ton ironique. Mon cul qu'ça sonne bien ! J'lui déteste ce prénom simplement parce que Lucille a voulu m'appeler comme ça. Pourtant, j'sais que c'n'est pas moi qui doit lui avouer la vérité... Que j'suis pas vraiment la mieux placée, ben non pour lui j'suis encore qu'une inconnue. Pas d'sa famille.

- Va demander à Lucille si tu m'crois pas... Ou même Aza' ! C'est pour ça qu'il vivait en coloc' avec moi et comptes pas sur Shura pour ça, elle n'a jamais capté que j'étais sa nièce alors qu'on lui a dis une bonne dizaine d'fois avec Aza' et Louka !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elementis
avatar

Sébastien ShiminElementisMessages : 41
Date d'inscription : 09/02/2017


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Sam 14 Oct - 20:11

- Mais c'est pas une référence Shura putain !

Ouais pas faux. c'est vrai que donner Shura comme référence reviens à dire "je le sais c'est tout". Par chance j'ai d'autres preuves comme quoi on ne peux pas être frère et soeur. Bien sûr par preuves je veux dire excuse. Après tout comment je peux croire quelque chose comme sa? Après toutes ces années que je la connais, elle ne peut pas arrivé et me dire sa. Elle c'est pris un coup sur la tête. Je n'aurai pas dû lui dire qu'elle c'est cogné la tête ce n'est pas gentil et surtout que dans sont état elle ne le prendra pas bien.

- Seb... Non, m'fais pas ce coup-là...

C'est lorsqu'elle me dit sa que je détourne le regard. Je ne pouvais pas la regarder dans les yeux avec son expression, Comme si je l'avais trahi et blesser. Les larmes coulant sur mes joue. Je ne peux pas la regarder. j'aimerai lui dire que tout va bien aller et que je reviendrai la voir plus tard, mais tous ce que j'arrive à dire c'est "tu a besoin de repos Roxane !". la phrase de merde que je lui sort pour lui dire que je fou le camp d'ici. Non mais j'ai vraiment un problème entre les deux oreilles ou je le fait exprès ? Peu importe je ne peux pas rester ici plus longtemps, je dois... J'ouvre la porte et je voie la dernière chose que j'aurais pu imaginer. Chips, cette espèce de bestiole toujours là où il ne faut pas. Il me grogne dessus en plus. Non mais j'ai une grande envie de lui donner un bon coup de pied pour le faire voler dans l’hôpital, mais j'ai encore assez de respect pour Rox pour ne pas le faire. Je préfère donc reculer de deux pas parce qu'il a vraiment l'air de vouloir me bouffer une jambe celui-là et au même moment je voie Rox passer à côté pour aller faire barrage devant la porte.

- Bon maintenant tu vas m'écouter ! J'me suis pas cognée la tête contre un rocher et j'ai tous mes neurones de connectés actuellement alors non merci, j'n'ai pas besoin d'une infirmière j'vais très bien !

-Ok Rox, Je vais écouter ce que tu a à me dire, mais s'il-te-plait calme toi et assis toi. Et calme ton Raton aussi sa m'aiderai un peu.

Faut croire que je n'ai plus le choix maintenant. Aussi bien écouter ce qu'elle a à me dire. Je retourne donc m’asseoir sur la chaise tout en surveillant Chips qui a toujours l'air de me trouver à croquer. j'espère juste qu'elle ne va pas faire quelque chose de trop bizarre pour empirer son cas.

- J't'ai dis que j'avais passé mon enfance à l'orphelinat, alors c'est normal qu'j'ai pas le même nom de famille que toi. J'me suis renseignée sur mes parents une fois qu'j'avais obtenu le nom de Sharpe... Tu t'souviens à tes 15 ans, j'ai débarqué chez toi pour parler à tes parents et ils t'ont fait dans ta chambre pour pas qu't'entendes ! J'voulais les rencontrer et comprendre pourquoi ils m'avaient laissé à l'orphelinat et qu'est-ce que j'remarque qu'ils ont pondu un autre gosse 3 ans plus tard !

c'est vrai que c'est logique ce qu'elle dit, mais comment est-ce possible. c'est comme si toute ma famille m'avais menti pendant toutes ces année. Quoi que depuis les dernier mois je suis pas trop étonner, mes parent son de plus en plus invivable.

- Ça fait des années que j'cherche à te le dire, quand et comment mais même quand l'occasion s'présentait j'me disais que tu ne voudrais pas d'moi comme sœur. J'pensais que tu n'allais pas m'croire, ou que tu allais l'prendre mal car j'm'en prends à tes parents... Sauf que c'est la vérité crois-moi. Lucille est venue m'voir un jour chez moi pour m'dire qu'elle s'en voulait et qu'elle n'aurait jamais dû faire ça, dis-toi qu'elle voulait même m'appeler Fiona ! Fiona Shimin, ça sonne bien pour une grande sœur hein ?

J'essaie de la croire, vraiment. J'aimerais pouvoir la croire complètement, mais je n'arrive pas à enlever le doute que j'ai dans ma tête. Roxane à toujours été pour moi une très bonne amie, elle est même une confidente. Elle à toujours pris soin de moi, même si je suis chiant parfois. elle a toujours été comme une soeur sans l'être vraiment et aujourd'hui qu'elle me fait cette révélation je n'arrive pas à la croire. Quel sorte de personne ça fait de moi? Si elle se crois horrible je le suis autant de la repousser comme je le fait.

- Va demander à Lucille si tu m'crois pas... Ou même Aza' ! C'est pour ça qu'il vivait en coloc' avec moi et comptes pas sur Shura pour ça, elle n'a jamais capté que j'étais sa nièce alors qu'on lui a dis une bonne dizaine d'fois avec Aza' et Louka !

Je baise la tête pour pas qu'elle me voie pleurer. Bien sûr je les cache assez mal. Je ne sais plus quoi penser. Roxane est ma soeur ou non? J'essaie de repenser à notre première rencontre. quelle étais les chances qu'on ce rencontre. Elle qui est devenu Domae alors que moi j'ai suivi la piste familial chez les Elementis. Ensuite je repense à la façon que ma mère m'a interdit de revoir Rox. J'ai toujours cru que c'étais parce qu'elle étais Domae mais elle n'a rien fait de plus pour m'empêcher de la voir et ce n'est pas parce que je suis super doué pour cacher mes fréquentation. Pourquoi alors? La culpabilité? Sa trouve tous son sens. Je n'arrive pas à croire que je n'ai jamais rien remarquer durant tout ce temps, quel beau imbécile que je fait. J'essuie les larme de mon visage et relève la tête vers Roxane. Je la regarde sans dire un mot pendant quelques secondes, réfléchissant bien à mes mots.

-Je n'ai pas besoin de Lucille ou Aza pour me dire si tu est ma soeur ou non Rox!

Ma main tremble, j'essaie de l'arrêter mais sans succès alors je prend mon autre main pour mettre fin au tremblement et je prend une grande respiration.

-Je te crois Rox, bien sûr il y a beaucoup de questions au quel le reste de ma famille devra répondre, mais je te crois.

Je fait tomber d'autre larme sans comprendre pourquoi. Je ne sais même pas si ce sont des larme de joie ou de tristesse, mais je ne les cache pas. j'ai perdu une amie, mais j'ai gagner une soeur et je l'aime de tout mon cœur.

-J'espère que tu me pardonnera d'avoir cru que tu étais... enfin tu comprend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 487
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Dim 15 Oct - 14:27

Sébastien Shimin & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

une amie, une sœur, une famille

Tiens j'aimerai bien voir la tête de Lucille quand son fils va débarquer pour lui d'mander si j'suis réellement sa sœur ou si j'me suis effectivement cognée la tête contre le mur. Et l'plus drôle sera bien évidemment la tête de Thomas en apprenant que j'ai finalement ouvert ma gueule, lui qui voulait à tout prix que j'la ferme, c'est désormais trop tard pour revenir en arrière. J'en avais marre d'cette culpabilité et j'refuse de vivre une minute de plus avec ; quand on est à deux doigts d'mourir, ça remet quelques idées en place et ça donne envie d'se bouger le cul plutôt que d'se tourner les pouces.

- Je n'ai pas besoin de Lucille ou Aza pour me dire si tu est ma soeur ou non Rox !

Alléluia ! Il m'croit enfin ! J'n'ai pas besoin d'aller demander à l'infirmière d'me trouver l'acte de naissance pour lui prouver qu'on a effectivement les mêmes parents ! En tout cas, on a l'air bien con tous les deux avec nos larmes sur le visage et nos mains tremblantes ; j'm'étais imaginée pleins de scénarios sur ce sujet mais jamais celui-là. J'me suis imaginée tellement de réactions négatives à ce propos que j'en avais oublié les positives, j'espère simplement qu'il m'dit pas ça pour m'faire plaisir sinon j'lui balance Chips dans la tronche sans le moindre remord !

- Je te crois Rox, bien sûr il y a beaucoup de questions au quel le reste de ma famille devra répondre, mais je te crois.

- J'peux déjà t'en fournir quelques unes j'pense.


J'côtoie p't'être pas la famille mais Aza' m'a raconté deux ou trois p'tites choses pour pas que j'reste dans le flou et puis j'ai aussi mené mes recherches de mon côté ; pour quelqu'un qui n'veut pas avoir trop d'lien avec sa famille, j'm'en suis pas mal rapprochée quand même... Je sais c'est idiot mais j'avais besoin de savoir d'où j'venais et de comprendre pourquoi j'avais passé presque toute mon enfance à l'orphelinat. Au fond, même si j'aime mes parents, j'adore mon p'tit frère et j'suis bien contente d'avoir Aza et Shura dans ma vie même si j'suis un peu en froid avec le premier.

- J'espère que tu me pardonnera d'avoir cru que tu étais... enfin tu comprend.

Comment lui en vouloir ? J'devais vraiment avoir l'air d'une tarée avec mes propos... Ne résistant pas à l'envie d'le prendre dans mes bras, je m'approche de Seb' pour venir le serrer contre moi tout en essayant de ravaler mes larmes du mieux que j'peux. C'est étrange, mais j'me sens d'un seul coup mieux, comme légère et enfin en paix avec moi-même... Finalement, j'aurais p't'être dû lui avouer la vérité depuis longtemps, j'me sentirais sûrement moins conne que maintenant.

- J'suis désolée de t'avoir cachée ça pendant tout c'temps...

Oui quand même, j'm'en veux pas mal et j'me dis que plus tôt ça aurait été dit, mieux les choses se seraient passées mais elles ne sont pas aussi catastrophiques que je me les étais imaginées... Reculant pour le regarder, j'ai l'impression que quelque chose a changé entre nous et que nous pouvons se parler comme de vrais frère/sœur et non plus comme, je sais qu'il me considérait comme une sœur et par chance, le destin a fait que nous avons les mêmes gênes et les mêmes parents ! Et oui, je suis vraiment sa sœur.

- J'savais pas comment tu allais réagir... 'fin t'as toujours été enfant unique et j'voulais pas envenimer les choses avec les parents, surtout qu'ils m'ont bien fait comprendre que je devais fermer ma gueule... J'me suis dis que tu voudrais jamais d'moi comme grande sœur alors au lieu d'boulverser ta vie, j'me suis fais passer pour une amie mais là... L'fait d'être passée si près de la mort, ça remet quelques idées en place.

Ça c'est clair, un coup dans la tête n'aurait pas été aussi puissant pour comprendre que j'étais dans l'erreur depuis le début et que malheureusement Aza' avait raison en disant que plus j'attendrais et plus ce serait pire... Finalement, j'aurais préféré qu'Aza soit mon père plutôt que mon oncle, il est plus cool et m'a acceptée plus facilement.

- J'te promets pas d'être une super grande sœur... Mais j'ferais d'mon mieux.

Ouais j'continuerais d'me mettre en danger pour mon bro et d'défier les Domae qui voudraient s'en prendre à lui... Pas très intelligent d'ma part mais c'est ce que j'peux faire de mieux. J'essuie mes larmes d'un revers de la part et lui donne finalement un p'tit coup de poing sur l'épaule tentant de reprendre le sérieux d'la situation.

- Parlant d'ça ! Maintenant que tu sais que j'suis ta sœur, j'ai l'droit de t'engueuler pour avoir pris autant de risques dans cette fissure !! Mais merci quand même, j'avais pas très envie d'mourir.

Ouais quand même, c'est cool la vie... Prenant une grande inspiration, je sens la tête tournée du fait que j'suis debout d'puis aussi longtemps et m'excuse auprès de Seb' car je décide d'aller m'allonger sur le lit d'hôpital avant d'tomber dans les pommes.

- Alors vous avez découvert l'phare vous aussi ? J'sais pas trop c'que ça foutait sous terre c'machin là... De mon côté, j'ai trouvé une mine avec une gamine. Au fait, c'est qui qui est venu avec toi ? Que j'aille lui offrir des fleurs...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elementis
avatar

Sébastien ShiminElementisMessages : 41
Date d'inscription : 09/02/2017


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Dim 19 Nov - 16:45

Je me sens assez mal de la prendre pour une folle, mais en même temps j'essaie de me convaincre que je n'ai rien fait de mal car qui aurais pu croire une chose pareil. surtout dans la situation qu'elle me dit ça. À l'hôpital alors qu'elle sort d'un mini coma. Elle s'approche de moi pour me faire un câlin. Je me lève et la sers fort dans mes bras. Jamais je n'aurais pu croire que la serer dans mes bras me ferrait autant de bien. je sens un poids quitter Rox et étrangement elle me fait me sentir bien. J'ai vécu un stress intenses dans les dernières heures mais aujourd'hui, en cet instant, j'aime ma vie et encore plus ma soeur

- J'suis désolée de t'avoir cachée ça pendant tout c'temps...

Je lui en veux un peu de m'avoir caché la vérité toutes ces années c'est vrai, mais après l'avoir vue passer aussi près de la mort et en avoir bavé moi aussi dans cette fissure. Faut dire qu'on refait nos priorités et pour le moment t clairement pas de faire une leçon de vie à Rox, mais plutôt de profiter du temps que j'ai avec ma soeur. Car bien qu'on soit jeune, il ne faut pas se cacher qu'on vit dans un monde dangereux, dans une ville où n'importe qui peut être ennemis. C'est pour quoi il faut avoir confiance et défendre les membres de notre famille. Une valeur que je veux enseigner à mes enfants... si j'en ai un jour.

- J'savais pas comment tu allais réagir... 'fin t'as toujours été enfant unique et j'voulais pas envenimer les choses avec les parents, surtout qu'ils m'ont bien fait comprendre que je devais fermer ma gueule... J'me suis dis que tu voudrais jamais d'moi comme grande sœur alors au lieu d'boulverser ta vie, j'me suis fais passer pour une amie mais là... L'fait d'être passée si près de la mort, ça remet quelques idées en place.

ouais comme si c'était facile d'être enfant unique. les parents ont trop d'attente envers leur enfant lorsqu'ils en ont juste un. je devais réussir dans tout, avoir de bonne notes, réussir à entrer dans la famille et bien contrôler mon pouvoir dès le début. Sinon j'avais l'impression de les décevoir. C'est vraiment la merde d'être enfant unique. Je suis bien contant que Rox soit là. Grâce à elle je me sens moins seul.

- J'te promets pas d'être une super grande sœur... Mais j'ferais d'mon mieux.

- Fait juste être présente Rox et ce serra parfait pour moi.

Je la vois essuyer ses larmes et je fais de même, une chance qu'on est tout seul car on devait avoir l'air de vrai enfant à pleurer à chaudes larmes comme sa en nous prenant dans nos bras. Rox me donne un petit coup de poing sur l'épaule et je voie bien qu'elle essaie de reprendre une attitude normale, ce qui me fait sourire.

- Parlant d'ça ! Maintenant que tu sais que j'suis ta sœur, j'ai l'droit de t'engueuler pour avoir pris autant de risques dans cette fissure !! Mais merci quand même, j'avais pas très envie d'mourir.

- Ah non, tu n'a pas le droit. Je devais venir te chercher et encore plus maintenant que tu m'a dit que nous somme frère et soeur. En plus je ne voie pas pourquoi c'est toi qui dois m'engeuler alors que c'Est toi qui ma fait une peur bleu lorsque je t'ai retrouver inconsciente... Et justement parlant de sa comme tu dit, tu a l'air un peu trop en forme pour une fille qui étais dans un état critique il n'y a pas si longtemps.

Justement je la voie commencer à faiblir. Je voulais l'aider, mais elle finit par s'étendre toute seule. Faut dire qu'on n'a jamais vu sortir une personne d'un léger coma et être aussi en forme qu'elle. Elle va passer dans le journal si elle continue.

- Alors vous avez découvert l'phare vous aussi ? J'sais pas trop c'que ça foutait sous terre c'machin là... De mon côté, j'ai trouvé une mine avec une gamine. Au fait, c'est qui qui est venu avec toi ? Que j'aille lui offrir des fleurs...

Lui offrir des fleurs? Pas question qu'elle aille voir le Joker Elementis pour lui offrir des fleurs. Il dit avoir changé, mais j'ai entendu assez d'histoire à son sujet pour ne pas laisser ma soeur Domae aller le voir comme ça. Comme je la connais elle voudra savoir alors je n'ai pas le choix de lui mentir. Je sais le mensonge est mal, mais je ne lui cache pas une grande vérité du genre on a un autre frère (ce qui serrait très étrange à y penser) ce n'est qu'un petit mensonge.

- Ah euh lui... c'étais un mec de mon clan. je le connais pas trop. Je l'ai croiser par hasard

En me parlant du fard et du Joker qui m'a aidé elle me fait me souvenir du collier. Celui que Roxane avait en sa possession lorsque nous l'avons découverte et le même qui a donné des visions à mon collège. Je ne sais pas ce qu'est-ce collier, mais si quelqu'un peut m'en dire plus c'est bien Roxane.

- J'ai un sujet un peu plus intéressant à te parler. Lorsque nous t'avons trouver, tu avais un collier. J'ai oublier à quoi il ressemblait, mais lorsque le mec qui m’accompagnais y a touché, il a eu des vision et a perdu beaucoup d'énergie. Est-ce que tu peux m'en dire plus au sujet de ce collier?

S'il y a bien une chose que j'aimerais c'est résoudre le mystère de ce collier car il pourrait bien me révéler pourquoi ce phare se trouve là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 487
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   Mer 22 Nov - 18:14

Sébastien Shimin & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

une amie, une sœur, une famille

- Ah non, tu n'a pas le droit. Je devais venir te chercher et encore plus maintenant que tu m'a dit que nous somme frère et sœur. En plus je ne voie pas pourquoi c'est toi qui doit m'engueuler alors que c'Est toi qui m'a fait une peur bleu lorsque je t'ai retrouver inconsciente... Et justement parlant de sa comme tu dis, tu a l'air un peu trop en forme pour une fille qui étais dans un état critique il n'y a pas si longtemps.

Ben c'est pas comme si il avait commandé ça, me v'la entrain de vaciller à deux doigts d'm'éclater la tête par terre. J'ai compris parfaitement que j'n'devais plus m'lever et que j'devais rester dans mon lit à attendre que ça passe tout en bouffant la nourriture infâme de l'hôpital. D'ailleurs, d'où il m'accuse d'lui avoir fait une telle frayeur ? J'n'ai pas vraiment voulu tomber dans cette fissure, la terre s'est ouverte sous mes pieds et j'ai couru pour sauver mon derch... Puis une fois en bas, j'me suis débrouillée comme je pouvais pour survivre ; d'ailleurs, ça m'fait penser... Si j'suis là, c'est qu'ils ont du m'retrouver dans le phare, d'ailleurs il faut que j'pense à rapporter des fleurs à celui qui a accompagné Seb.

- Ah euh lui... c'étais un mec de mon clan, je le connais pas trop. Je l'ai croiser par hasard.

Déçue de ne pas avoir pu obtenir le nom de mon autre sauver, j'tente d'esquisser un sourire pour ne pas lui montrer que j'suis frustrée. J'comprends bien. J'connais pas tout le monde dans ma Famille non plus et j'n'ai pas l'impression qu'il soit plus intégré dans sa Famille que moi dans la mienne alors j'peux pas trop lui reprocher son indifférence.

- J'ai un sujet un peu plus intéressant à te parler. Lorsque nous t'avons trouver, tu avais un collier. J'ai oublier à quoi il ressemblait, mais lorsque le mec qui m'accompagnais y a touché, il a eu des visions et a perdu beaucoup d'énergie. Est-ce que tu peux m'en dire plus au sujet de ce collier ?

Serrant le poing, j'baisse aussitôt les yeux avec un air appeuré sur mon visage. Pourquoi est-ce qu'on doit parler d'ce collier ? Il n'faut pas que ce collier entre dans les mains de n'importe qui, il ne faut pas qu'il entre dans les mains de qui que ce soit ! Je secoue la tête, me rappelant des images d'horreur que j'ai pu voir ; pourquoi est-ce qu'on me force à parler de ça maintenant. J'commence à m'exciter dans mon lit, prise d'un certain mouvement de panique. J'n'ai pas envie de parler de ce collier de malheur qui m'a foutu dans l'état dans lequel j'suis aujourd'hui. Le mec ne lui a pas dis c'qu'il a vu ? Il a préféré garder ça pour lui finalement ?
- C'était un joli collier... J'étais enfermée depuis plusieurs jours en bas, j'avais déjà trouvé une mine avec une gamine mais j'n'ai pas pu la suivre alors j'ai continué toute seule. J'suis rentrée dans le phare et j'ai commencé à fouiller pour trouver sur la nourriture, sauf que j'suis tombée sur ce collier. J'me suis dis que si j'remontais à la surface, j'pourrais le vendre.

Ou le garder. Mais il était si beau, il avait une pierre rouge, j'pensais que c'était un rubis dans un premier temps et j'voulais demander à un bijoutier à la surface pour savoir si ça valait la peine de le vendre ou non... J'voulais simplement m'faire un peu d'argent avec ce bijou mais maintenant j'regrette de l'avoir touché.

- Lorsque j'l'ai pris en main, j'ai vu des images... C'était flou, c'était rapide mais j'ai vu une chose qui ressemblait à la fin du monde. La terre tremblait, les gens criaient pour tenter de se refugier et des centaines de morts... J'me souviens de rien d'autre, j'crois que j'suis tombée dans les pommes à c'moment-là.

Me recroquevillant sur moi-même, j'n'ai pas envie de me rappeler de ces horribles images. J'n'arrive toujours pas à me dire que c'est vrai, j'pensais que j'avais halluciné sur le moment à cause du manque de nourriture mais maintenant que le mec s'est comporté bizarrement après ça, j'suis sûre que je ne suis pas folle. J'ai réellement vu ces images. Mais je n'arrive pas à savoir si c'est le passé ou l'avenir... Voire peut-être le présent, c'était peut-être la fissure que j'avais vu.

- Il est où c'collier maintenant ? Vous n'l'avez pas remonté hein ? Comment il va l'mec qui l'a touché ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: une amie, une soeur, une famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
une amie, une soeur, une famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Nereis [Fissuré] :: Hôpital Saint Invisibilis-