Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

avatar

Nashoba DreidenMessages : 410
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Jeu 30 Nov - 22:49

  • Nemeroff
  • Mazikeen
Voyage interdit au centre de la terre !
Finalement je ne me suis pas trompé, c'est bien une colonie de vacances que je suis obligé de gérer. Nous voilà déjà à supporter la petite chansonnette de Maze, peut-être quand étant de meilleure humeur cela me serait passé au-dessus mais vu les mots échangés avec Nemeroff j'ai le moral à plat. Je ne sais même pas quelle mouche l'a piqué et maintenant, il est impossible de lui dire quelque chose sans qu'il ne se s'énerve ou se place en victime. Là encore, je l'entends déjà râler sur le fait que je l'ai forcé à récupérer son ouïe que je ne sois pas le seul à supporter la chanson de Maze.

- Dis Maze pourquoi tu es dans cette tenue au fait ? Ça ressemble pas à une tenue de tous les jours quand même non ?  

- Euh.. Je fais des photos avec un photographe profesionnel et..

- Subtile comme méthode pour lui faire fermer le clapet. Elle en profitera pour repasser derrière, parce qu'elle est sur le point de joyeusement nous conduire dans le un cul-de-sac qui fait office de chiotte aux randonneurs. Après, si ça urge pour certains, ils sont libres de continuer tout droit et de nous rejoindre ensuite.

Je n'avais même pas envie de réagir aux remarques des uns et des autres. Ils ont accepté Maze, qu'ils acceptent les conséquences maintenant ; elle n'est pas déagréable et je l'apprécie mais elle se comporte comme une enfant des fois et encore une fois, ce n'est pas le meilleur endroit pour faire une randonnée. Prenant donc le bon chemin en suivant le guide, l'ambiance est vraiment top. La prochaine fois qu'il y a une mission comme ça ou l'envie d'aller quelque part, j'irais seul ou bien avec d'autres personnes ; puisque apparemment je m'en fou de mon frère et que je le mets en danger sans le prévenir. Tss. Je ne sais même pas ce qui m'a prit de lui demander de venir, encore une bonne leçon que je ferais mieux de retenir avant de recommencer les mêmes erreurs.

- C'est peut-être pour élucider l'existence d'une ville sous terre que vous descendez, mais y en a d'autres qui s'y rendent avec des projets moins propres. Mes gars sont tombés sur des trucs plutôt crades au détour de certains passages, je vous cause de cadavres de bestiaux, de fringues de gonzesse déchirées, des dessins louches sur des parois tracés au sang ou à la chiasse j'en sais foutrement rien, et on s'est pas donné la peine de trancher sur la question de toute façon. Ce qui fait qu'on sécurise au maximum, même si y a parfois des imprévus, pas étonnant avec le nombre de galeries là-dessous.

- C'est pour ça que nous sommes descendus armés. On se doute bien qu'il pourrait se passer des trucs louches là-dessous et pas tout le monde est intéressé par l'Histoire de la ville, à partir du moment où y'a de l'argent en jeu on sait tous comme ça fini.

Bien que certaines personnes descendent pour faire des choses moins catholiques, qui dit nouvelle ville dit nouvelles richesses... Même si elle est vieille et abandonnée, il peut forcément y avoir des bijoux, des vêtements rares, des meubles anciens ; bref, il n'y a pas besoin d'être un surdoué pour comprendre que cette descendre allait être dangereuse. Nous continuons d'avancer et c'est au bout du chemin qu'on découvre ce qu'il voulait dire par les mauvaises rencontres ; il prend le temps d'observer les alentours avant de s'exclamer.

- Merde, c'est carrément du sabotage ! Le câble a été arraché du ur, et il y a trop de roches pointues sur le chemin pour s'y risquer sans attache. Putain de... Toi là, le grand aux cheveux en piques, tu vas m'accompagner jusqu'au système d'alerte pour prévenir les gars. Vous deux, vous restez là et vous ne faites pas la connerie de bouger ou de vous séparer, faut jamais se retrouver seul ici. Ça devrait pas être long.

Je m'approche de Maze pour échanger le sac. Puisqu'elle peut se permettre de faire une pause, je peux lui laisser le sac plus lourd et aussi parce que je sais parfaitement où sont rangées mes affaires ; je ne tiens pas à passer des plombes à chercher une lampe ou mes armes à l'intérieur. Je me mets en route aux côtés du guide sans dire un mot aux deux autres et m'empare de la lampe lorsque le guide m'en fait la remarque. Je reste bien évidemment sur mes gardes, prenant le temps d'éclairer les galeries proches de moi tout en utilisant mon son pour éviter les mauvaises surprises. Lorsque nous arrivons au bon endroit, j'en conclus qu'il y a encore un problème au vu du câble qui sectionné au sol.

-  Là, y a vraiment une couille... faut que je vous remonte, on peut pas continuer avec un givé qui fout nos installations en l'air.

Je laisse échapper un soupire. Je lui demande si il n'y a pas un autre moyen, une autre entrée ou un autre chemin pour continuer le marche mais je me doute que si il a proposé notre remontée, c'est qu'il n'a pas d'autres solutions. Pas le choix, nous devons aller chercher les deux autres pour leur expliquer la situation ; Maze pourra aller voir un médecin et je chercherais un autre chemin pour redescendre tout seul. Nous remontons d'un pas rapide vers le groupe mais je sens qu'il y a un problème, je serais capable de reconnaître l'odeur du sang entre mille, une boule au ventre commence à se former et je presse le pas où je remarque Nemeroff au sol.

- Neme ! Dis-je en m'agenouillant à côté de lui. Merde, mais qu'est-ce qu'il s'est passé ?!

Je relève la tête pour chercher Maze du regard mais elle manquait à l'appel. Je pose mon sac au sol pour en sortir la trousse de secours, je serais prêt à parier que ce sont ceux qui ont saboté le matériel qui s'en sont prit à Nemeroff et qui ont du enlever Maze. Je tente de faire asseoir Nemeroff contre un mur, en faisant attention à ne pas lui faire mal afin que les soins soient plus efficaces, je me tourne vers le guide pour lui tendre la trousse de soin.

- Tenez. Soignez-le, moi je vais essayer de retrouver Maze.

Je ne peux malheuresement pas être sur tous les plans et à moins qu'il ait des oreilles bioniques pour retrouver quelqu'un, il n'y a que moi qui puisse la retrouver. Je me lève pour m'éloigner de quelques pas du petit groupe et me concentrer au maximum pour créer une sorte de sonar dans toutes les galeries ; j'entends tout et n'importe quoi mais je cherche surtout à reconnaître la voix de Maze. Si elle n'est pas évanouie ou pire, elle est sûrement en train de se débattre ou d'appeler à l'aide... Si ce n'est pas le cas, j'irais là où j'entendrais du bruit de pas.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 492
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Mar 19 Déc - 17:55

Voyage interdit au centre de la terre
Sur ces bonnes résolutions d'écourter l'excursion, le guide et son accompagnateur n'avaient plus qu'à rebrousser chemin et aller retrouver les deux autres individus laissés derrière. Pour peu que la plupart soit encore mineure, l'homme préférait largement les mettre dehors que de s'en encombrer au moment d'enquêter de façon plus approfondie sur ces tentatives de sabotage. Des bruits suspects alertèrent suffisamment le duo pour accélérer leur retour, mais les adolescents ne s'y trouvaient déjà plus : il fallut descendre la fameuse pente jugée trop dangereuse avec le peu de moyens restants pour découvrir l'un d'eux. Le garçon, blessé de sa chute qui n'avait pas l'air accidentelle au vu du corps sans vie jonchant non loin, fut aussitôt interpellé par le plus grand ; le guide quant à lui prit le temps de se pencher sur le personnage au sol, curieusement habillé mais au cas bel et bien réglé. Peut-être était-il le responsable du matériel abîmé.

« Tenez. Soignez-le, moi je vais essayer de retrouver Maze. »

Une trousse de soins tendue vers lui, le guide laissa la perplexité de la situation prendre le dessus, l'empêchant de réagir immédiatement en se voyant tout à coup muni du matériel de médecine, tandis que le jeune homme s'éloignait déjà. Quelques secondes suffirent pour le voir disparaître à vive allure dans une direction qu'il annonça rapidement avant de prendre la poudre d'escampette. Son pouvoir allait effectivement s'avérer utile pour pister la disparue, quoi que la réverbération des cris de la jeune fille dans la multitude de galeries entremêlées risquait fort de poser problème à l'Élémentis de son pour localiser précisément sa position. Malgré tout, le voilà parti, ce qui n'était pas pour plaire à l'homme à la barbe :

« Quoi ?! Ramène ton cul ici, je vous ai dit qu'il ne fallait pas se séparer ! Putain de... rouspéta-t-il dans sa barbe en se démenant avec la trousse de soins à ouvrir. Mômes de merde, vous êtes impossibles, c'est pas un coin pour jouer les héros. »

En particulier avec des types en robe qui s'amusent à défaire les cordes et à attaquer les visiteurs. Puisqu'il était déjà trop tard pour courir après le fugitif, il n'eût d'autres choix que de s'accroupir devant le blessé adossé contre la roche, faisant au mieux avec le peu de délicatesse dont il était doté pour ouvrir la veste écorchée et accéder aux plaies pour les désinfecter. Bon sang, est-ce qu'il ressemblait à une infirmière ? Au moins le gamin avait l'air assez assommé pour ne pas trop se plaindre des traitements administrés.

« T'es toujours avec moi ? Bien, va falloir que tu m'expliques un peu ce que tu as vu puis qu'on aille retrouver ton frangin avant de le paumer lui aussi. »

Beaucoup de choses avaient l'air de s'être passées dans le court laps de temps durant lequel ils étaient livrés à eux-même : l'un devait avoir fait une descente mémorable dans la galerie pentue tandis que l'autre était portée disparue, sans compter l'individu mort à deux pas d'eux. S'il y avait d'autres mecs comme lui traînant dans ces grottes, il allait falloir prendre de plus grandes mesures face à la menace. Les soins n'étaient pas les plus professionnels qui soient, mais ils feraient l'affaire pour éviter aux blessures de s'infecter davantage. Après avoir appliqué plusieurs bandages, le guide laissa le brun se rhabiller correctement avant de l'aider à se remettre debout. L'heure n'était manifestement pas au repos avec les autres membres du groupe en cavale on ne sait où dans la fissure.

Une fois assuré que Nemeroff était en mesure de marcher, ils prirent la dernière direction indiquée par son frère au moment de détaler, en espérant pouvoir suivre ses traces à l'ouïe si jamais la galerie partait en différents embranchements. La lampe frontale remise en place sur la tête, l'homme fouilla ensuite son sac pour sortir des craies et en passer au jeune homme.

« J'ai pas mieux que ça, mais vaut mieux marquer chaque tournant si on veut pouvoir remonter ensuite, parce qu'on est déjà hors parcours. »

C'est bien beau de se lancer à corps perdu dans les profondeurs de la fissure, mais il fallait bien réfléchir à un moyen de retourner à la surface. À partir du moment où ils foulaient des grottes non apprêtées, il était nécessaire de redoubler d'attention et surtout de veiller à ne pas se perdre.

- - -

À plusieurs mètres de profondeur de là, les ravisseurs de la demoiselle peinaient à la trimballer avec toute cette agitation, tant et si bien que l'un d'eux se résolut à serrer davantage le sac autour de sa tête jusqu'à ce que le manque d'air lui fasse tourner de l’œil. La traîner comme une vieille poupée de chiffon fut nettement plus aisé, et c'est ainsi que les individus arrivèrent à l'amener sans encombre à destination : une grotte éclairée par quelques lanternes enflammées, où se réunissaient d'autres personnes accoutrées de manière identique aux kidnappeurs. Un homme, plus âgé et probablement plus important que les autres, vint à leur rencontre.

« En voici une nouvelle, Père. D'autres rebuts de la surface se promènent ici bas, mais nous n'avons mis la main que sur celle-ci. Je crains que notre frère n'ait failli à sa tâche.
- Nous nous en occuperons en temps voulu. Préparez-la sur l'autel. »

Sur un hochement de tête silencieux, les sujets tirèrent la jeune fille inconsciente  dans une galerie à part, là où ils se chargèrent de la déshabiller jusqu'aux sous-vêtements afin de l'observer attentivement sous toutes les coutures, à la recherche d'une éventuelle marque d'Élémentis ou de Domae. Sur la confirmation du contraire, les hommes terminèrent la préparation en la bâillonnant, avant de l'amener vers une pierre ressemblant en tous points à une stèle, avec des gravures à sa surface. Devant elle se dressait le vieil homme dans une pose solennelle, un crâne sculpté en cristal de roche dans les mains, tandis que le reste des personnes encapuchonnées observaient à l'écart ce qui s'annonçait comme une sorte de rituel.


Pistage de Nashoba (d100 sur 30) : 57, échec
Progression du guide et de Nemeroff (d100 sur 40) : 33, réussite

Du côté de l'Élémentis de son, on ne pouvait pas dire que son sonar portait réellement ses fruits. S'il lui avait été utile sur les premiers mètres pour se diriger vers la bonne galerie, il en est rapidement venu à confondre la provenance des sons et des échos ; et à partir du moment où les cris de la jeune fille cessèrent, le bonhomme eût plus de mal à garder la piste, tournant quelques fois en rond pour vérifier les sons captés. Ce temps perdu fut suffisant au duo formé de son petit frère et du guide pour lui tomber dessus au détour d'une caverne. Enfin réunis, le groupe allait pouvoir travailler ensemble à la recherche de la miss disparue.

- - -

Le silence de la tanière était quasiment religieux, l'attention générale retenue par le discours du leader au centre, le crâne de plusieurs kilos levé dans les airs au-dessus de la tête de Mazikeen à moitié allongée sur la stèle glacée. Du sang séché sur la pierre semblait indiquer que l'on avait gravement blessé des personnes ici avant elle... cette cérémonie ne prévoyait donc rien de bon pour la jeunette à moitié nue, dont le bâillon et les bras de deux hommes de part et d'autre l'empêchaient de se défendre. Le crâne en cristal avait l'air sur le point de s'abattre à tout moment sur son propre crâne, alors qu'il fut momentanément placé sur le dessus de sa tête comme pour la gracier d'un baiser.

Pistage de Nashoba (d100 sur 60) : 16, réussite

« ... Que ton sacrifice purifie les vices inhérents au peuple de la surface, puissent ces pêcheurs se repentir des souffrances infligées au nom de la guerre fratricide. Que la Grande Fissure, notre punition et notre Salut, pardonne un jour à tes semblables et leur permette de... »

Le cérémonieux laïus du Père proclamé se vit soudainement interrompu par une manifestation des plus inattendues : au contact de la demoiselle, la sculpture de crâne brilla intensément entre les mains de son porteur, de quoi éclairer la grotte comme à la lumière du jour, et la surprise fut telle que les fidèles ne pouvaient retenir leurs exclamations. Manquant d'échapper le cristal lumineux au moment de se redresser, l'homme plissa les yeux pour les protéger des rayons jusqu'à ce que ceux-ci s'estompent, laissant les lieux sombres comme jamais le temps que la vision de chacun s'y habitue à nouveau. L'incompréhension avait fini par sceller les bouches, inquiètes à l'idée de s'exprimer en premier, à l'exception de l'un des individus chargés de retenir le sacrifice en place :

« Père, quelle est la signification de ce présage ? Père ?!... »

Les vives réactions de la secte à cette manifestation surnaturelle ne manquèrent pas de résonner dans les souterrains, un sacré coup de pouce pour le groupe de recherche qui pourra en tirer partie afin de se réorienter dans la bonne direction. Mais en attendant qu'une quelconque équipe de secours n'arrive sur les lieux, le vieux leader devait calmer les esprits agités de ses fidèles. Battant des mains pour solliciter l'attention, il s'exprima ensuite d'un ton calme :

« Il faut impérativement que je m'entretienne avec le rebut. Je vous demanderai de monter la garde en attendant mon retour. Nathaniel, accompagne-moi, je te prie. »

L'homme concerné, celui qui l'avait interrogé précédemment, se leva avec Mazikeen en la bloquant dans le dos par les poignets afin de rejoindre son chef. Ils s'éloignèrent dans un couloir, éclairé uniquement par un cierge que le fidèle avait allumé pour leur permettre d'y voir devant eux ; pendant ce temps, les autres se pliaient aux ordres et veillaient à ce que personne ne vienne perturber l'échange.

Nombre de gardes (d10) : 4

Quatre silhouettes encapuchonnées gardaient donc l'accès, armées d'armes somme toute rudimentaires et récupérées dans les débris du tremblement de terre, telles qu'un gros tuyau de plomberie en cuivre, un marteau, une épaisse branche d'arbre taillée en pointe, la dernière était même munie d'une chaussure à talon aiguille dont l'extrémité montrait clairement qu'elle avait bien servi auparavant.

À l'intérieur du couloir, le dénommé Nathaniel manifestait une certaine impatience, dans la mesure où personne n'était généralement autorisé à se rendre en ces lieux que seul leur Père fréquentait. Arrivés au bout, ce dernier récupéra son cierge pour le placer sur un socle au mur, dans lequel était creusé la forme distincte d'une porte imposante. Elle ne présentait cependant aucune poignée, si ce n'est une espèce de renfoncement où l'on pouvait probablement placer quelque chose. Le fidèle était si absorbé par l'observation des gravures sur la porte qu'il ne vit pas le vieil homme passer dans son dos, un couteau à la main pour l'égorger sans la moindre sommation. Lâchant brusquement la jeune fille pour tenir sa propre gorge, il s'écroula bien vite à terre en convulsant, tandis que son assassin tendait les bras vers la demoiselle bâillonnée :

« Tu es celle que nous attendions désespérément ! Le Rédempteur... aucun autre sacrifice avant toi n'avait fait réagir le Crâne de cette manière. Et naturellement, tu es pure de la corruption des Familles... Je vais enfin savoir ce qui se cache derrière cette porte ! »

Couteau à l'appuie, il lui fit tenir le crâne de cristal à pleines mains et l'invita à se poster devant la porte. Il fallait qu'elle essaye à son tour de positionner le crâne dans le renfoncement prévu à cet effet, ce devait forcément être la clé du mystère pour débloquer cet accès vieux de plusieurs siècles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar

Mazikeen DeckerHabitantMessages : 72
Date d'inscription : 04/06/2017


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Jeu 21 Déc - 14:44

ft. Nash

ft. Némé'

「Voyage interdit au centre de la terre」
Non, je ne me laisserai pas faire ! Je ne sais pas c'est qui qui essaye de me traîner de force, mais tu n'y arriveras pas ! Jamais ! Je suis ! Je suis ! Je suis trop for... Ah.. Euh, forte ! Voilà. Attend, j'ai fermé l’œil combien de temps là ? Il est encore là, je suis encore dans une situation particulière, il faut que je me débattes encore parce que je ne veux pas partir et puis il faut que j'essaye de signaler ma position pour Nashoba et Nemeroff, mais je crois que je ne vais pas réussir très longtemps.

Je tente autant que je peux pour me libérer, mais je crois que je ne vais pas y arriver.. Je n'ai pas beaucoup de force alors que lui semble en avoir, beaucoup beaucoup plus que moi, ça s'est sûr, mais tout le monde en a plus que moi donc hein.. Je sentais qu'on serrai d'avantage le sac autour de ma tête, et très vite, plus rien, juste le vide, mon inconscient, le monde des rêves tout simplement.. Du moins en toute logique, parce que j'ai vraiment l'impression que c'est réel, bien plus agréable que le monde que je viens de quitter il faut dire.

Me revoilà avec ma mère, chez nous, mais on n'est pas juste toutes les deux, non, il y a papa ! Cela fait très longtemps qu'il est parti, mais je n'oublierai jamais à quoi il ressemble. Il est tellement beau, grand, fort, bref, il est parfait. J'étais tellement triste quand il n'était plus là, même si j'étais très jeune, mais avec le temps, la douleur a fini par passé, même si c'est encore très dur, aujourd'hui encore, mais ça va un peu mieux. En tout cas, je suis très heureuse de pouvoir le revoir, surtout qu'on est tous les trois, joyeux, s'amusant ensemble. Je lui fais un gros câlin, je ne le lâche pas, je ne l'ai pas vu depuis tellement longtemps que je ne voulais plus jamais qu'il parte.

On pouvait jouer ensemble, discuter, on avait tellement de chose à se dire, surtout qu'il passait du temps avec maman, elle aussi ne l'a pas vu depuis longtemps et elle veut sûrement être avec, il lui a manqué également, sûrement beaucoup plus qu'à moi, j'étais jeune après tout quand il est parti alors que maman, bah ils étaient mariés donc forcément qu'elle devait être triste toutes ses années sans lui. Le revoir doit autant lui faire plaisir à elle qu'à moi ! Tout s'assombrit d'un seul coup, papa disparu à nouveau, alors que j'essayais de crier pour le rappeler. Ouvrant les yeux d'un seul coup, en sueur, je remarquais que tout ceci n'était qu'un rêve.

Je ne comprenais plus rien.. Où suis-je ? Il fait si froid.. Incapable d'ouvrir la bouche. Non, je peux parler si je le veux, mais j'en suis incapable, le froid, la peur, c'est comme si tout m'avait privé de mes cordes vocales pour parler.. Tout ce que je pouvais faire c'était voir et être en frayeur ultime devant tout ça. Déjà que je ne supporte pas les livres horrifiques, les histoires d'horreur, mais là c'est pire, j'en vis une, l'impression que j'ai du moins. Beaucoup d'hommes habillés bizarrement me regarde sur une stèle recouverte de sang...

Ils me regardent alors que je suis en sous-vêtements... Ils vont me faire des trucs bizarre !! Non ! Je ne veux pas ! J'essaye de gesticuler dans tous les sens, mais je n'arrive pas réellement à bouger, ils m'ont bloqué.. Je ne peux même pas parler, j'ai bien trop peur.. Je ne peux rien faire.. J'aimerai pourtant.. Nashoba... Nemeroff... Monsieur barbu bizarre... Venez m'aider s'il-vous-plaît... Je ne veux pas mourir maintenant... Je ne sais pas quoi faire.. C'est horrible... Pourquoi je suis descendue de nouveau dans la fissure ?...

On me libéra enfin, mais j'étais quand même incapable de bouger à cause de l'autre qui me tenait fermement... Pourquoi.. J'ai si froid en plus.. Ils pourraient au moins me donner une toge, c'est moche, mais c'est déjà plus chaud que juste en sous-vêtements.. puis j'aurai moins l'impression qu'ils vont me violer.. J'étais obligée de me rendre dans un couloir avec l'homme et son crâne.. Je n'avais même plus de force pour me défendre, j'avais surtout trop peur de leur réaction si jamais j'osais bouger.. Ils sont plein alors que moi je suis faible.

J'ai tellement peur en plus que je n'arrive pas à faire sortir ne serait-ce qu'un mot, c'est la situation la plus traumatisante de ma vie je crois, même la mort de papa n'est rien comparé à ce moment et pourtant, c'était un niveau très élevé niveau traumatisme pour moi.. Surtout qu'histoire de rien arranger, l'homme qui me tenait vient de s'écrouler au sol, gisant dans son sang. Les yeux écarquillés de terreur... Un cri étouffé sorti de ma bouche à ce moment-là, le premier mot qui sorti depuis un très long moment, mais ça m'étonnerait qu'une personne extérieur ait pu l'entendre. Je commençai à tourner de l’œil, heureusement que l'homme me parla, ce qui me permit de rester consciente, surtout qu'il me mettait un truc dans mes mains.

Le crâne ? Dans le mur ? Je.. euh.. Hein ? Mais, mais, mais, je ne suis qu'une gamine ordinaire, je ne suis pas "le rédempteur", et je n'ai pas envie d'être un sacrifice.. je veux juste sortir de la fissure et ne plus jamais y repenser.. ou si je descend de nouveau, demanderai une escorte digne du maire ! Plein d'hommes grand et fort qui devront me protéger... j'espère que ça ne coûtera pas trop cher. Pour le moment j'espère vraiment que Nashoba et Nemeroff vont vite intervenir, je ne sais absolument pas quoi faire moi. Il faut que je mette le crâne dans la cavité c'est ça ? Si je le fais, il n'aura sûrement pu besoin de moi et il me tuera.. si je ne le fais pas, il me tuera parce que je n'ai pas obéis. Je peux faire quoi moi du coup ?!

Je ne veux pas mourir.. Je peux peut-être essayer de gagner du temps, lui demander des vêtements peut-être ? Il est peut-être gentil qui sait... même s'il a tué un homme de sang-froid.. Il peut peut-être faire ça pour moi, ce n'est pas grand chose après tout. Tremblant, essayant de ne pas faire tomber le crâne par terre, il a l'air d'y tenir et si je le fais tomber, il risque d'être très méchant, faut que j'y fasse attention..

« Est.. est.. est-ce que je peux avoir des vêtements ?... J'ai froid... »

Il ne semblait vraiment pas être réceptif à ma question, pourtant elle était très simple quoi, je voulais juste de quoi m'habiller, mais je crois que je vais devoir m'habituer à rester ainsi très longtemps. J'ai au moins l'avantage qu'il ne semble pas être très intéressé par moi, plutôt par le mur et le crâne que pour mon corps, cela est sûrement positive, il ne fera rien avec moi.. hormis me tuer certes. J'essayais de gagner du temps, restant en arrière le plus possible, commençant même à faire un pas en arrière, mais je fus rattraper très rapidement par l'homme, de manière très violente et projeter contre le mur, me frappant la tête sur celui-ci, faisant couler légèrement le sang, rien de grave, du moins j'espère.. Je crois que je n'ai plus vraiment le choix.

Des gouttes de sang commençaient à perler sur le crâne. Toujours tremblante, je mettais le crâne dans l'emplacement qui semblait être réserver pour lui, ne sachant absolument pas si c'était une bonne chose ou non, mais je le faisais, j'ai compris que ce n'était pas forcément bon de lui désobéir et je n'ai pas envie de mourir jeune alors je préfère obéir et pas faire une bêtise en fuyant à toute vitesse, surtout qu'il me rattrapera très rapidement et il y a plein de monsieur là-bas aussi.

« Voilà.. C'est fait.. Je dois faire quoi maintenant ?... »



Je m'exprime en Orchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 113
Date d'inscription : 16/08/2017


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Mar 26 Déc - 12:51

ft. Nash et Maze
Voyage interdit au centre de la terre !
J'étais allongé contre le mur. Je n'entends pas mon frère arriver ni le guide à moitié dans les vapes à cause de la douleur et de la perte de sang. Peut-être de la légère fièvre qui me gagnait à cause des corps étrangers dans mon propre corps. J'avais du sang au niveau du torse, du nez et de mes lèvres, on venait à peine de rentrer et j'étais déjà dans un état pitoyable … Je tousse légèrement alors que je vois des silhouettes arriver près de moi et me redresser en position assise contre le mur alors que je vois flou, j'ai aussi du mal à me concentrer sur ce que j'entends n'étant toujours pas habitué à entendre, en même temps c'est toujours exceptionnel.

Une des silhouettes s'éloigne de nous puis elle disparaît dans les ténèbres de la galerie ou les ténèbres de ma conscience car je finis par perdre connaissance pendant quelques instants avant de reprendre mes esprits quand il m'arrache les morceaux de pierre dans mon corps qui me font légèrement gémir de douleur et retrouver à peu près l'ensemble des mes esprits. Je reconnais le guide et regarde autour de moi voir si mon frère était là, mais non je suppose que c'était l'autre silhouette que j'avais vu. Je regarde mon torse et vois qu'il c'était occupé de moi, mais la douleur était toujours présente, en même temps c'était normal. Le guide me demande ce que j'ai vu ou c'est passé:

- J'étais en train de faire une atèle pour la fille, quand j'ai entendu un bruit et j'ai voulu voir, puis on m'a poussé dans la pente. Un mec m'a trainé sur quelques mètres et je m'en suis occupé ….  

Je regarde autour de nous et vois le mec en question:

- C'était lui  

Je l'annonce en faisant un mouvement de tête vers l'avant pour le désigner. Je me sentais vraiment mal pour le coup, la douleur était vraiment horrible. Je viens chercher dans une de mes poches intérieur de ma veste une petite boîte métallique plate et l'ouvre, elle contenait 5 seringues du produit que Lenka fabriquait. Cependant 3 des 5 seringues étaient brisées sûrement à cause de la chute et je soupire. Je viens en prendre une et pique à travers mes vêtements pour injecter le contenu en soupirant de douleur car c'était jamais agréable puis jette la seringue plus loin … Non je suis pas un drogué. Après quelques minutes le produit fait effet je sens la douleur disparaitre, enfin je sens toute sensation disparaitre en fait, c'était un anesthésiant puissant qui permettait de se relever au besoin, mais y avait un gros contrecoup, on pouvait en mourir de fatigue ou de blessure car on ne se rend plus compte des blessures ou de la fatigue du corps et quand le produit s'arrête … Le retour à la réalité est bien violente. Je me relève et referme mes vêtements doucement en regardant le guide qui replace son équipement.

On se met donc en route pour retrouver Nashoba. Ca prend un peu de temps mais on finit par le rattraper et je fais un signe de la main pour être sûr qu'il voit qu'on est pas des ennemis et ne pas faire de bruit au cas ou des ennemis seraient près de notre position, je lui dis en langages des signes


* T'as réussis à la trouver ?*  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 410
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Mar 26 Déc - 22:31

  • Nemeroff
  • Mazikeen
Voyage interdit au centre de la terre !
Je me concentrais pour essayer de retrouver Maze, c'était compliqué avec ces résonances ; j'avais l'impression que la voix de Maze était partout et nul part à la fois. Je ne devais pas me focaliser sur ce qu'il se passait autour de moi bien que l'état de mon frère m'inquiétait grandement aussi... Je finis par retrouver la direction de Maze, je l'indiquais rapidement au guide et à Nemeroff et sans demander mon reste je pris mon sac et couru vers la direction indiquée. J'avais pu avancer de quelques mètres avant de finalement de m'arrêter, l'écho et tout le monde reste m'empêchait de réellement savoir où elle se trouvait.

Puis d'un seul coup le calme plat. Mon cœur fit un bon dans ma poitrine, imaginant le pire scénario, pourquoi est-ce que je n'arrivais plus à attendre Maze ? Je retentais encore et encore mon sonar sans trouver plus d'indication, rien, c'était le calme complet... Pas même la trace de pas qui pourraient m'indiquer une direction à suivre. Je tentais de me ressaisir en me convainquant qu'ils avaient pu la bâillonner pour l'empêcher de crier ou qu'ils avaient pu l'assommer pour qu'elle n'indique pas sa position... Bref, malgré le stress qui montait en moi, j'essayais de me dire qu'ils ne l'avaient pas assassinée de sang froid et que c'était pour cette raison que tous cris avaient cessé.

Malheureux comme une pierre, je tentais de rester sur cette petite once d'espoir pour ne pas sombrer dans une tristesse intense. Je commençais à tourner autour de moi pour regarder les galeries et me fit la réflexion que j'aurais peut-être du attendre mon frère et le guide, je ne sais même pas si ils arriveront à retrouver ma trace... Finalement, quelques minutes plus tard, je remarquais deux silhouettes avançant vers moi dont l'une faisait de grands signes. J'étais capable de reconnaître les deux personnes que j'attendais, peut-être qu'ils seront en colère contre moi et je pourrais parfaitement le comprendre. J'étais partie sans rien dire, j'aurais pu me mettre en danger voire les mettre en danger... Le guide avait précisé qu'on ne devait pas se séparer mais ça avait été plus fort que moi.

* T'as réussis à la trouver ?*


J'hochais négativement la tête, n'arrivant pas à articuler le moindre mot. J'avais failli perdre mon frère car je l'avais laissé seul et maintenant Maze était en danger, les deux personnes que je devais protéger à tout prix avait été ou était en danger et je ne pouvais rien y faire. Soupirant, je tente de reprendre mon aplomb et fais signe à tout le monde que j'ai besoin de silence pour retrouver la piste de Maze ; je ne dois pas laisser tomber. Mon frère est sain et sauf avec nous, le guide est, espérons-le, de notre côté et moi je ferais tout pour sauver Maze. Au bout de plusieurs minutes qui me parurent des éternités, je captais finalement des signes de vie dans une certaine galerie ; ce n'était pas la voix de Maze et les voix disaient des choses étranges mais nous devions absolument aller vérifier tout ça.

J'indiquais la direction et attendis cette fois mes compagnons de route, tout en pressant le pas pour gagner du temps. Arrivés au bout du couloir, je remarque plusieurs silhouettes encapuchonnées, je n'ai pas réellement eu le temps de compter combien elles étaient mais certainement pas une dizaine. Je regardais un peu les alentours et je virais rouge quand je remarquais mes vêtements portés par Maze par terre, je tentais de faire un pas pour foncer sans réfléchir dans la bataille mais je fus retenu par Nemeroff qui me disait qu'on ne devrait pas y aller sous le coup de la colère et surtout sans plan. Il avait bien évidemment raison, on ne connaissait pas la puissance de l'ennemi et ce serait se faire tuer bêtement au combat... Pourtant ça avait le don de me rendre dingue.

Je me calmais donc et prenais le temps de réfléchir à un plan. J'avoue ne pas réellement connaître les aptitudes du guide, je ne sais pas si il détient un élément ou un animal puisque je ne l'ai pas vu en utiliser depuis le début de l'expédition mais ça ne veut pas dire qu'il n'en a pas. Nous arrivons finalement à nous mettre d'accord sur un plan, peut-être imparfait mais le temps était contre nous alors nous avons fait notre maximum pour trouver quelque chose qui tient la route. Je laisse Nemeroff se préparer, le guide est au courant de notre plan mais je ne sais à quel point il voudra participer ; peut-être préféra-t-il rester en arrière.

Hochant la tête pour savoir si Nemeroff était prêt, je sors de notre cachette pour faire une onde de son afin de les perturber de l'intérieur ; ils ne seront pas plaqués au sol mais je sais que ces ondes peuvent perturber les sens ou donner la sensation de nausée. Je ne sais si cela a réellement fonctionné mais l'effet de surprise est un peu là, permettant ainsi à Nemeroff d'entrer dans la pièce pour remonter jusqu'à eux et tenter de les attaquer au corps à corps. Je ne serais d'aucune utilité à ses côtés alors je préfère rester en arrière pour perturber les sens en cas de besoin.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 492
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Ven 26 Jan - 15:45

Voyage interdit au centre de la terre
Résistance des gardes à l'attaque de son (d100 sur 40) :
1er : 64, échec ; 2e : 35, réussite ; 3e : 26, réussite ; 4e : 76, échec

L'apparition du jeune Élémentis ainsi que son attaque furent une surprise pour les membres du culte, tant et si bien que l'onde parvint à les saisir de l'intérieur comme des secousses. Les deux individus les plus proches de Nashoba s'étaient révélés les plus perturbés par ces vibrations, celui équipé d'un morceau de bois taillé en venant même à laisser tomber son arme pour rendre tripes et boyaux à ses pieds, tant il s'avérait sensible. En revanche, l'autre moitié du groupe paraissait moins sonnée par cette diversion, de quoi leur donner l'éventuelle possibilité de riposter.

Réactivité des gardes insensibles au son (d100 sur 60) :
2e : 83, échec ; 3e : 92, échec

Malheureusement pour eux, la simple confusion de ce bruit venu de nulle part était suffisamment distrayante pour les empêcher de réagir à temps, laissant ainsi à l'Élémentis d'ombre l'opportunité idéale pour s'en prendre à l'individu le plus proche de sa position, trop étourdi pour faire de la résistance alors que son collègue se contentait de vomir ce qu'il pouvait. Le jeune intrus se débarrassa donc sans encombre de son premier adversaire avant que les deux autres ne parviennent enfin à intervenir.

Attaque du 2ème garde sur Nem (d100 sur 70) : 39, réussite
Attaque du 3ème garde sur Nash (d100 sur 70) : 99, échec critique

C'est l'homme armé d'un marteau qui prit l'initiative, bien que tardive, de fondre sur l'ennemi pendant que ce dernier était occupé à achever son collègue ; une opportunité qui lui permit de placer un coup puissant au niveau des côtes, avec une force qui lui aurait certainement valu de mettre l'adolescent hors d'état de nuire, si ce n'était pour les effets du produit qu'il s'était injecté plus tôt.

Dans l'espoir de venir en aide à son équipier, la dernière silhouette encapuchonnée, une femme munie d'une chaussure à talon aiguille, prit quant à elle la décision de s'en prendre directement au responsable de ces perturbations sonores, isolé dans un coin et donc la cible parfaite pour une attaque. Pourtant, la précipitation mêlée à l'obscurité ambiante l'empêcha de prêter attention à l'état du sol, notamment en passant près de son collègue et surtout de la flaque de vomi à ses pieds.

Intervention du guide ? (d100 sur 85) : 68, réussite

La glissade qui s'en suivit provoqua sa chute dans ladite flaque, avec assez d'élan pour percuter Nashoba et le faire tomber en arrière. Essayant ensuite d'agiter son arme aiguisée à l'aveugle pour essayer de le blesser malgré tout, il fallut l'intervention éclaire du guide, sorti à son tour de sa cachette derrière les jeunots, pour venir planter un pic d'escalade entier dans le dos de la furie avant que celle-ci n'embroche l'Élémentis de son. Après avoir brièvement perdu son équilibre dans la rapidité de l'action, l'homme à la barbe tendit finalement une main vers l'aîné de la fratrie pour l'aider à se relever :

« On peut vraiment pas vous laisser 5 min sans surveillance, les mômes. Mais bien joué pour... je sais pas trop ce qui vient de se passer. Par contre ton frangin se prend de sales coups. »

- - -

Le remue-ménage à l'entrée du tunnel n'avait pas l'air de perturber outre mesure les desseins du chef de culte, davantage concentré sur chacun des gestes hésitants de la jeune fille contrainte à manipuler le crâne de cristal selon ses indications. L'objet introduit dans la fente vraisemblablement prévue à cet effet, il s'écoula quelques secondes d'incertitude avant que le mur ne se mette à trembler : le mécanisme, vieux de plusieurs siècles, eût bien du mal à déclencher l'ouverture de la lourde porte, mais l'écart était amplement suffisant pour s'y faufiler. Cette vision lui fit lâcher le couteau sous la fascination.

Le jour béni était enfin arrivé, et personne ne pourrait l'empêcher de déterrer les nombreux secrets de cette pièce si longtemps enfouie sous la ville ! Elle devait forcément déborder de trésors et de richesses dont lui seul allait profiter, à condition d'éliminer jusqu'au dernier témoin gênant qui grouillait dans ces grottes ; et si cela impliquait la triste besogne d'avoir à éradiquer l'intégralité de son culte si naïf, il lui fallait également se débarrasser de la jeune fille. Après tout, n'était-elle pas un sacrifice depuis le début ? Se tournant subitement vers Mazikeen, le leader lui sauta aussitôt la gorge, les mains enserrées autour de son minuscule cou de poulet afin d'en finir rapidement. La porte désormais ouverte, elle et son étrange pouvoir sur le crâne ne lui étaient plus d'aucune utilité à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 410
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Ven 26 Jan - 20:06

  • Nemeroff
  • Mazikeen
Voyage interdit au centre de la terre !
Je pourrais presque avancer que j'ai touché certaines personnes, du moins je l'espère car Nemeroff n'a pas attendu plus longtemps pour remonter jusqu'aux ennemis. Je préfère rester en arrière, me faisant la réflexion que je serais plus un poids à ses côtés, c'est limite si il ne serait pas obligé de me surveiller pour être sûr que je ne me prenne pas un coup derrière la tête... Je n'ai pas un élément qui me permet de faire de grandes attaques, enfin qui me serait utile au corps à corps et mes armes ne sont là que pour renforcer mon Son. Bref, autant laisser mon frère s'occuper des ennemis puisqu'il sait mieux maîtriser les armes que moi.

Je surveillais la scène du coin de l’œil et remarquais que Nemeroff avait réussi à éliminer un ennemi mais je remarquais aussi le deuxième qui allait à l'attaquer avec son marteau. Je m'apprêtais à utiliser mon élément pour au moins le perturber mais une nouvelle silhouette s'approchait de moi, enfin plus précisément, glissait vers moi au point de me faire tomber en arrière. Etant occupé à charger mon attaque, je n'avais pas eu le réflexe de l'éviter et maintenant je devais éviter les attaques du talon aiguille. J'essayais tant bien que mal de protéger mon visage et d'écarter l'arme en question pour éviter de me faire toucher, fort heureusement pour moi le guide décide d'intervenir avant que l'ennemi n'arrive à me planter.

- On peut vraiment pas vous laisser 5 min sans surveillance, les mômes. Mais bien joué pour... je sais pas trop ce qui vient de se passer. Par contre ton frangin se prend de sales coups.

Je prends sa main tendue, tout en le remerciant de m'avoir sauvé la vie. Je n'avais pas le temps de m'étendre sur le sujet, me faisant la réflexion que je lui fournirais des explications plus tard quant à ce qu'il venait de se passer. En effet, mon frère était en difficulté, ce n'était pas le moment de faire causette mais il fallait aussi intervenir vite pour sauver Mazikeen ; je ne sais ce qu'il se passe dans cette pièce, mais je doute qu'il ait décidé de lui offrir un café en attendant notre arrivée.

- Est-ce que vous pouvez aller donner un coup de main à Nemeroff ? Je vais perturber l'ouïe de l'ennemi quelques instants, vous donnant peut-être l'occasion de l'attaquer. Moi je vais aller chercher Maze.

Bon, il fallait quand même espérer que cela fonctionne mais nous n'avions pas le temps de se mettre d'accord pour un nouveau plan. Je commence donc à utiliser mon élément, en partant du principe que notre guide est prêt à l'attaque et me concentre sur les oreilles de l'ennemi au marteau. Je continue de me concentrer encore et encore pour produire un bourdonnement assez fort afin de le perturber dans son attaque ; je remonte le couloir, espérant que le guide va me suivre dans mon mouvement. Cependant, j'ai dans l'idée de ne pas m'interposer dans la baston puisque c'est le boulot du guide et de remonter jusque là où se trouve Maze.

Mes yeux se posent directement sur les deux silhouettes, l'une étant celle de Maze qui est dans une mauvaise position. Je ne sais pas si d'autres personnes sont présentes dans la pièce et je n'ai pas le temps de repérer les moindres détails. Je me concentre donc pour faire un bruit aiguë et strident* dans les oreilles de celui qui tente d'agresser Maze puisque je me dis que le corps à corps serait une très mauvaise idée... Il semble clairement plus fort bien que aller au corps à corps sera ma solution si mon élément ne fonctionne pas, au moins pour tenter de lui faire lâcher prise.



*
Spoiler:
 


~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 113
Date d'inscription : 16/08/2017


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Mar 30 Jan - 13:15

ft. Nash et Maze
Voyage interdit au centre de la terre !
Je me prépare à agir. Mon frère va les perturber et je dois m'occuper d'en neutraliser un maximum, je défais ma veste pour être en T-shirt sans manche laissant apparaître mes bandages, je prends 3 couteaux que j'avais glissé dans ma veste, n'ayant plus mon katana que j'ai fait tomber je ne sais ou pour le coup.

Quand mon frère utilise son élément, je ne mets pas longtemps avant de courir vers le premier ennemi à ma portée, et lance un premier couteau dans sa main pour lui faire lâcher son arme, bien qu'il semblait totalement déséquilibré par la technique de mon frère, mais on préfère la sécurité. Arrivé à son niveau, je me penche et lève le couteau dans ma deuxième main pour venir lui trancher la gorge d'un coup net et me prendre quelques gouttes du liquide pourpre avant de laisser le corps agonissant puis sans vie tomber au sol.

Je me retourne pour m'occuper d'un autre, mais c'est là que je vois l'homme arriver avec son marteau et j'ai juste le temps de mettre mes bras en garde à ma tête au cas où il frappe à la tête. Mais je comprends vite qu'il va frapper aux côtes et la seule chose que je peux faire, c'est serrer les dents et contracter les muscles de mon torse en me répétant dans ma tête " ALLEZ ENCAISSE". Le choc arrive bien rapidement et me propulse sur le côté me faisant rouler par terre, coupant ma respiration et me faisant vomir ce que j'avais dans mon pauvre ventre. J'avais senti le craquement de quelques côtes malgré le produit injecté et je reste un moment inerte au sol.

Je reste un moment inerte à moitié conscient, le regard un peu dans le vide. Le choc avait été de trop pour le coup, le sang se remettait à pisser de mon côté fauche ou j'avais reçu l'impact. Je ne reprends conscience qu'au bout de quelques secondes ou je le mec avec son marteau levé prêt à l'abattre sur ma tête et j'ai juste le temps de me mettre sur le côté pour sentir le sol trembler quand il fracasse le sol avec son arme. Je suis dans la merde là pour le coup et je ne vois plus mon frère ou le moniteur d’où je suis, qu'est-ce qu'il glande putain …

Ça continue comme ça un moment avant que je sois contre un mur et je ne pouvais pas glisser sur le côté gauche du fait que cette partie de mon corps avait du mal à répondre, trop de dommage sûrement, je vois le marteau se lever et je ferme les yeux, mais au dernier moment quelque chose semble attirer son attention et en ne sentant pas le coup arriver et voyant ça je prends le dernier couteau qui avait glissé jusqu'ici et le lance dans en direction de la tête de l'assaillant en espérant que je touche, j'ai pas envie de finir en compote.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
avatar

Mazikeen DeckerHabitantMessages : 72
Date d'inscription : 04/06/2017


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Mar 30 Jan - 23:14

ft. Nash

ft. Némé'

「Voyage interdit au centre de la terre」
Je suis terrossisée, mais si je fais ce qu'il veut, peut-être qu'il sera gentil et qu'il me laissera partir dès que j'aurai terminé et qu'il aura ce qu'il veut.. en espérant que tout ce qu'il veut c'est que je mette le crâne en cristal à l'intérieur du mur et puis après je peux partir comme si de rien était. Je suis peut-être optimiste, mais en même temps, c'est tout ce que je dois espérer si je veux sortir d'ici vivante et surtout, rester moi-même jusqu'au bout. Enfin, même si c'est difficile, tellement que je tremble comme une feuille, j'insère dans l'emplacement qui semblait être prévu à cet effet, non sans mal. Maintenant que c'est insérer, il va se passer quoi ? Comment juste mettre un crâne pourrait se passer quelque chose ? Ce n'est pas une clef, sinon c'est la clef la plus étrange que j'ai vu de toute ma vie, c'est euh.. bizarre. Enfin, j'aimerai bien savoir ce qui va se dérouler, j'ai autant peur que je suis excitée de découvrir ce qui va se passer, mais quelque chose me dit que je vais très vite le savoir !

Après un moment de silence, où il ne se passait rien, j'étais presque déçue d'ailleurs qu'il ne se passe absolument rien, mais d'un seul coup le sol, non, le mur, se mit à trembler dans un petit vrombissement. J'étais sous le choc, comment juste un crâne en cristal peut faire cela ? Je ne suis pas stupide, je sais qu'il se passe plein de chose à Quederla, les Domae, les Élémentis, enfin, je suis au courant de tout ça, mais un crâne qui ouvre des passages dans les murs, c'est la première fois que j'entends ça, il faut se le dire. Je reste sous la surprise de voir le mur s'ouvrir comme par magie, même si je ne voyais rien à l'intérieur, il devait forcément y avoir des secrets à l'intérieur, des trésors, en même temps on ne cache pas des bouts de papiers sans valeur derrière une porte secrète comme ça ! Je crois que je suis complètement entrain d'oublier la situation devant autant de mystère, d'aventure, il faut sûrement que j'arrête de penser comme dans mes livres pour me concentrer sur ma situation catastrophique, mais je ne peux pas m'en empêcher, c'est tellement excitant !

Alors que je commençais à avancer doucement vers l'entrée, je ne sais pas pourquoi, mais je suis quand même bien attirée par cet endroit, enfin, dès qu'il y a du mystère de la sorte, je suis forcément attirée par cet endroit. Sauf que je reviens très rapidement dans la réalité. L'homme qui se trouvait derrière moi, celui qui est sûrement à l'origine de tout ça me saute dessus pour me mettre au sol, lui au-dessus de moi, m'étranglant. Pourquoi je ne suis pas une montagne de muscle ? Ou bien un homme ? Enfin je ne sais pas, mais pas une fille frêle et innocente comme moi, je ne peux rien faire pour m'en sortir. Enfin, je me débats pour ne pas lui faciliter la tâche, me débattant comme un beau diable, tentant de lui mettre des coups de pied là où je pouvais, enfin, je tentais de faire de mon mieux pour m'en sortir, mais il est bien trop fort pour moi. C'est horrible, mon souffle commence à me quitter, je commence à voir trouble, me sens faible, encore plus maintenant que je ne peux quasiment plus respirer. Pourquoi je suis descendue déjà ?.. Pour ne pas laisser mes amis seuls, mais là, j'aurai bien besoin d'eux.. Je commençais à n'entendre plus rien, ni voir plus rien, surtout que ça m'étais impossible de crier. Ma conscience se perdait petit à petit, presque plus rien, je crois que je suis morte.

Attend, il se passe quoi là ?.. Pourquoi je ne suis pas morte ? Il était entrain de me tuer alors pourquoi il lâche prise. Dans un élan d'air frais qui parcourt mes poumons, je me débats de plus belle, avec le peu de force que j'ai du moins, et je ne sais par quel miracle, mais il lâche complètement prise. Je lui mets des coups de pieds afin de pouvoir me relever, ne prenant même pas le temps de regarder autour de moi. Je crois que là c'est juste mon instinct de survie qui parle, moi qui pensais en être complètement dépourvu depuis ces années, et pourtant, c'est sûrement lui qui va me sauver. Tentant de me relever, titubant, utilisant mes mains pour ne pas rester au sol et pour avoir les appuis nécessaires afin de pouvoir me remettre sur mes deux jambes, je retrouve une position normale pour le moment. Difficilement vu que je vois trouble, et le manque de lumière ne doit pas aider en plus, mais j'avance vers l'entrée qui s'est créer grâce au crâne de cristal. J'arrive à passer à travers la porte, sans me cogner l'épaule assez méchamment d'ailleurs, mais je n'ai pas le temps de penser à ça. J'entre dans la pièce, sans rien voir du tout, m'avançant sauf que je m'écroulais au sol rapidement à cause du manque d'oxygène.

« Ouillee.... »

Ma voix était très faible, en même temps, c'est même un miracle si j'arrive encore à dire quelque chose, même si c'est pour me plaindre que j'ai mal, enfin, sûrement naturel vu que le choc sur le sol m'a fait vraiment, sûrement aussi parce que mon flanc à heurter un objet durant ma chute, mais pas le temps de me plaindre. Je remarque qu'il y a quelqu'un qui essaye d'entrée dans la pièce où je viens de rentrer. Par pur réflexe, j'attrape tout ce qui passe sous la main, d'assez petit pour que je puisse le soulever et surtout le jeter, il faut que je me défendes et il faut dire que je ne pourrais pas faire grand chose là hormis ça.

Tout ce qui est petit, mais assez gros pour faire mal, que je peux porter, même si je ne le vois pas, je vois rien, je m'en fiche, j'arrive quand même à distinguer la silhouette d'une personne qui entre alors je ne vais pas réfléchir, je balance tout ce que j'ai, à moins que c'est moi qui hallucine simplement et qu'il n'y a rien et que je m'imagine qu'on m'attaque de nouveau.. Peu importe, pas le temps de réfléchir, il faut que je me défendes ! J'attrape donc tout ce qui est à ma portée pour la lancer en direction de l'entrée sans même réfléchir à ce que je fais ou bien qui c'est, je veux juste survie, mon instinct de survie qui agit et que je découvre d'ailleurs.



Je m'exprime en Orchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 492
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   Ven 9 Fév - 11:58

Voyage interdit au centre de la terre
Et une fois de plus, l'aîné laissait au guide la charge de prendre soin de son frère tandis qu'il s'apprétait à repartir, non sans négocier une attaque à distance sur le bonhomme au marteau. Quoi qu'il lui ait infligé, cela s'était effectivement avéré suffisant pour gêner l'ennemi dans son élan, et laisser au gamin une ouverture envisageable pour se défendre tant bien que mal.

Lancer de couteau de Nemeroff (d100 sur 30) : 95, échec

Malheureusement, son état plus que critique ne lui permit pas de contrer efficacement, en dépit de l'étourdissement provisoire de son opposant, envoyant donc son couteau dans le décor sans toucher un cheveu de ce dernier. Il n'appartenait décidément qu'au guide de tenter quelque chose : plongeant sur la silhouette encapuchonnée à moitié dans les vapes, en évitant soigneusement de glisser sur le vomi comme son collègue, il s'empara de la branche d'arbre taillée en pointe avant de se rapprocher de la menace.

Attaque du guide sur le garde (d100 sur 60) : 23, réussite

La perturbation de l'homme au marteau le faisait agiter son outil en tous sens au-dessus de sa tête, comme pour essayer de chasser l'insecte qui serait responsable de cet affreux bourdonnement dans ses tympans. Cette curieuse chorégraphie mettant tout son torse à découvert, il ne restait plus au guide qu'à passer derrière Nemeroff et plonger son arme rudimentaire au travers de son abdomen, ce qui fut un succès. Forçant autant qu'il le pouvait pour contraindre l'embroché à reculer, il eût à le planter encore une deuxième et une troisième fois avant qu'il ne bascule enfin sur le dos et ne cesse de remuer pour de bon. Voilà un travail dont l'homme à la barbe ne raffolait pas franchement, et il s'appuya quelques instants contre la paroi rocheuse le temps de s'en remettre. Néanmoins, il ne pouvait se permettre de s'éterniser là alors qu'il fallait maintenant ressortir la trousse de secours pour venir arranger les nouvelles plaies de l'adolescent. Le dernier membre de ce culte pouvait bien dormir encore un peu dans son vomi en attendant qu'on s'occupe également de son cas.

- - -

Incapable de pousser le moindre cri à cause de ses mains qui la privent d'oxygène, il y eût pourtant un bruit extrêmement strident dans le couloir, assez pour l'obliger à lâcher sa victime et tenter plutôt de se boucher les oreilles. Le gourou ne parvenait pas à réduire la puissance du son, comme si celui-ci résonnait directement dans sa tête, mais voir la gamine se faufiler à l'intérieur de l'ouverture le préoccupa davantage que de rechercher la source de tout ce tintamarre ; aussi chancela-t-il dans la même direction, tâchant toujours de couvrir son crâne pour protéger ses tympans. Il était hors de question que ce rebut ne s'approprie les trésors de cette mystérieuse salle à sa place.

L'accueil dans ladite salle se fit manifestement à coup de divers projectiles, dont l'homme ne pouvait discerner la nature dans une telle obscurité, ce qui le dissuada nullement d'arrêter sa progression. Du moins, jusqu'à ce qu'un plus gros objet ne percute violemment son visage et le fasse chuter à terre dans un grognement de douleur. Malgré tout, tel un possédé, l'individu en colère persista à se traîner au sol pour avancer, bien décidé à éliminer l'indésirable demoiselle. S'il n'avait pas laissé tomber son couteau devant la porte, sans doute aurait-il déjà de quoi la blesser lorsqu'il arriverait à son niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage interdit au centre de la terre ! [PV Nemeroff et Maze]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: La Fissure :: Région Nord :: QG Elementis-