Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Une interview pas comme les autres [PV Kate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 83
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Une interview pas comme les autres [PV Kate]   Mar 24 Oct - 20:42

Une interview pas comme les autres

ft. Kate
"Tout le monde devrait tenir son journal. A commencer par les bandits et les criminels. Cela simplifierait les enquêtes policières"

Passer rapidement les sujets à ne pas aborder, tu remarques facilement quand les personnes le font et tu apprécies relancer dessus ! Malheureusement, quand ce sujet te concerne personnellement, tu as tendance à devenir plus agressive... Tu adores te mêler de la vie des autres mais l'inverse n'est pas le cas ; sauf que tu es tombée sur le mauvais adversaire cette fois. Les policiers, les criminologues, les journalistes... Tous les mêmes. Ils remarquent les petites choses qui fâchent et l'utilisent contre vous et tu n'en doutes pas, elle doit faire partie de ces personnes là.

- Pensez-vous que cette affaire ait quelque chose à voir avec la fissure en ville ? Après tout, personne n'a encore déterminé les causes de son apparition.

- Je ne sais pas si je vous l'ai dit, mais votre interview ne mènera à rien. Je n'ai pas de quoi répondre à vos questions. Désolé..

Alors quoi ? L'interview s'arrête ici, au beau milieu de la conversation ? Ce serait complètement impoli et un boulot complètement bâclé si tu faisais ça. Même si il est sûr que cette interview ne mène nul part pour le moment ; si ils ne sont qu'au début de l'enquête, tu n'es pas prête d'apprendre quoi que ce soit. Pourtant, c'est bien trop long d'attendre la fin, sachant que certaines enquêtes peuvent durer des semaines voire des mois ! Combien de temps faudra-t-il attendre avant de retrouver ce ou ces criminels, tu as bien envie de voir la photo qui a tant fait parler d'elle... Juste un homme enlevé pour le moment.

- Néanmoins, je ne serais pas contre l'idée que vous m'en disiez un peu plus sur cette pseudo mort. Etant donner que je suis dans le gouvernement, avoir des informations en plus ne serais pas de de refus.

La foudroyant du regard, tu es persuadée que des flammes sont sorties de tes yeux au moment où elle a posé sa question. Alors c'est ce sujet qui l'intéresse à ce point ? Elle te laisse évidemment le choix de répondre mais tu refuses de te laisser marcher dessus, de te faire humilier de la sorte ! Tu n'es pas ici pour te faire questionner mais pour poser les questions... C'est difficile lorsque les rôles sont inversés et pourtant, il faut savoir rester à sa place quelques fois.

- Je croyais pourtant que le Maire avait clos ce sujet.

N'a-t-il pas annoncé publiquement que tu avais été lavée de tout soupçons et que tout t'avait été pardonnée ? Si, peut-être faudrait-il se tenir au courant de l'actualité avant de poser des questions déplacées. Replaçant une mèche derrière ton oreille, tu gardes ton sourire aux lèvres et enchaînes d'une voix qui se voulait claire.

- N'est-ce pas une chose que tout le monde fait à Quederla ? Salazar et sûrement bien d'autres ont fait croire à leur mort pour se protéger des ennemis qui veulent réellement notre mort... Nous leur offrons ce qu'ils veulent et nous, nous avons ce que nous voulons : être tranquille !

Les ennemis sont bien évidemment les membres des Familles tout comme le Gouvernement... Oh tu entends déjà cet argument, pourquoi ne pas être venu voir la police ? Mais avec le casier judiciaire qui te poursuivait à cette époque, ils ne t'auraient certainement pas reçu avec des couverts en argent et des chaises en or... C'est simplement la prison ou l'échafaud que tu méritais à cette époque.

- Et comme je ne suis pas venue pour subir un interrogatoire, je pense que le mieux serait de clore cette interview.




Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kate MillèsMessages : 33
Date d'inscription : 30/09/2017


MessageSujet: Re: Une interview pas comme les autres [PV Kate]   Mar 24 Oct - 21:36

Une interview pas comme les autresNe tente pas le diable avant mon arrivée
Midford
L.
Abbygaelle
Millès
Kate

 -Et comme je ne suis pas venue pour subir un interrogatoire, je pense que le mieux serait de clore cette interview.

Ba tient donc! Sa réponse ne m'étonne limite point. Et elle veut mettre un terme à cette "interview", si nous pouvons appeler ça ainsi. Ok. Soit. Toute façon, ce questionnaire n'aurais pas pu duré toute la journée. J'ai du travail qui m'attend, et j'avais déjà perdu assez de temps. Bon.. après, j'avoue que je regrette un peu de l'avoir froissé. Mais bon, je suis comme ça, à aller au bout de mes pensées. Ce qui peut parfois finir mal. Enfin.. C'est avec une voix froide que je lui répondis.

-Hm.. comme vous voulez. Je suis quand même navrée de ne pas avoir pu vous donnez les informations que vous souhaitiez.

Navrée.. navrée, ce n'est pas tellement le mot. Même si j'avais eu plus d'informations, je ne lui aurais pas tout dit non plus. Je sais me poser des limites là où il le faut.

-Je tiens à m'excuser quand même de la gêne occasionnée. 

 Bah quoi ? Je suis du genre à m'excuser très souvent ? Bon, normalement c'est rare, mais là, c'est un peu de ma faute si elle est énervée, du moins je crois..?
Bref, je me releva de mon fauteuil. Et l'accompagna jusqu'à la porte. Il n'y a eut pratiquement aucune parole pendant ces gestes. Elle devait vraiment m'en vouloir. Ba. Tant pis hein! On ne peut pas être amis avec tout le monde après tout.

-Ce fût un plaisirs de faire votre connaissance.

Oui, c'était quand même un plaisir. Je ne sais pas si ça l'était pour elle, mais pour moi, oui. Un peu. Après tout, c'était la première fois que quelqu'un me faisait une interview. Donc bon.
Une fois la journaliste partit, je refermais la porte derrière elle. Et sans perdre de temps, je me remis à bosser sur mes dossiers. Trop de temps perdu. Beaucoup trop. Et je n'ai pas pu m'empêché de me parler à moi même. Je profitais quand même de retrouver le calme de mon bureau.

-Hm.. espérons que je ne croise plus de journaliste moi. Si ça fini toujours comme ça, je ne suis pas sortie..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une interview pas comme les autres [PV Kate]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Nereis [Fissuré] :: Commissariat :: Bureau de Ms. Millès-