Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 En noir et blanc {PV Kate Millès}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

avatar

Aston S. HammermanMessages : 220
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Sam 21 Oct - 19:03

Par-delà les barrières physiques se trouvent la vérité de l'homme, qu'elle soit bonne au mauvaise.

All monster are human.

Ce matin, au commissariat, les hommes du Gouvernement était plus actif que les autres jours : le bilan des personnes explorant illégalement la fissure venait de tomber. Bien plus de personnes étaient passer entre les mailles du filet, si bien que les hauts gradés de la police avaient décidés de remuez un peu les troupes pour faire disparaître ce laxisme qui leur faisait défaut. Les hommes courraient de partout, les cliquetis de leur arme résonnant au dehors pour rejoindre leur positions. A l’intérieur c’était encore plus le chaos. Depuis l’attaque de Salazar, de nombreux hommes et femmes sont morts, mais cela avait ouvert les yeux aux habitants face aux dangers de cette ville et une vague de nouvelles recrues s’était engagée. Généralement, c’était les fils et filles des personnes mortes au combats qui s’étaient engagés. Aston entra alors dans ce lieu qu’il connaissait que trop bien, les sergents rassemblant leur hommes et criant les ordres du jour par-dessus les plaintes des prisonniers. Le blondinet se dirigea vers le bureau des administrations pour récupérer quelques dossier avant de filer à l’hôtel de ville où il avait li aussi beaucoup de travail. Le bureau des administrations semblait lui aussi débordé, mais l’agent reconnu aisément son supérieur et lui apporta ce qu’il demandait dans les plus bref délais. Il sortis donc assez rapidement et reconnu un collègue à lui qui finissait un discourt avec les nouvelles recrues.

- Tiens ! Capitaine Hammerman, je vois que vous avez d boulot. Ici aussi depuis que le bilan est tombé. J’ai moi-même laisser homme masqué et un jeune avec son parachute descendre dans la fissure. Franchement faut qu’on se ressaisisse.

L’homme était légèrement plus grand qu’Aston et avait aussi ne carrure plus imposante. Il a de longs cheveux d’un blond mâte, attacher généralement en queue de cheval, celle-ci étant assez petite.

- Capitaine Rainer. Je comprend, j’ai de mon côté des criminels qui se réveils, profitant de l’agitation. De plus je suis chargé du cas de la fissure avec les responsable de l'ingénierie civil et le corps médical. J’ai donné mes instructions, je compte donc sur vous pour faire de votre mieux.

Aston s’en alla avec ses dossiers sous le bras, la fissure semblait être un peu plus sécurisée sur son chemin. Il arriva bien rapidement à l’hôtel de ville où les inspecteurs et les policiers étaient déjà eux aussi au travail. Aston qui avait maintenant un peu plus de devoirs lançait ses ordres à ses hommes sur le chemin de son bureau. Principalement, il demandait où en était les avancées sur certaines affaires, assigné des hommes à des inspecteur et sermonnait les procrastinateurs. Arrivée à son bureau, il fût surpris de ne pas voir une certaine personne. Il déposa ses dossiers sur son bureau et cria ses ordres dans le couloir.

- Amenez-moi les dossiers qu’on a reçu et trouvez moi la criminologue Millès ! Elle est en retard.

Il s’avachit ensuite sur sa chaise en soupirant et se pinçant se nez. Cette journée allait être longue, très longue… Quelques minutes plus tard, on toqua à la porte et celle-ci s’ouvrit. Une jeune femme avec des bandages se présentais à lui avec a ses côté un homme avec une petite pile de dossiers.

- Vous êtes en retard madame Millès.



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kate MillèsMessages : 70
Date d'inscription : 30/09/2017


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Sam 21 Oct - 20:17

En noir et blancNe tente pas le diable avant mon arrivée
Hammerman
Aston
Millès
Kate

Depuis quelques temps, les enquêtes s’enchaînent et s'enchaînent, et le gouvernement ne peut plus souffler. Au commissariat, tout le monde cours dans tout les sens. Cette fissure.. provoquait trop de chose. Mais malgré ça, je reste calme. Malgré les nombreuses morts, je reste calme. Et je continue de bosser. Je ne dois pas céder. Mais.. parfois je reste un peu trop calme.
Un matin, comme tout les autres, du moins je le pensais. J'avais complètement oublié que je devais rencontrer Mr. Hammerman tôt aujourd'hui. J'étais encore dans mon bureau, j'enroulais mes bandages autours de mes bras. Assez lentement. Jusqu'au moment ou un homme venait me chercher très rapidement.

-"Ms. Millès. Mr. Hammerman vous attend, vous êtes en retard au rendez vous que je vous aviez avec lui"

Je bondis de ma chaise. Moi?! En retard ?! Je lui fît un signe de main, et, en courant, pris ma longue veste beige et me dirigea vers l'hôtel de ville. C'était la première fois que je courais pour un rendez vous. Bien sûr! Ca m'apprendra à m'occuper de mes bandages plutôt que de mon travail !
Enfin arriver, je me dirigea vers le bureau de Mr. Aston. Je restais quelques minutes devant la porte, le temps de me faire présentable, et de reprendre mon souffle. C'est la moindre des choses. Je toquais à la porte, et au même moment, un jeune homme me rejoignit avec une pile de dossier.
Je rentrais dans le bureau assez lentement. 

-Bonjour Mr. Hammerman, désolé de-

-Vous êtes en retard madame Millès. 

Argh, ça ne me ressemble vraiment pas d'être en retard à un rendez vous. En plus avec un supérieur. Je me mordit la lèvre

-Oui... vraiment désolé d'être en retard Mr. Hammerman. Je serais en avance la prochaine fois.

Oui bon.. je ne pense pas que ça passe. Mais.. nous avions plus urgent à faire. Je m'installais sur une chaise, et croisais mes jambes. J'avais encore honte d'être en retard. Je regardais le jeune homme portant toujours la petite pile de dossier. 

-Je.. Je veux dire. Nous allons travaillé sur quelle sorte d'enquête ?


Je n'arrêtais pas de bafouiller. Pourtant, normalement, je parle clairement et en articulant. Mes mains commençaient à trembler. Et voilà! Le stresse monte en moi. J'essayais de cacher ma nervosité malgré tout. Et je montrais un visage sérieux, et surtout, détendu.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 582
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Mar 24 Oct - 18:42

En noir et blanc
C'était la pagaille dans le Gouvernement depuis que la fissure avait fait apparition en ville, tous les jours les nouvelles tombaient, les bonnes comme les mauvaises. Cela faisait des mois que tous les employés étaient mobilisés et devaient se concentrer sur ce qui pré-occupait le plus la ville mais ce matin-là, une étrange nouvelle arriva au Commissariat de police ; non ce n'était rien en rapport avec la fissure et cette photo tombait comme un cheveux sur la soupe rappelant au passage que les criminels ne dormaient jamais et ne voulaient laisser aucun repos au Gouvernement.

Le policier qui avait ouvert la lettre dans laquelle se trouvait la photo se mit à courir dans tout le Commissariat à la recherche du Capitaine Hammerman mais sans jamais le trouver, alors il partie en quête de Mademoiselle Millès qui n'était pas plus présente que le Capitaine. Alors le policier apostropha ses collègues pour demander où si ils avaient vu les personnes qu'il cherchait jusqu'à finalement apprendre qu'ils étaient ensemble dans le bureau de Monsieur Hammerman, à l'Hôtel de Ville. Il sortit donc du Commissariat, l'enveloppe en main et sprinta vers le bâtiment des hautes sphères pour monter quatre à quatre les escaliers.

La bureau n'était plus très loin, à seulement quelques pas et heureusement pour lui car on pouvait entendre sa respiration haletante et ses pas lourds depuis le bout du couloir. Sans même taper à la porte du bureau, il entra tout en essayant de reprendre sa respiration ; l'idée de déranger lors d'une réunion ou de débarquer au mauvais moment ne lui avait même pas traversé l'esprit. Durant les premières secondes, il ne pu rien dire sous l’œil, sûrement étonné, des criminologues.

- Capitaine Hammer..man... Mademoiselle.. Millès... Nous avons un problème... dit-il en s'approchant du bureau pour tendre une enveloppe ouverte. Le Commissariat.. a.. reçu ça ce matin...

Sur la photo en noir et blanc se trouvait un homme attaché à une chaise et bâillonné, aucune trace de blessures n'étaient apparentes et il semblait toujours vivant. Cet homme semble avoir dans la trentaine, portant des lunettes et même si la photo est en noir et blanc. Le signe le plus distinctif est sans doute la blouse blanche et le stéthoscope autour du cou, un indice sur sa profession ou un moyen de brouiller les pistes ? En retournant la photo, il est clairement possible de voir au marqueur noir, un message est noté d'une écriture fine "Jouez avec moi".

Jet de dés de reconnaissance de la victime pour Aston sur 40 : 1 - Réussite
Jet de dés de reconnaissance de la victime pour Kate sur 60 : 17 - Réussite
Jet de dés de reconnaissance de la victime pour le policier sur 55 : 28 - Réussite

Il faut peu de temps au duo de criminologues pour reconnaître l'homme se trouvant menotté à la chaise et c'est sûrement pour cette raison que le policier semblait si affolé ; il s'agissait du Docteur Karl Anderson, un chirurgien qui faisait souvent parler de lui pour ses opérateurs délicates et son jeune âge.

Karl Anderson:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Aston S. HammermanMessages : 220
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Lun 30 Oct - 12:32

Par-delà les barrières physiques se trouvent la vérité de l'homme, qu'elle soit bonne au mauvaise.

All monster are human.

A peine la porte fût-elle ouverte que la demoiselle essaya de s’excuser, mais le capitaine lui rappela néanmoins son tord. La demoiselle se mordit la lèvre et il ne fallu pas longtemps à Aston pour remarquer et interpréter ce détail. Il soupira légèrement, il ne fallait pas se mettre dans tout ces états, arriver en retard peut arriver même aux meilleurs. La jeune femme rentra timidement dans le bureau d commissaire, croisant les jambes quand elle s’installa en face de lui, encore un signe de nervosité ?

- Oui… Vraiment désolé d’être en retard Mr. Hammerman. Je serais en avance la prochaine fois.

- Calmez-vous, je ne vais pas vous blâmer pour un retard. Néanmoins, tâchez d’être à l’heure dans nos futur collaborations, nos hommes on bien mieux a faire que de vous servir d’alarme.

La demoiselle bafouilla sa phrase sous la gêne qu’avait occasionner ce retard. Elle demanda sur quelle sorte d’enquête ils allaient travailler. Cependant, ce qui inquiétait Aston c’était les mains tremblantes de la jeune femme et sa nervosité grandissante. Malgré le fait qu’elle essayait de cacher tout cela, il le voyait très bien et il se demandait si elle était comme ça tout le temps, car dans leur profession il fallait garder son sang-froid en toutes circonstances.

- Nous travaillerons sur la plus urgente, puis sur la seconde et ainsi de suite. S’il vous plait madame Millès, calmez-vous, ce retard est oublier, il faut maintenant se concentrer sur notre travail.

A peine eut-il finit sa phrase qu’un agent de police ouvrit brutalement la porte du bureau du blondinet, haletant avec peine tout en essayant de transmettre son information qui semblait urgente.

- Capitaine Hemmer..man… Mademoiselle.. Millès… Nous avons un problème… Le commissariat.. a.. reçu ça ce matin…

Il s’approcha de son supérieur pour lui donner l’enveloppe déjà ouverte, à l’intérieur, une photo en noir et blanc qui fit lever d’un bond le capitaine de sa chaise. Sur la photo était attacher à une chaise un médecin qu’Aston connaissait assez bien. Il posa la photo sur le bureau et regarda avec un regard qui faisait froid dans le dos le jeune policier pour lui donner des ordres bien précis.

- Réunissez nos cinq meilleurs inspecteurs dans la salle de briefing n°3, précisez-leur que cet ordre passe en priorité de leurs occupation actuelles. Qu’ils relègue leurs enquête à d’autres inspecteurs. Faites vite !

Timidement, le policier pris la parole avant de s’en aller.

- Excusez-moi Capitaine, mais… Est-ce que je peux vos aider dans cette enquête ?

- Hum… D’accord, vous rejoindrez la salle avec les autres. Maintenant dépêchez-vous.  

« Pourquoi je me doutais que ce jour arriverais à n moment ou un autre ? Ils sont rusez, alors que nous disposons que de trop peu d’effectif je ne peux me permettre de mettre toute la police sur le coup et laissez les autres affaires sans suivis. Sauvez ne seule personne avec toute la police et laissez les autres criminels tranquille ou réunir les meilleurs pour cette enquête et continuer à traquer d’autres criminels ; Mon choix est vite fait. Il fat faire vite maintenant. »

Le policier parti sans attendre et Aston se leva pour fouiller dans une armoire. Il s’équipa de toutes ses fléchettes qu’il attacha à sa ceinture, il enfila son coupe-vent brun et récupéra la photo, un bloc note et un stylo.

- Madame Millès, nous avons affaire à une situation critique, alors je vous demande de vous ressaisir.

Il li tendit la photo et s’en alla pour la salle de briefing trois suivis de près par la jeune femme. Il ouvrit la porte et tomba nez à nez avec ses cinq meilleures agents qui étaient tous assis sur une chaise. Aston se plaça devant eux et commença son briefing.

- Mesdames et messieurs, l’heure est grave est c’est pour cela que je vous ai fait venir. Madame Millès, faites passez la photo. Nous avons reçu cette photo ce matin. La personne sur la photo est le chirurgien Karl Anderson, réputé pour son caractère prétentieux et ses prouesses chirurgicales. Je ne doute pas que son trait de caractère lui ai amener certains ennuis. Il ne semble pas blesser mais le temps joue contre nous. Nous ne pouvons pas mobiliser toute la police et laisser la ville sans surveillance, alors je fait appel a votre professionnalisme et votre expérience pour cette affaire. Le ou les ravisseurs sont intelligents, ils profitent de la situation pour nous mettre dans une situation délicate.

La photo revint alors à l’inspecteur qui l’observa de plus près.

- Nous n’avons que peu d’indices, nous ne pouvons devinez l’endroit approximatif de la photo…

« Des menottes ? Généralement c’est du matériel que peu de ravisseurs ont, peut-être un coup de la mafia ? C’est encore trop vague. Néanmoins, c’est encore des hypothèses en plus… D’ailleurs je redoute que les ravisseurs soit a courant de nos geste puisqu’ils semblent être au courant de la charge de travail d Gouvernement. »

- Inspecteur Brown, allez à la gare pour vérifier si le docteur n’a pas été aperçu là-bas, s’il quitte la ville nous somme mal. Inspecteur Hitch, Inspectrice Wale, vérifiez les portes de la villes, puis cherchez des informations dans les quartiers avoisinant la demeure de la victime. Inspecteur Parks, vérifiez si personne ne manque à l’appel en prison et inspectez les quartiers alentours de l'hôpital. Inspectrice Rave, occupez vous du port. Je veux un rapport à chaque avancée.

Les inspecteurs s’en allèrent en toute hâte pour accomplir leur tâche. Puis Aston pressa le pas des deux autres agents à ses côtés.

- Quant à nous nous allons à l'hôpital. Nous devons savoir quand il a été vu pour la dernière fois à l'hôpital et qui pourrait lui en vouloir. Au fait, quel est votre nom jeune homme ?

- Arthur Cim, Capitaine.



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 582
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Lun 30 Oct - 14:05

En noir et blanc
L'Inspecteur Cim avait eu l'autorisation de participer à cette enquête, finalement le Capitaine Hammerman n'était pas si impressionnant que ça... Il devrait apprendre à se faire plus confiance. Il partie donc exécuter les ordres et alla chercher 5 de ses collègues pour qu'ils se rendent en salle de débriefing 3 comme l'avait demandé le Capitaine. Puisque personne n'était au courant de ce qu'il venait d'arriver, chacun commença à râler en voyant la tonne de travail leur pendre au nez mais ils réussirent à remettre leurs affaires urgentes à un ou deux collègues qui se tournaient les pouces dans la salle de repos.

Ils allèrent tous dans la salle et attendirent patiemment sur leur chaise. Certains n'avaient pas encore atteint la trentaine mais ils avaient déjà fait leur preuve dans leur travail pour être pris au sérieux mais surtout savoir mener des enquêtes ; chacun prit la photo en main pour l'observer attentivement, certains faisant même quelques petits commentaires sur celui qui était attaché sur cette chaise... Comme le soulignait le Capitaine, son caractère apportait quelques ennuis et l'Inspecteur Hitch avait déjà eu affaire à lui durant une de ses enquêtes, d'ailleurs il n'en gardait pas un très bon souvenir de cet homme.

Ils écoutèrent tous les ordres un à un et hochèrent la tête lorsqu'une mission leur fut attribuée ; ils se levèrent en rythme et sortirent de la pièce l'un après l'autre pour se rendre dans leur secteur. Il fut ensuite annoncé que Mademoiselle Millès et l'Inspecteur Cim accompagneraient le Capitaine jusqu'à l'hôpital pour commencer l'enquête auprès de ses collègues de travail et des possibles personnes qui pourraient lui en vouloir. Le trio se rendit donc jusqu'à l'hôpital qui était très animé, les infirmières et les médecins ne cessaient de recevoir de nouveaux patients à cause de la fissure si bien que personne ne faisait attention aux personnes qui venaient d'entrer dans l'établissement.

- Je vais aller récupérer les dossiers de ses dernières interventions pour repérer si il n'y a pas eu de fautes professionnelles ou autre qui pourraient nous mener à une piste.

Sans plus attendre, l'Inspecteur Cim partie dans l'hôpital en suivant les panneaux qui donnaient la direction du bloc opératoire. A ce moment-là, un médecin s'arrêta face au duo qui restait ; il était pressé comme tout le monde mais semblait tout de même enclin à partager son temps avec les deux personnes qui restaient comme des piquets à l'entrée.

- Je peux vous aider ? On est assez surchargé ce matin... Surtout quand un de nos collègues nous fait faux bond.
Dit-il sur un ton où il était facile de repérer de l'exaspération.

Karl Anderson:
 

Inspecteur Brown:
 

Inspecteur Hitch:
 

Inspectrice Wale:
 

Inspecteur Parks:
 

Inspectrice Rave:
 

Inspecteur Cim:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kate MillèsMessages : 70
Date d'inscription : 30/09/2017


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Lun 30 Oct - 16:26

En noir et blancNe tente pas le diable avant mon arrivée
Hammerman
Aston
Millès
Kate

-Calmez-vous, je ne vais pas vous blâmer pour un retard. Néanmoins, tâchez d’être à l’heure dans nos futur collaborations, nos hommes on bien mieux a faire que de vous servir d’alarme.
[...]
-Nous travaillerons sur la plus urgente, puis sur la seconde et ainsi de suite. S’il vous plait madame Millès, calmez-vous, ce retard est oublier, il faut maintenant se concentrer sur notre travail.

Oups. Mr. Hammerman avait remarqué mon anxiété et mon stresse. Bon, je ne suis pas du tout discrète sur ça, et je le savais. Mais bon, j'essayais tant bien que mal à me calmer. Même si mon retard me pesait sur le moral.
Mais, un agent de police me sortit de mes songes

-Capitaine Hemmer..man… Mademoiselle.. Millès… Nous avons un problème… Le commissariat.. a.. reçu ça ce matin…

Il tendît une petite lettre déjà ouverte à Mr. Hammerman. Je me demandais ce que c'était, et d'un coup, le visage de mon supérieure changea de regard. Il donna des ordres à l'agent en vitesse. A croire que cette lettre contenait quelque chose d'alarmant.

Réunissez nos cinq meilleurs inspecteurs dans la salle de briefing n°3, précisez-leur que cet ordre passe en priorité de leurs occupation actuelles. Qu’ils relègue leurs enquête à d’autres inspecteurs. Faites vite !

Sans que j'ai le temps de faire quoi que ce soit, il se leva et prit  des fléchettes, un bloc note et un stylo. Je remis ma veste. Mon petit couteau en poche. Sait-on jamais.

 Madame Millès, nous avons affaire à une situation critique, alors je vous demande de vous ressaisir.

Oui, je sais. Je dois me ressaisir. Mais, c'est plus facile à dire qu'à faire. 
Il me tendit une photo, et là, j'eus un frisson de peur. Docteur Karl Anderson. Un chirurgien connue pour son jeune âge, était ligoté à une chaise. Je n'ai pas pu m'empêché de sortir un "Ho mon dieux". En me remettant de mes émotions, je suivis Mr. Hammerman jusqu'à la fameuse salle de briefing n°3. Je fît passer la fameuse photo à toute les personne de la salle. Quelques fois, des murmures se font entendre.
A la fin de cette "réunion", de nombreuse personne reçurent des indications pour des endroits à surveiller.

Quant à nous nous allons à l'hôpital. Nous devons savoir quand il a été vu pour la dernière fois à l'hôpital et qui pourrait lui en vouloir. Au fait, quel est votre nom jeune homme ?

-Arthur Cim, Capitaine. 

A l'hôpital ? Génial, comme si je ne m'y était pas assez rendu lorsque j'étais enfant.. Cette anecdote me fît sourire. Bien que je ne pense pas que ce soit le moment de penser à des anecdotes.

-D'accord Mr. Hammerman.

Arriver à l'hôpital, je remarquais très vite que c'était animé. Hm.. rhaaa, cette fissure.. elle ne fait que des dégâts..

- Je vais aller récupérer les dossiers de ses dernières interventions pour repérer si il n'y a pas eu de fautes professionnelles ou autre qui pourraient nous mener à une piste.

L'agent de police partit dans l'hôpital pour rechercher quelques informations qui pourront peut être nous être utile d'une quelques façon que ce soit. Et c'est là qu'un médecin s'arrêta devant nous. Ah! Quelqu'un a remarqué notre présence, c'est que, avec toute ces personnes, difficile de savoir qui vient de rentrer ou pas.

- Je peux vous aider ? On est assez surchargé ce matin... Surtout quand un de nos collègues nous fait faux bond.

Etait-il exaspéré ? Je ne sais pas, mais il en avait l'air. Sans demander l'autorisation, je lui posais quelques questions.

-Oui, bonjour. Excusez nous de vous déranger malgré tout le travail que vous avez. Mais nous sommes ici par rapport à la disparition de Docteur Karl Anderson. Nous aimerions savoir quand était la dernière fois que vous l'avez vue. Et si il avait eut un problème avec un quelconque patient ?  

- La dernière fois que je l'ai vu ? C'était hier soir après sa dernière intervention. Je me disais qu'il a été faire la fête toute la nuit et que c'est pour ça qu'il n'est venu ce matin, la gueule de bois ne réussie à personne, même pas à lui.

Hier soir ? Donc cette affaire est vraiment récente. Et tout comme bon criminel qui se respecte, il a agit pendant la nuit. Donc, les témoins d'une quelconque actions suspecte sont sûrement rare..

- Des problèmes ? Ah ! Il en créé à tout le monde des problèmes. C'est peut-être un très bon chirurgien mais quand il s'agit de discuter avec des patients ou des membres de son équipe, c'est une toute autre histoire !

Oui... connaissant Anderson, les problèmes ça le connait. Donc, ce n'est pas ça qui nous conduira sur une piste quelconque. Dans un soupire discret, je me tournais vers Mr. Hammerman.

-Vous avez des questions à poser ?








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Aston S. HammermanMessages : 220
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Dim 5 Nov - 18:24

Par-delà les barrières physiques se trouvent la vérité de l'homme, qu'elle soit bonne au mauvaise.

All monster are human.

- Arthur Cim, Capitaine.

Le duo d’inspecteur acquiesça et suivis le capitaine jusqu’à l’hôpital où ils étaient bien décidés à découvrir comment ou par qui a été enlever Karl Anderson. Pendant toute la durée de la course jusqu’au centre médical le blondinet avait une drôle de sensation, une sensation étrange d’être observé et que le criminel se jouait d’eux. Tout cela était bien étrange et finalement Aston venait de changer de plan, mais cela il en informerais son équipe en temps voulu.

Une fois arriver à l'hôpital, l’agent de police moins expérimentés pris l’initiative d’aller vérifier les dossiers des dernières interventions pour trouver un lien de causalité entre certains patients qui pourrait avoir une rancoeur envers le chirurgien et sa disparition. Tout cela sans demander la permission ou l’avis de son supérieur. Si Aston avait pris avec lui Kate et Arthur, c’était pour les jauger et les encadrés, surtout madame Millès dont il partageaient la même profession.

« Trop d’initiative à mon goût… Mais c’est une bonne initiative. Vous êtes maintenant la seule à faire vos preuves sous mon regard avisé. Cependant, j’ai une tâche que vous seule pouvez accomplir madame... »

Un docteur s’arrêta devant eux, l’aire presser par les cris de lamentations et de douleur qui régnait dans l'hôpital. Reconnaissant l’insigne de police, il avait du prendre le temps car il se doutait bien qu’ils n’étaient pas là pour ne consultation, sauf peut-être la demoiselle. Il leur demanda s’il pouvait les aider, mais insinuait qu’ils devaient faire vite car il étaient surchargés ce matin avec les patient et n docteur manquant à l’appel. Kate pris la parole et questionna le médecin par rapport à la disparition de Karl Anderson. Quand l’avez vu pour la dernière fois ? Un problème en particulier avec lui ? Le genre de questions de bases que tout commissaire devait poser.  Aston pris son bloc-note et nota toutes les informations qu’il pouvait avoir de la part du médecin.

« Dernière apparition : Hier soir, après son intervention. Tempérament festif d’après l’opinion du collègue de travail. Donc la disparition s’est produite la nuit dernière, après l’opération, mais le ravisseur à sûrement sa rancoeur depuis longtemps. Manque de tact de la part de la victime ? Il me faut plus de détails en ce qui concerne la communication entre le chirurgien et ses collègues et patients. »

La jeune femme se retourna vers Aston et lui demanda s’il avait des questions à poser, ce à quoi il acquiesça d’un signe de tête, mais il demanda au docteur de l’attendre deux minutes le temps qu’il donne des ordres à sa collègue. Il l’a pris par le bras et l’éloigna un peu pour avoir de l’intimité.

- Madame Millès, j’ai une mission très importante pour vous, mais il faudra que vous me donniez toutes les informations que vous trouverez très rapidement, nous sommes bien d’accord ?

Elle acquiesça et le capitaine se pencha à son oreille pour lui souffler ses ordres.

- Je vais chercher des pistes ici avec l’inspecter Cim, mais je le soupçonne d’avoir un lien avec cette disparition. Ainsi je voudrais que vous fouilliez les archives du Gouvernement à l'hôtel de ville et au commissariat concernant l’inspecteur Arthur Cim. Je garderais un œil sur lui en même temps. Je veux connaître son passé, son présent, ses proches et ce qui leur est arriver. Je veux tout savoir de lui. Si besoin, rendez-visite au proches pour les interroger, vous avez carte blanche et autorisation de mobiliser quelques hommes si nécessaires. Maintenant filez, l’heure tourne et ce n’est pas à notre avantage.

Le blondinet laissa la demoiselle partir et retourna auprès du médecin.

- Capitaine Hammerman. J’aurais moi aussi des questions si vous le voulez bien. Pouvez vous me parler de la communication qu’avait M.Anderson avec le personnel médical, les patients et vous ? Il n’est pas nécessaire de rappeler ses faits chirurgicaux, mais je voudrais aussi savoir comment il se comportait avec les autres ? Au bloc opératoire surtout. Au fait que faisiez-vous hier soir après l’opération avec le docteur Anderson ?

- La communication ? Il n’en avait aucune ! Il ne prenait pas la peine de rencontrer les patients avant ou après opérations, il refilait le sale boulot aux infirmières ou à moi des fois.

« Il a un ton agacé, mais en même temps qui ne le serait pas face à un tel homme que Karl Anderson ? »

- C’était peut-être un bon chirurgien mais en tant que personne, il était mauvais. Quand il arrivait le matin, tout avait intérêt à être prêt sans qu’il n’ait besoin de le formuler sinon il piquait une crise et allait même jusqu’à faire des rapports à la direction !

Le médecin sembla réfléchir un instant sur la question du capitaine.

- Hier soir ? Je suis rentré chez moi épuisé et j’ai été directement dormir. Vous n’aurez qu’à interroger ma femme. Bon, je dois vous laisser j’ai du travail, bon courage pour retrouver Monsieur Anderson.

Aussitôt le médecin s’en alla et se fit déjà interpeller par une infirmière pour aller voir un patient. Aston le regarda partir et soupira.

- Nous avons tous du travail mon chère.

« Je doute qu’il mente, après une opération enlever quelqu’un comme Karl serait un exploit physique. Je devrais plutôt chercher des pistes au niveau des infirmières, elles semblent avoir plus souffert du comportement de Monsieur Anderson. Néanmoins la direction pourrait avoir des raisons, on ne sait jamais. J’aurais beaucoup de mal à avancée sans les rapports de mes agents, surtout celui de Cim. Et si mes doutes sont fondés, l’envoyer seul vérifier les archives n’est peut-être pas la meilleure idée, il pourrait saboter les données. Enfin, rien n’est sûr quant à son cas. »

Aston balaya du regard le hall, réfléchissant et cherchant la moindre piste visuelle qu’il pourrait trouver : la gestuelles, les traits du visages, la moindre caractéristique physique peut être un atout de taille.



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 582
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Dim 5 Nov - 20:04

En noir et blanc
- Du côté de Aston -

Karl Anderson n'était pas vraiment aimé de tous ses collègues. Le talent, il l'avait développé au détriment de sa sociabilité avec les autres personnes ; personne ne pouvait remettre en cause son travail mais le reste, comme le disait le Docteur il était nul. Après sa conversation avec le Docteur qui expliqua avoir beaucoup de boulot, l'Inspecteur Cim revint quelques minutes plus tard, un dossier en main et le visage neutre. Il s'approcha du Capitaine Hammerman et tendit ce qu'il avait en main.

- Je suis désolé d'être parti aussi rapidement mais je voulais récupérer le dossier de Monsieur Anderson auprès des Ressources Humaines.


- Du côté de Kate -

Fouiller la vie de ses collègues a toujours été une mission très délicate, suspect ou pas suspect ? C'était les réponses que cherchait Mademoiselle Millès auprès de la direction en rentrant dans le Commissariat. Le Chef des Ressources Humaines se leva de sa chaise en soupirant pour aller fouiller dans les dossiers des policiers, et il y en avait un paquet ! Il prit son temps, cherchant dans les lettres qui ne correspondait pas avant de tomber finalement sur le dossier en question pour venir le tendre à Mademoiselle Millès.

- J'peux savoir pourquoi vous enquêtez sur un de vos collègues ?
Dit-il en croisant les bras.

Karl Anderson:
 

Inspecteur Brown:
 

Inspecteur Hitch:
 

Inspectrice Wale:
 

Inspecteur Parks:
 

Inspectrice Rave:
 

Inspecteur Cim:
 

Dossier de K. Anderson:
 

Dossier de A. Cim:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kate MillèsMessages : 70
Date d'inscription : 30/09/2017


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Dim 5 Nov - 21:14

En noir et blancNe tente pas le diable avant mon arrivée
Hammerman
Aston
Millès
Kate

Sans que j'ai le temps d'avoir une quelconque réaction, Mr.Hammerman me tira par le bras et m'emmena à l'écart.

-Madame Millès, j’ai une mission très importante pour vous, mais il faudra que vous me donniez toutes les informations que vous trouverez très rapidement, nous sommes bien d’accord ?

Que..hein ? Une mission ? Importante ? Hm.. il m'avait l'air d'avoir quelque chose dans la tête. Par surprise et sans trop réfléchir, je hochais la tête pour accepter sa requête. Sans savoir en quoi elle consistait.

-Je vais chercher des pistes ici avec l’inspecter Cim, mais je le soupçonne d’avoir un lien avec cette disparition. Ainsi je voudrais que vous fouilliez les archives du Gouvernement à l'hôtel de ville et au commissariat concernant l’inspecteur Arthur Cim. Je garderais un œil sur lui en même temps. Je veux connaître son passé, son présent, ses proches et ce qui leur est arriver. Je veux tout savoir de lui. Si besoin, rendez-visite au proches pour les interroger, vous avez carte blanche et autorisation de mobiliser quelques hommes si nécessaires. Maintenant filez, l’heure tourne et ce n’est pas à notre avantage.

L'inspecteur Cim ? Soupçonner d'avoir un lien avec cette disparition?!  Et bien... j'étais vraiment étonnée. Mais, après qu'il me le dise, je commençais à réfléchir à cela.. Et c'est avec détermination que je partis en direction du commissariat. J'ôtais le pas en entendant les tic tac de ma montre. Qui me disait que l'heure tourne, et c'est pas forcément bon pour nous..

J'arrivais enfin au commissariat, et sans jeter un regard vers mes collègues, je me dirigeais vers le bureau  du Chef des Ressources Humaines. Dans un soupire, il se leva et me tendit le dossier que je cherchais.

"J'peux savoir pourquoi vous enquêtez sur un de vos collègues ?"

Non, mais de quoi je me mêle hein? Ca ne le regarde qu'à moitié quand même. En levant les yeux au ciel, une phrase froide et directe sortit de ma bouche.

-Ceci est un ordre de Mr. Hammerman. Et puis excusez moi, mais je suis pressée. Pas le temps de bavarder, j'ai une enquête urgente sur le dos.

Et je claquais la porte avant de me diriger vers la sortie. Hm.. j'ai peut être été trop rude.. Mais bon. Vaux mieux ça, je n'ai pas envie de faire patienter un supérieure. Sur le chemin, je n'ai pas pu m'empêché d'ouvrir le dossier. Disons que je suis partie comme une fusée du commissariat sans lancer un regard vers ce dossier.

"Venu d'Angleterre avec une lettre de recommandation il y a 5 ans. Policier qui n'a jamais posé de problèmes lors des enquêtes. Personne discrète."

Hm..bon. Je ne sais pas vraiment où ce dossier va nous mener à vrai dire. Bien que j'essaye de remuer les informations dans ma tête, je ne trouve pas. J'espère que du côté de Mr. Hammerman, il y a des choses intéressantes. Le truc, c'est que je n'avais aucune information sur les parents de l'inspecteur Cim.. et demander à l'hôtel de ville ne servirais à rien. C'est alors avec une mine mitigée que je reviens sur mes pas en direction de l'hôpital. Quand enfin je suis rentrée, je rejoignais Mr. Hammerman, qui était en pleine conversation avec L'inspecteur Cim. Et, je pense que ce serai bête de donner le dossier de Cim à Aston sous les yeux de son "propriétaire". Alors dans un murmure, je lui dis.

"-Mr. Hammerman, j'ai le dossier que vous vouliez."









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Aston S. HammermanMessages : 220
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   Sam 25 Nov - 12:55

Par-delà les barrières physiques se trouvent la vérité de l'homme, qu'elle soit bonne au mauvaise.

All monster are human.

Le capitaine était tellement perdu dans ses pensées qu’il ne vit pas de suite le jeune inspecteur Cim qui s’approchait avec le dossier du chirurgien disparu. Il affichait une expression plutôt neutre, un peu comme lui quand il est concentré.

- Je suis désolé d’être parti aussi rapidement mais je voulais récupérer le dossier de Monsieur Anderson auprès des Ressources Humaines.

Le regard perçant, Aston n’aimait pas trop qu’on parte sans le prévenir de ses intentions, alors il essayait de comprendre, de lire dans le regard de son jeune subordonnés.

- La prochaine fois attendez qu’on établissent une marche à suivre, même si votre initiative est tout à votre honneur. Bien voyons cela… Hum… Cette histoire de faute professionnel est l’une de nos meilleure piste. Néanmoins on ira faire un tour dans le bureau du directeur de l’hôpital. Inspecter Cim, allez demandez au secrétariat si le Directeur est disponible pour un entrevu.

Au même moment, Kate revint avec dans les mains le fameux dossier. Dans un murmure à peine audible, la demoiselle informa son supérieur. Pendant ce temps, l’inspecter s’en était allez parler ax infirmières du secrétariat.

- Merci Madame Millès. Hum… Nous n’avons pas grand-chose sur lui on dirais. Nous ferons avec, pour l’instant nos avons de nouvelles pistes.

« Je dois rester auprès de notre jeune inspecteur, j’ai une drôle d’impression à son sujet. Je vais essayer d’en apprendre plus sur lui. Concernant Kate elle n’a pas encore fait ses preuves. Je doute que le directeur de l'hôpital apprécie de se faire questionner par une femme si jeune… La laisser enquêter seule sur la piste de l’infirmière est sûrement la meilleure épreuve que je puisse li faire passer, comme tout les inspecteur de confiance que j’ai sous mes ordres. Bien, on va procéder ainsi alors. »

L’inspecter Cim arriva ensuite pour signaler que le directeur était disponible, Aston avait cacher préalablement le dossier de l’inspecteur dans celui du Dr. Andersson. Soudain, un détail sauta aux yeux du capitaine.

« Attendez ! Pourquoi le directeur de l’hôpital kidnapperais le meilleur de ses chirurgiens ? Quant bien même il a haussé le ton face à lui et les contraintes liées à l’affaire de l’erreur médicale, tout cela ne serait pas une raison très valable pour le séquestrer. Je devrait plutôt chercher des pistes sur la famille de la victime et l'infirmière renvoyée. Kate s’occupera de l’infirmière et moi de la famille. »

- Changement de programme. Inspecteur Cim, le directeur attendra, j’enverrais un agent l’interroger plus tard. Nous allons aux ressources humaines de l’hôpital.

Le trio traversa rapidement l’hôpital pour atteindre le fameux service. Aston sorti son insigne et ne perdit pas de temps. Son regard mettait mal à l’aise la secrétaire mais il n’avait pas le temps de montrer autre chose que son sérieux.

- Bonjour, Capitaine Hammerman. J’ai besoin du dossier de l’infirmière renvoyée il y a deux ans peu après l’incident de faute professionnelle du Dr. Andersson. Il me faut aussi le dossier du patient mort lors de cette opération et la liste de ses proches. Merci de faire le plus rapidement possible.

Il se retourna vers les deux inspecteurs et leur adressa des ordres précis.

- Madame Millès, vous allez enquêter sur l’infirmière renvoyée il y a deux ans. Savoir ce qu’elle fait maintenant, se que font ses proches, sa famille. Tout ce que vous pouvez trouver nous sera utile. Inspecteur Cim, j’aimerais que vous restiez à mes côtés, on ne sais jamais ce qui peut arriver et avoir un homme de confiance est toujours utile.

« Nous perdons trop de temps… Et puis je n’ai pas reçu les rapports de mes hommes. Enfin, on est partis il n’y a pas si longtemps, mais bon… L’heure tourne. »




Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: En noir et blanc {PV Kate Millès}   

Revenir en haut Aller en bas
 
En noir et blanc {PV Kate Millès}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Nereis :: Hôtel de ville-