Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Violence non-conjugale | ft. Baelfire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Harley H. QuinnMessages : 120
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Violence non-conjugale | ft. Baelfire   Jeu 2 Nov - 19:16




boucle-là et bois
Clap. Clap. Clap. Clap.

Ce sont les talons qui résonnent sur le sol. Tandis que le soleil finissait de disparaître derrière les bâtiments, la rue devenait de plus en plus déserte. Certains habitants n'avaient pas plus l'envie de traîner à l'extérieur et, d'autres savaient en profiter convenablement. Toi par exemple, l’excitation était présente et la démarche enjouée suffisait pour le comprendre.

Ton canard qui faisait encore la tête comme à son habitude avait clairement spécifié qu'il désirait avoir la paix. De quoi te morfondre dans un ennui mortel pour des heures. Cependant, un petit mot d'amour avait été si soigneusement laissé dans ta boîte aux lettres, que cela avait amplement suffi pour sauver ta soirée bien terne. Lui, pouvait ainsi vaquer à ses occupations sans t'avoir dans les pattes et toi, tu pouvais laisser libre cours à ton imagination tout en étant en bonne compagnie. Et quelle compagnie d'ailleurs, rien de mieux qu'un moment passé avec sa meilleure amie, dans un endroit qui était facilement devenu votre petit sanctuaire habituel, pour discuter des ragots, pester sur ton homme et effacer les petits tracas du quotidien, parce que mine de rien, tu en avais quand même quelques-uns.

Comme tout le monde, tu avais été affecté par l'arrivée de ladite fissure mystérieuse qui traversait la ville. Par une chance inouïe, tout ce qui pouvait être à toi n'avaient pas eu de gros dommages collatéraux. Néanmoins, les débris présents sur les alentours jouaient en matière de freins sur le commerce, ce qui était bien loin de te plaire. Comment pouvais-tu faire tourner la boutique si les clients refusent ou ne peuvent venir parce qu'il y avait des pertes ou des blessés dans leur entourage ? Mère nature n'avait pas de considération pour les honnêtes citoyens qui travaillaient pour gagner leur pain. Elle remuait son grain de sel un peu partout, mais tout cela pour quoi ? Pour trois bouts de ruines et des morceaux de cadavres en miettes abandonnés négligemment ? Tu n'étais pas descendu par tes propres moyens, après tout, tu avais bien plus intéressant à faire que de jouer les exploratrices souterraines, mais ton petit Junki qui avait connu bien des mésaventures en finissant à l'intérieur avait été suffisant pour obtenir un rapport complet et en bonne et due forme de ce qu'on y retrouvait. En soi rien d'extraordinaire, tu attendais donc les retours sur l'évolution pour savoir si cela en valait la peine de t'en mêler.

En attendant un nouveau miracle de dame nature, le bâtiment fut à porter en tournant au coin de rue. Mais une fois la porte passée, un calme plat régnait dans toute la pièce. Un calme qui habituellement n'avait pas lieu d'être. Il était censé y avoir de l'euphorie qui envahissait la salle, des cris et des rires à ne plus s'entendre, voir quelques bagarres entre les tricheurs. Mais certainement pas cette absence totale d'animation et d'être d'humain. On aurait pu entre les rats courir dans les fondations. Était-ce une surprise ? Peut-être qu'en annonçant ta présence tout le monde allez sortir de sa petite cachette. Un procéder qui était bien inutile, il n'y avait aucune odeur qui pouvait prévenir d'une quelconque présence, seuls les effluves d'alcool persister à rester dans l'air. En fin de compte, la conclusion en arriva au point de te dire que votre rendez-vous devait être d'un ordre plus “affriolant” qui nécessitait beaucoup d'intimité, après tout, vous n'aviez pas encore inauguré les lieux. Le moment était propice pour rattraper cet affront.

Encore fallait-il que la rouquine daigne faire preuve de présence pour entamer quoi que ce soit. D’ici son arrivé, tu te dis que l'attendre autour d'un verre  n'est pas une idée à rejeter. Il y avait de toute manière personne pour te contredire, alors, tu prends place au bar, farfouillant sans honte à la recherche de collation digne de ce nom et en sortir seulement les meilleures bouteilles qui puissent être vendues ici.
You and I go hard at each other like we're going to war



darC.png







 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 348
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Violence non-conjugale | ft. Baelfire   Jeu 2 Nov - 23:15

Violence non-conjugale

Feat. Harley H. Quinn

Le Ténébreux eut vent d'une certaine information qui ne lui avait réellement pas fait plaisir. Certains de ses espions, qu'il avait mit en surveillance pour garder un œil sur son petit scientifique préféré, Wilson, ont fait un rapport assez alarmant sur une blonde qui semblait prendre un malin plaisir à torturer le nain. Bien sûr, l'état de ses membres ou collaborateurs n'importe peut à une personne comme le Ténébreux, mais là, c'était une autre histoire car il avait besoin du scientifique, il avait besoin qu'il continue ses recherches sans qu'on ne le dérange. La colère de Rumple fut telle que la première chose qu'il fit en apprenant la nouvelle fut de tuer sur le champs la personne qui lui avait transmit la nouvelle ; il n'avait rien fait, hormis son travail, mais le Ténébreux est comme ça, dans un accès de rage, il s'emporte et tue la première personne qui se trouve sur son passage et malheureusement pour le messager, c'était lui qui était présent à ce moment-là, juste après avoir déclaré la mauvaise nouvelle.

Rumple savait quand même qu'il ne fallait pas agir stupidement, il fallait agir comme il se doit et de la bonne manière. Il recueilli des informations sur cette fameuse blonde qui s'amuserait à torturer le scientifique et ce fut assez simple à recueillir et ce ne fut même pas difficile de trouver une méthode pour amener cette femme à se retrouver à l'endroit idéal pour que tout se passe bien et pour qu'elle comprenne que jouer avec les jouets du Ténébreux n'est pas une chose à faire. La méthode pour réunir les informations nécessaire fut simplement de demander à un de ses membres, une Élémentis de plante qui a rejoint ses rangs, Ivy. C'est la meilleure amie de la blonde tortionnaire, même si au début elle était réticente à vendre son amie, elle finit par céder, on ne peut rien refuser au Ténébreux, surtout quand on fait parti de l'Ordre et même si c'est pour trahir sa famille, ses amis, c'est le Ténébreux qui passera avant le reste.

Le plan était construit. La femme aux plantes inviterait la Domae dans un lieu dont elles ont l'habitude de se rendre, endroit qui sera bien sûr vider de tout le monde grâce au Ténébreux qui aura largement aider à se faire vider, que ça soit par une méthode pécuniaire ou bien une méthode bien plus radicale. Puis une fois sur les lieux, la fameuse Harley rencontra le maître de la ville, le Ténébreux pour un face à face particulier où elle apprendra qu'elle n'est pas intouchable, et que jouer avec les jouets des autres, surtout quand l'autre est l'homme le plus puissant de la ville, n'est pas la meilleure des idées ; elle aime la torture, alors la torture elle en aura le droit également. Tout était mit en place, tout était parfait, il ne restait donc plus qu'à attendre que la tortionnaire devienne la victime de la torture, sauf que la torture n'est pas que physique, mais psychologique également et le Ténébreux est un expert dans le domaine.

Le Ténébreux était déjà en place dans la salle du billard, attendant simplement que Harley daigne se montrer. Il n'était pas seul, Ivy était également présente avec lui, il voulait également lui montrer que personne ne doit essayer d'arnaquer le Ténébreux, sinon il subira les foudres de cet homme, puis Ivy sera une carte maîtresse pour détruire le mental de cette femme sûre d'elle. La porte du billard se fit entendre, l'invitée d'honneur était présente, il est temps que l'hôte montre son nez également, sinon il serait un très mauvais hôte s'il n'était pas là pour l'accueillir comme il se doit. Il sorti donc, seul, afin de se rendre dans la salle principale, là où se trouve la Domae qui semblait avoir une petite soif, chose que le Ténébreux ne trouve aucun intérêt, l'alcool ne sert à rien, hormis embrouiller les personnes, autant se prendre du thé ou du café, là au moins ça permet de faire fonctionner les ménages et rester réveiller. Rumple se rapprocha, dans le plus grand des silences qui le caractérise si bien jusqu'à venir briser son silence.

Enchanté de faire votre rencontre Mademoiselle Quinn. Vous vous demandez sûrement pourquoi vous êtes ici ?



Sa voix était calme, d'un calme olympien, pourtant cela se sentait que dans sa voix il y avait une colère violente, une colère profonde qui ne demandait qu'une chose éclatée, alors que sur son visage marqué par les rides n’apparaissait absolument pas cette fureur latente. Rumple mit la paume de sa main vers le plafond, faisant apparaître une brume, une petite brume qui prit une forme particulière, très facilement reconnaissable, celle du petit scientifique, le petit Wilson. Voilà la raison qui a fait en sorte que Harley est présente dans le billard en ce jour néfaste pour elle. En montrant cette silhouette brumeuse, le visage du Ténébreux changeait légèrement, devenant plus énervé, la colère était visible, le dégoût, c'est comme si toutes les émotions négatives se battaient pour prendre place sur son visage à ce moment précis.

Wilson Higgsbury, cet homme est à moi et je ne tolérais pas qu'on y touche sans mon accord ! Il m'appartient et c'est hors de question que vous continuiez de le détériorer tant qu'il est sous mon contrôle ! Est-ce clair Mademoiselle Quinn ?



La voix du Ténébreux était réellement énervée dans tout ce qu'il pouvait dire, explosant la silhouette brumeuse en serrant sa main, sauf la fin. Quand il déclarait le nom de son invitée, directement le calme reprenait dans la voix de Rumple, cela différait énormément dans sa personnalité, comme s'il n'était pas seul dans sa tête, comme si par moment c'était un homme, puis la seconde d'après une autre personne qui parlait. C'est clair, le Ténébreux n'est pas réellement seul dans sa tête, c'est à se demander si Baelfire Gold est la seule personnalité supplémentaire ou s'il existerai d'autre personnalité caché dont même le Ténébreux n'aurait pas pas connaissance ? En tout cas, le ton était donné, mais c'était clair qu'il n'était pas là pour rigoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig

avatar

Harley H. QuinnMessages : 120
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Re: Violence non-conjugale | ft. Baelfire   Dim 5 Nov - 20:41




boucle-là et bois
Tu fredonnes pour passer le temps. Prenant un verre sagement installé dans un placard, celui-ci est rapidement rempli d'un petit mélange de boissons alcoolisées. Qu'est-ce qu'on a là ? Vodka, Rhum, Gin, Tequila et on en passe, parfait. Pourquoi se priver après tout ? Les bouteilles étaient littéralement en libre-service et personne ne semble contredire ou interdire leur utilisation. Encore fallait-il qu'il y ait qui que ce soit ; le barman lui-même avait déserté les lieux en laissant tout à disposition. Il était peut-être tête en l'air, mais tu ne l'imagines pas au point qu'il laisse tout un commerce ouvert. Personne ne serait en frein à se servir allègrement dans la caisse. Petite curiosité maladive en y pensant, tu l'ouvres en observant les deux pauvres billets abandonnés à leurs tristes sorts. Les affaires n'étaient pas très florissantes ici. Par un acquit de conscience, ces dix petits Derlas glissent dans ton soutien-gorge avant de refermer la portière. Si on te demande, tu pourras dire qu'un coup de vent est entrée et a fait voler son argent. Une excuse tout à fait plausible.

Ton amante est en train de se faire renommer désire. Ce qui n'est clairement pas dans ses habitudes de se faire attendre si longtemps, elle qui généralement était d'une nature ponctuelle, elle dépassait l'heure honteusement. Elle avait intérêt à avoir une excuse on ne peut plus pertinente si elle voulait que la soirée se passe sans une petite pointe jalousie. Et en même temps, tout le monde sait que tu serais la première à lui pardonner en se jetant à son cou. Alors, à quoi bon lui faire une scène de ménage ? Le verre est avalé d'un coup sec avant qu'il ne claque sur le comptoir. Une deuxième tournée est servie au même moment où une silhouette se dessina de l'autre côté du bar. Un homme, dont le visage ne t'était aucunement familier te fit hausser un sourcil interrogateur. Le billard attire les hommes retraités maintenant, ou bien la rouquine avait des envies de tenter de nouvelles expériences avec un autre genre ? Drôle d'idée. À sa question, tu en répondis de manière innocente : « J'ai un rendez-vous. » Comme si cela était d'une évidence que même un aveugle pouvait le voir. Son timbre de voix frôlait l'anormalité ce qui tiqua ta curiosité, mais, l'attention fut rapidement reportée sur autre chose.

Tête penché sur le côté, tu observes la silhouette de Wilson danser dans la brume en écoutant à peine l'inconnu. Voilà qu'il n'est pas montré par son meilleur profil. Un petit pincement se cogne contre ta poitrine en le voyant ; il te manque, ses cris aussi et peut-être même cette double personnalité qui te donne du fil à retordre. Un tout qui le rend bien plus alléchant. Cependant, il te faut sortir de tes petits fantasmes et faire face à une illusion qui disparaît comme elle avait apparu. Quel drôle de manière que de venir ainsi quémander, sans la moindre honte, quelque chose qui était déjà ta propriété. Le petit nain de jardin était rapidement devenu une personnalité importante pour que tout le monde le désir. Ce qui en soi était assez marrant, une petite concurrence qui plane au-dessus de sa tête, bien que les raisons diffères largement de chacun. À cela, ta seule réponse était on ne peut plus claire et simple.

« ━ Mmh. Nan.  »

Pourquoi élever la voix et prendre un air imposant ? Te faire plier par le biais de menaces ne marche, de manière générale, jamais. Bien loin d'être impressionné, tu continues tes petites affaires tranquillement, sortant même un deuxième verre pour l'invitée surprise que tu remplies avant de le faire glisser gentiment dans sa direction.

« ━ C'est impoli de réclamer quelque chose sans se présenter grand-père. Mais, la boisson est quand même offerte par la maison. »

Parce que le propriétaire n’est pas là pour refuser et, aussi parce que la caisse est vide pour lui faire une quelconque monnaie d’un gros billet. Les bonnes manières ont tendances à se perdre avec le temps. Ce n'est pas tant qu'il te connaisse qui te dérange, ton nom fait rapidement le tour de la ville autant par le biais de ton établissement que pour ce que tu es globalement. Avouons-le, tu es loin de passer inaperçu et tu adores être le centre de l'attention, sur le devant de la scène avec tous les regards envieux - ou non - braqué sur toi. Une diva en action. Mais la diva aime que les choses soient bien faites, qu'il se présente donc avant de vouloir revendiquer quoi, ce soit.

Prenant un bol un peu plus loin, tu le remplis sans plus être perturbé de cette histoire, puis, le place gentiment entre vous deux.

« ━ Des cacahuètes ?  »

You and I go hard at each other like we're going to war



darC.png







 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 348
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Violence non-conjugale | ft. Baelfire   Mar 7 Nov - 22:07

Violence non-conjugale

Feat. Harley H. Quinn

Rare sont les personnes qui ne connaissait pas le Ténébreux, après, c'est sûr que ce n'est pas la personne qui aime s'afficher, se mettre sur le devant de la scène, préférant rester dans l'ombre pendant que les autres font le boulot, faisant lui, que ce qui est parfaitement nécessaire. Pourtant, le nom du Ténébreux est une chose qui font peur à un grand nombre de personnes, évitant même la forêt simplement parce que c'est le lieu où il habite et c'est vrai, il ne s'est pas présenté car il pensait réellement qu'une personne influente comme elle saurai qui elle affronte, mais il avait sûrement surestimé Mademoiselle Quinn. Elle ne semblait même pas comprendre la situation, continuant ses petites affaires alors qu'on l'a menaçait ouvertement, soit elle sait parfaitement ce qu'elle fait, soit elle est complètement idiote en ignorant les dangers. Dans tous les cas, cela ne changera en rien les faits et ce qu'elle devra subir.

Un second verre fut sorti, aussitôt rempli et tourner en direction du Ténébreux. Comme s'il allait accepter ce verre d'alcool, Rumple n'a jamais bu de sa vie, et ce n'est pas aujourd'hui qu'il commencera, c'est un fait. Le Thé ou bien le Café est une meilleure source d'énergie et permet d'être bien plus réveiller, alors que l'alcool fait l'effet inverse, chose inutile, entravant même plus qu'autre chose. Néanmoins, elle marqua un point, malgré son penchant pour l'alcool, c'est qu'il ne s'était pas présenté. Généralement, il le fait à chaque fois, mais se laissant emportant, sûrement à cause de l'animal qu'il possède en ce moment, mais avec ce qu'elle avait fait, il n'était pas là pour une visite de courtoisie après tout. De plus, généralement, on le connaît le Ténébreux, ou bien on le devine assez rapidement à cause de son physique très particulier. Continuant de proposer ses inutilités, qui ne lui appartiennent pas d'ailleurs, le Ténébreux continua de s'avancer, en gardant une assez grande distance, reprenant une voix plus calme, même si toujours aussi irritante à l'oreille ; une voix tellement particulière qui n'appartient qu'à lui, même pas à son alter ego Baelfire Gold.

Excusez moi, je manque à tous mes devoirs. Vous pouvez m’appeler Rumpelstiltskin. Mais vous devez me connaître sous le nom du Ténébreux. Pour ton plus grand déplaisir !



Rumple ne savait pas vraiment s'il devait la tutoyer ou la vouvoyer, enfin, si il savait parfaitement, il n'allait pas montrer une marque de respect pour ce genre de personne, même si son caractère revient à la charge. Sûrement pour cela qu'elle pouvait sûrement remarquer une différence à chaque fois qu'il la tutoie ou la vouvoie, quand il était calme ou quand il était énervé. En tout cas, il venait de rattraper son erreur, il s'était présenté comme elle le voulait. Elle allait sûrement penser que c'est elle qui dirige la situation vu qu'elle a demandé quelque chose, et il a accompli son devoir comme elle l'avait demandé, mais cela ne dérangeait absolument pas. Le fait qu'elle pense qu'elle domine, pour se retrouver par la suite comme une victime de la torture ne la fera tomber que de plus haut et elle maudira ce jour encore plus que ce qu'elle ne le devrai si elle aurait été simplement raisonnable et aurait compris sur le champs où était sa place en abandonnant son idiot de torturer le scientifique du Ténébreux.

Le Ténébreux n'était pas stupide, il n'allait pas aller au corps à corps, même si l'animal en lui, lui disait de venir la frapper, non, il garda ses distances, il a prévu quelque chose d'autre de plus amusant, mais pour ça il faudra que ça soit elle qui lance les hostilités et non lui, sinon tout ça perdrait de son charme. Pour que tout fonctionne correctement, réussir à la pousser à bout pour qu'elle attaque afin de montrer que le Ténébreux n'est pas seulement puissant, mais que beaucoup de monde le rejoigne de leur plein gré, et ça, même les meilleurs amis, ceux qu'on penserait jamais se rallier à une personne aussi extrémiste, capable de tout ; ou peut-être assez intelligent pour rejoindre le plus fort et laisser les personnes idiotes entre elles et les laisser crever comme ils le méritent. C'était évident que la fameuse Harley Quinn est une personne impulsive, capable d'attaquer pour un rien, il suffit juste de taper dans ses cordes sensibles et pour ça, rien de plus simple, il suffit d'exploiter ce que sa meilleure amie, Ivy, peut facilement donner à son maître pour réussir le plan qu'il désire. Attaquer sur ses cordes sensibles, la laisser attaquer en pensant être la plus forte et réalisé qu'en fait elle n'est rien et le pire, que n'importe qui peut la trahir à tout même moment, même ses supérieurs !

Notre invitée ne devrait plus tarder. Rien ne dit que vous arriverez à la reconnaître. Ghihihi.



Jouant avec sa fumée du bout de ses doigts, on pouvait aisément reconnaître un homme entrain de torturer une femme avec des pieux en métal, comme s'il dessinait cela du bout de ses doigts fins. Cela l'amusait grandement. Certes le Ténébreux n'est pas du genre physique, même si cela lui arrive de torturer physiquement une personne, mais il est plus du genre à torturer psychologiquement ses victimes jusqu'à ce qu'elle craque et fait toujours une erreur. Après tout, une personne fait toujours des erreurs quand il laisse éclater ses émotions, sûrement pour cela qu'il évite toujours de se laisser submerger par la colère, même si ça arrive très souvent qu'il explose de rage, seul dans son coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig

avatar

Harley H. QuinnMessages : 120
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Re: Violence non-conjugale | ft. Baelfire   Ven 24 Nov - 23:49




boucle-là et bois
Bah quoi ? Il s'agit de quelque chose d'entièrement poli que de proposer des cacahuètes à un inconnu. Et après, on ose dire que tu as de mauvaises manières ? Personne n'a vu celle de Junkrat en comparaison. Alors qu'actuellement, on pourrait presque ━ n'abusons pas non plus ━ en douter. Après tout, tu aurais pu l'ignorer, le contourner et continuer ta petite vie tranquille en attendant l'arrivée d'Ivy. Alors que là, tu as été, on ne peut plus poli, tu lui as même rempli un verre, cet excès de gentillesse finira par te perdre avant l'heure.

Enfin, au moins même si celui ne semblait ni vouloir toucher au bol, ni au verre, il avait au moins eu la délicatesse de t’offrir un nom. Ne serait-ce que pour avoir quelque chose à mettre sur son visage. Il était peut-être passé pour mettre une mise en garde sur le nain de jardin, qui sait s’il n’allait pas rester davantage ? Mais il paraissait si compliqué que tes yeux se plissèrent légèrement en tentant de déchiffrer la prononciation. C’était quoi comme origine ça, du Russe, ou du Néerlandais, certainement pas du Français, il manquait ce petit accent propre à ceux-là, peut-être une petite touche d’Allemand par-ci par-là. Quoi qu'il en soit, tu tendis une main par-dessus le comptoir, en signe de vouloir serrer la sienne en retour.

« ━ Ravi de faire connaissance Rumpelst-chouette-Ténébreux… Nan ? Bon bah tant pis.  »

Mais s'il ne désirait pas la prendre en retour, pas la peine d'insister. Soit, tu t'en remettras. L'écorchage de son nom n'était même pas voulu, mais il faut dire ce qui est, comment quelqu'un pouvait porter quelque chose d'aussi complexe ? La facilité devait être une option à sa naissance, à moins que ses parents veuillent tellement partir dans l'originalité qu'ils en ont oublié la simplicité. Pourtant, le surnom tourné en boucle, comme s'il te devait te rappeler quelque chose d'important. Mais tu as laissé tout ce qui est utile avec un minimum de logique au pas de la porte, de quoi te débarrasser de tout ça pour quelques heures et chercher la détente à proximité. Ce qui, actuellement ne t'aide pas à remettre son nom dans les événements récents. Oh, tu te dis que cela finira par te revenir, ce n'était sûrement pas si important que ça.

D'ici là, avalant une grappe de cacahuètes, tu t'en vas avec ton verre à une table de billard en écoutant le dit Rumple d'une oreille, plaçant les billes en fredonnant dans le triangle. C'est qu'il faut bien s'occuper en attendant madame l'a désirée. Puis, prenant le temps de réfléchir à ses paroles, qu'elle était donc l'invité tant attendu ? Une personne importante, du style, le maire ? Non, tu le vois mal se déplacer dans ce genre d'endroit, trop occupé dans les soirées mondaines, peut-être une personnalité tout aussi importante, si ce n'est plus ?

« ━ Mmh, si l'invitée surprise est la reine d'Angleterre, je sortirais des tasses de thé pour que ce soit plus propre. Mais attend, est-ce qu'il faut que ce soit forcément en porcelaine ? Oh mon Dieu et si le bar n'en a pas, qu'est-ce qu'on fait ?! Est-ce qu'on peut servir du thé dans un verre à shot ? Non, non, non, c'est bon, j'ai trouvé, on prendra un verre à whisky, c'est plus sur genre y a plus de place, cela tombe sous le sens. »

Évidemment, parce que boire du thé dans un verre de whisky, c'est ce qui a forcément de plus logique ! Sans même te poser la question si le bar servait ne serait-ce que du thé à la menthe. Dans le cas contraire, il y avait de quoi inventé un substitut avec du sirop. Du moment que c'est chaud, est-ce qu'elle ferait réellement la différence ? Une grande question. Retirant le triangle de la table, tu prends la queue et commences à tirer d'un coup net et précis dans la bille blanche. Faisant ainsi éparpillé toute celle qui était collée les unes autres, dont trois d'entre elles finirent par tomber dans le trou. Un joli coup qui donna au même moment un déclic à ton cerveau, comme s'il se remettait à fonctionner normalement. Ou du moins, pour ce qu'il peut.

« ━ Nom d’un salami vert ! Mais bien sûr ! Je me disais bien aussi que ton nom ne m'était pas inconnu ! C’est toi qui casses les pieds à tout le monde depuis cette histoire au centre commercial. Tout s’explique. Un jeu intéressant même si personnellement, j’aurais demandé de demander le trône à la reine, paraît qu’il est très confortable. M’enfin, je ne juge pas, la panique était assez marrante à regarder. Tous à courir pour se mettre à l’abri en criant à l’aide… Ah un pur délice. Merci pour ce spectacle. »

Parce que tu as adoré cette panique générale. Ces personnes qui se marchaient littéralement dessus pour avoir plus de chances que d'autres d’obtenir un toit sécurisé. Bon, certains ont dû prendre racine dans le cabaret et se sentir protégé, quelque peu agaçant, mais, cela n’avait en rien gâché le plaisir d’observer. Et de cogner deux ou trois personnes qui le méritaient soit dit en passant. Voilà donc l’homme que tout le monde redoutait comme étant “celui dont on ne doit pas prononcer le nom”. Étrange, tu l’avais bien imaginé de façon différente.

« ━ Par contre je te voyais plus… Enfin un peu moins… Tu sais… ‘fin, tu es vieux quoi. Je ne pensais pas qu’on pouvait se lancer dans la carrière du mal une fois la retraite passée. »

You and I go hard at each other like we're going to war



darC.png







 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de L'Ordre
avatar

Baelfire GoldChef de L'OrdreMessages : 348
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Violence non-conjugale | ft. Baelfire   Mar 28 Nov - 6:19

Violence non-conjugale

Feat. Harley H. Quinn

Même si elle écorchait le nom du Ténébreux, après tout, il faut dire que son nom est loin d'être facilement prononçable par tout le monde, mais ce n'est pas bien compliqué à le dire, au pire, si on est incapable de prononcer correctement un mot, vaut mieux éviter d'ouvrir la bouche pour ne pas montrer qu'on est stupide. Dans tous les cas, Rumple restait à l'écart, restant assez loin pour ne pas se risquer à une attaque surprise, même si pour dire, elle n'avait pas l'air très offensive. Elle est en face d'une personne qui se trouve être bien plus forte qu'elle, et pourtant, elle pense certainement être assez forte pour lutter. Certes il avait déjà eu des pouvoirs bien plus puissant avec lui, et pourtant, avec les pouvoirs actuels, il reste bien plus puissant que l'As Domae, que Mademoiselle Quinn.

Voyant sûrement que le Ténébreux n'était pas très réceptif à son invitation à boire et à manger des cochonneries, certes il n'est pas les plus difficile niveau restauration, ce n'est pas pourtant qu'il va manger n'importe quoi venant de n'importe qui. Cela lui arrive de manger des trucs peu ragoutante pour la plupart des mondes, et pourtant il ne touchera à rien offert par une autre personne du camps opposer, surtout si cela vient d'une femme comme elle. Néanmoins, elle finit par enfin se remettre le nom de Rumple, ce n'est pas trop tard après tout. Malgré cela, elle ne semblait toujours pas être inquiète de se trouver en face d'une personne qui a semer le chaos dans toute la ville. Elle se permit même d'insulter le Ténébreux à cause de son physique.. N'importe qui aurait sûrement exploser de colère, mais cela n'affecte absolument pas cet homme qui s'en fiche des apparences ; pour lui, l'apparence ne sert à rien, c'est juste une notion absurde et tout ce qui compte c'est la puissance qui se dégage d'une personne. Il faut dire que le Ténébreux était assez curieux de rencontrer Harley avec ce qu'on lui a raconté, mais à la voir ainsi, elle ne dégage rien, hormis de la stupidité.

Je suis bien désolé de ne pas être à la hauteur de votre espérance. Vous allez néanmoins apprécier la suite, je crois que c'est votre domaine après tout. Hihihi.



Un petit claquement de doigt, rien de plus, voilà tout ce que le Ténébreux fit juste après avoir promit à la personne en face d'elle une petite séance de torture gratuite, même si le tortionnaire n'allait pas être celle qui a l'habitude. Quatre lianes sortirent de différent recoins de la pièce, venant attraper un membre de la Domae, une liane pour chacun des bras et les deux autres lianes pour les jambes. Une fois attachée, les lianes se rétractèrent afin de soulever la jeune femme en dehors du sol. Une attaque surprise du Ténébreux ? Bien sûr, en combat, il n'y a aucune règle, c'est le plus fort qui gagne, mais pour le coup, il avait une autre idée en tête, une bien meilleure idée. Quel est l'intérêt d'attaquer juste pour attaquer ? Le plus grand intérêt réside de détruire la personne petit à petit sans que l'autre puisse faire quoique se soit. En tout cas voilà que la Domae était dans une situation peu enviable, limite offerte à une homme qui se ravit de détruire les autres personnes, mais elle avait besoin de petites explications.

Je crois qu'une certaine personne à une chose à vous avouer. Tu peux venir ma belle rose. Ghéhéhéhé.



Sortant de l'ombre, de l'endroit où le Ténébreux était sorti, une femme venait d'apparaître dans la pièce. Elle semblait ne pas vouloir être là, limite ne pas vouloir faire cela, mais Ivy est un membre de l'Ordre et elle n'a pas le choix que d'obéir aux ordres du Ténébreux, de son maître. Elle n'était pas là pour tuer, attaquer ou torturer sa meilleure amie, elle n'est là que pour l'emprisonner et surtout pour montrer que n'importe qui peut se retourner son n'importe qui, à moins de tout contrôler. La femme aux plantes se plaça à côté du Ténébreux, regardant sa meilleure amie entre les prises de son élément, sous ordre de son chef. Chef qui lui s'avança vers la Domae suspendu, qui pouvait toujours invoqué son animal, mais pour le coup, cela serait sûrement une très mauvaise idée de sa part. Maintenant qu'elle ne pouvait techniquement plus bouger, le Ténébreux se rapprocha de la Domae, tournant autour d'elle, venant même l'attraper par les cheveux, faisant reculer sa tête en arrière.

Tu pensais être intouchable ?! Tu penses être la meilleure ?! Tu n'es rien espèce de peste sans cervelle !



La voix du Ténébreux était pleine de rage, de colère, là c'était le Ténébreux destructeur, que tout le monde redoute qu'elle avait en face d'elle pour le coup. Rumple lâcha le crâne de la femme, ou plutôt balança la tête de cette femme vers l'avant pour la remettre à sa place, face à sa meilleure amie tout en lui arrachant une petite poignée de sa chevelure blonde au passage d'ailleurs. Rumple se remit à marcher, se dirigeant vers la porte d'entrée du billard. Il avait une très bonne idée pour le coup, avant de commencer la scéance de torture, il voulait commencer par la séance de torture psychologique que seul sa meilleure amie pourra effectuer ; le Ténébreux sait parfaitement quand il doit laisser faire un autre qui se trouve être plus efficace pour une telle chose. Avant de sortir du billard, pour régler un micro détail et surtout pour laisser une petite intimité entre les deux femmes, dont il reviendra d'ici quelques minutes, il donna un ordre à son serviteur, l'Élémentis des plantes.

Je vous laisse quelques instants toutes les deux, je suis sûr que vous avez beaucoup à vous dire, mais faites vite. Ivy, je sais que ça te fais plaisir de montrer à cette femme sa médiocrité, c'est un cadeau de ma part, profite en bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Violence non-conjugale | ft. Baelfire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Violence non-conjugale | ft. Baelfire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Naeviar [Fissuré] :: Le billard-