Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé.
Un MP vous sera envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Nashoba Dreiden !
Son RP a été élu meilleur RP du mois !

Partagez | 
 

 Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Adam MontefioreMessages : 19
Date d'inscription : 03/12/2017


MessageSujet: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 16:59

Adam Montefiore

J'aime les pétunias !
PETITE PRÉSENTATION
NOM :  Montefiore
PRÉNOM(S) : Adam [ˈaːdam]
SURNOM : Dada, Jésus, Nounours
DATE DE NAISSANCE : 23 Avril 1986
ÂGE :  34 ans
SEXE : Masculin
CAMP : Domae
CAPACITÉ : Ours brun femelle du nom de Lulubelle
SITUATION : Célibataire
MÉTIER : Professeur d'arts plastiques et relaxologue bénévole
PERSONNAGE AVATAR : Are de Littleulvar.
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMP ?

Aussi loin que remontent tes souvenirs, ton amour pour les bestioles à poils ou à écailles te fit rejoindre les Domae à l'aube de tes 17 ans. Quant à Lulubelle, ta fidèle camarade velue, elle te fut donnée trois années après.

QUELS SONT VOS LIENS AVEC LUI ?

Bons, voire très bons, bien que ta nature naïve soit  de plus en plus sujette à quelques remontrances lorsqu'elle freine la réussite des missions. Tu n'es peut-être pas celui à envoyer pour inonder la ville dans le sang des ennemis, mais ta volonté de bien faire n'échappe à personne.

TATOUAGE/MARQUE ?

Une trace de patte d'ours sur le torse. Espèce d'indien.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?

La non-violence est infiniment supérieure à la violence, que disait l'autre. Mais avant de te faire botter hors des clubs quand ta force se fit un peu trop sentir (et à juste titre), tu avais l'habitude de pratiquer la lutte et la boxe.

PHYSIQUE
Prenez un bûcheron, un hippie et le sosie de Jésus de Nazareth, jetez-les tous dans un bol, et paf, ça fait un Adam !

Figure virile de par ta barbiche perlée et tes muscles tatoués, tu sens la testostérone à plein nez et ne crains ni d'exhiber ta stature tel un trophée, ni de t'aimer lorsque tu croises ton reflet. Nul besoin d'en dire davantage : tu es un homme bien dans sa peau et entièrement décomplexé, portant une chevelure longue et quelques fois nouée en dreadlocks sans te préoccuper de l'image que tu renvoies auprès des parents d'élèves. Après tout, ce n'est pas ton corps qui enseigne (tout du moins espérons-le) mais ta voix et ta jolie petite cervelle bien en paix sous ta tignasse noisette. Des piercings et écarteurs sont d'ailleurs arborés sur tes deux oreilles et te les faire ôter devrait être inscrit dans les douze travaux d'Hercules tant cela s'avère compliqué. Tu ne veux pas, tu ne feras pas, de même pour les tatouages qui entourent ton bras.

Mais l'ours d'1m73 n'est pas fait que de muscles et de crinière ! Tu as aussi une paire de yeux bleus azur qui ne manquent pas d'attirer les regards, et la cicatrice qui balafre ton œil gauche y est sûrement pour quelque chose. Ton regard doux et paisible attire aisément la confiance de ceux qui le croisent ; tu sais mettre les gens à l'aise, tout comme choisir tes expressions afin de paraître amical. Ton but est de t'entourer de monde, pas de le faire fuir, après tout... Une autre chose visible serait la multitude de taches de rousseur qui couvre ton visage tout comme ton corps, passant de tes joues à tes bras jusqu'en bas de tes hanches. Une voix rauque et cassée par la cigarette et le tour est joué : Votre Jésus quederlien a été décrit !

CARACTÈRE
Que pourrait-on dire de toi ?

Tu vis ta petite vie sans te poser de questions, comme préservé des soucis et autres tourments de ce monde ; tu es l'homme heureux par excellence, l'homme qui aime le moindre brin d'herbe qu'il foule et chaque homme et femme qui partage son air. Une boule d'amour n'ayant pour but que de se vider à la face de l'univers.  Domae bon et juste (bien que les mauvaises langues pourraient répondre trop bon trop con), tu es le Messie de la joie et t'es donné comme mission de partager cette bonne humeur à quiconque croisera ta route, et ce qu'il le veuille ou non. En digne bisounours, tu ne juges pas, tu ne médis ni écoutes le venin de ceux qui font de la haine leur fer de lance, et plus que tout, tu tends la main à tous en offrant un œil aveugle à leur passé.

Évidemment, vivre sans préjugés est une idée honorable sur papier, mais la réalité est plus cruelle que tu sembles l'imaginer.  Dans ta crédulité innocente, tu serais totalement capable de serrer la main au Diable et de l'inviter à dîner, pourvu que les choses se passent bien entre vous. Tu es bien obligé d'admettre que tu es quelque peu stupide quand il s'agit de jauger autrui, tu ne saurais pas même fermer ta porte à Hitler s'il venait à toquer à celle-ci ; sait-on jamais, peut-être avait-il passé une mauvaise journée lorsqu'il réclama la mort des juifs et ordonna de faire des expériences sur leurs orphelins. Une naïveté touchante de l'hippie qui n'a pas tout à fait compris dans quoi il se trouvait.

Te complaisant dans ton inactivité coupable, la fainéantise est l'un de tes pires défauts, pour ne pas dire que tu es un vrai sac attendant de se faire traîner. Chacun de tes actes, chacun de tes mots est fait et prononcé avec une lenteur pédagogue, et cela n'est malheureusement pas sans raison. Peut-être est-ce ton métier ou les roulés illégaux que tu portes à tes lèvres lorsque tes nerfs sont mis à vif par la guerre - et qu'aucun jugement ne te soit adressé ! Pour un type qui voterait chez les verts, il n'y a rien de plus naturel que de se tourner vers de l'herbe. Le seul bon côté de cela, c'est que tu ne tiens ni du sanguin, ni du fonceur : Comme insensible à la pression, tu agis de façon réfléchie et encourage ton entourage à en faire de même, quand bien même on te répondrait d'arrêter de te prendre pour Gandhi et de venir mettre la main à la pâte.  Il n'est pas simple de faire équipe avec la réincarnation de Bouddha.

Ta proximité auprès des enfants a fait de toi une gelée maternelle à la rancœur absente, comme s'il y avait en toi autant de colère que d'os chez une limace. Tu protèges les plus faibles et ne saurait t'énerver que si on s'en prenait à ces derniers. Et si cela t'a permis de voir les choses sous une tout autre philosophie, cela a aussi grandement affecté tes relations personnelles. Adieu les conversations adultes et le sérieux de l'homme trentenaire ; bonjour les violations de l'espace personnel, les tons doucereux et faussement compréhensifs du professeur croyant patauger dans la débilité adolescente ! Te voilà alors tout aussi gavant qu'une héroïne disney faite en pâte à sucre  et nombreux sont ceux à sentir leurs artères se boucher devant tant de douceur et de miel. Ces derniers te perçoivent généralement comme un hypocrite avec un complexe de supériorité, et les contredire serait une tâche peu aisée.

Ce n'est ni entièrement faux, ni entièrement vrai, mais tu as en effet l'impression de devoir véhiculer un message positif auprès du monde, telle une mission donnée par Dieu lui-même. Est-ce que cela implique que tu te sens différent, voire meilleur que les autres ? Tu répondrais non, mais au fond de toi, la réponse tendrait plutôt vers le positif. Et tes moments de franchise brute dans lesquels tu déballes des vérités sans trop y penser ne font qu'amplifier cette impression d'égocentrisme  - tu es direct et ne surveilles que très rarement ta langue lorsque tu considères avoir raison, et tel est le cas sur pas mal de sujets, notamment la guerre qui déchire Quederla. Pacifiste et n'hésitant nullement à le faire savoir à tes camarades, ton empathie se bute à ton inexpérience dans les tourments qui hantent la plupart des cœurs quederliens : tu n'as aucun décès dans ton entourage, tu ne connais ni la haine ni la rancoeur qui anime la rage de certains Domae, et la seule blessure qui a marqué ta chair a été amplement méritée.

Mais nous parlerons de ça un peu plus tard, il faut savoir garder les surprises !

___

Qualités : Gentil, tolérant, jovial, blagueur, avenant, protège ses élèves comme la maman-ours qu'il est.
Défauts : Fainéant, naïf, envahissant, l'ouvre trop, trop tactile pour ne pas s'en prendre une, tendance au flirt innocent.
Mauvaises habitudes : Trop parler du boulot, souffle un peu Dadam.

 
BALOO, RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
Il était une fois, par une belle fin d'après-midi, un petit ourson qui ouvrit les yeux pour la première fois, il y a de ça 34 ans. La femme qui te donna la vie était une adolescente perdue et aux moyens limités, et cette dernière avait été portée aux urgences afin de mettre bas le poids qui pesait sur son ventre : elle y passa la soirée, puis la nuit, dans la douleur naturelle de l'accouchement. Enfin, elle s'en alla le lendemain en ne laissant derrière elle qu'un seul nom – Adam. Ce petit ours, c'était toi.

Tu ne la connus jamais et, au fond, ne pris jamais le temps de la rechercher ; tout comme tu ne lui vouas pas une seule fois une once de haine pour sa décision que tu savais difficile. Comme tout enfant né sous X, il t'arrivait quelquefois de te demander pourquoi, de te penser rejeté de tes propres racines, mais les employés de l'orphelinat savaient quels mots employer pour te rassurer. Tu avais en ce lieu tout ce dont tu avais besoin pour te développer sans trop souffrir de la solitude : ces femmes et hommes devinrent tes parents, les autres enfants tes frères et tes sœurs, et quand bien même les choses s'avéraient difficiles lorsque certains étaient adoptés, tu restais patient, et attendais. Tu passas une bonne partie de ta vie à attendre, inlassablement. C'était la seule chose que tu devais faire, en tant qu'orphelin : ça, et te montrer sous ton meilleur jour lors des visites afin d'attirer le regard de potentiels parents.

Alors que ton espoir s'épuisait après douze ans à courir après ta propre queue, deux femmes d'apparence étrange entrèrent brutalement dans ta vie comme un flash lumineux dans une pièce obscure. Ce couple original pour tes jeunes yeux ignorants attisait ta curiosité, et tu n'hésitas pas une seule fois à aller leur poser des questions, aussi déplacées pouvaient-elles paraître lorsque tu ne réfléchissais pas assez. Mais, loin de les vexer, à l'inverse, tu les amusais, et elles t'adoptèrent dès que les papiers furent signés. Toutes les deux proches de la nature et aimantes, tes mères te façonnèrent à leur image, et il s'agit de leur emblème que tu portes en ton âme : tu appris la sagesse et la joie, l'amour des hommes et des bêtes – et plus spécifiquement, des animaux issus du clan Domae.

A force d'en entendre parler de leur bouche, tu décidas d'honorer leurs attentes évidentes en approchant le Joker Domae qui mit ta force à l'épreuve avant de te laisser entrer dans les rangs ; tu avais alors 17 ans.  Ce n'était peut-être pas le meilleur âge pour appréhender entièrement ce qu'être un Domae représentait, mais tu voulais rendre à tes mères le bonheur qu'elles t'avaient offert en marchant dans leurs pas. Assoiffé d'aventures et téméraire, l'idée d'obtenir ton propre animal te faisait ouvertement saliver. Mais le méritais-tu vraiment ? Pendant un temps, tu pensas que oui, puis que non, puis que oui ; puis le conclave décida à ta place et te convoqua à tes 20 ans dans le but de te confier ce qu'on appelait le Secret.

L'angoisse manqua de te tuer, ce jour-là. L'animal que tu allais obtenir ne t'inquiétait guère : ç'aurait pu être un ver ou un lion que tu aurais été heureux, pourvu que son existence t'amuse pendant deux secondes. Mais ce qui changeait ton estomac en nœuds de marins, c'était l'attitude à avoir devant tes supérieurs, pour toi qui ne pensais pas mériter toute cette cérémonie et cette attention. Tu fis cependant de ton mieux, et bombas le torse tout du long, tel l'animal fier et fort que tu voulais être. Après plusieurs minutes d'attente interminables, les contours de ton ourse prirent forme sous tes yeux, se dessinant dans le miroir auquel tu faisais face. Un sourire béat aux lèvres, tu te retins de sautiller comme un enfant en bas âge et te jetas sur l'oursonne qui t'était tendue, la serrant contre toi avant de te calmer lorsque tu sentis des regards sur toi. Le but n'était pas de te ficher à vie auprès du conclave non plus.

Cette oursonne, tu la nommas Lulubelle, en l'honneur de sa consœur de tes livres d'enfants qui arborait un joli nœud rose sur sa tête, similaire à celui qu'elle porte encore aujourd'hui. Tu grandis, te battis à ses côtés, et forgeas au fil des années un lien qui ne pouvait être rompu. Puis, quand les choses se compliquèrent pour toi, elle prit le rôle de ta fille de substitution, lorsque tu appris que tu n'en aurais jamais. Fut un temps où tu désirais fonder une famille auprès d'une de tes partenaires mais où la nature te fit savoir que ce rêve ne porterait jamais ses fruits – tu l'acceptas avec le cœur serré et la gorge nouée, mais tu l'acceptas tout de même. Ta partenaire te quitta, tu étais stérile et seul, mais tes dreadlocks étaient plutôt jolies et le ciel était bleu. Tu n'en devins que plus proche de Lulubelle, après tout. Une chance que tes mères t'avaient appris à trouver de beaux coquillages après un tsunami ; et aussi petit était ce coquillage, tu étais bien content de l'avoir avec toi. Comme pour nourrir ce besoin d'enfants que tu savais frustré, tu devins professeur et t'épanouis finalement auprès de tes élèves, en leur apprenant la plus belle forme d'expression au monde, si ce n'est l'art. Puis depuis peu, comme pour nourrir ton besoin d'être utile à quelqu'un, tu te mis en colocation avec une Domae qui (tu le savais), allait avoir besoin de toi.

Tu oubliais tes soucis en les remplaçant par ceux d'autrui, et peut-être que cette façon de vouloir plaire à tous finit par jouer contre le bien des Domae.

Inconsciemment ou non, tu te ramollissais, t'éloignais peu à peu de la famille à cause de l'affection que tu portais à tous : tu ne voulais la mort de personne, et tout le monde le savait. Et peu étaient ceux qui le comprenaient. Comme si le destin voulait t'extirper de cette vision rêveuse du monde, tu en payas le prix au cours d'une mission, alors que tu épargnais la vie d'un Elementis qui te remercia d'un coup de lame en travers du visage. Un de tes partenaires de mission ayant agrippé tes cheveux pour t'éviter le pire, tu ne fus touché que très légèrement par le tranchant de la dague mais la trace de son passage resta marqué sur ta chair. La douleur te mit à genoux et les remontrances de tes partenaires suffirent à te faire comprendre que ta gentillesse allait peut-être un jour te mener à ta perte, ou à celle de tes proches. La blessure fut peu profonde bien qu'impressionnante, mais ton insouciance exhibait une plaie bien plus dure à porter ; et, comme pour te rappeler d'avoir été trop stupide un jour en trente années de vie, chaque coup d’œil lancé dans le miroir finissait toujours par se fixer sur cette cicatrice. Ce stigmate d'ignorance.

Décidé à te montrer plus fiable contre l'ennemi pour le bien de la Famille, tu acceptes désormais tes missions avec une certaine appréhension, n'étant pas toujours sûr d'être adapté pour ces dernières. C'est d'ailleurs ce pour quoi certains te croient plus humble que tu ne l'es en réalité, et Dieu sait qu'ils sont bien loin du compte...



Et en vrai ?

J'aime aussi les pétunias !
PRÉNOM/SURNOM :  Lila IRL, et Esteban sur mes autres forums
ÂGE : 24 ans et toutes mes dents !
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI : La magie des top-sites
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : VIVA LA REVOLUCION !
LE CODE DU RÈGLEMENT : ok by Kira


Dernière édition par Adam Montefiore le Lun 4 Déc - 22:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kira SerykMessages : 2950
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 17:07

Bienvenue futur collègue de Roxane timide

Levons les boucliers ensemble contre le méchant directeur !




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alaric J.R WatsonMessages : 270
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 17:19

Bienvenue copain mâle !
Futur poto de beuverie j'espère o/


L'INSPECTORRRR DE TON CŒUR CAUSE EN #329999 OLÉ ! OLA !
darC.png





   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laelyss.imgur.com/
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 139
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 17:19

Bienvenue parmi nous et bon courage pour terminer ta fiche o/



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 17:38

Hey !
Bienvenue par minou !
Alors comme ça, je suis ton patron ? Tant que je peut mater en paix...


Dernière édition par William Walter Wordworth le Dim 3 Déc - 17:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kate MillèsMessages : 55
Date d'inscription : 30/09/2017


MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 17:49

Bienvenue parmi nous! Et bon courage pour ta fiche :)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adam MontefioreMessages : 19
Date d'inscription : 03/12/2017


MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 17:52

Ooooh, vous êtes trop gentils, merci pour cet accueil timide !

Du coup, respectivement : Kira > Toujours partante pour détruire le patronat !

Alaric > Soulevons nos choppes de bière avec nos barbes, frère poilu !

Wilson > Merci, je vais faire de mon mieux ! ♥️

William > Merci par minou ! Et sinon, mater qui, moi ?  Suspect (Edit : Je viens de lire, c'est pas beau de mater les mineures !)

Kate > Merciii ♥️ !

Fiouu.


Dernière édition par Adam Montefiore le Dim 3 Déc - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 17:55

Mais nooon... Les étudiantes ! hinhin Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Adam MontefioreMessages : 19
Date d'inscription : 03/12/2017


MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 17:58

Un directeur fana d'étudiantes, c'est pas comme un boulimique qui s'occupe d'un magasin de bonbons ? Je me mettrai en plein devant ton champ de vision, ce sont mes élèves What a Face


Mes petites cartes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    Dim 3 Déc - 18:03

Ah non ! Y’a déjà Rox’ pour ça ! Enfin, plus pour longtemps... Déjà c’est MES étudiantes ! Harley Sing
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh bah tiens, voilà quelqu'un ! Petit ours brun !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Pour commencer~ :: Présentations :: Fiches de présentations validées :: Domae Validés-