Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

Harley H. QuinnMessages : 147
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Lun 5 Fév - 20:38




Service rendu

C'est que ce petit rendez-vous improviser serait presque romantique à quelques petits détails prêts. Et encore que pour toi, il n'y a rien de plus agréable et mignon qu'un petit cri agonisant formé par une torture commune d'un couple. Un point qui n'est pas spécialement au goût tout le monde, moins encore du rouquin qui n'arrive déjà pas apprécier ce baiser volé. Décidément, il y a bien aucune façon possible de lui plaire. Tu finis vraiment par te demander ce que cette blonde a de plus que toi. Tu es quand même cent fois plus jolie.

« Tu sais que plus tu me diras non, plus j’en ferais le contraire. Il faudrait que tu imprimes ça mon chou. »

Il le faudrait oui, mais il y avait bien trop peu de probabilité pour qu'il le fasse réellement. Quand bien même il serait à même d'arrêter de te dire non, ce n'est pas pour autant que tu cesseras de lui tourner autour comme une petite groupie devant son idole. Bien au contraire, ceci est si plaisant que tu serais à même à le faire sortir de ses gonds pour la simple idée de t'amuser davantage avec lui. Mais l'heure n'est pas à l'amusement, chaque chose en son temps. Et puis à sa tête, tu voyais bien qu'il ne lui manquait pas grand-chose pour te chasser de chez lui d'un simple coup de pied au derrière, ou même simplement t'enterrer six pieds sous terre. Faut croire que la demande de service met un frein à cette idée, de quoi éviter de jouer un peu trop avec ses nerfs pour ne pas avoir de regret. Si seulement tu en étais capable.

«Enfin, évidemment que j'en ai un de plan. Avant que le train ne parte, il faudra le bloquer sur place. Je suis certaine que ton pouvoir te permet de faire de grandes choses, comme créer des murs suffisamment grands qui entourent celui-ci et bloque les roues. Ou au moins empêche le train de rouler. »

Un gigantesque mur de sable qui se referme sur la zone, ce n'est pas commun. Il y avait fort à parier que le conducteur n'était pas stupide au point de traverser celui-ci sans savoir ce qu'il allait découvrir ou même percuter de l'autre coter. Tu n'avais pas besoin d'enfermer toute la gare au point d'alerter tout le voisinage, simplement de quoi forcer la rousse à se poser des questions à tenter de s'enfuir. C'était amplement suffisant.

«Elle ne restera pas en place dans son wagon. Alors, quand elle montrera le bout de son nez, je veux que tu l'immobilises sur place. Prends garde à ses plantes, elles sont toutes sauf charmantes, mais j'imagine que tu t'en doutes. Après quoi, je me chargerais du reste. »

À partir du moment où celle-ci était prise au piège sur place, tu savais quoi faire de son cas. Le tout était d’avoir de quoi la retenir bien sagement en place sans qu’elle ne riposte avec ses plantes, ou du moins le moins possible sans qu’elle ne reprenne le dessus.

«La seule chose, c’est qu’il faudra se débarrasser des quelques témoins gênants. Le chauffeur et les deux, trois squatteurs de wagons. Et que tu le veuilles ou non, tu devras me donner un coup de main. Sauf si tu tiens à voir le gouvernement frapper à cette porte prête à te pendre une nouvelle fois parce que tu as été complice d’un meurtre suite à des témoins. Ce problème-là sera le tien. »

You and I go hard at each other like we're going to war



darC.png







 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Jeu 8 Fév - 14:28

Tu vas mourir pour tes péchés


- Est-ce que tu as un plan ?

Il n'était pas question de foncer tête baissée, c'était le meilleur moyen pour faire des victimes innocentes, pour que la cible ne décide de s'enfuir ou qu'ils rencontrent des difficultés durant l'attaque. Gaara était au courant du lieu mais ça ne lui disait pas comment ils allaient faire, en pleine nuit, ils ne devraient  pas être dérangés par les membres du Gouvernement mais peut-être y avait-il le personnel de la gare ? Il y avait tout de même des choses à prendre en compte et il espérait que Harley ait déjà épluché toutes les possibilités.

- Enfin, évidemment que j'en ai un de plan. Avant que le train ne parte, il faudra le bloquer sur place. Je suis certaine que ton pouvoir te permet de faire de grandes choses, comme créer des murs suffisamment grands qui entourent celui-ci et bloque les roues. Ou au moins empêche le train de rouler.

- C'est dans mes cordes.

Cela lui prendra évidemment du temps mais si il n'est pas attaqué et qu'ils arrivent suffisamment en avance pour ne pas agir dans l'urgence, cela devrait être possible pour lui. Le mur de sable ne sera pas une solution puisque le train risque de passer au travers, le mieux serait de bloquer au niveau des roues... Cela prendrait encore du plus temps mais l'effet de surprise sera moins ratée qu'un gigantesque mur de sable.

- Elle ne restera pas en place dans son wagon. Alors, quand elle montrera le bout de son nez, je veux que tu l'immobilises sur place. Prends garde à ses plantes, elles sont toutes sauf charmantes, mais j'imagine que tu t'en doutes. Après quoi, je me chargerais du reste.

Était-elle en train de le prendre pour un débutant ? Il avait déjà affronté Ivy et puisqu'il a fait plusieurs missions avec, l'Homme de Sable sait parfaitement de quoi elle est capable. Non pas au point de pouvoir la contrer sans le moindre problème mais il sait au moins contre qui il a à faire... Ensuite, cela ne le regarde plus.

- La seule chose, c’est qu’il faudra se débarrasser des quelques témoins gênants. Le chauffeur et les deux, trois squatteurs de wagons. Et que tu le veuilles ou non, tu devras me donner un coup de main. Sauf si tu tiens à voir le gouvernement frapper à cette porte prête à te pendre une nouvelle fois parce que tu as été complice d’un meurtre suite à des témoins. Ce problème-là sera le tien.

- J'ai accepté pour le meurtre d'Ivy et non pour le reste.

Qu'elle se débrouille autrement concernant les témoins mais ils n'avaient rien à voir avec Ivy, ils ne méritaient donc pas d'être assassinés à cause d'elle. Gaara ne participera pas à ce massacre, déjà qu'il est obligé d'être complice d'un meurtre si on le force en plus à tuer d'autres personnes... Cela ne faisait pas partie du contrat alors il resterait sur sa position ; Il y avait bien d'autres manières de réussir ce meurtre sans devoir assassiner le reste du train.

- Je ne suis pas le seul Elementis de Sable dans la ville et je doute que tu sois la seule Domae avec une hyène. Il suffit d'assommer les personnes du wagon avant qu'ils ne voient notre visage... Le chauffeur pensera à un problème mécanique, il suffira de le tenir éloigné hors du train.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Harley H. QuinnMessages : 147
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Dim 18 Fév - 14:14




Service rendu

Un ou deux cadavres de plus était-ce réellement dérangeant ? Au-delà du plaisir que cela apporté d’avoir un peu plus de sang sur les mains, il fallait bel est bien se débarrasser des témoins on ne plus gênant. D’une manière ou d’une autre, quand bien tu préférais les voir mort. Cependant ce n’est pas au gout de tout le monde ce qui a rapidement le don de t’agacer. Tu serres les dents, évidemment que ça t’agace, cette sensation de perdre en négociant contre lui sur des points quasi insignifiant. Il te faut prendre sur toi puisque tu avais décidé que ce serait et personne d’autre pour accepter ses réflexion et faire. Qu’est-ce que tu ne ferais pas pour ça.

« Toi alors, tu as le don de ruiner tout ce que je dis. Soit, puisque tu ne veux que les assommés, faisons ainsi, mais tu me gâche vraiment tout le plaisir. »

Et quel plaisir, mais le principale été d’arriver au but premier coute que coute qu’importe les moyens utilisées. Pour le reste, tous les détails importants semblait être vu. Il ne restait plus qu’à convenir  de l’heure et de l’endroit exact pour passer à l’action. Qu’est-ce que tu avais hâte.

« On se retrouve à minuit à la gare. Vient du côté où les wagons restent en stationnement et ne sont jamais utilisés. Y a un angle mort qui permettra d’avoir le quai en visuel. Je te laisse te débrouiller avec ta chère et tendre pour avoir l’autorisation de sortie. »

Il était assez grand pour se débrouillé avec sa mégère de femme quant au fait de sortir le soir un peu après minuit pour un petit meurtre entre ami. Ce n’était pas tes affaires et pour une fois tu étais contente de ne pas t’emmêler.

« Ne soit pas en retard. »

Parce que tu détesterais ça et que tu lui ferais payer de moult façon pour avoir manqué la rouquine. Mais il devait bien s’en douter avec un peu de jugeote. Enfin, ceci étant réglé, tu n’as pas d’autre raison pour faire trainer en longueur cette entrevu improvisé, quand bien même tu pouvais facilement inventer des excuses pour rester quelque temps supplémentaire, mais autant garder ses forces pour plus tard. Tu lui offre ton plus beau sourire est t’abstient cette fois de lui voler un baiser, le laissant en paix sans plu un mot. Tu quittes cette chambre et surtout cette maison qui respire bien trop le coté familial.
Une fois la porte passé il ne te reste plus qu’à peaufiner quelques petits détails jusqu’à l’heure du rendez-vous.

***

Tu attendais au lieu de rendez-vous précisé quelque heure plus tôt. Assise sur le bord d’un wagon, bien préparé avec une arme qui convenait, la batte en métal semblait judicieuse aujourd’hui. Tu avais comme prévue une belle vu dégagé sur le quai de la gare sans pour autant être aperçu de leur côté. La demoiselle n’était pas encore là, le train non plus et l’acolyte du jour encore moins. Tu avais de l’avance, mais mieux valait ça qu’arriver trop tard. Tu avais néanmoins envoyé la hyène en repérage pour qu’elle sente la présence de Gaara et l’emmène jusqu’à toi. Il ne restait maintenant plus qu’a attendre lequel des deux allait être le premier sur les lieux.


You and I go hard at each other like we're going to war



darC.png







 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Ven 23 Fév - 16:56

Tu vas mourir pour tes péchés


Bien évidemment, Gaara est au courant que cette condition ne fera pas plaisir à Harley mais il compte bien rester sur ses positions. Si jamais elle ne veut pas l'écouter, il ne se gênera pas pour mettre fin à leur partenariat qui venait à peine de commencer et elle finirait par se débrouiller seule pour prendre la vie d'Ivy. Il suffisait de savoir à quel point elle voulait tuer Ivy et si il était réellement indispensable ; Si oui, elle n'avait pas le choix d'accepter ses conditions.

- Toi alors, tu as le don de ruiner tout ce que je dis. Soit, puisque tu ne veux que les assommés, faisons ainsi, mais tu me gâche vraiment tout le plaisir.


- Je suis sûr que tu trouveras un autre moyen pour te défouler.

Elle a sûrement des gens sur qui cogner. Que ce soit des employés, des Domae ou des Elementis, cela ne regarde pas Gaara mais tant qu'il est dans les parages, il est hors de question qu'elle pose sa main sur une autre personne que Ivy. Il écoute donc les derniers détails de la rencontre, à savoir où se retrouver et il la laisse partir, après tout, elle semble connaître suffisamment la maison pour ne pas être raccompagnée. Gaara se demandait comment il allait expliquer la situation à Bloodyne, il avait promis d'arrêter avec les mensonges mais il savait aussi qu'elle se ferait un sang d'encre.

L'Homme de Sable avait choisit la carte de la vérité. Bien évidemment, il se doutait qu'il ne pourrait pas lui annoncer ça autour du repas et aussitôt partir.  Avoir une mort en plus sur la conscience n'était pas une bonne chose, cependant il lui promis qu'après tout ceci, ils partiraient ensemble quelque part. Les vacances d'hiver ne tarderaient pas à arriver et ils pourront partir tous les trois en famille pour aller faire du ski ou au contraire, profiter de la chaleur ; Qu'importe, il la laisserait choisir leur destination. C'était petit comme appât mais Gaara lui expliquait que c'était aussi pour la protéger ainsi que Ace, il ne souhaitait pas qu'Harley débarque à chaque fois à l'improviste.

Il partit donc en avance afin de réellement prendre le temps de faire ses repérages. L'Homme de Sable n'était jamais en retard et cette fois, il était très en avance ; Il connaissait bien évidemment la gare mais il n'y avait pas un grain de sable à l'horizon. Gaara avait besoin de préparations pour réussir son coup et non tout faire au dernier moment, transformer de la terre en sable lui prenait quand même du temps. Avec un timming quasi parfait, la hyène d'Harley arrive au moment où il se faisait la réflexion qu'il devait la rejoindre ; Il suivit donc l'animal en silence tout en faisant attention à ne pas se faire repérer puis arrivé devant Harley, Gaara prit la parole.

- J'ai déjà fais le repérage des lieux et je suis prêt, plus qu'à attendre Ivy. Que comptes-tu faire pendant que j'arrête le train ? Et dernière question, est-ce que je serais seul durant le combat avec Ivy ou vas-tu m'aider ?

Il aimerait ne pas découvrir cette information sur le moment car il a besoin de savoir si il doit prendre Harley dans l'environnement ou si il peut se permettre de mettre le paquet.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Harley H. QuinnMessages : 147
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Mer 28 Fév - 19:02




Service rendu

Tu attendais patiemment en sifflotant. L’un ou l’autre finira bien par monter le bout de son nez à un moment donné. Mais tu avais un peu de temps d’ici que le train commence à s’entendre de loin. Le calme été au rendez-vous sur la gare est même aux alentours, pas une seule âme qui vive à l’horizon. Ce qui pourrais presque te plaire si encore tu n’avais pas autre chose en tête, « presque », parce que cela manquais tout de même d’une peu d’action.

Et puis soudainement l’odeur caractéristique du rouquin te chatouille les narines en s’approchant davantage. Satisfaite de le voir à l’heure, tu avais une hâte qui grandissait quant à ce que devait suivre. Ton familier cessa de marcher auprès de lui pour revenir à la hauteur quand tu apparaissais dans son champ de vision. Elle s’assit confortablement à tes pieds tandis que le rouquin énonça qu’il avait tâté le travail à faire. Bien au moins il avait compris qu’il n’était pas là pour se tourner les pouces.

« Pendant que tu bloqueras le train je me chargerais des témoins gênant, ça ne devrais pas prendre trop de temps »

Un bon coup derrière la tête et voilà qu’ils étaient tous prêt à partir au pays des rêves, il se pouvait qu’un ou deux s’endorment de manière plus longue dirons-nous mais, le principale été qu’il ne découvre en aucun cas se qui se trame derrière et n’entend rien, non ? Pour le reste il n’avait pas besoin de savoir en détail ce que tu ferais des témoins.

« Quand ce sera fait, je viendrais te donner un coup de mains ; alors s’il te plaît évite de me prendre pour cible, quand bien même ça te plairait, tu t’en mordrais les doigts »

Légère mise en garde au cas où l’idée de planter un couteau dans le dos lui aurait effleuré l’esprit. Tu ne dis pas le contraire tu  y as pensé, mais pour le bien de ce qu’il y a faire, tu n’en feras rien. Quelle tristesse. Tu laissas ta place assise pour retrouver les pieds sur terres, voyant par la même occasion que sans talon tu avais réellement l’air minuscule à comparaison. Mère Nature avait franchement tendance à en gracier certain d’un peu trop. Enfin, détail mise à part.

« J’entends le train qui arrive et… tu humas légèrement l’air avant d’ajouter, mademoiselle doit être sur le quai. Si monsieur veut bien entrer en scène que le spectacle commence. »

You and I go hard at each other like we're going to war



darC.png







 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Ven 2 Mar - 13:26

Tu vas mourir pour tes péchés


- Pendant que tu bloqueras le train je me chargerais des témoins gênant, ça ne devrais pas prendre trop de temps

Il hoche la tête tout en se demandant si elle a bien retenue la leçon de tout à l'heure ou si il va devoir la surveiller un peu pour vérifier que les témoins soient réellement endormis et non tués. L'Homme de Sable se dit qu'il devrait apprendre à faire confiance et que puisqu'ils ont décidé de travailler en équipe, ils sont forcés de fonctionner main dans la main... Pourtant, Gaara ne peut oublier la réputation d'Harley et tous ces petits bruits de couloir qui rendent la confiance compliquée.

- Quand ce sera fait, je viendrais te donner un coup de mains ; alors s’il te plaît évite de me prendre pour cible, quand bien même ça te plairait, tu t’en mordrais les doigts


Si la demoiselle sait rester à sa place pendant qu'il attaque le train, cela ne sera pas un problème car si elle décide de prendre des initiatives qui pourraient se révéler dangereuses ou être dans les environs, il ne garanti pas de pouvoir retenir autant de Sable. Il sait bien maîtriser son élément, très bien même, mais il sait aussi se poser des limites et il les connait... Si on lui donne carte blanche pour la destruction, alors que personne ne soit dans les parages car il les a déjà éloigné de l'équation.

- J’entends le train qui arrive et… mademoiselle doit être sur le quai. Si monsieur veut bien entrer en scène que le spectacle commence.

- Que la fête commence alors.

Il n'attend pas sa partenaire qui a d'autres choses à faire et préfère se concentrer sur la mission qui lui a été donnée. Ayant fait le plus gros du travail avant que le train n'arrive, il est désormais plus simple d'utiliser le Sable pour bloquer les roues et ainsi empêcher le moyen de transport d'avancer ; Bien évidemment, comme il s'y attendait, le chauffeur est le premier à descendre du train pour comprendre ce qu'il se passe tandis qu'il remarque quelques têtes affolées près de la fenêtre qui tentent désespérément de comprendre pourquoi le train ne fonctionne pas.

L'Homme de Sable est bien caché dans son coin pour évité d'être repéré sachant que c'est à Harley qu'est confiée la mission de n'être repéré par personne et il se doute que les coups de battes ne vont pas tarder à tomber. Comme prévu, il s'en prend au chauffeur pour qu'il soit lui aussi assommé et surveille les alentours attendant que l'invitée d'honneur ne décide de pointer le bout de son nez... Et comme si bien noté par la blonde, Ivy ne tient en effet pas en place puisqu'il remarque sa silhouette tentant de sortir du wagon le plus discrètement possible. Elle avait bien sentie le danger.

Pour l'instant, tout est bien plutôt bien cadré sur ce qu'expliquait Harley plus tôt rendant la situation assez effrayante. Arrêtant donc ce débat intérieur, l'Homme de Sable décide de lancer une première attaque vers l'ancienne Elementis qui riposte aussitôt ; Contrairement à l'an dernier, elle est en pleine forme et peut utiliser son plein pouvoir malgré le peu de plantes aux alentours... Cependant, c'est une Elementis qui a beaucoup d'expériences mais surtout, qui est sous contrat alors il sait qu'il doit s'en méfier davantage et donc être plus sur ses gardes.

Le combat lancé, il n'est pas simple dans un premier temps de savoir qui prend le dessus sur l'autre ; Tantôt l'une et tantôt l'autre, il comprend bien pourquoi la Domae avait besoin de son aide. Pour le moment, il essaye de l'occuper pour l'empêcher de s'enfuir et de supporter les blessures qu'il se prend tout comme son adversaire en face ; Les passagers doivent se compter sur les doigts de la main donc Harley ne devrait pas tarder à arriver pour l'aider dans sa capture et commencer ensuite son interrogatoire. Le moment le plus barbant ne va pas tarder à arriver puisqu'il n'a jamais apprécié les petites histoires d'école...

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Harley H. QuinnMessages : 147
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Mar 6 Mar - 19:54




Service rendu

Il était temps de faire tourner les têtes.
Chacun avaient ses occupations, le débat n’avait pas besoin de s’éterniser plus longtemps. Tandis qu’il s’occupait de son coin, toi tu en profite pour te glisser en direction du wagon pour t’occuper des quelques passager. Tu sens l’odeur de ton Ex-amie, mais celle-ci avait eu la bonne idée de se prendre un wagon a part à l’abri des regards indiscret. Forte heureusement, tu pouvais les comptais au nombre de cinq, six avec la rouquine mais il s’agissait bien d’une exception. Tu attendais que le bruit de l’extérieur les intrigues suffisamment pour les prendre un a un de manière discrète. Oui, il y avait des fois où tu savais l’être sans qu’on ait à te le demander. Les passager tombé l’un après l’autre comme des petits pains et tu te faisais violence pour ne pas aller au-delà d’un voyage au pays des rêves. L’avantage était qu’aucun n’avait rien vu venir et ne s’était mis dans l’idée de riposter.

Puis, quand les témoins n’étaient plus une priorité, tu pouvais observait à travers un hublot du train que la lutte entre les deux n’étaient pas de tout repos. Ni pour l’un, ni pour l’autre. Voilà pourquoi tu voulais un coup de mains. Elle trichait avec ses plantes et tu détestais ça.

Quoi qu’il en soit, tu ne peux pas le laisser mourir, quand bien même ce serait un potentiel témoin en moins, avec une langue qui ne risque pas de déraper, pour l’heure tu avais encore besoin de lui vivant. Ce qui accessoirement était une raison suffisante pour intervenir avant que le drame n’arrive. Leur combat était bien engagé et les ripostes de chacun étaient on ne peut plus dévastateur, tout n’était qu'une question de timing sans se faire avoir au passage. Tu la voyais et tu la connaissais assez pour savoir qu’elle allait le prendre au piège avec l’une de ses plantes. Quand bien même il n’y avait pas des masses dans le coin, elle était toujours pleine de ressources et de solution dite “de secours”. Et pour preuve, tu voyais de l’agitation dans un coin, des ronces qui rampaient lentement et discrètement dans sa direction, alors qu’elle donnait l’impression de mettre toute sa concentration sur ses ripostes. Le subterfuge une qualité indéniable. Peut-être qu’il l'avait vu et qu’il allait s’en charger, mais peut-être qu'il allait se faire avoir comme un novice. L’un comme l’autre tu avais déjà pris la décision d’intervenir et puis, tu avais promis que tu ne le laisserais pas seul face à elle. Autant ne pas rompre celle-ci trop tôt.

D’un ordre silencieux, tu envoies ton familier en premier. Celle-ci court à toute vitesse en évitant les attaques perdus, puis se place tel un bouclier en la faveur du rouquin entre les deux. Crocs sortir et prête à sauter à une gorge s’il le fallait. Elle était arrivée juste avant que l’attaque ne se plante dans le corps de son adversaire, fort heureusement celle-ci se figea nette à quelques centimètre de la hyène. Ivy l’avait reconnu juste à temps pour ne pas porter le coup de grâce, mais son hésitation la trahissait une nouvelle fois. Et pendant ce temps, tu en avais profité pour te faufiler jusqu’à derrière elle en évitant de mourir bêtement sous un coup de sable perdu.

« Tu comptais partir sans me dire au revoir chérie ? »

Peut-être trop prévisible, où alors ceci en fut trop facile et ses erreurs lui revenait en pleine tête, à vouloir s’empressait de déguerpir la demoiselle finissait par se faire avoir. Elle avait entendu tes mots et dans un sursaut elle s’était retournée à toute vitesse, mais elle n’eut guère le temps de réagir qu’un violent coup de batte s’écrasa contre son estomac et l’envoya au sol. Un bien fou pour les nerfs.

« Attrape ses mains. Pas question de finir comme un cactus. Et de rien, ce fut un plaisir de te sauver la vie. »

Plus ou moins, mais il faut ce qu’il faut. Il était en vie, un merci n’allait pas encore le tuer. Enfin, du moment que ses mains finissaient sans la possibilité de s’en servir, il y avait de la tranquillité pour un moment. C’était ça où se retrouvait dans un combat interminable jusqu’à ce que l’un des trois finissent par céder, ce qui pouvait être excessivement long, non merci tu avais une vie qui continuait après ça. Mais passons. Celle-ci cloué au sol la hyène était à quelques centimètres de son corps prêt à mordre s’il le fallait, tandis que ton pied s’écrase sur son buste de toutes tes forces. Elle n’essayait même pas de se débattre physiquement, à croire que la rouquine s’avouer déjà vaincu.

« Laisse-moi partir. C’est que tu voulais non ? Que je disparaisse, c’est ce que je fais, ça ne te suffit pas ?!
- Tu pensais vraiment que j’allais te laisser partir après ça ? Tu me plantes un couteau et tu crois vraiment que tu t’en sortirais impunis ? Si tu me connais si bien, tu sais que ça ne se passe pas comme ça.
- Rien ne se passe jamais “comme ça”. »

Est là-dessus tu ne pouvais pas lui donnait tort. Bien au contraire, au moins un point où vous étiez encore partiellement d’accord. Si les choses se passaient bel est bien comme il le fallait, il n’y a aucun doute sur le fait que tu en serais la première au courant. Et surtout à en profiter. La tension était on ne peut plus palpable, à défaut de vous taper littéralement, les regards étaient menaçant envers chacune. Au point de se demander qui avait réellement envie de tuer l’autre. Mais la fini par céder en regardant ailleurs, tu ne saurais dire si c’était par honte, par peur ou un moyen comme un autre de s’excuser en s’avouant vaincu, néanmoins, ça n’allait aucunement la sauver de ce que tu voulais lui faire. À cela, elle aurait pu t’offrir un regard larmoyant aussi pitoyable qu’un chien errant qu’il n’en serait autrement. Sûrement ce qu’elle comprit, puisqu’en fin de compte elle se mit à chercher du regard ton acolyte.

« Pourquoi ? »

Pourquoi pas après tout ? C’est que tu aurais bien eu envie de répondre, mais tu as la curiosité qui te pousser à te taire et de voir ce qui se passe. Ivy cherchait un soutien quelconque du côté du rouquin et au fond tu espérais que ce ne serait pas le moment où il retournerait sa veste contre toi. Mais étrangement tu étais quand même prête mentalement à l’éventualité et à l’idée de devoir riposter d’une attaque surprise. Même la hyène avait légèrement redressait ses poils dans sa direction.

« Pourquoi est-ce que tu l’aides finalement ? Ça t’apporte quoi ? Votre trêve tombe à l’eau si je meurs ! Vous ne pouvez pas faire ça. TU ne peux pas faire ça, tu n’as pas le droit ! »

You and I go hard at each other like we're going to war



darC.png







 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Dim 11 Mar - 15:29

Tu vas mourir pour tes péchés


Ivy n'est pas connue pour ses combats à la loyale et heureusement que le familier d'Harley venait de faire bouclier entre l'Homme de Sable et l'attaque de l'Elementis de plantes. Gaara s'apprêtait à lancer une nouvelle attaque pour tenter de l'immobiliser mais il n'arriverait pas à ne pas blesser la hyène alors il dévia le sable ; Surtout que la rouquine venait de se figer face à l'animal, laissant ainsi l'occasion à la Domae de faire sa grande entrée pour lui donner un coup de batte dans l'estomac. Gaara en profite pour ligoter la rouquine afin de l'empêcher d'utiliser son élément pour les avoir tous les deux ; Ce n'était pas forcément ça qui allait l'empêcher de faire une attaque fourbe, mais peut-être que cela limiterait les dégâts.

Le moment des règlements de compte n'allait pas tarder à arriver et voilà déjà qu'Ivy demandait pourquoi ils étaient là, à l'attaquer. Pourtant, vu le lien qui unissait les deux jeunes femmes, ne devait-elle pas être au courant des conséquences de son acte ? L'Elementis de plantes devait suffisamment connaître le caractère de son ancienne meilleure amie pour savoir à quel point elle est rancunière ; En tout cas, l'Homme de Sable l'a rapidement compris et intégré pour ne jamais tenter quoi que ce soit d'irréfléchis contre la Domae. Le regard d'Ivy commence à se remplir de larmes, cherchant même Gaara pour lui poser la fameuse question dont il n'avait pas de réponse à fournir.

- Pourquoi est-ce que tu l’aides finalement ? Ça t’apporte quoi ? Votre trêve tombe à l’eau si je meurs ! Vous ne pouvez pas faire ça. TU ne peux pas faire ça, tu n’as pas le droit !


- Et qu'est-ce qui m'en empêche ? Un accord peut facilement être adapté à la situation. A moins que tu ais quelque chose de mieux à me proposer, je reste du côté d'Harley.

Bien évidemment, il doute qu'elle ait mieux à proposer. Tout ce qu'elle voulait, c'est fuir pour rester en vie et l'argent n'est pas une chose qui pourrait l'intéresser ; Ivy n'a pas une réputation aussi mauvaise que celle d'Harley alors il préfère protéger sa famille de cette dernière que de la première. En vérité, l'Homme de Sable n'est du côté de personne ; Il est simplement là car il a promis de rendre service et une fois cette histoire réglée, plus jamais il n'entendra parlé ni de l'une, ni de l'autre. Gaara pourra ainsi reprendre le cours de sa vie sans être emmerdé par qui que ce soit et oublier tout ce qui allait se passer.

- Et toi alors, tu te doutais bien qu'il allait avoir des conséquences... Tu le préfères lui à ta meilleure amie ? Je me sentirais vexé à la place d'Harley, je comprends pourquoi elle cherche à te tuer.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Harley H. QuinnMessages : 147
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Mer 28 Mar - 11:13




Service rendu

Pas le droit, pas le droit, c’est un bien grand mot pour une personne comme toi qui y prête vaguement attention. Elle avait beau interdire tout ce qu’elle voulait, si tu avais décidé autre chose, elle ne pouvait te contre dire. Depuis le temps elle devrait quand même le savoir. Mais c’était tout de même bien essayé de chercher un réconfort auprès quelqu’un, tu étais peu sûr qu’il soit quand même d’un bon soutiens pour elle. Après tout pour l’heure il était de ton coté, un fait très plaisant à entendre de sa bouche. Plus encore pour une fois qu’il te donnait raison. Peut-être que vous pourriez vous entendre réellement une fois qu’un sujet, qu’une cause commune est trouvé, mais chaque chose en son temps. Actuellement cette pauvre Ivy n’avait guère mieux à proposer comme deal contre sa vie. Spectacle fort affligeant pour son égo mais d’un pur délice pour toi.

Elle avait beau chercher une réponse à tout ça, elle était de toute manière prise au piège. Sûrement aurait-elle du réfléchir à deux fois avant de décider de te planter un couteau dans le dos.

« Elle ne peut pas comprendre. Lacha-t-elle en rompant le silence comme tu n’existais pas
- Hé, je suis là je te signal !
- Tu sais mieux que quiconque qu’on ne peut pas lui dire non sans de grave de conséquences. Je n’ai pas eu le choix.
- Bah voyons. »

Des excuses, toujours des excuses. Tu n’y voyais rien d’autre que des excuses. Elle aurait pu avoir le choix, les choses ce serait déroulé différemment, mais elle n’en a fait qu’à sa tête, ce n’était pas maintenant qu’elle allait sauver celle-ci. Bien au contraire, tu savais déjà ou est-ce que tu voulais frapper et comment. Par quoi tu finirais pour l’achever et la délectation de ses supplications devenaient presque une impatience tant tu voulais les entendre.

Cependant, ce n’était sans compter l’intervention de la rouquine qui n’avait pas encore finis de dire ce qu’elle avait à dire. Mieux valait les explications tard que jamais, quand bien même ça ne te ferais pas revenir sur tes choix. Même ses larmes qui coulaient le long de ses joues n’arrivaient pas à t’attendrir. Il en aurait fallu bien plus que ça. Néanmoins, il valait mieux pour elle qu’elle ouvre la bouche maintenant avant que tu ne lui en hôte toute possibilité.

« Je pensais peut-être qu’en étant dans ses bonnes grâces, qu’en faisant tout ce qu’il désirait, j’aurais le moyen d’épargner la vie de certains auquel je tenais plus que tout, de trouver un superflue pour qu’il voit ses personnes comme n’étant pas une menace. Toi en l’occurrence Harley. Mais j’ai foiré. Je me suis fait avoir. Et le fait que tu t’en prennes à la prunelle de ses yeux n’a pas aidé. »

Ce sont de belles paroles, mais ce n’était pas ce qui allait la sauver aujourd’hui. Tu ne voulais pas y croire ni même y prête la moindre attention. Sinon, si tout cela était vrai, pourquoi t’avoir fait tant de mal ? Elle avait pourtant été si claire sur ses intentions et sur son désir, que c’en était littéralement absurde.

« Mais tu peux comprendre ça toi Gaara ! Tu étais prêt à faire n’importe quoi simplement pour protéger ta femme et ton fils qui sont cher à tes yeux ! Ose dire que tu ne recommencerais pas simplement pour leur sauver la vie ?! Je ne te croirais pas. On est prêt à tout juste pour les personnes qui comptent, même les choses les plus stupides. »

You and I go hard at each other like we're going to war



darC.png







 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   Jeu 29 Mar - 14:28

Tu vas mourir pour tes péchés


Ce n'est qu'un avis qu'elles ne sont pas obligés de prendre en considération. Se faire trahir par sa meilleure amie n'est pas une chose facile à encaisser et il comprend bien la réaction de Harley, mais il aurait tendance aussi à comprendre le choix d'Ivy. On ne peut pas réellement dire non au Ténébreux. Connu pour être fourbe, il faut savoir jouer à son propre jeu pour pouvoir s'en sortir, Gaara est prêt à parier qu'il est l'un des rares à s'en être sortie vivant et sans séquelle. Le Chef de l'Ordre a respecté son contrat, il n'est plus jamais revenu dans la vie de Gaara après son départ.

Evidemment, l'Elementis de plantes cherche à justifier de son action ce qui ne semble pas faire plaisir à Harley. Lui, il reste simple observateur car il ne connait pas l'histoire depuis le début, seulement des mots rapportés et qu'il est ici pour remplir un contrat. Personne ne lui a demandé de prendre partie d'une des deux femmes et son avis est seulement son point de vue, qu'il aille dans le sens de l'une ou de l'autre. Ivy en vient à expliquer qu'elle voulait être dans les bonnes grâces du Ténébreux afin de protéger les personnes qu'elle apprécient réellement et malheureusement, Harley semblait avoir joué avec le feu, ce qui a fortement énervé le Ténébreux.

- Tu aurais mieux fait de passer un contrat pour lui donner l'interdiction de s'en prendre à Harley. Tu sais à quel point il est pointilleux et qu'il les respecte au pied de la lettre.

A condition de comprendre tout le reste. Il suffit d'être très précis pour lui laisser peu de place à l'imagination et ainsi, c'est une petite victoire pour le contractant ; Mais, il faut quand même lui promettre quelque chose d'intéressant en retour. Evidemment, comme le souligne Ivy, Gaara a fait la même chose pour sauver Bloodyne et son fils... Oui, il serait capable de recommencer sans la moindre hésitation. Cependant, l'Homme de Sable s'est empressé de prendre ses clics et ses clacs lorsqu'ils ont été mis en danger ; Avec tout le raffut en ville, des groupes en avaient profité pour s'en prendre à sa famille et il était hors de question de rester auprès de lui.

Il comprend les motivations de l'une, comme il comprend celles de l'autre. Se faire trahir n'est jamais bien simple mais se faire avoir est encore pire, lorsque l'on pense faire quelque chose de bien qui se retourne finalement contre soi est la pire des sensations... Gaara ne peut que comprendre Ivy mais la Domae serait-elle ouverte à la conversation ? Il avait bien évidemment promis de ne pas se mêler à la sentence mais une petite idée commence à germer dans sa tête, il serait bien dommage de ne pas la proposer avant l'heure fatidique. Prenant Harley par le bras pour l'éloigner d'Ivy afin que celle-ci n'entende pas la conversation, l'Homme de Sable garde quand même son emprise sur l'Elementis de plantes.

- Je sais que tu m'avais dis de ne pas me mêler de cette histoire mais réfléchis deux minutes. Ivy a été trahie par le Ténébreux et je suis sûr qu'elle serait une alliée de taille pour se venger... Peut-être que tu devrais la laisser en vie pour le moment.

Il s'attend bien évidemment à quelques reproches et bon nombre de soupirs mais c'est aussi une chose sur laquelle il est important de réfléchir. Si Harley est une personne qui s'est sentie trahie et a vécu un mauvais moment, l'Homme de Sable serait prêt à parier qu'Ivy a subi la même chose à un niveau différent. Deux femmes en colère contre le même homme, n'est-ce pas l'occasion de faire des étincelles ? Il serait prêt à donner son aide pour le vaincre. Puisqu'il n'est plus sous contrat, il peut se permettre de tenter certaines choses discrètes puisque le Ténébreux a bien pensé à noter quelques détails.

- Le Ténébreux est un être fourbe qui a utilisé Ivy contre toi. Je le connais suffisamment pour savoir que tout a été calculé, tu ne fais que entrer dans son plan. Tu es une femme prévisible Harley, n'est-ce pas évident que tu allais tuer Ivy ? Sois plus intelligente que lui sur ce coup-là.

Il faut comprendre le Ténébreux, c'est un homme compliqué. Cependant, rien n'empêche de tenter de s'en prendre à lui... Surtout en évitant de rentrer dans son jeu comme actuellement. L'Elementis de Sable est persuadé que tout ceci était calculé ; Si Harley a décidé de jouer avec les nerfs du Ténébreux, il n'est pas étonnant qu'il ait voulu lui faire mal une bonne fois pour toute... Et comment lui faire mal ? D'utiliser une personne importants à ses yeux... Autrement dit, Ivy.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu vas mourir pour tes péchés | ft. Gaara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-