Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]   Sam 20 Jan - 18:35

Vilmos Desgoffe und Taxis

{Un commentaire ?}
PETITE PRÉSENTATION
NOM : Desgoffe und Taxis
PRÉNOM(S) : Vilmos
SURNOM : Non
DATE DE NAISSANCE : 23 avril
GE : 32 ans
SEXE : Masculin
CAMP : 100 % Domae
CAPACITÉ : A un taureau nommé Gustave
SITUATION : Marié à Kira Seryk
MÉTIER : Valet et trésorier Domae, ainsi que propriétaire du Grand Quederla Palace
PERSONNAGE AVATAR : Cliff Cavalle de prince canary (artiste)
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMP ?
Vilmos est entré chez les Domae à l’âge de 17 ans, après avoir travailler comme videur dans un nightclub appartenant à l’ancien trésorier avant lui. Celui-ci a vue en Vilmos son successeur, grâce à ses talents en économie, en mathématique et son amour du fric et de la violence.
QUELS SONT VOS LIENS AVEC LUI ?
Vilmos est Valet Domae depuis ses 25 ans. Il est totalement fidèle à la cause des Domae. Il ferait tout pour sa Famille. Bref, tout ceux ou celles qui n’en font pas partit ne compte pas autant qu’un membre Domae.
TATOUAGE/MARQUE ?
Au milieu de son dos
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Son arme de choix est une lourde épée.
PHYSIQUE
Vilmos aime le fait d’être grand. En vérité, il ne sait pas s’il aurait été aussi convaincant dans son rôle s’il était né petit. Sa haute taille et sa force sied parfaitement à son caractère violent et dominant, tout comme ses épaules larges et sa mâchoire carré. Vilmos a tout l’aspect physique d’une brute, celle-ci cependant emballée dans des tissus de luxe. Il choisit toujours ses costumes avec soin, rechignant sans arrêt à son tailleur pour que tous ces vêtements lui fassent comme un gant et le rendent plus présentable. Ou en tout cas, plus classe, car son apparence est très importante pour lui et il y passe beaucoup de temps. Il aime faire une impression sur les gens, pour les intimider la plupart du temps. Et pour être bien certain que personne n’oublie son visage aux traits réguliers, ni ses yeux bleus pâles, Vilmos lisse toujours ses cheveux, noirs comme les plumes d’un corbeau,  vers l’arrière de son crâne.
CARACTÈRE
La force mystique qui a attribué à Vilmos le taureau comme animal totem a vu parfaitement juste. Presque en tous points, Vilmos ressemble et agit comme le ferait un taureau, personnifié dans un corps humain. Il ne recule devant rien, et ne réfléchit pas, ou pas longtemps, avant d’agir. Son sang-chaud et son tempérament colérique le rendent particulièrement efficace pour se battre, mais ils peuvent parfois lui faire mettre les pieds dans les plats. Après tout, il a eu plusieurs démêlés avec la loi, et jusqu’à maintenant, il s’en ai toujours sortit. Vilmos n’est pas un homme de compromis ou de négociations. Il fait, c’est tout. Surtout s’il sent une opportunité de faire des affaires, car Vilmos est également quelqu’un qui aime l’argent. Parce qu’il vient d’abord d’une famille très peu aisée, il est fier de sa réussite professionnelle et de son compte en banque. La chose dont il est le plus fier cependant, c’est sa famille. Même s’il est absolument fidèle aux Domae, sa propre famille passera toujours en premier. Pour eux, il serait prêt à tout. Son amour pour sa femme et ses enfants, est ce qu’il compte le plus dans sa vie.
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
Mon père produisait la meilleure marijuana de tout Quederla. Grâce à son engrais spécial, dont l’ingrédient secret était le purin de mouton. Nous vivions un peu à l’extérieur de la ville, dans une ferme de blé. C’est entre les champs qu’il réussissait à camoufler la plante, presque verte fluo. En quelque sorte, on peut dire que j’ai suivi ses pas; l’illégalité ne me fait pas peur, surtout quand il s'agit de faire du fric. Pour la bonne cause, bien sûr, car mon père avait tout de même quatre bouches à nourrir. Celle de ma mère, de ma soeur cadette et de moi-même. Le commerce du blé, ce n’est pas quelque chose de très payant. Seulement à la fin des récoltes. Alors, mon père a pris sur lui de faire vivre correctement notre famille, 12 mois par année, avec son plant de marijuana. Le meilleur de la ville, il semblait.
Jamais je n’en ai voulu à mon père pour ce qu’il a fait. Je regrette seulement qu’il se soit fait prendre. Tout cela à cause de ma mère, et de ses valeurs chrétiennes.
Quand elle apprit ce que faisait mon père, elle fut terrifiée à l’idée qu’il soit jeté en prison, et qu’elle le suive en tant que collaboratrice, laissant ses enfants seuls et orphelins. Pourtant, je sais que ma mère aimait mon père sincèrement. Elle ne voulait pas le dénoncer, ni se voiler la face.
Il semblait que ma mère n’était pas assez forte pour vivre avec un tel poid sur la conscience. Finalement, la solution la plus sûre pour s’en libérer était d’en parler à quelqu’un. Au prêtre, pendant la confesse du dimanche. Elle révéla tout. Le lendemain, des policiers arrêtaient mon père et brûlaient ses réserves de drogue intégralement. Et ma mère savait qu’elle venait de faire une grave erreur.
Incapable de s’occuper seule de la ferme, elle l’a vendu, et acheta un appartement minuscule. J’avais 12 ans, et je détestais ma mère pour ce qu’elle avait fait. Nous vivions déjà pauvrement, mais une fois arrivés au coeur de la ville, le seul argent que nous avions était celui du gouvernement; un chèque que nous recevions chaque mois. J’en étais parfaitement conscient, surtout pendant la période horrible qu’est la puberté, car mes camarades de classes aussi, en étaient parfaitement conscient, se faisait un point d’honneur de me le rappeler.
Heureusement, je savais me défendre. Enfin, je n’avais pas le choix de le faire. Je devenu rapidement doué pour me bagarrer, et frapper les petits merdeux qui s’en prenaient à moi, ou pire, à ma soeur. Bien vite, j’eus une réputation de brute, plus que de gars populaire. Quand je ne me battais pas, je faisais mes devoirs dans la salle du club de maths. J’ai toujours aimé les mathématiques et leur logique. Je crois que résoudre des problèmes d'algèbre, de géométrie ou de calcul m’empêchait de devenir cinglé, car c’était la seule chose dans ma vie qui avait du sens. En quelque sorte, ça m’apaisais de résoudre des problèmes, car j’oubliais un peu les miens.
Dès mes 14 ans, je crois que j’étais déjà devenu un cocktail de tout ce qu’il fallait pour devenir un criminel. Je savais me battre, j’avais un esprit calculateur et j’avais soif de fric. C’est seulement à 17 ans que j’ai quitté ma mère, ainsi que le lycée, pour travailler comme videur dans un nightclub. J’étais très efficace, et grand pour mon âge. Je faisais toujours ce qu’on me disait, sans poser de questions. D’ailleurs, je crois que c’est ce qui a fait en sorte que le propriétaire du club commence à bien m’aimer. Il a forcément dû voir que je n’étais pas aussi bête que les autres videurs.
Je travaillais encore deux ans pour lui, lorsqu’il me prit finalement sous son aile, en me révélant sa vraie nature. Un Domae, et pas n’importe lequel. Le trésorier. Je me souviens encore du moment où il a dit voir en moi son successeur: j’ai accepté direct.
Ce job était pour moi, je le savais. J’en rêvais la nuit, j’en mourrais d’envie. Quant aux Domae, je les avais toujours préférés aux Élémentis. Seulement parce que je les trouvais plus brutaux, ce qui allait avec ma personnalité.
Jusqu’à mes 22 ans, il me forma, et surtout me transforma. Pas totalement bien sûr, mais en grande partie. À l’époque, j’étais taciturne, peu bavard et très mal fringué. Il m’a convaincu de changer ma façon d’être. De mieux me présenter, d’entretenir une apparence de gagnant, de charmer les gens pour obtenir des faveurs, de me coiffer et me raser tous les jours et de connaître le plus de gens possible, car on ne sait jamais qui nous sera utile un jour. Peu de temps avant sa mort, je reçu mon pouvoir, c’est-à-dire, mon cher Gustave. Je n’aurais pas pu souhaitait un meilleur animal que lui.Une fois que je pris la place de trésorier, je réalisais que peu de gens me connaissait chez les Domae, mais je comptais bien faire ma place et tous les convaincre que j’étais le meilleur trésorier que la ville ait jamais connue. Surtout, me faire remarquer d’une certaine personne en particulier, qui m’avait tombé dans l’oeil. Mais passons.
Entre 22 et 25 ans, je mettais mon projet sur pied : un casino. Mon plan était de le construire le plus haut possible pour que tout le monde puisse le voir de loin, et d’en faire une référence de luxe chez tous les gens de la haute société. Ainsi, je pourrais blanchir de l’argent pour le compte des Domae et le gouvernement n’y verrais que du feu. Entre temps, pendant sa construction, je me faisais une réputation. Celle d’un beau parleur au sang chaud qui vous tranche la tête d’un seul coup d’épée sans le moindre remords. La vie était belle. J’étais riche pour la première fois de ma vie et j’en perdais la tête. La seule qui a toujours été là pour me ramener les pieds sur terre, c’était Kira.
Dès le début, je savais que j’avais un faible pour elle. Quoique j’étais trop fier pour me l’avouer. Sans compter que j’étais un peu jaloux qu’elle ait eu le poste d’As alors qu’elle était aussi jeune. Bref, je ne l’aimais pas beaucoup et elle me le rendait bien, jusqu’à ce que l’on fasse la paix. Puis que l’on se chamaille encore, puis que l’on devienne des amis sincères, puis que l’on se prenne la tête encore, puis que l’on se pardonne, puis qu’on fasse chacun nos vies de notre côté, puis que je devienne le parrain de son fils, jusqu’à se que Gaea, l’amant de Kira et le père de son fils, Ewan, meurt de façon horrible. Kira n’était pas en état de prendre soin d’elle-même ou de mon neveu, ou de Haizea, la fille que Gaea avait eu avec une autre femme avant de connaître Kira. Je les aidais donc du mieux que je pu. Étrangement, ça nous a beaucoup rapprocher. Au point où Kira me manquait toujours plus quand nous nous disputions. Soudainement, l’argent n’était plus le chose la plus importante dans ma vie.
Nous sommes maintenant mariés depuis 6 ans, le même âge que notre adorable petite fille, Thalia.

Et en vrai ?

{Quelque chose à dire ?}
PRÉNOM/SURNOM :Carhotte
GE :  23
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI : C’est une trop longue histoire
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Enfin le thème a changer de couleur
LE CODE DU RÈGLEMENT : Ok by Kira


Dernière édition par Vilmos Desgoffe und Taxis le Dim 21 Jan - 12:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3055
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]   Sam 20 Jan - 21:09

Re-bienvenue *^*

Oublie pas de nous prévenir quand tu auras trouvé les mots du règlement o/




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 147
Date d'inscription : 16/08/2017


MessageSujet: Re: Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]   Sam 20 Jan - 23:26

Rebienvenueeeeeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bigby RawlinsMessages : 1093
Date d'inscription : 09/12/2014


MessageSujet: Re: Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]   Sam 20 Jan - 23:28

Heeeeeeeey rebienvenue parmi nous ! On manquait cruellement de collègues virils Razz



« Je vous grogne dessus en sienna »

* I can't go to hell.
* I'm all out of vacation days.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]   Dim 21 Jan - 4:34

Ça fait plaisir de vous revoir timide

Terminé!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3055
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]   Dim 21 Jan - 16:18

Ayant tout lu et ne voyant aucun problème, je peux donc te valider.

Comme y'a quelques petites modifs' depuis ton départ, je préfère te refiler tous les liens pour être sûre :
• Les Fiche de lien,
• Les Demande de rp,
• Les Demandes en tout genre (même si tu as la maison et le métier de fait),
• Le Bingo.




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domae
avatar

Aïlyne MaureDomaeMessages : 46
Date d'inscription : 02/10/2017


MessageSujet: Re: Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]   Dim 21 Jan - 19:29

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vilmos Desgoffe und Taxis [fini, version remasterisé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-