Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Réunion de famille [ft. Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Réunion de famille [ft. Kira]   Mer 7 Fév - 17:29


Réunion de famille

Vilmos n’avait pas eu le choix. Demander à sa mère était la seule option qu’il lui restait quand il su qu’il ne serait pas là à temps pour aller les chercher à l’école. Trop de boulot à terminer. Pourtant, il avait assuré à Kira qu’il s’en chargerait. Mais vu l’étendu des charges qu’il avait à compléter, Vilmos regrettait à présent sa promesse.

Heureusement, sa mère adorait les enfants. Elle était toujours contente de les voirs et, surtout, de les gâter. Elle jouait pleinement son rôle de grand-mère après tout. D’autant plus qu’elle ne les voyait pas souvent, sa relation avec sa belle-fille étant pour le moins tendue.

En fait, Judith Taxis n’avait jamais aimé Kira et elle ne s’en cachait pas. Tout était un prétexte à lui faire des reproches : Comment ne pouvait-elle pas savoir cuisiner? Comment pouvait-elle négliger sa vie de famille en travaillant aussi tard? Comment pouvait-elle continuer de mettre la vie de ses enfants en danger avec ses activités criminelles? Beau comme il était, Vilmos aurait sans doute pu trouver mieux, comme parti, même s’il avait ses défauts.

Vilmos était conscient des valeurs traditionnalistes auxquelles tenait sa mère. Comme il avait hérité de sa tête de mule, il savait déjà qu’essayer de la convaincre que Kira était la femme de sa vie était une entreprise vaine. Le mieux qu’il pouvait faire était d’aller lui rendre visite chez elle, sans sa femme, quelques fois avec les enfants. Mais ce jour-là, il était vraiment coincé.

Oh! Il appréhendait déjà l’horrible soirée qu’ils auraient tous. Inviter sa mère à diner était la moindre des choses, pour la remercier de s’être occuper des enfants. Il savait que s’il ne la remerciait pas d’une quelconque façon, elle le prendrait mal. Il fallait seulement que Kira se retienne de pété un plomb, et que sa mère range sa langue de vipère. Rien que le temps d’un diner, c’est possible non?

Arrivant à la maison après le boulot, Vilmos trouva sa mère dans le salon avec les enfants, occupée à jouer avec eux. Comme ça, elle avait presque l’air normale : d’une mamie-gâteau aux cheveux gris, anciennement aussi noirs que ceux de son fils. Pour sa petite soixantaine d’années, Judith était encore en forme physiquement, et avait absolument toute sa tête. Ses yeux bleus se posèrent sur son fils. Elle lui sourit, et l’embrassa sur la joue.

-Bonjour mon bébé.

-Bonjour maman, dit-il en l’embrassant à son tour. Merci, tu m’as rendu un fier service.

-Ce n’est rien, tu sais comme je les aime tous les deux!

Vilmos déposa un baiser sur sa joue et salua ses enfants avec un calin.

-Ils ont été sages?

-Deux petits anges!

-Mh. Peut-être que tu devrais prendre exemple sur eux, maman, dit-il avec un sourire entendu. Je t’inviterais plus souvent. Tu crois pouvoir te passer de tes commentaires désagréables ce soir?

Judith haussa les épaules.

-Je ne vois pas de quoi tu veux parler.

Vilmos lui adressa un regard suspicieux, et avant qu’il ne puisse lui rafraichir, il entendit la porte d’entrée s’ouvrir. Il s’y précipita, pour arrêter Kira avant qu’elle ne voit sa mère dans son salon. Il ne l’avait pas encore mise au courant de la situation et devait le faire maintenant, question qu’elle puisse se préparer mentalement. En tout cas, lui n’était pas prêt mentalement à sa réaction.

-Attends un peu Kira, je dois t’expliquer un truc. Te fâches pas ok?

C’était sans doute une mauvaise façon de commencer mais tant pis.

-J’ai dû demander à ma mère de prendre les enfants à l’école et de les amener ici. Je ne pensais pas que j’aurais autant de boulot aujourd’hui et je n’ai pas pu aller les chercher. Enfin, bref, elle est dans le salon en ce moment. Je l’ai invité à diner. Ce n’est que pour ce soir, promis. Je te demande juste de garder la tête froide, s’il te plait. J’ai demandé à ma mère de se retenir mais, tu la connais...

S a n i e


Dernière édition par Vilmos Desgoffe und Taxis le Jeu 15 Fév - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Mer 7 Fév - 18:37



Réunion de famille



L
a journée avait été pas mal éprouvante au boulot et elle était restée une heure de plus pour aider la collègue de l'après-midi. Avec ce grand froid, c'était la période des grippes, des maladies des enfants alors certaines collègues ne venaient pas du tout ou avaient du retard ; bref, les imprévus arrivaient assez souvent. Heureusement, ce n'était qu'une petite heure de plus mais elle s'était mise d'accord avec Vilmos sur qui irait chercher les enfants à l'école et la Rose n'avait donc pas à se presser.

Comme d'habitude après le boulot, elle enchaîna sur l'après-midi footing. Qu'importe la météo et le temps, Kira avait besoin de se dépenser un peu et de courir plusieurs kilomètres ; déjà parce que a lui permettait de décompresser mais aussi parce que ça la maintenait en forme. Puisque la nuit tombait assez rapidement, la demoiselle aux cheveux roses rentrait désormais aux alentours de 18h lorsqu'elle ne devait pas aller chercher les enfants ; elle pressa le pas en direction de la maison mais à peine eut-elle mit le pied à l'intérieur qu'elle sentait qu'elle allait passer une mauvaise soirée. Aussitôt, Vilmos l'accueillit à l'entrée mais la Rose croisait déjà les bras.

- Attends un peu Kira, je dois t’expliquer un truc. Te fâches pas ok ?

- Ça va, ne te fatigue pas. Je l'ai senti à la seconde où j'ai poussé cette porte.


Le regardant avec une tête dépitée et les bras toujours croisés, Kira n'en croyait pas ses oreilles... ou plutôt son nez. Elle avait comme familier le loup alors son odorat était forcément décuplé et la Rose ne se trompait jamais sur les odeurs des personnes proches d'elles ; qu'elle apprécie ou non, la demoiselle savait reconnaître les membres de sa famille. Car oui, même si les deux ne s'appréciaient pas, elles étaient quand même de la famille.

- J’ai dû demander à ma mère de prendre les enfants à l’école et de les amener ici. Je ne pensais pas que j’aurais autant de boulot aujourd’hui et je n’ai pas pu aller les chercher. Enfin, bref, elle est dans le salon en ce moment. Je l’ai invité à diner. Ce n’est que pour ce soir, promis. Je te demande juste de garder la tête froide, s’il te plait. J’ai demandé à ma mère de se retenir mais, tu la connais...

- Mon amour. Me demander de garder la tête froide avec ta mère, ce serait comme te demander d'apprécier Gaea, c'est impossible.


Oui impossible était le mot juste. Pourquoi se mentir une seconde de plus ? Elle ne cessait de faire des réflexions à Kira et la Rose se faisait violence pour ne pas l'envoyer dans ses vingt-deux mètres ; pourquoi ne l'avait-elle toujours pas faite ? Sûrement était-elle trop amoureuse de Vilmos pour faire comme toutes ces bonnes femmes "je ne veux plus que ta mère remette les pieds ici", pourtant des fois elle se demande si ce ne serait pas la meilleure solution. Tant pis pour les enfants qui ne verront super-mamie mais au moins la Rose aura la paix.

- Et la prochaine fois, demande-moi d'aller les chercher !

Oui, tout sauf belle-maman. Ce n'était même pas possible de monter prendre une douche en secret puisque sa belle-mère avait sûrement entendu son entrée ; ce n'était pas la peine de rajouter une réflexion de plus. Bien qu'elle trouverait bien quelque chose à dire... De toute façon, quoi que ferait Kira, ça ne sera jamais bien pour son fils. La Rose prit une grande inspiration pour se douter du courage mais ne se priva pas pour jeter un regard noir à Vilmos ; puis elle entra dans le salon toute souriante. Elle embrassa ses enfants puis alla voir Judith.

- Bonsoir ! Comment allez-vous ?

Kira essayait de garder ce regard crispé sur son visage tout en essayant de paraître naturel ; c'était naturel ? Espérons que oui. Elle annonça aussitôt qu'elle devait aller prendre une douche et qu'elle n'en avait pas pour longtemps ; montant les marches quatre à quatre, elle frappa deux petits coups dans la chambre d'Haizea pour la prévenir qu'il y avait la mère de Vilmos en bas. Haizea annonça qu'elle devait terminer des devoirs et qu'elle descendrait une fois terminé ; Kira alla donc prendre une douche rapide et redescendit après s'être habillé simplement et séché les cheveux.

- Vilmos m'a dit que vous aviez été chercher les enfants, c'est vraiment gentil de votre part. Ça va, ils ont été sages ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Dim 11 Fév - 21:00

- Mon amour. Me demander de garder la tête froide avec ta mère, ce serait comme te demander d'apprécier Gaea, c'est impossible.

-Je ne te demande pas d’apprécier ma mère, mais juste de la supporter pour ce soir. Je ne t’en demande pas plus.

Il savait combien sa mère pouvait être chiante. C’était sa mère, il l’aimait, mais elle n’était pas une femme facile à vivre parfois, surtout quand elle choisissait de détester quelqu’un. Là dessus, Vilmos était comme sa mère.

- Et la prochaine fois, demande-moi d'aller les chercher !


Vilmos leva les yeux au ciel.

-Promis.

Celle-ci lui jeta un regard mauvais, auquel Vilmos répondit en l’embrassant sur le front. Malgré son tempérament de feu, Kira pouvait être d’une patience inouïe. Elle entra dans le salon, suivi de près par Vilmos, qui jeta un regard insistant à sa mère au dessus de l’épaule de sa femme afin de s’assurer qu’elle répondrait à la salutation.

- Bonsoir ! Comment allez-vous ?


-Bien, merci.


Vilmos entendit très bien le ton condescendant que sa mère venait de prendre, et Kira ne le manquerait certainement pas. Toutefois, le Valet songea que s’aurait pu être pire, comme réaction. Elle ne l’avait pas ignoré au moins…

La Rose monta à l’étage et Vilmos resta dans le salon avec sa mère et les enfants, jusqu’à ce que le cuisiner signale que le dîner était enfin servi. Ils gagnèrent la salle à manger au moment où Kira descendit les rejoindre.

- Vilmos m'a dit que vous aviez été chercher les enfants, c'est vraiment gentil de votre part. Ça va, ils ont été sages ?


-Oui, parfaitement! Ils sont très bien élevés, pour des enfants qui passent si peu de temps avec leurs parents…


Il se retint de pousser un juron. Sentant déjà un mal de tête faire son apparition, Vilmos se pinça l’arête du nez. Il jeta un oeil suppliant à Kira pour l’encourager à ne pas répondre. Cette fois, il allait s’en charger.

-M’man. Je t’assure que nos enfants ne sont pas en manque d’attention ou de discipline. On a des boulots exigeants mais on passe beaucoup de temps avec eux.

Judith haussa les épaules, absolument sourde à ce que Vilmos venait de dire.

-Certes, mon fils, certes. Cependant, ce serait beaucoup mieux si Kira serait mère au foyer, dit-elle, sans regarder la Rose. Selon moi il n’y a pas de métier plus gratifiant pour une femme que d’éduquer ses enfants, de les voir grandir et devenir des adultes épanouis. C’est ce que j’ai fais avec toi Vilmos. La famille est la chose la plus importante dans la vie, non?

-Oui m’man, mais…


-De plus, ça vous laisserai plus de temps pour avoir d’autres enfants! Ewan, Thalia, ça ne vous plairait pas d’avoir un petit frère ou une petite soeur, hm?

-Ouiiiii!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Dim 11 Fév - 21:42



Réunion de famille



S
upporter sa mère... Ben voyons, rien que ça ? C'était beaucoup trop lui demander, surtout lorsque ce n'était pas prévue. Au moins, quand la mère de Vilmos prévoyait plusieurs semaines à l'avance de débarquer, Kira avait le temps de se préparer psychologiquement à cette venue voire de prendre des tonnes et des tonnes d'anti-stress pour rester zen... Là ce soir, ça n'allait même pas être possible, à moins de vider complètement la boîte. C'était peut-être une solution après tout ? Et pourquoi ne pas prétexter une migraine et direct monter au lit ? Non, elle avait déjà sortie cette excuse la dernière fois et Judith finirait par penser que la Rose voulait l'éviter... Ce qui n'était pas complètement faux non plus.

- Vilmos m'a dit que vous aviez été chercher les enfants, c'est vraiment gentil de votre part. Ça va, ils ont été sages ?

- Oui, parfaitement ! Ils sont très bien élevés, pour des enfants qui passent si peu de temps avec leurs parents…


Et voilà, c'était repartie. Kira venait à peine de s'asseoir à table qu'elle se mangeait déjà une réflexion sur le fait qu'ils étaient peu présent pour les enfants ; pourtant le fait de travailler le matin permettait de les déposer à l'école et le fait d'avoir tout l'après-midi de libre lui donnait l'occasion d'aller chercher les enfants à l'école. C'est juste que des fois, ces p'tits monstres faisaient des caprices pour que ce soit papa qui viennent les chercher et elle pouvait faire quoi contre ça ? Croisant le regard de Vilmos, la Reine comprit que ce n'était même pas la peine de s'emmêler alors elle préféra prendre une grande gorgée de vin... Elle en aurait besoin, à défaut des anti-stress.

- M’man. Je t’assure que nos enfants ne sont pas en manque d’attention ou de discipline. On a des boulots exigeants mais on passe beaucoup de temps avec eux.


Kira hocha la tête pour soutenir son mari dans ce qu'il disait mais il sentait que ça n'allait pas être suffisant pour sa mère ; comme d'habitude dès que la conversation partait sur ce terrain là.

- Certes, mon fils, certes. Cependant, ce serait beaucoup mieux si Kira serait mère au foyer Selon moi il n’y a pas de métier plus gratifiant pour une femme que d’éduquer ses enfants, de les voir grandir et devenir des adultes épanouis. C’est ce que j’ai fais avec toi Vilmos. La famille est la chose la plus importante dans la vie, non ?


Toujours dans son verre, la Rose haussa un sourcil en se demandant si elle avait disparu derrière celui-ci pour que l'on parle d'elle de cette manière... Elle avait réussi à avoir le pouvoir d'invisibilité dans la journée ou c'était vraiment une manière comme une autre pour l'énerver ? Ne pas s'énerver... La soirée venait à peine de commencer donc pourquoi s'énerver déjà ?

- De plus, ça vous laisserai plus de temps pour avoir d’autres enfants ! Ewan, Thalia, ça ne vous plairait pas d’avoir un petit frère ou une petite soeur, hm ?

Cette fois c'était trop. S'étouffant avec la gorgée qu'elle était en train de boire, elle n'en revenait pas de cette réflexion ! Oser utiliser ses enfants pour tenter de la convaincre de tomber enceinte, c'était vraiment... Très petit de sa part. La demoiselle aux cheveux roses toussa plusieurs fois avant de pouvoir réellement aligner quelques mots ; comment dire ça sans être méchante ?

- Nous sommes très heureux avec trois enfants. Et si je me souviens bien, vous n'en avez eu que deux.


"Alors ne venez pas me demander d'en pondre un troisième" était la phrase qu'elle voulait continuer mais Kira se retint fortement pour éviter de mettre la mauvaise ambiance à table. Déjà qu'elle s'était retenue aussi sur la réflexion de mère au foyer, bon dieu, mais le 19e siècle était fini et une femme pouvait travailler sans l'accord de son mari ! Haizea lui lança un regard dans lequel la demoiselle pouvait lire son inquiétude, si les deux derniers n'avaient pas compris la tension entre leur mère et leur grand-mère, cela n'avait pas échappé à Haizea qui était sans cesse inquiète pour Kira lorsque Judith était là. C'était gentil, au moins une qui se souciait de son moral.

- Et puisque je travaille seulement le matin, je peux emmener les enfants à l'école et aller les chercher tous les soirs... C'est juste, ce soir exceptionnellement, ils voulaient que ce soit Vilmos.

- Et même que maman nous attend avec des gâteaux fait par tata Lae !


Oui bon, pas tous les soirs non plus... Kira ne voulait pas non plus que ses enfants aient le diabète ou soient obèse à même pas 10 ans car ils avaient décidé de se gaver de gâteaux de la pâtisse de tata Laelyss, même si ils étaient délicieusement bons, il fallait quand même le reconnaître. Est-ce que ce serait suffisant pour convaincre belle-maman que les enfants n'étaient pas en manque d'amour de la part de leur parent ou est-ce que Kira avait encore fait une faute dans l'éducation ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Jeu 15 Fév - 20:58


Réunion de famille


- Nous sommes très heureux avec trois enfants. Et si je me souviens bien, vous n'en avez eu que deux.

Vilmos n’osa pas regarder sa mère, pendant qu’elle jeta un regard outré en direction de Kira.

-Mon mari était en prison! Je ne vois pas comment j’aurais pu avoir d’autres enfants sans lui.

Dieu seul savait combien elle en aurait voulu. Judith avait beaucoup de défaut mais Vilmos ne pouvait pas nier qu’elle adorait les enfants. En effet, si seulement son mari n’était pas en prison. Elle semblait oublier qu’elle était, au moins, partiellement responsable de son emprisonnement.

- Et puisque je travaille seulement le matin, je peux emmener les enfants à l'école et aller les chercher tous les soirs... C'est juste, ce soir exceptionnellement, ils voulaient que ce soit Vilmos.

- Et même que maman nous attend avec des gâteaux fait par tata Lae !

Judith leva les yeux au ciel.

-Je rêve! Ces enfants sont nourris par tous, sauf leurs propres parents! C’est une honte…

-Oui, une véritable honte m’man, dit-il, sarcastique. Tu n’avais qu’à m’apprendre à cuisiner, et ça ne serait pas un « problème » aujourd’hui. Pourquoi tu ne l’as jamais fait?

Vilmos porta un morceau à sa bouche et regarda sa mère de biais, intrigué par ce qu’elle répondrait. Elle ne pouvait quand même pas le blâmer pour son manque d’éducation culinaire, puisque personne ne lui avait jamais appris comment cuisiner et que logiquement, sa mère était responsable de son manque de talent derrière les fourneaux. Un instant, Judith sembla désemparée par la question, regardant son fils avec de grands yeux. Puis elle répondit, dans un ton qui relevait de l’évidence même.

-Eh bien parce que c’est la femme qui s’occupe de la cuisine dans le couple, mon chéri. J’ai bien appris à ta soeur tu sais. Ce n’est pas de ma faute si tu as choisi celle-là, dit-elle en désignant Kira d’un geste du menton, ou si sa mère ne lui a jamais appris comment cuisiner.

Commençant à être à bout de nerfs, Vilmos pointa sa fourchette vers sa mère.

-M’man. Que Kira ne sache pas cuisiner n’a aucune importance. Un homme peut savoir cuisiner et une femme peut ne pas savoir, dit-il, principalement à l’attention de ses enfants. Kira sait fait beaucoup d’autres choses que la cuisine.

-Très bien, comme quoi?

Judith posa les mains à plat sur la table, prête à entendre ce que sa brue avait à dire.

S a n i e
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Jeu 15 Fév - 23:06



Réunion de famille



O
ups, avait-elle gaffé sur sa réflexion ? Pas vraiment. Kira était au courant de cette histoire, que Judith parlé des activités illégales de son mari à un prête, ce qui avait mené à son arrestation... Maintenant qu'elle était mère, elle pouvait plus ou moins comprendre cette réaction mais Kira se faisait aussi la réflexion qu'elle était trop amoureuse de Vilmos pour lui faire un coup pareil. La Rose n'était pas d'accord avec toutes ses activités qu'elle trouvait bien évidemment dangereuses mais elle était plus inquiète pour lui que pour sa famille ! Le premier qui s'approchait de ses enfants finissaient très rapidement six pieds sous terre.

La Rose était presque fière de l'intervention de sa fille concernant la pâtisserie car oui, la demoiselle pensait à ses enfants après l'école. Bon, pas tous les jours car cela devait rester un plaisir exceptionnel et puis, elle ne voulait pas qu'ils soient obèses à même pas 10 ans. Cependant, la réflexion de belle-mère la fit lever les yeux au ciel comme une ado rebelle... Mais si les gâteaux venaient d'une pâtisserie, il fallait bien se douter que c'était un pâtissier qui avait fait ça ! Les enfants n'allaient quand même pas mourir car ils mangeaient les gâteaux de Laelyss ! C'était des produits frais, pas des choses avec pleins de colorants qui donnaient le cancer ; les seuls moments où les gâteaux de Laelyss étaient mortels, c'était pour les missions d'assassinats.

- Oui, une véritable honte m’man. Tu n’avais qu’à m’apprendre à cuisiner, et ça ne serait pas un « problème » aujourd’hui. Pourquoi tu ne l’as jamais fait ?

Et toc ! Pourquoi ce serait la seule à se prendre des reproches concernant sa cuisine médiocre alors que son mari ne faisait pas mieux ? Sans vouloir offenser qui que ce soit, il fallait quand même reconnaître qu'ils étaient des catastrophes l'un et l'autre en cuisine ; et que c'était principalement pour cette raison qu'ils avaient engagé un cuisinier.

- Eh bien parce que c’est la femme qui s’occupe de la cuisine dans le couple, mon chéri. J’ai bien appris à ta soeur tu sais. Ce n’est pas de ma faute si tu as choisi celle-là, ou si sa mère ne lui a jamais appris comment cuisiner.

- Pardon ?

A deux doigts de renvoyer les enfants dans leur chambre pour éviter d'assister au massacre, la demoiselle aux roses était réellement en train de se demander si le meurtre sur sa belle-mère était légal. Non mais elle parlait d'éducation et parlait de cette manière à sa belle-fille ? Ce n'était pas juste de la provocation à ce niveau-là, c'était carrément une déclaration de guerre que la Rose refusait tout simplement de perdre contre un être aussi désagréable que la mère de Vilmos.

- M’man. Que Kira ne sache pas cuisiner n’a aucune importance. Un homme peut savoir cuisiner et une femme peut ne pas savoir. Kira sait fait beaucoup d’autres choses que la cuisine.

- Très bien, comme quoi ?


Non mais c'était quoi ça ? Un concours de celui qui a la plus grosse ou quoi ?

- Déjà je suis très douée avec la comptabilité et la gestion d'une entreprise donc quand mon associée part en vacances, c'est très pratique pour faire tourner les boutiques. J'ai parfaitement le sens du relationnel avec les personnes qui ne me tapent pas sur le système car la vente, ce n'est pas seulement des chiffres et je connais aussi le respect pour ne pas dire "celle-là" quand je parle d'une personne.

Elle voyait bien que ses enfants commençaient à se faire tout petit à table, chacun les yeux perdus dans l'assiette. Kira vit même que sa fille venait d'ouvrir la bouche pour dire quelque chose mais le pincement au bras de son frère l'avait empêché de dire sa façon de pensée. Le blanc à table, Kira proposa aux enfants de monter avec leurs assiettes pour terminer le repas dans leur chambre ; ce n'était pas une chose qu'elle appréciait en temps normal mais il y avait sûrement des comptes à régler avec belle-maman et c'était loin des oreilles de ses enfants. La Rose attendit donc que la porte soit claquée espérant que Haizea serait suffisamment grande et mature pour empêcher les deux petits d'écouter aux portes.

- Si vous avez des reproches à m'adresser, je vous remercierais de ne pas le faire devant mes enfants. Vous ne m'aimez pas ? Très bien, c'est votre problème mais ne venez pas ici pour me faire vos remarques assassines à chaque fois que vous ouvrez la bouche. Vous n'avez pas à me dire ce que je dois faire ou non avec mes enfants, nous ne sommes plus au 15e siècle et sachez que maintenant une femme peut très bien tenir une épée en main et être une mère présente pour ses enfants. Dans un couple, on est deux et ce n'est pas la mère à la cuisine et le père au travail ; nous avons trois bouches à nourrir et il est hors de question que je me la coule douce pendant que Vilmos se tue à la tâche au casino.


Oh la soirée allait certainement mal se terminer et on pouvait entendre dans la voix de Kira qu'elle était au bord de la crise de nerfs, pas sûr par contre de déterminer si elle était à deux doigts d'exploser de colère ou d'exploser en larmes.

- Et je vous interdis d'utiliser mes enfants pour vos quelconques projets de petit frère ou petite sœur, cette décision ne regarde que Vilmos et moi. Tout comme la manière d'éduquer nos enfants, si vous l'aimez pas, je ne vous force pas à venir manger ici les week-end.

C'était trop pour Kira. Cette fois c'était sûr, c'était fini pour se faire apprécier de sa belle-mère ! Mais bordel, cela faisait des années, depuis la naissance de Thalia qu'elle tentait de faire des efforts pour lui plaire mais rien... Jamais rien d'encourageant ou de gentil à son égard. Alors si Judith voulait détester la Rose, cette dernière lui donnait l'occasion parfaite de le faire ! Se reculant d'un coup sec, Kira se leva de table et alla dans la cuisine pour s'éloigner de sa belle-mère et laissa rouler quelques larmes sur ses joues. Elle les essuya rapidement, se trouvant pathétique de pleurer pour une telle personne ! Mais bon dieu, que c'était énervant de faire des efforts pour quelqu'un d'aussi cassant et méchant.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Lun 19 Fév - 16:17


Réunion de famille

Comme d’habitude, Kira se débrouilla parfaitement contre sa belle-mère. Même si Vilmos souhaitait de tout son coeur que sa femme et sa mère s’entendent un jour, il préférait voir Kira être elle-même que la voir faire semblant d’aimer sa mère.

- Déjà je suis très douée avec la comptabilité et la gestion d'une entreprise donc quand mon associée part en vacances, c'est très pratique pour faire tourner les boutiques. J'ai parfaitement le sens du relationnel avec les personnes qui ne me tapent pas sur le système car la vente, ce n'est pas seulement des chiffres et je connais aussi le respect pour ne pas dire "celle-là" quand je parle d'une personne.

Judith, loin d’être impressionnée, était plutôt enragée de voir son fils arboré un sourire triomphant. Un silence pesant alourdi l’atmosphère autour de la salle à manger, alors que Vilmos et sa mère se regardait en chiens de faïence. Kira eu la bonne idée de libérer les enfants de cette ambiance étouffante avant de reprendre.

- Si vous avez des reproches à m'adresser, je vous remercierais de ne pas le faire devant mes enfants. Vous ne m'aimez pas ? Très bien, c'est votre problème mais ne venez pas ici pour me faire vos remarques assassines à chaque fois que vous ouvrez la bouche. Vous n'avez pas à me dire ce que je dois faire ou non avec mes enfants, nous ne sommes plus au 15e siècle et sachez que maintenant une femme peut très bien tenir une épée en main et être une mère présente pour ses enfants. Dans un couple, on est deux et ce n'est pas la mère à la cuisine et le père au travail ; nous avons trois bouches à nourrir et il est hors de question que je me la coule douce pendant que Vilmos se tue à la tâche au casino.

Cette fois, Judith ne répliqua aucunement à ce que disait Kira, trop en colère pour dire quoi que ce soit. Quant à Vilmos, il fut visiblement mal à l’aise de voir sa mère et sa femme dans un tel état. Si tout ça ne se terminait pas bientôt, elles se sauteraient à la gorge.

- Et je vous interdis d'utiliser mes enfants pour vos quelconques projets de petit frère ou petite sœur, cette décision ne regarde que Vilmos et moi. Tout comme la manière d'éduquer nos enfants, si vous l'aimez pas, je ne vous force pas à venir manger ici les week-end.

Là dessus, Kira se leva brusquement de la table, laissant Vilmos seul avec Judith, toujours bouillonnante de colère.

-Tu as entendu ce qu’elle m’as dit?!

-Oui, et c’était bien fait pour toi, dit-il en poussant un soupir.

Excédée, Judith se leva à son tour et rejoignit la sortie, ce que son fils ne lui empêcha pas de faire. Il la suivit tout de même, l’aidant à remettre son manteau. Avant de se dire au revoir, Vilmos adressa un dernier mot à sa mère. L’épaule appuyé contre le mur, les bras croisés sur sa poitrine, le Valet regarda sa mère d’un air déterminé.

-M’man, il faut que tu arrêtes de t’en prendre à Kira. Ça ne peut pas toujours finir en larmes chaque fois que tu viens ici.

-Vilmos, cette femme te conduiras à ta perte...

Abasourdi par une affirmation aussi saugrenue, Vilmos ne pu empêcher un sourire hilare d’apparaître sur ses lèvres.

-Je suis sérieuse! Ce que tu fais pour elle, avec ton casino et votre histoire de Domae, ça risque de te tuer un jour ou l’autre.

-Kira n’a rien à voir avec ça. Je faisais partie des Domae avant de la connaître, tu le sais.

-Si tu avais épousé quelqu’un d’autre, quelqu’un de plus sage, tu n’en serais peut-être plus là! Je ne veux pas que mon fils, que mes petits-enfants soient en danger, je ne veux pas qu’ils vous arrivent malheur et que vous mourrez avant moi, je ne vais pas le supporter, dit-elle avant d’éclater en sanglot.

Honteux de voir sa mère pleurer devant lui, Vilmos la prit dans ses bras jusqu’à ce qu’elle se calme. Même s’il ne pouvait pas être d’accord avec elle, il savait pourquoi elle pensait ainsi. Judith ne voulait pas revivre ce qui s’était passé avec son mari, avec son fils.

-Ils ne nous arrivera rien, maman. Kira et moi savons ce que nous faisons.

Judith ne parut pas convaincue par ce qu’affirmait son fils, mais elle n’en dit rien. Elle était fatiguée. Ils s’embrassèrent sur les joues, et Gustave reconduit Judith jusqu’à chez elle. En refermant la porte, Vilmos poussa un nouveau soupir. Quelle soirée atroce! Il se retourna, et se rendit à la salle à dîner, puis la traversa pour se rendre aux cuisines. Kira était toujours là, elle semblait avoir pleuré. Vilmos s’approcha d’elle, les mains dans les poches.

-Elle est partie.

Il se dirigea ensuite vers le frigo, pour en sortir une bouteille de vin. Il en servit dans deux coupes, et tendit l’un d’elle à sa femme.

-Je suis désolé de ce qu’elle t’as dit ma chérie. Mais je dois dire que tu t’es défendue de façon formidable, dit-il en levant son verre pour faire un toast. Je ne vais plus l’inviter ici, c’est promis. Ou je le ferais quand tu ne sera pas là...
S a n i e
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Jeu 22 Fév - 14:04



Réunion de famille



K
ira secouait vivement la tête et prenait de grandes respirations pour tenter de se calmer. Pourquoi est-ce que les soirées devaient se terminer toujours de la même manière lorsque la mère de Vilmos était dans les parages ? La demoiselle aux cheveux roses voulait réellement faire de son mieux pour se faire bien voir mais elle ne souhaitait pas non plus se laisser marcher sur les pieds, surtout devant les enfants. La Rose ne supportait pas qu'on l'attaque sur la famille et surtout sur sa manière d'éduquer ses enfants, bon dieu ! Mais elle avait le droit de faire ce qu'elle voulait et si Vilmos voulait faire autrement, il lui en aurait parlé non ?

Elle ne savait même pas comment cette histoire s'étaient terminée dans le salon... La demoiselle aux cheveux roses était en train de se dire que sa belle-mère était en train de sortir la carte des sanglots tout en lui murmurant une nouvelle fois que Kira n'était pas assez bien pour son fils. C'était épuisant d'entendre toujours le même refrain et en même temps, à force de l'entendre, la Rose commençait sérieusement à se poser des questions. Au fond, était-elle réellement bien pour Vilmos ? Quand ils s'étaient rencontrés, ils ne pouvaient même pas se parler sans s'envoyer balader et aujourd'hui, ils étaient mariés... Alors qu'il peut avoir pleins d'autres filles à ses pieds et qui rentraient sûrement plus dans les critères de sa mère.

Finalement, le cours ses pensées s'arrêtèrent lorsqu'elle entendit la porte de la cuisine s'ouvrir. La Rose fit volt-face malgré le fait que ses sens l'avaient déjà indiqués que c'était son mari, et seulement son mari, qui avait posé les pieds dans cette cuisine... Elle aimait simplement réagir comme une personne normale. Est-ce qu'il allait remarquer qu'elle avait pleuré ? Bien évidemment, ce n'était pas une chose qu'on pouvait cacher après quelques années de mariage mais surtout, ils se connaissaient depuis presque dix ans. Il lui annonça que sa Judith était partie et Kira n'eut même pas la force de laisser échapper un "enfin", elle voulait juste aller se coucher.

- Je suis désolé de ce qu’elle t’as dit ma chérie. Mais je dois dire que tu t’es défendue de façon formidable. Je ne vais plus l’inviter ici, c’est promis. Ou je le ferais quand tu ne sera pas là...

- Je n'ai pas envie que ça finisse comme ça non plus... Mais j'en ai marre qu'elle me parle de cette manière et encore plus quand elle le fait devant les enfants.


La demoiselle aux cheveux roses ne voulait pas être une de ces femmes qui allaient interdire à sa belle-mère de mettre les pieds à la maison, elle avait quand même droit de voir son fils ! Il est vrai qu'elle avait sortie sa dernière phrase sous le coup de l'impulsion mais c'était tellement énervant de discuter dans le vide ; la Rose semblait discuter avec Vilmos des années plus tôt mais il semblait tellement moins borné que sa mère ! La Rose prit une gorgée du vin et laissa planer un léger silence avant d'aborder le sujet qui allait sûrement fâcher...

- Tu en penses quoi de tout ça ? Enfin je veux dire, tu peux avoir toutes les filles à tes pieds qui seraient là, gentiment à t'attendre avec de bons petits plats et la colonie d'enfants quand tu rentrerais à la maison ! Pourquoi est-ce que c'est avec moi que tu as décidé de te marier ?

La question tombait sûrement de but-en-blanc et ce n'était pas réellement la chose abordée après deux ans de mariage mais elle avait l'impression de ne pas être la bonne et sa mère ne cessait de lancer des piques à ce propos. Comment se sentir rassurée après tout ça ? Kira ne voulait pas créer de conflits entre la mère et le fils mais elle avait aussi besoin de se sentir soutenir et pas seulement par les enfants qui viennent demander si tout va bien ; elle avait besoin de vider son sac des fois avec les bonnes personnes. La demoiselle se laissa tomber sur la chaise de la cuisine, les yeux légèrement rougis.

- Et toi, tu voudrais un autre enfant ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Mar 27 Fév - 16:31


Réunion de famille

- Je n'ai pas envie que ça finisse comme ça non plus... Mais j'en ai marre qu'elle me parle de cette manière et encore plus quand elle le fait devant les enfants.

Vilmos approuva d’un signe de tête. Judith essayait sans doute de mettre les enfants de son côté pour avoir plus d’impact, ou pour amadouer Kira et mieux la convaincre. C’était l’inverse qui se produisait. Jamais Kira ne pouvait voir ses enfants se retourner contre elle sans broncher. Néanmoins, mis à part Thalia peut-être, les enfants étaient assez grand pour voir clair dans le jeu de leur grand-mère.

Quoi qu’il en soit, Vilmos haïssait que sa mère se mêle de l’éducation de ses enfants. Il craignait surtout ce qu’elle pouvait dire à la plus jeune des trois. Thalia était une adorable petite boule d’énergie qui ne restait immobile que lorsqu’elle était endormit, tandis que les idéaux féminins de Judith prônaient la grâce, l’élégance et la courtoisie, plutôt que la force de caractère. Même si ce n’étaient pas nécessairement de mauvaises valeurs, Vilmos refusait que sa fille se croit moins jolie ou féminine que les autres gamines, parce qu’elle avait hérité du tempérament de ses parents. Pendant un instant, il eu un pincement au coeur.

- Tu en penses quoi de tout ça ? Enfin je veux dire, tu peux avoir toutes les filles à tes pieds qui seraient là, gentiment à t'attendre avec de bons petits plats et la colonie d'enfants quand tu rentrerais à la maison ! Pourquoi est-ce que c'est avec moi que tu as décidé de te marier ?


Vilmos regarda sa femme avec des yeux ronds, abasourdi par ce qu’il entendait. Il termina sa coupe de vin et secoua la tête. Sa mère réussissait vraiment à embrouiller Kira à un niveau de conneries…

- Et toi, tu voudrais un autre enfant ?

La question le fit rougir de colère. Pas contre Kira, mais contre Judith, qui arrivait à fourrer ses idées stupides dans leur couple, et qu’il se retrouvait devant un sujet dont il n’avait aucune envie d’aborder. S'asseyant aux côtés de sa femme, Vilmos répondit franchement.

-La famille que j’ai avec toi me comble de joie. Je n’ai pas besoin d’un autre enfant pour être heureux. Je le suis déjà, tu sauras.

Un autre enfant serait juste… un bonheur de plus dans une vie qui le comblait parfaitement. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas d’enfant, mais il n’en avait pas besoin.

-Quant à savoir pourquoi j’ai décidé de te marier, je te retourne la question! Avec Judith comme belle-mère, il faut avoir une sacrée tête de mule. C’est pour ça que je t’aime d’ailleurs… Ton sale caractère ma chérie. Entre autres choses, la liste est longue, dit-il avec un sourire mielleux, reluquant Kira de façon ostentatoire. Je n’aurais pas voulu de quelqu’un avec qui je ne peux pas discuter sérieusement, de quelqu’un qui n’a d’ambition que de vivre pour son mari ou de quelqu’un qui ne sais pas me dire les choses en face. Alors ne deviens jamais comme ma mère voudrait que tu sois, sinon c’est avec elle que j’aurais l’impression d’être marié.

Vilmos frissonna de dégoût face à cette perspective terrifiante. Définitivement, il était parfaitement heureux ainsi. N’empêche, il se demandait… s’il n’avait pas dit une connerie. Il jeta un oeil à Kira, les traits figés.

-Est-ce que tu es enceinte? C’est pour ça que tu me posais la question?

S a n i e
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   Mar 27 Fév - 20:35



Réunion de famille



D
epuis le temps, la demoiselle aux cheveux roses savait parfaitement quand elle abordait des sujets qui ne plairaient pas à son mari et cela se voyait clairement que la tournure des événements ne faisaient pas plaisir à Vilmos. Est-ce qu'il était en colère contre Kira ou sa mère ? Les deux pouvaient se comprendre ; après tout, la Rose n'était pas idiote à se poser de telles questions ? Et en même temps, c'était assez compréhensif vu les discours de sa belle-mère.

- La famille que j’ai avec toi me comble de joie. Je n’ai pas besoin d’un autre enfant pour être heureux. Je le suis déjà, tu sauras.

A ce moment précis, la demoiselle aux cheveux roses aurait bien aimé être un Elementis de son pour enregistrer la conversation et re-balancer le tout dans la tronche de sa belle-mère. Ou bien que cette dernière soit présente, ce serait bien plus simple que le pouvoir... Mais voilà, ce n'était ni l'un ni l'autre et la Rose était quand même rassurée qu'il ne voulait pas seulement se focaliser sur ça. Judith mettait tellement un point d'honneur sur les enfants que la Rose avait peur que son mari soit pareil ; c'était mignon les enfants, c'était adorable, elle le reconnaissait mais c'était aussi épuisant. Et puis sa belle-mère marquait quand même un point quand elle disait qu'ils étaient très occupés.

- Quant à savoir pourquoi j’ai décidé de te marier, je te retourne la question ! Avec Judith comme belle-mère, il faut avoir une sacrée tête de mule. C’est pour ça que je t’aime d’ailleurs… Ton sale caractère ma chérie. Entre autres choses, la liste est longue. Je n’aurais pas voulu de quelqu’un avec qui je ne peux pas discuter sérieusement, de quelqu’un qui n’a d’ambition que de vivre pour son mari ou de quelqu’un qui ne sais pas me dire les choses en face. Alors ne deviens jamais comme ma mère voudrait que tu sois, sinon c’est avec elle que j’aurais l’impression d’être marié.

La Rose voulait bien sortir un "oh l'horreur" mais elle se rappela qu'il s'agissait quand même de la mère de Vilmos et que même si elle était extrêmement casse-pied, elle méritait du respect. Ce n'était clairement pas facile quand Judith était là mais ce n'était que quelques heures dans la semaine ou le mois donc ce n'est pas comme si elle devait la supporter au quotidien ; là oui, la Rose aurait eu du mal à supporter. La demoiselle aux cheveux roses était tout de même rassurée d'entendre ces quelques mots, après tout ce qu'elle venait de se recevoir c'était tout de même plaisant à entendre.

- Est-ce que tu es enceinte ? C’est pour ça que tu me posais la question ?


Elle laissait échapper un sourire avant d'hocher négativement la tête. Malheureusement, elle n'apportait pas ce genre de bonne nouvelle alors il n'avait pas dit de bêtises lorsqu'il disait ne pas vouloir d'autres enfants ; c'est juste qu'elle avait besoin de mettre les choses au clair. Kira ne voulait pas que son mari ait des regrets à ses côtés ou soit malheureux car il désirait des enfants alors que pour la demoiselle, c'était un peu un trait tiré sur cette histoire... Oui elle adorait les enfants mais trois à la maison était déjà pas mal. Même si Haizea allait bientôt prendre son envol, il restait toujours le deux petits derniers à la maison.

- Non, non. Je voulais juste avoir ton point de vue et être sûre que tu ne manquais de rien avec moi... Je sais que les enfants ne font pas tout mais je voudrais simplement être sûre que nous sommes sur la même longueur d'onde.

Et apparemment ils l'étaient alors c'était plutôt une bonne nouvelle. Ce qu'elle détestait le plus était surtout la grossesse et de devoir attendre les neuf mois, de ne pas pouvoir se battre, s'entraîner, faire du sport et toutes les choses du quotidien qui lui plaisait. Déjà qu'elle se disait qu'elle n'était pas faite pour être mère, le destin lui avait finalement prouvé le contraire mais ce n'était pas au point de créer une mini-armée... Et puis, il fallait penser à l'après. Ils allaient se taper dessus les enfants pour avoir l'héritage des parents !

- Tu ne penses pas qu'elle a quand même un peu raison lorsqu'elle dit que l'on n'est pas suffisamment présents pour nos enfants ? On devrait peut-être prendre une journée pour faire un tour en ville, dans les magasins ou au parc et puis, peut-être que cet été on pourrait partir tous ensemble ailleurs.

Leur faire découvrir un peu le monde, loin de la guerre et de la magie. Ce serait laisser les Domae sans Reine pendant une semaine ou deux, l'As, le Joker et le Valet seraient suffisamment grands pour s'occuper du reste de la Famille pendant leur absence non ? Mais la Rose ne voulait simplement pas passer à côté de l'enfance de ses enfants et elle disait qu'un peu de temps ensemble pourrait maintenir les liens ; les crises d'ado n'allaient pas tarder à arriver, d'ici cinq ou six alors autant en profiter avant d'avoir des réflexions et des "je vous ai toujours détesté".
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Réunion de famille [ft. Kira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion de famille [ft. Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-