Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ultra silencieux Rowenta Turbo Silence Extrême+
74 € 119 €
Voir le deal

Partagez
 

 Test mouvementé [Shal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Test mouvementé [Shal] Empty
MessageSujet: Test mouvementé [Shal]   Test mouvementé [Shal] EmptyJeu 8 Fév - 19:30




Passe à la casserol


Un court baiser, mais qui en disait tellement long. Tu avais envie de tellement de choses et qu'il soit potentiellement ton futur employé ne changez guère la donne. Si ton corps avait décidé que tu avais envie de lui, il était hors de question que tu ailles à l'encontre de se désir. À moins que lui-même ne te dise qu'il n'avait pas envie de franchir cette limite. Mais ce point-là, tu étais certain qu'il n'était pas près d’arrivé. Entre le moment où vos lèvres s'étaient rencontrées, l'échange et les regards croisés, jusqu'à ce qu'il le rende de lui-même, il n'y avait plus aucun doute sur le fait qu'il en avait envie tout autant. Si ce n'était même plus qui sait ?

Ton regard afficha un signe de malice bien plus prononcé, en plus de la satisfaction de l'emmener et d'en faire ce que tu voulais. À partir du moment où il ne refusait rien, pourquoi s'en priver ? L'endroit actuel, il faut l'avouer, n'était pas désagréables pour cette étape supérieure, quand bien même tu n'aurais aucune honte et encore moins de gêne à faire profiter de tes ébats à la vue de tous, de l'intimité n'était pas de refus. Plus encore si celle-ci était définitive sur son poste final. Alors, ta main glissa entre la sienne tandis que ton corps quittait le canapé. L'entraînant avec toi, tu te faufiles sans mal entre la foule qui s'était agrandi entre temps. Glissant un mot à un serveur sur ton passage, tu signales que tu désires n'être dérangé dans ton bureau sous aucun prétexte si ce n'était pour une question de vie ou de mort pendant l'heure qui allait suivre. Un mot à faire tourner aux oreilles de tout le monde, pendant que tu continues t'a traversé jusqu'à ton bureau. Le vrai bureau, celui qui comportait paperasse et qui avait une certaine utilité – hormis celle-là – auprès des employés. Toutes les demandes du monde n'étaient pas forcément faites pour être traité dans celui des plaintes.

Après un petit tour et une porte protégée d'un garde passé, vous entrez dans l'espace qui réflexe sans aucun doute ta personnalité sulfureuse, la pièce respirant la luxure dans les tons rouges sombre. Tout y était pour qu'une fois installée, tu paraisses telle une femme d'affaires, mais l'ambiance en elle-même avait le don de faire planer un doute sur les réelles intentions du lieu. Il était hors de question pour toi de travailler dans un endroit terne au mur grisâtre qui respirait bien plus la prison qu'autre chose.

Enfin, détail mis à part et après avoir refermé à clé derrière lui pour plus de tranquillité, tu t'avances jusqu'à la table au centre. Tu t'y appuies, tandis que tes doigts frôlent le contrat préparé depuis des lustres, contentant à l'intérieur les règles de vie, les horaires, le salaire et tous les détails importants pour l'employer à venir.

« J'ai un contrat écrit qui est tout frais ici. Sur tous les candidats aucun n'ont encore mis sa signature. Mais je ne suis pas encore convaincu sur le fait de te laisser y mettre la tienne. Est-ce que tu aurais quelque chose qui serait susceptible de me faire changer d'avis ? »

You and I go hard at each other like we're going to war
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Test mouvementé [Shal] Empty
MessageSujet: Re: Test mouvementé [Shal]   Test mouvementé [Shal] EmptyDim 25 Fév - 19:23





Test mouvementé

Sh'äl Doak et Harley H. Quinn


On allait ensuite derrière une porte gardée, dévoilant une pièce qui devait être le bureau d'Harley, mais les tons rouges sombres étaient peu communs pour ce type de pièce, après tout c'était bien la signature d'Harkey, la luxure. Et ce n'était pas pour me déplaire. Elle avança jusqu'au centre où elle s'appuya sur la table et le fameux contrat, et me dit alors :

- J'ai un contrat écrit qui est tout frais ici. Sur tous les candidats aucun n'ont encore mis sa signature. Mais je ne suis pas encore convaincu sur le fait de te laisser y mettre la tienne. Est-ce que tu aurais quelque chose qui serait susceptible de me faire changer d'avis ?

C'est maintenant ou jamais pensais-je, et je comptais bien appliquer son conseil précédent, oublier qu'elle était ma supérieure. Mais comment exactement ? Il fallait absolument trouver la corde juste entre pas assez et trop, si c'était pas assez elle ne m'accorderait pas le contrat, si c'était trop je pouvais vite plier mes affaires et partir. La tension montait peu à peu mais je devais vite intervenir. Je sentais l'adrénaline monter, puis sans réfléchir, je parti la retrouver, essayant d'avoir un semblant de virilité un instant.

Arrivé en face d'elle, je passa une main dans le bas de son dos pour la rapprocher de mon corps, étant légèrement plus grand qu'elle, s'en suivit un cours baiser de nouveau, puis encore un alors que mon autre main se posait sur son visage. Il était au moins clair d'une chose, elle m'attirait beaucoup, surement trop d'ailleurs.

- J'ai ce qu'il te faut pour te faire changer d'avis, si tu es prête à me laisser te montrer ce que je sais faire.

Lui dis-je avec assurance en essayant de rester aussi crédible que possible. Au moindre faux pas je pouvais tomber dans le ridicule, je ne me sentais pas en sécurité et au moins, ça me motiver à rester le plus sérieux et concentré possible sur ce que je disais et faisais. Mais rapidement pour que tout s'accélère il allait falloir laisser son corps prendre un peu le dessus, ce que j'hésitais de plus en plus à faire...

Malheureusement pour moi il était temps de prendre des risques, et je décidais enfin de laisser mon corps parler un peu plus, gardant un contrôle approximatif alors que je recommençais à embrasser Harley avec une attitude bien différente et plus déterminée qu'auparavant, laissant nos langues se mêler et nos corps se rapprocher...

©️ By AngelsMari
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Test mouvementé [Shal] Empty
MessageSujet: Re: Test mouvementé [Shal]   Test mouvementé [Shal] EmptyJeu 29 Mar - 16:02




Passe à la casserol

Après tout, il y en avait d’autres qui attendaient encore. Rien n’était joué à ce niveau-là pour lui, tout pouvait basculer en instant simplement parce que tu n’étais pas satisfaite sexuellement parlant. Décidément tu accordais bien trop d’importance au sex en termes de recrutement. A croire que c’était un critère aussi indispensable que les qualités en elle-même. Mais tu voulais être sûr que tes employés savaient être polyvalents en touchant à tout. Qui sait, le jour où une fille ou un garçon de joie sera malade est que personne ne sera présent pour le remplacer, il faudra bien qu’un serveur prenne la relève. Un petit détail qui n’était pas inscrit dans la clause du contrat, mais qui valait bien une prime supplémentaire, bien payé. Cependant, si tu commençais à mettre carte sur table cette éventualité, plus personne ne se proposerais pour le poste de serveur, ce qui ferait tout de même un sacré trou dans le budget, il équivalait à 48% du bénéfice qui faisait tourné la boutique, ce qui était loin d’être rien. Et toi qui ne voulais pas être en manquant d’effectif, les recrutements se devaient être faits en bonne et due forme. Un point que Doak semblait avoir compris alors qu’il commençait enfin à ce montrer tel que l’espérais.

Bye-bye le jeune homme droit et polie qui avait besoin d’un boulot supplémentaire, il ressemblait plus à un homme qui prenait de bonne initiative pour une femme telle que toi.

Tu apprécies de sentir ses mains le long de son corps et son baisé avait quelque chose de chaud et sucré. Tu le rendis avec autant de volonté qu’il te l’avait offert, les mains glissants lentement le long de ses bras pour aller se perdre autour de son cou. Ton corps se rapprocha du sien volontairement, comme si la proximité déjà installé n’était guère suffisante. Pour ce que tu gouttais tu en voulais encore, tu en voulais plus, tu voulais le rendre dépendant et accro et que ce soit lui qui te supplie d’en demander encore. Tu te délectes de cet instant avant de prendre la décision de quitter ses lèvres. T’asseyant de ton plein grès sur le bureau, tu tires sur son haut pour l’attirer une nouvelle fois contre toi l’emprisonnant entre tes cuisses. Avec deux doigts agrippant son menton de manière assez ferme en refusant une contestation, tu lui tournes légèrement la tête pour avoir un libre accès à son cou que tu dévores du bout de la langue. Pourquoi s’en priver ? Que pouvait-il bien faire pour te repousser ? Il avait de la force mais tu restais toujours supérieur à lui-même dans ce domaine.  Ce n’est certainement pas l’envie qui te manque de balader tes mains librement sur toutes les parties de son corps sans aucune exception, mais chaque chose avait un temps et un ordre bien précis. Il te faut redoubler d’un effort quasi surhumain pour ne pas y mettre les dents, laissant de simples traces de baiser par-ci par-là. Ta langue s’amusant à retracer la courbe de ses veines. Mais rapidement, ce n’était plus assez.

L’autre main encore valide et libre de tout mouvement, glissa lentement le long de son buste, le frôlant à peine avant d'aller se poser sur sa hanche. Le tenant fermement contre toi tandis que l'autre abandonne son menton et part se perdre doucement dans ses cheveux. Tu les tires légèrement en arrière pour avoir finalement un libre accès à sa gorge. Ton souffle l'effleure à peine en parcourant le chemin jusqu'à ses lèvres.

Et là, tu t'arrêtes.
Tu ne l'embrasses pas, plantant plutôt ton regard dans le sien.

« Il va falloir faire mieux que ça trésor »

You and I go hard at each other like we're going to war


Dernière édition par Harley H. Quinn le Dim 6 Mai - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Test mouvementé [Shal] Empty
MessageSujet: Re: Test mouvementé [Shal]   Test mouvementé [Shal] EmptyLun 2 Avr - 12:15





Test mouvementé

Sh'äl Doak et Harley H. Quinn


Elle était assise sur son bureau, j'étais debout, entre ses jambes, et alors qu'elle m'attirait à elle, elle me dit :

-Il va falloir faire mieux que ça trésor.

Tout doucement, je me dirigea vers son cou, y laissant quelques baisers, puis, tout en continuant, mes mains se baladaient maintenant sur son corps, d'abord passant par le  haut de son buste, descendant vers ses jambes en effleurant sa poitrine par les cotés, pour ensuite venir encore une fois frôler seulement son point sensible avant d'enfin finir par remonter dans son dos, passant sous son T-shirt.

Tout était lent, très lent, et très doux. Je voulais qu'elle n'en puisse plus d'attendre, qu'elle veuille m'arracher mes vêtements, et pour ça j'avais besoin de patiente et de douceur. Mais le problème c'est que moi dans tout ça, j'en avais aussi marre d'attendre, je voulais plus, encore plus, et sur le champ.

- Dis.. Je ne sais pas toi mais j'ai très chaud dans cette pièce.

Elle semblait parfaitement d'accord avec moi sur ce point là. J'en profita alors pour lui enlever assez sèchement son haut, exposant sa poitrine seulement retenue par un dessous, et sans réfléchir, mon corps repris un peu plus le dessus sur la raison, commençant à masser sa poitrine. C'était très bien... mais j'avais beaucoup trop chaud, ce qu'elle devina en enlevant mon haut rapidement.

Alors que je continuait à masser sa poitrine, je sentais que mon corps commencer à faire des mouvements avec mon bassin contre le sien. Je pris alors une de ses mains pour lui indiquer ce que je désirai, elle commença à me masser en bas, et avec une main je commençais aussi à lui rendre le même service.

Très rapidement ce n'était plus suffisant, c'était frustrant et je commençais vraiment à ne plus contrôler mon corps. J'enlevais maintenant ses bas résilles et son short, ne la laissant plus qu'en sous vêtements, et je l’embrassais partout, partant de ses lèvres, passant pas sa poitrine, son ventre, pour venir effleurer un certain endroit. Et aux mouvements de ses jambes je savais ce que j'allais faire, je commençais à chatouiller sa zone avec ma langue, pour rapidement prendre un rythme plus effréné...

©️ By AngelsMari
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Test mouvementé [Shal] Empty
MessageSujet: Re: Test mouvementé [Shal]   Test mouvementé [Shal] EmptyLun 7 Mai - 19:25




Passe à la casserol

Une garce.
Oui, tu es communément ce qu’on appelle une garce. Mais tu adores ça pour t’en plaindre réellement. Tu joues avec la patience en sachant pertinemment que celle-ci finira par te consumer. Tout comme tu sais que jouer avec l’envie d’un homme peut-être aussi dangereux qu’excitant, à cela, tout dépend évidemment de quel type de mâle se trouve en face en de toi. Si tu prenais le cas de ton pseudo petit copain, faire l’amour avec lui reviendrait à se battre sur un ring, alors que Jamison par exemple en était tout le contraire. Et tu avais la curiosité de vouloir savoir dans quelle catégorie tu devais placer se cher Doak. Est-ce qu’il allait te donner du fil à retordre, ou bien, est-ce qu’il allait être aussi docile qu’un agneau que tu allais dompter ? L’un comme l’autre, les deux te paraissait suffisamment intéressantes pour avoir du mal à faire un choix sur ce que tu désirais vraiment de sa personne. Et à cela tu n’offris que très peu de résistances quant à ses actions.

Sagement, tu le laissas se perdre dans ton cou en appréciant la délicatesse de ses baisers. Le contact de ses mains baladeuses et son corps qui trahissait largement la chaleur qui l’enivrait. Jamais, ô grand jamais tu n’avais était aussi chaste si longtemps. Si tu n’étais pas un tantinet curieuse et désireuse de voir les choses différemment, il y a bien longtemps que son corps serait mise à nu et que les soupirs s’échapperaient de deux bouches. Mais, il faut croire qu’un peu de changement ne pouvait faire de mal à qui que ce soit. Et certainement pas à toi. A ses mots, tu ne répondis que par un simple sourire, en aucun cas tu aurais la première à laisser sous-entendre une demande d’ôter les vêtements, tu l’aurais fait tout simplement, sans même un accord, mais tu ne l’aurais pas formulé. C’était comme une première victoire sur le chemin de la perte, maigre certes, mais une victoire quand même. Il retira ton haut sans la moindre hésitation et c’est ce qui te fit plus que comprendre ses intentions. Tu en fis de même, profitant de cette chaleur exposé collé contre toi. C’était ta faute s’il perdait le contrôle, c’était ta faute s’il était aussi brûlant qu’un brasier prêt à exploser. Toute cette succession d’évènement était entièrement et totalement ta faute, après tout, c’est toi qui avais allumé un futur prétendant à un simple poste. Mais c’était lui qui n’avait en aucun cas dit non. De quoi en être fautif tous les deux.

Pendant cette forte et douce étreinte à la fois, ta main se laissa prendre au jeu, partant en direction de son désir qu’il guida avec précaution. Sans pour autant passer par-dessus son vêtement, tu pouvais le sentir. Tu pouvais sentir ce que ton jeu avait procuré chez lui depuis tout ce temps et ce qu’il voulait désormais. Caressant doucement de bas en haut au même rythme que ce qu’il t’offrait. Juste-là, sa main avait une sensation plaisante, elle te donnait envie de le sentir tout en toi, le laissant connaitre chaque parcelle de ton corps et de ton anatomie. Brisant les derniers retranchements dont il avait pu être affabulé. Il y avait de l’impatience dans ses gestes et ce serait mentir de dire que cela ne t’excite pas un minimum. Quand il fit descendre les derniers vêtements dérangeant, instinctivement tes jambes s’écartèrent comme pour laisser place à ce que tu avais deviné. Place à ce dont tu avais envie.  Ses baisers qui se perdirent un peu partout, n’était qu’un avant-goût avant de sentir sa langue entre les jambes. Tes yeux se fermèrent durant un instant profitant du contact et de sentiment qui envahissait peu à peu ton corps. Ton souffle augmenta légèrement et s’échappa d’entre tes lèvres qui formèrent un petit « oh ». C’était suffisant pour en apprécier la dose, suffisant pour laisser une main prendre appuie sur le bureau tandis que l’autre glissa entre ses cheveux et, elle le s’y accrocha aussi fermement qu’une bouée de sauvetage.

Mais, au lieu de ça,  ton côté dominatrice repris le dessus. Quand bien même tu aimais le sentir à cette endroit et tu voulais qu’il y reste encore un peu, la pression dans ses cheveux se fit de manière plus ferme. Il fallait qu’il reste là et sans honte tu appuyais davantage pour avoir des sensations plus fortes. Ton bassin bougea au rythme d’un mouvement plus que familier, tes dents mordirent ta lèvre inférieure et quelque soupir un peu plus intense sortirent d’entre ta bouche. Tu brûlais en te consumant de désires. Un courant électrique cheminait dans ton corps, galvanisait les nerfs pour te laisser frémissante, gémissante, étourdie par la bouche de cet homme qui te dévorait. Chacun de ses assauts te faisait l'effet d'un délicieux supplice. Et tu étais  rapidement trempée. Il fallait espérer que tu ne tiennes pas trop au bureau, quoi que tu avais connu pire. A ce rythme-là, vous alliez le ruiner. Ton corps se cambra légèrement et avec violence tu pu garder la totale et entière maitrise de soi. Hors de question de lui offrir la satisfaction d’une victoire qui offrait un enjeu bien trop grand. Et cela te fis de nouveau sourire. Au même instant ou une idée traversa ton esprit salace. Un frisson parcouru ton corps qui s’était réchauffé et tes mains glissèrent sur cet amant, l’attirant à toi pour lui voler un baiser. Il était sensuel, suave et langoureux, ta poitrine frôlée son torse et les mains s’amusèrent comme à leur envie. Néanmoins, il n’était pas le seul à avoir ce droit de jouer.

Doucement, tes jambes glissent le long du bureau et te permette de retrouver la fraicheur du sol. Ta main enlace la sienne et l’attire avec toi en direction de ton fauteuil. Tu le pousse pour qu’il s’y installe, laissant la main gauche se faufiler jusqu’à son entrejambe, frôlant la bosse dans son pantalon. Sans plus attendre, tu franchis les barrières de tissus haïssables que le Domae avait refusées de retirer plus tôt. Retrouvant une verge puissante qu’il était possible de presser entre les doigts fins avec fougue avant de recommencer les caresses. Ton ventre vrilla de désir. Ses doigts n'avaient fait qu'attiser l'envie et penché au-dessus de son corps, tu  mordis l'un de ses trapèzes, suffisamment fort pour que le plaisir lui fût une douleur et la douleur un plaisir. Un soupir vint se perdre contre ta gorge. Jouant un instant avec son sous-vêtement, un sourire malicieux dessiné sur les traits, tu fis claquer l'élastique de son boxer contre sa peau. Le vêtement ne tarda pas à retrouver son prédécesseur, libérant enfin le membre bandé de Sh’al. Tu étreignis encore une fois son sexe, le faisant languir un temps avant de te pencher vers lui pour aller murmurer à ses tympans

« J'ose espérer que tu es suffisamment bien éduqué pour ne pas t'opposer à cela ? »

Tu laissas la bouche descendre le long de ce corps, t’arrêtant su son bas ventre, ne pouvant t’empêcher d’y planter délicieusement les dents. Mais tu ne t’y attarde guère plus longtemps, car en continuant tu plus, tu pris le jeune homme en bouche. Avide. Gourmande. Son corps tressaillit à ce contact. Cette réaction instinctive, primaire, eut le don de t'électriser. La langue traçait des volutes sinueux sur son sexe. Il pulsait, vibrait entre les lèvres. tu le sentis gagner en vigueur. Les tiraillements caractéristiques de l'envie et du plaisir irradiaient tes nerfs. Probablement autant que les siens. Tu t'attardais sur son gland, alternant pressions et succions, imposais ton rythme avant de le dévorer une nouvelle fois, pleinement.
Il risquait fort de devenir fou.
Et c’était justement ce que tu voulais.

You and I go hard at each other like we're going to war
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Test mouvementé [Shal] Empty
MessageSujet: Re: Test mouvementé [Shal]   Test mouvementé [Shal] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Test mouvementé [Shal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Zone Spéciale-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser