Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Le début de la fin [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Lana Aoki D.Messages : 154
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Le début de la fin [solo]   Mer 21 Fév - 21:12





Maman
« RIP  »
Le début de la fin

Lana
« ._.  »
C'était une belle journée, en fait un samedi comme un autre. Il faisait beau et on avait décidé d'en profiter avec maman et d'aller faire du shopping, maintenant que le temps commençait à se réchauffer, c'était l'occasion parfaite. Maman avait pris de l'argent et on allait faire les boutiques toutes les deux, avec Papa ils ont eut beaucoup de mal à me croire quand je leurs ai appris ce qui m'étaient arrivé et Papa avait décidé qu'il fallait me surveillez plus pour me protéger. Je ne sais pas si c'est pour ça que Maman a décidé de m'emmener de faire du shopping, mais en tout, ça me rendait heureuse. On avait retrouvé ce lien, on l'avait reconstruit et ce qui nous est arrivé à fait qu'il est plus fort que jamais.

On arrive au centre commercial et on passe chacune à tour de rôle dans les cabines d'essayage, s'amusant comme des folles. Testant des robes et des tenues de différents types, un peu rétro, chic, décontracté, s'amusant beaucoup. Je regarde ma mère sortir me montrer une robe qui était.. affreuse !

« - Ah non, hors de question que tu achètes ça, c'est horrible, je te renie sinon ! »

Je rigole et elle aussi, allant se changer, au fur et à mesure on accumulait les sacs...Peut-être même trop, et je regarde nos bras chargé de course, soupirant un peu... Papa va tellement s'arracher les cheveux quand il va voir la montagne de sac que l'on a... et surtout les factures ! Mais bon, il faut qu'on se rhabille pour l'été afin d'être les plus belles. D'ailleurs.. On passe devant une bijouterie et je louche sur un collier, un peu cher, mais magnifique... Maman s'arrête en voyant mon intérêt, ce collier avec un pendentif comme flocon de neige.

« - Tu le veux ? »

Je secoue la tête et souris :

« - Non, c'est juste que la neige me fait penser à mes cheveux... et aux tiens. Donc ça me fait penser à toi ! »

Je souris toute contente et ma mère souris et va dans la boutique pour acheter le collier, je suis assez étonné alors qu'elle achète le collier, on ressort de la boutique et elle me tend la boite :

« - Ne te méprend pas, ça sera ton cadeau d'anniversaire en avance »

Je souris toute contente et la serre dans mes bras, la remerciant mille fois alors qu'on pris la décision de rentrer à la maison. C'est vrai que d'ici 3 jours, ça serait mon anniversaire. Mais, au fond ça me fait plaisir comme cadeau. Je souris et on sort du centre commercial en parlant de plein de chose différente... Notamment de garçon, maman aime bien se tenir au courant de tout ce qui se passe dans ma vie. Et surtout plus que Papa, pas que Papa ne s'intéresse pas à moi, mais plutôt que ça serait pour sortir les épées s'il apprenait l’existence d'un garçon.

« - D'ailleurs ton amie Mazickeen, elle a un petit ami ? »

je secoue la tête :

« - Non pourquoi ? »

Elle sourit alors qu'on marche en me disant :

« - C'est juste... Comment elle te regarde, c'est plus qu'un regard d'amie-amie, après je me fais peut-être des idées... Mais... En tout cas ma chérie, je veux que tu saches que peut-importe que tu aimes les hommes ou les femmes, je t'aimerais toujours autant. »

Je m'arrête ne comprenant pas ses insinuations, c'est vrai que Maze est assez timide voir gênée et souvent en ma présence mais de la à conclure que je l'intéresse et surtout, je ne suis pas intéressé par les filles. Enfin. Je crois. Je me suis jamais posé la question, c'est vrai que Maze est magnifique, elle est une « beauté sauvage » et elle dégage une aura que j'apprécie beaucoup. Mais bon, c'est tout, j'ai jamais pensé à elle comme ça.

« - N'importe quoi, ne dis pas de bêtise. »

Je roule des yeux un peu gênée de ça, après tout. Non c'est pas possible. Mais bon j'ai jamais demandé à Maze si elle aimait les filles ou les gars. Après comment glisser ça dans une conversation « salut tu es lesbiennes ? » Non pas trop en fait, puis moi et ma délicatesse on l'a connaît... Déjà que j'ai vu Maze.... sans rien... je rougis un peu rien que d'y repenser et secoue la tête. Rah à cause de ses conneries j'ai des images bizarre en tête ! Merci maman ! Bon après j'ai pas demandé à atterrir dans la baignoire de Maze.

On continue d'avancer et en marchant on entendu des pleurs d'enfants, je regarde dans la ruelle et tire la manche de ma mère pour lui demander si elle aussi à entendu. Qui ose abandonner un bébé dans une ruelle ? Je m'avance dans la ruelle courant toute seule alors que ma mère me courait après me demandant de l'attendre. J'aurai du l'écouter car mon bracelet me refit le même coup que la dernière fois, un homme se jetant sur ma mère :

« - MAMAN ATTENTION ! »

Elle se retourne et a à peine le temps d'invoquer Moon qui encaisse le coup à sa place, j'entends le gars tchipé et répondre :

« - Hey bah, on en a de la veine, des riches et Domae ! On va se faire des couilles en or. File moi ce que tu as dans ton portefeuille. »

Ma mère lui tendis sans rien dire et j'essayais de me rapprocher d'elle comme je pouvais, mais un autre gars surgit d'un miroir posé au sol. Me demandant de pas bouger sinon il me tuerait, je n'avais pas peur. Je gardais la tête haute, et alors qu'ils discutaient entre eux de ce qu'ils allaient faire de nous, je me mis à courir vers ma mère et ce fut le choix le plus regrettable. L'un des gars dégaina et fonça sur moi à une vitesse que je m'y attendais pas. Je fermais les yeux m'attendant à me faire transpercer de la lame.

J'ouvris les yeux deux secondes après quand je me rendis comte que je n'avais rien sentis et ma mère était là devant moi... tournée vers moi, elle caressa mon visage, et murmura quelques choses que je ne compris pas... J'étais choquée.. surtout quand je vis le sang couler au coin de ses lèvres. Je baissais mon regard vers son ventre et remarqua la lame qui le transperçait. Je ne fis pas attention à ce qui se passait autours de moi, je ne les vis pas retirer l'épée du corps de ma mère et fuir, j'étais concentré sur son visage alors qu'elle s'effondrait à ses genoux. Je ne vis pas que des gens venaient nous aider... Je vis son sourire, remplis d'une douceur et d'une tristesse infinie.. et s'effondrer dans mes bras. J'étais muette... puis je finis par dire :

« - Maman... ? Maman... ! »

Je la secoue un peu alors que je sens mes larmes commençaient à couler toute seules, elles ne pouvaient pas s'arrêter, elles coulaient sans rien dire, je continuais à la secouer alors que son regard était sans vie. Je savais.. Je sentais.. mais je ne voulais pas le croire... Je me sentais envahir d'une tristesse et d'une rage folle... Toute les émotions débordaient... J'avais envie de hurler, de crier, je ne sais pas si c'est ce que j'ai fais, mais une chose est sûr, plusieurs personnes étaient là autours de moi, Moon avait disparu avec Maman... Il ne restait plus rien, que ce corps inerte. Tout était finis la vie était injuste...

En tout cas, je ne sais combien de temps je restais comme ça, mais un moment ce furent des policiers et des médecins qui sont venue me détaché du corps de ma mère, ils me posèrent tout un tas de question, mais j'étais sous le choc, je ne répondais rien, je ne voulais pas leurs parler, je voulais voir personne... Ce fut un médecin qui éloigna les policiers de moi et qui me conduisit à l'hôpital. On m'installa dans la salle d'attente en m'expliquant que mon père serait bientôt là... Mon père... Comment Papa allait réagir quand il serait au courant ? Mal, très mal et je le comprends... Je commence à le comprendre, comprendre ce qu'il me disait... La société est pourris... on a tué ma mère pour vingt derla !

On a séparé une mère et une fille pour 20 derla ! C'est ça la putain de valeur qu'ils accordaient à la vie de ma mère ! Je suis empêtré dans ma colère et dans ma tristesse assise sur le siège de la salle d'attente, mes genoux ramenées contre ma poitrine, mes larmes coulent toujours, cette colère étaient puissante, cette rage... On avait tout réussis, on avait réussis à s'accorder, on s'était bien débrouillé pour refaire notre lien et on m'arrache ma mère... pour vingt putain de derla... Ce sont des déchets, ils auraient pus avoir cet argent en travaillant, mais non ils préfèrent racketter une pauvre femme et sa fille et tuer la mère.

Je lève le regard et je croise mon père qui rentre dans la salle, mon regard croise le sien et il hâte le pas vers moi, je me lève rapidement et me dirige vers lui et lui saute dans les bras éclatant en sanglot éclatant.

« - C'est Maman... »

J'ai du mal à respirer, j'ai du mal à parler... Mais il doit savoir... Je tente de me calmer mais je n'y arrive pas.

« - Elle...Elle.... Ils l'ont tué.... »

Je continue de pleurer... Le serrant contre moi. Je ne sais pas s'il à l'air de me comprendre, il me câline et me blottit un peu plus contre lui en sentant son contact, j'avais l'impression d'être un chaton blottit contre le ventre de sa mère... Sauf que là... Ma mère est morte... et c'est mon père...

« - Ils voulaient.., je tente de reprendre ma respiration, notre argent, ils m'avaient dit de pas bouger, mais j'avais peur qu'ils fassent du mal à Maman... J'ai couru vers elle quand ils avaient l'air occupé... Ils ont tenté de me tuer mais maman c'est mis en travers la lame et moi... elle est morte pour me protéger... C'est ma faute, je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé... »

Je répète cette phrase, ces ultimes mots que j'aurai aimé dire à Maman, c'était de ma faute après tout... Il continue de me serrer contre lui, mais sans aucune parole et je comprends qu'il est dans le même état que moi tout à l'heure... Il est sous le choc, je le sens contre moi, je ferme les yeux n'arrivant définitivement à me calmer... C'était de ma faute tout ça... Peut-être c'était des déchets, mais je n'ai pas pus la protéger, j'étais trop faible... je suis trop faible.

Papa était fort.. il tentait de garder son calme devant moi, et je le comprenais, je comprenais tout maintenant. Ses actions passaient, ce qu'ils a fait. Vouloir devenir le plus grand monstre, je le comprends. Ce monde n'est pas si rose, j'ai été naïve, mon kidnapping ne m'a rien appris j'ai été sotte, je suis une idiote, une idiote et une faible. Mais Papa, ne t'inquiète pas, ton sang que tu qualifiais de maléfique, il coule aussi dans mes veines et je m'en servirais pour venger Maman, je ferais en sorte que plus personne ne souffre dans cette ville, je viderais cette ville de ces déchets, tu as peut-être arrêter ton œuvre, mais je la reprendrais, je ferais en sorte de rendre ce monde meilleure après avoir sortie les poubelles. C'est une promesse.

©️ by AngelsMari


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le début de la fin [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-