Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rebelle Citoyen
avatar

Exuld DrakerzRebelle CitoyenMessages : 167
Date d'inscription : 02/09/2017


MessageSujet: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Sam 10 Mar - 0:31

Exuld
Drakerz


「 Le sang, ce cher ami」


Il était presque trois heures du matin quand je sortis du bar. J’avais réussi à vaincre un criminel assez recherché pour m’octroyer une prime convenable et c’était ici que j’avais décidé de fêter cela. Seul, comme à mon habitude. Seul avec l’alcool et mes pensées noires. J’avais été blessé lors de la traque. J’avais réussi à panser la blessure tant bien que mal, puis j’avais remonté le col de ma chemise pour camoufler les bandages. Le tissu frottait douloureusement contre la plaie, mais au moins on ne le voyait pas. La plupart de mes voisins doutaient déjà de ma fiabilité en me voyant collectionner les cicatrices. Le criminel, lui, avait fui comme un lâche. Un combat dont je n’étais pas fier mais j’en avait tout de même ressenti une certaine exaltation. Celui d’être un chasseur à la poursuite de sa proie. Car c’est ce que j’étais. J’avais éprouvé une attirance, j’avais connu un moment le plaisir délectable de la traque. Comme le souvenir sensible d’une douleur d’autrefois, les paroles d’Hypérion Drakerz, mon père, me revinrent :

« Si tu es faible, m’avait-il dit d’un ton menaçant, si tu manques de vigilance et de discipline, si tu t’écoutes, tu ne domineras pas la guerre. Ce sera la guerre qui te dominera. Pratique le refus de toutes les jouissances pour toi-même ; chasses toutes les faiblesses qui te tentent. Alors, quand tu seras pareil à l’acier, peut-être que tu seras prêt à te détourner des fascinations de la guerre pour être vraiment libre. »

Et il avait entrepris de me former, à coups de privations et de punitions qui confinaient à la folie. Je ne lui en voulais pas, non. Cela avait fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Et pourtant, quand j’avais rencontré la joie du combat, je n’y avais pas vu le plaisir sordide que décrivait mon père ; j’avais senti mon sang se mettre à parcourir impétueusement mes veines et mon cœur tonner comme parfois lorsque je vivais cet instant où tout trouve son équilibre et fonctionne aussi harmonieusement qu’un vol d’oiseaux qui virent tous ensemble dans le ciel. Le combat donnait cela. Si je ressassais toutes ces idées sordides, c’est que je m’étais surpris à apprécier la mort de mon ennemi. Mes réflexions m’avaient conduit ici, à moitié ivre, quelques heures avant l’aube. Je traînais, sans vraiment de but précis, dans les ruelles sombres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Sam 10 Mar - 20:23




Les derniers mois ont été plutôt épuisants pour Mei. La jeune étudiante en médecine avait dû travailler d'arrache-pied sur de la théorie médicale et voilà bientôt deux mois qu'elle n'avait pas aperçue une goute de sang. Le sang, ce cher ami, lui manquait terriblement.
Ce soir là, Mei était dans un état second, celui qui la rend méconnaissable. Elle avait soif, si soif. Elle se mutila des heures durant, l'hémoglobine apaisant ses désirs.
Mais elle en voulait plus, bien plus.
La nuit était tombé dehors depuis longtemps.
La nuit.
La nuit c'est mieux, il y a moins de monde. Mei serra le manche de son couteau caché dans une doublure de sa chemise et sortie.

En errant dans la ville, j'aperçois au détour d'une ruelle une silhouette titubante s'avançant vers moi. Je reconnais vaguement dans le noir la forme d'un homme. Un homme d'au moins une tête de plus que moi et bien plus imposant physiquement. Mais visiblement soit alcoolisé, soit blessé. Ou bien les deux. Je me cache immédiatement dans l'angle de la rue.
Mon cœur s’emballa, c'était l'occasion rêvé, ce pourquoi j'étais venue sans même le savoir vraiment. J'haletais. Les yeux écarquillés et un sourire à pleine dents je sors mon couteau, impatiente.
Mais bordel qu'est-ce qu'il est lent cet alcoolique! Sous l'adrénaline, sa traversée me parue une éternité, jusqu'à ce qu'enfin, ce misérable passe à ma hauteur.
Sans réfléchir une seconde de plus, je pointe mon couteau dans sa direction et me jette dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Rebelle Citoyen
avatar

Exuld DrakerzRebelle CitoyenMessages : 167
Date d'inscription : 02/09/2017


MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Dim 11 Mar - 0:02

Exuld
Drakerz


「 Le sang, ce cher ami」


Alors que je déambulais dans les rues du quartier Naeviar, une silhouette se jeta sur moi. J’eus tout juste le temps de saisir son poignet pour détourner la lame de sa trajectoire. Celle-ci m’érafla l’avant-bras. Je projetai mon assaillant avec un coup de pied dans le bassin pour le faire reculer et dégainai aussitôt l’un de mes deux sabres qui ne me quittaient jamais. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris en face de moi une fille qui paraissait au moins aussi jeune que Bay. Je me détendis aussitôt. Celle qui me faisait face avait plus l’air d’une collégienne désespérée que d’un assassin confirmé. De plus, avec le peu de portée que lui offrait son arme contrairement à la mienne, je ne craignais pas grand-chose. En d’autres circonstances, je n’aurais pas sous-estimé un adversaire, mais j’avais plus bu que de raison. Une chance que je sois habitué à ce genre de tentative. Les rues de Quederla grouillaient de vermines prêtes à dévaliser les plus ivres, surtout à cette heure de la nuit, et je m’étais accoutumé à recevoir ce genre d’agressions.  Je lui adressai un léger sourire taquin :

-Hé bien, hé bien, en voilà une façon de dire bonjour. Exuld Drakerz, pour vous servir, rajoutais-je avec une feinte révérence. Ce n’est pas très sympathique d’agresser les gens. Et les gentilles filles ne traînent pas la nuit en ville voyons. Tes parents doivent être bien inconscients.

Je poursuivis avec un air penseur, l’esprit embrumé par la boisson :

-A moins qu’ils ne soient morts… Cela arrive souvent malheureusement.


Je n’avais pas voulu être blessant, c’était seulement des pensées qui m’étaient venues comme cela.

Je remarquais une lueur étrange dans ses yeux. Elle en paraissait presque dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Dim 11 Mar - 1:14



Je l'ai manqué? Non, c'est lui qui m'a bloqué.
A peine ai-je le temps de comprendre ce qu'il m'arrive qu'une violente douleur dans le bassin me fait reculer et atterrir sur les genoux. En relevant la tête je me rends compte qu'un sabre est déjà entre mes deux yeux. Mais sur qui je viens de tomber? L'homme me dévisage vaguement arborant un visage serein, même souriant. Mais il se fout de moi? On dirait que je ne suis pour lui qu'une souris ayant tenté d'attaquer un chat. Lorsque d'un seul coup il me lança en faisant une révérence maladroite:

-Hé bien, hé bien, en voilà une façon de dire bonjour. Exuld Drakerz, pour vous servir. Ce n’est pas très sympathique d’agresser les gens. Et les gentilles filles ne traînent pas la nuit en ville voyons. Tes parents doivent être bien inconscients.

Il se paie clairement ma tête. Non mais pour qui il me prend? Il se croit malin? Et il me prend pour une gamine? Et ses bons réflexes m'ont privés d'un bain de sang qui aurait été des plus jouissif!

-A moins qu’ils ne soient morts… Cela arrive souvent malheureusement.

Je ne l'écoute plus, j'ai la haine, j'ai la haine, j'ai la haine. J'hurle:

-Enfoiré! Pour qui tu me prends? C'est ton dernier jour ici aujourd'hui! Je vais t'évicerer, te découper et boire ton sang!

Mei n'avait plus aucun contrôle sur elle même, sa soif de sang n'ayant pas été assouvit depuis longtemps l'a poussé dans son état extrême de folie. Elle voulait du sang. C'est le sang qui nous fait vivre, c'est bien plus le cas pour Mei.
Elle était perdue, impuissante et humiliée. Elle mordit dans son poing si fort qu'elle s'ouvrit la peau. Elle en profita pour se vampiriser elle même, donnant un spectacle atypique à Exuld.
Revenir en haut Aller en bas
Rebelle Citoyen
avatar

Exuld DrakerzRebelle CitoyenMessages : 167
Date d'inscription : 02/09/2017


MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Dim 11 Mar - 22:26

Exuld
Drakerz


「 Le sang, ce cher ami」

-Enfoiré ! Pour qui tu me prends ? C'est ton dernier jour ici aujourd’hui ! Je vais t'éviscérer, te découper et boire ton sang !

Elle me regardait avec un regard si meurtrier que je me demandais si je n’avais pas tué quelqu’un de sa famille. J’écartais rapidement cette hypothèse, personne ne pouvait remonter jusqu’à moi, encore moins une lycéenne. Ses yeux reflétaient une faim dévorante, intense. Elle mordit dans son poing si fort qu'elle s'ouvrit la peau. Je la regardais faire, amusé de par mon état. Je lui adressais un sourire :

-Encore une tarée. Très bien, si tu me bats en duel, j’envisagerai de me laisser ouvrir la gorge. En revanche, si c’est moi qui gagne, tu te plieras à mes vœux tout le reste de la nuit !

Je n’avais pas d’idées étranges, je ne savais même pas encore ce que j’allais lui demander mais sa brutalité m’intriguait. Son regard, plus qu’autre chose, me captivait. Elle avait l’air d’un loup affamé. Sa bestialité m’évoquait la mienne lorsque je perdais le contrôle de mes nerfs. Peut-être était-ce cela… La soif de sang… Je dégainais, nonchalant, mon deuxième sabre. J’avais clairement l’avantage des armes et, à priori, également celui du physique. Je fis crépiter quelques éclairs le long d’une de mes lames, éclairant brièvement la scène d’une lumière blanche saccadée. Cela pouvait l’effrayer et la faire changer d’avis mais j’espérais qu’elle n’abandonne pas, je ne sais pas vraiment pour quelle raison. J’avais envie de savoir qui elle était, ce qu’elle ressentait même si ce sont certainement les élucubrations d’un homme ivre. Le sang coulait le long de son bras pour venir s’écraser à ses pieds, gouttant sur les pavés de pierre et éclaboussant sa tenue blanche. Elle se dressait, devant moi, le couteau levé.

-Ah, et fais-moi le plaisir de crier un peu moins fort. La plupart des gens dorment à cette heure. Tu ne voudrais tout de même pas réveiller de pauvres habitants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Lun 12 Mar - 18:21



Mei tremblait de tous mes membres, son comportement n'était plus humain. Guidée par une bestialité bien plus forte qu'elle, elle veut en finir.

-Encore une tarée. Très bien, si tu me bats en duel, j’envisagerai de me laisser ouvrir la gorge. En revanche, si c’est moi qui gagne, tu te plieras à mes vœux tout le reste de la nuit !


Comme si j'allais le croire. Après l'avoir attaqué en pleine nuit et par surprise, il me laisserai en vie s'il me bat? Il a clairement l'habitude de se battre, et sûrement plus de sang sur les mains que moi (pas littéralement, bien sûr).
Pendant que je me relève il dégaina son deuxième sabre.
Il a un net avantage sur moi avec ses sabres, ce qui lui offre une plus grande portée. Avantage qu'il perdra si j'arrive à monter au corps à corps. Puis ses sabres crépitèrent, c'est un Elementalis, et il joue avec moi. Je vais lui arracher la tête! Non même pas, je vais le faire souffrir lentement et l'abandonner pour mort! Je veux qu'il souffre!

-Ah, et fais-moi le plaisir de crier un peu moins fort. La plupart des gens dorment à cette heure. Tu ne voudrais tout de même pas réveiller de pauvres habitants ?


-Fermes là! C'est tout le quartier que je vais buter!

J'avance sur mon adversaire abats ma lame sur son sabre pour l'écarter brièvement puis attrape à pleine main son autre sabre m'ouvrant entièrement la main. Puis je lance un coup de pied vers son thorax.
Revenir en haut Aller en bas
Rebelle Citoyen
avatar

Exuld DrakerzRebelle CitoyenMessages : 167
Date d'inscription : 02/09/2017


MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Lun 12 Mar - 22:42

Exuld
Drakerz


「 Le sang, ce cher ami」

-Ah, et fais-moi le plaisir de crier un peu moins fort. La plupart des gens dorment à cette heure. Tu ne voudrais tout de même pas réveiller de pauvres habitants ?

-Fermes là ! C'est tout le quartier que je vais buter !


J’inspirais longuement. C’était une belle nuit. Et pourtant, on venait pour me tuer. Encore et encore. Cela ne s’arrêtera donc jamais ? Peut-être pas. Peut-être que je devais tout simplement laisser couler. Survivre. Me battre jour après jour. Et pour quoi ? Quel était mon but ? A quoi bon survivre aujourd’hui si c’est pour me battre demain ? Toutes ces pensées me traversèrent l’esprit en un instant, alors que la jeune fille s’élançait vers moi. Elle faisait preuve d’une rage telle que je n’en avais rarement vu. A vrai dire, les deux seules personnes que je savais posséder cette pulsion bestiale étaient mon père et moi-même. D’un mouvement rapide du poignet, elle écarta un de mes sabres pour plonger vers moi. J’avais baissé ma garde et mes sens engourdis par la boisson me ralentissaient. Rapidement, ma deuxième lame vint l’intercepter. Elle ne pouvait pas l’esquiver. Je visais son poignet dans l’intention de la faire lâcher son arme. Je ne voulais pas la blesser, aussi frappais-je avec le plat de mon arme. Quelle ne fut pas ma surprise quand elle intercepta mon sabre en le saisissant d’une de ses mains, s’entaillant profondément au passage. Le sang coula abondamment le long de la lame. Je tressaillais devant cette mutilation volontaire. Je bloquais ma lame. Elle m’avait bien eu. Si je continuais, la blessure pourrait lui être mortelle ou, au moins, sectionner quelques tendons de sa main et elle perdra définitivement son usage. Savait-elle que je ne frappais rarement les demoiselles ? Etait-ce un assassinat prémédité ? Je me mis à craindre qu’elle ne fût plus qu’elle ne paraissait et encaissait son coup de pied avant de la projeter en arrière. Je m’en doutais : elle n’était pas assez forte. Son coup m’avait à peine chatouillé. Je rangeais mes deux sabres dans leur fourreau. Il était hors de question que je blesse à nouveau une si jeune fille.

-Tu n’es pas en état de combattre. Tu ferais mieux d’abandonner et je t’accompagnerai à l’hôpital.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Mar 13 Mar - 23:54

[quote="Mei Nikki"]


L'homme encaisse le coup sans presque aucune difficulté et s’éloigne rapidement de moi. J'ai l'impression que j'ai juste réussie à l’agacer. Bien évidement mon physique est insuffisant! Qu'est ce que j'ai crue?

Je regarde mon entaille à la main. Elle est profonde, très profonde et saignait énormément. Je suis immaculée de sang, mais c'est le mien, pas le sien. J'ai déconné. Et je ne vais pas pouvoir le battre.

Il rangea ses katanas dans ses fourreaux avant de dire:

-Tu n’es pas en état de combattre. Tu ferais mieux d’abandonner et je t’accompagnerai à l’hôpital.

Pendant un instant tout c'est embrouillé. Ma soif de sang était partie, il ne me restais plus que le sentiment de m'être fait battre sans que l'adversaire n'ai à porter un seul coup. Aussi  le comportement de l'homme me bouleverse, c'est comme si j'avais des remords d'avoir attaqué un inconnu dans la rue. Pourtant cela ne m'arrive jamais. Jamais...

-Jamais...


Mei s’était mise à penser à haute voix tandis que le sang dégoulinait abondement. Elle avait perdue beaucoup de sang tout au long de la soirée, non seulement avant de venir ici, mais aussi à cause de sa blessure à la main. Une flaque de sang se trouvait maintenant à ses pieds. Ses genoux fléchirent et sa vision se troubla. Lentement tandis que Mei luttait pour garder la tête sur les épaules, elle s'écrasa au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Rebelle Citoyen
avatar

Exuld DrakerzRebelle CitoyenMessages : 167
Date d'inscription : 02/09/2017


MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Mer 14 Mar - 20:17

Exuld
Drakerz


「 Le sang, ce cher ami」

Soudain, l’éclat de ses yeux diminua et je sentis sa colère disparaître au même moment. Elle baissa faiblement sa dague et chuchota, si bas que je l’entendis à peine, en un léger souffle :

-Jamais…

Je lâchais précipitamment mes deux sabres pour la recevoir dans mes bras alors qu’elle s’écroulait inconsciente. Son bras soudain faible laissa choir l’arme au sol et le fracas de l’acier contre les pavés froids résonna. Le guerrier prit la maîtrise de mes gestes. Je posai deux doigts sous l’angle de sa mâchoire : son pouls faiblissait. Elle était en danger. Sa peau était froide comme la glace. Je retirais ma chemise et la déchirait promptement en larges bandages pour limiter la perte de sang. L’hôpital était trop loin. Je n’avais pas le temps d’y aller. Je la soulevais de terre sans me préoccuper de ses blessures. Perdre du temps à la traiter délicatement ne la sauverai pas alors que la laisser plus longtemps sans soins risquait de l’achever. Elle eut un gémissement. Elle était très légère entre mes bras. Alors je m’élançais à travers le dédale des rues sombres et tortueuses.

Parvenu chez moi, j’ouvris la porte d’un violent coup d’épaule et me précipitai à l’intérieur en priant que Sh’äl n’ai pas décidé d’organiser une soirée juste ce soir-là. La maison était déserte. Je transportai la jeune fille dans ma chambre. Elle eut un petit hoquet de souffrance lorsque je l’étendis sur mon lit. Je découpais les bandages provisoires et les décollais de ses plaies. Puis je les nettoyais avec de l’eau chaude pour m’assurer qu’un élément étranger ne s’y soit pas glissé. La blessée eu un mouvement. Je lui dis d’une voix calme, comme pour la rassurer, ignorant si elle m’entendait ou pas :

-Tout va bien. Repose-toi, je m’occupe de tout.

Puis, comme elle s’était calmée, j’en profitais pour laver ses plaies avec de l’alcool. A cause de la douleur ou de la perte de sang, elle perdit définitivement conscience à cet instant. J’allais chercher dans les affaires de Sanaël et mis la main sur des tissus doux et propres. Je les déchirais en lanière, ignorant si elle me le pardonnerait. Revenant vers la jeune fille, j’entrepris délicatement de panser une deuxième fois ses blessures. Il ne me restait plus qu’à patienter. J’avais fait tout mon possible. Elle s’en tirerait certainement sans aucune séquelle définitive. J’hésitais à prévenir l’hôpital mais je ne voulais pas la laisser seule et il m’aurait fallu au moins une heure pour y aller et revenir avec des secours. Je songeais alors que posséder un cheval pourrait se révéler bien pratique à Quederla. L’aube pointait à l’horizon. J’ouvris le balcon pour profiter de la vue et fumer. Une bonne partie de la journée passa avant qu’elle ne se réveille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   Jeu 15 Mar - 21:34




J'étais dans un champ ensoleillé, un grand champ de blé à la lisière d'une forêt, une forêt sombre. Si danse que les rayons du soleil ne perçaient pas au travers. L’endroit est très particulier, si le champ est très chaleureux, la forêt est tortueuse et inquiétante. Puis en regardant plus attentivement, je vois qu'une trainée de sang se trouve entre moi et la forêt, de mon sang.

J'ouvris difficilement les yeux. Je n'ai pas envie de réveiller. Le lit est moelleux, et je suis fatiguée. Je ne réalise qu'après quelques minutes que je ne suis pas chez moi, je me releva promptement sur mes coudes me faisant réaliser que ma main me fait souffrir. Cependant la plaie était bandée et nettoyée ce qui avait visiblement permis au sang de coaguler correctement. Je passa mon pouce de l'autre main sur le bandage tandis que je me remémorais de pourquoi je suis ici. Je m'en souviens, j'ai tentée de tuer un homme et me suis évanouie inconsciente après le combat. Et je ne suis manifestement pas chez moi, alors où? Je me lève et m'approche de la baie vitrée menant à un balcon en réfléchissant en même temps à comment j'ai atterrie ici, peut être qu'on m'a recueillie et soigné après avoir trouvé une fille inconsciente dans la rue? Ou bien je suis chez l'homme que j'ai attaquée? Cette dernière possibilité voudrait dire qu'il m'a soignée et hébergée malgré que j'ai tenté de le tuer, ce n'est sûrement pas ça. Bien que, ne m'avait-il pas demandé d'abandonner pour m'amener à l'hôpital? Le soleil était haut dans le ciel. Je m'arrêta devant la baie vitré me rendant compte qu'un homme s'y trouvait, assis sur une chaise et les pieds croisés sur un pot de fleur. Il tient une cigarette et me regarde du coin de l’œil.

-Bonjour. Dis-je surprise.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sang, ce cher ami [feat Mei Nikki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-