Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Piégé comme un rat [PV Bael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 185
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Piégé comme un rat [PV Bael]   Lun 12 Mar - 16:34

Piégé comme un rat

ft. Baelfire Gold
"Le droit est le souverain du monde"

C'était le grand jour. Le jour où tu avais pris une grande décision qui allait sûrement changer ta vie : défier le Ténébreux. Ce n'est pas comme si tu tenais réellement à ta vie de toute façon et il faut savoir que tu n'es pas le type de femme à te laisser marcher sur les pieds, tu en as marre de cet homme qui monte sans cesse sur ses grands chevaux et qui te parle comme si tu étais son esclave... Ce journal, il est à toi ! Tu t'es démenée toute ta vie pour qu'il te revienne de droit, tu as fais des sacrifices et tu as eu du sang sur les mains pour pouvoir être à la tête... Il a fait quoi lui ? Rien du tout, simplement jouer les beaux parleurs pour te sauver, il n'a pas sué sang et eau pour l'obtenir.

De toute façon, tu ne souhaites demandé la lune mais seulement les choses qui te reviennent de droit. Tu souhaites récupérer ton droit de propriété et surtout être la seule à décider ce qui peut être dans les articles ; les personnes s'en fichent bien de savoir qu'un nouveau riche peut se permettre d'acheter des appartements en ville. Ta réputation en pâtis à cause de ce rustre qui t'impose ses règles et tu es obligée d'hocher la tête comme une sombre crétine car la menace de ta morte plane sur ta tête... Ce qu'il ne sait pas, c'est que tu serais ravie de mourir. Certes, il est aussi connu pour être un homme qui torture mais tes petites grenouilles feront suffisamment le travail pour mettre fin à tes jours.

Il ne te fait pas peur cet homme qui rampe sans cesse la queue entre les jambes dès que l'on hausse le ton et pourtant, tu sais pertinemment que tu ne serais rien sans lui ou du moins, tu serais six pieds sous terre. Le fait de t'avoir enfermée dans un hôpital psychiatrique était une torture pour toi et pourtant, tu sais très bien que c'était le seul moyen de te garder à l’œil mais aussi être en sécurité mais c'est la manière dont les choses ont été amenées qui te restent en travers de la gorge... Cependant, tu es beaucoup trop droite et fidèle pour tenter un coup dans le dos du Ténébreux ; même avec les articles tu ne comptes pas lui nuire, simplement t'autoriser le droit de refus si l'article est inutile.

Tu ne souhaites pas le rencontrer tard le soir dans le château, c'est une affaire entre toi et lui alors tu ne veux pas que les petites oreilles indiscrètes de l'Ordre traînent un peu partout. Tu tentes aussi de te dire que puisqu'il est en Monsieur Gold, il fera moins usage de ses pouvoirs car n'importe quels clients pourraient entrer à tout moment, n'importe qui pourrait jeter un coup d’œil à travers la fenêtre... Bref, tu as pris la décision d'aller lui rendre visiter directement dans sa boutique pour tenter de protéger tes arrières. Bien évidemment, tu es venue armée contre cet homme même si tu es au courant que tu ne ne pourras pas gagner contre lui... Bien que sa tendance à être boiteux sous Gold te donnerait peut-être un léger avantage. Juste le temps de te sauver la peau.

Arrivée devant la boutique, tu pousses la porte qui t'annonce par la petite cloche. L'intérieur est un vrai foutoir et tu demandes si cette boutique tourne vraiment ; qui viendrait ici pour acheter ce genre de bibelot ? Tes talons claquent contre le bois et tu prends le temps d'observer chaque petits objets tout en demandant pourquoi Gold n'est toujours pas arrivé ; le comptoir est vide et tu n'entends aucun bruit. Tu laisses échapper un petit « hum, tu parles d'un professionnalisme » avant de passer derrière le comptoir et le rideau pour arriver dans l'arrière boutique ; oui tu es clairement sans gêne mais maintenant que tu as fais tout ce chemin jusqu'ici, tu ne comptes pas faire demi-tour. Et tu as eu raison puisque tu reconnais l'homme que tu cherchais.

- On ne t'a jamais appris à répondre aux sonnettes lorsqu'un client entre dans la boutique ? Je me demande bien d'ailleurs pourquoi les gens viennent ici, tu ne vends rien d'exceptionnel.





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 508
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Mer 14 Mar - 17:54

Piégé comme un rat

Feat. Abbygaëlle Midford

Depuis que la véritable histoire a été révélé, plutôt la supercherie démasquée sur l'histoire ancienne étant fausse, le Ténébreux n'avait pas tester personnellement les nouveaux pouvoirs, même s'il l'a fait tester à un bon nombre de membres de l'Ordre. Cela faisait un petit moment que le Ténébreux venait d'obtenir un de ces fameux pouvoirs. Il avait très bien compris que c'était des pouvoirs dangereux à maîtriser car même si ça fait peut de temps qu'ils sont là, il a déjà réussi à voir certains problèmes chez les personnes qui les utilisent un peu trop souvent. Du moins, sûrement parce qu'ils n'étaient pas préparer, ne sachant pas à quoi s'attendre avec ces pouvoirs là. En tout, cela faisait quelques jours que le Ténébreux disposait d'un des nouveaux pouvoirs, mais surtout pas n'importe lequel. D'après les écrits qu'il a réussi à obtenir, un petit listing rapide des pouvoirs disponibles, sans expliquer le pouvoir réellement, donc il fallait faire des tests et ce pouvoir avait l'air d'être puissant.

Le pouvoir de la Projection Astrale. Un pouvoir qui intriguait beaucoup le Ténébreux, par curiosité simplement. Il avait vu un de ses membres se scinder en deux. Le corps restait sur place, mais un autre corps, plus transparent, différent, flottant même, apparaître et discuter comme si de rien était. Cet homme qui avait tester ce pouvoir a même raconté qu'il a vu des choses étranges durant cette phase. Malheureusement, il ne pouvait le tester très longtemps car alors que le Ténébreux voulait voir les limites de ce pouvoir, l'homme qui en disposait fini par mourir tout simplement, disparaissant, son cœur s'arrêtant net. C'était très fulgurant et violent, mais ce pouvoir est très dangereux, il ne fallait pas en abuser de ce pouvoir, comme de tous les nouveaux pouvoirs. Rumple basa ça sur le fait que les corps des Quederlien sont habitués aux animaux et aux éléments, mais ce nouveau pouvoir n'a pas été habitué aux communs des mortels donc sûrement pour cette raison que c'est dangereux de les utiliser. Néanmoins, Rumple n'avait pas peur plus que ça, car même s'il l'ignorait, c'est le sort qui est destiné à tous les possesseurs des contrats, de savoir maîtriser tous les pouvoirs alors il en sera digne.

En tout cas, Rumple avait d'autres préoccupations dans sa vie, surtout que cela faisait quelques jours déjà que l'un de ses plans étaient mis en place et donc il fallait réagir ainsi, sûrement pour cela que Gold devait prendre place dans la ville, se montrer plus souvent, faire mine d'être présent et surtout agir comme il se doit. Il avait l'affaire de l'établissement scolaire à gérer, même si le directeur remplissait parfaitement ses occupations, Rumple devait également être là, c'est lui le propriétaire après tout, et puis il avait également les travaux à l'hôtel à régler en plus, donc il en avait à faire. En plus de tout ça, il n'allait pas oublier sa première boutique d’antiquaires, c'est sa priorité en quelque sorte car c'est là où sont entreposer des objets très précieux, coûtant un prix énorme pour certains, mais surtout dont la valeur historique est énorme. En tout cas, on peut dire que la vie de cet homme est loin d'être ennuyante, il a toujours beaucoup de chose à faire et c'est à ce demander comment il gère sa vie. À vrai dire, il s'organise à merveille et n'ouvre pas tous les jours simplement.

En arrivant à l'intérieur de sa boutique de prêteur sur gage, tout semblait être identique, mais quelque chose dérangeait le propriétaire de sa boutique. Rien n'avait beaucoup de place, mais il semblait avoir une présence étrange dans la boutique, une sorte de sixième sens si on peut dire, ou juste son côté parano qui prend le dessus. En allant dans l'arrière boutique, cela se confirmait car la porte dans sa chambre forte était ouverte, alors que normalement elle est toujours fermée. Le propriétaire des lieux y pénétra dans l'optique de punir la personne qui l'avait ouvert, en partant du principe qu'il était toujours là, mais aussi pour vérifier qu'on ne lui a rien volé. Il n'y a rien de magique en ce lieu, donc ce n'était pas une grande perte au pire, mais dans cette pièce se trouve quand même les objets les plus précieux de sa boutique, les plus rare, donc ça restait une assez grande perte. Malheureusement, à peine qu'il fut au centre de la pièce que la porte se fermait, laissant entendre qu'une personne s'enfuyait de la boutique par l'arrière, sûrement un cambrioleur ayant prit peur en entendant la clochette de la porte d’entrée.

Il faut désormais sortir d'ici, cela ne doit pas être très compliqué. Malheureusement, cette porte est prévue pour s'ouvrir de l'extérieur, mais absolument pas de l'intérieur, du coup forcément, la porte ne s'ouvre pas comme il le faut. Surtout que le Ténébreux n'avait vraiment pas de chance pour le coup car ses pouvoirs ne lui permettait absolument pas d'ouvrir la porte. Le métal, un animal imposant, le temps, la chaleur, la neige, bref, il y avait plein de pouvoirs lui permettraient de sortir d'ici, sauf que là, avec ses animaux et son nouveau pouvoir, c'était impossible de faire céder la porter et vu la taille imposante de la porte, ce n'est pas en frappant dessus que la porte va s'ouvrir. Il ne restait plus qu'une solution, utilisé son pouvoir de projection astrale afin de trouver un membre de l'Ordre dans le coin pour qu'il vienne ouvrir la porte, même si ça ne l'enchante guère. Gold se plaça au centre de la pièce, se mit au sol afin de se concentrer et faire apparaître un corps spectrale à l'extérieur de la pièce, ce qui est dommage que ce genre de corps ne pas toucher le monde physique. Ce fut l'apparition une de Abbygaëlle Midford dans l'arrière boutique, un membre de l'Ordre insupportable, mais efficace qui ne se gêna pour faire une remarque sur la boutique.

Dans un premier temps, un seul de ces objets peut représenter ta fortune entière Abbygaëlle. Secondement, tu n'as rien remarqué d'étrange. Tu es bien moins observatrice que tu ne veux le faire croire.



Comment on peut confondre une véritable personne avec un corps limite, si on peut dire, fantomatique d'une personne, c'est qu'on ne doit vraiment pas faire attention ou n'avoir aucun sens de l'observation. En tout cas, le Ténébreux n'avait pas le temps à perdre dans cette situation, surtout que ce pouvoir consomme beaucoup d'énergie, même s'il reste proche de son corps physique alors c'est assez dangereux de rester trop longtemps dans cette situation. Du coup il n'avait pas le temps de tergiverser et il fallait rentrer dans le vif du sujet, que cette femme le sorte de là et ensuite, chacun rentre chez soit et tout le monde sera content par la suite tout simplement.

Abbygaëlle, ouvre cette porte. Je n'ai pas que ça à faire de rester ici. Cela doit être à ta portée d'ouvrir une porte.



Pouvoir du Ténébreux:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 185
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Mer 14 Mar - 19:21

Piégé comme un rat

ft. Baelfire Gold
"Le droit est le souverain du monde"

Bien évidemment, tu avais remarqué sa drôle de forme mais cela ne te faisait ni chaud ni froid puisque tu avais plus important en tête. Cela te faisait poser quelques questions et puis il ne manqua pas de te faire remarquer qu'il y avait une chose étrange chez lui... Mis à part le fait qu'il est toujours étrange, il est vrai que son corps est plus transparent que d'habitude mais cela ne signifie qu'une seule chose.

- Oui eh bien, tu es mort. Que veux-tu que ça me fasse ? Je sais très bien que tu continuerais de gérer l'Ordre même une fois passé l'arme à gauche, et ça ne changera rien à mon problème.

Tu ne crois pas spécialement aux fantômes mais il semble être le parfait exemple qui semble démontrer l'inverse... Tu n'en as jamais rencontré et puis qui serait suffisamment idiot pour rester sous forme spectrale alors que le Paradis -ou les Enfers pour certains- les attendent ? Non vraiment, cette pensée que partagent beaucoup de personnes est idiote mais tu avais entendu des témoignages assez déroutant... Et il faut dire que cela se rapproche de ce que tu vois. Tu es honorée, ton premier mais surtout pas n'importe lequel ; le Ténébreux en personne !

- Abbygaëlle, ouvre cette porte. Je n'ai pas que ça à faire de rester ici. Cela doit être à ta portée d'ouvrir une porte.

- A ma portée oui mais si j'ai envie, c'est une toute autre histoire.

Si il est mort, tu risques de tout simplement trouver son corps sans vie et il ne serait sûrement pas ravi de voir tout ce que tu pourrais lui faire... Disons que tu aurais bien besoin de calmer tes nerfs et donner quelques coups de pieds dans le corps inerte d'une de tes bourreaux te ferait grandement du bien ! Malheureusement pour tes pieds et ton moral, ni l'un ni l'autre ne pourront se défouler puisqu'il t'apprend que c'est une sorte de troisième pouvoir. Donc si tu comprends bien, Gold se trouve derrière cette porte que tu es censée ouvrir.

- Mmh. Et pourquoi tu ne peux pas sortir tout seul comme un grand ? Tu ne vas pas me faire croire qu'avec tous tes pouvoirs, aucun ne te permet de sortir d'ici ?

Oui tu restes quand même septique face à ce troisième pouvoir... C'est tout nouveau pour toi comme pour le reste de la ville et tu trouves la théorie de la mort quand même plus logique. Tu le laisses donc s'expliquer puis tu viens t'adosser contre le mur, un petit sourire aux lèvres... Ne serait-ce pas le moment ou jamais pour proposer une contre-partie à ce petit service ? Après tout, il est bien le premier à faire payer ; rien n'est gratuit avec lui alors tu ne vois pas pourquoi tu ne pourras jouer à son propre jeu.

- Et si je ne veux pas ? Si je me souviens bien, tu ne m'as jamais rendue service, gratuitement je parle.





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 508
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Mer 14 Mar - 23:15

Piégé comme un rat

Feat. Abbygaëlle Midford

Toujours entrain de se croire supérieur à n'importe quelle situation. Étrangement, ce comportement horripile le Ténébreux, alors qu'il est exactement comme ça, sûrement parce qu'il se voit en cette personne qu'il ne peut la supporter. Alors que Abbygaëlle doit obéissance et respect à son supérieur, elle se permet toujours de se montrer hautaine, condescendante, en toute circonstance et surtout de contredire son supérieur par moment. Néanmoins, il y a une chose qui permettait au Ténébreux de rester calme, du moins, en apparence, devant cette femme. Elle a beau se donner l'image d'une femme forte, sûr d'elle, capable de soulever des montages, Rumple sait parfaitement qu'elle n'est qu'une faible femme au final qui ne supporterait pas la moindre petite torture et le simple fait de perdre le contrôle, contrôle qu'elle n'a absolument pas, l'image de sa vie.

Et voilà qu'elle recommence. C'est sûr que le Ténébreux a un grand nombre de pouvoir, il se fait toujours passer pour un dieu, une personne qui contrôle tout et qui arrive toujours à s'en sortir de toutes les situations possible grâce à sa magie. Pourtant, le voilà coincé dans une salle dont il ne peut ouvrir la porte tout seul et surtout sans aucun pouvoir qui lui permet de l'ouvrir. Du moins, si il possède une méthode pour ouvrir la porte, même deux, en utilisant ses animaux. Par exemple en sacrifiant la totalité de ses grenouilles pour entraver la porte avec le sang de ces bestioles ou bien en misant sur son guépard pour qu'il ouvre tant bien que mal la porte, mais c'est misé sur une créature stupide qui n'écoutera sûrement pas sans un bon coup de fouet en pleine gueule. Et puis la projection astrale ne pourra pas servir réellement pour l'instant et si ses calculs sont bon, comme toujours, il n'aura pas de nouveaux pouvoirs avant un bon mois, ou sinon il faudrait qu'une personne meurt, comme cette chère Abbygaëlle, comme ça le contrat avec les grenouilles sautera et il pourra obtenir un pouvoir plus intéressant. Même si l'idée est plaisante, Abby restait un atout dans sa manche, il ne pouvait la perdre pour l'instant.

Le pouvoir de Projection est puissant, mais il ne me permet pas encore de toucher le monde réel avec lui. Pour le moment, arrête simplement de poser des questions et ouvre cette porte.



Impossible de dire le plein potentiel du pouvoir de Projection Astrale. Qui sait, à l'avenir, en apprenant à l'utiliser, peut-être qu'il sera capable d'agir avec le monde tangible sous cette forme là, mais ça fait que très peu de temps qu'il détient ce pouvoir, et toute une formation est nécessaire pour apprendre à l'utiliser et découvrir son plein potentiel. À l'instant, et même si ça contrarié le Ténébreux, il devait faire confiance à Abbygaëlle, sûrement le membre de l'Ordre le plus horripilant qu'il n'a jamais rencontré, et pourtant, il y en a des membres de l'Ordre. Voilà qu'elle semblait avoir prit confiance en elle, sous le regard du corps spectral du Ténébreux, avec son petit sourire en coin, un sourire qu'il ne peut supporter sur son visage, cela lui donne des envies d'attraper son petit cou et de le tordre dans tous les sens et voir le dernier souffle de vie sortir de son corps. Et voilà, comme le présentait Rumple, voilà que Abbygaëlle décide de vouloir négocier, passer un contrat ; il n'y a pas de meilleur moyen de calmer cet homme qui n'existe que pour les contrats.

Qu'est ce que tu désires pour ouvrir cette fichue porte ? Avec mes contrats, je peux tout offrir, tu le sais bien.



Avec la découverte de la pièce cachée dans son château, le Ténébreux en avait apprit encore plus au sujet de son pouvoir, des détails dont il ignorait tout. Le fait de pouvoir donner, grâce à une légère modification des écrits sur le contrat, de tout nouveau pouvoir n'est rien comparé aux petites astuces, du moins aux idées de comment rendre ses contrats plus puissants, même s'il a besoin de faire des tests avant de réussir pleinement à contrôler ce nouveau pouvoir.

En tout cas, Rumple sentait que son pouvoir commençait réellement à le fatiguer et il savait qu'il ne fallait pas forcer, surtout qu'en fonction de la suite des événements, il aura sûrement besoin d'énergie pour riposter ou bien se défendre contre cette femme, même s'il sait que ce n'est qu'une grande gueule qui au final ne va jamais au bout de ses actions. Le corps spectral du Ténébreux finit par disparaître devant les yeux du membre de l'Ordre afin de retourner dans son propre corps. Une expérience assez désagréable, du moins étrange en réalité, mais c'est la moindre des choses à subir pour réussir à avoir un corps spectral pouvant voyager en toute liberté, sans prendre en compte les parois. Le Ténébreux, à l'intérieur de la pièce, se releva, se faisant craquer le cou, se rapprochant du mur de la porte, frappant contre celui-ci afin d'attirer l'attention, durant sa marche c'était assez facile à le reconnaître, avec sa démarche à trois jambes à cause de sa canne.

Alors Mademoiselle Midford, que désirez-vous contre votre obédience ?



Pouvoir du Ténébreux:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 185
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Sam 17 Mar - 19:51

Piégé comme un rat

ft. Baelfire Gold
"Le droit est le souverain du monde"

- Mmh. Et pourquoi tu ne peux pas sortir tout seul comme un grand ? Tu ne vas pas me faire croire qu'avec tous tes pouvoirs, aucun ne te permet de sortir d'ici ?

Lui qui se vante auprès de tout le monde d'avoir tellement de pouvoir, d'être le plus puissant de tous, de pouvoir résoudre tous les conflits n'arrivent pas à ouvrir une malheureuse porte ? Non, tu as du mal à croire. Tu es bien curieuse de savoir pourquoi il n'est pas capable d'ouvrir cette porte tout seul, bien évidemment, tu as remarqué qu'elle s'ouvrait de l'extérieur et c'est pour ça qu'il te demande de l'aide mais tu sais très bien que certains animaux ou éléments peuvent démonter une porte. Il a combien de pouvoir d'ailleurs ? Trois, quatre, cinq ? Une centaine ? C'est une chose que tu ignores et tu aurais bien envie de connaître. D'ailleurs, pourquoi ne pas en profiter pendant que c'est ton "otage" ?

- Le pouvoir de Projection est puissant, mais il ne me permet pas encore de toucher le monde réel avec lui. Pour le moment, arrête simplement de poser des questions et ouvre cette porte.

Même en étant dans une situation désespérée, il n'arrive toujours pas à dire "s"il te plait". Il faut toujours qu'il monte sur ses grands chevaux et se donne de grands airs de Monsieur Je-sais-tout et je-peux-tout-contrôler... Pourtant, tu te souviens du jour où tu as été le voir, le suppliant presque. Oui, tu étais pathétique à cette époque. Tu aurais presque envie de remonter dans le temps pour te mettre deux ou trois paires de gifles mais tu te souviens aussi d'avoir dit "s'il vous plait" pour qu'il te sorte de ce merdier dans lequel tu t'étais fourrée. Pourquoi est-ce qu'il ne serait pas capable de faire la même chose rien qu'une seule fois ? En plus d'être toujours obligé de passer par les contrats pour discuter.

- Et si je ne veux pas ? Si je me souviens bien, tu ne m'as jamais rendue service, gratuitement je parle.

- Qu'est ce que tu désires pour ouvrir cette fichue porte ? Avec mes contrats, je peux tout offrir, tu le sais bien.

Et voilà, encore et toujours les contrats ! C'est dingue comme cet homme n'est pas fichu de rendre service sans avoir quelque chose en retour, même si c'est un objet anodin. Tu as déjà entendu des gens dire qu'il demandait des chapeaux ou des écharpes et tout ça pour ne jamais les porter... A se demander ce qu'il pouvait bien en faire de toutes ces fringues. Mais bref, voilà le gros problème avec le Ténébreux ; il veut toujours avoir quelque chose en contre-partie alors que tu as bien demandé quelque chose de gratuit. Les contrats n'ont jamais rien de gratuit et il est le premier à dire que la magie a toujours un prix à payer... Heureusement, ce que tu as en tête n'a rien de magique et ouvrir une porte non plus.

Et puis le voilà qui insiste de nouveau pour demander ce que tu veux. C'est fou comme tu aimes jouer avec les nerfs des gens, surtout ceux qui ont de la puissance... Ton Frère t'a déjà bien évidemment dit qu'à force de trop jouer avec le feu, tu allais finir par te brûler mais cette sensation de chaleur et de puissance était trop bonne pour laisser passer une si belle occasion. Après tout, tu comptes quand même le faire sortir d'ici mais après avoir obtenu ton Journal... Et puis deux ou trois petites réponses supplémentaire, pour ta culture générale. Tu aimes connaître tes collaborateur ; en général, c'est pour mieux les poignarder dans les dos mais tu as bien retenu la leçon avec le Ténébreux. Et puis il t'a tellement été d'un grand secours que tu n'es pas ingrate à ce point.

- C'est le mot gratuit qui te pose problème ? Si j'ouvre cette porte par plaisir, je n'obtiendrais rien en retour à part la satisfaction d'avoir libéré un ami... Tu devrais tester cette expérience de temps en temps, je t'avoue que ça fait un bien fou.

Est-ce qu'il comprend où tu veux en venir ? Ce n'est pas un contrat que tu veux passer, sa libération contre le Journal n'est pas équitable et il refuserait sans la moindre hésitation. Mais là, tu accepterais de lui rendre service en ouvrant la porte car tu as bon cœur et de bon coeur, il pourrait à son tour t'offrir la Direction du Journal... Mais la vraie direction. Pas celle qu'il t'offre déjà où il peut se permettre de débarquer n'importe quand, n'importe comment pour te demander n'importe quoi. Non, que tu sois maître de quelque chose.

- Mais après, peut-être que tu n'as jamais eu d'amis pour tester cette expérience... Tu en as déjà eu, Gold ?

C'est une question que tu trouves tout à fait légitime et pertinente... Tu auras bien envie de savoir comment s'est passée l'enfance du Ténébreux pour qu'il soit aussi acariâtre qu'aujourd'hui. Il a pu aller à la Maternelle comme tout le monde ? Ah et le Lycée, il est connu ces expériences incroyables de cigarettes derrière le terrain de sport et les heures à sécher car le cours était ennuyant ? Toi même n'as pas connu cette expérience ; certains événements de vie ont fait que tu as dû malheureusement échapper à cette période semblant suffisamment ennuyante pour remercier le ciel de t'avoir mis un père psychotique sur le chemin de ton développement.

- Et dis-moi, pendant que nous sommes dans les petites confidences... Tu peux avoir combien de pouvoir en même temps ?





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 508
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Lun 19 Mar - 23:29

Piégé comme un rat

Feat. Abbygaëlle Midford

Le pouvoir des contrats est d'une puissance folle, même le Ténébreux lui-même ignore sûrement le plus grand potentiel de cette magie et pourtant, s'il en croit les écrits qu'il a découvert, elle date d'un temps très ancien et pourtant, il possède cette magie depuis plusieurs années, depuis qu'il est enfant en quelque sorte vu qu'il a toujours été conditionné pour le devenir. Néanmoins, c'est vrai que même si la magie est sûrement illimité, les limites elle en possède également et réussir à les dévier est tout un art. Rumple a réussi à trouver une méthode pour en dévier la plus grande partie, mais il y a des situations qui posent problème, comme actuellement pour cet homme bloqué derrière une porte qu'il ne peut ouvrir car les contrats et les pouvoirs ne sont pas de son côté. Certes, cela arrive, et il aurait aimé que ça soit une personne qui ne fait pas partie de l'Ordre ou simplement un bon samaritain, mais c'est Abby qui était là et il fallait donc jouer avec elle, chose qui est très horripilant car elle aime tourner autour du pot, chose que le Ténébreux déteste ; allez droit au but est une meilleure chose pour lui, alors devoir attendre une heure pour avoir la conversion principale est une chose insupportable.

Ami ? Voilà un mot bien inconnu dans le vocabulaire du Ténébreux. Certes, il connaît le sens de ce mot, mais il estime que c'est une chose bien inutile, sûrement parce qu'il a toujours vécu seul, sans aucun amour, mais ça, impossible de le dire. Puis d'accord, Rumple ne connaît pas la vie de Abbygaëlle, mais vu le caractère de la femme, cela ne serait pas étonnant également qu'elle parle sans savoir, question qu'il pourrait facilement retourner à cette femme pour lui faire revivre un passé solitaire également. En tout cas, la tentative de cette femme de déstabiliser Rumple ne fonctionnera pas sur lui. Cet homme à toujours grandi seul, la seule éducation qu'il a eut c'était la soif de pouvoir, il n'a jamais connu l'amitié, alors comment quelque chose dont il ignore tout pourrait lui manquer ? Tandis que le pouvoir, la magie, c'est tout simplement sa vie, et ça le sera toujours, quoi qu'il arrive. C'est sûr que même avec la présence de Aïlyne à ses côtés l'a plus ou moins changé, même s'il ne veut pas l'avouer, il reste le profond salopard qu'il a toujours été dès qu'il est seul, du moins sans sa présence.

Tu te considères comme une amie ? Il faudrait sûrement revoir ta définition ma chère Abbygaëlle. Mon paternel était moins arriviste que toi, et pourtant, il était prêt à tout sacrifier pour obtenir ce qu'il désirait.



C'est sûrement la première fois qu'il parle de son père depuis des années, hormis pour parler de lui comme son prédécesseur, du moins, l'un de ses prédécesseurs. C'est sûrement une chose qui a changé chez lui depuis quelques mois, mais pour le savoir, il faudrait connaître cet homme depuis des années et des années, chose que Abbygaëlle n'est pas vu que ça ne fait que quelques mois, peut-être un an, qu'ils se connaissent, mais c'est juste professionnel, afin de passer des contrats, rien d'autre. Personne ne connaît le Ténébreux à ce point pour remarquer ce changement, sauf peut-être les personnes qui le côtoie tous les jours, ce qui se stopperait à deux personnes, sa servante et Nabooru. Dans tous les cas, la membre de l'Ordre relança un nouveau sujet de conversation, et il faut dire que ce petit jeu avait déjà beaucoup trop durée, et elle allait devoir ouvrir la porte très vite car là, elle ne respecte pas la plus simple règle de l'Ordre, obéir à son maître. Néanmoins, si elle est encore intacte, c'est qu'elle compte le faire et puis elle n'a rien effectuer contre son maître, donc elle navigue sur la limite de la chute d'eau, elle joue à un jeu dangereux cette femme car un rien peut la faire tomber.

En quoi cela t'aiderai de le savoir, je reste bien plus puissant que toi, et ça, même avec un seul pouvoir. Néanmoins, une trinité de pouvoir est à ma disposition à tout moment.



Le Ténébreux n'est pas le genre de personne à mentir, il faut dire, qu'il n'a sûrement jamais menti de toute sa vie, tout ce qu'il disait était l'entière vérité, même si à certaines occasions, la vérité était incomplète ou bien voilé. Surtout, il a toujours tenu ses paroles. Quand il promet une chose, il l'accomplie et ça quoi qu'il arrive, c'est un homme de parole, en qui en peut faire confiance, du moins, dans une certaine limite, mais il a toujours tenu promesse, et il faut le souligner.

De plus, cela ne l'handicape pas que un de ses membres soit au courant de la limite des trois pouvoirs du Ténébreux car au final, les pouvoirs sont toujours changeant, et donc impossible de savoir sur quoi la personne va tombé en face de lui. Surtout que comme à son habitude, le Ténébreux ne dit pas tout car oui, grâce à ses contrats, il peut obtenir un total de trois pouvoirs en même temps, mais ce n'est sans compter la puissance de l'Apprenti également. En comptant l'apprenti et le pouvoir qu'il détient, Rumple pourrait obtenir un quatrième pouvoir et ça, Abbygaëlle l'ignore, tout le monde l'ignore hormis lui. De ce fait, même si un jour, par un procédé impossible à expliquer, Abbygaëlle doit affronter le Ténébreux, elle se montrera confiante en connaissant les trois pouvoirs de cet homme, et c'est là qu'il gagnera grâce à un quatrième pouvoir et surtout la confiance absurde de cette femme. Toujours garder une carte dans sa manche, un subterfuge qui permet de reprendre la main avec une grande aisance.

Laisse moi deviner ce que tu viens quémander. Ton pouvoir est encore actif pour une durée de 38 jours, donc je te reverrai sûrement à ce moment. Du coup, qu'est-ce qui pourrait bien te manquer au point de tenter ta vie ? Une chose que je détiens et que tu as galéré toute ta vie pour avoir par exemple. Ton journal. C'est ça. Tu viens quémander le retour de ton journal. Ai-je tord ma chère amie ?



Pouvoir du Ténébreux:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 185
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Mer 21 Mar - 14:12

Piégé comme un rat

ft. Baelfire Gold
"Le droit est le souverain du monde"

- Tu te considères comme une amie ? Il faudrait sûrement revoir ta définition ma chère Abbygaëlle. Mon paternel était moins arriviste que toi, et pourtant, il était prêt à tout sacrifier pour obtenir ce qu'il désirait.

- Oui et regarde ce qu'il reste de lui aujourd'hui. Personne ne se souvient de lui.

Allez, une ou deux personnes connaissent le Collectionneur mais maintenant, ils sont à compter sur les doigts d'une seule main. Le Ténébreux a eu plus d'influence que le paternel et peut-être que si celui-ci avait eu des amis voire des ennemis, on s'en souviendrait plus facilement ! Tu t'es quand même renseignée de ton côté avant de travailler pour le Ténébreux et oui, tu as appris qu'il y avait un quelqu'un avant lui... Mais il n'était pas réellement connu pour ses contrats, pour sa méchanceté, pour sa lâcheté ; bref, personne ne se souvient de lui, contrairement au fils.

- Et dis-moi, pendant que nous sommes dans les petites confidences... Tu peux avoir combien de pouvoir en même temps ?


- En quoi cela t'aiderai de le savoir, je reste bien plus puissant que toi, et ça, même avec un seul pouvoir. Néanmoins, une trinité de pouvoir est à ma disposition à tout moment.

Mmh, trois pouvoirs en même temps ? Déjà que un seul pouvoir rendait certaines personnes complètement barrées, tu comprends maintenant pourquoi le Ténébreux est aussi bizarre et fou. Ces pouvoirs doivent lui monter à la tête et tu as déjà vu des Domae se faire attaquer par leurs propres animaux et des Elementis se faire consumer par leur propre élément... Alors peut-être qu'il maîtrise très bien les pouvoirs mais tu restes persuadée qu'il s'est déjà fait avoir comme un idiot à force de jouer les vantards.

- Tu n'es pas obligé de me rappeler à chaque fois que tu es tout puissant... Surtout en ce moment. Tu n'es pas en position de te vanter.

Oui oui, il est tout puissant. Oui oui, il sait parfaitement se battre avec ses pouvoirs. Oui oui, il a la plus grosse ; tu le sais tout ça et tu trouves ridicule le fait qu'il soit obligé de le répéter sans cesse. Il a toujours besoin de s'affirmer et de rappeler qui est le patron dans les parages, tu serais prête à parier que si tu lui demandais un mouchoir, il te rappelerait que c'est le mouchoir du patron et qu'il est le meilleur. C'est une impression de disque rayé que tu as à chaque fois que tu discutes avec lui... Peut-être est-ce aussi à cause de toi, tu dois lui faire suffisamment peur pour qu'il se mette à chaque fois en valeur dès que tu ouvres la bouche.

- Laisse moi deviner ce que tu viens quémander. Ton pouvoir est encore actif pour une durée de 38 jours, donc je te reverrai sûrement à ce moment. Du coup, qu'est-ce qui pourrait bien te manquer au point de tenter ta vie ? Une chose que je détiens et que tu as galéré toute ta vie pour avoir par exemple. Ton journal. C'est ça. Tu viens quémander le retour de ton journal. Ai-je tord ma chère amie ?

- Ah tu vois ! Nous sommes tellement bons amis que nous n'avons plus de secret pour l'autre.


Tu ne le considères pas vraiment comme un ami, ni même comme un ennemi... Non, tu as plutôt tendance à le ranger dans la case « emmerdeur de service que tu préféres voir mort » mais il semble que cette notion de l'amitié lui court sur le haricot... Et n'est-ce pas ta spécialité d'embêter les autres ? De toucher les points sensibles ou de lancer les sujets qui énervent ? Oui, c'est clairement dans ton caractère et puisqu'il se trouve enfermé pour l'instant, tu feras une joie de débattre. Certes, ce n'est pas très fair-play mais c'est le seul moyen pour lui parler.

- En effet, je veux récupérer mon journal. TOUT mon journal ! J'en ai marre que tu débarques dans les locaux, que tu t'installes dans mon bureau comme si c'était le tien et surtout que tu décides de MES articles ! Les personnes s'en fichent de savoir que tu achètes le Lycée ou des appartements et tu fais baisser mes ventes avec tes articles inintéressants ! Toi, tu es peut-être doué pour savoir ce que désirent les gens mais moi je sais ce qui les intéressent ! Alors je veux le récupérer entièrement, que je puisse décider de qui j'embauche, de ce que je mets dans mes articles sans que tu ne viennes me grogner dessus dès que ça ne va pas dans ton sens ou quand tu as besoin d'exprimer ta pseudo-virilité.

Car oui, c'est de cette manière que tu vivais la situation. Il t'a peut-être rendu ton journal mais tu n'es clairement pas libre puisqu'il vient t'imposer certaines choses et dès que tu expliques que non, cet article n'intéressera personne, il te grogne dessus en te rappelant qui est le patron. D'ailleurs, avant qu'il ne te réponde après ton petit monologue, tu enchaînes aussitôt car tu le voyais venir avec ses réflexions.

- Et avant que tu ne dises quoi que ce soit, oui je sais que tu es le patron, oui tu es le plus puissant de tous, oui je ne pourrais pas te battre en combat, change de disque ! J'en ai marre d'entendre toujours la même chose. Mais là, je veux seulement récupérer mon journal. J'ai travaillé dur pour l'obtenir, j'ai fais énormément de sacrifices et c'est bien la seule chose dans ma vie qui me donne l'impression d'être utile ! Cesse donc de croire que le monde est contre toi et que je vais prendre ce journal pour écrire des diffamations sur toi ; je ne suis pas idiote, je sais que tu lis les articles et que tu me feras la peau à la première fausse note.


Tu n'as pourtant pas l'impression de demander la lune. Tu demandes simplement ce qui te revient de droit ! Tu n'as plus rien dans ta vie qui te donne autant envie de te lever le matin... Ta mafia, tu sais très bien qu'ils attendent que tu meurs pour nommer une autre personne qui pourrait peut-être correspondre plus à leurs idéaux. Ainsi va la vie dans la mafia. Mais ton journal. Non, c'est bien la seule chose que tu tiens à récupérer pour ton simple petit plaisir personnel ; pour une fois, il est vraiment que tu ne tenteras rien contre cet homme. Il s'agit simplement d'un petit plaisir égoïste.





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 508
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Dim 25 Mar - 23:26

Piégé comme un rat

Feat. Abbygaëlle Midford

Toujours à ramener son histoire d'amis entre eux deux alors que c'est évident que pour le Ténébreux, Abbygaëlle n'est absolument pas une amie, et inversement. C'est à peine si ces deux personnes se supportent, c'est même à se demander comment ils vont pour rester ensemble à se parler ou autre par moment, le simple fait de rester dans la même pièce est surprenant. Néanmoins, dans l'Ordre il y a de tout, qu'importe les désirs, les ambitions, les motivations, bref, il y a de tout dans l'Ordre et chacun a sa propre vision. La seule chose qui fonctionne dans le même sens, c'est que tout le monde doit obéir au Ténébreux et juste lui obéir tout simplement. Par contre, cette Abbygaëlle, c'est une personne qui n'est pas là dans cette optique, on pourrait plus l'assimilé à un électron libre, mais un élément essentiel à la réussite de la formule chimique, un paradoxe dérangeant, dont le Ténébreux se doit de jouer avec comme il le peut.

Comme Rumple le pensait, c'était bel et bien le journal qu'elle voulait récupérer. C'est vrai qu'il avait fait la main basse sur le seul journal de la ville depuis qu'il avait provoqué la disparition de cette femme, et même si elle avait récupéré la direction de celui-ci depuis son retour, le véritable propriétaire n'était autre que le maître de l'Ordre et il faut dire qu'il en profitait bien avec cette histoire. Si Rumple était une personne normale, il aurait certainement exprimé un visage qui voudrait dire "cause toujours tu m'intéresses", mais tout ce qu'il faisait, c'était ruminé de son côté. Il n'écoutait que d'une oreille ce qu'elle disait car il avait compris le principe de ce qu'elle désirait dès ses premiers mots, pas besoin de partir dans un débat d'une heure juste pour exprimer une simple et minuscule idée. Elle veut tout simplement récupérer le contrôle de son journal chérie ? Une chose qui peut paraître simple, pourtant, cela faisait enrager intérieurement le Ténébreux car il déteste être écroulé et surtout devoir perdre un bien qu'il détient. Cette femme avait vraiment de la chance de se retrouver de l'autre côté d'un mur, sinon c'était clair, elle y passait. Néanmoins, elle posait les bases d'un contrat, et Rumple ne rate jamais l'occasion de faire un contrat avec une autre personne.

Que d'exigences de ta part. C'est rare de te montrer aussi précise dans ta demande, c'est bien différent de ta présumée mort, là tu ne laisses que très peu place à l'imagination ma chère.



Rare sont ceux qui demande des choses très précises. Généralement, ils se suffisent de demander une chose, puis ensuite Rumple a pour objectif de broder autour de cela pour ne pas forcément donner ce qu'ils désiraient, ou bien leur faire croire que c'est une chose tellement énorme que le prix qu'ils doivent payer est convenable dans cette histoire, alors qu'ils se font clairement arnaquer. Avec les contrats, c'est cela qui compte, pour qu'un contrat soit équitable, il faut que les parties pensent que c'est le cas, du moins, qu'au moins une des parties le pense, mais bien sûr, c'est quelque chose que le Ténébreux garde secret, sinon cela serait aisé de contourner également les règles du contrat pour n'importe qui. Néanmoins, pour cela, il faudrait qu'ils soient en mesure de lire l'Ancien Quederlien, mais surtout d'avoir un exemplaire entre les mains pendant une longue durée et faire des petits tests ou bien avoir des informations concernant les contrats des autres personnes. Sauf que ça pose deux problèmes pour eux, le Ténébreux est prévoyant. Déjà le fait qu'ils ne sachent pas qui passent des contrats, puis il y a aussi le fait qu'un contractant ne peut parler du contrat à une autre personne, afin d'éviter les fuites en quelque sorte.

Tu peux récupérer ton journal, tu en redeviendras l'unique propriétaire si c'est que tu souhaites.



C'est une chose qui peut être très surprenante, le Ténébreux accepte aussi facilement de concéder un de ses biens aussi facilement ? Sauf que si une personne pense cela, chose qui serait sûrement logique, cette personne serait dans le déni, dans une bien trop grande confiance en soit car pour une personne qui a l'habitude de passer des contrats ou bien qui le connait un tant soit peu sait qu'à la fin de sa phrase il y aura un "mais" qui se cache par là. Et cette personne aurait parfaitement raison de penser cela car à peine qu'il venait de terminé sa phrase, après un très court silence, il reprit de plus belle pour poser les termes de son contrat. Qu'un contrat soit oral ou écrit, cet homme reste très minutieux et tient toujours paroles ; surtout le contrat doit être équitable, du moins avec sa vision particulière, et donc il veut quand même avoir un certain contrôle sur les choses. Puis même si Abbygaëlle reprend la propriété du journal, elle reste un membre de l'Ordre et donc l'obéissance à son maître, que ça lui plaise ou non.

Mais. Je garde la propriété du terrain. Cela ne changera rien pour toi, hormis le fait que le terrain reste mien. Tout ce que tu auras à faire, sera te concentrer sur ton précieux journal et rien d'autre, le reste sera mien. Si cela te convient, ouvre cette fichue porte !



Pouvoir du Ténébreux:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 185
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Lun 26 Mar - 16:57

Piégé comme un rat

ft. Baelfire Gold
"Le droit est le souverain du monde"

Voilà tout est dit. Ton petit monolgoue que tu prépares depuis plusieurs semaines est enfin sortie de ta bouche ; tu ne caches pas le fait que tu étais stressée, te donnant l'impression d'être une étudiante qui déballait sa thèse. Ce n'est pas la même chose évidemment puisque ce n'est pas des connaissances apprises par cœur que tu recraches mais toute une argumentation que tu avais pris soin de travailler encore et encore... Finalement, c'est plutôt avec les sentiments que tu as parlé, préférant montrer la sincérité et le fait que tu veuilles réellement récupérer ton journal. Tu n'as quand même pas l'impression de demander la lune alors pourquoi débattre ? Qu'il accepte et puis basta !

- Que d'exigences de ta part. C'est rare de te montrer aussi précise dans ta demande, c'est bien différent de ta présumée mort, là tu ne laisses que très peu place à l'imagination ma chère.

- Depuis le temps, j'ai appris à te connaître mon cher. Et je sais à quel point il faut être précis avec toi.

Oui oui, à force de travailler pour lui depuis au moins un an, tu sais comment lui parler afin d'y trouver ton compte. Il est le Maître de l'arnaque. Même si il résout les conflits, il trouve toujours le moyen de tourner à son avantage ; jamais tu ne supporteras le fait d'avoir été envoyé à l'hôpital psychiatrique car il voulait garder un œil sur toi. Depuis, tu as décidé de faire très attention dans tes paroles lorsque tu passes un contrat avec lui et pour ton journal, il est hors de question qu'il gagne. Pour une fois, tu veux être celle qui arrive à arnaquer le Ténébreux sans y trouver la mort car au final... Le journal restera toujours sous le contrôle de l'Ordre.

Tu attends les bras croisés te donnant l'impression que le temps s'est arrêté depuis plusieurs heures. Depuis combien de temps attends-tu une réponses concrète ? Une éternité. Mais tu serais capable de faire le pied de grue devant cette porte jusqu'à ce qu'il accepte ta demande. De toute façon, il ne peut sortir d'ici avec ses trois pouvoirs et tu sais qu'il a besoin de toi... Qui d'autre va passer par ici ? Personne. Personne ne s'intéresse à de vieux objets qui vont prendre la poussière dans un coin de la pièce alors tu sais que tu es le dernier espoir. Tu commences à sourire lorsqu'il explique que tu seras la seule propriétaire. Tant mieux !

- Mais. Je garde la propriété du terrain. Cela ne changera rien pour toi, hormis le fait que le terrain reste mien. Tout ce que tu auras à faire, sera te concentrer sur ton précieux journal et rien d'autre, le reste sera mien. Si cela te convient, ouvre cette fichue porte !

- D'accord. Mais ne t'avise pas à faire détruire mon bâtiment pour en construire un autre car c'est sur ton « terrain ».

Le droit n'est pas ton fort, du moins quelques bases. Et avec le Ténébreux, tu prends quand même le temps de réfléchir à tous les moyens qu'il a entre les mains pour te la mettre à l'envers... Avec ce terrain, tu le vois venir à plusieurs kilomètres avec des travaux à deux derlas pour détruire ton bâtiment et construire tout autre chose puisque apparemment, tu es sur son terrain. Peut-être que certains acceptent de se laisser marcher sur les pieds lorsqu'ils se font avoir par le Ténébreux mais toi... Tu n'es pas comme eux. Si jamais il décide de te faire un coup pareil, tu n'hésiteras pas à lancer un combat... Tu es sûre que certaines personnes accepteraient de se lier à toi, juste le temps d'éliminer cette menace.

Tu attends d'avoir une réponse qui va dans ton sens, c'est-à-dire qu'il ne tentera rien contre toi. Une fois cette réponse attendu, tu ne perds pas de temps à ouvrir la porte pour tomber sur Monsieur Gold dans son joli costard-cravate lui donnant une toute autre allure que ses vêtements criards qu'il porte lorsqu'il est le Ténébreux. Un sourire triomphant sur ton visage, tu serais prête à parier qu'il est en train de bouillir à l'intérieur et qu'il aurait presque envie de te faire la peau... Tu n'en doute pas. Mais tu sais aussi qu'il adore passer des contrats.

- C'est toujours un plaisir de te rendre service mon cher ami.

Un autre sourire triomphant sur ton visage, tu fais demi-tour pour sortir de la boutique. Tu n'as plus grand chose à lui dire puisque tu as enfin obtenu ce que tu voulais alors à quoi bon rester ? Il te sortira l'argument du travail et tu sais surtout que tu n'as pas intérêt à trop traîner dans ses pattes si tu tiens à la vie... Sûrement de mauvaise humeur, tu n'as pas intérêt à lui courir sur le haricot trop longtemps. Ce serait triste de mourir en ce jour de victoire.





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 508
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   Mer 28 Mar - 0:20

Piégé comme un rat

Feat. Abbygaëlle Midford

Effectivement, cette jeune femme n'est pas sans se méfier et elle a bien raison. Le Ténébreux s'il voulait garder la propriété du terrain, c'est pour effectivement avoir un certain contrôle sur ce bâtiment et donc garder un contrôle sur le journal, d'une manière un peu particulière. Néanmoins, c'était clair que Abbygaëlle n'ouvrira pas la porte tant qu'il n'accepte pas ce marché avec elle, donc il ne pouvait pas faire grand chose de plus. Par contre, elle ne voulait pas détruire le bâtiment, mais rien ne l'empêchera de l'agrandir, pour y mettre d'autres entreprises pourquoi pas, en soit, cela pourrait toujours être bénéfique, mais ce n'est clairement pas l'objectif du moment et cela ne le sera sûrement jamais. En réalité, s'il venait de proposer cela, c'était uniquement pour avoir le dernier mot sur elle, pour ne pas avoir la sensation de se faire avoir. Vu que le contrat n'est pas écrit grâce à un contrat magique, mais n'est que oral, rien n'empêche de se faire avoir, que le contrat ne soit pas équitable. Malheureusement, il n'avait pas trop le choix pour le coup et il était obligé de se faire avoir, sinon il ne pourrait sûrement jamais sortir de ce lieu, du moins, pas avant plusieurs heures, voire jours, le temps que Nabooru, ou bien Aïlyne remarque une différence dans les habitudes.

Très bien, marché conclu. Maintenant, ouvre cette porte.



Clairement, tout ceci ne l'enchantait pas et cela se ressentait, mais c'est un homme d'honneur. Il a décidé d'accepter le marché, alors il le respectera, mais pour cela, il fallait d'abord que Abbygaëlle respecte la partie de son marché. Contrat oral ou écrit, pour cet homme, cela a la même importance, magique ou non d'ailleurs. Surtout que depuis le temps qu'elle fait partie de l'Ordre, elle doit le savoir que Rumple remplit toujours ses contrats, même s'il trouve toujours une méthode pour le retourner à son avantage, il respecte toujours ce qu'on lui demande. Ce ne fut pas très long à attendre pour qu'elle daigne enfin poser sa main sur la poignée de la porte afin de faire bouger celle-ci et réussir enfin à la débloquer pour l'ouvrir. Du moins, bloquer parce que de l'intérieur, impossible de l'ouvrir, mais en soit de l'extérieur, c'est très simple d'ouvrir celle-ci. En tout cas, voilà enfin Baelfire Gold à l'extérieur, et c'était clair qu'il ne rêvait que d'une chose, l'étrangler de ses propres mains ou bien utiliser ses pouvoirs pour la tuer une bonne fois pour toute, mais elle reste encore utile donc il ne pouvait se le permettre.

Tu auras ton titre de propriété demain matin à la première heure sur ton bureau.



Voilà une bonne chose de faite. Désormais chacun allait repartir dans son coin et passer à autre chose, et puis tout redeviendra normal et surtout dans le bon ordre. De toute façon, Abbygaëlle n'avait rien à gagner de parler de tout ça aux autres, car là elle savait qu'elle avait l'avantage, mais par la suite, cela ne sera plus le cas donc elle doit sûrement savoir que si jamais elle tente quelque chose désormais ou bien si elle tente de porter préjudice à son maître, les conséquences seront terrible. Mr Gold restait un moment dans son arrière-boutique, histoire de se calmer un peu tandis que Abbygaëlle prit la direction de la sortie ayant eu ce qu'elle désirait de la part de son patron de l'Ordre. Par contre, il avait une dernière chose à dire à cette personne avant qu'elle ne sorte définitivement de la boutique de prêteur sur gage de Mr Gold.

Je te revois dans trente huit jours, ma très chère amie. Ghéhéhé.



Pouvoir du Ténébreux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Piégé comme un rat [PV Bael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Piégé comme un rat [PV Bael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-