Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 La vie est une maladie transmise sexuellement dont les probabilités de décès sont de 100% [Ft. Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: La vie est une maladie transmise sexuellement dont les probabilités de décès sont de 100% [Ft. Kira]   Lun 9 Avr - 16:49

La vie est une maladie transmise sexuellement dont les probabilités de décès sont de 100%
-Quoi.

Il avait parfaitement entendu ce que Kira venait de lui dire. Son « quoi » n’était pas une question, mais l’affirmation de sa totale incrédulité. Vilmos, qui avait toujours vécu sa vie une émotion à la fois, se retrouvait assaillis de sentiments divergents. Il avait l’impression de pouvoir exploser de colère et imploser de tristesse.

Caché sur le toit d’un bâtiment, attendant l’arrivé d’un wagon d’armements destiné au gouvernement, Vilmos eu beaucoup de mal à rester discret. Il abattit son poing devant lui.

-Je savais que ça se terminerait mal! lança-t-il, les dents serrées.

Vilmos n’avait jamais apprécié le petit copain d’Haizea. Sa tête ne lui revenait pas. Mais Haizea… venait de lui faire encore plus mal. Il l’avait élevé comme sa propre fille, il avait cru lui avoir mis un peu de plomb dans la tête. Mais il avait mal cru. Apparement, les jeunes de 18 ans sont tous les mêmes…

18 ans putain… Au même âge, Vilmos en était encore à jouer le gangster, à faire la fête et à croire que sa vie serait ainsi pour l’éternité. Son intelligence était à peine plus élevé que celui d’une plante verte et jamais il n’aurait pu s’occuper d’un môme.

Haizea et Nemeroff était dans une sacrée merde.

Vilmos, inspira un coup et regarda Kira de nouveau.

-Ce que je ne comprends pas, c’est comment ça se fait que personne n’ai pu le voir avant! Ce n’est pas censé être évident? Quand je pense que je vais devoir dire à ma mère qu’elle deviendra arrière-grand-mère… Seigneur!

Secouant la tête, toujours incrédule, Vilmos était plus qu’impatient de voir arriver le wagon d’armements. Il mourrait d’envie de frapper quelqu’un.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3117
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: La vie est une maladie transmise sexuellement dont les probabilités de décès sont de 100% [Ft. Kira]   Mer 11 Avr - 15:11




La vie est une maladie ...



O
n ne pouvait pas dire que la demoiselle aux cheveux roses était de bonne humeur en ce moment. Avoir appris que sa fille était tombée enceinte à l'âge de 18 ans lui avait quand même fait un choc et lui avait donné la sale impression d'être passée à côté de son éducation... Mais bon sang ! Ce n'était pas faute de répéter de se protéger et tout le bordel autour. Est-ce que Haizea se fichait à ce point de ce qu'elle pouvait dire ? La nouvelle avait été insupportable pour elle et la Rose avait même hésité à en coller une à cet abrutit de médecin qui lui avait appris, tout souriant, qu'elle était désormais grand-mère. Grand-mère à 29 ans, il fallait le faire non ?

Depuis cette annonce, Haizea était partie vivre chez Nemeroff. Est-ce que c'était pour élever leur enfant ensemble ou avait-elle compris que Kira était suffisamment de mauvaise humeur en ce moment ? Sûrement un mélange des deux. La Reine Domae était bien au courant qu'elle réagissait comme une gamine et qu'il était de son devoir de soutenir sa fille, mais le goût de la trahison lui restait encore en travers de la gorge... En ce moment, elle avait simplement besoin de se défouler et d'expulser sa colère. Un coup dans un meuble, des feuilles déchirées et même quelques clients un peu trop lents à choisir leur foutu cookie habituel ! Bref, de quoi recevoir quelques remontrances mais tant pis, ça lui faisait du bien d'expulser sa colère. Ce n'était même pas la peine d'en parler à Haizea, elle le prendrait trop mal.

Bien avant toute cette histoire, la demoiselle avait envoyé des espions qui lui avaient rapportés que le Gouvernement attendait une cargaison spéciale. Une affaire qui avait intrigué suffisamment Kira pour demander à Vilmos ainsi qu'à deux autres Domae de l'accompagner dans cette mission infiltration qui risquerait bien de se terminer en combat. L'événement avec Haizea n'avait rien changé concernant cette mission et même si elle était remontée, la Rose n'allait pas laisser tomber aussi facilement. D'ailleurs, ce serait sûrement le moment ou jamais d'en parler à son mari, de cette histoire ! Etant trop occupé avec le travail et sûrement à préparer la mission, ils n'avaient malheureusement pas eu le temps de se croiser ces quelques derniers jours. Mais il allait très vite remarquer que sa femme était remontée.

Posés sur un toit d'une maison tous les deux en pleine nuit, les Desgoffe und Taxis regardaient attentivement les alentours pour surveiller la cargaison qui ne tarderait sûrement pas à arriver. Les deux autres Domae s'étaient posés au sol, cachés dans les ruelles pour surveiller de leur côté avec une autre vision... Laissant ainsi le mari et la femme parler. La demoiselle aux cheveux roses ne passa par quatre chemins lorsqu'il lui demanda son problème. Kira lui expliqua le mal de ventre de Haizea, la virée aux urgences, le temps d'attente qui représentait des heures, l'arrivée de Nemeroff, l'annonce du médecin... Bref, tous les détails. Et la réaction ne se fit pas attendre, un "quoi" peu discret qui manquait de le faire rater leur mission.

- Je savais que ça se terminerait mal !

- Tu ne peux pas dire ça ! Nemeroff est quand même un gentil garçon et il est des nôtres maintenant. Ce sont juste des gamins qui n'écoutent rien, ça n'a rien à voir avec les Familles.


Même si elle voulait aussi à Nemeroff, c'était envers Haizea qu'elle était plus remontée. Kira se méfiait beaucoup moins du copain de Haizea, parce qu'elle n'était pas autant protectrice que Vilmos concernant les garçons... Bien sûr, elle s'était fait à l'idée qu'un jour ses enfants auront une vie, une maison et des enfants ; mais certainement pas à 18 ans ! Il était gentil et polis lorsqu'il venait à la maison et leur mission pour son entrée chez les Domae ne s'était pas aussi bien passée qu'ils l'avaient espérés ; mais ils s'en étaient sortie vivant. Et jamais Nemeroff ne l'avait laissé tomber.

- Ce que je ne comprends pas, c’est comment ça se fait que personne n’ai pu le voir avant ! Ce n’est pas censé être évident ? Quand je pense que je vais devoir dire à ma mère qu’elle deviendra arrière-grand-mère… Seigneur !

- Acceptons d'abord notre statut de grands-parents avant d'en parler à ta mère. Je n'ai pas besoin d'avoir ses reproches en plus sur le dos.


Ah ce n'était clairement pas le moment de ramener sa mère dans la conversation ! Kira allait encore se prendre des reproches, qu'elle était une mauvaise mère incapable d'élever ses enfants correctement ; qu'avec elle, ça ne serait jamais arrivée, blablabla. C'est bon, elle connaissait sa belle-mère comme un disque rayé et son ton froid avait sûrement fait comprendre à Vilmos qu'elle n'avait pas envie d'entendre parler d'elle ce soir.

- Le médecin a dit que c'était un déni de grossesse. Donc c'est normal que nous n'ayons rien vu.

Kira avait rapidement écouté ce qu'il avait dit. Bien trop occupée à débattre intérieurement sur qui se prendrait une claque en premier... Lui pour avoir osé dire tout souriant "vous êtes grand-mère !", Nemeroff pour avoir mis enceinte Haizea ou cette dernière pour n'en avoir clairement rien à carrer de ce que disait Kira ? Un débat qui avait fini par un "je m'en vais" froid et des poubelles renversées sur son chemin. Ils pouvaient clairement se brosser pour être des grands-parents gâteaux avec les enfants, elle laissait ça à la famille de Nemeroff... D'ailleurs, la Rose serait curieuse de connaître la réaction de ce côté là ? Mais sa pensée vu interrompu par des bruits de charrette avançant sur la place du marché. La cargaison était arrivée, elle tapota l'épaule de son mari pour lui faire signe.

- Bon. Il faut qu'on arrive à savoir ce qu'il y a dedans avant de tenter quoi que ce soit.

Ouais peut-être qu'il s'agissait juste d'une livraison de médicaments pour l'hôpital... Bon, elle n'était clairement pas convaincue de cette hypothèse, pourquoi livrer ça en pleine nuit ? Mais ils devaient d'abord déterminés quelle type de cargaison c'était avant de foncer à tout va dans le tas. Ses précédentes missions avaient démontrées que ce n'était pas une bonne idée. Rester concentrée sur la mission. Pourtant, toute cette histoire lui restait en tête et impossible de rester les yeux rivés droit devant elle.

- Non mais tu te rends compte ! Sérieusement, à croire que tout ce que j'ai dis à Haizea ces dernières années sont rentrées par une oreille pour sortir par l'autre. Je ne suis peut-être pas celle qui l'ai mise au monde, mais je l'ai pratiquement élevée ! Qu'est-ce que j'ai pu bien faire de mal avec elle ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La vie est une maladie transmise sexuellement dont les probabilités de décès sont de 100% [Ft. Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-