Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Confession semi-matinal | ft. Nashoba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Newton I. MørkMessages : 50
Date d'inscription : 23/02/2018


MessageSujet: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Sam 14 Avr - 0:51

«  J’peux venir avec toi ?
- Ça ne va pas être possible.
- Pourquoi ?
- Parce que ce n’est pas juste une visite de courtoisies. J’ai certains détails à régler et ça ne se peut qu’entre lui et moi, pas de témoin.
- Ouais, ça va j’ai compris, dis tout suite que j’fais tâche et que j’vais te rouler dessus !
- Mais non ! Mais… Ce sont des affaires de QG, d’accord ? Moins t’en sait mieux c’est pour toi.
- Tss… Ok. C’bon. Mais tu m’avais promis qu’on ferait un truc ensemble !
- Et ce sera le cas. Mais il faut que tu finisses tes maths avant. Et entier cette foie.
- On ira ou si j’le fais ?
- Bowling, pizza et t’aura une bière. Une seule.
- Déconne, tu le jure ?!
- Oui...
- Trop cool !
- Mais pour ça tu bosses, ok ? Ne me fait pas regretter ma bonne fois.
- Promis !
- Super. Allez à tout à l’heure, ça ne devrait pas être trop long. Et je vérifierais, alors au boulot.
- Ok. Ok ! »

Pandore abandonna son élan de prendre un bol de céréale et fit un demi-tour sans difficulté avec son fauteuil pour s’en aller dans la chambre, levant la main en signe d’un au revoir très bref. S’il désirait cette bière promise, il avait intérêt de bosser de manière très sérieuse, plus encore dans une matière qu’il n’apprécier pas particulièrement est où pourtant il savait se débrouiller convenablement une fois les efforts fournie. Feignant.
Newton lâcha un soupir, il prit sa veste au porte manteau l’enfila rapidement et se mit en route. Il se devait bien de lâcher de lest de temps à autre dans son rôle de tuteur pour reprendre celui-ci du grand-frère qui lui offre de mauvaise habitude et de mauvaise idée. Enfin, dans la limite du raisonnable et de ce qui lui était possible. Gérer un adolescent de son âge était tout sauf une partie de plaisir, mais au moins il trouvait un moyen comme un autre de le faire sentir le plus normal, sans les contraintes qui l’entouraient au quotidien. Et jusqu’à présent il s’en sortait assez bien. Pandore n’était pas encore un rebelle au point de vouloir prendre ses cliques et claques et fuir la maison. Fort heureusement pour lui, cette période n’avait pas encore vu le jour et il l’espérait sincèrement qu’elle n’arriverait jamais.

Le doux soleil d’un dimanche après-midi lui chatouilla le visage, un moment de calme et nostalgie pour ce qu’il devait faire. Il avait des choses à régler avec un frère Dreiden. Quelque chose qui ne lui plaisait guère, mais dont il ne pouvait ignorer. Beaucoup de choses furent rapportés, beaucoup de choses furent déformés mais il voulait la vérité de vive voix et en face à face. Il ne remettait pas en doute la conclusion du rapport qui l’avait mis tout sauf en joie, mais il voulait en comprendre les détails. Et de préférences, tous les détails sans exceptions.  Et comme il voulait être sûr d’avoir des réponses à ses questions et que le deuxième concerné ne se défile pas à l’entende d’un rendez-vous avec le Roi, la meilleure idée était encore de le voir chez lui par surprise et de le mettre devant le fait à accomplit. Et puis, il n’y avait pas que cette histoire principalement qui l’avait poussé à vouloir le voir, la liste de faits le concernant avait quelques points supplémentaires.

Newton prit le prochain embranchement à droite, puis s‘engouffra dans le bâtiment qui menait à son adresse. L’avantage – si on pouvait le dire ainsi – c’est qu’il n’avait pas des kilomètres ou toute une ville à parcourir pour rejoindre son appartement. Ni même un quartier à changer.
Il monta les deux étages en enjambant les marches deux à deux, puis une fois devant la porte, il prit le temps de réajuster sa veste en cuir sur sa chemise et frappa ensuite trois coups contre la porte. Le temps d’entendre quelques pas de l’autre côté qui assuré qu’il était bel et bien présent – si encore c’était lui qui ouvrait la porte – jusqu’à ce que cette dernière finisse par s’ouvrir.

« Monsieur Dreiden. Bonjour, j’espère que je ne vous dérange pas.  Qui serait occupé à cette heure un dimanche ? Puis-je entrer, j’aimerais m’entretenir avec vous. »

K I N G








Pour le moment j'écris en DARKSALMON
Signature ? Ouais, ouais, quand j'aurais la fois


♥:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 506
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Lun 16 Avr - 1:14

  • Nashoba
  • Newton
Confession semi-matinale
La soirée d'hier avait été réellement fatigante, plus que d'habitude car elle a fini plus tard que prévu... Tout ceci a décalé mon rythme de sommeil et au lieu de rentrer vers 5 heures du mat', je suis plutôt rentré vers 6h... Je savais que j'aurais dû faire comme Neme' et prendre un appart' au-dessus de la boîte, c'est plus simple que de devoir marcher aussi tôt dans les rues. Bref, ce n'est donc pas étonnant que je sois resté au lit jusqu'à 14h30... Avoir un rythme de nuit est tellement fatiguant mais bon, c'est un coup à prendre de toute façon. Heureusement, je n'ai rien de prévu aujourd'hui... A part du ménage peut-être.

C'est donc avec un sacré mal de tête et des cernes aux yeux que je commence à entamer le rangement de mon appartement, toujours en pyjama pour l'instant. Je prendrais une douche après avoir tout rangé et nettoyé. J'aère donc l'appartement et commence à passer le plumeau sur la poussière en lâchant quelques soupires... Je déteste faire le ménage. Et en plus dans tout ça, il ne faut pas que j'oublie de manger. Si mon sommeil pâti de mon rythme, on peut dire que mon appétit aussi ; autant il y a des jours où je ne mange presque pas, autant il y a des jours où j'ai de vrais repas.

Concentré dans mon ménage, je suis malheureusement arrêté dans ma lancée lorsque j'entends trois coups cognés contre la porte. Je laisse échapper un soupire... Je n'attendais personne pourtant et ma tenue du dimanche n'est clairement pas faite pour recevoir du monde, espérons simplement que c'est erreur. J'avance donc pour regarder à travers le judas dans un premier temps et me décompose presque sur place lorsque je remarque que c'est mon Roi qui se trouve derrière cette porte... Ah sympa comme première vision de moi. N'ayant pas vraiment le temps pour prendre une douche ou choisir des vêtements, j'ouvre la porte.

- Bonjour, Monsieur Mørk.

- Monsieur Dreiden. Bonjour, j’espère que je ne vous dérange pas. Puis-je entrer, j’aimerais m’entretenir avec vous.

- Euh... Oui oui bien sûr.

Je me décale pour le laisser entrer tout en me demandant ce que j'ai bien pu faire de mal pour recevoir la visite de mon Roi... A croire qu'ils viennent tous me voir dès qu'ils viennent au pouvoir. Est-ce que c'est parce que je n'ai pas participé à la réunion le mois dernier ? Ou peut-être à cause de mon frère ? Ou la fissure ? Ou d'une connerie que j'aurais oublié ? Je me dépêche de pousser les magazines qui se trouvaient sur le canapé pour les poser sur la table et l'inviter à prendre place.

- Excusez-moi pour le désordre, j'étais en plein ménage... Je vous sers quelque chose ? J'ai du thé, du sirop, du chocolat chaud... De l'eau.

Mais pas de café malheureusement. Je ne m'étais toujours pas mis à cette boisson réputée comme un bon carburant, peut-être que c'est qu'il me faudra vu mon rythme... Mais son goût amer me reste toujours en bouche pendant des heures et est très vite écœurant.

- Alors euh... En quoi puis-je vous aider ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Newton I. MørkMessages : 50
Date d'inscription : 23/02/2018


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Mer 18 Avr - 20:46

Newton entra gentiment dans l’appartement, il retira sa veste en la laissant pendre sur son bras le temps qu’il lui offre un peu de place sur le canapé, puis une fois qu’il put s’y asseoir, il déposa la veste sur l’accoudoir. Pauvre Nashoba, il le prenait de court avec sa venue, mais ce n’était pas pour autant qu’il compter s’en excuser.

Néanmoins, il ne perdit pas une miette de la proposition de voire quelque chose est nota mentalement les boissons qui semblait lui donner envie.

Du thé
Non j’en ai pris un à la maison
Du sirop
Mphf, bof.
Du chocolat
Oh !
De l’eau
Ah….
Nan, y préfère le chocolat.

« Je ne dis pas non à un chocolat, avec un nuage de lait si possible.
- Euh... Chantilly et marshmallow ?
Genre sérieusement ?
- J’accepte avec plaisir »

Evidement qu’il va accepter !
Qui dit non à ce genre proposition ? Certainement pas lui ! Tant pis si durant un instant cela brise l’image du roi et le rend presque enfantin, tâchant la raison de son déplacement, mais on ne plaisante pas avec le sucre et ce qu’il apporte de gratifiant à son bien-être. Finalement il avait bien fait de venir lui rendre visite de manière impromptu, il n’aurait pas eu droit à une boisson chaude gratuite et l’aspect convivial – pour le peu que celui-ci durera – n’aurait guère était présent. Newton laissa le temps à son membre de préparer la collation, laissant son regard parcourir l’appartement entier. Il n’avait pas de jugement particulier à y mettre, après tout du moment que Nashoba s’y sentait bien en gardant un toit du la tête c’était bien le principal.

Il remercie d’ailleurs celui-ci pour la boisson apporté, la prit délicatement entre les mains sans se brûler, plongea la cuillère dans la chantilly qui dépassait avec un marshmallow à son bout et l’avala comme un gamin de cinq ans. Quel bon petit moment de bonheur.
Newton lui sourit et repris la conversation.

« J’ai plusieurs questions. Tu permets que je te tutoie ? Au-delà d’être un Roi, j’aimerais qu’on discute sans malaise. »

Parce que tout n’était pas forcément rose comme conversation est que le « vous » aurez tendance à être mal prit alors qu’il ne le voudrait pas. Sans se délaisser de son sourire, il enchaina simplement :

« J’aimerais commencer par l’explication à ta non-présence à la réunion, j’aimerais la connaitre.  Elle était obligatoire et si je me souviens bien, tu n’étais pas en mission à ce moment-là. Je ne doute pas que tu es eu un résumé en bonne et due forme de ce que tu as manqué. »

K I N G








Pour le moment j'écris en DARKSALMON
Signature ? Ouais, ouais, quand j'aurais la fois


♥:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 506
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Jeu 19 Avr - 21:38

  • Nashoba
  • Newton
Confession semi-matinale
Oui j'ai osé proposer du chocolat à mon Roi... On ne sait jamais, peut-être qu'il aime beaucoup cette boisson et il faut croire que j'ai plutôt tapé dans le mille puisque c'est ce qu'il demande. Je ne sais pas trop ce qu'il m'a pris de proposer chamallow et chantilly lorsqu'il m'a parlé du nuage de lait ; je me souviens surtout que ma mère préparait ça quand j'étais petit... Mais au final, j'aurais peut-être dû me taire, j'aurais l'air moins idiot que maintenant.

- J’accepte avec plaisir.

Peut-être pas si idiot que ça finalement... Je me dépêche donc d'aller préparer le chocolat dans la casserole et de sortir lait, chantilly et le paquet de marshmallow ; tout en prenant deux tasses. Ben oui, il n'est pas le seul à avoir le droit à ce genre de plaisir alors j'avoue que j'en profite un peu. Je prends donc mon temps pour tout préparer en évitant que cela ne dure des heures tout en me demandant pourquoi je reçois la visite de mon Roi un dimanche... Sûrement lié à cette réunion que j'ai loupé ou bien à mon frère qui a décidé de rejoindre l'autre camp ; pour une des réponses, j'ai une explication... Pour l'autre, je ne peux pas être continuellement sur le dos de mon frère.

Le chocolat enfin prêt, je verse dans les tasses avant d'ajouter le lait et tout le reste. Afin d'éviter les catastrophes, je décide de prendre un plateau afin de poser les tasses dessus et les emmener jusque sur la table basse face à mon Roi. Je lui en tends une et prends la mienne avant de m'asseoir sur le fauteuil à ses côtés ; ça va être dur maintenant pour esquiver la conversation maintenant que j'ai tout préparé. Je pourrais proposer des petits gâteaux mais je pense que ça va finir par faire trop et il pourrait comprendre que je tente d'éviter la conversation... Quand il faut y aller, faut y aller.

- J’ai plusieurs questions. Tu permets que je te tutoie ? Au-delà d’être un Roi, j’aimerais qu’on discute sans malaise.

- Euh... ok.

Sans malaise, sans malaise... C'est quand même mon Roi. Et je ne connais pas suffisamment son caractère pour parler avec lui comme je parlerais à mes parents par exemple ; je préfère rester distant et le plan respectueux encore plus. Je connais des Rois qui viré des gens pour moins que ça alors je préfère rester prudent.

- J’aimerais commencer par l’explication à ta non-présence à la réunion, j’aimerais la connaitre. Elle était obligatoire et si je me souviens bien, tu n’étais pas en mission à ce moment-là. Je ne doute pas que tu es eu un résumé en bonne et due forme de ce que tu as manqué.


Je me permets d'hausser un sourcil... J'étais vraiment le seul à être absent au cours de cette réunion ou ma présence était réellement indispensable ? Je ne me considère pas vraiment comme un membre important et je n'ai rien de particulier qui nécessitait réellement ma présence. Enfin je crois ? De toute façon, je ne suis jamais pas bien loin donc si quelque chose est vraiment important, il peut toujours venir me voir comme maintenant...

- Euh... J'ignorais que ma présence était si indispensable que ça. Je travaille dans une boîte de nuit et je termine vers 4h du matin, du coup je suis décalé par rapport à beaucoup de monde... Alors la réunion à 11h, c'était un peu trop tôt et je me voyais mais déranger des centaines de personnes juste moi... Je me disais que le résumé de Lyana suffirait à me tenir au courant de ce qu'il s'était passé.

Et au final, je n'ai pas énormément louper beaucoup de choses... Enfin, quand Lyana m'en a parlé, je ne me suis sentie si indispensable ou avec des sujets qui me concernaient personnellement. Après, peut-être ne les avaient-ils pas abordé car je n'étais pas là mais bon... Je trouve ça quand même étrange.

- J'étais vraiment le seul à avoir loupé la réunion ou vous rencontrez tous ceux qui étaient absents ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Newton I. MørkMessages : 50
Date d'inscription : 23/02/2018


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Dim 29 Avr - 21:57

Il y avait tout de même eut suffisamment d’Elementis présent pour que quelqu’un ai la bonté de lui faire un résumer complet de cette réunion. Newton pris le temps d’observer sa réaction, prenant une gorgée bien chaude de son chocolat, dont il n’en regrettait pas d’avoir été servi. Ne perdant pas une miette de ses dires, il devait bien reconnaitre que bosser dans une boite de nuit n’était pas de tout repos. Un peu comme lui et l’hôpital, même s’il y avait de grosses différences, l’heure de fin de journée ne sonner jamais à 18 heures comme ces charmant fonctionnaires. Et quand bien même, il ne pouvait se permettre de faire une grasse matinée le lendemain pour rattraper un peu sommeil perdu. Ça le roi, peu pas le faire.

Puis, il déposa sa tasse délicatement sur la table. Affichant l’air le plus sérieux du monde, réajustant légèrement les manches de sa chemise il lâcha soudainement :

« Oui. Tu étais le seul. »

Voilà. Et c’était avec le ton d’un homme qui était prêt à renvoyer son employé parce qu’il ne lui convenait pas. Un silence suivit après ses mots, il compta dix secondes dans sa caboche avant d’avouer dans un sourire « Hé. Je déconne, détends-toi. » Si le pauvre survivait à ça, il était prêt à lui ajouter 30 Derlas supplémentaires sur son salaire de missions. Newton aurait dû sentir coupable, mais à vrai dire non. Intérieurement il jubilait de sa propre bêtise.

« Les autres absents étaient en mission. Alors en sachant que tu n’en avais pas, je devais de connaitre la raison de ta non-présence. Je compatis avec un boulot aussi mouvementé et qui laisse que très peu de répit. Enfin. Ça, c’était un point. Maintenant, j’aimerais qu’on parle de ton frère. »

Et là par contre, il n’était plus question de faire une mauvaise blague. Cette fois-ci il était réellement sérieux.

« Tu doutes bien que cela arriverait. J’ai lu le rapport de sa mission et je dois dire que ça ne m’enchante pas de voir inscrit à l’intérieur qu’il a trahit tout le monde est qu’il soit parti comme ça. Y a-t-il des choses que tu sais et dont je n’ai pas été mis au courant ? Les raisons exact de son départ par exemple ? Ce qui lui est passé par la tête et pourquoi des Domae étaient présents ? »

K I N G








Pour le moment j'écris en DARKSALMON
Signature ? Ouais, ouais, quand j'aurais la fois


♥:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 506
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Dim 29 Avr - 22:53

  • Nashoba
  • Newton
Confession semi-matinale
- J'étais vraiment le seul à avoir loupé la réunion ou vous rencontrez tous ceux qui étaient absents ?

Sérieusement, on était beaucoup dans la Famille quand même. Enfin on est tellement que certaines fois, on met des années à piger que l'on est du même camp... Avec tout le monde dans le même QG, on a réussi à remarquer que j'étais absent ? A moins que quelqu'un ait balancé l'info... Sauf si la discussion s'est tournée vers mon frère et qu'on s'attendait à une réaction de ma part ; là ok, je peux comprendre que ma présence était problématique. Mais on ne me fera pas croire que j'étais le seul.

- Oui. Tu étais le seul.

Je ne saurais dire si j'ai frôlé la crise cardiaque ou si mon cerveau s'est tout simplement arrêté de fonctionner mais j'ai l'impression que je me suis écroulé sur place... Le seul ? Non il me fait marcher, ce n'est pas possible. Sur des centaines de personnes, je ne peux quand même pas être le seul ! Obligé, des gens ont été malades ou étaient en mission ou n'en avait rien à faire... Et puis finalement je comprends qu'il se fou allègrement de ma tronche lorsque je vois son sourire sur son visage... Plissant les yeux d'un air blasé, je n'arrive pas à croire que je suis tombé dans le panneau aussi vite. On va mettre ça sur le compte de la fatigue.

-  Les autres absents étaient en mission. Alors en sachant que tu n’en avais pas, je devais de connaitre la raison de ta non-présence. Je compatis avec un boulot aussi mouvementé et qui laisse que très peu de répit. Enfin. Ça, c’était un point. Maintenant, j’aimerais qu’on parle de ton frère.

Lâchant un soupire qui signifiait que c'était bien le dernier sujet que je souhaitais aborder... Je m'étais préparé évidemment à cette rencontre et puis on en a pas mal parlé avec Nemeroff mais j'avais quand même l'espoir que ce soit oublié. Malheureusement, ce jour allait bien finir par arriver... Heureusement, ce n'est pas avec l'ancien Roi que j'ai cette discussion.

- Tu doutes bien que cela arriverait. J’ai lu le rapport de sa mission et je dois dire que ça ne m’enchante pas de voir inscrit à l’intérieur qu’il a trahit tout le monde est qu’il soit parti comme ça. Y a-t-il des choses que tu sais et dont je n’ai pas été mis au courant ? Les raisons exact de son départ par exemple ? Ce qui lui est passé par la tête et pourquoi des Domae étaient présents ?

Je connais beaucoup de choses mais je ne sais pas si je peux toutes les dire... J'ai lu aussi le rapport et ça ne ressemblait en rien avec ce que me disait Nemeroff. Pourtant, j'ai la sensation que c'est lui que je dois croire ; on s'est déjà fortement disputé, jusqu'à se casser la gueule... Mais jamais il ne m'aurait pas menti. Il a quand même réfléchis aux conséquences avant de partir et il doit savoir que je ne compte pas le trahir ; pourtant, je ne peux pas laisser ce Kenchi faire croire qu'il est un simple traître qui a assassiné de sang froid tout le monde.

- Nemeroff ne se plaisait plus chez les Elementis. Il y a eu de nombreux désaccords en plus de ne pas avoir une opinion très positive de la Famille... Il s'est fait des liens chez les Domae et il me disait préféré l'esprit de cette Famille, alors il a voulu les rejoindre.

Pour faire court... Je ne compte quand même pas lui dire qu'il a aussi voulu rejoindre les Domae pour être avec Haizea qui est la fille d'une personne importante dans le Conclave. Je veux bien être franc, mais j'ai aussi promis de ne rien dire concernant ces relations... Et puis, il a bien le droit d'être heureux avec Haizea non ? Enfin, c'est ce que je me dis. Ils sont plutôt bien ensemble que Haizea et ses parents sont devenus ma belle-famille et j'avoue ne rien n'avoir contre eux... En même temps, je ne les ai jamais rencontré donc je ne suis pas prêt d'entrer en conflit avec.

- Concernant cette mission j'ai eu... une toute autre version que celle écrite par Kenchi. Je sais que c'est parole contre parole mais j'ai confiance en Nemeroff, jamais il ne me mentirait sur ça... Il me disait que c'était son test d'entrée et qu'ils devaient surtout chercher des informations sur l'île et leur infiltration ne s'est passée comme prévue. Mais il n'a jamais tué personne. Ces jeunes recrues, il me disait que c'était Kenchi qui les avait tué pour utiliser leur sang et faire une armure géante... Raah, je sais que ça paraît dingue mais je suis persuadé que Nemeroff n'a jamais tué personnes là-bas. Il aimait beaucoup Aiko, c'était une personne très importante pour lui ; jamais il ne lui aurait fais du mal.

Ouais bon, on dirait que je suis partie dans un trip chelou avec des armures géantes mais pourquoi pas après tout... Je suis bien capable de redonner l'ouïe à un sourd et je connais déjà qui peuvent être pris dans des illusions. Même si ça paraît dingue, même si je devrais plutôt croire cet Elementis car il n'a jamais trahi, je reste persuadé que Nemeroff n'a rien fait de mal. Du moins, n'a jamais tué personne sur cette île. Je suis sûrement aveuglé par nos liens fraternels et tout ce qu'il m'a dit est faux, je risque de tomber de bien haut mais... J'ai envie d'y croire.

- Il m'a surtout dit que je devrais me méfier de Kenchi... Et que vous le devriez aussi.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Newton I. MørkMessages : 50
Date d'inscription : 23/02/2018


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Dim 6 Mai - 14:49

Il y avait beaucoup trop de questions, mais en même temps qui n’en aurait pas dans une situation pareil ? Newton se sentait un peu perdu, légèrement dépasser par toutes les informations qui sortaient de son membre. Il ne savait qu’en penser ni même ce qu’il réellement en faire. Nemeroff n’étant plus chez lui, il n’avait désormais plus aucun droit sur celui-ci – enfin légalement sur un côté hiérarchique. Quand bien même il pouvait mettre des personnes sur sa personne pour le ramener de grès ou de force, il n’avait aucune envie d’en arriver là. En soit, ce qu’il souhaitait c’était simplement comprendre. Comprendre pourquoi le mentionnait comme étant un traitre du jour au lendemain alors qu’il était loin d’avoir se profile, ni même l’esprit d’ailleurs.

Il y avait beaucoup de choses qui entrait en conflit sur la mission qu’il lui avait était donné, entre le rapport et les dires le pas était mince et en même gigantesque.

« Je vois, c’est une situation délicate. Il y a deux version est une seule ne peut-être que la vraie. J’aimerais autant croire ton frère que Kenchi, mais tu vois bien les preuves inscrites sur un dossier, contre une personne qui a quitté du jour au lendemain les Elementis. Cela ne le met pas vraiment en position adéquat. . »

Même loin de là.

« Pour être honnête, je n’en veux pas à ton frère spécialement d’être parti. J’estime que chaque personne est libre de faire son propre choix et de se battre au mieux pour la cause qu’il trouve la plus noble est juste. Je ne dis pas que j’accepte sans rien dire, perdre un membre pour les rangs de nos « ennemis » est tout sauf un point positif. Cependant, il avait des raisons, des raisons que je peux plus ou moins comprendre.

L’ambiance, les gens, la famille, les liens… les raisons pouvaient constituer une liste à plus de trois pages, toute suffisante pour vouloir partir. Et il n’était pas de celui qui forçait la main avec du chantage pour garder ses membres, mais il n’en était pas pour autant le plus heureux à les voir disparaître. L’ancien roi, il le sait, il aurait sans aucun doute eu une réaction bien moins plaisante avec des conséquences bien plus importante. Néanmoins, hormis ce point qu’il ne pouvait ignorer, il y avait autre chose qui le déranger et bien plus que le départ d’un membre.

« Est-ce que tu serais en mesure de m’expliquer pourquoi je devrais me méfier de lui ? Où est-ce qu’à ce sujet ton frère n’a rien dit ? . »

K I N G








Pour le moment j'écris en DARKSALMON
Signature ? Ouais, ouais, quand j'aurais la fois


♥:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 506
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Lun 7 Mai - 17:43

  • Nashoba
  • Newton
Confession semi-matinale
Me méfier de Kenchi alors que je ne le connais pas ? Ouais. Je n'ai pas besoin de réfléchir car je sais que mon frère ne me mentira pas ; peut-être que nous sommes tous les deux des têtes de mules et que nous avons déjà utilisé les poings mais pas de mensonges. Il me l'a clairement avoué pourquoi il voulait aller chez les Domae, il a été franc depuis le début alors je ne vois pourquoi il me mentirait sur ce Kenchi... Si il dit que c'est lui qui a tué les jeunes recrues alors je le crois. Nemeroff n'a pas de raisons de tuer comme ça pour le fun, en général, faut bien le chercher pour qu'il en vienne jusque là. Il a même préféré épargner Aiko alors qu'elle voulait le tuer... Non, il ne ferait jamais ça.

- Je vois, c’est une situation délicate. Il y a deux version est une seule ne peut-être que la vraie. J’aimerais autant croire ton frère que Kenchi, mais tu vois bien les preuves inscrites sur un dossier, contre une personne qui a quitté du jour au lendemain les Elementis. Cela ne le met pas vraiment en position adéquat.

- Je sais. Mais je connais mieux mon frère que Kenchi.

Je suis sûr qu'il est simple de mentir sur un papier, c'est plus facile qu'en vrai. Je suis peut-être idiot à avoir une confiance en mon frère mais je suis peut-être son seul allié chez les Elementis alors pourquoi il chercherait à me mettre à dos ? Non. Je n'ai pas à réfléchir plus longtemps et je dois faire confiance à Nemeroff. Après tout, il m'a suivi quand je lui ai demandé de voler le dossier d'une personne ; jamais il ne m'a demandé qui était cette personne et m'a suivi les yeux fermés car il avait confiance en moi. Je serais un bien piètre grand frère si je ne lui rendais pas la pareil aujourd'hui.

- Pour être honnête, je n’en veux pas à ton frère spécialement d’être parti. J’estime que chaque personne est libre de faire son propre choix et de se battre au mieux pour la cause qu’il trouve la plus noble est juste. Je ne dis pas que j’accepte sans rien dire, perdre un membre pour les rangs de nos « ennemis » est tout sauf un point positif. Cependant, il avait des raisons, des raisons que je peux plus ou moins comprendre.

Pourtant cette frontière avec ses "ennemis" se rapprochent de plus en plus. Elle semble de plus en plus effacée et j'ai des amis qui sont dans le camp adversaire et pourtant je ne vois pas de différences entre eux et moi... Et maintenant que mon frère est passé à "l'ennemi" comme on dit, je le vois heureux ; même si ce n'est peut-être pas des plus faciles en face, il a l'air de se sentir mieux que chez les Elementis. Nous avons pourtant deux ennemis commun et nous préférons nous déchirer plutôt que nous entraider contre le Gouvernement et le Ténébreux... Bien que les premiers soient plus facilement sympa que les autres.

- Est-ce que tu serais en mesure de m’expliquer pourquoi je devrais me méfier de lui ? Où est-ce qu’à ce sujet ton frère n’a rien dit ?

- Simplement que Kenchi a tué des recrues pour utiliser leur sang pour son armure géante. Perso', ça me suffit pour rester éloigné de lui.


Je ne tiens pas à être tué par ce psychopathe simplement pour qu'il puisse utiliser mon sang comme bon lui semble... Je préfère me tenir éloigné de certains pouvoirs et le sang en fait partie, mis à part Alois, ils ont tous quelque chose de flippant avec cet élément et j'ai mon lot de bizarreries entre mon frère, mon père et Corazon. Pas la peine de me rajouter d'autres Elementis sur le dos.

- Vous devez sans doute me trouver ridicule à vouloir défendre mon frère corps et âme... Mais j'ai confiance en lui. Il n'est pas quelqu'un de méchant et il ne tue qu'en cas de nécessité, pas gratuitement... Je sais que ce n'est jamais agréable de voir un Elementis partir chez les Domae mais, ces derniers ne sont pas aussi méchants qu'on voudrait nous le faire croire.

Je vais peut-être me faire taper sur les doigts mais il fallait bien que ça sorte. On ne peut pas dire que j'ai une haine profonde envers les Domae, ils ne m'ont jamais rien fait et certaines fois, ils étaient plus présents pour moi que certains Elementis... Si j'ai réussi à voir au-delà des camps et de la guerre alors que je suis un descendant de Eisuke, avec un père fanatique... Je pense que tout le monde peut le faire. C'est beaucoup demandé je pense mais je ne cesse d'espérer ; dans tous les cas, je ne voudrais jamais trahir mes amis comme Nayati ou Bigby. Et encore moins mon frère.

- Est-ce que Neme' risque d'avoir une horde d'Elementis sur son dos, prêt à le tuer ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Newton I. MørkMessages : 50
Date d'inscription : 23/02/2018


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Sam 12 Mai - 11:47

Newton avait un peu de mal à s’imaginer que les choses soient aussi « simples » pour devoir se méfier de Kenchi. Même si actuellement il laisser entrevoir de lourd soupçon à son égard s’il avait réellement autant de sang entre les mains.
Il avait la désagréable impression que tout cela allait lui donnait un horrible mal de crâne. Il aurait dû rester chez lui aujourd’hui, au fond, il le savait.

« Il n’y a rien de ridicule à tout ça. Bien au contraire. C’est normal de vouloir le défendre, après tout il s’agit de ton frère et la famille reste quelque chose de très précieux qu’il faut préserver. Crois-moi que si les rôles étaient inversés, en le connaissant parfaitement, j’aurai une défense tout aussi dévoué que la tienne. Là-dessus il n’y a rien à redire… C’est simplement cette histoire d’armure géante qui semble… surréaliste. »

Et même inimaginable. Pourquoi une armure géante de sang, pour quelle raison, dans quel but ? Un instant il se demandait s’il était réellement possible de créer ce genre de choses à partir du sang, c’était impensable et la quantité de cadavre devait être immense. Puis, le souvenir qu’il faisait partie d’une ville où la magie était présente lui revint en mémoire, là où certains pouvaient faire des golems de terre, d’autres pouvaient s’amuser avec la matière de l’eau, du métal, alors pourquoi pas lui ? L’idée d’une chose aussi démesurée ne paraissait plus aussi stupide. Cependant, il pouvait bien comprendre Nashoba et son profond désir de croire en son frère. Newton en avait un lui aussi, même deux à vrai dire et si les relations étaient différente avec le seconde, il l’aurait tout autant défendu pour des erreurs, des crimes et faits commis. Qu’importe s’il avait été coupable ou non.
Newton soupira un instant à cette idée, repris sa tasse de chocolat en buvant un coup. Une chose qui, dans son cas, était bien trop tard d’arriver maintenant. En revanche il respectait bien ça. Il la garda en main puis, répondit à sa question.

« La logique voudrait que oui. Qu’il soit ramené, questionner et très certainement exécuté pour trahison. Mais, j’ai tendance à avoir des règles différentes en tant que roi. Ce qui n’est pas toujours au goût tout le monde mais bon, le changement ne peut pas être si mauvais. Je pense que certain partiront à sa recherche en tant que fidèle des Elementis, peu enclin à prendre la situation comme une bonne nouvelle. Ce que je comprends et je ne les retiendrais pas. Cependant, je n’en ferais pas un ordre. Alors de mon point de vue il ne sera pas pourchasser. »

Officiellement, le Roi ne donnera aucun ordre à ce sujet. Officieusement, il y en avait toujours quelques-uns pour ne pas écouter les ordres parce qu’ils pouvaient trouver cela comme étant un faute à devoir punir. Un bon point d’ailleurs. Mais il y avait bien trop en jeu pour simplement vouloir voir un traitre pendu.

« Néanmoins, j’estime être en droit d’avoir des explication de sa part. Et surtout, entendre sa version des faits. On parle de traitre, de meurtre, d’accusation et quand bien même Kenchi a toujours été loyal envers les Elementis et qu’il m’est difficile de l’imaginer mentir pour ses propres raisons, je ne veux omettre aucun doute sur le vrai coupable de cette histoire. Surtout si cela à des risques de mettre tout une famille en dangers. Alors s’il accepte, j’aimerais m’entretenir avec lui en privé à propos de tout ça. Tu pourras être présent si tu le souhaite, en tant que témoin qu’il ne s’agisse pas d’un guet-apens et dans un endroit neutre. »

K I N G








Pour le moment j'écris en DARKSALMON
Signature ? Ouais, ouais, quand j'aurais la fois


♥:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 506
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   Dim 13 Mai - 22:24

  • Nashoba
  • Newton
Confession semi-matinale
- Est-ce que Neme' risque d'avoir une horde d'Elementis sur son dos, prêt à le tuer ?

Autant savoir dès maintenant si Neme risque d'avoir une horde de dangereux Elementis à ses trousses, prêts à le tuer si jamais il compte mettre un nez dehors... Bien évidemment, je serais prêt à parier que oui. Beaucoup ne laisseront pas un traître aller chez l'ennemi sans conséquences, que ce soit un ordre du Roi ou non... D'un côté, oui je comprendrais sa décision mais de l'autre, je n'hésiterais pas à mettre en travers du chemin des personnes qui tenteront d'attaquer mon frère ; surtout si cela se passe au Lux. Les clients n'ont pas à être mêlé à ce genre de règlement de comptes.

- La logique voudrait que oui. Qu’il soit ramené, questionner et très certainement exécuté pour trahison. Mais, j’ai tendance à avoir des règles différentes en tant que roi. Ce qui n’est pas toujours au goût tout le monde mais bon, le changement ne peut pas être si mauvais. Je pense que certain partiront à sa recherche en tant que fidèle des Elementis, peu enclin à prendre la situation comme une bonne nouvelle. Ce que je comprends et je ne les retiendrais pas. Cependant, je n’en ferais pas un ordre. Alors de mon point de vue il ne sera pas pourchasser.

Bon, faut dire que ça me rassure pas mal d'entendre ça et il y a peut-être une chance de voir un changement avec lui mais je sais que certaines personnes voudront s'en prendre à Neme'... Pas rassurant mais tellement prévisible. De toute façon, je pense rien n'apprendre à Neme' en lui disant cela, il avait déjà réfléchit aux conséquences avant de partir... Mais peut-être qu'il sera rassuré d'apprendre que cet ordre là ne vient pas du Roi.

- Néanmoins, j’estime être en droit d’avoir des explication de sa part. Et surtout, entendre sa version des faits. On parle de traitre, de meurtre, d’accusation et quand bien même Kenchi a toujours été loyal envers les Elementis et qu’il m’est difficile de l’imaginer mentir pour ses propres raisons, je ne veux omettre aucun doute sur le vrai coupable de cette histoire. Surtout si cela à des risques de mettre tout une famille en dangers. Alors s’il accepte, j’aimerais m’entretenir avec lui en privé à propos de tout ça. Tu pourras être présent si tu le souhaite, en tant que témoin qu’il ne s’agisse pas d’un guet-apens et dans un endroit neutre.

Ouais ça, je peux le comprendre... Malheureusement, je ne sais pas si Neme' acceptera de le rencontrer. Peut-être que en étant présent et dans un lien qu'il connait bien, il acceptera de rencontrer le Roi ; je ne sais pas si c'est réellement une bonne idée mais peut-être que cette rencontre permettrait de montrer le vrai visage de Kenchi... Oui, la parole d'un traître n'est peut-être rien mais je suis sûr qu'avec de la persévérance, on arrivera à montrer que Neme n'est pas le vrai coupable dans cette histoire ; du moins, pour les affaires de meurtres.

- Euh... Ben je ne sais pas si il accepterait, après ce qu'il s'est passé, il va certainement se méfier... Mais je pourrais essayer de lui en parler. Je ne vous promets rien mais si jamais cette rencontre venait à se faire, Je préférerais que ça se fasse ici.

Je sais que Neme' ne voudrait jamais que l'on fasse une rencontre au Lux, il y a Haizea et sa fille alors il serait beaucoup trop méfiant... Et puis, je n'ai pas très envie non plus, si c'est pour foutre en l'air le décors non merci ; on a déjà payé assez cher. Bref, je vais essayer de lui en parler la prochaine fois qu'on se voit mais je ne sais pas si il accepterait ; après tout, il n'a rien à cacher mais Newton reste quand même le Roi alors... Autant se méfier. Préférant changer de conversation, je décide de l'orienter vers un autre sujet bien que je ne m'éloigne pas réellement de la raison pour laquelle il est venu me rendre visite.

- Hum... Et sinon, j'ai loupé d'autres choses de cette réunion ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Confession semi-matinal | ft. Nashoba   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confession semi-matinal | ft. Nashoba
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-