Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Sam 14 Avr - 11:38

Cela faisait maintenant quelques semaines que cet évènement étrange venait de se produire, j’étais devenu papa du jour au lendemain… Sans préavis, comme Haizea qui n’avait jamais rien remarqué, on a encore du mal à s’en remettre maintenant, non pas qu’on regrette, mais… On n'était pas vraiment prêt, en même temps qui peut l’être de cette façon, j’avais un peu peur d’en parler à mon frère ou ma famille… Surtout au vu de la réaction de celle d’Haizea.

En effet, j’étais dans le canapé en train de lire, avec ma main valide, mon autre bras qui avait l'épaule blessée était dans un atèle et maintenant par une écharpe autour de mon cou pour éviter de trop bouger. Je regardai par moments Haizea dans mon lit, qui habitait chez moi depuis 2 semaines, car ça se passait mal chez elle a la suite de cet évènement. Surtout, avec sa mère, si j’ai compris, avec son père, elle ne m’en a pas trop parlé. On avait aussi Naomi en face du lit, on l’avait bien sûr prise avec nous.

C’était un peu la déprime avec Haizea, elle ne voulait pas trop se lever ou sortir, du coup elle dormait souvent. Je la laissai tranquille et m’occupais d’elle du mieux que je pouvais. Mais à l’inverse, je n’arrivai pas à dormir avec tout cela, j’avais peur de l’annoncer à ma famille, surtout à mon père quand il apprendra qui est la mère… J’ai peur qu’il fasse quelque chose de stupide. Puis la nuit, j’ai peur de ne pas entendre ma fille pleurer, étant sourd… C’est compliqué, j’ai un peu la boule au ventre. Je me lève d’ailleurs voir si elle va bien, elle semblait dormir, d’après Haizea, on ne l'entendait presque pas. Sauf quand elle avait vraiment faim ou besoin d’être changée. Les paroles du médecin me reviennent à l’esprit sur le souci de ce genre d’accouchement surprises. Je viens doucement caresser de ma main valide la main de ma fille sans rien dire.

Après un moment, je me dirige vers le lit m’asseyant à côté d’Haizea la regardant sangloter un peu, elle le faisait souvent en ce moment, je soupire légèrement et viens me frotter la nuque avec ma main… Fallait quand même faire quelques choses pour cette histoire ça devenait n’importe quoi, que ça soit de mon côté ou du siens …. Pour moi faudrait que j’en parle au moins à Nash … Je sais qu’il m’écoutera. Mais ce n’est pas le plus urgent, faut aussi que je me mêle du souci entre Haizea et sa famille, vu qu’elle n’est pas trop en état pour le faire entre l’accouchement et la querelle… La pauvre est épuisée physiquement et psychologiquement. Je viens embrasser son front lui demandant si elle voulait quelque chose avant que je m’absente une ou deux heures, cette dernière me répond qu’elle voulait juste un verre d’eau, je me lève donc et vais chercher ce verre pour lui poser sur la table de chevet.

Après lui avoir caressé un peu les cheveux et câliné pour essayer de la réconforter, je lui dis que je dois faire quelque chose, que je reviens m’occuper d’eux dans quelques heures. Pour réponse, j’ai un simple hochement de tête, je me redresse et essaye de m’habiller, j’arrive à enfiler un pantalon et un débardeur, les t-shirts à manche étant trop compliqués à mettre seul avec mon bras, je prends une veste que je pose juste sur mes épaules n’enfilant pas les manches, puis me dirige vers la sortie du bâtiment.

Je me dirige alors en direction de la maison des parents d’Haizea. Je ne sais pas si c’était une bonne idée de faire ça ou même si c’était vraiment à moi, mais ça ne pouvait pas continuer. Je n’aimais vraiment pas voir Haizea comme ça. Je ne pense pas que les parents soient contents de comment ça tourne aussi, mais je comprends aussi un peu leurs colères dans le fond. Puis c’est en grande partie ma faute, je suis sûr que c’est la malédiction de notre famille ça ! Y a des choses comme ça qui se répètent éternellement chez nous. Enfin bref, je me dirige vers la maison de Kira et Vilmos espérant pouvoir discuter un peu avec eux. Je mets un certains temps pour arriver chez eux, ayant une sacrée appréhension, espérant ressortir entier de cette confrontation, car je pense que ça ne va pas être la discussion la plus amicale que je vais avoir avec eux. Une fois devant chez eux, je regarde la porte pendant quelques minutes et je finis par frapper à cette dernière. On y est …
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Mar 17 Avr - 23:29



Il est temps de remettre les pendules à l'heure



K
ira avait commencé à s'habituer à cette vie sans Haizea. Cela faisait un vide et c'était étrange de ne plus la voir sous son temps, leur séparation ne s'était pas passée comme prévu. La Rose se disait qu'elle devrait peut-être renouer le contact mais elle était trop énervée. La demoiselle avait plus ou moins réussi à se défouler en mission mais toute cette histoire ne cessait de refaire surface et la remettait en rogne à chaque fois ; et elle ne préférait même pas parler de Vilmos... C'était joyeux à la maison et pourtant il fallait garder son calme devant les derniers qui ne cessaient de demander où étaient leur sœur.

Les semaines avaient passé depuis cette naissance et elle n'avait de nouvelles de personne... Est-ce qu'ils s'en sortaient au moins ? La Rose secoua la tête en se disant que ce n'était plus son problème de toute façon. Après avoir été à son boulot dans la matinée, dans l'espoir de se changer les idées ; elle était rentrée chez elle à l'horaire habituel pour manger et ensuite s'occuper du mieux qu'elle pouvait. Kira essayait de terminer le livre qu'elle avait commencé deux jours plus tôt mais rien à faire, elle n'arrivait pas à être à fond dedans... Elle laissa échapper un soupire pour jeter à l'autre bout du canapé ; rien à faire, elle était obsédée par cette histoire.

Elle fit une pause dans cette histoire lorsque quelqu'un vint frapper à la porte et en reniflant deux coups, la Rose comprit que c'était. Elle laissa échapper un autre soupire tout en se demandant si c'était une bonne idée d'aller lui ouvrir... Kira pouvait aussi faire croire que personne n'était à la maison ; faire des courses ou avoir une vie était possible non ? Pourtant, ce n'était pas une réaction d'adulte et tôt ou tard, elle serait obligée de rendre des comptes. La Rose continua de débattre intérieurement encore deux bonnes minutes avant de traîner des pieds vers la porte d'entrée pour tomber sur Nemeroff.

- Tu as de la chance, Vilmos n'est pas là. Il n'attend qu'une seul occasion pour te refaire le portrait.

Autant que les choses soient claires, il n'était pas dans son intérêt de croiser Vilmos durant les prochains mois... Voire les prochaines années. Kira se décala tout de même sur le côté pour laisser entrer Nemeroff, ayant du mal à cacher sa colère... N'ayant pas encore des envies meurtrières par rapport à son mari, il était quand même mieux de tomber sur Kira que sur Vilmos en ce moment. La Rose referma la porte et se dirigea vers la salon, espérant que Nemeroff comprenne qu'il fallait faire la même chose.

- Alors. Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Mar 17 Avr - 23:53

Je restai dans la porte baissant les yeux, attendant un moment puis au moment où je me résigne à partir pour rentrer, je vois la porte s’ouvrir et la mère d’Haizéa ouvrir alors et annoncer clairement la couleur, je suis en danger vis-à-vis d’eux, surtout du père d’après ce que la mère me dit. Je ne pensai pas que cette histoire irait aussi loin pour être franc, d’un côté, je peux comprendre un peu, mais de l’autre pas du tout leurs réactions, les plus ennuyées dans l’histoire, c’est quand même moi et Haizéa et moi doublement, surtout vis-à-vis de mon père, car si la réaction serait proche des parents … Il serait capable de venir tuer ma fille et sa mère. J’en suis presque sûr.

Je ne réponds rien à cela, de toute façon, ce n'était pas le premier danger que j’avais sur le dos ses derniers temps, mon propre père et les élémentis voulaient sûrement ma peau, alors une personne de plus, ça n’ajoutait aucun poids à mes épaules. La demoiselle me laisse entrer alors qu’elle se dirige vers le salon, je reste à la porte, ne voulant clairement pas faire un pas de plus, j’étais en territoire hostile ça se sentait à la façon d’être de ma nouvelle reine, je n’avais jamais ressenti la mère de Kira comme ça, je l’avais toujours vu cool et sympa. Alors, oui, cette sensation de danger était encore plus forte, l’assassin en moi me disait même de me barrer rapidement, pourtant y avaient des choses importantes à régler pour le bien d’Haizéa.

Je regarde mon bras dans l’atèle et l’écharpe pour le maintenant contre mon corps et je me dis que je devrais peut-être soigner les prochains mots que j’allais dire quand même, surtout qu’elle me demandait expressément pourquoi je me présentai ici. Au final, je me sentais dans une position délicate à vrai dire, que ça soit des deux côtés, j’allais clairement sauter, si ce n’est pas la belle-famille qui me tue, ça sera mon père. J’espère au moins pouvoirs compter sur mon frère et ma mère pour le moral, car je ne peux pas imposer ça à Haizea qui est au plus mal, je dois rester droit et fort, même si je suis le premier à vouloir pleurer de cette situation inconfortable, au fond, j’étais encore jeune, même si la vie était dure avec moi et que je faisais le grand.

Je ne viens pas vous dérangez bien longtemps. Je comprends votre colère, mais je viens vous demandez d’essayer de reprendre un léger contact avec Haizéa. Elle ne va pas vraiment depuis 1 semaine et ça ne s’arrange pas. Comme elle n’est pas capable de sortir du lit, je me permets de venir à sa place. Que ça vous plaise ou non

Bon ok, ce n’est pas ce qu’on peut appeler choisir ses mots, mais bon, j’allais être direct, je ne voulais pas restez longtemps ici. J’avais des frissons et la tension je la sentais bien. Je savais que de toute façon quoi que je dise, ça ne changerait rien aux ressentis et comme elle a précisé, maintenant y avait une hostilité envers moi.

Rassurez votre mari, hors mission ou ordre, je ne compte pas venir vous déranger dans le futur. J’ai très bien compris le message. Mais ce qui m’importe c’est Haizea pour le moment. C’est tous ce que j’avais à vous dire.

Je ne m’excuserai pas de ce qui s’est passé, je ne le regrette pas spécialement non plus à vrai dire. C’était un accident, on avait toujours fait attention à se protéger et on l’a pas fait tant de fois que ça. Les erreurs ça arrivent, personne ne dira le contraire, mais la situation actuelle n’aurait jamais dû arriver et on est le premier à être touché avec Haizéa, alors oui c’est à nous de nous démerder pour nos bêtises, mais y a une limite. Moi je peux encaisser les choses, qu’on m’insulte, qu’on me traîne dans la boue, qu’on me rabaisse, je l’ai été que ça soit par mon père ou par les autres avec mon handicap, je peux encaisser et souffrir dans mon coin, mais pas Haizéa et bien que la colère soit légitime, la réaction des parents est totalement disproportionnée pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Mer 18 Avr - 13:41



Il est temps de remettre les pendules à l'heure



P
ourquoi tourner autour du pot pendant des plombes ? Kira était complètement énervée mais, contrairement à son mari, elle pouvait se retenir de lui refaire le portrait. Nemeroff n'était pas celui contre lequel Kira était plus en colère, mais Haizea ; et si c'est lui qui venait ici, c'est que sa fille n'osait pas réellement venir. A moins que celle-ci ait un problème ? Elle était peut-être énervée, mais pas sans cœur non plus.

- Je ne viens pas vous dérangez bien longtemps. Je comprends votre colère, mais je viens vous demandez d’essayer de reprendre un léger contact avec Haizéa. Elle ne va pas vraiment depuis 1 semaine et ça ne s’arrange pas. Comme elle n’est pas capable de sortir du lit, je me permets de venir à sa place. Que ça vous plaise ou non.

La demoiselle aux cheveux roses croisa les bras et haussa un sourcil... Sérieusement ? C'était ça sa manière de reprendre contact ? La forcer ainsi n'était clairement pas une bonne idée et lui donnait plus envie de faire l'inverse ; comme des enfants, Kira n'aimait pas trop qu'on lui dise quoi faire. Sûrement lié à son sale caractère de loup aussi.

- Rassurez votre mari, hors mission ou ordre, je ne compte pas venir vous déranger dans le futur. J’ai très bien compris le message. Mais ce qui m’importe c’est Haizea pour le moment. C’est tous ce que j’avais à vous dire.

- Je ne m'en fiche pas de ce qui arrive à Haizea. Mais je ne suis pas encore prête pour faire le premier pas ; tout le monde souffre dans cette histoire et je crois que chacun a besoin de prendre sur soi afin d'avoir du recul sur cette affaire. Et pour l'instant, je n'en ai pas assez.


A quoi ça servait d'aller voir sa fille mal en point si c'était pour lui dire tous les reproches du monde ? Pour la mettre face à sa connerie qui maintenant était passée ? Ce serait simplement remuer le couteau dans la plaie et la Rose n'était pas aussi méchante que ça ; énervée, certes, mais elle ne voulait pas faire souffrir davantage sa fille. Chacun souffrait à sa manière actuellement et l'exprimait de façon différente ; dépression, colère, occupation, pleure. C'était des manières d'évacuer tout le stress accumulé et la Rose savait que ce n'était pas une bonne idée de rassembler toutes ces tensions dans une seule et même pièce.

- Contrairement à Vilmos, ce n'est pas à toi que j'en veux. Mais à elle.

Autant que les choses soient claires. Kira n'avait rien contre Nemeroff, au moins, il n'était pas de ces petits cons de 18 ans qui partaient dès que la copine était enceinte ; elle reconnaissait au moins qu'il avait assumé son rôle de père. Rien que pour cela, il ne baissait pas son estime.

- J'ai l'impression que tout ce que je lui ai dis ces dernières années n'a fait que entrer dans une oreille pour ressortir par l'autre, qu'elle continue de me défier parce que je ne suis pas sa vraie mère. Ça n'a pas été facile pour nous de trouver une entente, de trouver un équilibre dans cette famille... J'ai essayé de faire de mon mieux, de lui donner une bonne éducation, de répondre au mieux à ses caprices, de la protéger des dangers de cette ville, de la mettre en garde sur les relations amoureuses et surtout sur les rapports sexuels. Je suis censée réagir comment lorsque j'apprends que tout ce que je lui ai appris n'a, en fait, servi à rien ?

Elle se sentait inutile. Voilà son sentiment actuellement. Kira pensait avoir bien fait, avoir tout fait pour que Haizea soit heureuse avec elle, dans cette famille... La Rose avait forcément fait des erreurs, comme tous les parents, mais elle ne pensait pas que le revers serait aussi sévère. Kira voyait cet enfant comme une sorte de défi, toujours devoir remettre en question sa mère adoptive... En la suivant en mission alors qu'elle lui avait interdit, en entrant dans une Famille alors que la Rose avait toujours dit qu'elle refusait, de mettre un enfant au monde alors qu'elle l'avait mise en garde. Tout ceci, n'était qu'accumulation.

- C'est très compliqué d'élever un enfant comme Haizea. J'ai du lui annoncer en personne que sa mère était décédée dans mes bras, je l'ai prise sous mon aile et je l'ai forcé à quitter sa maison, ses repères... J'ai tenté de faire de mon mieux pour qu'elle soit heureuse avec moi, pour qu'elle ne manque de rien. J'ai voulu agir comme une vraie maman lorsqu'elle m'a posée des questions sur les enfants, je l'ai mise en garde et je lui ai surtout dit de se protéger... Mais faut croire que je ne suis pas faite pour être mère.

Kira ne l'avait jamais dis à Vilmos tout ceci et elle ne comprenait même pas pourquoi elle se confiait à Nemeroff... Cette histoire avait réveillé une sorte d'angoisse chez elle. Que ferait-elle lorsque Ewan et Thalia seraient en âge d'avoir des relations amoureuses ? Est-ce qu'elle devait être plus sévère avec eux ? Est-ce qu'elle devait répondre la même chose tout en ayant un risque que ça se termine comme Haizea ? Pour une fois, la Rose osait enfin mettre des mots sur son problème et ses réactions de ces dernières semaines.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Mer 18 Avr - 14:16

Je me préparais à partir ne voulant pas non déranger ou envenimer les choses ce n’était pas mon but premier, j’avais assez foutu la merde comme ça de ce que j’ai compris. J’avais la main sur la porte prête à partir, mais la mère de Kira me dit alors qu’en soit, elle ne se fichait pas du sort de sa fille, que c’était juste trop frais comme situation, tout le monde souffrait et qu’elle ne voulait pas faire le premier pas maintenant, car elle ne s’en sentait pas capable.

Je le conçois et comprends que ça soit votre frustration ou votre colère, je ne vous demande pas de venir maintenant, je sais qu’il faut du temps, mais cette situation ne pourra pas durer non plus, car si vous pensez que tous le monde souffre, le future ne risque pas d’être rose, je le vois avec ma propre famille.

Avant de trahir les élémentis je pouvais déjà peut voir mes parents à cause de mon père et le fameux accident d’anniversaire de ma mère où on en est venu à se battre. Je baisse un peu les yeux, pourtant elle me manquait ma maman, j’essayais de la voir dans des cafés ou en privé, mais on ne pouvait pas tout le temps.

Elle me rassure en me disant que la Rose ne m’en voulait pas personnellement et qu’elle avait un peu plus de rancœur envers Haizea, ce que je ne comprends pas en réalité, je ne comprends pas cette rancœur pour ça, d’accord, c’est choquant, surprenant, mais l’histoire partait loin pour moi, enfin par exemple je ne pense pas que Nashoba ou Maman irait des extrêmes comme ça, mon père si mais pas pour les mêmes raisons. Puis il est con.

Puis la chose éclate un peu sans que je m’y attendre vraiment, la mère d’Haizéa se confit un peu à moi sur la difficulté d’élever une fille qu’on a recueilli et je me rends compte que cette histoire à des racines plus profondes que la simple naissance de ma fille. Je n’ai aucun souci avec ça au contraire, je voulais juste comprendre comment on pouvait en arriver là, comme je disais plutôt, ne pas voir ma belle-famille, je survivrai, la solitude j’ai connu ça pendant longtemps, mais au final, Haizéa elle non. J’avais horreur de la voir comme ça abattue. Cependant, en écoutant Kira, je me rends compte que tous cela me dépasse de loin, c’est une relation bien plus compliquée que ce que je pensai, Haizéa ne m’en avait jamais vraiment parlé et le peu que je venais la famille ne semblait pas avoir de problème particulier.

Je ne pensai pas que c’était aussi compliqué entre vous, et veuillez m’excuser alors. Mais sur un point, vous avez commis une grande erreur, je ne veux pas expliquer dans les détails mais on s’est toujours protéger. Tous ça n’est qu’un accident, à moins qu’Haizea voit un autre homme, mais ça je n’y crois pas du tout. Alors oui, ça résonné peut-être comme une provocation pour vous, mais ce n’est qu’un accident qui, j’ai bien compris, est une goutte ajouté parmi tant d’autre qui fait déborder le vase, mais on ne peut pas nous le reprocher pour ce cas-là, personne était prêt, nous les premiers, vous avez déjà accouché, vous avez eu 9 mois pour vous préparer, nous c’est du jour au lendemain, alors certes il y a de la rancœur ou des tensions, mais le soucis c’est surtout que les seules qui en souffrent directement c’est nous deux.

Je marque un moment de pause, j’allais peut-être un peu trop loin oui … Mais faut recadrer correctement. Je suis désolé mais c’est nous qui sommes toucher, ce sont nos erreurs aussi c’est normal et je ne viens pas pleurer notre cas.

Alors oui, c’est nous qui devons assumer et je ne vous demanderai jamais d’assumer cet enfant à notre place. D’ailleurs je ne m’excuserai même pas pour cet accident, car au fond je ne le regrette pas. Je suis heureux que ça se fait avec votre fille même si moi aussi j’aurais voulu repousser ça à dans quelques années, surtout au vu de mon propre contexte que ça soit vis-à-vis de ma propre famille ou mon ancien groupe. Mais au bout d’un moment, il faut arrêter un peu. Oui vous êtes en colère, mais les plus atteints c’est nous.

Non pas que je veux les priver de leur souffrance ou angoisse. Mais suite à cela nous retirer du soutient face à cette épreuve, c’est l’idée la plus stupide à faire, on ne demandait pas à ce qu’on prenne nos responsabilités, je ne demandai même pas de l’aide financier ou conseille, je demande juste à ce qu’il ne dégage pas Haiz de leur vie pour ça, car l’épreuve était déjà très dure alors si c’est pour en plus perdre sa famille…

Après j’entends très bien qu’Haizea n’est pas la fille la plus facile du monde, même avec moi on a des gros conflits à chaque fois que je rentre de mission elle veut me quitter car elle en a marre de me voir blessé, c’est pas pour autant qu’elle ne m’aime pas, c’est juste une fille spéciale qui a du mal avec les sentiments. Je pense que vous le savez mieux, même mieux que moi. Alors oui c’est compliqué, je ne sais pas ce que c’est que d’avoir une fille pour le moment, je ne sais pas ce que c’est que d’avoir une fille adoptive, mais je pense qu’avec Haizea, il faut mieux en parler et rentrer dans le lard, plutôt que d’esquiver une discussion et surtout vous éloigner, car la c’est encore chaud, mais à la fin tous le monde va le regretter.  

Je continue de la fixer, j’étais autant sincère que possible, comme la rose s’ouvrait à moi. Je ne voulais pas faire la fausse langue ou encore fuir, certes je devrais me taire, mais je n’ai jamais été un faux cul et n’ait pas peur de dire les choses en face.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Mer 18 Avr - 14:42



Il est temps de remettre les pendules à l'heure



C
roisant les bras, la Rose se demandait bien quel avenir avait sa famille... Elle était pas mal recomposée, deux enfants qui avaient le même père mais un qui considérait Vilmos comme le sien. Une dernière qui avait un sale caractère et une première qui faisait, quand même, pas mal de bêtises. Non, elle ne savait pas comment toute cette histoire allait finir mais Kira savait que les tensions ne seraient pas éternelles... Ça s'accumule, encore et encore, et puis ça fini par éclater, par parler et ils passaient à autre chose. C'était ainsi que ça fonctionnait dans leur famille.

- Je ne pensai pas que c’était aussi compliqué entre vous, et veuillez m’excuser alors. Mais sur un point, vous avez commis une grande erreur, je ne veux pas expliquer dans les détails mais on s’est toujours protéger. Tous ça n’est qu’un accident, à moins qu’Haizea voit un autre homme, mais ça je n’y crois pas du tout. Alors oui, ça résonné peut-être comme une provocation pour vous, mais ce n’est qu’un accident qui, j’ai bien compris, est une goutte ajouté parmi tant d’autre qui fait déborder le vase, mais on ne peut pas nous le reprocher pour ce cas-là, personne était prêt, nous les premiers, vous avez déjà accouché, vous avez eu 9 mois pour vous préparer, nous c’est du jour au lendemain, alors certes il y a de la rancœur ou des tensions, mais le soucis c’est surtout que les seules qui en souffrent directement c’est nous deux.

- Ah donc parce que vous êtes les premiers acteurs de l'histoire, vous êtes les seuls à avoir le droit de souffrir ? Tu viens seulement d'être père Nemeroff, je ne crois pas que tu auras cette réaction dans 18 ans lorsque ta fille t'annoncera qu'elle est tombée enceinte.


Peut-être qu'ils étaient au centre de cette histoire certes, et élever un enfant n'avait rien de facile... Bien au contraire, surtout quand ils n'étaient pas soutenus. Mais pour avoir élevé seule deux enfants, sans l'aide de ses parents ; la Rose s'en était bien sortie. Il suffisait simplement de trouver un équilibre et pour l'instant, ils ne l'avaient pas ; c'était ça le problème. Nemeroff avait un travail de nuit, Haizea un travail de jour, ils ne vivaient même pas encore ensemble et étaient en plein dans leurs études... Ce n'était pas un contexte pour élever convenablement un enfant alors Kira et Vilmos n'avaient rien à voir dans cette histoire.

- Alors oui, c’est nous qui devons assumer et je ne vous demanderai jamais d’assumer cet enfant à notre place. D’ailleurs je ne m’excuserai même pas pour cet accident, car au fond je ne le regrette pas. Je suis heureux que ça se fait avec votre fille même si moi aussi j’aurais voulu repousser ça à dans quelques années, surtout au vu de mon propre contexte que ça soit vis-à-vis de ma propre famille ou mon ancien groupe. Mais au bout d’un moment, il faut arrêter un peu. Oui vous êtes en colère, mais les plus atteints c’est nous.

- Mais c'est fou. Tu me demandes de faire un pas vers Haizea pour qu'on puisse être une vraie famille, qu'on se pardonne mais tu n'écoutes même pas ce que je te dis ! Pour toi, il n'y a que vous qui souffrez, et il n'y a que Vilmos et moi dans cette histoire qui sommes les grands méchants.


Faire des efforts, oui elle voulait bien essayer... Mais qu'on ne vienne pas lui demander la lune non plus. Elle est censée faire quoi du coup ? Pleurer avec eux pour prouver qu'elle était de leur côté ? Non, c'était beaucoup trop demandé pour elle.

- Après j’entends très bien qu’Haizea n’est pas la fille la plus facile du monde, même avec moi on a des gros conflits à chaque fois que je rentre de mission elle veut me quitter car elle en a marre de me voir blessé, c’est pas pour autant qu’elle ne m’aime pas, c’est juste une fille spéciale qui a du mal avec les sentiments. Je pense que vous le savez mieux, même mieux que moi. Alors oui c’est compliqué, je ne sais pas ce que c’est que d’avoir une fille pour le moment, je ne sais pas ce que c’est que d’avoir une fille adoptive, mais je pense qu’avec Haizea, il faut mieux en parler et rentrer dans le lard, plutôt que d’esquiver une discussion et surtout vous éloigner, car la c’est encore chaud, mais à la fin tous le monde va le regretter.

- On a toujours fonctionné comme ça, elle n'a pas un caractère facile certes et le mien est encore plus compliqué. Pour l'instant, tu ne peux pas me demander de pardonner alors que je suis en colère... Alors peut-être que vous êtes les premiers à subir mais vous n'êtes pas les seuls à souffrir et vous ne pouvez pas sans cesse vous placer en victime en oubliant que vos parents souffrent aussi. Je ne sais pas comment le prend les tiens et si ils le prennent bien, c'est tant mieux pour vous, mais de mon côté, j'ai encore des choses encaisser avant de pouvoir faire la paix avec elle.

Kira se connaissait, si elle avait voir tout de suite Haizea, ça se terminerait mal. Elles étaient trop vives toutes les deux, les reproches allaient fuser et ça allait empirer.. Autant que la Rose se calme avant d'aller la voir et qu'elle puisse encaisser les reproches de sa fille et inversement ; la colère ne cesserait de monter si elle allait y aller tout de suite.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Mer 18 Avr - 15:17

Je la regarde, oui peut-être que je voyais ça que sous mon angle, en me mettant au centre, mais bon … Je subissais le poids de tous le monde pour le moment, mes erreurs, celle d’Haizea, les tensions dans la famille, car oui ça ne me touche pas directement, je pourrais très bien fermer les yeux et ne faire comme si je voyais rien, mais j’allais pas laisser Haizea seule face à tous ça, alors oui je ne connais pas toute l’histoire et peut-être que mon approche est mauvaise, sûrement même. Je baisse le regard de nouveau quand elle me dit que je l’écoutais pas et qu’on leur enlevait leurs souffrances. Non au contraire, je ne voulais pas faire ça, mais … Enfin c’était compliqué, je n’ai jamais été fort pour les relations, ça se trouve je n’aurais même pas du venir ici, ça sert sûrement à rien, peut-être que le temps sera plus efficace que la voix d’un gosse de 18 ans.

Je frottai mon bras blessé doucement mal à l’aise, je commençais à me rendre compte que je n’étais pas à ma place et que c’était peut-être pas à moi de discuter de tous cela maintenant. Je détourne le regard de nouveau :

Encore une fois, désolé si je me suis exprimé, mais je ne veux pas vous enlevez votre souffrance, je sais qu’on est pas le seul ça fait un choc à tous le monde. Moi je n’ose même pas en parler à ma famille car je sais pas leurs réactions avec les récents évènements et mon père pourrait faire une grosse bêtise. Et je ne vous demande pas d’allez voir Haizea maintenant, mais je voulais juste qu’on se comprenne bien, que ça ne part pas dans une guerre interminable non plus. Je ne vous forcerai pas à allez voir Haizéa et inversement, je ne forcerai pas Haizéa à venir vous voir non plus, s’il faut laisser le temps très bien, mais il ne faut pas fuir non plus. Mais finalement ce n’est peut-être pas à moi de dire ça. Et je m’excuse si je vous ai offensé ce n’est pas mon but ou si je n’ai pas compris votre détresse, les relations humaines c’est pas ma plus grande force

Je m’incline un peu pour m’excuser par rapport à son reproche de ne pas l’écouter. J’ai toujours été maladroit avec les autres, ma famille en première, rien que Nashoba, y a beaucoup de je regrette et que je lui ai fait subir et même si j’aimerai m’excuser je n’en ai pas le courage ou pas la force. Alors je me doute que ça va être difficile pour cette famille qui n’est pas facile aussi, par son contexte et les relations.

Je suis vraiment désolé de tous ça. Vraiment

J’avoue qu’avec toute cette discussion j’étais dépassé et je pensai un peu bêtement que venir parler débloquerait la situation, je l’espérais, mais en fait c’était peut-être une grave erreur. Je me demande comment on a fait pour en arriver là et dans quel problème je vais encore me mettre. J’avais l’impression de vivre que cela en ce moment, je pose une main sur mon visage un peu fatigué … Je regarde l’heure aussi.

Désolé si je me permets une question, déplacé, mais comment vous faites pour supporter tous ses problèmes ? Les problèmes de familles, de guerre etc ?

Personnellement, a tous moment j’avais l’impression que j’allais craquer, mais je tenais bon, mais ça commençait à faire beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Jeu 19 Avr - 15:36



Il est temps de remettre les pendules à l'heure



D
e temps. Kira avait simplement besoin de temps pour encaisser toutes les choses qui s'étaient passées ces dernières semaines, ces derniers mois, ces dernières années. Finalement, il n'était pas seulement question d'une grossesse accidentelle et non décidée mais de tout ce qu'il y avait autour... Comment ne pas prendre ça pour de la provocation lorsqu'on connaissait le caractère de Haizea et tout ce qu'elle avait pu faire subir ; oh ce n'était sûrement rien comparé à certains parents mais Kira en avait pas mal bavé aussi.

- Encore une fois, désolé si je me suis exprimé, mais je ne veux pas vous enlevez votre souffrance, je sais qu’on est pas le seul ça fait un choc à tous le monde. Moi je n’ose même pas en parler à ma famille car je sais pas leurs réactions avec les récents évènements et mon père pourrait faire une grosse bêtise. Et je ne vous demande pas d’allez voir Haizea maintenant, mais je voulais juste qu’on se comprenne bien, que ça ne part pas dans une guerre interminable non plus. Je ne vous forcerai pas à allez voir Haizéa et inversement, je ne forcerai pas Haizéa à venir vous voir non plus, s’il faut laisser le temps très bien, mais il ne faut pas fuir non plus. Mais finalement ce n’est peut-être pas à moi de dire ça. Et je m’excuse si je vous ai offensé ce n’est pas mon but ou si je n’ai pas compris votre détresse, les relations humaines c’est pas ma plus grande force.

- Je te rassure, ce n'est pas la mienne non plus.


Elle observa Nemeroff s'incliner puis lui fit un signe de tête pour l'inviter à retourner dans le salon. Kira sortie une bouteille de whisky pour en servir un fond dans deux verres ; elle ne savait pas si il buvait beaucoup d'alcool mais pour gérer une boîte de nuit, la Rose serait prête à parier qu'il buvait quand même deux ou trois verres. Il ne voulait pas faire de mal, simplement tenter de s'expliquer et de régler cette histoire... Haizea était mal en point, il voulait simplement que sa petite-amie aille mieux, n'était-ce pas le désir dans chaque couple ? Il s'excusa de nouveau et elle contenta d'hausser les épaules, s'excusant à son tour. Il faut dire qu'elle n'avait pas eu le meilleur comportement du monde non plus.

- Désolé si je me permets une question, déplacé, mais comment vous faites pour supporter tous ses problèmes ? Les problèmes de familles, de guerre etc ?

Kira laissa échapper un sourire en coin... Comment ? Elle ne le savait même pas. C'est vrai qu'elle arrivait à combiner une vie de famille, des enfants en bas âge, un travail, tout un clan et surtout les conflits... Ouais, tout ceci n'était clairement pas simple mais que ferait-elle sans la guerre ? Sans les enfants ? Sans les conflits ? La Rose avait absolument besoin de bouger, elle avait besoin d'être partout, d'être surchargée... Son pire ennemi était l'ennui. Elle pouvait devenir invivable si jamais elle restait là, patiemment dans le canapé à attendre le repas du soir.

- Beaucoup de sport.

C'était ça le secret. Kira faisait énormément de sport... La course, de la boxe, s'entraîner avec les armes, qu'importe, mais elle avait besoin d'évacuer toute la tension accumulée en courant ou en tapant dans quelque chose. Elle bu une gorgée de son whisky avant de regardant dans le fond de son verre... Elle avait toujours été une gamine sanguine, même au Lycée, elle avait besoin de se dépenser.

- Je suis quelqu'un de sanguin, je grogne rapidement mais j'attaque seulement quand les personnes que j'aime sont en danger. Taper dans quelque chose, me battre est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour tout laisser sortir et après, tu te sens déjà beaucoup mieux. Il faut simplement que tu trouves ton truc aussi... Y'en a, c'est le yoga, d'autres le dessin, d'autres encore le chant.

Tout le monde était différent et il fallait simplement trouver son truc... Chacun avait tendance à extérioriser à sa manière et il ne fallait pas copier sur les autres. Par contre, la Rose était assez douée pour repérer les caractères assez similaires au sien et elle serait prête à parier que taper dans quelque chose était aussi ce qui pouvait détendre Nemeroff.

- Je serais prête à parier que tu es sanguin toi aussi... Si jamais, passe à la maison de temps en temps et on pourrait se dépenser ensemble. Je t'avais promis de t'apprendre les dagues et j'aimerais bien aussi comprendre ce qu'il se passe avec ton pouvoir... Je n'ai toujours pas compris pourquoi tu as réussi à exploser un tronc à mains nues.

Elle avait demandé à Gaku de se taire sur ce sujet et la Rose n'en avait parlé à personne, même pas son mari. C'était une chose suffisamment étrange et Kira ne voulait pas que l'on regarde Nemeroff d'un drôle d’œil -pire que maintenant- et avait besoin de se pencher sur cette histoire... Elle n'avait jamais entendu parler d'un pouvoir qui disparaissait et d'une force complètement surhumaine au point d'exploser un arbre. Peut-être que si ils faisaient tous deux un entraînement, la Rose pourrait en apprendre un peu plus.

- Et sinon, parle-moi un peu de ton père. Il n'a pas l'air très sympa du peu que j'entends parler de lui.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Jeu 19 Avr - 16:30

Je regarde la rose tranquillement, elle semblait accepter mes excuses et ça me rassure un peu quand même dans le fond. Je suis heureux de ne pas avoir fait une si grande bêtise en venant, j’avais peur de compliquer la situation. Elle m’invite de nouveau à la rejoindre et je décide de finalement avancer un peu plus rassurer de la situation quand même.

Je me permets une question personnelle. Sur comment elle fait pour gérer tout ce bordel et sa vie, elle me répond que c’était le sport son astuce. Je suis surpris, j’avoue, je m’attendais à un remède un peu mystique ou miraculeux que le sport pour être franc. Elle m’explique un peu comment elle marche et je me reconnais un peu dans cette description, enfin moi, j’aurais ajouté qu’en plus de mordre quand on touche aux personnes que j’aime, je mords quand on me casse les couilles tous simplement, je l’ai déjà montré plus d’une fois en mission ou dans la vie de tous les jours, au Lux, à l’école …

Je garde un petit sourire quand même en pensant cela, prenant le verre de Whisky en la remerciant et en prend une gorgée aussi, j’avais l’impression de boire que ça depuis quelques jours, mais je ne m’en laissais pas, au contraire ça me soulageait pendant quelques instants de tous mes problèmes. Même si je savais que ce n’était pas vraiment la bonne solution mais bon.

Je ris doucement d’ailleurs quand elle me dit qu’elle sentait que j’étais pareil, si elle savait. C’est vrai que j’ai toujours été polie et gentil en venant ici, rien que la mission ça à du faire étrange et me montrer sous un autre angle, surtout les tacles avec Gaku. Quand elle me parle de l’histoire du tronc, ça me revient vaguement, après m’être évanouit j’ai eu une légèrement perte de mémoire, peut-être la douleur trop intense que mon esprit à voulu oublier.

J’ai encore du mal à comprendre aussi, j’ai retenté je me suis juste fait super mal en forêt. Pareille, il y avait une autre chose étrange, les coups couteaux ne m’ont pas fait mal tous de suite, ni la brûlure, je me sentais tellement bien comme si ne m’arrêterait, je n’avais pas mal. Mais …. Je ne sais pas pourquoi la douleur arrivait d’un seul coup après au bout de quelques minutes. Et je me suis pris assez de coup de lame pour savoir que se faire perforer la main et l’épaule c’est insoutenable.

Je reprends une gorgée, rien que le souvenir me donnait un frisson terrible. Mais cette fois, sur cette île c’était incroyable, que ça soit la force mais aussi la douleur après, j’en tremble encore un peu tellement que c’était bien au-dessus de ce que j’avais connu en souffrance physique. Je secoue la tête légèrement et regarde la rose quand elle me parle un peu de mon père :

Un sale con. Enfin ça reste mon père … Mais, il ne s’est jamais vraiment comporté comme tel. Il est trop omnijuge par le fondateur élémentis, Eisuke. Il a passé son temps à nous apprendre l’ancien quederlien, nous entraînés et nous préparé pour avoir les ténèbres. Mon frère a eu le son et à ce moment il a totalement rejeté mon frère, le traitant de faible le maltraitant parfois. Quand mon frère a eu son élément, il a mis tous ses espoirs en moi alors qu’avant il ne faisait pas trop attention, du fait que j’étais sourd et donc faible pour lui. D’ailleurs c’est ma tante qui m’a appris à me battre quand j’en ai eu l’âge et à tuer. Puis quand mon frère a eu son élément, il a donc placé ses espoirs en moi pour avoir les ténèbres et dès que j’ai eu l’âge m’a passé la cérémonie, à l’encontre de l’avis de ma mère, mon frère et le docteur. J’ai reçu les ombres qui sont un poison pour mon corps et qui le sera encore pour un moment. Il m’a tout de suite rejetée après en voyant que j’avais que les ombres. Il est très froid. J’en suis déjà venu aux mains avec lui pour avoir touché mon frère et ça c’est très mal finit…

Je repense à cette journée et détourne le regard pas très fier. Je termine mon verre d’un cul sec.

Il est imprévisible et intelligent, bien plus que moi, il est juste trop bête pour l’utiliser. Mais le souci, c’est qu’il est totalement taré à cause de cette histoire de descendant. Il serait même capable de venir tuer Haizea et notre fille s’il savait, j’en suis presque sûr car c’est la fille de l’as Domae c’est pour ça que j’ai peur de leur en parler. Pareille il serait capable de me tuer pour vous avoir rejoint. Enfin bref il est taré, mon frère vous dira la même chose …

Je soupire doucement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kira SerykMessages : 3126
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   Jeu 19 Avr - 22:16



Il est temps de remettre les pendules à l'heure



U
n nouveau mystère à résoudre et il était temps qu'elle se penche sérieusement sur le sujet. Kira avait déjà regardé quelques bouquins mais n'avait rien trouvé alors peut-être que le mieux était de voir directement avec le concerné... Nemeroff expliquait qu'il avait retenté quelques temps après mais n'avait pas obtenu le même résultat que sur la barque ; encore un nouveau mystère. Est-ce que cela arrivait que lorsqu'il était stressé ? Apeuré ? Peut-être qu'il fallait une forte émotion pour déclencher ceci... Kira ne voulait pas croire que c'était seulement de l'adrénaline. Le corps était étrange mais pas à ce point.

La demoiselle finit par changer de sujet et de lancer sur celui de leur père. Elle n'avait jamais rencontré les parents de Nemeroff et avec le portrait qu'il était en train de dresser, ça ne lui donnait clairement pas envie de faire un pas... Enfin, ce n'était pas compliqué de comprendre que ça allait très vite terminer en combat entre Kira et le père de Nemeroff. La Rose ne comprenait pas comment un parent voulait à ce point que son enfant ait un pouvoir aussi dangereux que les Ténèbres ? Enfin, comme tout le monde, elle avait lu l'histoire de Eisuke et le peu de descriptions qu'il y avait des Ténèbres et ça n'avait vraiment pas l'air bien... Rien que sur le niveau de l'éducation, ils n'étaient clairement pas prêt de s'entendre.

Kira ne su comment réagir lorsqu'elle entendit que son père était prêt à s'en prendre à sa fille... Il n'avait pas intérêt à s'en approcher ou de tenter quoi que ce soit contre elle ; même si la Rose était en colère contre Haizea, elle ne laisserait personne s'en approcher pour lui faire du mal. Elle restait quand même sa fille et il n'était pas encore arrivé le jour où Kira fermerait les yeux sur les personnes qui essayeraient de s'en prendre à ses enfants. Par contre, une problématique vint en tête de la Rose... Elle ne connaissait pas le père de Nemeroff mais le portrait semblait plutôt clair, il n'était pas un enfant de chœur et semblait être extrême dans ses décisions.

- Dans le cas où ton père essayerait de s'en prendre à Haizea ou à ta fille, qu'est-ce que tu ferais ?

Il restait quand même son père, ce n'était pas facile de s'interposer surtout si il était plus fort... Est-ce qu'il serait vraiment capable de s'en prendre à son père pour protéger sa petite-amie et sa fille ? C'était un choix compliqué, même si la personne face à soi était un réel salaud, cela ne changeait en rien à son statut de père, mère, frère, sœur.

- Je préfère être franche, je ne pense pas être clémente avec ton père si jamais il s'en prend à ma fille et à... ma petite-fille. Ou même à toi. Mais j'aimerais connaître ton avis sur la question, si jamais... On en vient à se battre, il peut y avoir une chance que j'arrive à... prendre le dessus. Et je ne tiens pas à me brouiller avec toi ou toute ta famille, mais qu'il ne tente rien contre Haizea.

Autant être clair, Kira n'aimait pas donner de seconde chance. Soit il arrivait à intégrer rapidement cette règle soit un combat, sûrement à mort, s'engagera et advienne que pourra... Cependant, elle ne voulait pas se mettre Nemeroff à dos ou avoir le reste des Elementis sur son dos ; autant prévenir avant d'avoir de mauvaises surprises.

- Il possède quel élément ? Et ta mère ? C'est une Elementis aussi ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est temps de remettre les pendules à l'heure [F. Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-