Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !
Félicitation à Vilmos Desgoffe und Taxis, Kira Seryk, Newton I. Mørk et Nashoba Dreiden !
Leurs RPs respectifs étant à égalités (Vilmos/Kira et Newton/Nashoba) sont élus meilleurs RP du mois !

Partagez | 
 

 Repentir de l'assassin [libre mais feat Bay et Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen
avatar

Exuld DrakerzCitoyenMessages : 147
Date d'inscription : 02/09/2017


MessageSujet: Repentir de l'assassin [libre mais feat Bay et Alice]   Jeu 17 Mai - 23:32

Exuld
Drakerz


「 Repentir de l'assassin 」

Il était temps que j’aille présenter mes excuses à Bay. J’avais eu un mal fou à céder cela à mon orgueil mais j’y étais finalement arrivé. Tout ce que je lui avais fait n’était pas digne d’un Drakerz… J’eus un rire amer : pouvais-je encore espérer pouvoir me nommer ainsi ? Si mon père devait en juger, en plein connaissances de mes actes, il me renierait sans l’ombre d’un doute. J’avais beaucoup réfléchi et avais fini par tracer une ligne de conduite. Il fallait que je protège mon fils et pour cela je devais renouer avec Bay.

J’étais habillé simplement, d’une chemise blanche dont j’avais retroussé les manches. Exceptionnellement, je portais ma chevalière au doigt. Je m’arrêtais, indécis, devant la porte. Tout était calme, peut-être trop. Comme si le temps s’était suspendu en attente de ce dénouement. Bon ou mauvais, seul le temps me le révèlerait. Je n’étais pas anxieux, non, j’allais seulement faire ce que j’avais à faire. Que Bay l’accepte bien ou non ne changerai pas grand-chose. Je toquais doucement en attendant qu’elle accepte de m’ouvrir. L’attente me parut interminable. Enfin, la porte s’ouvrit sur la jeune fille. Je pris mon courage à deux mains, avant qu’elle ait eu le temps de refermer ou de me dire quoi que ce soit :

-Bonjour Bay. Je… Je viens m’excuser. Je crois qu’il est temps que nous ayons une vraie discussion, je suis prêt.


Parfaitement à l’aise, j’affichais un visage neutre, tout en faisant tournoyer entre mes doigts mon pendentif en forme de sablier. En parlant, je tendais mon esprit vers le sien pour tenter de comprendre ce qu’elle ressentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bay SydalaMessages : 115
Date d'inscription : 09/01/2017


MessageSujet: Re: Repentir de l'assassin [libre mais feat Bay et Alice]   Ven 18 Mai - 18:38




image
Repentir de l’assassin ~

Un pas vers l’avant

Exuld Drakerz
Sydala Bay
Aline Von Riessfield

- Fiora range tes jouets Maman va se mettre en colère, c’est l’heure de la sieste !

Oui c’était l’après midi, mais j’étais déjà bien énervé, les hormones de grossesses dira-t-on, je déteste cette sensation, hier j’ai pleurer de frustration quand je n’ai pas réussis à ouvrir le pot de confiture. Dans quel état lamentable je suis. Puis aujourd’hui Fiora a décidé d’être bien casse couille à faire sa crise, alors entre les coups de pieds de l’un et la crise de l’autre, je suis bien servie. Surtout que depuis quelques temps il m’arrivait d’avoir parfois des contractions, j’approchais, plus que deux mois. Je soupire alors qu’elle commence à s’énerver elle aussi. J’élève la voix et avant que j’ai le temps de dire quoi que ce soit j’entends que ça toque :

- Quand je reviens ça a intérêt à être niquel et pas de bétise ! Sinon une fessé et au lit !

Je sors de la pièce pour me diriger rapidement vers la porte, dire que c’était mon jour de congé et voilà que tout est contre moi. J’ai pas hâte de prendre mon congé maternité moi. J’ouvre la porte et j’avoue que je ne sais pas comment réagir, l’envie de claquer la porte et repartir me démangeais mais avant que je puisse faire quoi que ce soit :

- Bonjour Bay. Je… Je viens m’excuser. Je crois qu’il est temps que nous ayons une vraie discussion, je suis prêt. 

Des.. Excuses ? De la part de Exuld ? Wow, j’avoue que je m’attendais à tout sauf à ça, il m’a toujours beaucoup plus fais de reproche que d’excuse, mais j’avoue, que ça tombait au bon moment, ça allait permettre de mettre les choses à plat. J’ouvre plus grand la porte et m’écarte :

- Allez rentre

Je referme la porte derrière lui et le conduit au salon ou Fiora finissait de ranger ses jouets dans une caisse, bon au moins ça lui avait servie de leçon. Elle regarde le nouveau venue et dit :

- Uld !

Je souris et me tourne vers Exuld :

- Je reviens juste 30 seconde, c’est l’heure de sa sieste, tu veux boire quelque chose ? Café thé jus, eau sirop ?

On était bien armé dans la maison, on avait de tout et de quoi recevoir n’importe qui, bon maintenant la commande faite je prend Fiora dans mes bras comme je peux, galérant un peu à me baisser et la porte jusqu’à la chambre pour la coucher, je lui tends sa tétine et son doudou et allume la veilleuse avant de fermer la porte et d’aller chercher les boissons, je prépare ce qu’il a demandé et me fait un jus de fruit, je retourne dans le salon les deux boissons à la main et me pose enfin tranquillement dans le fauteuils, je pose les deux boissons sur la table basse et le regarde :

- Bien, je t’écoute, je veux bien discuter

Je le regarde curieuse, il voulait parler, mais de quoi ? Du bébé ? De ce qu’il s’était passé à la soirée, ou bien de ce qui s’était passé entre nous la première fois ? Au fond, je suis sur qu’il regrette et je serais prête à parier qu’il aimerait ne jamais m’avoir rencontré. Pourtant, pour moi c’est tout l’inverse, quand il était au restaurant, il était si gentils, si drôle, je passais mon temps à l’engueuler mais c’était pour son bien, puis faut avouer que même si je me refuse à le croire, Exuld m’a toujours attirer. Sûrement son côté sombre badboy qui me fait craquer, après tout je suis le genre de fille qui a toujours craquer pour ceux qui ne fallait pas.

@Shaynee sur Epicode

~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
avatar

Exuld DrakerzCitoyenMessages : 147
Date d'inscription : 02/09/2017


MessageSujet: Re: Repentir de l'assassin [libre mais feat Bay et Alice]   Ven 18 Mai - 19:47

Exuld
Drakerz


「 Repentir de l'assassin 」

Bay s’écarta pour me laisser rentrer dans le manoir. Elle était surprise de me voir ici. Je l’étais moi aussi. Sa surprise augmenta encore lorsque je lui dis vouloirs m’excuser. Etait-ce vraiment si incroyable que ça ? Je me demandais alors si je n’étais pas un poil orgueilleux… Puis me ravisait : Non, ce n’était pas de l’orgueil, seulement de la fierté. Lorsque je pénétrais dans le salon, j’y découvris Fiora qui achevait le rangement de ses jouets dans une grande caisse en bois. En m’apercevant, elle leva un petit dinosaure en plastique dans sa main et dis :

- Uld !


-Oui, c’est bien moi. Comment ça va depuis la dernière fois petite ?


Et je lui ébouriffais les cheveux d’un air protecteur. Bay souriait :

- Je reviens juste 30 seconde, c’est l’heure de sa sieste, tu veux boire quelque chose ? Café thé jus, eau sirop ?

-Whis… De l’eau ce sera parfait, merci.

Pas besoin d’alcool, pas maintenant. Alors que je patientais, seul dans le salon, j’arpentais la pièce tout en l’examinant. Tout était plutôt propre pour une demeure de cette taille. La présence de Fiora apparaissait bien à travers la pièce : un dessin traînait sur la table, colorié de façon aléatoire et représentant une sorte de… de chevalier ? Il y avait également quelques cubes en bois qui traînaient dans un coin et son cartable rose bonbon était posé sur un des fauteuils. Ce manoir était vraiment spacieux. Je me demandais comment Bay faisait pour se payer une telle demeure. Peut-être était-ce sa colocataire qui le lui permettait. Cela n’arrivait pas à la cheville de la demeure familiale des Drakerz, certes, mais c’était tout de même sympathique. La jeune fille revint assez vite avec nos boissons qu’elle déposa sur la table basse.

- Bien, je t’écoute, je veux bien discuter.


-Je ne sais pas vraiment par quoi commencer. Je regrette tout simplement. Si tu es toujours d’accord, nous allons prendre en main l’éducation des enfants, ensemble.

J’avais volontairement inclus Fiora car c’était bien cela qui allait se passer. Je ne pouvais pas m’occuper d’un enfant sans prendre en charge l’autre. C’était tout de même la demi-sœur de mon propre fils. Les pensées qu’eut alors Bay me perturbèrent : elle m’aimait. Elle m’aimait vraiment. Je m’en doutais depuis longtemps mais je ne pensais pas en avoir la réponse un jour. Le pouvoir qui m’avait été accordé était décidément extrêmement puissant… Intrusif également, j’éprouvais une sorte de honte à violer l’intimité de quelqu’un ainsi. Je rougis alors, chose qui arrivait rarement. Puis, je chuchotais :

-Tu m’aimes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Bay SydalaMessages : 115
Date d'inscription : 09/01/2017


MessageSujet: Re: Repentir de l'assassin [libre mais feat Bay et Alice]   Sam 19 Mai - 11:00




image
Repentir de l’assassin ~

Un pas vers l’avant

Exuld Drakerz
Sydala Bay
Aline Von Riessfield

J’avoue que je ne sais pas comment réagir, j’étais sur le cul. Il était venue s’excuser et en plus il voulait qu’on prenne en main l’éducation des enfants, le des ce n’est pas seulement le sien, c’est Fiora aussi… Je ne savais pas ce qui avait provoqué un tel changement chez lui, mais ce changement me plaisait. Peut-être que ce changement pourrait avoir des effets positif sur notre relation ?

« - Bien sûr Exuld, ne t’en fais, dans tout les cas même si nous avions été en froid je t’aurai laissé voir ton bébé »

C’était la moindre des choses, il était le père. Mais en tout cas parlait de l’éducation avait toujours était un sujet délicat et sensible entre nous, on ne se comprenait pas, du moins c’est sûrement de sa faute et de la mienne, on restait chacun sur nos positions sans prendre en compte l’avis de l’autre, sans chercher à se mettre à sa place. Je n’ai pas reçu l’éducation d’Exuld, je n’ai pas été élevé dans un endroit somptueux, ni très strictement. Ma mère a toujours était laxiste et mon père absent, la seule figure d’autorité paternelle dans la vie que j’ai eu c’est mon grand-père et ce dernier m’a appris à ne pas me reposer sur mes acquis et que quand on voulait quelque chose, il fallait se donner tout le mal pour l’avoir. Des journées entières d’entraînement au maniement des couteaux et aux différentes techniques de coupe, des heures aux hosto à me faire poser des points de suture à chaque fois que mon couteau déraper. C’était ça le prix de ma vie d’aujourd’hui. Exuld n’en avait aucune idée de tout le travail que j’ai fais, de tout les coups que j’ai donnée pour protéger ma passion, ma vie, ma famille. Il ne savait rien de tout ça, comme je ne savais rien de sa vie. Et notre erreur à chacun c’est d’avoir jugée l’autre beaucoup trop vite.

Je bois une gorgée de mon jus de fruit et suit étonné quand je vois le rouge arriver sur les joues d’Exuld. Pourquoi il rougissait que ce passe-t-il ? Je baisse la tête vérifié que ma tenue était correcte et que Fiora avait pas tirer mon Tshirt quand je l’ai posé dans son berceau, mais non rien à voir avec ma tenue. Je l’entend chuchoter :

-Tu m’aimes. 

Et là ce fut à mon tour de rougir et bafouiller des mots qui voulait rien dire. Aimer ? Exuld ? Je ne sais pas, je ne crois pas, Exuld m’a toujours attirer physiquement, il a toujours été comme le fruit défendue qui m’attirait à lui, a lumière d’un papillon. C’est cet attirance qui faisait que je pardonnais facilement, mais de l’amour ? J’en ai aucune idée… Je l’apprécie mais je crois que le mur qu’il dresse toujours entre lui et moi m’empêche de développer des sentiments, mais ce qui est bizarre, c’est que j’ai l’impression que ce mur est en train de petit à petit s’effriter.

- Non, oui, enfin, c’est pas si facile…

Voilà, je reprend mes esprits calmement avant de continuer :

- Je t’apprécie beaucoup certes… et depuis le début, avant cette soirée, j’ai l’impression que je suis attiré par toi, je n’en avais juste pas conscience et l’alcool m’a désinhibé et voilà… même encore aujourd’hui je ne sais pas, tu as une sorte d’influence sur moi, ce n’est pas une mauvaise influence au contraire, j’ai l’impression que tu me pousses à.. grandir ?

Je n’étais plus aussi immature qu’avant, déjà que j’avais du grandir plus rapidement avec Fiora, mais Exuld avec ses sautes d’humeurs d’antan m’a poussé à réfléchir, comprendre certaine chose comme le fait que je me laissais trop emporté par mes émotions.

- Je pense que plutôt qu’aimer je dirais apprécier pour l’instant… j’aurai pu tomber amoureuse de toi, mais tu as toujours mis un certain mur entre nous, comme si tu voulais empêcher que je prenne trop de place dans ta vie, un mur entre les gens qui t’aiment et qui veulent que ton bien.

Je ne faisais pas référence qu’à moi pour le coup, Sh’äl, Sanaël et Roxane, il s’était tous heurté à ce mur, pourquoi avait-il ce mur entre lui et ses émotions ? On aurait dit qu’il se protégeait de souffrance. Peut-être était-ce le cas, peut-être avait-il déjà trop souffert et ne souhaitais souffrir d’avantage. Je me lève et me déplace me mettant sur le canapé à côté d’Exuld.

- Exuld, je ne sais pas ce qui t’es arrivé, ce qui t’a tant fait souffrir pour que tu construises un mur entre toi et tes sentiments, et je ne peux pas et ne veux pas te forcer à en parler, mais saches, je pose une main contre son coeur à lui, que j’arrivais à rentrer ici, en amie ou bien plus, et ceci est une promesse.

Est-ce que je venais pas de me déclarer ? Peut-être, mais il doit savoir à quel point je suis têtue, et je me suis donc mis en tête que j’arriverais à détruire ce mur qui commence à s’effriter. Je rentrerais et me ferais une place dans son coeur que ce soit en tant qu’amie, petite amie où juste mère de son enfant. M’enfin bref, je rougis un peu et lui dis :

- Sur ce… Je suis prête à faire des compromis, on peut leur donner l’éducation que tu veux mais je me donnes le droit de mettre des stop et qu’on en discute si on est pas d’accord sur certain point.

@Shaynee sur Epicode

~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
avatar

Exuld DrakerzCitoyenMessages : 147
Date d'inscription : 02/09/2017


MessageSujet: Re: Repentir de l'assassin [libre mais feat Bay et Alice]   Sam 19 Mai - 12:28

Exuld
Drakerz


「 Repentir de l'assassin 」

- Bien sûr Exuld, ne t’en fais, dans tous les cas même si nous avions été en froid je t’aurai laissé voir ton bébé.

Au fond de moi-même, Raziel ricana en imaginant les façons dont elle aurait essayé de m’empêcher de voir mon enfant. Je ne lui avais pas demandé d’autorisation. C’était avec ou sans elle, pas le contraire. Lorsque j’entendis ses pensées, je fus tellement surpris que je lâchais brusquement :

-Tu m’aimes.


Elle parut aussi perturbée que moi et bafouilla quelques instants avant de se reprendre. Je ressentais ce qu’elle pensait mais tout était très confus. Soudain, j’eu honte d’avoir exprimé si brutalement l’ombre de ce que j’avais senti.

- Non, oui, enfin, c’est pas si facile… Je t’apprécie beaucoup certes… et depuis le début, avant cette soirée, j’ai l’impression que je suis attiré par toi, je n’en avais juste pas conscience et l’alcool m’a désinhibé et voilà… même encore aujourd’hui je ne sais pas, tu as une sorte d’influence sur moi, ce n’est pas une mauvaise influence au contraire, j’ai l’impression que tu me pousses à… grandir ?

La situation était hors de mon contrôle. Mon masque ressurgit à cause de ma panique. Comment étais-je censé agir dans une telle situation ? Bay avait 5 ans de moins que moi, n’était pas de bonne famille et avait déjà un enfant si jeune. Il était impensable que nous nous aimions. C’était tout simplement impossible.

-Enchanté de savoir que je t’aide inconsciemment.

J’espérais qu’elle n’eut pas senti la pointe d’ironie dans ces paroles. J’avais parlé trop vite. Elle pensait à la façon dont elle se laissait trop emporter par ses émotions. Sur ce coup-là, j’étais bien d’accord avec elle mais je me retins de refaire une remarque étrange. Il me semblait aussi que j’étais pas mal dans le domaine. La différence ave elle et moi et que la seule émotion qui pouvait me dominer était la colère.

- Je pense que plutôt qu’aimer je dirais apprécier pour l’instant… j’aurai pu tomber amoureuse de toi, mais tu as toujours mis un certain mur entre nous, comme si tu voulais empêcher que je prenne trop de place dans ta vie, un mur entre les gens qui t’aiment et qui veulent que ton bien.


-C’est bien le cas. Et je tiens à ce qu’il reste en place, quoi qu’il arrive. C’est ce mur qui me permet de venir ici m’excuser, c’est ce mur qui fait que nous nous sommes rencontrés. Tu as vu ce qui arrive lorsqu’il se brise. Crois-moi, tu n’as nullement envie de voir ce qu’il y a derrière.

Il fallait que je me montre plus ferme. Je ne devais pas me lier à Bay, c’était tout simplement impossible. Je désirais qu’on arrête là cette conversation qui dérivait vers un sujet que je n’avais nullement l’envie d’aborder mais Bay se déplaça pour venir se placer à ma gauche, sur le canapé. J’espérais qu’elle n’allait pas parler et agir de façon irréfléchie. J’avais beau être calme, il suffirait de peu pour faire ressurgir ma colère, Raziel. Elle n’était pas enfouie depuis assez longtemps pour que je sois totalement insensible.

- Exuld, je ne sais pas ce qui t’es arrivé, ce qui t’a tant fait souffrir pour que tu construises un mur entre toi et tes sentiments, et je ne peux pas et ne veux pas te forcer à en parler, mais saches, que j’arrivais à rentrer ici, en amie ou bien plus, et ceci est une promesse.

Lorsqu’elle posa sa main sur mon cœur, ce contact me fit faire un brusque mouvement de recul. Je m’étais levé soudainement et l’espace d’un instant, j’avais porté intuitivement ma main à mon côté. Je ne portais pas mes sabres. C’était un réflexe d’assassin pour lequel un contact physique équivaut souvent avec la mort. Cela faisait longtemps que je n’avais eu de contact avec personne, si ce n’est pour le blesser. Je repris immédiatement mon sang-froid :

-Ne me touche pas s’il te plaît, je… je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Cela allait sûrement la blesser, mais je n’avais pas le choix. Je n’étais pas tactile et je ne désirais pas qu’elle finisse par avoir un bras tranché pour m’avoir simplement touché là où il ne le fallait pas. En prononçant ces mots, elle avait légèrement rougi. S’agissait-il d’une sorte de drague d’adolescente ou quelque chose dans le genre ? Je ne devais pas oublier que Bay n’avait que 18 ans. Je ne savais, pour ma part, pas grand-chose du comportement des gens à cet âge-là. Ma vie ne me l’avait pas vraiment permis. Tout ces pensées que j’avais furent vite remplacées par une bien plus importante : Elle avait promis.

-Ne prête pas serment sur ce genre de choses, je t’en prie. Il n’y a rien de plus abject que quelqu’un qui ne peux accomplir sa promesse.

C’était au moins une chose que je devais lui faire comprendre : l’Honneur et les préceptes de la Chevalerie.

- Sur ce… Je suis prête à faire des compromis, on peut leur donner l’éducation que tu veux mais je me donne le droit de mettre des stops et qu’on en discute si on n’est pas d’accord sur certain point.

Je me rasseyais, soulagé d’éviter une catastrophe.

-Oui, tu as raison. A ce propos, il va falloir que je te brief un peu sur ma famille. Elle est loin d’être « normale » à la façon dont tu l’entends. Notre fils sera un Drakerz, mais pas de sang pur. Ce sera un bâtard. N’entends ici aucune insulte, seulement le constat qu’en ferons mes pairs. Mes parents font partie de la vieille noblesse si tu vois ce que je veux dire. C’est les armoiries des Drakerz, dis-je en lui présentant ma chevalière pour qu’elle puisse l’examiner, Un Griffon dans un cercle, croisé par deux épées et une étoile le surmontant.

Il y avait bien plus à dire sur ma famille. Où et comment ils vivaient, de quelle façon ils traitaient les étrangers, quel était leur pouvoir et leurs secrets, quelles valeurs ils défendaient, de quelles forces disposaient-ils, ce que je représentais pour eux, et surtout, ce qu’ils réservaient aux bâtards. Mais pour l’instant, aucun d’entre eux n’était au courant de cette naissance inattendue, et il valait mieux que cela reste le cas. Inutile d’inquiéter Bay avec de lointaines menaces. Je repris :

-J’aimerais inculquer des valeurs de courage, de force et d’honneur à notre fils.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Repentir de l'assassin [libre mais feat Bay et Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Repentir de l'assassin [libre mais feat Bay et Alice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartiers Ouest :: Manoir de Mlle von Riessfeld et Mlle Sydala-