Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 D'antiques Révélations | Mr. Aston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Laelyss ReissMessages : 999
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Sam 19 Mai - 20:33


The time of discoveries

La connaissance des mots conduits à celle des choses

Une journée comparable à s’elle d’hier semblait vouloir se dérouler aujourd'hui. Mais, elle n’avait pas  une ambiance à la fois surchargée du stress que seuls les humains étaient capables de s'infliger et l’effervescence que provoquait le soleil sur l’ensemble des êtres vivants sur cette terre. Elle était simplement et tout bonnement paisible.

La rouquine était tranquillement installée à son petit bureau dans l’arrière-boutique, un livre d’inventaire ouvert d’un côté, de la paperasse de l’autre et une liste des colis fraichement arrivé entre les mains. Dans un recoin de la pièce, elle entendait le sommeil profond de son enfant dans sa poussette et se félicité de pouvoir travailler paisiblement sans être interrompu – pour le moment – par des clients. Laelyss aimait ces jours où il lui était possible de ramener sa petite puce au travail en sachant pertinemment que cette dernière aurait tout le loisir de faire un somme, laissant sans crainte les rênes de la pâtisserie à sa meilleure amie pour s’occuper de sa deuxième affaire. De quoi offrir par la même occasion un jour de paix à son baby-sitter. Tout le monde y trouvait son compte au final.
Dans un soupir, elle rangea la liste dans un classeur dédié, satisfaite de son contenu et assuré que rien ne manquait à l’appel. Elle avait envoyé son employé fidèle réceptionner d’autre arrivage par bateau et, avait un certain temps à profiter avant de devoir se débattre avec des caisses à ouvrir et de la paille de protection volant partout dans le magasin. L’histoire ancienne avait eu du repos pendant son absence pour son congé maternité, mais elle revenait avec du poil de la bête et, elle se sentait prête à exposer les nouvelles acquisitions manquaient.

Laelyss s’étira sur le fond de sa chaise et quitta cette dernière. Elle s’approcha doucement de son enfant et afficha un grand sourire à la voir aussi radieuse et endormi. La pensée que celle-ci devait être ainsi plus souvent en lui offrant des nuits réellement complète au moment du couché traversa son esprit, mais elle se ravisa bien vite. En quoi pouvait-elle prendre plaisir à faire son rôle si son enfant avant le comportement parfait, sans des petites crises habituelles ? Quand bien même c’était agréable, elle avait fini par aimer les hauts et les bas que lui offrait Winter.

Celle-ci se mit à bouger vaguement au son de la porte qui s’ouvrir. La gérante des lieux entendis quelques pas, puis un petit « toc toc » pour signaler une présence et une voix s’éleva de l’autre côté.

« Salut princesse. »

Laelyss passa la tête à travers l’encadrement de l’arrière-boutique, observa l’individu qui l’avait appelait ainsi quand bien même elle avait reconnu sa voix et souris joyeusement. Elle le laissa s’approcher, passer derrière le comptoir qui imposait la limite entre client et employé et le pris dans ses bras pour le saluer au moyen d’une bise volé sur la joue. Voilà une petite visite toujours agréable de recevoir.

« Salut. Ça fait plaisir de te voir ! Comment tu vas ?
Eh bien, j’ai encore mes deux bras, mais deux jambes et la calvitie ne m’a pas encore atteint. Je pense qu’on peut dire que je vais bien. Et toi alors ?
Parfaitement bien. Reprise de travail comme tu peux le voir, dit-elle en ouvrant les bras pour montrer les quelques carton d’arrivage pas encore déballer qui traîner sur le côté.
Et ton homme ne t’aide même pas ? Quel honte. Répondit-il avec une pointe de moquerie. Tu sais qu’il n’est pas encore trop tard pour choisir mieux.
Même si j’adorerais une escapade avec toi, tu sais que notre amour est impossible.
Je ne cesserais d’espérer. »

Alaric offrit un clin d’œil et la demoiselle se mit à rire. Ils aimaient ça, se taquiner comme de bons vieux amis qui se connaissaient depuis toujours. Quitte à en rendre certain chèvre et d’autre perplexe sur leur réel intention l’un envers l’autre. Mais il n’y avait jamais de malaise, ni même quoique ce soit de mal. Parce qu’après tout ils étaient comme ça, de simple ami qui s’adorait, tous deux fidèle envers la même personne.

« Si tu cherches mon cher et tendre il est au travail. Si tu décolles maintenant tu pourras le voir avant la fin de sa pause.
Je prends note, mais non. C’est toi que je viens voir aujourd’hui. J’ai un petit service à te demander. Mais avant ça, laisse-moi te présenter mon chef. Alaric se décala sur le côté et montra d’une main la présence de son supérieur ; le capitaine de la police Aston Hammerman.
Oh mais nous nous connaissons ! Enfin, je connais surtout sa femme, mais c’est un plaisir de vous revoir Monsieur Hammerman. »

Elle se détacha de son ami et tendis une main en avant pour saluer son collègue mais néanmoins patron. Sa présence lui rappela qu’elle n’avait pas vu Angel depuis quelques temps. Entre tête dans le bébé et reprise d’activité c’est à peine si elle avait pris une seconde pour réellement décompresser avant d’en faire trop. Elle espérait que cette dernière se portait bien. Peut-être qu’elle pourrait l’inviter à prendre un café d’ici quelques jour en compagnie de sa meilleure et rattraper toutes les trois les mois écoulaient. Une idée qu’elle s’empressa de noter mentalement dans le recoin de sa tête avec l’inscription « à ne pas oublier » souligner d’un trait imaginaire bien rouge et d’un point d’exclamation. C’était bien beau de reprendre le travail, mais les relations humaine en faisaient tout autant partie.
Laelyss observa ensuite son ami et déposa ses mains sur ses hanches, elle l’avait bien entendu, il désirait un service et au fond elle redoutait légèrement ce qu’il pouvait lui demandait en présence d’un témoin qui pouvait rapidement devenir gênant. Elle le voyait mal demander d’aller assassiner quelqu’un face à un membre des forces de l’ordre et pas n’importe qui, et en même temps… qui sait.  

« Alors. Quel genre de service tu viens me demander ? Tu sais que je n’en fais pas gratuitement.
Même pour le tonton de ta fille ?
Surtout pour le tonton.
Tu es cruelle ! Pour la peine je laisse le soin à mon boss de t‘expliquer ça, si vous le voulez bien je vais prendre congé pour les minutes à venir et m’occuper de cette petite crème qui se fait entendre. »

Winter s’était réveillé de sa sieste et commençait à se faire doucement entendre par le bruit de petit gazouillis. Elle le laissa se rendre dans l’arrière-boutique et fit signe au capitaine de venir à son tour. De l’autre côté, elle traversa la petite pièce et s’appuya contre le bord de son bureau. Laelyss regarda son ami assis sur le petit canapé à jouer avec sa fille entre les bras. L’espace d’un instant, elle se dit qu’il aurait pu être un excellent père si seulement la compagne idéale daignait à monter le bout de son nez. Un jour, ça elle l’espérait pour lui, il l’avait bien mérité.

« Je vous suis toute ouïe Monsieur Hammerman. Que puis-je pour vous ? »
@feat Aston Répertorié le 16 Janvier 2021 pour la suite et la logique
Awful



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Aston S. HammermanMessages : 278
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Lun 21 Mai - 21:22



D’antiques révélations
★ Time is running out




Feat
Al’
Pro
...
La piste de la banque semble s'effritée quand le duo apprend la valeur des bijoux. Ils décident donc de contacter une connaissance en commun.


Alaric n’avait pas précisé qui ils allaient voir, mais cette personne en savait un rayons sur l’Antiquité sûrement. Aston n’avait pas vraiment de connaissance dans ce domaine. Il savait cependant que Laelyss, un très bonne amie à sa femme, tenait aussi en parallèle de sa pâtisserie une boutique d'antiquité. Peut-être sera-t-elle une aide précieuse si leur premier choix n’était pas à la hauteur ? Les deux hommes s’approchèrent de la boutique d'antiquité de Laelyss et le Capitaine se doutait que le contact d’Al’ était sûrement une bonne connaissance du blondinet. La réponse fût évidente quand l’agent du gouvernement vit derrière le comptoir la rouquine. Les échanges entre la dame et Al’ était pour le moins perturbant pour Aston, qui ne savait pas comment interpréter tout ça.

Une fois tout cela fait, Al’ le présenta et alla s’occuper de l’enfant de Laelyss pendant qu’ils discuteraient. Aston fût un peu surpris d’être appelé par son nom, en même temps pet-être n’était-il pas assez proche d’elle pour l’appeler par son prénom ? Al’ laissa le soin des détails à son supérieurs, ce n’était pas li qui avait pour idée de venir ici ?


▬ Cela me gêne un peu que vous m’appeliez par mon nom, si vous le volez bien on pourrait se tutoyer ? Sinon je suis heureux de te revoir Laelyss. Pour en revenir au service que j’aimerais te demander...



Aston sortit de sa poche la photo du collier volé et la passa à la demoiselle pour qu’elle l’examine de plus près.


▬ J’enquête avec Al’ sur un vol et on m’a informer que ce collier avec une plus grande valeurs que ce que l’on croyaient. J’aimerais faire appel à tes services dans le domaine de l’Antiquité. Peut-tu m’en dire plus par rapport à ce collier ? Qi pourrait être intéresser par un tel objet, ce genre de choses.




To be continued ...


©️ Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 999
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Dim 3 Juin - 19:37


The time of discoveries

La connaissance des mots conduits à celle des choses

Tandis que l'un s'amusait avec sa fille, l'autre précisa qu'autant de soins et politesse n'avait plus lieu d'être. Et à ça Laelyss reconnu qu'il avait raison. Ils n’étaient peut-être pas assez proche tous les deux mais cela ne les empêchait pas de pouvoir se tutoyer. Elle pouvait facilement considérer sa femme comme une amie, mais dans son cas... le choix n’était encore pris. Sûrement une trop grande méfiance, mais mieux valait en avoir trop que pas assez, non ? Quoi qu'il en soit, le dis Aston ne perdit guerre de temps en se lançant droite au but ; une fois la photo sortie d'entre sa poche, la rousse pris soigneusement celle-ci entre ses mains. De peur que ce ne soit la seule preuve pour leur enquête, qu'autant parce qu'elle pouvait admirer sous ses yeux. Son petit cerveau d’historienne se mit rapidement en marche et, un petit sourire s'afficha sur son visage. Sans quitter la photographie du regard elle annonça :

« Ça messieurs, c'est un collier Égyptien. Alors, niveau valeur… Je peux vous assurez que vous êtes tous les deux loin du compte. »

Il était impossible de donnait une estimation exacte tant il pouvait valoir des milliers, voir des millions dans le monde entier. Aussi précieux que le tableau de la Joconde, il était difficile de croire que ce bijou avait atterrie si simplement dans la ville de Quederla, exposé depuis on-ne-sait combien de temps dans une boutique de bijouterie de pacotille, sans éveiller un seul soupçon. Soit les habitants étaient aveugle, soit personne ne la reconnu jusqu’à aujourd’hui. Enfin, tout dépendait depuis combien de temps il était en vente aussi. Beaucoup de pilleur aurait donné leur vie pour l’avoir ne serait-ce que quelques minutes entre les mains. Cependant, il était tellement facile de tomber sur des contrefaçons, avant d’annoncer quoique ce soit sur toute son origine, elle s'installa sur sa table de travail et l’étudia plus précisément à l'aide d'une loupe de grossissement cherchant les détails qui le différencier du vrai du faux.

« Si cette objet à autant de valeur, qui sont les premiers intéressés d’après toi ?
Les pileurs, les pirates, les riches. Répondit-elle sans bouger d’un pouce de sa loupe.
Bien, voilà qui classe notre population en trois catégories. Comme si on n’avait pas assez de boulot. »

Les pileurs et les riches avaient bien plus de raisons de vouloir en tel objet entre les mains. Les pirates se contenterait d’attendre qu’on leur marche tout le travail et le volerait au moment le plus opportun. De quoi l’ajouter parmi le reste du trésor, sans trop se salir les mains…  Elle grinça des dents à cette pensé et la chassa rapidement. Une main partie à l’arrière et sans relever la tête, son doigt désigna un point précis.

« Al, prend le livre bleu sur l’étagère au-dessus de toi. Troisième en partant de la gauche. Et lit moi la note cinq, pages 437. »

Il lâcha un soupir. Laelyss entendit son corps se déplacer sur le planché qui grinça légèrement sous son poids. Tout le monde le faisait grincer en marchant, sauf elle, elle avait reconnu les deux lattes qui trahissait tout le monde en partant du canapé et l’éviter soigneusement en restant ainsi aussi discrète qu’une souris. Elle aurait dû les faire remplacer, mais elles les aimaient bien, comme une seconde cloche à la porte d’entrer.
Alaric s’approcha de son supérieur et donna la petite fille entre ses bras en lâchant subtilement un petit « Tiens, ça t’entraînera avant le jour J. », avant de se déplacer rapidement pour attraper le livre. Ignorant toute protestation qui pouvait lui tomber dessus. Il feuilleta les pages à vitesse grand V, puis une fois sur la bonne il parcouru cette dernière jusqu’à la ligne que la jeune femme lui avait demandait. Il se racla légèrement la gorge et lu :

« ─ On peut notamment admirer un collier funéraire en or comportant des incrustations de pierres semi-précieuses et de pâte de verre dont les fermoirs représentent Horus. Époque Ptolémaïque. Ok… et donc ? »

Laelyss observa une dernière fois la photographie et les dires du bouquin correspondaient à celle de l’image. Il avait été remis en état pour plus de présentation une fois en vitrine, l’or ressortait magnifiquement bien, mais l’âge du collier et son vécu se voyait. Il n’y avait aucun doute là-dessus. Elle laissa son instrument de côté, tourna sa chaise et répondit enfin :

« Donc, il s’agit du vrai. La propriétaire avait en sa possession l’un des colliers de Cléopâtre et certainement pas une contrefaçon. Celui-ci était utilisé pour les rituelles avec le « livre des morts »... Je vous passe les détails sur l’histoire. Il a été cherché par beaucoup de monde, trop de monde même et personne n’a jamais réussi à mettre sa main dessus. Enfin, personne jusqu’à aujourd’hui. Elle leva rapidement les yeux au ciel, légèrement déçu de ne pas avoir était celle qui le retrouverait. Elle savait qu’elle aurait dû passer plus de temps en Égypte, quelle poisse. Tout ça pour dire que, si quelqu’un a compris qu’il s’agissait du vrai, les options le concernant sont variés.
Comme ?
Une collection personnelle. Un échange contre de l’argent ou quelque chose d’encore plus précieux. Où les plus intéressés iront aux marchés noirs…

@feat Aston Répertorié le 16 Janvier 2021 pour la suite et la logique
Awful



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Aston S. HammermanMessages : 278
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Lun 4 Juin - 19:06



D’antiques Révélations
★ Time is running out

   
   
 
Feat
Lae
Pro
...
Lae semblait s’y connaître en matière d’histoire, plus que ne le pensais le Capitaine. En fait il ne la connaissait pas assez bien pour savoir à quel point elle était douée. En tout cas elle était d’ne aide aussi utile que précieuse.


Aston écouta Laelyss leur dire que c’était un collier égyptien dont la valeur était bien supérieure à ce que pouvait dire les deux agents du Gouvernement. Al’ questionna un peu son amie sur les potentiels intéressés par un tel objet t trois catégorie de personnes sortirent du lot. Leur enquête s’affinait un peu plus, mais cela restait une certaine part de la population. Aston commençais à ce dire que cette histoire allait être bien plus compliquée que ce qu’il pensait.

Quand des directive furent donner à son compagnon, le blondinet se retrouva avec une petit être tout souriant. Avant qu’il ne puisse protester, son regard croisa celui du bébé qui le fixait avec le sourire. Aston soupira en souriant légèrement, décidément un bébé c’était vraiment adorable. Il lui sourit et fit ne petite grimace qui la fît rigoler. Son attention revint sur les deux autres adultes de la pièce, écoutant le passage du livre que venait de lire Al’.

« Ce serait un collier funéraire égyptien de l’époque Ptolémaïque ? Ce genre d’objet à Quederla ? J’ai un peu de mal à croire à cela, ne contre-façon peut-être ? »

Quand il entendit la conclusion de Lae, Aston ne pût cacher sa surprise. Un tel objet, aussi rare que les plus célèbre peinture de la renaissance, à Quederla. Décidément le destin est imprévisible. De plus ce collier appartenait à Cléopâtre, rien que ça ! Aston avait lu dans un livre la petite histoire que leur historienne passait. Il est dit que le défunt portant ce collier devient lui-même le soleil dont l’apparition à l’aube représenterait la résurrection. L’allemand n’était pas un expert, mais il aimait lire des livre d’histoire, comprendre l’Homme, ses croyances, ses erreurs. Et maintenant ce bijoux était à Quederla. La piste du marché noir avancé par Lae était prometteuse, le marché noir faisait circuler pas mal d’objet de grande valeur.  

« Je ne pense pas qu’un collectionneur aurait voler le collier, il y a trop de risques qu’on reconnaisse le collier dans sa collection et il aurait sûrement éliminer les personnes qui en était les propriétaires. Les échanges étaient cependant tout à fait possible, mais la piste du marché noir était plus probable car les voleurs sont appâtés par le gain et s’il y a moyen de gagner plus au marché noir, il le ferons. »


▬ Dit moi, Lae…  



Aston s'approchait d’Al’ pour lui rendre le bébé avant de lui sourire une dernière fois.


▬ Tu connaitrait pas, par tout hasard, des personnes quui seraietn interessées sur le marché noir pour ce type d’objet ? Des collectionneurs, des férus d’histoire ?  





To be continued ...


©️ Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 999
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Ven 8 Juin - 19:29


The time of discoveries

La connaissance des mots conduits à celle des choses

Les plus « intéressées » allaient au marché noir. Sur cela, elle avait aucun doute. Elle-même aurait commencé par fouiner par-là avant de mettre de quelconque hypothèse. C’était tellement plus facile de trouver son bonheur là-bas que les commerçant avaient de quoi avoir de grosses concurrences. Elle vit son bébé passer d’un bras à un autre et l’amusement que cela lui apportait la fit légèrement sourire alors que ce cher Aston venait déjà en trombe avec ses demandes. Il ne perdait pas le nord sur ses motivations.

Est-ce qu'elle avait des noms en tête ? Évidemment, et même plein ! Il faut dire que le marché noir était un endroit fascinant pour une personne comme elle qui avait parcouru le monde, plus encore quand des objets qu'elle avait pu apercevoir une fois se retrouver ici. C'était comme parcourir un musé avec l'autorisation de poser les doigts et de sortir une liasse de billet. Au-delà ça, il y avait aussi les chercheurs qu’il était facile de croiser et les amoureux de l’histoires tout comme elle. Cependant, répondre à sa question devenait une autre paire de manche. Elle avait beaucoup à y perdre en donnant de simple nom et c'était un risque qu'elle ne voulait pas prendre, pas maintenant alors que les affaires entraient dans une bonne période avec son retour. Néanmoins, elle était aussi partagée entre le fait de vouloir aider son ami. Qui plus est, ne pas répondre ou mentir constituait de la rétention d'information. Voilà un joli dilemme peu appréciable. Laelyss lâcha un soupir, pris un instant pour réfléchir à la situation en pesant le pour et le contre. Il y avait bien trop de contre malheureusement. Elle croisa les jambes en déposant ses mains jointes sur ses genoux et observera le capitaine.

« Dans l'éventualité - et je dis bien éventualité - ou j'en connaitrais, pourquoi est-ce que je le dirais ? Même pour le bien d'une enquête et pour mon devoir de citoyenne modèle… Ce serait trahir la confiance de certaines personnes qui sont innocentes.
Lae… S'il te plaît… »

Son ami l'observa avec une pointe de désaccord mélangé à la supplication de faire abstraction pour une fois à ses principes. Il en savait suffisamment pour comprendre pourquoi elle ne désirait pas ouvrir entièrement la bouche et en même temps pas assez pour la soupçonner d'un passé on-ne-peu plus douteux. Non pas qu’elle n’avait pas confiance en lui – après il avait déjà pris un gros risque pour elle – mais elle partait du principe que moins il en savait, mieux c’était.

« Non Al', désolée, mais non.  Je ne donnerais pas des noms comme ça. Et tu le sais très bien.
Et toi, tu sais qu'on ne peut pas demander des choses pareilles à n'importe qui sans perdre le peu de trace qu'on a. »

Oui elle le sait. Laelyss n'était pas à leur place, mais elle pouvait parfaitement imaginer à quel point c'était délicat de ne pas pouvoir avoir toutes les informations nécessaires pour mener a bien une enquête. Le sentiment était le même quand elle chassait les trésors, mais il y avait une pointe d'excitations à ne pas tout obtenir du premier coup. Là en revanche, ce n'était pas leur cas. Pourtant, elle ne pouvait décemment pas céder aussi facilement à une demande. Plus encore alors qu'il s'agissait d'homme de loi. Une posture fort désagréable. Et s'il voulait lui arrachait les vers du nez ce n'était certainement pas de cette manière-là.

« Il me faudra bien plus que des "s'il te plaît" pour me faire changer d'avis. Désolée. »

Alaric tourna alors la tête vers son collègue en restant muet avec plein de questions qui le trahissait sur le visage. En recherche d'une solution. Elle n'était pas facile en affaire.
@feat Aston Répertorié le 16 Janvier 2021 pour la suite et la logique
Awful



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Aston S. HammermanMessages : 278
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Mar 12 Juin - 22:09



D’antiques Révélations
★ Time is running out

   
   
 
Feat
Lae
Pro
...
Lae avait des informations importantes sur l’enquête que le duo menait. Néanmoins, il semblerait que toutes connaissances ait un prix...


Aston observais la rousse en pleine réflexion et commençais a se dire qu’il la connaissait bien mal malgré leur relation. Certes ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde et son poste au sein du Gouvernement ne prêtait pas à la confiance, mais il pensais la connaître plus que cela. Le capitaine était surpris de voir que ses connaissances était plus affinées que ce qu’il pensait. Il en déduisit une réponse à sa question et les paroles qui sortirent de la bouffe de la jeune femme portait à croire que son hypothèse était fondée. Le blondinet se disait qu’avec toutes ces connaissances, la demoiselle devait allez sur le marché noir à la recherche d’antiques objets o encore parler avec des connaisseurs de son rangs. Laelyss semblait ne pas vouloir parler, ne voulant pas trahir la confiance de certaines personnes à son égard. Il comprenait bien cela, mais c’était aussi lui mettre des batons dans les roues.

Malgré les politesse d’Al’ et son explication sur la situation, Laelyss ne semblait pas être disposée à leur fournir la moindre informations, du moins pas s’il avait ne contre-partie. La rétention d’information était punissable par la loi, mais Aston ne volait pas en arriver là. Aston n’était pas un ange lui aussi, Al’ le lui reprochait assez souvent, mais pour une fois ses compétences en la matière pourrait être utile. Non pas qu’il allait la torturer, mais il avait le bras plutôt long pour un capitaine. Il soupira un instant avant de de sourire faiblement à Lae.


▬ Je t’écoute, que demande-tu en échange ? Je veux mener à bien cette enquête, donc donne moi ton prix et je verrais ce que je peux faire.



Aston ne savait pas trop ce qu’elle pourrait lui demander, il espérait seulement que ça soit dans ses cordes. Il n’avait pas de temps à perdre, s’ils trainaient trop longtemps ils perdraient la trace de leur cible.

▬ Par contre, je te préviens, je ne suis pas magicien. Si tu a besoin de services je suis disposé à les fournir, si tu a besoin de biens, fais attention à ce que tu me demande, il y a des choses que je ne peux pas faire ou donner. Le désavantage de travailler pour le Gouvernement.




To be continued ...


©️ Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 999
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Mar 3 Juil - 19:22


The time of discoveries

La connaissance des mots conduits à celle des choses

Si Laelyss était une personne facile en affaire, elle ne serait pas à la tête d’une boutique d’antiquité avec autant d’objet aussi précieux que la mystérieuse citée d’or. Ce serait comme qui dirait du suicide. Or, elle savait suffisamment y faire pour ne pas se faire marcher sur les pieds. Et ce n’était pas avec une enquête que les choses allaient changer de son côté. Cependant, elle ne voulait pas non plus leur mettre des battons dans les roues pour des questions d’éthique. Des compromis étaient le seul moyen qui semblait assez juste pour que tout le monde s’entende. Un point que le chef semblait rapidement comprendre pour vouloir se proposer à échange de prix.

Elle prit le temps d’étudier ses dires et de peser le pour et le contre. Soit, elle voyait bien ce qu’elle pouvait et ne pouvait pas demander. De quoi mettre sa première idée de quoi, mais elle avait toujours un plan B. Et même C au cas où. Pourtant, autre chose lui traversa la tête et, elle s’approcha du jeune homme en quelques pas déposa sa demande naturellement :

« Je veux qu’il sorte de la boutique avec la petite, que tu m’arraches mes vêtements et que tu me prennes ici et maintenant sur ce bureau. Et peut-être que là, j’accepterais de parler. »

Un petit silence plana au-dessus de leur tête et elle le laissa imaginer si ses dires étaient vrais ou de pure invention. L’un comme l’autre son regard avait quelque chose de très sérieux sans laisser place au doute. Et comme si cela ne suffisait pas, pour appuyer cette annonce, ledit Alaric resserra son étreinte autour de la petite fille et sorti sans un mot de l’arrière-boutique. Quelques pas de plus se firent entendre, puis la porte s’ouvrit et se refera aussitôt en laissant un long moment de calme et de doute.

Est-ce qu’elle serait capable de faire une chose pareille ?
Evidemment.
Evidemment que non.
Un petit sourire au coin de ses lèvres fini par s’afficher après avoir jugé que cela suffisait avant qu’il ne lui claque entre les mains. Est-ce qu’elle avait des regrets de lui avoir jouer un sale tour ? Si peu. C’était vache et le pauvre n’avait rien de demander, mais elle n’avait pas pu s’en empêcher. Ne serait-ce qu’une fois. Elle tapota doucement l’épaule du Capitaine comme pour prononcer un « sans rancune » muet.

« C’était presque trop facile de te faire paniquer. Détends-toi, on dirait que tu vas avoir une crise cardiaque. Chez-moi on appelle ça de l’humour. C’est bon tu peux revenir Al’ »

Presque, car elle-même n’aurait pu imaginer qu’il s’y prenne les pieds dedans en premier, à cela, elle pouvait sûrement remercier son ami pour y avoir ajouter son petit grain de sel sans un mot. De quoi paraitre des plus crédibles. Ce qui, une fois le fameux complice concerné de nouveau dans la pièce, ne l’empêcha d’afficher un grand sourire moqueur à l’égard de son collègue. Il fallait bien rire de temps a autres. Néanmoins, toute bonne chose avait une fin et Laelyss ne perdit guère davantage de temps pour reprendre son sérieux et trouver un échange qui prenait une allure bien plus professionnelle qu’auparavant.

« Je veux une immunité aux yeux de la loi a utilisé une fois ; pas de question, pas d’information, pas d’arrestation, pas de dossier. Aussi blanche comme neige quoi que j’aie pu faire. Une simple citoyenne qui s’est retrouvé dans les locaux du gouvernement par erreur. »

A défaut de pouvoir lui demander se fameux qu’elle désirait tout autant que le voleur, elle préférait prendre quelque chose qui avait bien plus de chances de lui servir dans un avenir plus ou moins selon ce que celui avait à lui réservait. Mieux valait jouer la carte de la prudence avec les temps qui courent. Cependant, il était toujours bon d’avoir un petit joker à utiliser au moins fois dans une vie. Juste avant que les choses ne deviennent plus compliqués. Le choix était vite vu dans son cas, mais en était-ce de même pour lui ? Elle recula légèrement et tandis une main en avant pour sceller ses dires officiellement.

« Est-ce que nous avons un deal monsieur Hammerman ? »

@feat Aston Répertorié le 16 Janvier 2021 pour la suite et la logique
Awful



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Aston S. HammermanMessages : 278
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Lun 9 Juil - 9:12



D’antiques Révélations
★ Time is running out

   
   
 
Feat
Lae
Pro
...
Lae avait des informations importantes sur l’enquête que le duo menait. Néanmoins, il semblerait que toutes connaissances ait un prix...


Aston était prêt à faire le nécessaire pour retrouver ce bijoux, tant que le prix était raisonnable il était ouvert aux propositions. Pendant un instant il se demandait si elle allait lui demander le collier, chose qu’il ne pourrait bien évidement pas faire vu la valeur de l’objet. De plus c’était l’objet principal de son enquête, sa disparition serait bien louche. Donc le capitaine pouvait chasser cette idée de son esprit, mais alors qu’es-ce qu’une femme comme Laelyss pouvait vouloir ?

Le jeune capitaine ne tarda pas à avoir une réponse qui ne manqua pas de le surprendre. Elle demandait à Al’ de sortir avec le bébé et que le blondinet prennes là, sur le bureau, la rouquine en face de lui et qui s’était d’ailleurs approchée de quelques pas. Sans quitter son regard sérieux, le jeune homme chercha à déceler le vrai du faux, mais la femme en face de lui n’était pas des plus « lisible ».  Et comme si cela ne suffisait pas, son partenaire ne l’aidait pas dans sa quête du vrai et s’en allait avec l’enfant.


▬ Al’ ! Reviens !



Le claquement de porte fût la seule réponse de son coéquipier et un silence s’installa, dans un soupir, Aston se recoiffa ne sachant pas quoi faire.. Il était marié et hors de question de tromper sa femme, tout comme il se demandait comment elle pouvait le faire de son côté. Néanmoins, elle semblait sérieuse dans ses paroles et franchement, pour le coup il était trop perturber pour deviner si elle mentait. Se penchant légèrement vers elle et avec un haussement de sourcil, le capitaine donna sa réponse.

▬ Tu plaisante j’espère ?


Son regard était sérieux, mais sa voix était hésitante. Un long silence suivit avant d’être par n claquement de main. A son sourire, Aston devinait enfin que c’était une blague et elle le confirma sous un soupir soulagé du blondinet. Étonnement son compatriote rappliquât directement quand c’est elle qui l'appelait, mais pour les mauvaises blagues il ne répondait plus présent pour le soutenir. Espérons qu’il soit aussi réactif le jour ou son supérieur sera en danger.  

▬ Tu est difficile à cernée parfois Lae, vraiment.


Aston soupirait et lançait un regard noir à son ami, sourirait-il quand il se vengerait ? A voir. Le capitaine écouta avec sérieux la demande de la marchande. Une immunité aux yeux de la loi, sans qu’il ne pose aucune question ? Elle en demandait beaucoup, surtout sur les conditions d’applications. Comme il l’avait dit, il n’était pas magicien, sans informations il ne pouvait rien faire. Surtout qu’elle demandait ça pet importe ce qu’elle avait fait. Comprenait-elle au moins ce que ça impliquait ?! Que lui et Al’ risquait leur postes, enfin surtout lui. Si c’est n meurtre ou un vol de grand envergure ça allait être extrêmement difficile de masquer son implication. Elle tendit la main et Aston la laissa seule, préférant regarder son ami. Puis il reporta son attention vers la demoiselle.

▬ Tu réalise ce que tu me demande ? Je joue mon travail et je pense même qu’Al’ serait concerné si jamais ça s’apprend.


Un énième soupir avant de clarifier des points essentiels.

▬ Si tu veut vraiment que je fasse cela il me faudra tout. Et par tout, je dit bien TOUT. Je veux savoir ce qui c’est passé et ce dans les moindres détails. Et bien entendu, si je joue ton jeu, tu devra aussi te mouiller un peu, si je débarque avec un mandat tu t’y plie et tu me fait confiance. Voilà mes conditions : ton indéfectible confiance. J’espère juste que tu viendra pas me voir avec de gros ennuis.  


Il lui souriait tout en tendant sa main à son tour, pour le coup, elle n’avait pas le choix. Aston ne voyait pas de contre-proposition valables pour lui. Avec ça ils étaient tout les deux contents : lui assurait ses arrières et elle se débarrassait d’un problème.



To be continued ...


©️ Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 999
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Lun 16 Juil - 0:35


The time of discoveries

La connaissance des mots conduits à celle des choses

Beaucoup demander ? Si peu. Au contraire, elle avait même l’impression d’être très soft dans ses propos et ne pas encore dépasser les limites du raisonnable dans cette transaction. Néanmoins ça, ce n’était que son point vu, car il était loin d’en être de même pour le premier concernait. Des réticences qu’il était possible de comprendre, mais qui passait presque dans l’oreille d’une sourde si elle n’avait pas un minimum de conscience actif. Laelyss n’avait guère d’autre chois que de se plier aux règles du jeu pour un partie équitable et c’était aussi poignant qu’un couteau lui-même. Ce qu’elle détestait ça, mais quelquefois il n’y avait guère le choix.

« Marcher conclut. En ce qui concerne les gros ennuis…. Ça, je ne pourrais pas le dire en avance. Mais je te garantie que je ne viendrais pas pour une simple amande non payée. »

Elle promet de faire un effort en ce qui concerne le taux d’informations qu’il faut avouer, mais il ne faudra pas trop lui en demander. Les mauvaises habitudes ont toujours la dent dure et les petits secrets perdurent. C’est qu’il s’agit réellement d’un exploit quand elle en parle à son cher et tendre, alors, a un homme totalement étranger et dont la confiance c’est beaucoup demander.
Laelyss pris un papier, un stylo puisque les deux parties avaient fini par se mettre d’accord et griffonna des noms a la va-vite. Intérieurement, c’était toujours plus simple pour elle de les écrire que de les avouer à voix haute. Comme la si trahison n’était pas entièrement faite et que sa conscience ne lui en fera pas encore baver. Ce qui était bien beau de rêver. Une fois les cinq principaux notés, elle tendit celle-ci en direction du capitaine.

« Voilà quelques noms qui pourront peut-être vous aider. Ils sont excellents quand cela concerne le marcher noir et si vous voulez une liste de potentiel acheteur ou vendeur louche, vous en auraient auprès d’eux. »

Ils étaient aux premières loges, à ce niveau-là il ne pouvait pas y avoir de meilleur renseignement qu’eux pour ce genre de recherche. Evidemment elle se garda bien de préciser qu’un ou deux étaient du genre aussi bavard qu’elle avec quelques petits cadeaux à la clé. Mais, ils avaient des noms et pouvait se permettre d’avancer dans leurs enquêtes, un peu de bâton dans les roues ne faisait mal à personne. Mais plaisanterie a part, elle précisa un point non-négligeable et d’un ton très sérieux.

« En revanche et que ce soit bien clair pour vous deux ; on ne se connais pas, je ne vous aie rien dit et ce n’est certainement pas ici que vous avez trouvé ça. C’est autant pour mon bien, que le vôtre.
@feat Aston Répertorié le 16 Janvier 2021 pour la suite et la logique
Awful



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Aston S. HammermanMessages : 278
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   Mer 25 Juil - 15:42



D’antiques Révélations
★ Time is running out

   
   
 
Feat
Lae
Pro
...
Lae avait des informations importantes sur l’enquête que le duo menait. Néanmoins, il semblerait que toutes connaissances ait un prix...


Malgré la contre-proposition du capitaine Hammerman, la gérante de la boutique d’antiquités céda et s’engagea à fournir toutes informations demandées par Aston. Elle certifiait cependant qu’elle ne viendrait pas pour des broutilles, choses qui laissait déjà l’imagination du blondinet entrevoir les pires scénarios venant de l’antiquaire. Néanmoins, Aston se demandait si elle lui dirait vraiment tout le jour où il le lui demandera. Seul l’avenir le lui dira.

Une fois le « contrat » établis, la demoiselle prit un bout de papier et un stylo et y écrit rapidement cinq noms, cinq pistes potentielles. Aston avait toute une après-midi pour vérifier leur alibi, leur motivation face à un tel objet. Cela n’allait pas être facile, mais c’était déjà mieux qu’avant. Laelyss venta ces cinq noms et l’apport qu’ils pourraient donner à l’enquête s’ils étaient innocents. Aston espérait ne pas a avoir à donner en échange, car là, il ne donnerait que des avertissements oraux et physiques. Laelyss rajouta un dernier point non négligeable et que le capitaine comprenait parfaitement : ils n’étaient jamais venus ici et le nom de Reiss ne leur disait rien.

▬ Je connais mon métier et je me doute bien des risques que nous encourons tous ici.  


Aston savait que ce genre d’information est à double tranchant, mais ils arriveraient à se débrouiller pour ne pas leur attirer d’ennuis, avec un enfant sur le point d’arriver ce n’étais pas le moment. Aston fit rapidement une copie des noms et la donna à son partenaire avec de sourire au bébé qi le regardait d’un air septique.

▬ On a ce qu’il nous faut Al’, ne perdons pas plus de temps.


Se dirigeant vers la sortie, le capitaine marqua une pause devant la porte avant de se retourner vers Laelyss.

▬ Ce petit secret restera entre nous Laelyss. Passe une bonne journée et n’hésite pas à venir nous voir si tu a un problème un jour.


Sur ces paroles, Aston sortit de la boutique et attendit son coéquipier dehors en soupirant de ce que leur enquête leur réservait. Un fois le duo reformé, le blondinet regarda son partenaire et sourit légèrement.

▬ Je pense qu’on peut aller en interroger un avant de faire un pause, t’en pense quoi ? Je te laisse le choix de qi nouus allons voir.




To be continued ...


©️ Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: D'antiques Révélations | Mr. Aston   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'antiques Révélations | Mr. Aston
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-