Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Surprise | ft. Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Laelyss ReissMessages : 986
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Surprise | ft. Solo   Ven 22 Juin - 0:36


The time ...

. . .

« Qu’est-ce que… ? »

Alors que dehors le ciel semblait se couvrir doucement, la vision qui se dessina sous ses yeux força la jeune femme à accélérer le pas depuis le coin de la rue. Est-ce qu’elle commençait déjà à voir trouble à son jeune âge, ou est-ce qu’elle avait réellement vu ce qu’elle pensait ? Ou était-ce le manque de sommeil de cette nuit qui lui jouait des tours ? Winter n’avait pas été un ange et dormir quelques heures semblaient une grâce durement accordée. Mais delà à lui jouait des tours sur le lendemain… c’était peut-être un peu gros. Cependant, quand elle arriva devant la boutique d’antiquité, alors que la pâtisserie n’était pas encore ouverte, elle découvrir avec stupeur que se trou dans la porte entrouverte qu’elle avait cru voir de loin ne provenait pas de son imagination.
Ses yeux verts s’ouvrir en grand tandis qu’elle poussa prudemment la porte d’entrée. Les rangés d’étagèrent étaient pour beaucoup pousser au sol, gênant le passage, alors qu’en même temps elle pouvait constater que des objets manquaient cruellement à l’appel. La rouquine venait de se faire cambrioler pour la première de sa vie et elle ne savait comment elle devait réagir à ce moment précis. Elle enjamba avec soin les débris éparpillés au sol jusqu’à l’arrière-boutique et resta dans un silence stupéfait de tout ce qu’elle voyait.  

A l’extérieur, les curieux s’approchèrent petit à petit pour observer la scène en se posant tour à tour des questions, pendant que les policiers arrivèrent déjà sur les lieux. Un citoyen qui habitait non loin avait donné l’alerter alors qu’il passait de bon matin pour sortir son chien. Un brave homme qui avait fait son devoir, mais qui semblait attrister de ne pas avoir pu faire plus en arrivant plus tôt.

De son côté, Laelyss, grinça des dents en voyant ses affaires sans-dessus-dessous. Elle croisa les doigts en espérant vainement n’avoir rien perdu de se coter-là aussi, mais au vu de l’état des lieux elle n’y mettra pas sa main à couper. Elle entendit d’une oreille le bruit extérieur qui commençait à devenir plus présent, mais ne réagis pas la première fois qu’un policer s’annonçant demanda s’il y avait quelqu’un, ni la deuxième et encore moins à la troisième. Et quand enfin, l’homme s’approcha pour s’annoncer une dernière fois, elle dénia réagir et le suivre à l’extérieur en lui déclinant son identité.

***


« Madame Reiss, vous êtes la propriétaire de cette boutique, n’est-ce pas ? Avez-vous une idée de la raison pour qu’un vole ait eu lieu ici ?
Aucune. Je ne crée d’ennuis à personne, je ne suis qu’une simple propriétaire de deux boutiques. Tout le monde est sympa avec moi dans le coin et je le suis aussi. Je n’ai jamais vue de délinquant ou sans abris tenter quoique ce soit par-ci…
Je comprends. De ce que je sais, vous aviez beaucoup d’objet de valeur d’une grande rareté…
Je sais ce que vous allez dire et, non. Rien n’a était acquis illégalement, tout est en ordre et chaque bien est répertorié dans les normes. »

Enfin, il y avait des exceptions, il y a toujours des exceptions. Mais évidemment ça elle ne comptait pas le lui dire. Il y avait quand même de mauvaise habitudes d’autrefois qui lui restait, mais elle les limités au mieux pour ne s’attirer des ennuis et encore moins l’attention. Par ailleurs, dans ce genre de cas, elle ne traitait qu’avec des personnes de confiances et qui en savait suffisamment pour savoir qu’elle les pourchasserait en leur faisant la peau en cas de nécessité. Le tout sans remord. Mais delà à ce qu’ils commencent à la trahir… c’était impensable. Non, elle préférait oublier cette hypothèse et en imaginer une autre. Elle soupira un coup en se pinçant l’arête du nez. Est-ce qu’elle avait besoin d’un bordel pareil actuellement, non ? Mais, ce n’était pas comme si elle pouvait se permettre de choisir, n’est-ce pas ?

« Inspecteur ! On a trouvé quelque chose. »

L’interpellation, l’obligea à sortir de ses pensées. Son regard suivit l’inspecteur qui s’empressa de retourner à l’intérieur. Doucement, elle entra à son tour et s’approcha avec prudence de ce que le policer semblait avoir trouvé. Il y avait le doute sur ce que c’était réellement. Est-ce qu’elle devait prendre peur ? Laelyss se faufila légèrement sur le côté pour voir sur l’un des murs un symbole dessiné. Elle ne l’avait guère remarqué apparemment et, elle ne l’avait jamais vu non plus auparavant, mais son instinct lui annonçait rien de bon. L’inspecteur tourna légèrement la tête vers elle et la regarda déchiffrer le graffiti. Est-ce que cela avait une réelle importance ? Est-ce que cela voulait réellement dire quelque chose ? Ou bien, ce n’est qu’un gamin qui avait fait a sans raison ?

« Est-ce que cela vous parle Madame Reiss ?  
Eh bien… Malheureusement non. Je ne peux pas vous aidez là-dessus. »

Pourtant elle aimerait bien. Ne serait-ce que pour connaitre par avance qui lui avait fait un tel carnage. Mais elle séchait littéralement sur la question. Laelyss croisa les bras et tourna la tête vers l’inspecteur qui semblait hésiter ; est-ce qu’il savait ? Évidemment, cela se voyait concrètement sur son visage, mais elle voyait aussi qu’il était impossible de lui soutirer des informations à ce sujet. Il ne lui restait plus qu’a prendre son mal en patience, donc. Joie.

« Nous allons faire notre possible pour retrouver les coupables, soyez s’en sûr. Rentrez chez vous et essayez de vous détendre. Nous vous recontacterons. »

« Se détendre » un bien grand mot pour son cerveau qui tournait à plein régime et dont il préparait la liste des coupables potentiels. Mais elle hocha tout bonnement la tête. Les remerciant pour leur aide qui allait précieuse et de ne s’attarda pas davantage sur les lieux. Elle ne pouvait rien faire de plus, rester là ne ferait que les gêner et elle se sentait bien trop secoué pour vouloir avoir cette vision sous les yeux plus longtemps. Elle repasserait d’ici quelques heures, quand ils auraient fini de faire mumuse avec leur banderole jaune. Elle traversa d’ailleurs cette dernière, puis se faufila entre la foule qui n’avait était aussi présente devant ses boutiques. Un triste jour pour faire du commerce. Elle passa un instant à la pâtisserie expliquer la situation et donner la possibilité de finir plus tôt aujourd’hui a ceux qui étaient présent. Avec ce qui venait de se passait, ce n’était peut-être pas plus mal. Puis, elle reprit son chemin et marcha rapidement jusqu’au centre commercial. Elle avait besoin d’un peu réconfort, tout comme mettre son cher et tendre au courant de la situation.

Une fois les grandes portes passés, une dizaine de minutes plus tard, elle prit la direction des bureaux de sécurités, salua vaguement ses collègues sans réellement s’attarder auprès d’eux comme à chaque fois qu’elle passait dans le coin et ouvrir la porte du bon bureau en la refermant. La rousse resta plantée un instant qui parut interminablement long dans un silence profond, pendant qu’il l’étudia avec étonnement en lui demandant si tout allait bien. Elle hocha la tête comme pour se rassurer alors qu’une petite larme roula le long de sa joue. Il ne fallut guère attendre plus longtemps pour sentir les bras l’enrouler quelques secondes plus tard. Elle lâcha prise et pleura un bon coup. Secouant négativement la tête à toute ses questions « C’est Winter ? », « Le baby-sitter alors ? », « Il s’agit de… Kira ? ». Non, rien de tout ça. Laelyss inspira un grand coup, sécha ses larmes et explication la situation. Son arrivé, l’état de la boutique, ce qui manquait cruellement a l’appel et se signe inconnu. Lui non plus ne savait répondre à se mystère, mais le réconfort qu’il lui apporta lui fit le plus grand bien pour reprendre ses esprits et réfléchir.

Il n’y avait pas trente-six options, il fallait simplement trouver ce qui paraissait le plus logique pour en arriver là.
Après une bonne demi-heure à discuter et à se faire consoler, elle le laissa retourner à ses occupations de la journée. Attendant qu’il rentre au plus tôt à la maison. D’ici là, elle n’avait pas envie d’être seule. Elle voulait parler, alors elle prit la route en direction de sa meilleure amie.

@feat Moi
Awful



Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
 
Surprise | ft. Solo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-