Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Chagrin d'amitié | ft. Kira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Laelyss ReissMessages : 998
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: Chagrin d'amitié | ft. Kira   Dim 26 Aoû - 13:51



 
icône


16 ans





La première pensée qui percuta son esprit, fut qu’il puisse lui avoir fait du mal. Même si elle remettait en aucun cas ses capacités à se défendre, il restait un homme avec la force d'un taureau. Dans la logique il écrasait bien plus qu’une simple mouche. Les paroles qu'avait prononcé Laelyss à leur mariage n’était pas en l'air ni à prendre à la légère. S'il la faisait souffrir il le regrettait amèrement, quitte à ce qu’elle le pourchasse dans la ville entière avec bien plus qu’une simple fourche à la main, ce n’était certainement pas ça qui allait l’effrayer. Après tout, il s’agissait de sa meilleure amie et en cet instant, cela passait bien au-dessus de mille-et-une boutique cambriolée. Les priorités étaient faites pour le moment. Tout comme les faits de sa séparation qui finissait par sortir de sa bouche. Rien de très glorieux en soit, ni même de quoi donnait envie de continuer une quelconque histoire. Pourtant, elle avait eu l’impression qu'ils étaient faits l’un pour l’autre et qu’ils finiraient leurs vieux jours ensemble sur le perron d’une villa en bord de mer. Les rêves, quelque chose de beau pour vivre. Mais qui n’allait malheureusement pas plus loin.

Au moins elle n’avait rien, voilà qui était le principal. Pour le reste elle pouvait bien imaginer que ce n’était ni simple pour Kira ni Vilmos comme situation. Mais ceux qui devait en pâtir le plus était les enfants. Quand bien même elle les avait trouvées particulièrement en forme. Laelyss abandonna de son air grave et s’approcha de son amie pour la prendre dans ses bras. Il était impossible d’apporter de solution ou de réponses, mais le soutien et le réconfort en valait largement la peine, même si elle sentait bien la réticence elle ne là lâcha pas pour autant jusqu’à ce qu’elle finisse par céder. Elle savait qu’elle finirait par céder, même si cela l’agacer.

« Je suis désolée. Désolée d’avoir accuser Vilmos et de ce qui vous arrivent en ce moment. »

Ajouter des ennuis supplémentaires n’était pas le but rechercher. Les simples réponses et le « Pourquoi » suffisait amplement. Mais ce n’était pas comme ça qu’il était possible de les obtenir. Elle avait le temps de s’occuper de son cas plus tard. Quand tout le monde serait calmé et réfléchirait avant d’agir. Laelyss se détacha de Kira et lui prit les mains

« Tu sais que tu es la bienvenue à la maison en cas de besoin. Même si monsieur jouera les ronchons, on reste là pour toi. La porte te sera toujours ouverte, même avec les enfants. »

Qu’elle ne s’en aille pas à l’hôtel avec les petits car monsieur voulait garder son manoir pour lui seul. La tension était peut-être là, mais la vacherie n’avait guère de limite en règle générale. Laelyss avait envie de quitter la cuisine pour rejoindre son bureau et lui dire ses quatre vérités. Elle avait envie de l’incendier tant il était stupide de préféré garder sur pied une entreprise et une mafia qu’une famille qui valait plus que tout un trésor. Il ne savait vraiment pas ce qu’il perdait.

« Tu es sûr que le divorce est inévitable ? Peut-être que ton absence finira par le faire réfléchir sur ce qu’il risque de devoir dire au revoir. Je veux dire on est sûre de rien tant que les papiers ne sont pas en mains… »

Parce qu’il fallait garder un peu d’espoir et qu’elle était une fervente des belles histoires qui finissaient bien. Comme dans les contes pour enfants.

« Mais je suis là, d’accord, quoi que tu finisses par décider. Ok ? J’irais même lui casser la figure s’il le fallait. Tu veux je le fasse ? Je crois que je dois avoir du déo extra fort qui ne doit surtout pas être en contact avec les yeux. Dit-elle en tentant de lui redonnait le sourire. »









Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Kira SerykMessages : 3141
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Chagrin d'amitié | ft. Kira   Mar 28 Aoû - 16:48



Chagrin d'amitié



S
e séparer ou divorcer n'était pas quelque chose de rare pourtant en ville mais ce n'était jamais agréable d'avouer que son mariage avait foiré. Pour l'instant, Vilmos et Kira étaient en froid et n'arrivaient pas réellement à voir au-delà de la faute de l'autre mais la demoiselle aux cheveux roses était prête à parier que l'ambiance serait mieux d'ici quelques mois voire quelques années. Une fois que tout le monde aura refait sa vie, que les enfants auraient accepté cette situation et qu'ils arrêteraient de se balancer des reproches en pleine tête ; chose qui n'était pas encore possible pour le moment. Même si la demoiselle n'était pas parfaite, elle avait l'impression qu'elle avait tout fait pour maintenir leur vie de couple mais peut-être qu'elle se voilait la face.

- Je suis désolée. Désolée d’avoir accuser Vilmos et de ce qui vous arrivent en ce moment.

La demoiselle aux cheveux roses n'était pas à l'aise avec cette accolade, elles venaient tout juste de se disputer et Kira n'était pas sûre d'avoir la tête à ça... Pourtant, il fallait reconnaître qu'un câlin lui faisait le plus grand bien. Arrêtant de bouder comme une enfant gâtée, elle prit à son tour Lae' dans ses bras, ravie quand même de voir qu'elle était là pour Kira malgré les discordes entre elles. 16 ans d'amitié, ce n'était pas rien quand même. Et c'était idiot qu'un mec se mette en travers de leur chemin ; pourtant, la Reine était encore certaine que son ex-mari n'avait rien à voir dans cette histoire, même si il aurait évidemment droit à quelques questions. Qu'il mène au moins son enquête pour savoir si une personne n'avait pas tenté de lui faire un coup dans le dos pour l'accuser ou pour essayer de prendre sa place... Elle ne savait pas quelles idées pouvaient se trouver dans la caboche des mafieux.

- Tu sais que tu es la bienvenue à la maison en cas de besoin. Même si monsieur jouera les ronchons, on reste là pour toi. La porte te sera toujours ouverte, même avec les enfants.

- C'est gentil mais ça fait quand même trois personnes de plus chez toi... Et puis, j'ai trouvé une maison un peu plus loin dans le Quartier, il faut juste que je monte les meubles et que je fasse la décoration.


Parce que la maison était un peu trop vide et sombre pour le moment, de quoi faire bouder les enfants... Evidemment, Kira avait déjà commencé à monter leurs lits mais avec le boulot et d'autres trucs pour les Domae, ce n'était clairement pas facile de faire du bricolage en rentrant. Mais bon, le principal était de dormir, manger et avoir un toit sur la tête ; au moins, ils n'étaient dans la rue ni à l'hôtel. Ça aurait été chiant de payer une chambre à cause d'un conflit aussi idiot que le divorce... Bref, la situation n'était pas catastrophique non plus mais il y avait mieux quand même.

- Tu es sûr que le divorce est inévitable ? Peut-être que ton absence finira par le faire réfléchir sur ce qu’il risque de devoir dire au revoir. Je veux dire on est sûre de rien tant que les papiers ne sont pas en mains…

- Non c'est sûr, mais on ne se parle presque pas depuis que je suis partie. C'est à peine si il me dit bonjour... Alors tu imagines bien que pour régler les conflits, c'est compliqué. J'ai proposé d'aller voir un psy mais il n'a pas envie, du coup, on est un peu bloqués dans cette situation... J'ai l'impression qu'on attend tous les deux qu'il se passe un truc mais quand je tente, il se referme aussitôt.

Une vrai tête de mule celui-là. Et évidemment, quand c'était lui qui tentait de faire les efforts, c'était Kira cette fois qui n'avait envie de rien entendre ; encore en rogne des coups précédents. Oh pour l'instant, elle préféré vivre au jour le jour et puis voir comment la situation allait avancer ; il ne restait plus que ça à faire de toute façon. Et puis si ils devaient divorcer... Ben ils divorceront, de toute façon, Kira s'était déjà faite à cette idée d'être une femme divorcée maintenant donc ce n'était pas comme si ça allait lui arriver sur le coup de la gueule.

- Mais je suis là, d’accord, quoi que tu finisses par décider. Ok ? J’irais même lui casser la figure s’il le fallait. Tu veux je le fasse ? Je crois que je dois avoir du déo extra fort qui ne doit surtout pas être en contact avec les yeux.

- Oh non, t'inquiète. Mais bon... Après... Je ne peux pas te surveiller h24 pour être sûre que ce déo ne finisse pas dans ses yeux.


Levant les yeux au ciel d'un air innocent, Kira avait quand même retrouvée le sourire même si c'était au détriment des yeux de Vilmos. Bon évidemment, elle rigolait, ce serait dommage qu'il ait des ennuis par sa faute surtout qu'il n'avait pas fait quelque chose de mal à proprement parlé... Juste délaissé sa famille. Rien de mal. Mais bon, ce n'était pas la peine de lui faire vivre la misère ; elles étaient quand même plus matures que ça non ? La demoiselle proposa de sortir de la maison histoire de marcher un peu dans la rue ; elle rangea rapidement les bouteilles, mit les verres dans l'évier et prit le chemin vers la porte d'entrée. Pas la peine de dire au revoir à Vilmos qui était enfermé dans son bureau et les enfants étaient sûrement en train de jouer ; de toute façon, elle repasserait dans deux jours pour les prendre. De quoi avancer sur les meubles pendant ce temps.

- Si il y a quoi que ce soit que je peux faire pour ta boutique, dit-le moi. Je t'aiderais à payer les réparations, t'en fais pas et on mettra la main sur le coupable ensemble. On lui fera sa fête !


Même si ce n'était pas Vilmos à proprement parlé, c'était quand même un coup de sa mafia et ça, la Rose ne pouvait le nier. Elle se sentait quand même coupable pour cette situation, c'était pour cette raison qu'elle avait proposé de payer une partie des réparations. Quant au coupable, elles finiront bien par le retrouver et à ce moment-là, ça allait sûrement mal se passer pour lui... Et puis, elle en parlera quand même à Vilmos, ça lui fera plaisir de se faire remonter les bretelles par son boss.

- Et toi, ça va avec Bigby ?
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 998
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: Chagrin d'amitié | ft. Kira   Dim 16 Sep - 16:30



 
icône


16 ans





Elle souriait. Certes, ce n’était pas un sourire qui montait jusqu’au éclat, mais cela restait suffisant pour avoir apaisé potentiellement la tension qui régnait précédemment. C’était comme une petite victoire en quelque sorte. Et puis, elle était très sérieuse, un bon coup de déodorant dans le visage calmait les excès. Peut-être pas sur une longue duré, très certainement assez longuement pour se mettre de fuir assez rapidement. La seule consolation était qu’il n’y avait pas encore besoin de sortir les grandes armes pour le moment. Pas de fourche, ni de faux, ni un bûcher à son effigie. Il pouvait vivre encore un peu et, elle ne pouvait pas se permettre d’enlever aux enfants un père de manière aussi brutal. Quoi que bien dommage d’ailleurs, car elle était persuadée qu’une petite chasse de l’ex-mari ferait un grand bien à son amie. Laelyss n’aimait pas la voir ainsi, malheureusement il s’agissait des aléas de la vie qu’il fallait encaisser et continuer avance. Elle n’aurait même pas su dire qu’elle aurait été sa réaction face à une telle situation. Elle préféra d’ailleurs chasser cette idée aussi vite que possible de son esprit. Tout comme elle balaya d’un revers de la main l’idée qu’avait Kira de subvenir au besoin de la boutique. Ce n’était pas à elle de réparer les pots-cassées d’un débille qui avait voulut jouer au gangster. Ça, elle comptait bien s’en occuper au moment venu. En attendant, elle accepta l’idée de prendre l’air, sortir de la maison qu’elle ne voyait plus comme avant allait faire un grand bien à tout le monde.

Tandis que son amie mis de l’ordre dans la cuisine, elle répondit à sa question sur une note plus détendu et bien plus enclin à changer de sujet.

« Tout va bien, on se demandait hier encore ce qu’on allait faire cet été pour rattraper l’été désastreux de l’année dernière. Sûrement se dorer la pilule comme un vieux couple sur un transat. »

Une idée qui était amplement mérité. L’année précédente n’avait pas été de tout repos, alors maintenant qu’elle était sortie de sa déprime il fallait bien reprendre les compteurs à zéro là elles les avaient laissés. Ce qui était sûr en revanche, c’est qu’elle n’était pas prête à se laisser tenter de la lubie d’une deuxième enfant. Quand bien même elle savait à quoi s’attendre, elle passait volontiers son tour.

« Winter va connaitre les joies de la mer et surtout de boire la tasse. J’ai hâte de prendre des photos. »

Et de voir la tête qu’elle aura une fois le goût beaucoup trop salé en bouche. Un peu comme le jour où elle avait gouté du citron pour la première et qu’elle avait su immortaliser ça au bon moment pour accrocher la photo sur le frigo. Un petit plaisir qui donnait le sourire à chaque fois qu’elle entrait dans la cuisine. Laelyss récupéra ses affaires et commença à avancer vers la porte.

« Et puis… Je me suis demandée ce que j’allais faire cette année pour son anniversaire… Quarante-trois ans. J’avoue être à court d’idée pour une fois. »

En soit, ce n’était pas tant le cadeau qui lui posait problème, pour ça, elle pouvait facilement déborder d’idée plus romantique les unes que les autres mais surtout cher. On dit qu’on ne compte pas quand on aime, hein. Néanmoins, la fête d’anniversaire traditionnel était redondante. Et puis en quarante trois ans, il avait déjà eu le temps d’en voir des similaires. Il était peut-être temps d’innover. Elle avait encore du temps, ce n’était qu’en novembre après tout, pourquoi se presser et se mettre la pression des mois en avance ? Elle devait vraiment l’aimer un peu trop. Laelyss était sur le point d’ouvrir la porte quant au même moment des grands coups se mirent à cogner contre celle-ci. Voilà quelqu’un qui avait un léger manque de courtoise et de politesse envers les saintes portes. Elle l’ouvrir avec prudence et fut étonné de l’individu de l’autre coter.

« Inspecteur ? Qu’est-ce que vous faites ici ?
- Je pourrais vous retourner la question madame Reiss.
- Je suis venue voir ma meilleure amie Kira, j’avais besoin de parler à quelqu’un de ce qui s’était passé ce matin. Il me semble que ce n’est pas encore interdit par la loi. Mais… ça n’explique pas votre présence… ni pourquoi vous êtes si bien accompagné… »

Derrière lui se tenait deux gardes qui la surplombait tellement qu’elle avait la désagréable sensation de faire un mètre moins vingt, avec le visage aussi dur qu’une pierre. L’inspecteur lui-même qu’elle avait vu auparavant n’abordé pas la même expression et tout compassion qu’il avait pu avoir, avait littéralement disparu. Il ignora d’ailleurs la jeune femme comme si elle n’était qu’une simple plante verte qui ouvrait la porte et s’avança jusqu’à son amie pour lui présenter un papier. Sympa, pensa-t-elle.

« Madame Desgoffe Und Taxis, j’ai un mandat d’arrêt contre votre mari. Est-ce qu’il est présent ? Nous ne ferons pas faire d’histoire s’il vient de lui-même. »









Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com

avatar

Kira SerykMessages : 3141
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Chagrin d'amitié | ft. Kira   Mar 18 Sep - 11:15



Chagrin d'amitié



L
'été désastreux de l'an passé... C'est vrai que ça avait donné de jolies choses et qu'il y avait eu beaucoup de morts et de blessés, beaucoup de découvertes mais très très peu de repos. Un été tranquille ne ferait de mal à personne pour une fois et il est vrai que Kira espérait quand même avoir quelque chose de reposant pour une fois... Le sien n'allait peut-être pas être de tout repos mais au moins il n'y aurait pas de combat et autres trucs du genre. Normalement. Enfin, elle l'espérait parce que c'était vraiment insupportable ces étés sans repos et de devoir risquer sa vie sans cesse... Bref. Un été normal peut-être. Ça leur ferait tous du bien.

- Winter va connaitre les joies de la mer et surtout de boire la tasse. J’ai hâte de prendre des photos.

- Heureusement que tu es une Elementis d'eau pour le coup... J'aurais aimé avoir ce pouvoir quand j'ai appris aux enfants à nager.


Une catastrophe. Ils étaient des catastrophes dans l'eau et faisaient n'importe quoi, si bien que ça finissait très souvent en buvant la tasse parce qu'ils ne faisaient pas attention... Bon, il n'y avait aucun mort ni aucun blessé à déclarer, juste une très grande frayeur. Mais franchement, avoir l'eau comme élément à ce moment-là aurait été d'une grande utilité pour aider les enfants et pas tout le temps à être sur leur dos. Laelyss récupéra ses affaires et commença à avancer vers la porte d'entrée en se demandant quel cadeau elle pourrait bien offrir à Bigby pour son anniversaire... Oh, Kira allait retenir son commentaire salé mais elle le pensait très fort. Et puis si la situation avait été inversé, elle aurait parié que Bigby aurait sauté sur l'occasion pour sortir une pique également... Pourquoi s'en privait-elle ? Parce qu'elles venaient de sortir d'une dispute, autant ne pas rajouter une couche.

Et comment dire que les ennuis allaient recommencer lorsqu'elle entendit les coups cogner à la porte d'entrée... Vu la délicatesse avec laquelle ils avaient été donnés, ce n'était certainement pas le facteur venu apporter le courrier. La demoiselle aux cheveux roses lâcha un soupire et leva les yeux au ciel lorsqu'elle vit les policiers à sa porte... C'était sûr que cette histoire n'était pas terminée et ils allaient rapidement remonter jusqu'à la piste de Vilmos. Elle était étonnée tout de même du temps qu'ils ont pris. Engueulant Laelyss au passage de sa présence ici, Kira ignorait qu'une loi était passé concernant le fait que plus personne n'avait le droit d'être en contact avec eux... C'était nouveau ? Croisant les bras, la demoiselle haussa à peine un sourcil lorsqu'on lui présenta un mandat d'arrêt contre Vilmos.

-  Madame Desgoffe Und Taxis, j’ai un mandat d’arrêt contre votre mari. Est-ce qu’il est présent ? Nous ne ferons pas faire d’histoire s’il vient de lui-même.

- Ex-mari. Et je vais voir si je le trouve.


Il faudra bien que le Gouvernement se mette un jour en tête que leur histoire est finie et c'était sûrement le bon moment pour leur avouer... Leur demandant de rester sagement à la porte, la demoiselle aux cheveux roses se dirigea vers le bureau de Vilmos qui n'était toujours pas ravi de la voir, se prenant une réflexion de "toujours ici ?". Elle ignora sa remarque et préféra lui expliquer rapidement le problème qui se posait ; la boutique d'Antiquité de Laelyss avait été cambriolée et les policiers avaient retrouvé le symbole de sa mafia. Donc forcément, c'était sur lui que ça tombait et au passage, elle lui expliquait également que Laelyss était également venue rendre ses comptes... Donc Kira voudrait bien des explications et vite.

- Je te jure que je veux la vérité maintenant. Est-ce que c'est toi qui a demandé à ce que l'on cambriole la boutique de Laelyss ?

Evidemment, outré au possible, Vilmos répondit qu'il n'avait rien à voir là-dedans et qu'il ne comprenait pas comment une chose pareille avait pu arriver... Kira restait un peu méfiante et si Vilmos était un pro du mensonge mais elle arrivait très souvent, pour ne pas dire tout le temps, à remarquer lorsqu'il mentait ou disait la vérité. Des années d'expérience et de mariage derrière tout ça. Ils étaient peut-être en froid tous les deux mais Vilmos restait le père de ses enfants, elle ne pouvait pas le dénoncer simplement à la police... Elle proposa donc de le couvrir et qu'elle reprendrait les enfants pour le week-end. Kira lui expliqua également qu'elle passerait au casino pour se tenir au courant mais qu'il avait intérêt à trouver le véritable coupable de cette histoire.

C'était sûrement un coup à énerver tout le monde. Que ce soit les policiers ou Laelyss, mais elle ne pouvait pas dénoncer son ex-mari et risquer qu'il aille en prison pour quelque chose qu'il n'avait pas commis ; il finirait bien par trouver le véritable coupable mais pas derrière les barreaux. Il s'en alla donc le plus discrètement possible tandis que la demoiselle aux cheveux roses commençait à revenir vers les policiers qui commençaient à perdre patience... Bon bon, ils voulaient un petit café et des petits gâteaux pour patienter ou quoi ? Ils étaient là quand même pour arrêter son ex, pas pour prendre des nouvelles. Qu'ils ne s'attendent pas à être reçus comme des rois non plus.

- Messieurs, je pense que vous devriez aller faire un tour au casino car il n'est pas ici. Et sinon, je n'ai aucune idée de où il pourrait être. Maintenant que nous sommes séparés, nous faisons notre vie chacun de notre côté et il n'a plus de compte à me rendre quant à ses allers et venues.

- Alors pourquoi étiez-vous chez lui ?

- Nous sommes séparés, pas encore divorcés. Donc cette maison est encore la mienne, j'avais des cartons à récupérer.

- Est-ce que nous pouvons entrer fouiller ?

- Si vous voulez. Mais vous perdez votre temps. Et on ne touche à rien.


Qu'ils fassent le tour de la maison si ça leur faisaient plaisir, ce n'est pas ça qui fera apparaître Vilmos. Rapidement, ils entrèrent dans la cuisine, le salon, le bureau, les chambres et plusieurs la demoiselle aux cheveux roses dû rappeler qu'il était interdit de toucher à quoi que ce soit dans cette maison. Ils avaient désormais vu qu'il n'y avait pas de Vilmos dans la maison, ils pouvaient désormais aller voir ailleurs si il y était et ils ne perdirent pas de temps pour ça... Sûrement directement le casino. Kira claqua la porte derrière eux et se pinça les lèvres, non ravie d'avoir fait ce qu'elle fait... Mais c'était sûrement le mieux pour lui. Il devait avoir le temps de résoudre l'affaire à sa manière et trouver qui avait bien pu faire ça, mais elle en était encore plus sûre, ce n'était pas lui.

- Je te jure qu'il est innocent. Il n'a jamais su me mentir et je sais qu'il me disait la vérité concernant ta boutique, ce n'est pas lui.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Je vous grogne dessus en darkblue.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Laelyss ReissMessages : 998
Date d'inscription : 23/11/2014


MessageSujet: Re: Chagrin d'amitié | ft. Kira   Dim 7 Oct - 18:20



 
icône


16 ans





Laelyss aurait pu prendre ses affaires et partir directement, elle aurait pu claquer la porte au nez sans un mot et les laisser en plans, cependant, elle était sagement restée à la porte à compter les points qu’ils se renvoyer mutuellement. La situation l’agacer et, pour la deuxième fois elle en avait marre d’être prise pour une cruche. Cette histoire était agaçante et elle aurait voulu qu’elle ne voit jamais le jour. Mais ce qui était fait été fait.

Laelyss attendit à l’entrée, en compagnie de la police, les bras croisées, tandis que son amie partie à la recherche du soi-disant coupable non coupable. Elle les dévisagés un par un, quand bien même ils prenaient soins de ne jamais croiser son regard et de rester aussi stoïque que des poupées.  C’est avec une grande joie qu’elle leur balancerait leurs quatre vérités, mais elle devait se faire violence pour garder ça en elle. Après tout techniquement, ils venaient faire leur travail dont elle attendait un vrai résultat. Même si l’avancement actuel était loin de ce qu’elle espérait. Est-ce qu’elle souhaitait voir le coupable en prison, oui évidement, de tout manière il valait mieux que ce soit ça, qu’un tête à tête de cinq minutes avec la première concernée, ce dernière aurait peu de chance d’en revenir entier. Et en même temps, s’il s’agissait bel et bien Vilmos… Est-ce qu’elle voulait vraiment lui souhaitait un temps en prison ? Une question sur quoi elle prit le temps de méditer alors que son amie revenait en affirmant qu’il n’était pas là. Bien sûr.
Au moins, quand ils se mirent à fouiller rapidement la maison, aucun d’eux n’avait pensé à guetter l’étage ou la porte de derrière. Peut-être était-ce mieux ainsi ? Quelques secondes plus tard la porte d’entrée claqua et Laelyss ne pu s’empêcher de retenir son soupire.

« Je sais. Mais là avec les flics qui débarquent chez toi c’est… trop ! »

Il n’y avait pas vraiment d’autre mot de plus à ajouter. Il était censé ne pas être coupable hein ? Alors pourquoi était-ce lui qu’on venait arrêter et non personne d’autre ? Bien sûre qu’il y avait certainement une « bonne explication » à tout cela, mais là… elle avait la sensation d’en avoir assez donné.

« Je vais juste rentrer chez-moi pour le moment. »

Ce n’était ni agressif, ni en colère, ni même quoi que ce soit d’autre, ce fut tellement neutre qu’elle-même ne se reconnaissait pas dans sa phrase. Mais il fallait qu’elle réfléchisse en paix et accessoirement qu’elle menait aussi sa propre enquête sur ce bazar. Elle ouvrit la porte et avant de passer le seuil de celui-ci elle ajouta sans de grande conviction :

« On se voit… à un autre moment. »









Maman écris en #71043C


d6dn.pngdarC.png




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chagrin d'amitié | ft. Kira   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chagrin d'amitié | ft. Kira
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-