Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Branle-bas de combat [PV Lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Mazikeen DeckerMessages : 104
Date d'inscription : 04/06/2017


MessageSujet: Branle-bas de combat [PV Lana]   Sam 30 Juin - 0:19

ft. Maze

ft. Lana

「Branle-bas de combat !」
J'en ai fais des choses stressantes dans ma vie, pourtant, je crois que je n'ai jamais autant été stressée que aujourd'hui. Pourtant ce n'est pas exceptionnel que je dois faire, mais j'ai tellement de la réaction de Lana quand je lui dirai ce que je compte faire, ce que j'aimerai, ma véritable histoire, j'ai peur qu'elle le prenne mal et qu'elle m'en veuille. Cela serait bête de perdre ma relation avec elle, alors qu'on vient de se marier, qu'on a fondé une sorte de petite famille avec les animaux, la dame qui a suivi ma femme, et puis même, on forme une petite famille à nous deux et je n'ai clairement pas envie de détruire tout ça avec mes petits secrets. Certes, elle est l'apprenti du Ténébreux, elle contrôle l'Ordre, si j'ai bien compris, que j'ai accepté ça et qu'au final on est heureuse comme ça, mais là c'est moi qui cache une partie de mon histoire, et je n'aime pas ça du tout. Enfin voilà, il fallait que je trouve le courage de lui dire et surtout que je trouve la façon pour lui dire, et j'ai une idée pour faire passer la pilule.

Il fallait vraiment que je fasse les courses par contre, ce n'est pas que le frigo est vide, mais c'est que je veux vraiment tenter de faire quelques choses de grands et j'ai réellement besoin d'ingrédients très spécifiques pour mes recettes, pour tout ce que je veux faire. Je ne suis pas une experte dans le domaine culinaire, je pourrai demandée à quelqu'un de faire cela pour moi, mais je veux vraiment montrer à Lana que je l'aime et lui préparer un bon repas pour aider à faire passer ma révélation. Surtout que aujourd'hui ça allait parfaitement, c'était un jour de repos, je n'avais pas à travailler et cela me faisait du bien et c'était vraiment l'occasion pour faire tout ça. Du coup, je profitais du fait que Lana travaillait, du moins qu'elle n'est pas là de la journée pour faire ce que j'ai à faire tout simplement. Prenant de l'argent, un sac de course et ma liste, direction la ville afin de faire toutes mes courses, je sens que ça va être très dur de tout réaliser, mais je vais faire de mon mieux.

Toutes les courses faites, et même des choses qui n'étaient pas dans ma liste, mais que j'avais besoin pour mes tours de magies, je retournais chez moi afin de pouvoir commencer à préparer à manger et vu la masse de travail, je crois que je n'aurai pas assez de l'après-midi entière pour tout faire chauffer et préparer. Le petit tablier mit afin de ne pas se salir, et c'est parti pour la grande épreuve, il fallait que je mettes tout mon amour à l'intérieur des petits plats pour faire plaisir à ma femme adorée. L'agitation maximale dans la cuisine, la panique était également présente, failli mettre le feu à plusieurs reprises, c'est très dur de cuisiner, c'est d'un tout autre niveau que ma magie il faut dire. Surtout que je me demandes bien comment je peux être aussi timide, aussi peureuse, quand le sujet concerne Lana, alors que partout ailleurs, je suis une personne confiante qui arrive à manipuler une grand nombre de personnes assez facilement mine de rien. Enfin voilà, il fallait que je mette tout mon amour à l'intérieur, alors ça ne pourrait être que bon ! Et puis, c'est tiré d'un livre de recette d'un grand cuisinier, donc ça doit être super bon, si je suis bien les recettes et que je mettes tout mon âme pour la présentation, ça devrait le faire.

Le temps fila à une vitesse folle, je courais partout dans notre cuisine, et je paniquais de plus en plus car l'heure à laquelle Lana devait rentrer commençait à arriver à grand pas et il fallait que je me prépare, il faut que je sois jolie ! Tout était prêt, il ne restait plus qu'à présenter correctement les plats et réchauffer rapidement, terminer la cuisson du plat, et tout ira tout simplement. Du coup, je pouvais largement quitter la cuisine et m'habiller en conséquence de quoi, et même prendre une petite douche, ça me fera du bien après avoir autant eu chaud et transpirer à cause des cuissons. Je m'habille simplement, pas besoin de me mettre sur mon 31, mais je m'habille mieux que d'habitude, petite robe, haut avec un léger décolleté, je sais qu'elle aime bien quand je lui montre un peu de peau comme ça ! Une paire de talon, maquillage, coiffure, mais surtout je met ma lentille afin d'avoir les deux yeux bleus. Personne n'est au courant de ça, même pas Lana.. Il faudrait sûrement que je lui avoue ceci également, mais chaque chose en son temps, puis je l'assume encore un peu difficilement au final cet héritage de mon père, mais je me dis que ça serait une bonne idée de l'assumer complètement.

Tout était fin prêt, il ne restait donc plus qu'à attendre l'invité de marque, la maîtresse des lieux avec moi, la femme de ma vie, Lana Aoki ! C'est plutôt dur d'attendre, mais tout était prêt. Je fais les cents pas dans la cuisine, vérifiant que tout était bien préparer, commençant à préparer les entrées, ça se mange froid, donc ça va, je pouvais commencer à préparer les assiettes. Dès que j'entendis la porte d'entrée s'ouvrir, c'était qu'elle était enfin rentrée et donc c'était le moment de me montrer et de l'accueillir comme il se doit. Je lui saute dans les bras, je l'embrassais comme il se doit, des bisous sur le visage, elle m'avait manqué après tout !

« Tu m'as manqué ma chérie ! Je t'ai préparé un bon repas. Tu n'as qu'à t'installer et profiter de ce moment ! Ce soir, je suis à tes petits soins ma femme adorée ! »

Super heureuse, j'accompagne Lana jusqu'à la table que j'ai préparé avec soin, nappes, chandeliers, bougies qui va avec, assiettes en porcelaine, grand événement quoi, en même temps je voulais vraiment faire les choses bien, mais bien sûr, si elle me pose la question, tout ce que j'allais lui répondre c'était que c'est un secret et que je lui dirai tout durant le repas, qu'elle n'a pas à s'en faire. Je voulais vraiment qu'elle profite de la situation pour le moment et qu'on passe un bon moment, en espérant qu'elle ne m'en veuille pas trop de lui avoir menti jusqu'à là. J'irai chercher le début du repas plus tard, mais d'abord, un petit verre nous fera du bien pour bien commencer le repas. Je m'éclipsa quelques secondes pour aller chercher dans la cuisine ce que j'ai préparé, deux cocktails, un pour Lana et un pour moi. Du coup, la jeune magicienne se retrouvait à revenir à table pour profiter de Lana en compagnie de deux verres avec un breuvage rouge à l'intérieur, deux Bloody Mary, légèrement épicé chacun. J'en déposa un devant elle et un autre à ma place, en tête à tête. J'aime beaucoup le Bloody Mary, je trouve ça vraiment bon, surtout que c'est un cocktail qui rentre dans mon régime alimentaire, après tout, c'est de l'alcool de patates, de la tomate, du citron et des épices, donc ça va !

« Tu as passé une bonne journée chérie ? Dans tous les cas, ta soirée sera parfaite ! J'espère ! Je viens de passer la journée dans la cuisine, j'ai mis tout mon amour dedans, mais avant, profitons un peu, discutons un peu et surtout tchin mon amour ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lana Aoki D.Messages : 158
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: Branle-bas de combat [PV Lana]   Mar 3 Juil - 12:42

Branle-bas de combat

Maze & Aoki Lana

La journée avait été longue, même si au fond les études c’est mieux que le lycée, beaucoup plus intéressant, surtout en médecine, il y a tellement de chose à apprendre, à comprendre, et encore tellement de sujet nous encore inconnue, ou mal connue, il y a tellement de chose encore à découvrir, à évoluer, à perfectionner, je suis persuadée qu’on peut encore améliorer nos techniques de médecines, il y a encore tellement de chose à faire comme progrès et j’aimerai aider à en faire, mais pour l’instant je dois finir mon doctorat et devenir médecin ! Peut-être chirurgienne, je sais pas encore, quand j’étais au lycée je voulais faire pédiatre mais là je ne suis plus si sur de ce que je veux comme spécialité, en tout cas la pharmacie m’intéresse pas mal, l’étude des plantes.. mais pas quelques choses que je ferais tout les jours. En tout cas je commençais à devenir caler et en plus d’étudier je travaillais en tant qu’interne à l’hôpital, j’apprenais et je soignais en même temps, y’a rien de mieux pour apprendre, puis les conseils des médecins, leurs avis expert, tout était dans ma tête. Peut-être pour ça que j’étais l’une des meilleures internes de cette hôpital.

En plus l’avantage d’être interne, tu n’as pas vraiment de service attribuer, tu peux aussi bien te retrouver en pédiatrie que soin intensif, chirurgie, traumatologie où aux urgences. Aujourd’hui j’étais en pédiatrie, la médecin que j’assistais même beaucoup j’ai l’impression, elle aime bien m’apprendre et je pense qu’au fond elle espère que je choisirais la pédiatrie, d’ailleurs j’ai croisé l’ex de Bloodyne à plusieurs reprise, mais nous n’avons pas beaucoup parlé de celle-ci, nos rapports sont resté strictement professionnels.  Il s’est juste demandé si comme à l’époque j’envisageais la pédiatrie et j’ai répondu que je n’en savais rien.

J’étais crevé de tout le travail et j’étais sur le chemin du retour, hâte de rentrer chez moi, plutôt chez nous. Maintenant j’habitais avec Maze, ça m’avait fait bizarre de quitter le nid, après… J’ai l’impression que Papa me boude un peu, je crois qu’il sait, du moins, je ne suis pas sûr, mais nos rapports sont assez distant, m’enfin, je suis grande maintenant, il m’a inculqué ses valeurs et je les utilises, peut-être pas à la fin qu’il souhaitait. Mais je suis la voie qu’il a emprunté, est-ce si mal ? Si Maze a pu l’accepter et m’épouser en connaissance de cause, alors je pense qu’il peut me pardonner. Ou du moins comprendre mes motivations, je pense qu’il est le mieux placé pour comprendre ma vengeance, sachant qu’il était devenue apprenti pour crée un monde meilleur, je vais faire la même chose. Il n’a pas à me juger.

Je soupire et rentre à la maison, je pousse la porte du manoir et j’ai a peine le temps de poser mon sac sur le meuble d’entrée que Maze arrive et me saute dessus je l’attrape et l’embrasse aussi pour la saluer, je souris tendrement alors qu’elle me dit :

« Tu m'as manqué ma chérie ! Je t'ai préparé un bon repas. Tu n'as qu'à t'installer et profiter de ce moment ! Ce soir, je suis à tes petits soins ma femme adorée ! »



Je souris et suis Maze jusqu’à la table et suis étonné en voyant la table, j’ai manqué un événement ? L’anniversaire de Maze ?  Non, elle s’est septembre, puis le début de notre relation c’est mars, pas le mariage on est mariée depuis peu. Alors quoi ? J’ai oublié quelque chose ? Je regarde Maze pour lui demandé si on avait quelque chose à fêté, mais elle me répondit que c’était un secret, si j’étais un homme, j’aurai jurée qu’elle était enceinte, mais là c’est physiquement impossible. Bon au moins elle me dira quoi pendant le repas, j’avoue que je suis étonné de savoir ce qu’elle a à m’annoncer. En tout cas ça a l’air d’être quelque chose d’important.

Elle sort de la pièce et je m’assois du coup à table en attendant, regardant les bougie et la table, elle s’est donnait beaucoup de mal, je me demande si Jade l’a aidée où si elle a fait toute seule, quoi que c’est de Maze qu’on parle, je suis sur qu’à peine Jade s’est approché de la cuisine, à peine Maze lui a demandé poliment de la laisser cuisiner. Après tout, elle n’aime pas trop l’idée des domestiques, mais bon, Jade à accepter de me suivre, au fond elle s’occupe de moi depuis que je suis bébé. Maze revint avec deux coktails, je me lève et j’attrapais celui qu’elle me tendis :

« Merci mon coeur, il a l’air délicieux. »

 « Tu as passé une bonne journée chérie ? Dans tous les cas, ta soirée sera parfaite ! J'espère ! Je viens de passer la journée dans la cuisine, j'ai mis tout mon amour dedans, mais avant, profitons un peu, discutons un peu et surtout tchin mon amour ! »


Je souris et trinque avec elle faisant claquer d’un doux son les verre, je goûte le coktail qui est délicieux et souris :

« - Oui, la journée était un peu longue, j’étais en pédiatrie avec le docteur Moron, tu sais je t’ai déjà parlé d’elle, elle m’a à la bonne je crois, je pense qu’elle espère que je choisis la pédiatrie en spécialité, après… Soigné les enfants c’est quand même difficile, surtout si tu sais que le traitement que tu fais peut juste la soulager et la soignera pas… Mais parlons de chose plus joyeuse ! »


Je souris, après tout les histoires de l’hôpital ne sont jamais très joyeuse, surtout si dans ce cas précis, c’est la vérité, la petite est condamné et on la soulage juste de douleur inutile. Mais enfin, ce n’est pas le moment pour penser à des choses si triste, surtout pas quand j’ai ma magnifique femme en face de moi qui m’a préparée un bon repas, d’ailleurs :

« En tout cas, Merci pour le repas, je suis sur qu’il sera délicieux, j’ai hâte de le manger, mais, tu sais que je te connais ma belle brune, quelque chose te tracasse ? Ce que tu as à m’annoncer c’est grave ? Tu sais, peut-importe ce que c’est je te soutiendrais toujours Mazickeen »


Je souris et lui caresse doucement la joue pour poser un baiser sur son front délicatement :

« Alors dis moi tout, de toute façon, toi et moi c’est pour la vie »


Je souris et lui montre ma main gauche ou se situe l’alliance, certes le divorce est possible, mais je n’ai pas l’intention de divorcer de Maze, puis ça n’a pas l’air d’être une nouvelle si terrible, elle m’a quand même l’air pas morose, juste différente de d’habitude.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mazikeen DeckerMessages : 104
Date d'inscription : 04/06/2017


MessageSujet: Re: Branle-bas de combat [PV Lana]   Mar 3 Juil - 19:03

ft. Maze

ft. Lana

「Branle-bas de combat !」
Je stresse quand même pas mal, il faut dire que je ne suis réellement pas sereine quant à ce que je dois lui avouer, impossible de savoir si elle va être réceptive et surtout compréhensive sur ce que je veux faire et tous les secrets que je garde en moi, rien que l'histoire de mon père, voilà quoi, je n'ai jamais abordé ceci avec ma femme. Enfin voilà, il faut juste que je trouve le courage pour tout lui raconter et ce n'est pas gagné, même si à vrai dire, j'arrivera sûrement durant le repas, c'est qu'il ne va pas durer deux minutes, après tout, il y a entrée, plat et dessert et j'ai bien tout fait donc voilà quoi ! Dans tous les cas, il faut dire que Lana réussit parfaitement à me calmer, je ne sais pas trop quoi en elle, mais elle est calme, toujours très gentille avec moi, donc voilà, ça aide beaucoup ; toujours là pour me réconforter et m'aider dans les situations stressantes.

En tout cas, je suis vraiment ravie qu'elle apprécie mon cocktail, j'avais réellement peur en réalité que j'ai mal dosé, genre trop mit d'alcool, mais apparemment ça va, ni trop, ni pas assez. Puis bon, je ne pense pas qu'avec qu'un seul verre, on va être bourrée, même si je ne tiens pas réellement l'alcool, si on mange, je pense largement que ça devrait le faire, même si je sens que je vais être très excitée après ce repas.. Ouais, l'alcool ne me réussit pas réellement, disons que ça me donne des envies assez.. voilà quoi ! Pourquoi faut que je pense à ça en même temps que je bois simplement, je vais commencer à être un peu rouge, et pas forcément à cause du verre, mais simplement parce que je suis mal à l'aise avec mes pensées. Chaque chose en son temps, d'abord le repas, lui avouer que voilà, je suis la descendante d'une victime de la situation et surtout espérer qu'elle ne m'en veut pas trop de tout ça. Elle me remercia d'avance pour le repas, mais surtout elle me demandait bien ce que je voulais lui dire. En même temps, je suis assez différente de d'habitude, et puis elle n'est pas idiote, c'est évident que je cache quelque chose d'important.

« Curieuse va ! En fait.. je voulais te dire que.. L'entrée ! Je vais chercher l'entrée, tu verras, tu m'en diras des nouvelles ! »

Posant mon verre directement, faisant légèrement voler le liquide à l'intérieur, je me précipita en direction de la cuisine pour souffler un peu. J'étais déjà paniquée quoi, j'allais simplement lui dire, et bim, il faut que je panique et essaye de trouver un échappatoire, super quoi, je sens que le repas va être très dur. C'est une entrée froide, donc ça va, même si je prend un peu de temps dans la cuisine, elle ne m'en voudra pas, je lui dirai que j'essaye de m'appliquer pour faire une jolie présentation, je veux lui faire plaisir après tout. On dit que pour avoir l'amour d'un homme il faut passer par son estomac.. peut-être que ça marche aussi pour les femmes, en tout cas, pour moi ça fonctionne donc voilà quoi ! Une belle petite crème de petits pois, avec une mascarpone de citron situé juste en-dessous de la crème verte. J'emmène donc les deux assiettes, les cuillères pour le manger déjà sur table, y compris avec une bouteille de rouge et une bouteille de blanc sur la table, en plus de notre cocktail.

« Je ne suis pas une grande cuisinière, mais je pense ne pas avoir trop raté ! Alors c'est euh.. Une sorte de soupe de petit pois crémeuse avec une surprise.. au citron, dessous. Je ne sais pas si c'est bon, mais je tente des choses ! »

Je pose du coup une assiette devant Lana et une autre à ma place, commençant à servir à boire dans les verres prévus à cet effet, tremblant légèrement, mais ça va, j'arrive à servir les verres sans rien renverser, malgré le fait que je tremble un peu ! Je reprend place, discutant un peu avec Lana, mais genre pour tenter de changer la conversation un peu, genre pour parler des boissons, si ça lui va ou non, si j'aurai dû prendre autre chose, enfin voilà, vraiment histoire de changer de sujet et surtout pour m'éviter de parler de ce que je ne veux pas le lui parler ; même si je sais très bien qu'elle ne lâchera pas le morceau. Il faudra donc que je trouve le courage de le lui dire, mais pas déjà quand même.. Enfin, le plus tôt sera le mieux. Je n'ai toujours pas touché à mon entrée, en même temps, ce n'est pas comme si elle allait refroidir, au contraire, elle sera encore meilleure si j'en crois la recette, donc j'ai largement le temps de boire mon cocktail.. D'ailleurs, pourquoi je l'ai emmené aussi tôt ? La panique, on va mettre ça sur le dos de la panique. Enfin bref, courage ma fille !

« En fait chérie.. je voulais surtout te dire une chose très importante.. En fait je suis.. je.. J'ai.. J'ai les yeux vairons, mais j'ai toujours eu honte de ça ! »

Sans réfléchir, en prenant le plus grand des soins, je retire ma lentille de couleur afin de la poser sur la table à côté de moi. Je gardais les yeux fermés un petit moment, quelques secondes après ceci, avant même qu'elle ait eut le temps de voir la véritable couleur de mon œil droit. Lana m'a toujours vu avec les deux yeux bleus, comme ma mère, mais elle n'avait jamais vu le subterfuge, il faut dire que je fais tellement attention à ça, tellement attention depuis tant d'année que c'était naturel pour moi de faire ça. Puis même si j'avais peur de sa réaction en apprenant ça, je préfère largement lui dire ça pour le moment plutôt que la vérité sur ma famille.. peut-être que l'alcool m'aidera à délier ma langue. J'ouvris enfin mes yeux, regardant Lana dans les yeux, mais à peine quelques secondes juste après, me voilà entrain d'attraper mon cocktail pour y boire une grande gorgée, limite le terminant d'un coup, pour le reposer sur la table dans un grand soupire de soulagement d'avoir fini mon verre. Je me sentais déjà un peu mieux, même si j'avais un peu de la réaction de Lana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lana Aoki D.Messages : 158
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: Branle-bas de combat [PV Lana]   Ven 13 Juil - 13:03

Branle-bas de combat

Maze & Aoki Lana

Bon voilà, j’essaye de la rassurer comme je peux pour que Maze crache le morceau de ce qu’elle a tant peur à me dire, parfois je me dis que ça serais plus simple si je pouvais lire dans ses pensées dans un moment comme celui là, au moins ça éviterais de la faire trop paniquer à me l’annoncer, mais je pense pas qu’elle apprécie la méthode par contre, c’est vrai que je trouve ce pouvoir un tout petit peu indiscret. Bon allez Maze, dit moi tout.

« Curieuse va ! En fait.. je voulais te dire que.. L'entrée ! Je vais chercher l'entrée, tu verras, tu m'en diras des nouvelles ! »


Je souris tendrement en la regardant fuir en direction de la cuisine, je sens que j’allais devoir jouer au chat et à la souris toute la soirée avec elle pour comprendre ce qu’elle souhaite m’annoncer. Mais bon je sais qu’elle finira par le dire quand elle se sentira prête, je reste assise alors attendant qu’elle revienne, réfléchissant à ce que ça pourrait être, on est déjà marié, on habite ensemble. Elle veux peut-être un enfant ? Qu’on adopte ? Et elle ose pas me le dire ? Sinon elle en a marre de ce qu’elle fait comme étude ? Ou elle veux déménager ? Elle se plait pas ici peut-être, trop grand et trop luxueux ? Ou bien elle a fait publier un de ses bouquins ? Un soucis avec sa mère sinon ? Rah trop de possibilité, si seulement Maze me laissait un indice sur ce que ça pourrait être, je soupire et je regarde les bouteilles de vin que Maze à sortie pour ce repas en attendant qu’elle revienne.

Tiens d’ailleurs la revoilà avec des assiettes, je souris et la laisse poser l’assiette devant moi, je regarde le plat un peu curieuse de savoir ce que c’est, en tout cas, je dois bien avouer, c’est plutôt bien présenté, je me demande combien de temps Maze à passer à préparer tout cela. Elle s’est donné à fond pour ce repas :

« Je ne suis pas une grande cuisinière, mais je pense ne pas avoir trop raté ! Alors c'est euh.. Une sorte de soupe de petit pois crémeuse avec une surprise.. au citron, dessous. Je ne sais pas si c'est bon, mais je tente des choses ! »


Je hoche la tête et lui souris la rassurant sur le fait que ça a l’air délicieux, elle nous sert des verres de vins et je goutte son plat la félicitant sur la réussite de ce dernier et pour ne pas la brusquer, je la laisse dévier la conversation à son souhait, dans tout les cas on a le repas pour arriver au sujet principal, la raison de pourquoi elle semble si nerveuse. Je la rassure, lui disant que tout est très bien, les boissons, l’entrée et que je suis sur que le plat principal sera aussi parfait. Je la regarde curieuse quand je la vois plus nerveuse que d’habitude, je comprends qu’elle s’apprête enfin à me parler, je ne dis rien pour ne pas la stresser, ni la couper, car je ne veux pas qu’elle se referme comme une huître. Ça serait encore plus dur de la faire parler après ça.

« En fait chérie.. je voulais surtout te dire une chose très importante.. En fait je suis.. je.. J'ai.. J'ai les yeux vairons, mais j'ai toujours eu honte de ça ! »


Ho, heu, quoi ? Je suis un peu sur le cul, je la regarde mais elle garde les yeux fermé alors qu’elle a enlevé ses lentilles. j’avoue que je sais pas quoi répondre, j’aimerai bien voir, puis au bout d’un moment elle finit par ouvrir les yeux et finir son verre d’une traite et je souris tendrement, je me penche vers l’avant et lui mets une pichenette sur son front et rigole un peu :

« Ahlala, tu m’as fais peur, j’ai cru que c’était quelque chose de grave moi ! »


Au final tout ça pour ça, mais une chose est sur, je trouvais que les yeux vairons lui allait encore mieux que les deux yeux bleus, je souris et lui dit :

« - Tu n’as pas à avoir honte Maze, tu n’aurais jamais du avoir honte de ça, ils sont encore plus magnifique tes yeux mon amour. »


Je me relève pour m’approcher d’elle et soulève son menton tendrement pour qu’elle me regarde dans les yeux et lui dit :

« - Promet moi de ne plus jamais porter de lentille à la maison, j’adorais tes yeux avec les lentilles, mais j’aime encore plus la Maze sans lentille »


Je sais que les complexes sont dur à avouer, alors le fait qu’elle me l’ait dit me fait plaisir, et si j’ai appris une chose, c’est que dans ces cas-là, il faut rassurer, car ce n’est pas facile d’en parler, c’est vrai que là elle en a fait des tonnes pour juste m’annoncer ça et je trouve la situation assez drôle, mais bon Maze à toujours été comme ça, tout faire à cent à l’heure. Je souris et pose un baiser sur le bout de son nez pour l’embêter et me rassois à ma place soupirant un peu :

« - Ahlala, avec le repas et tout le stresse que tu avais, je me suis imaginé tellement d’autre chose, genre tu voulais un bébé, ou je sais pas tu te plaisais pas dans cette maison, ou des trucs je te raconte même pas, mais en tout cas je suis heureuse que tu ais trouver le courage de me le dire. »


Je ne veux pas qu’elle pense que l’annonce de ses yeux vairons soit quelque chose « d’insignifiant », car non ce n’est pas le cas pour elle, ça compte pour elle alors ça compte pour moi, mais contrairement à d’autre chose, c’est vrai que ça soulage d’apprendre cela.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mazikeen DeckerMessages : 104
Date d'inscription : 04/06/2017


MessageSujet: Re: Branle-bas de combat [PV Lana]   Dim 15 Juil - 0:24

ft. Maze

ft. Lana

「Branle-bas de combat !」
Mon excuse des yeux vairons vont passer ? Je ne sais pas si elle va réellement penser que j'ai fais tout ça juste pour lui dire un petit secret de la sorte, mais je sais très bien qu'il faudra que je trouve le courage de lui dire réellement ce que je veux lui dire et non simplement ça comme diversion. Combien de temps elle garde le silence ? Je crois que dans ma tête, le temps est ralenti d'une force, c'est hallucinant, mon cœur bat tellement la chamade que j'ai l'impression qu'il va exploser alors que je n'ai absolument pas dis le plus gros secret qui me hante. Bon, il va se passer quoi pour lui avoir menti pour mon œil ? C'est pas vraiment un secret d'état, mais à part ma mère, potentiellement Nashoba s'il s'en souvient, et Hank, personne n'est au courant donc voilà, elle devrait être ravie de savoir qu'elle vient d'entrer dans un cercle très privé des personnes qui sont au courant d'un secret qui m'a toujours fait honte. Enfin voilà, je n'ai aucune idée déjà de comment elle va prendre ça, alors imagine comment elle va prendre plus tard si j'arrive à le lui dire ? En tout cas là ça me paraît une éternité, alors que ça doit faire quoi ? Deux secondes, même pas...

Lana se rapprochait légèrement de moi, passant par dessus la table.. heureusement qu'on n'a pas une tête comme dans les manoirs immenses où on peut genre invité cent personnes, où on est obligé de gueuler pour se parler, là on est juste l'une en face de l'autre, et c'est bien mieux ainsi ! Du coup elle se rapproche de moi pour venir me faire une petite pichenette sur le front. Euh... Je dois réagir comment moi ? C'est positif ou c'est négatif ? Je dois faire quoi ? Il en mettre une pichenette aussi ou bien l'embrasser ? Ou ne rien faire du tout ? De toute façon je n'ai le temps de rien faire qu'elle était déjà entrain de s'expliquer, me rassurer pour ce que je viens de lui avouer, C'est vraiment la plus merveilleuse des femmes que j'ai ! J'ai vraiment eu raison de la choisir, de tomber amoureuse d'elle et d'accepter de me marier avec. J'ai un point en commun avec Papa, sans compter notre ascendance, c'est le fait que tout comme lui, j'ai trouvé la femme de ma vie ! J'ai vraiment beaucoup de chance de l'avoir trouvé aussi vite et trouvé réellement mon orientation, dire que certains cherchent la bonne personne toute leur vie limite et même dès fois qu'ils ne la trouve jamais alors ouais, j'ai réellement de la chance.

« Promis chérie, je resterai réellement moi-même à partir de maintenant. Je ne me cacherais plus parce que.. parce que... Je t'aime ! Et je veux te faire plaisir ! »

Ma magnifique femme me déposa un baiser juste après que je lui ai dit cela, se remettant juste après à sa place pour reprendre le repas, du moins pour qu'on puisse manger l'entrée que j'ai faites avec amour. Sauf qu'à peine qu'on a reprit cela, voilà qu'elle me sort qu'elle s'attendait à ce que je lui annonce une plus grande nouvelle, genre que je voulais adopter, que je voulais partir d'ici, ou quelque chose de grave... C'est à ce moment là que j'ai eu un rire jaune, un rire vraiment mal à l'aise du coup. Ce n'est pas vraiment ça, mais ouais, j'ai bien une nouvelle bien plus dur à avouer donc ouais, on va dire qu'elle a bien deviné les choses, juste qu'elle ne sait pas réellement l'objet de cette inquiétude, c'est déjà ça si on peut dire. Enfin, on va dire que cette nouvelle est déjà bien passée, donc ça devrait aller. Il faut dire que je voulais également le lui dire, ou au moins lui montrer, c'est en quelque sorte pour accepter mon héritage réellement que je voulais afficher mon œil vert, alors mieux vaut que ça soit montrer et dit une bonne fois pour toute, même si ce n'est pas ce que je voulais dire. On continuait de manger l'entrée, et la terminée d'ailleurs, en discutant un peu de la journée, de tout et de rien quoi, et il faut dire que je la trouve réellement bonne ; puis ça me fait plaisir de lui faire goûter des plats végans également, en espérant qu'elle aime également parce que je sais qu'elle ne l'est clairement pas elle.

Je sais que ça ne dois pas être facile tous les jours pour elle de devoir vivre avec une personne aussi chiante que moi. On doit faire gaffe à tout, pas que dans les assiettes car c'est tout un mode de vie hein. Vêtements, objets, minimiser l'impact qu'on a sur les animaux, sur la vie en général alors voilà, je dois lui dire bravo car elle n'est clairement pas dans le même délire que moi, mais on arrive à trouver une bonne façon de vivre. Quand le plat est terminé, je me relève afin de prendre les deux assiettes, lui déposer un petit baiser sur le crâne en lui disant que je reviens très vite pour partir dans la cuisine. Je mets les assiettes dans le lavabo, je ferai la vaisselle après ou demain, il faut que je prépare le plat principal pour nous deux. Je m'y atèles à la tâche donc, sort les assiettes, tout ce qu'il faut pour ensuite pouvoir dresser comme il se doit d'après mon livre de recettes en faisant très attention à la présentation. C'est très difficile à vrai dire car il y a beaucoup de détails et surtout beaucoup de chose que je dois mettre de manière parfaite et identique, c'est ça le plus dur il faut dire.

Voilà, c'est terminé ! Avant d'y aller, il faut que je me remette de mes émotions, il faut que je trouve le courage de tout lui dire, il faut que j'y arrive. Je me mets une petite claque afin de me remettre de toutes mes émotions. Je prend les deux assiettes, retournant dans la pièce où on mange, en parlant fort que ça arrive et lui dire qu'elle va m'en dire des nouvelles de ce petit plat que j'espère être très bon ! En fait, je parle comme si j'étais au courant que c'est bon, mais en réalité j'en ai aucune idée car comme l'entrée, c'est la première fois que je le fais, donc impossible de savoir si c'est bon. Je mets dans la première assiettes devant Lana, puis la suivante à ma place pour venir également m'asseoir à mon tour, lui souhaiter un bon appétit.

« Alors, excuse moi de mon accent, mais on appelle ça un "Buddha Bowl". C'est un plat à base de riz noir, d'avocats, de fèves, et euh.. je sais pu trop.. Mais ça à l'air super bon, j'espère que tu aimeras ! »

Lana mange de tout, mais elle a quand même une petite préférence pour la viande et même si ça ne me fait pas réellement plaisir, chacun à le droit de manger ce qu'il veut du moment qu'ils n'obligent pas à changer son propre style de vie. Vu qu'elle fait toujours des efforts pour moi, tenter de partager un peu mon mode de vie, ce que mange, et tout, c'est naturel que je fasse de même alors oui, dès fois ça m'arrive de manger ce qu'elle mange également, genre en mangeant de la viande ; beaucoup ne seront pas d'accord et diront que je ne suis pas vraiment une végane, mais pourtant, je le suis, et puis vaut mieux faire des petits entorses à son régime, si on peut appeler ça comme ça, et puis on doit également prendre soin des désirs des autres êtres humains et pas que des animaux, donc voilà, chacun pense ce qu'il veut de toute façon et puis chacun fait comme il a envie et c'est tout ! En tout cas, j'adore ce plat, il est vraiment bon, je suis conquise après cette toute première bouchée. Je me demande quand même ce que Lana en pense..

« Tu en penses quoi chérie ? Tu aimes bien ? Je sais que ce n'est pas trop ton délire, mais faut tenter de nouvelles choses de temps en temps, tu ne crois pas ? »

Je marque un petit moment de pause pour reprendre, le temps de lui laisser pour me répondre, qu'elle me donne son avis. J'écoute que d'une oreille car au final je suis déjà entrain de réfléchir à comment lui dire ce que je veux.. J'ai peut-être trouvé d'ailleurs !

« Dis chérie, tu te souviens de l'année dernière ? Tu sais la fissure ? La première fois que tu m'as vu toute nue d'ailleurs... La honte ! Tu étais dans la fissure ? On n'a jamais abordé le sujet à vrai dire.. tu étais dans la fissure ? C'était dangereux ! Tu as découverte des choses intéressante ? Pour moi, j'ai trouvé plein de chose ! Pleins de beaux livres en Ancien Quederlien, qu'il faudrait que je termine de traduire d'ailleurs.., plein de réponses à des questions que je ne me posais même pas ! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Branle-bas de combat [PV Lana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Branle-bas de combat [PV Lana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartiers Résidentiels :: Manoir de Mmes Aoki-Decker-