Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar

Nashoba DreidenMessages : 505
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Lun 17 Sep - 14:02

  • Arias
  • Nash
Une demande dans les règles de l'art
- Vous avez fait bon voyage jusqu'ici d'ailleurs ? C'est plutôt long Quederla-Suède.

- Eh bien le bateau que j’ai pris pour la Suède avait une majorité de pirates dans les rangs de l’équipage. Le navire fût détourner, les passagers massacrer. J’ai du collaborer avec la Capitaine et le reste de l’équipage pour qu’on s’en sorte. Et je ne vais pas te cacher que le Ténébreux était aussi du voyage, j’ai aussi collaborer avec lui, d’une certaines manière, pour sauver tout le monde. D’ailleurs Zoé que tu a du voir tout à l’heure est une rescapée qui m’a proposer ses services étant donner qu’elle est originaire de ces terres.

Ah. Ce n'est pas vraiment ce que j'appelle faire bon voyage mais au moins, il ne s'est pas vraiment ennuyé non plus pour le coup... J'avoue que je préfère quand même un voyage comme le mien où j'ai pu simplement me reposer et arriver à bon port sans la moindre difficulté. Moi qui m'étais plains que c'était trop calme... Je regrette d'y avoir pensé. Je ne suis même pas sûr de pouvoir survivre face à une armée de pirates et de vouloir collaborer une fois de plus avec le Ténébreux ; on va finir par penser que je suis l'Ordre ou des trucs comme ça. Alors je préfère rester en dehors de ces histoires de contrat et autre et simplement vivre ma vie de petit citoyen lambda... Mais bon, au moins il est toujours en vie et franchement respect. Il faut le vouloir de se battre contre des pirates.

- Et toi alors ? Ton voyage était-il plus mouvementé que le mien ?

- Comparé au vôtre, le mien était vraiment tranquille. On a juste été du point A au point B sans trop de problèmes.

Oui, carrément moins classe et glorieux mais au moins j'ai réussi à venir vivant jusque ici... La conversation est écourtée puisque Arias a beaucoup de choses à faire et je pouvais le comprendre, le post de Roi, ce n'est pas non plus de tout repos donc ce n'est pas moi qui vais le blâmer. Il a des obligations, un peuple qui attend, des lois à faire ; enfin bref, ce n'est pas se tourner les pouces et attendre simplement que tout ça tombe du ciel. Pour le moment, j'avoue que je n'ai pas grand chose à faire et je ne vais pas suivre Arias partout... Je ne connais pas vraiment cette Zoé et je ne saurais pas trop quoi lui dire alors je me contente de prévenir un garde que je vais faire un tour à la plage. Je ne vais pas vraiment visiter le pays mais je vais prendre au moins l'air en attendant le repas du soir, si je peux au moins le partager avec Arias.

Je prends le temps de marcher tranquillement sur la plage, les mains dans la poche en me demandant comment j'allais pouvoir aborder la question... J'ai eu certaines occasions tout à l'heure et j'aurais pu voire j'aurais dû mais j'ai quand même un peu peur. Au bout d'une demie-heure de marche, je m'arrête au bord de l'eau et m'assoie pour observer l'horizon ; en me demandant également comment j'allais poser la question à Lyana. Je me demandais également quelle serait sa réaction, si elle allait être contente ou pas... Si nous n'étions pas trop jeunes pour ça. J'avais un millier de questions en tête et pourtant j'avais l'impression de ne pas trouver de réponses à celles-ci. J'essayerais d'en parler ce soir au repas avec Arias, il faut juste que je trouve comment aborder la question ; si je dois être direct ou tourner autour du pot.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 356
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Mar 18 Sep - 19:22



Une demande dans les règles de l’art  


J’enviais à mon jeune ami son voyage bien plus calme que le mien. Néanmoins, je pense que sans cela je n’aurais jamais rencontrer Zoé et je ne me serais sûrement pas aussi bien intégrer au sein de ma société. De plus, son point de vu sur les maux du pays est très important pour moi si je veux me faire une représentation fidèle de l’état de la Suède.

Je soupirais à l’idée d’un repos bien mérité, mais je n’en avais guère le temps. La suite du programme était pas plus chargé que les autres jours, mais surtout fatigant : réunion avec les conseillers et entraînement physique à la plage. J’avoue que l’idée d’aller à la plage me plaisais bien, mais je me rappelais que courir sur du sable ou nager sous la houle des vague est bien plus difficile que l’on ne croit. La réunion se fit cette fois-si sans accrocs, on dirait bien que tout le monde commence à se faire une raison, peut-être même que certains prennent enfin conscience de la portée de mes actions sur le long termes.

Le temps de me rendre sur la plage était la seule pause que j’avais et franchement, je sens que je vais vite finir en sueur, même si je crois avoir repérer un moment détente à la fin. J’ai donc commencer à courir le long de la plage, puis on rajouta des exercices spécifiques pendant ma course. Ensuite on me fit faire un exercice de l’armée française : le Luc léger. Là j’ai faillis mourir d’un arrêt cardiaque. Et ce n’était pas finis, j’ai couru un sprint final avant de m’écrouler dans le sable. J’ai ensuite enchainer avec de la nage soutenue pendant au moins trente minutes. En vérité, j’avais perdu la notion du temps, je ne sais pas si j’étais là depuis longtemps ou non, mais quand on me dit que l'entrainement était finis je ne pût cacher un sourire satisfait. J’avais mis mes tripes dans cet entrainement et j’étais content de mes performances. En sortant de l’eau, j'apercevais au loin une silhouette qui me semblait familière. Je m'approchais donc pour trouver Nashoba qui semblait perdu dans ses pensées, il n’avait d’ailleurs pas remarquer mon approche jusqu’à ce que je lui parle.

- Mon pays est beau n’est-ce pas ? Désolé si je t’ai interrompu dans tes pensées. A quoi pensait-tu ?

A ce moment là je m’adressais à li encore en maillot, prêt à y retourner après l’enfer que j’avais endurer mes muscles apprécierons l’eau fraiche. D’ailleurs je proposais à Nashoba s’il ne voulait pas se joindre avec moi dans ma baignade.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 505
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Mar 25 Sep - 10:43

  • Arias
  • Nash
Une demande dans les règles de l'art
C'est apaisant d'être ainsi face à la mer, mais ce n'est pas pour autant que je trouve une réponse à ce conflit intérieur. Bien que ce ne soit pas quelque chose de grave, ça reste quand même quelque chose d'important pour moi et j'aimerai trouver le meilleur moyen pour aborder la question. Je pense quand même que depuis le temps, son point de vue me concernant a évolué et s'est amélioré ; j'ose espérer que je ne suis plus le p'tit con qui veut lui voler sa fille. Maintenant, j'ai l'air de faire partie de la famille et il n'est pas question de gâcher ça en faisant une demande complètement bancale voire à l'arrache... Ce serait complètement idiot et ce serait gâcher tous les efforts que je tente de faire depuis si longtemps.

- Mon pays est beau n’est-ce pas ? Désolé si je t’ai interrompu dans tes pensées. A quoi pensait-tu ?

Sursautant légèrement en entendant la voix d'Arias, c'est une mauvaise habitude que j'ai à me couper du monde... Non pas avec mon élément mais je sais très bien le faire tout seul avec mon esprit. Ce n'est pas la meilleure des choses à faire puisque je pourrais me faire attaquer par derrière ; la preuve, je n'ai même pas entendu Arias arriver. Je secoue un peu la tête histoire de remettre quelques idées en place, ce serait le meilleur moment d'aborder la question qui me trotte dans la tête mais une chose m'interpelle... Quelque chose sur son bras qui me fait froncer les sourcils. Pas réellement discret pour le coup, j'avoue que je suis légèrement décontenancé en voyant une telle chose sur son bras... Pourquoi est-ce qu'il a ça ?

- Arias... Cette marque... Comment vous l'avez eu ?


Elle me faisait clairement penser à celle qu'avait Nemeroff sur le torse, à la place de la marque de son ombre et là, ça semble être la même chose pour Arias. Par contre, il n'avait pas l'ombre dans mes souvenirs ! Loin de là même. Nous en étions venus à la conclusion avec Nemeroff que cette marque et ces pouvoirs étaient sûrement un changement, une évolution de son élément mais là pour Arias... Ça me paraît étrange qu'il passe des vecteurs à une évolution de l'ombre quand même ! Je savais pertinemment que je faisais fausse route sur l'explication de Nemeroff, que c'était bien trop tiré par les cheveux pour que ce soit vrai mais je m'étais convaincue d'une telle chose... Maintenant que Arias présente quelque chose de similaire, je me sens complètement con devant le fait accompli.

- Vos vecteurs... Vous les avez toujours ?


Forcément... Je n'aimais pas la tournure des événements. Deux personnes avec des éléments complètement différents avaient la même marque à l'endroit où était leur marque ? Il se passait quelque chose avec ça et je n'étais pas serein de cette tournure des événements. Déjà la première fois, je n'avais pas aimé lorsque Nemeroff m'en avait parlé mais je ne sais pas... Comme on était lié à Eisuke et qu'on a toujours eu des trucs bizarres, ben ça ne m'avait pas trop alarmé que ça... Mais là, je n'ai pas souvenir qu'Arias et moi partagions cet ancêtre en commun.

- Mon frère a la même marque, là où était celle de son élément. Je pensais que c'était une évolution de son ombre, vu que c'est devenu plus sombre mais je savais pertinemment que cette explication était bancale... On ne passe pas des ombres à une super force. Vous avez dû en impressionner plus d'un quand même avec votre force surhumaine, non ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 356
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Jeu 27 Sep - 20:05



Une demande dans les règles de l’art  


La Suède est un beau pays, un endroit où l’Homme et la nature cohabitent ensemble. C’est en cela que mon pays est un si beau pays, car on y vie naturellement et bientôt en paix. Cependant, je me doutais que Nashoba ne devait pas s’émerveiller devant tant de nature, au contraire je pense qu’il pensait à quelque chose de plus… Important. Il n’avait pas quitter son aire penseur depuis notre dernière discussion. Je n’allais pas lui forcer la main à m’en parler, mais si jamais je pouvais être utile j’en serais ravi. Il sursauta quand je lui adressa la parole, mais son comportement juste après me fit vite comprendre que quelque chose le dérangeais.

J’appris bien vite que ma marque l’interpella et une foule de questions m’accablèrent en un rien de temps. Je ne me sentais pas de le couper dans son élan et j’écoutais à la place les explication bien intéressantes de mon beau-fils. Ainsi je n’étais pas le seul a avoir perdu mon pouvoir et en avoir gagner un nouveau ? Il semblerais que le frère de Nashoba était dans un cas similaire, mais il semblerait q’il ne présente pas les même aptitudes que moi, il avait selon les dires de son frère une force surhumaine. Avons-nous le même pouvoir lui et moi ? Qu'es-ce qui nous relie ainsi ?

- Je ne sais pas comment j’ai eu cette marque, mais quand je me suis réveiller après une opération, je n’avais plus les vecteurs, mais cette marque. Et je crois bien que mon cas soit légèrement différent de celui de votre frère puisque je ne présente aucune force surhumaine. Néanmoins j’ai des aptitudes bien étranges et que jamais auparavant nous avons vus au sein de la famille. Mais… Je vous en direz plus si vous arrivez m’accompagner dans ma baignade.

Son aire perplexe me fis légèrement rigoler et je lui tendais alors ma main gantée de noir ténèbres, quand il la prendra pour se relever il sentira surement comme les autres son énergie vitale être absorbée et il comprendra alors une partie de mes pouvoirs. S’il venait avec moi je lui révèlerais le reste de mes nouveaux pouvoirs.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     


Dernière édition par Arias Vele le Mer 3 Oct - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 505
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Mer 3 Oct - 18:39

  • Arias
  • Nash
Une demande dans les règles de l'art
Alors là j'avoue, je suis plutôt sur le cul d'apprendre qu'une autre personne puisse avoir cette même marque... Peut-être que je faisais fausse route et que cela n'avait strictement rien à voir avec le fait qu'il faille être un descendant de Eisuke pour pour l'avoir ; sauf si Arias et moi partageons ce même ancêtre. Après tout, pourquoi pas ; il y a eu beaucoup de re-mariage, de trahison et autres alors je ne serais pas étonné... Mais si Arias est Roi de ce pays, c'est qu'il n'est certainement pas le premier péquenaud du coin ; son père devait être le Roi donc légitimement le trône lui revient de droit. Alors que je ne suis pas sûr qu'il soit d'origine Quederlienne... Je me goure sûrement mais j'aurais quand même tendance à penser qu'il est plus Suédois que Quederlien pour le coup donc avoir du sang de Eisuke dans les veines. Mouais.

- Je ne sais pas comment j’ai eu cette marque, mais quand je me suis réveiller après une opération, je n’avais plus les vecteurs, mais cette marque. Et je crois bien que mon cas soit légèrement différent de celui de votre frère puisque je ne présente aucune force surhumaine. Néanmoins j’ai des aptitudes bien étranges et que jamais auparavant nous avons vus au sein de la famille. Mais… Je vous en direz plus si vous arrivez m’accompagner dans ma baignade.

Ah ? Ce n'est pas une force surhumaine ? Attends, mais ça voudrait dire qu'il y a plusieurs formes à ce genre de... pouvoir ? Je ne sais même pas si je peux réellement appeler ça un pouvoir, cette chose. C'est vraiment étrange, mais alors si il n'a pas de force surhumaine comme mon frère, il a quoi ? Oui, je sais, j'ai juste à le suivre dans l'eau pour avoir ma réponse mais j'avoue être légèrement perplexe quant à la chaleur de l'eau... Je ne risque pas de me les geler en allant là-dedans ? Bon, de toute façon qui ne tente rien n'a rien et puis je ne pense pas revenir tous les jours en Suède donc autant profiter un peu. Je m'empare donc de la main d'Arias pour me relever mais me sens tout à coup fébrile, comme si un début de grippe venait de s'abattre sur moi... C'était très bref et cela a cessé quelques secondes après m'être séparé d'Arias.

Je doute que l'on puisse chopper les symptômes de la gripper en claquement de doigt et surtout, que ça parte également en un claquement de doigt et la seule chose qui a provoqué et arrêté ça, c'était le contact avec Arias. C'était ça les aptitudes étranges qu'il parlait ? Bien ben si je veux en apprendre un peu plus, je n'ai plus qu'à le suivre dans l'eau et je peux dire qu'il fait quand même un peu froid lorsque je retire le jean et t-shirt... Si j'avais su, j'aurais apporté mon maillot de bain mais pour le coup, il me prend au dépourvu et je n'ai pas pensé à emmener de maillot de bain dans mes affaires. L'eau est froide mais c'est supportable finalement, je ne me jetterai pas dedans tête la première mais je ne compte pas non plus faire demi-tour pour me jeter sous une polaire.

- Cette grande fatigue que j'ai ressenti, c'est une de ces aptitudes justement ? Il y a en d'autres choses ?

Je serais curieux d'apprendre si il y a d'autres choses que juste une grande fatigue lorsqu'il touche quelqu'un. Je laisse échapper un soupire, me rendant compte que j'étais pas mal dans une impasse et que je n'avais pas réellement d'idée... Enfin si, maintenant qu'Arias m'en parle, je commence à avoir une ou deux petites idées qui germent dans ma tête mais je préfère les éloigner et ne jamais y penser. Disons que ce serait quelque chose de ne pas très cool alors je préfère autant ne pas y penser ; je n'en parlerai d'ailleurs pas à Nemeroff de cette théorie. Enfin, je verrais bien ce que Arias va me dire déjà ; ce qui pourra confirmer ou infirmer mes plus grandes peurs.

- Juste une question, comme ça... Vous ne seriez pas un descendant de Eisuke par hasard ?




~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 356
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Mer 3 Oct - 20:32



Une demande dans les règles de l’art


Moi-même je ne connaissais plus que cela mes pouvoirs, tout était encore trop tôt pour que je sache vraiment ce qu’il m’arrive, d’où viens ces pouvoirs que j’apprend à peine à maitriser. Nashoba semblait en savoir plus que moi tandis que j’attendais avec de plus en plus d’impatience cette lettre du Ténébreux. Apprendre que d’autres étaient dans un cas similaire me rendais nerveux et de plus en plus curieux. Que nous arrivait-il ? Nashoba sembla surpris de voir que je n’avais pas eu une soudaine force surhumaine, mais il compris bien vite en me prenant la main que quelque chose clochait. Je ne cachais pas mon léger sourire avant de me diriger vers l’océan.

Je pouvais me noyer dans la beauté de mon pays pendant des heures, nager dans la mer qui séparait les différentes îles de ma capitale peu importe le temps, j’aimais ce pays qui était le mien et que j’ai renier si longtemps. Je peux concéder que l’eau peut être fraiche, mais c’est la toute puissance de ce pays, sa connexion avec la nature, les traditions. Nashoba n’est pas plus suédois que je ne suis quederlien, mais je voulais qu’il apprécie ce pays, je voulais qu’il ait un bon souvenir de son passage éphémère dans mon pays. Je suis sûr que malgré sa réticence il appréciera la sensation des vague, le chant des oiseaux et le paysage. Et puis on dit que le froid renforce le corps et l’esprit non ?

Le jeune homme avait mérité les informations que je lui avais promises et j’hochais la tête pour répondre positivement à sa première question. En effet, je n’avais pas que cette capacité et ce n’était même pas la principale à mon goût puisque je ne souffrais pas d’un quelconque effet secondaire en « absorbant » l’énergie vitale de ceux que je touchais. Cette faculté de me soigner… Je n’en connaissais pas les limites et je ne voulais pas tester la multitude de façons de me blesser mourir aussi bêtement n’était pas dans mes projets. La seconde question du rouquin me fit légèrement rire. Avec mon passé sa réponse tombait sous le sens, je me retournais donc pour m’excuser de mon manque de politesse et lui répondais avec un sourire qui s’estompait quand je regardais ma marque, elle m’intriguait toujours autant.

- Désolé pour mon manque de retenu, juste que si on connais mon passé on peut d’ores et déjà répondre sans parler. Je suis né ici, dans ces terres sublimes, donc je ne vois pas vraiment comment je pourrais avoir un rang aussi prestigieux que celui d’héritier de notre fondateur. Et oui, il y a autre chose. Dois-je vous rappeler que je me suis fais opérer ?

Je levais les bras de l’eau, comme pour m’offrir à l’océan et aussi pour qu’il puisse voir tout mon haut du corps. Je n’avais aucune cicatrice, rien.

- Je me suis fais opérer pour de multiple côtes cassées, des hémorragie du a des plaies profondes et douloureuses. J’étais à la limite de la mort et pourtant… Voyez-vous une trace de tout cela ?

Je me retournais vers lui pour lui faire face, je n’affichait plus aucun sourire. Je n’avais qu’une envie, me laisser sombrer dans l’eau. Une fois qu’il pût m’observer quelques secondes, je me laissais tomber dans l’eau. Si calme. Sous l’eau tout était si calme, je me demande si la mort est aussi calme. Je restais ainsi un moment, jusqu’à sentir l’air me manquer et revenir à la surface. Je le fixais de nouveau tout en m’approchant de lui.

- Je doute qu’on guérisse de plaie si profonde et de tant de fractures en seulement trois mois.

Je me tenais face à lui attendant sa réaction, l’eau perlant le long de mes cheveux pour ruisseler sur mon visage impassible. Cette situation, ce bouleversement, tout cela me rendais si aigre de ne pas savoir ce qu’il m’arrive… Mais au moins j’avais les armes pour être le bouclier de mon peuple et de ma famille.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 505
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Dim 7 Oct - 21:04

  • Arias
  • Nash
Une demande dans les règles de l'art
- Juste une question, comme ça... Vous ne seriez pas un descendant de Eisuke par hasard ?

Je sais parfaitement que ma demande est idiote et je m'attends à ce qu'il me dise que évidemment, il n'est pas le descendant de Eisuke. Cependant, au point où j'en étais, je voulais vérifier la moindre de mes théories et me dire que nous étions peut-être de la même famille au final... Ok, via un cousin très éloigné mais c'était quand même possible. Très franchement, je pense que je préférerais entendre ça plutôt que me dire que c'est juste un véritable inconnu à ma lignée ; pourtant, son fou rire me laisse quand même penser que je me suis mis le doigt dans l’œil jusqu'au cou. Je m'y attendais mais je suis quand même déçu de tout ça... Je trouve qu'il n'y a aucune logique dans ces apparitions de pouvoir étranges.

- Désolé pour mon manque de retenu, juste que si on connais mon passé on peut d’ores et déjà répondre sans parler. Je suis né ici, dans ces terres sublimes, donc je ne vois pas vraiment comment je pourrais avoir un rang aussi prestigieux que celui d’héritier de notre fondateur. Et oui, il y a autre chose. Dois-je vous rappeler que je me suis fais opérer


- Je sais que vous êtes né ici... Mais je voulais vérifier une de mes théories et en avoir le cœur net...  

Déçu de voir ma seule théorie fiable s’effondrer d'un seul coup, j'ai l'impression que tout le poids du monde me tombe sur les épaules. Impossible de pouvoir donner une explication logique à mon frère ou à mon futur beau-père ; je ne suis vraiment utile en rien du tout dans cette histoire. Penaud de n'avoir rien comme informations, je prends le temps d'observer le haut du corps d'Arias et remarque qu'il n'y a aucune cicatrice. Une cicatrice ne peut pas disparaître comme ça, en claquement de doigt surtout pour ce type d'opération... Ce nouveau pouvoir ne me disait rien qui vaille et j'allais au moins rentrer avec des informations pour mon frère. Il n'était pas le seul à être dans un état étrange, ça pourrait peut-être le rassurer.

Je n'avais pas réellement d'explication pour le coup et il est vrai que ma baignade a été le cadet de mes soucis, j'avais trop la tête ailleurs pour me concentrer sur la douceur de l'eau. Nous restâmes plusieurs minutes dans l'eau avant que je ne finisse par annoncer que je commençais à avoir froid ; à force de rester sur place et de ne pas faire des longueurs, c'est ce qui arrive. Bref. Il était temps de rentrer au palais et même si cette conversation a été des plus intéressante, je reste déçu de ce que j'ai appris. Beaucoup d'informations mais impossible de mettre tout ceci dans le bon ordre et de pouvoir fournir des réponses ou des solutions appropriées. J'avais essayé de me concentrer pendant le repas du soir mais j'avais encore la tête ailleurs alors je préférais annoncer que j'allais me coucher pour me remettre du voyage.

Comme je m'y attendais, le sommeil ne vint pas vraiment. J'étais allongé sur le dos du lit, occupé à regarder le plafond comme si il allait me donner une réponse... Je prends le temps de réfléchir pour tenter de remettre tout ceci en place. Faire avec les informations que j'avais déjà pour tenter d'obtenir un élément de réponse ; Nemeroff avait perdu son pouvoir pour avoir quelque chose qui lui donnait une force surhumaine... Et même chose pour Arias qui semblait se soigner de toutes les blessures, bien que l'on n'ait pas testé jusqu'à quel point. Je savais que ça me faisait penser à quelque chose mais je préférais éloigner cette théorie bien loin... Pourtant, ce serait le plus logique, non ? J'avais déjà lu ce genre de pouvoir mais regroupé chez une seule personne alors pourquoi ce genre de truc serait séparé ?

J'entendis un drôle de bruit dans ma chambre, ce qui me asseoir sur mon lit et allumais la lumière pour observer les lieux... Rien. Juste une chambre meublée et telle que je l'avais laissé avant d'être dans le noir. Je crois que mon imagination commençait à s'emballer un peu trop à coup de mon manque de sommeil... J'éteignais la lumière pour essayer de me rendormir mais j'entendis de nouveau un bruit dans le couloir. Nous étions quand même dans un palais alors ce n'était pas étonnant d'entendre des gens marcher la nuit ; peut-être les gardes ? Je décidais quand même d'aller vérifier et sortis du lit pour ouvrir la porte de ma chambre. Malheureusement, ce n'était pas les gardes car la personne ne perdit pas de temps à essayer de m'attaquer avec un pic de glace ; je claquais aussitôt la porte qui fut transpercée.

Alors ça, ce n'était pas normal. Il devait sûrement y avoir un Elementis de glace ou bien un membre de l'Ordre... Mais qu'est-ce qu'il ferait là ? Est-ce qu'il voulait s'en prendre à Arias ? Quoi qu'il avait l'air de vouloir réellement s'en prendre à moi. Je n'avais pas eu le temps de voir son visage donc difficile d'identifier l'agresseur... Je n'ai pas souvenir de m'être engueulé avec un utilisateur de glace et la Suède n'était quand même pas la porte à côté. Ça commençait à faire beaucoup de monde avec de la magie ; pour une fois, j'espérais que les gardes n'avaient rien entendu. Je doute qu'ils soient réellement de taille contre quelqu'un comme lui... Par contre, je ne dirais vraiment pas non pour un coup de main de la part d'Arias ; même si en tant que Roi, ce n'était peut-être pas lui qui irait au front.



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 356
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Mar 16 Oct - 22:19



Une demande dans les règles de l’art


Heureux de voir que le froid ne lui faisait pas peur, je lui répondais sereinement car il le méritait. J’écoutais sa réponse et j’avoue que ses « théories » m'intéressaient, après tout, elle me concernaient aussi de près ou de loin. Enfin, je n’allais pas non plus m’éterniser trop longtemps en paroles dans ces eaux froides, le pauvre ne tiendrait pas si longtemps et je doute que ma résistance au froid soit sans limites. Le temps pour moi de refroidir mes muscles et nous sortions tout deux de l’eau. Le jeune Nashoba est un homme intelligent, brave et je suis sûr que l’avenir de la famille est entre de bonne mains avec une génération comme la sienne.

Une fois au palais, je laissais mon invité se remettre de sa trempette et vaquer à ses « théories ». Quant à moi, j’avais encore a faire ici au palais, mais aussi en ville. Je voulais voir de mes propres yeux les avancées de mes décrets et il faut dire que c’est dans de bonne voix. J’avais d’ailleurs de nouvelles idées quand je rentrais au palais. J’écrivais quelques idées interessantes le temps que le dîner soit prêt, puis je rejoignait mon gendre. Pendant le repas et malgré mes politesses comme quoi sa présence me faisait plaisir, je sentais qu’il était ailleurs. Son regard était perdu dans des réflexions et je le laissais quitter la table ainsi. Dans ces moments là, mieux valait être seul et puis je suis rarement hors du palais s’il avait besoin de me parler.

Je restais à table, discutant avec les nobles de ma cour, parlant de divers sujets politiques, économique et militaire principalement. Puis l’heure tournait et je raccompagnais chaque membres qui devait s’en aller avant de rejoindre ma chambre. Je me penchais de nouveau vers mon bureau pour écrire une lettre, enfin deux. L’une à Newton pour le tenir au courant de l’avancée des choses ici et l’autre était destinée à ma chère et tendre Alice. Elle me manquais et je me devais de lui dire tout en exprimant mon amour pour elle.

Alors que je m'apprêtais à me dévêtir pour rejoindre Morphée, un drôle de bruit se fit entendre dans les couloirs. Je sortais dans le couloir et m’approchais de la source du bruit. Au croisement d’un couloir, je fus mêlé entre colère et interrogation en voyant un pic de glace enfoncé dans la porte de Nashoba avec un individu encapuchonnée en face de moi. Des gardes arrivèrent et je leur ordonna de ne pas bouger et de se tenir sur la défensive et d’avertir des renforts. Je m’approchais lentement de cet inconnu, dégainant mon épée.

- Halte ! Qui êtes vous ? Je ne saurais tolérer une telle intrusion et ces actes de violence dans mon pays !

- Ne vous mêlez pas de ça vous !

Tendant la main vers moi, je comprenais bien vite qu’une attaque se dirigeais vers moi et plus précisément un pic de glace. De plus, il créa un mur de glace pour empêcher les gardes d’intervenir. Le pic de glace se dirigea à bonne vitesse vers moi, mais je réussis tout de même à l’esquiver et je commençais à m’approcher de plus en plus rapidement, mais toujours sur mes gardes.

- Vous l’aurez voulus. Je ne vous laisserais pas faire. Nashoba je suis là ! Prépare toi au combat !

En posture de combat je m’approchais prêt à lancer une attaque, je devrais m’équiper de mes aiguilles pour pouvoir riposter à distance la prochaine fois.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 505
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Jeu 18 Oct - 9:37

  • Arias
  • Nash
Une demande dans les règles de l'art
Est-ce que je peux dire que je suis dans la moise où il y a quand même une porte de sortie à tout ça ? Car je n'ai pas l'impression qu'il y a plusieurs solutions à ce problème !! Le soucis, c'est que je suis actuellement seul contre ce qui semble être un Elementis de glace et je ne suis pas sûr qu'on laisserait Arias se battre... Même si il serait sûrement le plus compétent de tous pour se le faire. Ce n'est certainement pas moi qui irais mettre des patates à cet homme et sans vouloir offenser ses gardes, je pense qu'ils n'ont pas l'habitude de se battre contre des personnes ayant des éléments ou des animaux magiques. Moi-même, je ne suis pas certain de savoir comment réagir à cette situation ! Est-ce que je peux réellement faire quelque chose ? J'en doute.

- Halte ! Qui êtes vous ? Je ne saurais tolérer une telle intrusion et ces actes de violence dans mon pays !

- Ne vous mêlez pas de ça vous !


Ah... Poli par dessus le marché. Je comprends assez rapidement qu'il tente quelque chose contre Arias mais je comprends également que c'est peine perdu ; il est quand même doué dans l'esquive et je crains de l'avenir de cette personne maîtrisant la glace. Mais puisqu'il venait de lancer les hostilités, cela voulait dire qu'un combat n'allait pas tarder à se lancer et donc j'allais devoir faire quelque chose... Mais avec ce pic de glace qui avait défoncé ma part, je ne savais pas trop ce que je pouvais tenter. Je doute pouvoir ouvrir la porte comme ça et attaque par derrière pendant Arias essayait de l'attaquer frontalement ! Ça m'arrangerait bien qu'il le retire mais je pense que ce serait trop demandé... Je pourrais également attendre ici tel une demoiselle en détresse mais je pense que c'est également trop demandé.

- Vous l’aurez voulus. Je ne vous laisserais pas faire. Nashoba je suis là ! Prépare toi au combat !

Facile à dire... Il est du bon côté lui... Moi je dois absolument trouver un moyen de sortir de cette pièce sans me faire embrocher. Vu comment il m'a attaqué, j'ai plus l'impression qu'il en a après moi et donc qu'il va chercher à éliminer Arias en priorité pour ensuite me faire la peau ! Je m'approche rapidement de la fenêtre mais c'est une mauvaise idée ; trop haut pour que je puisse faire le grand tour. Pas de portes pouvant menées à une autre pièce et pas non plus de grenier ; j'étais vraiment fait comme un rat sans réellement savoir ce qu'il se passait de l'autre côté de la porte ni même pouvoir aider. Après, je ne dois pas non plus oublier que la glace est un bon élément pour conduire le mien et si nous n'avons pas le même niveau ; j'ai peut-être mes chances également.

Je m'approche donc de son pic de glace pour donner comme une pichenette dedans... Bon évidemment, c'est un coup à simplement me casser les doigts ou me faire très mal à l'ongle. Non, j'ai bien évidemment pensé à envoyé mon élément là-dedans... Avec beaucoup de chance et beaucoup d'espoirs, je me dis qu'il tient encore son pic de glace dans la main et que ça pourrait lui faire mal et avec de malchance, je me dis que ça va seulement détruire le tout et me permettre de sortir de cette pièce pour donner un coup de main à Arias... Avec en plus l'effet de surprise d'avoir détruit sa glace. Mais ça, c'est aussi si tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes ; es-ce que ça sera vraiment le cas ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Arias VeleMessages : 356
Date d'inscription : 07/06/2015


MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   Dim 21 Oct - 14:47



Une demande dans les règles de l’art


L’adversaire s’était bien préparer pour s’introduire dans le palais sans alerter les gardes, à moins q’il ne les aient tués alors je serais dans l’obligation se rendre sentence dans ce combat. En tout cas je m’approchais prêt au combat, j’entendais derrière les murs de glace les gardes tentant de briser le mur nous séparant. D’ailleurs la température commençais à baisser face à toute cette glace.

Lancé:
 

Alors qu’il s'apprêtais a prendre le pic de glace dans la porte de Nashoba, le contact avec la glace le fit reculer et il semblait se plaindre de douleur. Profitant de cette occasion pour attaquer, je me lançais à l’assaut aussi rapidement que je le pouvais

Lancés:
 

Abaissant mon épée rapidement vers le corps de mon adversaire, celui-ci se protégea en créant en toute hâte un mur de glace. Malheureusement, le mur n’ayant pas eu le temps de bien se former, mon épée sectionna une partie du mur avant de s’enfoncer dans l’épaule droite de l’élementis. La lame avait été stoppée par le mur et je ne pouvait donc pas blesser plus gravement mon adversaire.

Lancés:
 

Dans l’urgence de la situation je suppose, je sentais la glace se former sur le mur, je sentais donc une attaque arriver. Hélas, à peine eus-je le temps de retirer mon épée de la glace que des piliers de glace émergèrent du mur. Je pût en bloquer quelques uns, mais les autre me percutèrent et me projetèrent en arrière. Sur mes gardes, je restais attentif à toutes évolutions du combat.



(c) Agora







~ Merci à Lae pour cette signature et ce vava ~


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une demande dans les règles de l'art [PV Arias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ Les Alentours :: Le reste du monde-