Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 La police à nue ! {PV Swan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Aston S. HammermanMessages : 278
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: La police à nue ! {PV Swan}   Dim 16 Sep - 13:10



La police à nue !
★ Time is running out

   
   
 
Feat
Swan
Pro
...
Un professeur d’art est la cible d’une enquête, mais celle-ci n’avance pas faute de preuves. La police laisse de côté les méthodes conventionnelles et envoie deux de ses meilleurs agents en infiltration : le capitaine Hammerman et le lieutenant McCreary.


Peut-être que le capitaine avait été un peu dur dans ses propos, mais il n’en pensait pas moins, il voulait vraiment finir cette enquête avec cette femme qu’il respectait pour son comportement exemplaire. On avait tous notre petit défaut, Swan était du genre à s’en prendre à tout les membres d’une famille, criminel ou non et Aston lui usait de méthodes parfois peu conventionnelles pour arriver à ses fins. Le blondinet reconnaissait que la comparse avait l'étoffe des meilleurs, mais son esprit rigide l’empêcherais de voir certaines choses et il voulait lui faire comprendre que même dans ce métier on étais obligé de se salir les mains d’ne façon ou l’autre.

« Francis » fût heureux de voir mademoiselle McCreary le rejoindre avant son départ, il en lâcha même un sourire non dissimuler. Ensemble ils se mirent en route pour la galerie avec la ferme intention de trouver la réponse à tout les mystères entourant leur enquête. Cette fois-ci l’entrée se fit plus discrètement par l’arrière de la galerie. Se faufilant avec prudence jusqu’à leur précédente salle de cours, le binôme d’apprenti peintre se retrouva devant la porte de la remise. Un bref regard à sa collègue et Aston ouvrit la porte doucement et la referma une fois entrer.

L’initiative de la jeune femme pendant que son supérieur examinais d’autres recoins de la pièce porta ses fruits. Chuchota à son capitaine de venir voir, le blondinet pût apercevoir à l’aide de sa lampe un loquet, le loquet d’une trappe dans le sol.

▬ Bien joué, vous voyez que mon sens de la déduction est fiable.  


Souriant légèrement, le capitaine ouvrit doucement la trappe qui grinça un peu et s’engagea sur la petite échelle. Ils descendirent sur une dizaine de mètre avant de toucher le fond d’une pièce éclairé par un système électrique fait à la va-vite. Des tableaux étaient aligné d’un côté de la salle, tous ressemblant trait pour trait à des peinture de peintres célèbres. D’un autre côté, ce devait être les « œuvre » en préparation.  

▬ Bien, je pense q’on peut commencer les photos.  


Aston nota les détails de la scène et rejoignit Swan dans sa tâche de photographe. Une fois les preuves en mains, le duo se félicita et s'apprêtais à partir quand la trappe fût ouverte plus haut. Le capitaine mis son bras devant la lieutenant pour l’inciter à ne pas bouger et faire le moins de bruit possible, mais aussi pour la protéger contre un éventuel danger. Les pas sur l’échelle se firent de plus en plus fort. Sans être réellement étonner, le capitaine constat que c’était leur professeur d’art favoris qui descendait et qui semblait bien surpris de voir deux de ses élèves ici.

▬ Fr-Francis ?! Carole ?! Que faites-vous ici ?! Vous… Vous n’avez rien à faire ici, allez, du vent !


Le blondinet ne bougeât pas d’un pouce et regarda l’homme en face de lui. Puis il sortit discrètement une fléchette et s’approcha avec un sourire gêné au lèvres.

▬ Désolé, on voulait prendre un nouveau rendez-vous, mais on ne vous trouvait pas. Et puis on a vu cette porte on s’est dit que vous seriez là. Sacrée collection.  


Le capitaine se rapprochait doucement pour être sur que sa fléchette touche sa cible, car s’il était membre d’une famille, il fallait à tout pris annuler son pouvoir.




To be continued ...


©️ Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
avatar

Swan McCrearyGouvernementMessages : 51
Date d'inscription : 31/07/2018


MessageSujet: Re: La police à nue ! {PV Swan}   Dim 23 Sep - 18:38


Tandis que le Capitaine se lançait des fleurs à propos de cette découverte, il ouvrit la trappe avec délicatesse pour éviter de faire trop de bruit. Tu t’engageas sur une petite échelle en bois, à la suite de ton supérieur. C’est bouche-bée que tu atteignis le fond de la pièce. Des dizaines de tableau, dont tu reconnaissais les traits, étaient empilés. Te rapprochant, ton sac contenant l’appareil photo sur ton épaule, tu examinas de plus près votre découverte. Il n’y avait aucun doute, il s’agissait bien des œuvres volées. De l’autre côté de la salle, des reproductions de ces toiles de maître. Vous aviez bien touché le gros lot ce soir là ! Le Capitaine te suggéra que c’était le bon moment pour prendre les photos. Obéissante, tu sortis l’appareil du sac et t’attelas à prendre en photo toutes les œuvres volées ainsi que les reproductions. Vous apprêtant à partir quand toute votre découverte fut notée et analysée, une voix retentit derrière vous. Tu te retournas et découvris votre fameux professeur de l’après-midi. Ton supérieur décida de l’appréhender avec une certaine ironie, l’approchant avec ses fameuses fléchettes en main. Arquant un sourcil, tu te rapprochas, toi aussi, du fautif, puis, d’un geste ferme, tu sortis ta carte de police.  

«Monsieur Conchini, je vous arrête pour vole et trafic d’œuvres d’art et tentative de corruption. Vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous direz sera retenu contre vous. Veuillez nous suivre au commissariat sans faire de frasques, histoire de ne pas aggraver votre cas.»

Bien sûr, tu n’étais pas folle, l’une de tes mains était plongée dans une poche de sacoche où tu avais disposé tes katana. Il y avait, en effet, de fortes chances pour que le professeur tente quelque chose contre vous. Un étrange sourire se dessina sur le visage du professeur, un sourire peu rassuré comme en témoignait son visage rempli de gouttes de sueur, mais un sourire sournois également. Tout d’un coup, il leva ses mains et fit sortir de terre des piliers pointus, tentant ainsi de vous empaler. Ouvrant grand les yeux, tu te jetas sur le côté, toussant avec la poussière de la terre volant dans l’air.

Un membre des familles… un Elementis qui plus est ! Les pires ! Fronçant les sourcils, tu serras les dents et, te relevant, tu tentas un lancé de katana que tu ne réussis malheureusement pas, étant donné le bouclier de terre qu’il venait de former devant lui.

«Bien essayé ma chère Carole, dommage que la terre, ce pouvoir ancestral, la mère de tous, ne soit pas en votre faveur. Je suis, comme qui dirait, son enfant préféré.

Sur ces mots, il fit gronder le sol et, une fissure se forma à l’endroit où tu te trouvais. Tu faillis chuter pour de bon, mais tu réussis à t’agripper sur le rebord du précipice. Ta sacoche, elle n’eut pas la même chance et s’engouffra dans le vide.

«Capitaine ! Faites quelque chose ! Vite !»


Avatars ©️KATE et ©️LAE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Aston S. HammermanMessages : 278
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: La police à nue ! {PV Swan}   Mer 26 Sep - 21:42



La police à nue !
★ Time is running out




Feat
Swan
Pro
...
Un professeur d’art est la cible d’une enquête, mais celle-ci n’avance pas faute de preuves. La police laisse de côté les méthodes conventionnelles et envoie deux de ses meilleurs agents en infiltration : le capitaine Hammerman et le lieutenant McCreary.


Le plan du capitaine était simple : s’approcher assez près pour planter sa fléchette dans le corps de leur criminel. Malheureusement, le plan ne s’est pas vraiment dérouler comme le voudrait le blondinet, mais peut-être que tout ceci ne serais pas arriver s’il avait tenue au courant la demoiselle qui l’accompagnait. En effet, là où Aston voulait profiter d’un effet de surprise, la demoiselle révéla leur identité un peu trop tôt au goût de son supérieur qui eut des sueurs froides en l’entendant parler.

Au sourire de l’homme qui faisait face au duo, Aston compris bien vite que quelque chose clochait. S’arrêtant dans son mouvement, Aston eut à peine le temps de comprendre pourquoi M. CONCHINI avait levé les bras en l’aire que des pics sortaient déjà du sol pour leur prendre la vie. Aston eux le temps d’esquiver d’un petit bond en arrière, mais profita de la petite discussion entre les combat pour s’approcher un peu plus.

Cette fois-ci, le blondinet ne voulais pas tenter la chance, la terre est un très bon élément défensif il se devait de l’attaquer au corps à corps pour assurer ses chances. Cependant, en entendant l’appel à l’aide de sa coéquipière, Aston s’empressa de lancer une fléchette. En temps normal, il aurait été facile de stopper un projectile lancer ainsi, mais l’attention porté à sa collègue par leur adversaire avait permis à la fléchette de toucher sa cible.

Aston n’avait pas pris de risque et s’était occupée de neutraliser le pouvoir adverse. Comprenant rapidement ce qui lui arrivait, le peintre usa du temps restant avec son pouvoir pour créer une cloison entre lui et les agents de la police, mais l’effet chimique faisait déjà effet et seulement un mu haut de deux bon mètres s’éleva du sol. Profitant, de cette diversion, l’homme entreprit de s’enfuir. Aston regarda derrière son épaule pour voir comment s’en sortait sa collègue. La voyant tenir bon, Aston se lança à son secours avant de vite repartir à la poursuite de son adversaire.





To be continued ...


©️ Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
avatar

Swan McCrearyGouvernementMessages : 51
Date d'inscription : 31/07/2018


MessageSujet: Re: La police à nue ! {PV Swan}   Dim 7 Oct - 15:12


Le commissaire ne tarda pas à te porter secours. Tu étais choquée par ce qu’il venait de se passer. Deuxième fois que tu manquais de crever à cause d’une de ces pourritures d’Elementis. L’énergumène n’allait sûrement pas s’en tirer à si bon compte. Tandis que ton supérieur se mit à la poursuite du criminel, tu reprenais doucement tes esprits, respirant à fond. Serrant les dents, tu te relevas en t’aidant de tes mains puis tu te mis, toi aussi, à la poursuite de votre opposant. Tu avais bien plus d’un train d’avance, mais tu avais l’avantage de connaître tous les recoins dans lesquels pouvaient se faufiler les criminels. Tu passais tellement de temps à traquer le crime que le plan de la ville était inscrit dans ta tête. Voyant au loin la direction qu’ils avait pris, tu décidas de grimper sur les toits, difficilement cependant car tes bras étaient quelques peu courbaturés à cause de ta prise sur l’abîme.

Une fois parvenue à grimper, tu t’élanças à toute vitesse sur les hauteurs de la ville. Les toits avaient l’avantage d’aller plus ou moins en ligne droite contrairement aux rues. Tu savais donc que tu pouvais lui couper le chemin par ce seul moyen. Encore fallait-il deviner la direction qu’il prendrait cependant car là, tu y allais quasiment à l’aveugle, que par des déductions statistiques. Lorsque tu arrivas au bout de ce que tu croyais être l’endroit auquel vous alliez vous croiser, tu ne vis personne. Et merde… la chance ne semblait ne semblait vraiment pas être avec toi ! Or, après quelques secondes de réflexion, tu entendis un vacarme un peu plus loin. C’était eux à coup sûr ! Descendant du toit, tu te retrouvas à quelques mètres du professeur et dans un mouvement rapide et sec, tu lui balanças le katana à la tête pour l’assommer. Cette fois-ci, ton arme eut l’effet escompté puisque le criminel, surpris de te voir face à lui instantanément n’eut pas le temps d’esquiver.

Soulagée, tu te rapprochas de lui, l’air sévère. Tu récupéras ton katana que tu rangeas avant de sortir une fois de plus les menottes. A terre et quelque peu sonné, l’énergumène tenta de se débattre quelque peu mais tu lui assénas un coup de poing dans le pif. Quel abruti ! Les menottes mises, tu lui dis d’un ton extrêmement sévère :

«Monsieur Conchini, vous êtes en état d’arrestation. J’ai franchement la flemme de vous répéter ce que je vous ai dit tout à l’heure, j’espère que vous avez bien écouté malgré votre indiscipline. Croyez-moi espèce d’ordure, vous allez passer un sale quart d’heure, je m’en assurerai personnellement !»


Avatars ©️KATE et ©️LAE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Aston S. HammermanMessages : 278
Date d'inscription : 05/09/2015


MessageSujet: Re: La police à nue ! {PV Swan}   Mar 9 Oct - 21:51



La police à nue !
★ Time is running out

   
   
 
Feat
Swan
Pro
...
Un professeur d’art est la cible d’une enquête, mais celle-ci n’avance pas faute de preuves. La police laisse de côté les méthodes conventionnelles et envoie deux de ses meilleurs agents en infiltration : le capitaine Hammerman et le lieutenant McCreary.


Une fois sa collègue sauvée de la chute potentielle qui l’a menacé, Aston s’élançait vers le mur qu’il gravit sans énormément de peine grâce à son élan. Malheureusement, la cible s’était déjà élancée sur l’échelle pour remonter à la surface. Malgré tout, le capitaine ne lâchait pas l’affaire et montait à son tour l’échelle, montant deux par deux les échelons pour rattraper son retard. Arriver en haut un peu avant son poursuivant, l’Elementis de terre referma à la va-vite la trappe et jeta rapidement une pile de tableau de la réserve avant de s’enfuir en toute hâte. Les efforts du peintre li firent gagner quelques quelques secondes, car le policier n’avait pas toutes ses capacités dans sa tête et savait user de ses bras. Soulevant la trappe et les quelques toiles dessus, le blondinet continua sa course effrénée.

Haletant après les évènements, Aston devait mobiliser toute sa force physique et son mentale pour suivre au mieux son adversaire qui commençais à prendre de l’avance sur lui. Ne cherchant pas à savoir ce que faisais Swan, le capitaine suivis les bruits de pas jusque dans les rues. Depuis le sauvetage de sa collègue, l’allemand n’avait pas lancer un seul regard en arrière, certains des capacités d’adaptation de son lieutenant.

Dans la rue, le regard du jeune capitaine commençais à se faire plus hâtif pour suivre la trace de son ennemi, sa vision se troublait légèrement et son souffle se faisait de plus en plus court. Après tout, il n’avait cesser de donner le maximum de ses capacités physiques ces derniers instants. Malheureusement, l’écart était la, le capitaine avait un temps de retard. Quand il s’engageait dans la même rue que le criminel qu’il traquait, celui-ci tournait dans une nouvelle rue quelques mètres après.

Quand Aston sentit son coeur battre si fort qu’il aurait crût qu’il en sortirait de son corps, il se disait que tout était perdu, mais ne voulant pas abandonner, il s’élança de plus belle et combla une partie de son retard. Cependant, l’intervention musclée du lieutenant McCreary avait stoppé net la course poursuite. Arrivant en sueur, le capitaine respira un bon coup avant d’injecter une nouvelle dose de produit por s’asssurer que ses pouvoirs ne revienne pas avant la prise en charge au commissariat. Une fois la mission officieusement terminé, le capitaine s’adressa à sa subalterne.

▬ Belle intervention, vous prouvez de nouveau que vous faites partit des meilleurs. De plus, j’avais du mal à suivre la cadence. Il faudra que je revois mon entrainement à la hausse.  


Relevant l’interpelé de force, le capitaine qui était aussi psychologue voyait très bien la peur dans le regard du criminel. Il faut dire que les paroles du lieutenant faisait froid dans le dos. Alors le capitaine s’adresse au prisonnier et parla assez fort pour que la blonde à ses côté entende aussi.

▬ Je veillerais à ce que la loi soit respectée… Pour tous. Néanmoins, c’était un sacré délit de fuite doublé d’une attaque volontaire envers des membres du gouvernement. Donc je pense pouvoir fermer les yeux deux petites minutes sur « l’interrogatoire » que ferra ma collègue après moi. Si vous voyez ce que je veux dire.


Un bref regard à sa collègue pour lui faire comprendre que la même un criminel à des « droits » et que la loi s’applique aussi au membres du Gouvernement. Cependant, Aston n’étant pas étranger à la pratique, quand il aura eu son interrogatoire, il accordera deux minutes sans surveillance à Swan pour faire ce qu’elle estimerais juste. Le message étant passé assez rapidement des deux côtés, le trio se dirigea vers le commissariat ou le prisonnier fut pris en charge par le personnel le temps que le duo retourne sur la scène de crime pour relever les preuves restantes.

Quand le soleil se leva sur la ville de Quederla, une nouvelle enquête avait été résolue. Le capitaine ayant eu son interrogatoire rédigea son rapport et comme il l’avait dit, laissa à la demoiselle deux minutes en privé avec le prisonnier. Quand il revint au bout de ces deux minutes chercher sa collègue, il pris n instant pour parler avec elle dans son bureau.

▬ J’ai crus apercevoir que vous n’y êtes pas aller de mains mortes… Profitez en car pas tout les capitaines vous laisserons faire. Enfin, je ne suis pas la pour faire de leçons de moral où je suis mal placé pour en faire. Parlons un peu de cette affaire. Des commentaires sur le déroulement de celle-ci ?  


Le rapport était encore derrière Aston, pas encore signé et donc il pouvait encore y rajouter des choses. Cela ne faisait jamais de mal de parler après coup d’une affaire pour pointer les erreurs commisses… Mais aussi les points positifs.



To be continued ...


©️ Never-Utopia



Ordres donnés en darkorange !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
avatar

Swan McCrearyGouvernementMessages : 51
Date d'inscription : 31/07/2018


MessageSujet: Re: La police à nue ! {PV Swan}   Dim 16 Déc - 17:37


Un petit sourire satisfait se dessina au coin de tes lèvres lorsque le Capitaine Hammerman arriva à ta hauteur en te félicitant pour ton arrestation. Il avait fait mine de ne pas remarquer la patate que tu avais collé à cet abruti d’Elementis et en plus il t’autorisait à le martyriser. Tu étais absolument ravie et un sourire cruel se dessina sur ton visage.

Lorsque vous revîntes au commissariat, Aston t’accorda deux minutes – pas une de plus, pas une de moins – afin de faire ce que tu avais à faire. Tu passas rapidement à ton bureau et te saisit de ta matraque. Lorsque tu revins, tu pris brutalement le criminel et le mena à la salle d’interrogatoire. Tu le balanças à l’intérieur tout en refermant la porte derrière toi.

«Vole et trafic d’œuvre d’art, tentative de corruption, tentative d’assassinat d’un agent de police, délit de fuite… Ah bah mon gars, t’as voulu jouer, t’as perdu… Il va falloir en assumer les conséquences.»

Ton regard devint noir, tu semblais possédée avec ton sourire méchant se dessinant petit à petit. Et puis le premier coup de matraque tomba, en plein dans son nez que tu avais déjà amoché quelques minutes auparavant. Et c’est parti, des cris de douleurs, du sang, du coup. On ne t’arrêtait plus. Le pauvre vieux se tortillait de douleur, te suppliant d’arrêter. La matraque n’était pas le pire instrument à utiliser… non, loin de là. On peut dire que tu avais été clémente sur ce coup là.

Tout d’un coup, tu entendis une voix qui te stoppa net dans ta transe. Le pied sur ta victime, tu te retournas et fis face à ton Capitaine. Tes deux minutes étaient écoulées et tu te retournas pour voir l’ampleur des dégâts. Cette saloperie avait bien pris cher et c’était bien fait pour sa gueule ! Si ça ne tenait qu’à toi, tu le crèverais dans d’atroces souffrances, c’était tout ce que méritait ces familles de malheur !

Ton supérieur te convoqua donc dans son bureau et tu restas plantée debout, devant son bureau. Il te rappela alors qu’il était très conciliant pour te laisser faire des choses pareilles, puis te demanda ce que tu pensais de cette affaire. Tu lui fis part de ce que tu avais relevé de ton côté, des choses que l’on pourrait améliorer pour appréhender ce genre d’individu plus efficacement. Finalement, après près de une heure et demi de point, le Capitaine te libéra et c’est dans ton bureau que tu passas la nuit, réfléchissant sur une enquête personnelle que tu avais entamée.


Avatars ©️KATE et ©️LAE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La police à nue ! {PV Swan}   

Revenir en haut Aller en bas
 
La police à nue ! {PV Swan}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Lyctis-