Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Chef Elementis
avatar

Caenn DrusdanLe Chef ElementisMessages : 72
Date d'inscription : 19/07/2018


MessageSujet: Re: [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire    Jeu 20 Sep - 17:37







A
la ala, de ce que je comprenais de la situation, notre allié temporaire venait de se faire avoir. Définitivement, dans les personnes présentent ici, il y en avait capable de contrôler les pulsions des gens. Et, à mon plus grand malheur, ils avaient réussi à contrôler le ténébreux, le mage le plus fort de l'île. Quelle situation désagréable. Mais, c'était aussi une situation que j'avais pris pour compte. Je n'avais pas pris son contrat pour rien. Je l'avais pris dans l'unique but de pouvoir lutter contre sa gravité à armes égales. Je n'étais pas naïf. Je me doutais que cette situation pourrait se présenter. Enfin, j'avais aussi mis une pièce sur le fait qu'il se retourne contre moi à la fin de la prise du camp. Ayant utilisé mon élément et m'étant battu, je serais devenu une cible bien plus docile qu'à l'accoutumée, et certainement incapable de fuir, donc obligée d'accepter l'affrontement.
À peine le temps de reprendre mes esprits qu'une boule de chaleur passait entre les personnes qui l'avaient contrôlé et qui me faisaient actuellement face. Cette situation semblait leur plaire de façon assez évidente. Ce qui pourrait être dramatique pour la ville, c'est qu'à mon tour, je me trouve posséder par leurs pouvoirs. Réussir à me contrôler, moi, ainsi que le Ténébreux.. c'était déclarer ouvertement la guerre aux Conclaves ainsi qu'à l'unité Ghost et la possibilité d'éradiquer les meilleurs combattants de la ville en un simple claquement de doigt. Tant qu'ils restaient dans le coin, je ne pouvais pas me permettre de relâcher mon attention d'eux, tout en devant affronter la personne qui occupe le rang de « plus fort de l'île ». Ala ala, qu'est-ce que cette situation était déplaisante.

Dans un premier temps, je devais me défaire de cette première attaque. Ce n'était pas vraiment une chose compliquée, pour moi. Devoir dévier une boule de chaleur était plus que dans mes cordes. Un large sourire était présent sur mes lèvres. Mon élément, ma Gravité, avait l'ascendant sur tous les éléments régit par les lois de notre monde. La chaleur en faisait partie. Enfin, oui et non. Ma gravité n'avait aucun effet sur la chaleur en elle-même, elle ne pouvait pas faire en sorte de baisser la température, ni de l'augmenter, elle ne pouvait pas contrôler directement la chaleur. Cependant, elle pouvait clairement faire barrage à cette chaleur, je pouvais contrôler l'air ambiant, je pouvais contrôler l'air autour de cette boule de chaleur. Je ne m'étais jamais entraîner à utiliser mon élément contre la chaleur, mais contre le feu, bien évidemment que oui. En plus des Domae, à mes yeux, les Elementis de Feu en sont pas forcément des alliés. Mais entre le feu et la chaleur, il y a un monde assez important. La gravité peut directement agir sur le feu en lui-même, mais pas contre la chaleur, ou du moins, il faudrait une précision chirurgicale afin de faire exploser les molécules de chaleur et les éloigner les unes des autres. D'une certaine façon, je pensais en être capable, mais c'était un pari bien trop risqué que de simplement orienter l'attaque vers un endroit qui ne me dérangeait pas. Ce pari, s'il avait été pris, m'aurait demandé d'utiliser moins de puissance dans ma contre-attaque, moins de gravité. Juste de façon plus affûtée et bien visée.
Gardant mon sourire aux lèvres, ma main droite tenant fermement ma lance, je soulevais lentement mon bras gauche, comme pour saluer quelqu'un, sur le quai d'une gare, lorsque le train commence à s'en aller. Mon signe était en direction du Ténébreux.
Au même instant, ma Gravité s'activa et modifia la trajectoire de la boule de chaleur de sorte à ce qu'elle s'écrase littéralement contre le sol. Ala ala. C'est juste à ce moment là que j'eus l'idée de la renvoyer vers les deux autres personnes présentent en ces lieux. Pour le coup, j'avais été un peu lent d'esprit. Enfin, oui et non. J'avais consacré mes pensées à ce que je pouvais faire pour contrer cette boule de chaleur, et une fois après avoir éliminé le champ des possibles, j'étais passé à l'action. J'avais agis comme un mage et non pas comme un combattant. Je le regrettais quelque peu, sur le coup. Cela ne put pas se lire sur mon visage, mais le fait que je ne passais pas à l'offensive découlait de cette situation.

Il avançait dans ma direction. Un livre entre les mains, dont les pages bougeaient toutes seules. Arrivé à la page souhaitée, il prononça un mot : « Navire » et instantanément, un navire apparut dans le ciel. J'étais situé au point culminant de la chute du navire, au centre de celui-ci. Inutile de rajouter que le Ténébreux allait enchaîner avec une attaque de gravité. C'était l'évidence même. Soit. Les deux hommes qui étaient entre nous s'échappèrent afin de fuir la situation.
Au même moment, je vins chercher rapidement une petite fiole dans ma poche, l'ouvrant rapidement et buvant son contenu. J'étais calme, j'avais les yeux fermés, je ressentais tout ce qui pénétrait dans mon domaine, dans mon champ d'action de gravité. En dehors de ce navire, il n'y avait rien d'autre. Petit à petit, je sentais mes muscles déborder, mes capacités physiques exploser. Je me sentais surpuissant. Je n'avais jamais ne serais-ce qu'approcher de cet état de forme physique. Ala ala, ces potions, il m'en faudrait d'autre, tout le temps. Avec ça, je me sens encore plus un surhomme que je ne le suis déjà. J'ouvrais lentement mes yeux et je contemplais ce nouveau monde qui s'offrait à moi. Il était au ralentit. J'étais même persuadé de pouvoir encaisser la chute du navire à l'aide de ma lance et de ma gravité. Mes muscles seuls n'avaient pas été boostés, mais mes os aussi. Avec ce genre d'effets, je pouvais frapper de toutes mes forces le corps d'un homme et le perforer à main nue, j'imagine. J'essayerais, peut-être, un jour.
Manipulant constamment la gravité autour de moi, de sorte à augmenter mes capacités de déplacement, prêt à entrer en contact avec la gravité du Ténébreux, prêt à parier que je pourrais toujours me mouvoir sous sa plus forte des gravités, en cumulant ma force physique actuelle, ma gravité et mon habitude à me mouvoir sous la gravité. Cependant, ce n'était qu'un pari risqué, mais que j'allais tenter quand même. Un sourire carnassier vint se figer sur mes lèvres, l'instant qui s'en suivait, j'arrivais au corps à corps de l'homme qui venait de me lancer un navire sur la gueule. Celui-ci s'écrasa derrière moi, emportant la moitié du camp avec lui, créant de la fumée un peu partout, coupant le camp de vision aux deux hommes qui avaient pris le contrôle des pensées de mon allier du jour. D'une voix agressive, je prenais la parole :


« Hoy, hoy, hoy. Qu'est-ce que tu fous fichu vieux ? Tu veux crever ici-même et me donner les mérites de la destruction du camp ainsi que de la mort de l'ennemi numéro un des Familles ? »


Ma phrase à peine terminée, d'un mouvement balancier, j'armais mon bras droit, tenant toujours ma lance comme telle, je me préparais à toucher le ténébreux sur son flanc, avec le manche de ma lance dorée. Contre un homme normal, il était bien évident qu'une attaque de cette ampleur, dans mon état de forme actuel, suffirait à le trancher en deux. Cependant, mon coup n'était pas si puissant, étant donné que je concentrais ma gravité sur le fait de pouvoir me mouvoir plutôt que de l'impliquer grandement dans mes coups, comme je le fais habituellement.
Allais-je être écrasé par une Gravité que même le Ténébreux aurait du mal à contrôler ? Allait-il tenter de me brûler à bout portant, prenant le parie que sa gravité l'emporterait une nouvelle fois ? Ferait-il apparaître une nouvel objet ? S'éloignerait-il, par réflexe, pour rester à distance ?
Ce n'est même pas discutable, au corps à corps je l'écraserai. Que ce soit sur la minutie de contrôle de la gravité ou de la forme physique pure, je suis persuadé de lui être infiniment supérieur.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 518
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire    Ven 21 Sep - 15:34

Le plan B a foiré, j'en suis au plan H

Feat. Caenn Drusdan

Un navire c'est peut-être beaucoup pour attaquer une simple personne, mais c'est tout de même un puissant adversaire et c'est le Ténébreux qui lance une attaque, depuis quand il fait dans la discrétion ? Et puis son but restait de détruire le camps, donc pourquoi il ne ferai pas une pierre, deux coups, détruire le camps et tuer son adversaire ? Voilà pourquoi il avait prit la décision de faire apparaître un navire grâce à la magie de la Voix, grâce à son livre, afin de tout détruire sur son passage. Bien sûr, le bateau n'est clairement pas assez grand pour détruire le camps en entier, même s'il aurait pu en rajouter la gravité dans le jeu, mais ce n'était clairement pas nécessaire comme hors d'oeuvre. Blesser son adversaire et détruire en partie le camps sera déjà une bonne chose pour le Ténébreux, largement suffisant pour le coup. Dans tous les cas, il savait que ça ne suffirait sûrement pas pour vaincre le Blond à la Gravité, il n'est pas si faible que ça.

Alors que le navire faisait sa chute vers le sol, la terre ferme, le Roi Élémentis prit un breuvage, non, pas seulement un breuvage. Le Ténébreux est un adepte de ce genre de chose, il en possède un nombre incalculable, c'est une potion. Néanmoins, découvrir l'effet de la potion est une chose mystérieuse qu'on ne peut savoir qu'en faisant des tests et en buvant la potion au moins une fois, ou bien en la voyant à l'action. Combien de tests il a dû faire avant de réussir ses plus puissantes potions ? Combien de cobayes il a sacrifier pour réussir à obtenir le secret de la potion la plus dangereuse qui existe en ville ? Même pour le Ténébreux, c'est impossible de le dire car cela dépasse sûrement les milliers de test, que ça soit sur les animaux comme sur les humains. En tout cas, s'il avait gardé cela sur lui, surtout pour attaquer un camps militaire dont le nombre était inconnu, c'était sûrement quelque chose qui permet d'augmenter ses compétences durant un laps de temps. C'est un pari risqué car si c'est le cas, même si pendant un temps la puissance augmente, le corps humain n'est pas fait pour supporter une telle capacité, et donc cela devient très vite dangereux.

Ce combat n'allait clairement pas être fait dans la petite mesure, ça non, pour gagner il faudra montrer de quoi chacun est capable, de quoi réellement faire voir qui est le plus puissant de la ville, de quoi le Ténébreux peut être le plus fort, que ce n'est pas simplement un titre, que c'est simplement la vérité. Alors que le navire s'écrasa au sol, dans un immense écran de fumée, et surtout emportant avec lui une partie du camps, et une grande quantité de vie par la même occasion, son adversaire réussi à esquiver cela en usant de son élément qui semblait être plus puissante que juste avant, sûrement un effet de cette potion, mais combien de temps cela va durer ? Profitant de l'écran de fumée, l'homme réussi à se rapprocher rapidement du Ténébreux, arme en point, prêt à se battre et surtout abattre sa lance afin de faire le plus de mal possible à Rumple, sauf qu'avant réellement de le faire, il s'exprima, sûrement pour remettre en place les idées du Ténébreux, même si c'est peine perdue pour le coup car le cerveau du Ténébreux est tel qu'il est peine perdu de vouloir y faire quelque chose.

Tu penses réellement être le meilleur et être capable de me vaincre.. La chute ne sera que plus belle pour toi.



Une attaque à l'arme à bout portant ? Il y avait beaucoup de possibilité pour esquiver cette attaque, certaines de manières efficace pour un grand nombre de personnes, mais pas pour le Ténébreux, alors il se devait d'agir d'une telle façon pour se permettre d'esquiver amplement l'attaque et surtout pour montrer sa pleine puissance. Cela sera compliqué, mais le Ténébreux était prêt à prendre le risque complet pour se faire. Bien sûr, ce n'est sans risque et il le sait parfaitement pour le coup. Utiliser la chaleur ou bien la voix ? Inutile pour le coup car cela serait trop lent, par contre user de la gravité, de son propre élément, là c'est une chose faisable et surtout cela ne fera que démontrer la différence de niveau entre les deux hommes. Tout se passa très vite, surtout que l'écran de fumée était toujours présent, mais le Ténébreux se mit libérer sa fureur, libérant une immense quantité de sa puissance, libérant la gravité au point de rendre la zone du camps instable. Le flux gravitationnel autour de Caenn et du Ténébreux semblait faire n'importe quoi, à la fois une gravité tellement faible que les pierres semblaient voler dans les airs, à la fois tellement puissante et attractive que les déplacements semblaient tellement lourd que c'était impossible ne serait-ce de faire qu'un seul pas sans prendre une éternité. L'air semblait irrespirable tellement que la densité de l'air ambiant, avec cette gravité insoutenable, était forte ; c'est à ce demander comment les deux hommes pouvaient encore rester présent dans cette zone (*).

Même pour un utilisateur de gravité expérimenté, rester dans cette zone de gravité n'était pas une chose supportable, y compris pour le Ténébreux. Il avait l'avantage de savoir ce qui se passe exactement, donc il pouvait se permettre de faire éclater autant de puissance, même si clairement ce n'était pas naturel, au point que ça soit lui-même comme son adversaire subir des légères séquelles qui se montrent par des petits saignements, que ça provienne du nez ou bien des oreilles, voire même des yeux. Dans tous les cas, rester dans cette zone gravitationnelle n'est clairement pas une chose agréable, ni même à faire. Pourtant, sûrement l'effet de la potion qu'il venait de boire, il arrivait tout de même à continuer son attaque, non sans mal. User de la gravité dans un moment pareil serait une très mauvaise chose, le Ténébreux ayant déjà du mal à la garder tant soit peu sous son contrôle, alors sa seule solution était d'user de son livre dont les pages volaient, tentaient de s'arracher de l'ouvrage, à l'image des pierres, mais en vain, néanmoins il pouvait voir quelques pages, lui permettant de faire une chose aisée.

Fouet !



Un fouet sorti du livre, de manière assez irrégulière, mais cela se rendait directement en direction d'une tente qui avait survécu comme par miracle à cette attaque, enfin, il ne restait que la tente qui volait au vent avec une attache qui avait survécut. Le fouet réussit à s'attacher, commençant à traîner le Ténébreux en dehors de cette zone néfaste, mais légèrement trop tard car la lame de son adversaire réussit l'exploit à toucher le Ténébreux de justesse, faisant voler une gerbe de sang qui provient de son bassin, vu que la lance avait une nouvelle cible à cause de la gravité (**). Cela n'empêchait en rien la fuite du mage noir, même si ce n'était clairement pas dans l'optique qu'il avait désiré. Néanmoins, il garda actif la zone gravitationnelle autour de Caenn quelques secondes de plus, histoire de pouvoir se remettre debout, en dehors de la zone. C'est vrai qu'il est assez fort, tout le monde ne peut pas résister à une telle puissance, mais lui, il y arrive un temps, ce qui est assez impressionnant pour le coup, mais il n'est rien au niveau puissance comparé au Ténébreux, et il veut le lui montrer.

Ta force magique est loin d'être puissante. Elle est même dérisoire. N'importe qui peut-être fort, mais peu de personne peuvent égaler une telle puissance magique.



Sur le plan du combat physique, Caenn a clairement l'avantage, par contre sur le plan magique, là clairement c'est une autre histoire. En jouant avec l'ego des gens, il n'y a rien de tel pour réussir à convaincre une autre personne de jouer sur son terrain et avec un ego comme celui de son adversaire, il devrait facilement mordre à l'hameçon. Il veut être le meilleur, alors forcément, lui dire qu'il ne sera jamais le meilleur, et ça qu'importe son entraînement militaire, qu'importe son physique, une personne disposant d'un pouvoir magique supérieur serait toujours meilleur que lui ; il devra réussir à dépasser la force magique du Ténébreux s'il veut réellement être le meilleur et pour ça, il devra faire beaucoup plus d'efforts.

L'écran de fumée commençait à tomber, même s'il était encore bien présent entre les deux manipulateurs et les deux combattants, tandis que la gravité revenait à la normale. Dans tous les cas, c'était parti pour un véritable combat, et un combat magique car c'est fini, désormais Caenn n'arrivera plus à rapprocher au corps à corps le Ténébreux, sinon jamais il ne pourra appliquer ce qu'il désire réellement faire. Rumple prit son livre vers la fin afin de lire une chose très particulière, qui risque de faire de très gros dégâts à la moitié du camps déjà détruite, mais de toute façon, ils ne pourront atteindre l'autre partie du camps avant la fin du combat, s'ils leur restent de l'énergie car c'est une chose très fatigante d'user d'un élément comme la gravité, surtout en continue de la sorte, que ça soit pour Caenn comme pour le Ténébreux, surtout que lui, utilise en plus d'autre pouvoirs.. l'adrénaline de la colère possède également ses limites, il faut donc mettre un terme les plus rapide à ce combat et pour ça il n'y a qu'une seule solution et le Ténébreux le savait parfaitement.

Explosion de flammes.



Un bruit sourd fit son apparition (***). Le livre détenu dans les mains du Ténébreux se mit à trembler, prendre une couleur rougeâtre, puis d'un seul coup des flammes d'une puissance folle surgit et se mit à prendre la direction de son adversaire, mais aussi des deux hommes qui semblaient être les chefs du camps, se trouvant derrière l'écran de fumée et donc impossible à les voir, surtout qu'ils sont dans le dos de Caenn. Impossible de savoir si cela va toucher, comment Caenn va réussir à éviter une telle attaque qui n'était pas sans trop de conséquences pour le Ténébreux. La chaleur à la source est une telle puissance que le page prit légèrement feu, brûlant un nombre important de page, mais surtout exerçant une pression assez impressionnante sur la main de Rumple. Heureusement que le contact fut très légère et que la chaleur est du côté du Ténébreux pendant un court instant, ce qui lui permit de ne subir qu'une simple brûlure sur la main tenant le livre.

Néanmoins, vu la puissance des flammes, une simple gravité du Roi Élémentis ne suffira pas à dévier la totalité de cette attaque, et ça même avec sa potion, surtout que le temps lui manquait. Dans tous les cas, approcher le Ténébreux à ce moment précis serait une mauvaise idée vu que cela voudrait sûrement dire traverser les flammes de l'enfer, et le corps à corps, le Ténébreux à prouver qu'il pouvait s'en dégager en démontrant sa puissance phénoménale. En tout cas le combat est intense et c'est sûr que cette partie du camps allait très vite se transformer en terre désolée suite à ce combat, et vu la puissance dégagée, personne n'allait osé interférer dans cette confrontation entre deux puissances brutes de Quederla.


Pouvoir du Ténébreux:
 
Jet de dés:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
Le Chef Elementis
avatar

Caenn DrusdanLe Chef ElementisMessages : 72
Date d'inscription : 19/07/2018


MessageSujet: Re: [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire    Ven 21 Sep - 21:29







E
n toute honnêteté, en connaissance de cause, je n'avais jamais songé ni même pensé une seule seconde être meilleur que le Ténébreux. C'était quelqu'un d'étrange, qui passait son temps à tirer les ficelles dans l'ombre. Mais si il était là où il se trouve aujourd'hui, ce n'était pas en alignant une immense fortune ou en profitant d'un titre de noblesse quelconque. Sa place, il l'avait mérité et il l'avait gardé. Et en ce sens, c'était un homme que l'on pouvait respecter. C'était un homme dont la force surpassait celle des plus forts d'entre nous. C'était un paramètre que j'avais toujours accepté, que je n'avais jamais nié. Cependant, s'il est force brute et démonstration de puissance fulgurante, moi, je suis l'efficacité même. Minimiser mes actions, optimiser mes mouvements, analyser la situation et accepter de prendre des risques.. plus ou moins calculés. C'était ma méthodologie habituelle. Depuis que j'avais accédé au rang d'As de ma Famille, je n'avais pas encore perdu le contrôle lors d'un combat. J'entends par là que je ne m'en étais jamais remis à mon instinct animal. Cependant, aujourd'hui encore, je ne pourrais pas me permettre de lâcher le cap. Si je voulais jouer dans la même cours que l'homme qui m'affrontait actuellement, je me devais de garder mon esprit aussi vif que possible. Analyser, interpréter, réagir. Le plus rapidement possible. Cela ne me ferait certainement pas gagner le combat. Mais cela me permettrait très certainement de gagner du temps, de survivre, d'éviter d'être trop blessé. C'est en connaissance de cause que j'entendais les paroles de mon soit-disant allié du jour. Tu te trompes. Je ne pense pas être le meilleur, je ne pense pas être capable de le vaincre seul, je ne compte pas chuter. Je suis avant tout un As. Celui qui se rend sur le champ de bataille pour changer la donne. Celui qui créait des miracles dans des situations désespérées.

Comme prévu. Mon adversaire déployait sa puissance, sa toute puissance. C'était ce sur quoi j'avais parié. J'avais parié qu'il utiliserait la Gravité à son plein effet. J'avais aussi parié que j'arriverais à l'encaisser, assez longtemps, pour porter un coup. Un seul. Mon mouvement balancier s'était lancé et mon arme continuait tant bien que mal de suivre sa trajectoire initiale. Plus les micro-secondes passaient, plus la force de gravité présente autour de nous s'amplifiait. Mon corps tout entier était mis à rude épreuve, mon élément luttait de toutes ses forces, en mode gravité zéro autour de moi, dans l'unique but de me protéger un peu plus longtemps. Je le savais, au combat, s'il utilisait cet élément, ce ne serait pas avec minutie et finesse. C'était juste pour tout écraser par la force brute. Je l'avais bien compris, je l'avais bien réalisé. Je savais que cela se présenterais de la sorte. Je ne l'avais jamais fréquenté auparavant, mais il était fidèle à sa réputation. Mon pari était risqué. J'avais sous-estimé la pleine puissance de mon propre élément. Le temps semblait s'être figé autour de nous. Nous restions debout, dans nos positions initiales. Mais n'importe qui, nous observant, verrait bien quelle pression nous étions entrain de subir. C'était.. un peu comme quand je perdais le contrôle de mon élément et qu'il tentait de m'écraser.. en plus puissant, encore. Mon regard était toujours ferme, mes dents serrées, je tentais de continuer mon mouvement de rotation. Intérieurement, je criais de toutes mes forces. Je n'avais clairement pas la force nécessaire pour ouvrir la bouche et crier, c'était un fait indéniable. Cependant, je n'étais pas le seul à subir cette situation. Le fichu vieux aussi commençait à accuser le coup. Sa gravité était de plus en plus instable au fur et à mesure qu'il en augmentait l'intensité. Tu pensais pouvoir maîtriser en quelques jours un art aussi vaste que la gravité ? Fais moi rire. Au rythme où la situation avançait, je n'arriverais pas à porter mon coup. Mes sourcils se froncèrent, je continuais d'insuffler les forces qu'il me restait. Un coup. Laisse moi te porter ce coup. Un coup. Un coup. Je bouillonnais. Grâce à cette potion et à mon élément, je pouvais toujours me tenir debout fièrement. Je devais être à.. cent-vingt pourcent de mes capacités ? Un coup.

Du sang ?.. Je sentais quelque chose couler, le long de mes oreilles, de mon nez, de mes yeux... Ce n'était pas de la sueur. La pression était trop forte. J'étais à deux doigts d'y renoncer. Mais le visage de l'homme face à moi semblait lui aussi accuser le coup. Il ne pourrait pas continuer ainsi. Lui aussi, il saignait. Je n'étais pas le seul. Un coup. Je devais faire progresser mon arme, je devais le faire redescendre de son nuage, parmi le commun des mortels. Tu es peut-être l'homme le plus fort du monde, mais tu restes un homme. Un seul coup, aussi simple soit-il me suffira, pour le moment.
Intérieurement, mon corps accusait le coup, mes muscles souffraient, mes organes criaient, ma régulation sanguine pleurait. Le Ténébreux commençait à regretter sa décision, tentant d'enchaîner le plus rapidement possible avec son livre, sur une solution secondaire. Alors ? Tu fuis la gravité, maintenant ? C'est bien beau d'avoir utilisé mon propre élément de toutes tes forces. Mais toi, tu n'as pas passé cinq années privé du soleil à faire en sorte que cet élément t'accepte et que tu l'acceptes réellement. Cet élément, celui qui me déshonora, c'était devenu ma fierté. Un coup. Ma concentration et ma rage étaient à leurs apogées, plus le temps passait, plus mon corps subissait des dégâts. Pour l'instant, je n'avais aucune idée de l'intensité de ces dégâts, mais cela ne comptait pas vraiment. Si ma première blessure sur le champ de bataille m'est infligée par l'homme qui est considéré comme l'être le plus fort. Je l'accepterai volontiers. Un coup.
Un fouet sorti du livre de l'homme face à moi, il tentait de l'utiliser pour s'échapper de la zone de gravité qu'il avait conçu. Et inconsciemment, son point de gravité le plus fort s'était légèrement déplacé. Derrière lui. Comme pour l'aider à s'échapper le plus rapidement possible. C'était l'occasion. Il n'y en aurait pas deux. Un sourire carnassier pouvait aisément se lire sur mes lèvres. Je jetais toutes mes forces dans la continuité de mon coup, attiré par ce nouveau centre de gravité improvisé. Je n'allais pas le toucher du manche de ma lance, il avait déjà pris de la distance. Cependant, c'était sa lame qui se dirigeait vers le Ténébreux. La lance touchait son bassin, très légèrement, mais suffisant pour l'écorcher et lui prélever un peu de sang. Ce n'était pas un joli coup, ce n'était pas un coup parfait, c'était juste une grosse éraflure. Mais je l'avais touché. Un coup.

Tandis que Rumpel fuyait sa zone de gravité, mes yeux, eux, ne le lâchait pas d'une seule seconde. Ce regard doré qui pouvait s'entrapercevoir à travers le nuage de fumée ambiant. Ce sourire carnassier. Je l'avais touché. Ce n'était qu'un petit coup. Un tout petit. Mais c'était tout de même quelque chose que je lui avais pris. Mon amour et ma fierté n'avaient pas été réduit à néant.
Une fois la puissance de l'adrénaline effacée, je m'écroulais au sol, à genoux, les deux mains accrochée à la queue de ma lance. Je crachais du sang. Non, je ne crachais pas, je vomissais le peu que j'avais dans mon ventre, du café, de la bile et du sang. La zone de gravité du Ténébreux était toujours présente, je me sentais écrasé comme une fourmis par un géant. Hey, hey. Je venais vraiment de réussir à porter un coup sous cette Gravité ?.. Je m'accrochais à ma lance, de toutes mes forces. Je n'en revenais pas moi-même. Putain. Qu'est-ce que je suis inconscient. Mes épaules tremblaient, je ne pourrais pas le supporter plus longtemps. Le sang coulait lentement mais sûrement le long de mes joues. Tout ce qui est dicté par les lois de notre monde est soumis à la force de gravité. Je ne le savais que trop bien. Et une fois encore, cette force de gravité, je l'avais défié, moi, le maître élémentis de gravité.
Mes mains lâchèrent finalement ma lance, tremblantes, je m'écroulais allongé au sol, la joue dans ce qui restait de mon café et de mon sang. J'étais entièrement écroulé au sol. Hey. Pourquoi je porte ma cape d'officier sur moi ? Qu'est-ce qu'elle est lourde...
Je souriais, naïvement. J'étais fier de moi, à ma façon. J'avais un nouveau but maintenant, d'un point de vue de guerrier. J'avais franchi un premier pas vers l'inconnu. Vers un monde terriblement fascinant. Un monde où l'on doit dépasser ses limites en permanence pour survivre. Un monde où les forts sont forts et où les faibles sont faibles. Ce monde, je souhaite y appartenir, de tout mon être, je souhaite rejoindre les forts. Je le suis peut-être à mon échelle, je dois le devenir à son échelle à lui.

La gravité disparut. Instantanément, je me relevais et reprenais ma lance en main. Mon corps m'était douloureux. Je ne semblais pas avoir de blessure interne irrécupérables. Je pouvais me lever, certes en souffrant, mais suffisamment aisément pour reconnaître le fait que mon corps étaient encore en état de fonctionner. Le fichu vieux prenait la parole. Tu te répètes, c'est Alzheimer qui commence ou quoi, fichu vieux ? Je le sais, tout ça. Nous n'évoluons pas dans la même catégorie, je ne peux pas encore t'égaler. Je ne pourrais peut-être même jamais t'égaler. Mais je peux m'en rapprocher. Ce coup. Ce simple petit coup que j'ai réussi à te porter. C'est la preuve que même une fourmis peut défier un géant. Je t'ai touché, et ça, tu ne me l'enlèveras pas.
Je n'avais pas de temps à gaspiller, rapidement, je sortais la seconde potion que je possédais et je me dépêchais de l'ingurgiter. Celle-ci n'aurait pas un effet boostant mes capacités comme la précédente, mais elle permettrait à mon corps de se remettre en marche normalement, enfin, je l'espère. L'instant qui s'en suivait, je reprenais ma lance en main. C'était agréable, sentir ce liquide se déployer le long de mes veines, c'était chaud, cela me faisait du bien. Je ne pouvais plus faire marche arrière, maintenant. Je devais continuer de le contenir comme je le pouvais, j'y étais résolu. Son fichu contrat, j'allais le signer avec son propre sang. Quelle ironie, signer un contrat du Ténébreux avec le sang du Ténébreux. Le sourire revenait sur mon visage ensanglanté. Qu'est-ce qu'il préparait ? Qu'est-ce qu'il allait lancer sur moi avec son fichu bouquin ? Explosion de flammes ? Du feu ? Maintenant ? Sérieusement ?... Le feu... Quelle ironie. L'élément qui m'était prédestiné, l'élément que toute ma famille a possédé... Il souhaitait de terminer avec cet élément. Il souhaitait me faire cramer. C'était peut-être pas une mauvaise fin, pour ma lignée, non ? Après tout, je veux dire.. on a brûlé tellement de corps que.. c'est un peu mérité, non ? Ce serait une fin logique... Rien n'est plus dévastateur que le feu, si ce n'est le feu lui-même. L'élément qui caractérise la destruction pure et dure. Un Lion flamboyant. C'est ce que je devais être, normalement.
Un sourire en coin vint se figer sur mon visage, légèrement nostalgique. Le feu.
Ma main gauche, celle qui ne tenait pas ma lance s'élança face à moi. Gravité. Oui, mon élément, toi, la gravité. Déploies-toi de nouveau, s'il te plaît. Face à moi, un rectangle de très faible gravité prit sa place. Je n'étais visé que par une petite partie des flammes du Ténébreux. La majeur partie semblait se diriger vers le reste du camp, il n'avait pas abandonné l'idée de sa destruction ? Il avait regagné une partie de sa conscience ? Non, non. C'est un homme de destruction. Même s'il est possédé, il n'a que faire de l'environnement qui l'entoure, il détruit tout. C'est comme ça qu'il est, non, ce fichu vieux ?
Le feu qui m'était destiné s'heurta à ma faible gravité. Il était ralenti, extrêmement. Il se consumait cent fois plus lentement qu'à l'accoutumée. Et il devenait bleu. Les flammes qui rentraient dans mon domaine devenaient bleus, elles se mouvaient très lentement, elles se consumaient très lentement. Je connaissais parfaitement les différentes possibilités entre le feu et la gravité. Je me suis toujours préparé à affronter un Elementis de Feu bafouant l'honneur de ma famille. Je me suis entraîné à maîtriser cette gravité proche de zéro dans l'unique but de cramer cet Elementis de feu sur place, cramé par son propre feu qu'il ne contrôle plus. C'était ça, ma façon de tuer le père.
Les flammes qui ne m'étaient pas destinées continuèrent leurs routes normalement.

Gardant mon contrôle sur la Gravité, je sortais le contrat du Ténébreux de ma poche intérieure. Je l'observais rapidement, soupirant. Puis, le posant au sol, utilisant le bout de ma lance comme pinceau avec une très grande dextérité, j'y ajoutais mon nom ainsi que ma signature : Caenn Drusdan.
Voilà. Je venais de pactiser avec le démon. Pas le choix, hein ? Si je n'arrivais pas à le canaliser, ce fou-furieux serait capable de se retourner contre la ville après le camp. Pas le choix. Je m'étais engagé à ses côtés ce matin, après tout. C'était mon précieux allié, même s'il avait perdu les pédales ou s'il jouait aux petits foufous.
Ala ala, qu'est-ce que je ne donnerais pas pour un verre d'Hibiki de dix-sept ans d'âge, là, tout de suite, maintenant.
Le verrou qui se trouvait à l'intérieur de mon corps semblait s'effriter, petit à petit. Ma limitation s'effaçait secondes après secondes. C'était.. désagréable. Je restais tout de même debout et mon élément s'exprimait toujours.
Cependant... Contenir ce feu se faisait de plus en plus simple et me réclamait de moins en moins de concentration alors-même que la puissance du contrôle s'intensifiait, on se rapprochait réellement d'une vraie gravité zéro. Ces flammes bleus ne se déplaçaient quasiment plus.
J'haussais un sourcil, dubitatif. C'était donc ça, la puissance de ce contrat ? C'était donc ça, la puissance que je finirais par obtenir ?
Je bondissais en arrière, gardant ces flammes prisonnières, elle pourraient être utiles.
Fichu vieux. Si tu joues la comédie depuis tout à l'heure dans l'unique but de me faire signer ton bout de papier.. je ne l'oublierai pas.
Je ne prenais pas la parole, je me contentais d'observer le Ténébreux.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 518
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire    Lun 24 Sep - 15:42

Le plan B a foiré, j'en suis au plan H

Feat. Caenn Drusdan

Avoir le Ténébreux de son côté est une chance incroyable, mais l'avoir face à soit, c'est une toute autre histoire. Pour le coup, Caenn l'apprenait à son dépend, surtout en voyant la puissance que Rumple disposait que ça soit avec la Gravité, avec son livre ou bien simplement avec la Chaleur, surtout qu'il arrive à combiner ses pouvoirs à la perfection et même si c'est principalement dans son aspect brutal dans un premier temps, c'était fait exprès, de toute façon avec la colère en lui, c'était la façon la plus simple de contrôler un tel pouvoir et surtout dans son aspect le plus puissant. De toute façon, le Ténébreux ne désirait que détruire le camps entier, et pourquoi pas Caenn au passage ? Après tout, c'est l'ordre des deux autres personnes manipulant les gens, donc il est obligé de se faire après tout. Dans tous les cas, profitant de la fumée, il ne faisait clairement pas dans la dentelle, attaquant la totalité de la chose avec une grande puissance et il faut dire que c'était d'un tout autre niveau. Surtout que le feu qui commençait à ravager le camps, dont beaucoup ont fui en voyant le combat, faisait son travail, hormis sur Caenn qui réussit à dompter légèrement les flammes qui allaient vers lui.

C'était très impressionnant de le voir réussir à contrôler légèrement les flammes, réussir à baisser tellement la gravité autour d'elle pour baisser également l'air ambiant afin de réduire la densité de ces flammes. Il faut dire que la maîtrise de l'élément de cet homme est très impressionnant car ce n'est pas à la portée de tous de faire, mais cela lui demande beaucoup d'énergie et beaucoup d'effort pour la maîtrise dont il dispose, au vu de son âge. Il est bien plus difficile d'utiliser de la Gravité de manière précise et délicate que de manière brutal, cela veut dire que son utilisation lui demande beaucoup d'énergie et la fatigue se fera très très vite sentir pour lui, ce qui donne l'avantage au Ténébreux de manière clair et net, même si lui non plus ne tiendra pas très longtemps à force d'user de trois pouvoirs à la fois. Un sourire se dessina sur le Ténébreux par contre, car il voyait une chose très agréable pour lui, son adversaire venait de sortir le contrat pour surtout le signer avec du sang. Qu'importe ce qui touche le contrat, qu'importe ce qu'il inscrit, le contrat s'appliquera entre les deux personnes qui déposeront leur marque sur ce morceau de parchemin. Caenn, un homme qui semblait être si fier de lui, venait de succomber au diable, succomber à la puissance et rien que pour ça, c'était un pur délice pour le Tracassin.

Désormais l'adversaire du Ténébreux allait avoir un plus grand pouvoir, même s'il va avoir du mal à le contrôler, mais ça le Ténébreux s'en fichait complètement ; qu'importe la puissance qu'il dégagera, il ne fera que se fatiguer et Rumple remportera la victoire désormais et ça qu'importe sa force. Par contre cela restait très impressionnant qu'il arrive à dompter les flammes afin qu'elles restent immobile et surtout avec juste assez d'énergie pour qu'elles soient vivantes, sûrement pour les garder pour plus tard, alors que le reste des flammes continuaient à avancer et brûler ce qui se trouve sur son chemin. Néanmoins, ce n'est pas comme si le Ténébreux allait en rester là et juste profiter du spectacle, non, il voulait voir ce que ses flammes ont fait comme dégâts et surtout garder assez d'énergie pour détruire les deux autres personnes qui ont oser prendre le risque de vouloir manipuler l'homme le plus puissant de Quederla. Le livre toujours en main, pendant que Caenn maîtrisait les flammes, le Ténébreux allait déclencher une nouvelle attaque qui allait réduire à néant les flammes, et surtout permettre de mieux voir ce qui se passe à l'intérieur de ce camps déjà bien détruit.

Mer déchaînée.



Les livres peuvent être une véritable mine d'or, surtout quand il s'agit d'un livre qui exploite beaucoup de choses, de navires, de pirates, de trésors, bref, il se passe énormément de chose, ce qui permet d'user de différentes attaques qui laissent beaucoup de monde dans l'inquiétude de savoir ce qui arrivera. Au mot du Ténébreux (*), de l'eau sorti de son ouvrage et à l'image du feu, l'eau prit la décision de faire exactement pareil afin de non seulement faire tomber la brume alentour, mais aussi éteindre toutes les flammes présente dans la zone à une vitesse folle. Même si Caenn réussit à empêcher la mer d'éteindre le feu dont il disposait, cela n'aurait aucun effet car l'air ambiant et surtout sa perte de puissance, il n'aura aucun impact et donc son attaque ne servira à rien. De toute façon, ce qu'il désirait voir c'était s'il avait touché un des deux autres qui se trouvait derrière Caenn et effectivement, il en avait bien un qui se trouvait au sol, sûrement entourer de flammes, mais qui se sont éteint avec l'eau, mais est-ce qu'il est mort ? Impossible de le dire d'aussi loin et puis il y avait d'autre occupation actuellement. Il était donc temps de passer aux choses sérieuses, surtout que celui qui était debout semblait toujours vouloir se battre et bien énerver de la chose et il semblait préparer quelque chose, sûrement obliger le Ténébreux a agir pour sa cause, mais c'était peine perdu pour lui malheureusement.

On s'est bien amusé, mais il est temps d'en finir, tu ne crois ? Tu ne peux rien contre moi avec si peu de puissance élémentaire.



Le discours du Ténébreux (**) était pour qui ? Impossible de le dire, mais dans tous les cas, il regardait bien au delà de Caenn, est-ce qu'il lui parlait ou bien est-ce qu'il parlait à celui qui se trouvait derrière ? Cela serait sûrement quelque chose d'impossible à dire pour le coup et pourtant il parlait bien à quelqu'un. Néanmoins, vu ce qu'il venait de faire, c'était sûr qu'il n'allait pas laisser passer un tel affront, toujours contrôler ou non, l'utilisateur de la magie en face n'allait clairement pas se laisser faire et vu que le Ténébreux semblait être intenable comme il aurait aimé, il était prêt à le tuer, du moins le piéger comme il se fait, y compris piéger l'utilisateur de Gravité par la même occasion si jamais il a le malheur de se retourner ne serait-ce qu'une seule petite seconde. Un flot lumineux fit son apparition autour de la personne derrière Caenn, c'était évident maintenant, c'est un utilisateur de Lumière, mais vu son âge, il a encore beaucoup à apprendre, même si là clairement la puissance semblait être grandiose pour le coup, ce n'était pas la meilleure des choses de se faire avoir par une telle puissance. Dans tous les cas, le Ténébreux rigolait, on pouvait entendre son rire si particulier s'étendre dans le camps, mais très vite étouffé tout de même.

Alors, tu veux continuer de te battre contre moi avec ta nouvelle puissance en vain, ou bien tu préfères user du peu de ressources qu'il te reste pour achever le dernier survivant ? Fais ton choix Caenn, surtout avant que la puissance te rattrape avec ta fatigue. Ou tu préfères que je termine le travail moi-même ?



Le Ténébreux taquinait bien sûr son allié sur sa faiblesse, sur lui-même, en même temps cette situation l'amusait grandement, et ça malgré l'attaque d'illusion de la personne juste derrière Caenn qui semblait être inefficace sur Rumple. Pourquoi ? C'est le petit secret du Ténébreux, sûrement sa plus grande réussite magique, autant que scientifique pour le coup. Jusqu'à où s'étend la puissance du Ténébreux ? Personne ne le sait, en tout cas Caenn s'il veut se battre, il devra sûrement se battre les yeux fermés sinon il risque de se faire plonger dans une illusion et ça sera la fin pour lui, surtout s'il est vraiment la personne qu'il prétend, il doit connaître un minimum cette utilisation et cette bref lumière qui se reflète légèrement sur le Ténébreux le faisant briller. Heureusement d'ailleurs que celui en face n'était pas plus puissant, sinon Caenn serait déjà piéger d'une illusion qui lui ferai perdre le combat immédiatement. Dans tous les cas, le Tracassin jouait avec sa canne, la faisant tournoyer, le livre rangé bien sûr. Il restait à distance, en même temps il n'a pas besoin vu qu'il pourrait facilement le tuer à distance, mais il voulait laisser cet honneur à son allié qui s'est fait plus ou moins avoir par un petit subterfuge du Ténébreux.


Pouvoir du Ténébreux:
 
Jet de dés:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
Le Chef Elementis
avatar

Caenn DrusdanLe Chef ElementisMessages : 72
Date d'inscription : 19/07/2018


MessageSujet: Re: [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire    Mer 26 Sep - 10:34







U
tiliser ma Gravité dans le but de modifier le feu de mes adversaires.. quelle ironie pour quelqu'un qui est censé contrôler cet élément. J'avais eu l'occasion de m'entraîner à appliquer ma force de gravité sur un bon nombre d'élément, mais c'est bien évidemment le feu, qui avait toujours eu le plus d'importance à mes yeux, et donc, pour lequel je possédais le plus de pratique.
Si j'en venais à modifier brutalement l'état de gravité de cette cage à flamme bleus, j'obtiendrais de magnifiques explosions de flammes. Le feu serait ressuscité, il aurait de nouveau de quoi se nourrir et s'en retrouverait grandement accentué et incontrôlable. Mais ce n'était pas sans risque. Depuis que j'avais signé le contrat du Ténébreux, mon contrôle qui s'était dans un premier temps resserré semblait devenir légèrement aléatoire. C'était mon élément, je le connaissais, mais il était bien plus volatile et instable qu'à l'accoutumée. Je sentais son envie de s'exprimer, je sentais son envie de se libérer de mon contrôle. C'était désagréable et fatiguant. Nous étions encore entourés de fumée, cela avait été accentué par la dernière attaque de feu du Ténébreux, le camp autour de moi était tout simplement entrain de cramer. Si la situation continuait de prendre cette direction, je ne pourrais bientôt plus être en état de respirer. Les hommes que nous combattions auparavant pouvaient aussi en profiter pour s'échapper facilement dans cette situation presque chaotique. Cependant, je ne pouvais pas me battre sur les deux fronts. Si je lâchais mon adversaire actuel de mon attention, rien qu'un instant, cela lui serait largement suffisant pour faire plus que de me mettre des battons dans les roues. C'était inévitable, à l'heure actuelle, je devais lui faire face, à lui, plutôt qu'aux supérieurs du camp.

Mer déchaînée. C'est ce qu'il venait de prononcer et c'était de l'eau qui jaillissait. Quel étrange pouvoir, tout de même, en se servant d'un livre, il n'a qu'à prononcer un mot ou une phrase de celui-ci pour leur donner vie. C'était aussi terrifiant que fascinant. L'eau sortait en grande quantité à l'image de la précédente explosion de flammes. Bien rapidement, mon petit atout fut recouvert d'eau. Inutile de garder mon contrôle de la gravité actif dans ce genre de situation, le feu que je m'efforçais de préserver en tant que potentiel atout à venir venait de disparaître, englouti par son ennemi naturel. Quant à moi, afin de ne pas subir trop fortement les vagues et la puissance de l'eau, je pris le temps de sauter dans les airs, abaissant la gravité sous ma personne, flottant légèrement. Manquant de précision et de contrôle, cependant, ce n'était pas juste ma personne qui était sous faible gravité. L'eau présente sous moi s'écoulait plus lentement et certainement, ce qui se trouvait au dessus de moi était lié au même phénomène. En temps normaux, je n'aurais pas eu grandes difficultés à ne cibler que moi. Mais dans le cas présent, impossible de peaufiner cet art. Et la peur d'insister et de perdre le contrôle restait tout de même présent, s'était plus ou moins réveillée, en fin de compte. Pas plus tard qu'hier, j'avais perdu le contrôle de mon élément. Cela faisait un certains nombre d'année que ce n'était pas arrivé, alors maintenant que mon élément est bien plus fort que ce que je pouvais l'imaginer...

Je lui faisais toujours face, et il prenait la parole. Au même moment, ma gravité se dispersait, et, mes bottes les premières, je touchais de nouveau le sol. L'air ambiant était humide et l'eau avait éteint le feu, mais saccagé ce qui restait du camp avant de continuer de s'étendre. Alors que je reprenais ma garde, lance à la main, continuant de faire face à mon soit-disant allié, derrière moi, quelqu'un s'agitait. Je le sentais parfaitement. Et puis, il y eut cette lumière. Un Elementis de lumière ? Comme Steven, que j'avais croisé hier ? Elle était dans mon dos et semblait surtout viser le Ténébreux. Il n'était plus sous leur emprise. Il rigolait. Il rigolait bruyamment et fièrement. C'était donc ça... Il n'avait jamais été sous leur emprise ? Il avait décidé de me tester tout en détruisant le camp et profiter de la confiance éphémère qui avait été placée en lui dans le but d'attenter à ma vie ? Comment pouvait-il être immunisé à la lumière ? Je ne me retournais point. Hier, j'avais été contrôlé par un Elementis de lumière et le résultat n'avait pas vraiment été joli joli. Je me contentais de continuer à regarder l'homme face à moi, se pavanant. Il reflétait légèrement cette puissante lumière qu'il m'était très simple d'en imaginer la position exacte de la source.

Comme d'habitude, c'était frustrant, mais le fichu vieux avait raison. J'étais tombé dans son piège et il était difficile de faire marche arrière, maintenant. S'il était en pleine possession de ses moyens, comme il laissait fortement le sous-entendre, c'est juste qu'il m'avait roulé pour que je signe son contrat et que j'acquiers temporairement cette puissance. En échange de quoi, je lui serais redevable d'un service au choix. Et dieu sait que le choix pouvait être large. Légèrement frustré d'avoir été tout simplement le pigeon de la farce, mais je restais tout de même sûr de mon choix. Si il avait été réellement contrôlé, il aurait absolument fallut quelqu'un capable de danser quelques instants de plus avec lui, suffisamment pour l'empêcher de se rendre en ville tout en étant contrôlé. Et c'est dans cette idée là, que j'avais signé son contrat. Ce n'était pas entièrement pour « moi ».. Mais je me devais d'honorer mes alliances, même temporaires. Son but était le même que le miens, la destruction du camp et de ceux qui en sont à sa tête. Nous nous étions donc allié temporairement en ce sens là. Cependant, par la même occasion, qui dit allié dit aussi garant de l'autre. Je n'avais que faire du nombre de mort à l'intérieur du camp. Mais j'avais absolument voulu éviter qu'il puisse rejoindre la ville tout en étant contrôlé par des opportunistes.

D'un coup sec, la queue de ma lance vint frapper le sol. L'instant qui s'en suivait, c'était mon élément qui se déployait. Un large champ de gravité se déployait dans mon dos. La luciole finirait bien par s'écraser au sol et sa lumière en pâtirait. Je.. la force que je déployais, dans mon dos, cette gravité. Même pour moi, elle était bien trop puissante. J'avais beau encore être sous l'effet de la seconde potion, mais cette force me procura une légère sueur froide, dans le dos. Un cri sourd s'entendit derrière moi. C'était l'utilisateur de lumière qui venait de s'écraser au sol, sous cette forte gravité. Je connaissais son emplacement et mon élément s'effaçait petit à petit. L'homme au sol continuait de geindre, ce n'était pas très élégant. Je lançais ma lance en l'air. Tandis que de mes deux mains, je venais soulager mon cou en dé-serrant ma cravate, ma lance, elle, se dirigeait, lame la première, vers le point de gravité que j'avais créé : L'origine des cris présents dans mon dos.
Un bruit sourd se fit entendre, chair transpercée, os fendus, sang s'écoulant sur le sol, se mélangeant avec l'eau.

Je me laissais tout doucement tomber de sorte à pouvoir m'asseoir au sol. J'étais fatigué. La Gravité m'avait répondu, elle avait répondu à mes appels et s'était déployée. Mais de façon moins précise qu'à l'accoutumée et en quémandant bien plus de ressources. Fatigué. Quand bien même l'air était humide, je sortais de ma poche mon zippo ainsi que mon paquet de clope. Trempé. Quelle idée. Comment je pourrais m'en griller une, maintenant ? D'un air légèrement déçu, je lançais le paquet de cigarette au loin, venant cette-fois, fouille dans ma poche intérieure de veste, là où j'avais précédemment caché le contrat du Ténébreux. Et j'en sortais fièrement un nouveau paquet, que je m'empressais d'ouvrir, de subtiliser une cigarette et de replonger le paquet à l'intérieur de cette poche. Autour de nous, il n'y avait plus de bruit. Comme si nous étions les deux dernières âmes présentent à l'intérieur de ce camp, le Ténébreux et moi.
J'allumais rapidement ma cigarette et je tournais finalement de nouveau mon regard en direction du Ténébreux :


« J'imagine que je suis le grand perdant de cette petite scène. »


Toujours assis, fumant ma cigarette, ma voix était calme et posée, en direction du Ténébreux. Je reprenais la parole, pour conclure :


« Comment fais-tu pour être insensible, à ce point, au contrôle de la lumière ? Tu ne possèdes pas de cerveau ? »


Une petite pique placée. Mais, il fallait bien se l'avouer, le son et la lumière étaient deux éléments qui agissaient directement sur le cerveau de leurs opposants. Vu la quantité de lumière déployée par la personne qui se trouvait derrière moi, le fait que le Ténébreux y ait résisté si simplement.. la question était de mise.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Ténébreux
avatar

Baelfire GoldLe TénébreuxMessages : 518
Date d'inscription : 12/02/2016


MessageSujet: Re: [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire    Mer 3 Oct - 22:48

Le plan B a foiré, j'en suis au plan H

Feat. Caenn Drusdan

Tout c'était très bien passé au final, même clairement mieux qu'il aurait pu largement le penser, c'est même du plus beau fixe. Lui qui était simplement venu pour détruire le camps pour venger sa servante, et au final il n'a non seulement fait ça, mais réussit à se trouver un allié de taille en lui faisant un contrat, c'est clairement ce qu'il y a de mieux dans cette histoire et pourtant, ce n'est clairement pas une mauvaise chose, autant pour le Ténébreux comme pour Caenn. C'est clairement une bonne chose et tout ça fait grandement plaisir à Rumple car il était bien gagnant dans l'histoire, surtout que personne n'en saura qu'il a fait ça et il gardera sa réputation de grand méchant, une position dont il a besoin de garder le plus longtemps possible car sinon il deviendra forcément une cible facile pour un grand nombre de monde. Après tout, tant qu'il possède cette notoriété, personne n'ose l'attaquer réellement, le simple fait de parler dès fois suffit, juste le fait d'être présent suffit pour calmer un grand nombre de personne et cela lui permet d'être le chef incontesté de l'Ordre et de se faire obéir parfaitement.

Il ne restait plus qu'une chose à faire, tuer le dernier homme encore en vie, celui qui maîtrise la Lumière et qui semblait être perdu face au non effet de son élément sur le Ténébreux, malgré toute la puissance qu'il pouvait bien dégager, c'était à ne plus rien comprendre. Caenn semblait être également dans la même situation, mais le fait d'être au prise avec la puissance de son élément augmenté par le contrat, il ne semblait pas prêt à discuter pour le moment. C'est une évidence qu'il faut supporter cet afflue de puissance, surtout avec un élément comme la Gravité, mais il va vite retrouver un certain équilibre, du moins assez pour finir le travail comme le Ténébreux lui suggère. C'est ce qu'il finit par faire en jouant avec la gravité pour l'écraser réellement au sol. Heureusement pour lui que le Ténébreux était là également pour réussir à doser parfaitement l'élément et garder le contrôle de celui-ci sinon cela serait une très mauvaise situation vu la puissance qu'il possède et qu'il n'arrive pas réellement à contrôler pour l'instant. Dans tous les cas, et dans un cri, voilà que l'homme à la lumière se tut, la lumière y compris, c'était qu'il était bien mort, et donc ils pouvaient passer à autre chose dès qu'ils auraient récupérer un peu en énergie afin de partir des lieux avec que tout le monde rapplique, le Ténébreux ne veut pas être mêler à cette histoire.

Alors que l'homme aux cheveux blonds cherchait une cigarette non trempée sur lui, en même temps, avec l'humidité ambiant et l'eau que le Ténébreux a déversé, c'est tout à fait logique que son tabac soit dans un piteux état, pourtant, certaines ont réussi à s'en sortir car il réussit à en allumer une pour commencer à fumer. Pendant qu'il faisait tout ça, Rumple prit le parchemin qui a servi de contrat entre lui et Caenn afin d'augmenter sa puissance qui était rester au sol depuis tout ce temps, et même si c'était très dur à contrôler, il avait tout fait pour que celui-ci ne subit aucun dégât, sinon cela aurait mit fin immédiatement au contrat, que ça soit pour la puissance de Caenn, mais également pour le côté du Ténébreux, où il n'aura plus le contrôle sur une futur chose le concernant, il fallait donc tout faire pour que ce contrat soit en parfait état. C'était bien sûr hors de question de laisser ce contrat entre les mains d'une autre personne, et encore moins possible de le laisser traîner, il ne fallait absolument pas que ça arrive. C'était assez humoristique de voir un homme qui était si sûr de lui, assit sur le sol, à ne rien comprendre et réaliser qu'il était le perdant dans cette histoire, même si en réalité, ce n'était pas entièrement le cas.

Je suis toujours gagnant, et il faut bien des perdants dans les histoires. Pour un perdant, tu as obtenu assez de puissance pour venir à bout de quasiment tous tes ennemis.



Le contrat rangé dans la veste du Ténébreux, alors que Caenn reprit immédiatement après les paroles de Rumple. Il semblait réellement en savoir plus sur l'insensibilité du Ténébreux au sujet de la Lumière. C'est vrai, c'est une chose que personne n'a eu l'occasion de le voir sur le terrain, c'est même la première fois qu'il le teste réellement sur le terrain, contre de véritable adversaire, et il faut dire qu'il n'était pas entièrement serein avant aujourd'hui, car ça veut dire que désormais, ça fonctionne parfaitement. En tout cas, il allait bien sûr répondre, pourquoi ? Tout simplement parce que le Ténébreux est une personne qui ne ment jamais, qui respecte toujours sa parole, que ça soit lié par la magie ou non. Bien sûr, on pourrait clairement penser qu'il ment, mais en réalité, il déforme simplement la vérité à sa guise, mais il n'y a jamais une once de mensonge dans ce qu'il dit, simplement il ne dit pas forcément l'entière vérité, ni même la vérité que la personne en face aurait désiré. Avant cela, le chef de l'Ordre sorti de sa veste l'arme que Caenn lui avait confié, après tout, c'était le deal, et maintenant qu'il est fait, il fallait le remplir et c'est pourquoi il laissa tombé l'arme au sol, à lui de choisir s'il veut l'attraper au vol ou bien simplement la laisser tomber pour la ramasser après.

Tu n'es pas le seul à être doué d'un certain savoir-faire. Il existe des magies bien supérieur à ce que tu connais, bien au delà de ton imagination et c'est pour cette raison qu'on me craint, mon pouvoir va au-delà de ceux de vos Familles. Vous êtes si fier de vos pouvoirs, vous avec vos éléments et eux avec leur animaux. Ma lignée va au-delà de tout ça. Ma magie est sans limite.



Caenn n'avait prit qu'une simple potion pour augmenter ses capacités que temporairement, sûrement un breuvage lié à un élémentis de plantes, de sang, ou bien simplement avec des produits dopants, mais il est loin de savoir à quel point les connaissances scientifiques, lié à la magie ancestrale, permet de faire bien plus, et non pour une durée limité, mais bien pour une durée illimitée. Pourquoi personne n'a jamais réussi à en faire autant ? Tout simplement parce que personne ne possède ces connaissances, personne n'a accès à tout ce qu'il faut et surtout, personne en a jamais eu l'idée car c'est une chose très précise qui n'était qu'un rêve dans le crâne du Collectionneur et qu'il n'a jamais réussi à mettre en place, pourtant, le Ténébreux lui a réussi à le mettre en place et tout ceci fonctionne parfaitement. Tout ceci faisait bien rire Rumple, sa colère était retombé donc il pouvait réellement s'amuser de la situation, toujours avec son rire aussi strident et aigu dont seul lui à le secret. Regardant son partenaire de mission dans les yeux, mais le regardant de haut du coup, vu que lui était assit alors que le chef de l'Ordre lui était debout, au milieu de ce champs de ruine sans vie.

Néanmoins, tu m'es sympathique alors je vais t'avouer une petite chose avant de partir, la Lumière n'est pas le seul dans ce cas précis. Tu peux toujours essayer d'user de ton élément pendant que je pars, tu seras surpris du résultat également héhéhéhéhéhé. Dans tous les cas, on se reverra plus tôt que tu ne le penses, après tout, on lié désormais Hihihihihi.



Pendant qu'il disait cela, et rigolait, il tapotait légèrement son torse, là où se trouve le contrat à l'intérieur de sa veste fait spécialement pour lui afin de bien illustrer le fait que désormais son sort appartient au Ténébreux. La petite provocation qu'il venait de lui faire au sujet de l'élément avant de partir, c'est simplement qu'importe sa puissance avec son élément, il ne lui fera rien, un petit cadeau d'un des anciens Roi Élémentis au Ténébreux. Puis qu'il ne tente pas d'attaquer le Ténébreux dans le dos, avec sa lance ou avec n'importe quoi, après tout, désormais il y a un contrat et dans tous ses contrats, il existe une petite clause que Rumple adore mettre en Ancien Quederlien, une simple petite note qui empêche tout contractant d'attaquer le Ténébreux, durant le temps du contrat et tant que le contrat n'est pas rempli des deux côtés, sous peine d'avoir une petite surprise en retour de flammes. Pourquoi il ne le précise pas à haute voix ? C'est inscrit, ce n'est pas de sa faute si personne n'a jamais demandé ce qui est inscrit sur le contrat en Ancien Quederlien avant de signé. Et puis désormais, c'est trop tard, surtout que Rumple commençait déjà à partir du camps, il n'a plus rien à faire ici et c'est plutôt connu que le Ténébreux n'est pas des plus grand bavard avec les autres, du moins pour faire la discussion de tous les jours, allant toujours droit au but et puis là, il est pressé, il veut retrouver Aïlyne pour être sûr qu'elle va bien.


Pouvoir du Ténébreux:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCzlmbguLEb79fET1x35KSig
Le Chef Elementis
avatar

Caenn DrusdanLe Chef ElementisMessages : 72
Date d'inscription : 19/07/2018


MessageSujet: Re: [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire    Lun 8 Oct - 17:26







L
e contrat avait été passé, c'est véridique, je n'étais pas totalement perdant sur cette affaire là. Comme le Ténébreux s'amusait à le souligner, j'avais obtenu de la puissance. Tellement de puissance que j'aurais certainement avoir bien du mal à contrôler dans un premier temps. J'avais débloqué le plein potentiel de mon élément. D'une certaine façon, sur le papier, cela semble assez intéressant : Posséder la pleine puissance de la Gravité à mon âge et ma forme physique.. rien que d'y songer quelques instants, cela me semble terrifiant. Alors certes, mon corps devra faire face à de nouvelles portes à franchir, je devrais en permanence rembourrer mes vêtements ou accessoires lorsque je gagnerai le champ de bataille, mais ma puissance de frappe avait été démultipliée. D'un autre regard, vis-à-vis du commun des mortels, j'étais déjà quelqu'un de relativement puissant. Donc le simple fait d'augmenter cette puissance, de façon aussi exponentiel soit-il, ne fait pas de moi le grand gagnant du loto. En restant rationnel, ce n'est pas comme si l'on offrait un pouvoir à un domae. Mon champ des possibles n'a pas été complètement explosé et laissé en miette sur le bord de la route, il s'est juste légèrement élargi. Je suis plus puissant, je pourrais ôter des vies ou préserver des vies plus facilement, en incluant la mienne. Mais en dehors de ce gain de puissance, je ne gagne rien, si ce n'est une chose assez particulière : J'obtiens une dette. Et pas envers n'importe qui. Envers l'homme dépeint comme le plus maléfique et puissant de cette île au yeux des familles. Cependant, après nos brefs échanges et ce moment passé à ses côtés, j'ai pu clairement voir quel type d'homme est ce Rumpel. C'est un minutieux manipulateur qui fonctionne à l'intérêt. D'une certaine façon, cela renforce mon jugement sur la création de l'Alliance, cela ne serait pas impossible qu'un agent double ait traité une partie de cette affaire. Je ne pouvais m'empêcher de soupirer à cette idée. D'une certaine façon, je pouvais supposer l'idée que le fait de me laisser en vie et redevable envers sa personne était quelque chose tout à son avantage sur le moyen ou long terme. Et, en ce sens là, je me sentais perdant, d'autant plus que la sensation de m'être fait volontairement piéger par le Ténébreux restait présent dans un coin de ma tête.

Mon partenaire du jour laissait tomber ma dague de major de promo, après avoir récupéré son précieux contrat. Par réflexe je tendais le bras droit, tout en essayant de rediriger la dague dans ma direction. Elle vint se planter au sol, à quelques centimètres de moi, sur ma gauche. Absolument pas ce que j'avais prévu. Et l'espace d'un instant, je la voyais fondre littéralement dans mon abdomen afin de s'y planter. Je laissais échapper un nouveau soupire, mais cette fois, de soulagement. Je commençais à avoir un léger mal de crâne, qui semblait résonner de plus en plus fort à l'intérieur de ma caboche. Cette assimilation de puissance n'était pas si simple que sur le papier. Tout ce que j'avais entrepris avec la gravité était totalement approximatif, consommant bien trop d'énergie et absolument pas fiable. Cela me tourmentait légèrement, il me faudrait quelques jours afin de l'assimiler correctement, j'imagine.
Tandis que le Ténébreux reprenais la parole, de ma main libre, je venais chercher ma dague plantée dans le sol afin de la mettre de nouveau dans son fourreau, à sa place. D'une certaine façon, la manipuler hors de son fourreau me rendit légèrement nostalgique et le simple fait de la remettre à sa place me permettait de me sentir de nouveau complet. Cette dague, durant mes années à Saint-Cyr, c'était ma fierté et comme un paon, je paradais avec en quasi-permanence.

Sa magie est sans limite ? La magie, telle que nous la connaissons, tous comme les animaux des Domae, sont déjà, de base, quelque chose qui défie les lois de notre monde. Cependant, pour nous, héritier de longues familles, cela nous semble être quelque chose d'anodin. Qu'est-ce qu'il entend par sans limite ? Lors de notre dernière scène, je l'ai certes vu maîtriser à la perfection trois types de magies différentes, cela dépasse déjà les limites. Mais il avait montré des signes d'efforts, prouvant d'une certaine façon que cela pouvait être sa limite.. cependant, il était resté insensible à la magie de lumière de l'homme que j'avais achevé. Mais, il était sensible au contre-coup de ses magies. Lorsqu'il utilisait la gravité, il était lui-même affecté par sa propre gravité, je ne l'avais pas rêvé. Même le meilleur acteur au monde ne pourrait simuler ce genre de prestation. J'étais assez perplexe par les mots du Ténébreux. Pour accentuer le tout, il s'était rapproché de moi, tout en me regardant de haut, avant de surenchérir, reprenant la parole dans un ton qui me paraissait bien plus condescendant que ce qu'il avait affiché jusqu'à présent. D'une certaine façon, il affirmait que ma gravité n'avait plus d'effet sur lui, au même titre que la lumière de l'elementis que nous avons tué. Je n'étais pas fou au point de mettre en application ses dires, cependant, cela me laisser doublement perplexe. Comme il le précisait si bien, en concluant sa phrase avant de s'enfuir au loin, se pavanant de sa journée lucrative, désormais : On est lié.
Rapidement, je prenais la parole, afin de clarifier mon positionnement :


« Comme dis, nous sommes effectivement lié. Et je remplirais mon obligeance, tu peux en être sûr. »


Ma conclusion n'avait rien d'héroïque. J'étais toujours tiraillé par l'idée d'avoir perdu plus que ce que je n'avais gagné. Cela risquerait de me torturer, dans les prochains jours, à moins que ma nouvelle puissance tout fraîchement acquise me permette de réaliser des merveilles dans les jours à venir.. qui sait ?
Dans tous les cas, actuellement, cet homme n'était pas mon ennemi. Je pouvais considérer les Domae, le Gouvernement ou même l'Ordre au sens large comme mes ennemis, cependant, lui, je ne le pouvais plus. De plus, il ne m'a pas suggéré de ne plus agir contre l'Ordre ou le Gouvernement. Donc il me laisse mon libre-arbitre. On peut le considérer comme un 'bon gagnant' d'une certaine façon. Plutôt que de déplumer entièrement le perdant, il lui laisse la satisfaction d'être en vie et de continuer à vivre dignement, enfin, j'imagine. De ce que j'ai pu comprendre, on ne sait pas du tout ce que cet homme à derrière la tête. Il pourrait très bien m'utiliser afin de faire pression sur le Gouvernement et augmenter encore plus son emprise sur la ville.
Je venais de terminer ma cigarette, la jetant dans une flaque, non loin. Je ne pouvais déjà plus voir le Ténébreux, celui-ci ayant quitté assez rapidement le camp. Sur ce point de vu là, aussi, il n'avait pas menti. Il souhaitait la destruction du camp de ses propres mains, mais il souhaitait aussi que cela ne se sache pas. Ala ala. Quel homme original.

Je me relevais doucement, de nombreuses minutes avaient filées. Naturellement, je me dirigeais dans la direction de ma lance, afin de la récupérer. Ce n'est pas un objet que je pouvais abandonner sur le champ de bataille. Ironiquement, j'avais pu signer le contrat du Ténébreux grâce à mon héritage familial ainsi qu'à son propre sang. Le simple fait d'y repenser laisser transparaître un large sourire amusé sur mes lèvres.
Une fois ma lance empoignée, je commençais juste à redescendre sur terre ainsi qu'à regarder autour de moi. Woy, woy. C'était un véritable carnage, un véritable enfer sur terre : Un véritable champ de bataille. Il y avait ce navire écroulé au sol ayant emporté avec lui une partie du camp, cette eau qui avait éteint les flammes et ravagés les derniers vestiges du camp, toujours un peu de feu allumé à l'endroit où mon acolyte avait fait son entrée en matière, et surtout, des cadavres, ci et là. Une boucherie comme on en fait peu. Et le plus triste, c'est d'imaginer cette scène en tant que Général, pertes alliés ? Zéro. Pertes ennemies ? Une petite centaine. Type d'attaque ? Charge en tenaille par deux hommes. Prenons un peu de poudre à pouvoir, saupoudrons le tout et nous obtiendrons quelque chose d'encore plus surnaturel, vu le peu de temps que nous avions passé en ces lieux.
Je m'étirais lentement, me dirigeant à mon tour vers l'entrée du camp, qui servait maintenant de sortie afin de rejoindre la ville, m’apprêtant à me retrouver face au cercle de cadavre que j'avais laissé derrière moi.
Cependant, une fois l'entrée passée, je remarquais rapidement de l'agitation venant des portes de la ville. Des personnes étaient en route en direction de ce qui restait du camp, l'agitation les avaient certainement fait agir. Je me trouvais légèrement pris au dépourvu par ma propre lenteur. J'avais pris le parti de prendre ma tenue la plus voyante, celle où l'on peut me reconnaître aisément, de loin, le tout couplé à ma lance. Bref, autant dire qu'ils n'allaient avoir aucun mal à identifier ma personne, au milieu de tous ces cadavres. Ala ala.
De toute façon, cette scène avait été créé pour que je me retrouve acteur principal, non ?
Les personnes se rapprochant avaient accentué leur course à ma vue, sortant du camp.
Je ne pouvais pas me permettre de perdre du temps en ces lieux dans mon état actuel, je n'avais aucune idée de qui cela pouvait bien être et je me voyais bien mal annoncer à l'Alliance que j'avais zigouiller tout le camp, ou l'expliquer de façon rationnelle à un inspecteur de police.
De façon assez ferme, je tranchais l'air de ma lance, me montrant intimidant, fronçant légèrement les sourcils, suppliant intérieurement ma Gravité d'agir à ma guise et l'instant d'après, c'est ma personne qui tranchait les airs, en direction de la ville, prenant tout de même un large détour afin de ne pas être suivi par les retardataires.
Cette opération s'était finalement bien déroulée, même si, maintenant, je ne pouvais pas me permettre de considérer le Ténébreux comme un ennemi.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] Le plan B a foiré, j'en suis au plan H | ft. Baelfire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-