Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 De drôles de retrouvailles [PV Swan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 591
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Mar 11 Sep - 10:27

Swan McCreary & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

De drôles de retrouvailles

Roxane fait-ci. Roxane fait-ça. Oh bah tiens, vu que tu n'as rien à faire, tu n'as qu'à aller faire cette mission ! Rageant au possible et pestant sur le groupe que j'ai intégré il y a peu de temps, j'ai presque envie de partir tellement qu'ils m'énervent. J'suis douée et j'sais que j'suis douée dans ce que j'fais mais j'ai l'impression que ça ne leur suffit pas et qu'il leur faut toujours plus ! On a fait des trucs cool ensemble mais même là, on m'disait que j'n'avais pas assez l'esprit d'équipe... Que j'devrais rester concentrée sur mes tâches plutôt que de vouloir tout faire toute seule. C'est relou. J'suis douée et j'voudrais juste le prouver. On m'donne des tâches ingrates comme simplement surveiller des trucs alors que j'voudrais être au cœur de l'action... Et même Steven est ok avec ça ! 0 soutien quoi.

J'suis quand même contente d'avoir intégré un groupe où j'peux exploiter ma magie en plus de faire des trucs illégaux en étant protégée... Mais quand même, j'suis assez au cœur de l'action j'trouve et j'suis sûre que j'pourrais être plus utile. J'avance, les mains dans les poches, tête baissée à shooter dans les moindres cailloux qui rencontrent mes pieds ; j'voudrais juste.... être utile quoi ! J'ai fait pendant des années un métier d'merde et pour une fois que j'ai trouvé quelque chose de cool, j'peux même pas être à fond là-dessus car j'dois observer dans un premier temps. Ça va, le vol j'sais faire quand même ; c'est une de mes tâches favorites et que je maîtrise le mieux ! Je m'arrête en plein milieu de la rue et j'croise les bras. Puis j'prends bien le temps de réfléchir... Comment leur prouver ?

Je prends le temps de regarder les alentours, de regarder toutes les personnes qui passent dans ce quartier. La rentrée est déjà passée donc forcément, y'a pu trop d'personnes qui sortent le soir maintenant mais y'a encore quelques jeunes qui s'amusent ou des grosses fortunes qui viennent dîner dans des restaurants pour affaires. J'pourrais p't'être en faire mon quart-heures ? Bon ok, quart heures est déjà passé donc plutôt mon vingt-deux heures mais au moins, j'pourrais prouver aux membres du groupe que j'peux me débrouiller toute seule et que j'peux très bien faire des coups également seule ! Que j'n'ai pas besoin d'eux pour réussir mes coups. Bref, que j'suis suffisamment grande pour ça ! Il faut juste que j'trouve un pigeon et ça, c'est un peu plus compliqué... En général, y'a pas mal de grosses fortunes par ici. En même temps, c'est le quartier des riches.

Bon. J'ai également retenu le mot d'ordre de l’œil... Je ne dois plus voler pour mon simple plaisir et prendre seulement aux gros bâtards de service histoire de les redonner aux plus pauvres. C'est quelque chose qui m'a bien emmerdé quand j'ai appris que j'devais jouer les bons samaritains mains bon, après y'a pire... J'dois juste trouver quelqu'un de pas cool. J'n'ai pas les CV de tout l'monde en tête donc j'ferais un peu à la gueule... Genre le monsieur là-bas qui se balade. Costard/cravate n'a vraiment pas l'air trop réglo, il a une vieille tête et j'le sens pas donc autant dire que c'est lui à qui j'vais voler la monstre ou le porte-feuille ; osef, tant que je vole quelque chose de valeur que je pourrais ramener aux copains. Je préciserais juste que la personne n'était pas jojo comme ça personne ne me prendra la tête.

Je m'approche donc de lui, non pas comme une sauvage pour faire un vol à la tir mais plutôt comme une gentille personne avec dans l'idée de l'aborder, discuter un peu et dès qu'il aura le regard un peu ailleurs, je pourrais lui chourer sa jolie montre. C'est une technique que j'ai apprise. J'sais pas trop comment mais j'sais faire sans que la personne ne s'en rende compte ; c'qui arrange quand même pas mal quand il s'agit de voler des trucs. Malheureusement, on n'peut pas être au top tout l'temps et il était moins pigeon qu'il n'en avait l'air... Donc dans ces moments-là, il vaut mieux fuir et espérer trouver un coin en l'air pour l'empêcher de m'atteindre.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
avatar

Swan McCrearyGouvernementMessages : 47
Date d'inscription : 31/07/2018


MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Dim 16 Sep - 16:25


N’ayant pas envie de rentrer chez toi et n’ayant pas envie de rester toute la nuit dans ton bureau, tu décidas, en cette soirée de rentrée scolaire de sortir dans la rue patrouiller. Certes, il n’y avait pas grand-chose à surveiller, la rue était calme contrairement à un soir de week-end, mais elles n’étaient pas dépourvues de crimes pour autant. T’équipant de ton épée de service ainsi que de tes katanas planqués dans ton blouson de jean, tu sortis du commissariat, déterminée. Ce soir, c’est le quartier Smymaei, le quartier chic de Quederla et, celui où il y avait le plus de pickpockets et de dealers que tu allais attentivement surveiller.

Tu savais pertinemment que tu allais trouver un os à te mettre sous la dent ce soir. Il suffisait de vadrouiller dans les ruelles ou observer les porches des maisons pour repérer quelque chose de suspect. Cependant, ce soir-là, malgré ton œil de lynx, tout était semblait calme dans le quartier. Tu ne désespérais, ça non, mais cela promettait d’être long. Enfin, qu’importe, tu avais toute la nuit après tout ! Quelques grands noms de Quederla sortant du boulot ou allant boire un petit coup dans les bars chics du quartier vinrent à ta rencontre, te serrant la main. Ces noms avaient, pour la plupart, des rapports étroits avec l’administration de la ville et donc, avec la police. Tu en connaissais donc la plupart étant donné ton statut de Lieutenant.

Déambulant d’un pas déterminé, tu aperçus, non loin d’une ruelle, une jeune femme aux cheveux roux discutant avec l’une des fortunes de Quederla. Tu te rapprochas, ayant un mauvais pressentiment qui se confirma lorsque l’homme cherchait autour de lui en criant « au voleur ! », la femme quant-à elle, commençait à s’éclipser discrètement de la scène où le larcin avait eu lieu.

«Alors toi ma Cocotte…» Tu te mis alors à courir après la rousse, agitant ton badge pour la forme. «Police ! Je vous sommes de vous arrêter !»

Bien entendu, la jeune femme n’allait en faire qu’à sa tête, tu connaissais le topo. Alors, une course poursuite  s’engagea entre policière et voleuse. Elles étaient loin de se douter de la tournure qu’allait prendre les événements.


Avatars ©️KATE et ©️LAE


Dernière édition par Swan McCreary le Dim 23 Sep - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 591
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Mar 18 Sep - 10:33

Swan McCreary & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

De drôles de retrouvailles

Bon, pourquoi ne suis-je pas étonnée qu'il n'ait pas fermé sa gueule et qu'il ait direct appelé la police en criant que j'étais une voleuse... Merci de me catégoriser ainsi sans même savoir mon passé et autre. J'ai p't'être des soucis financier et j'suis obligée d'avoir recours à ce genre de moyens pour m'en sortir ; mais non, on préfère tout de suite me traiter comme une simple voleuse. Même si pour le coup, il a 100% raison... C'est vrai que j'ai fait ça seulement pour mon p'tit plaisir. Dans tous les cas maintenant, j'préfère fuir plutôt que d'attendre gentiment qu'ils viennent me passer les menottes aux poignets.

- Police ! Je vous sommes de vous arrêter !

- Tu peux toujours courir !


Ben c'est ce qu'elle a l'air de vouloir faire d'ailleurs... J'avoue que y'en a qui sont un peu démoralisés à l'idée de devoir me poursuivre dans toute la ville et donc abandonnent très vite mais la demoiselle derrière moi à l'air très motivée. J'vais rapidement lui faire passer l'envie de me poursuivre... Rangeant la montre dans la poche de mon jean histoire qu'elle ne bouge pas, j'accélère un peu le pas et tourne dans la première ruelle à la dernière seconde histoire de la semer mais aussi pour voir si elle tient le rythme. Des fois, j'arrive à semer direct et donc j'ai la paix mais j'ai l'impression que cette personne ne se laissera pas avoir par ce petit tour enfantin... J'vais devoir mettre les bouchées doubles en faisant tomber les poubelles et tous les trucs que je vois passer histoire de lui bloquer le passage.

J'continue de courir dans les ruelles, passe au-dessus des bennes à ordures avant de commencer à grimper sur les murs histoire de prendre de la hauteur avec l'espoir qu'elle ne pourra pas m'atteindre de là où je suis. Héhé, et tu en dis quoi maintenant ? Je cours un petit sur les toits toujours en jetant un coup d’œil derrière moi pour vérifier si j'suis toujours suivie... Et j'ai toujours cette impression que oui. Malheureusement. Il serait temps pour moi de redescendre de l'autre côté avec l'espoir de pouvoir la semer. C'est donc ce que j'fais en descendant p'tit à p'tit de l'autre côté pour reposer mes pieds dans la ruelle et continuer de courir ; là c'est sûr, j'l'ai semé.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
avatar

Swan McCrearyGouvernementMessages : 47
Date d'inscription : 31/07/2018


MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Dim 23 Sep - 19:06


Comme tu l’avais prévu, la femme aux cheveux rouges se mit à détaler à toute berzingue. Bien sûr, tu ne te laissas pas démonter et la poursuivit avec un entrain sans faille. Ainsi elle voulait se faire une petite course-poursuite… dommage pour elle, c’était pile ce dont tu avais besoin ! Elle se mit alors à escalader les bennes  à ordures afin de continuer la course sur les toits. Grâce à tes entraînements poussés dans la brigade, tu n’avais presque aucun mal à suivre le rythme. Tu fis alors de même, gagnant presque un peu de terrain un instant. Cependant, la femme réussit à te distancer malgré tout. Elle connaissait bien la ville… mais toi aussi tu la connaissais et tu savais exactement où elle allait atterrir en descendant progressivement des toits. Tu pris alors un autre chemin, un petit raccourci on peut dire, puis arrivant sur le dernier toit qui te séparait du sol, tu la vis à quelques mètres, continuer sa course dans ta direction. Bingo ! Tu bondis comme un chat sur elle et vous tombâtes toutes les deux par terre. Ne la lâchant pas d’une semelle, tu t’empressas de te redresser et t’assis à califourchon sur elle pour ne plus qu’elle ne bouge pendant que tu lui enfiles les menottes. Cependant, cette garce se débattait très fort et, au moment de lui foutre une mandale, ton poing s’arrêta net.

«Roxane ?!»

Tu étais bouche-bée devant cette soudaine apparition. Ton bras retomba lourdement sur ta cuisse tandis que tu fixais les yeux améthystes de la femme. Pas de doute possible, personne n’avait de pareils yeux dans toute la ville à part elle. Même ses cheveux étaient typiques et n’avaient pas perdus de leur superbe. Peut-être était-ce une hallucination alors tu décidas de te pincer tout en demandant à ta proie :

«C-c-c’est bien toi ?»

Non, tu ne rêvais décidément pas et tu n’avais même pas besoin de sa réponse pour en être certaine. Tant d’années s’étaient écoulée et pourtant… pourtant tu redevenais, à l’instant, la petite fille d’autrefois. La petite fille que tu avais enfouie en toi pendant tant d’années. Ta meilleure amie, ta sœur, ta petite tornade rousse d’autrefois se trouvait là, devant toi, toujours fidèle à elle-même.


Avatars ©️KATE et ©️LAE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 591
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Mar 25 Sep - 11:09

Swan McCreary & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

De drôles de retrouvailles

J'pensais réussir à niquer la policière comme ça, sûrement encore un de ces soldats venus de perpète les oies qui n'connait pas tous les p'tits recoins de la ville. Ça sera plutôt facile de la semer, en plus, elle est blonde, ça veut forcément dire qu'elle est bête quoi... Non, en vrai, sans partir dans les préjugés, j'sais parfaitement que j'ai réussi à la semer avec ma manière de grimper les murs et ma manière d'atterrir de l'autre côté et tout et tout ; ça déstabilise toujours les gens, j'vois pas pourquoi elle serait l'exception qui confirme la règle. Faudrait vraiment n'pas avoir de chance pour qu'elle arrive à prendre le p'tit raccourci connu seulement des p'tits voyous... Si elle arrive de par là, j'lui demande vraiment son insigne car j'aurais quand même des questions à m'poser.

Malheureusement pour moi, la p'tite policière connaissait effectivement bien ce raccourci et m'a sautée dessus comme un chat saute sur sa souris pour la capturer entre ses griffes... Autant dire que je n'étais pas réellement rassurée d'être la souris et d'être entre les griffes du chat. En plus, cette sauvageonne décide de s'asseoir sur moi comme si j'étais une chaise en essayant de m'enfiler les menottes... Gngngngn, jamais ! Même si elle avait réussi à passer le premier bracelet dans toute cette agitation, il n'était pas question qu'elle passe le deuxième quitte à me débattre tel un poisson hors de l'eau pour l'empêcher d'y arriver. Un spectacle qui avait fait fuir les quelques passants qui s'étaient arrêtés quelques minutes plus tôt... Ouais, ça commençait à trop se bastonner, surtout avec la mandale que je m'apprêtais à me prendre et dont je voulais tant bien que mal m'en protéger.

- Roxane ?!

- Si j'réponds oui, j'me prends la fin de la mandale ?


Non mais vu comment tourne la discussion, j'préfère quand même demander avant de répondre du tac au tac... Là, elle est à deux doigts de mettre son poing dans la figure et si, EN PLUS, c'est une personne qui a une dent contre moi, je préfère encore me faire passer pour Gertrude de la compta. Le coup de vient pas et je sens même une légère pression retomber, comme si le poids du monde lui était tombée dessus... Wow, quel effet ! Malheureusement, toujours sur moi, je me permets d'écarter discrètement mes mains puis d'ouvrir un œil après l'autre pour voir qui pourrait bien être ma tortionnaire. Et j'avoue que je comprends bien sa réaction... Je crois même que j'ai la même. En fait non, je suis tout simplement méfiante et j'hésite entre lui cracher dessus, lui mettre à tour une patate dans la tronche ou tout simplement essayer de filer face à ce fantôme.

- C-c-c’est bien toi ?

- T'es lourde pour un fantôme...


Non mais qu'on soit bien clair. Madame est censée être morte dans un incendie, genre elle est censée ressembler à un kebab à l'heure actuelle et surtout ne pas être autant... enfin... ne pas avoir autant de peau et de poids sur elle. Alors, pourquoi est-ce qu'elle est aussi lourde ? Pourquoi est-ce qu'elle arrive à me toucher ? Pourquoi est-ce qu'elle me parle et tout le bordel comme peut le faire un humain normal et encore vivant ? Plissant les yeux, méfiante face à la vision qui se trouve devant moi... Je refuse de croire que ces dernières années n'étaient que mensonge et trahison. La connasse de policière, qui n'est donc pas Swan mais une autre blonde un peu teubé, qui m'a sauté dessus et qui m'a fait un traumatisme crânien et donc là, je suis complètement dans les vapes.

- J'suis sûre que j'me suis évanouie... C'est une farce ? Pire. J'suis morte. COMME CE QUE TU ES NORMALEMENT SWAN !! TU M'EXPLIQUES CE QUE TU FOUS ICI VIL FANTÔME !












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
avatar

Swan McCrearyGouvernementMessages : 47
Date d'inscription : 31/07/2018


MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Ven 19 Oct - 20:05


Tu n’en revenais pas, c’était bien elle ! Tu dus cependant te frotter les yeux de ta main droite pour en être vraiment sûre. Mais non, tu ne rêvais pas. Ton amie de toujours, ta sœur se trouvait devant ton nez ou plutôt, sous ta masse. Une situation plutôt cocasse pour des retrouvailles. Tu n’avais pas envie de rire cependant. Roxane ne semblait pas vraiment croire en ta présence, elle me croyait morte.

«Roxane, je t’en prie, regardes-moi… c-c’est bien moi, tu ne rêves pas.»

Tu ne savais pas si tu devais te lever ou non. Tu avais peur qu’elle te file entre les pattes la petite rouquine ! Alors, tu restas sur elle encore un moment, sans rien dire. Tu la détaillais du regard, comme pour l’imprimer profondément dans ta mémoire. Tu étais si émue. Tu ne savais vraiment pas que dire ou que faire cependant. Des gens s’étaient risqués à approcher de la drôle de scène, sans doute se demandaient-ils pourquoi je ne l’arrêtais pas. Tu leur jetas alors un regard mauvais et te raclas la gorge puis en montrant ta carte de police.

«Circulez messieurs, dames. Il n’y a rien à voir par ici.»

Bien sûr, tu ne t’étais toujours pas donné la peine de te relever. Ton regard se reporta alors sur le visage de Roxane, puis tu soupiras :

«Écoutes, si je me lève… tu ne te fais pas la malle hein ? J’veux dire… Oh Roxane !! Je suis si heureuse mais, en même temps, si triste…»

Tu décidas donc de te redresser, après quelques secondes supplémentaires de réflexion. Tu l’aidas alors à se redresser et tu la fixas encore et encore. Tu avais si peur qu’elle disparaisse. Une plaie s’était rouverte suite à cette semi-arrestation, tu ne savais comment réagir. Pourquoi n’avais-tu pas cherché à la contacter avant ? C’était bien la grande question et, sans doute, celle que la rousse devait se poser également. Dans quel pétrin tu t’étais encore fourrée ?


Avatars ©️KATE et ©️LAE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 591
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Lun 22 Oct - 10:20

Swan McCreary & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

De drôles de retrouvailles

Mais non ! Elle n'pouvait pas être là ! Cela faisait des années qu'elle était passée de l'autre côté, qu'elle m'avait quitté... Et aujourd'hui, elle me saute dessus comme les autres flics de la ville ? Je refuse de croire que c'est elle ! J'suis sûre que c'est une blague, j'suis sûre que c'est un sosie qui s'fait passer pour elle et qui tente de me torture juste que j'me tienne tranquille et que j'arrête de gesticuler dans tous les sens. Bon, faut dire que ça a plutôt bien marché parce que ça a eu don de me calmer mais je bouillonne à l'intérieur ! J'suis en feu, j'ai envie de casser des nez, des poignets, de mordre, de m'enfuir voire même de me taper pour me réveiller. Mais quelle journée d'merde !

- Roxane, je t’en prie, regardes-moi… c-c’est bien moi, tu ne rêves pas.


J'tourne dans la tête dans un premier temps, ne voulant pas voir la vérité en face. Sa voix a changé... Mais elle ressemble à celle qu'elle avait quand elle était petite ; aujourd'hui, elle est plus mature, plus féminine. J'attends plusieurs secondes qui m'paraissent une éternité et je finis par enfin tourner la tête vers elle pour la regarder mais reste à peine quelques secondes... Elle lui ressemble tellement. Les mêmes cheveux blonds et les yeux bleus ; elle a le même visage que lorsqu'elle était petite, seulement plus mature... C'est trop dur pour moi d'la regarder. J'n'arrive pas à croire qu'elle puisse être toujours vivante et qu'elle ait continué de faire sa p'tite vie tranquille sans même venir me voir pour m'dire que tout allait bien ! Pourquoi elle m'a laissé languir, pourquoi me laisser vivre dans le mensonge ?

- Circulez messieurs, dames. Il n’y a rien à voir par ici.

- Non, juste une morte-vivante.


J'sais pas si elle a entendu ma réflexion puisque j'l'ai formulé dans ma barbe. Trop mauvaise encore, mes paroles sont très amers et j'ressemble à une gamine mal lunée... Ça devrait lui rappeler quelques souvenirs si c'est ma Swan, j'avais toujours tendance à réagir d'la sorte petite. Une réaction que j'continue d'avoir même en étant adulte. C'est un truc que me reproche Steven d'ailleurs, il m'dit souvent que je devrais grandir et changer de comportement car j'suis insupportable... Pourtant c'est ça qui fait mon charme, non ?

- Écoutes, si je me lève… tu ne te fais pas la malle hein ? J’veux dire… Oh Roxane !! Je suis si heureuse mais, en même temps, si triste…

- Ouais, ouais.


Cause toujours, tu m'intéresses. Mais bon, j'tiens quand même à avoir des réponses à mes questions alors j'vais pas me faire la malle, du moins pas tout de suite. J'attends donc qu'elle se redresse et prends sa main pour me mettre debout à mon tour, puis j'fais un pas en arrière histoire de ne pas être trop proche d'être... Regardant par terre en jouant avec les cailloux à mes pieds, toujours pas prête à lui offrir un vrai regard. On peut rester longtemps comme ça mais j'sais pas quoi lui dire aussi... J'sais même pas quoi lui dire. J'suis censée lui dire que j'suis heureuse de la revoir, que j'suis en colère, que j'lui en veux ? J'ai l'impression de me retrouver devant la directrice de l'époque quand j'faisais une connerie et qu'elle attendait que je lui avoue ma bêtise.

- Pourquoi t'es jamais revenue ? Pourquoi t'es jamais v'nue me chercher pour me dire que tu allais bien ? Tu m'as laissée croire toutes ces années que tu étais morte dans cette maison en feu... Tu sais que j'me jetée dedans pour v'nir te sauver ?

Levant la manche de veste pour lui montrer la brûlure que j'ai eu ce jour-là, ma marque de brûlure est sur mon avant-bras droit, pas très grosse, elle a cicatrisé depuis le temps mais ma peau est plus foncée à cet endroit là. Elle peut également remarquer que le tatouage en forme de queue de raton-laveur à mon poignet droit ; je lui laisse le temps d'observer puis baisse ma manche. En colère au possible, j'avais complètement oublié qu'elle était policière et du Gouvernement... Osef. J'avais surtout besoin de lui montrer les risques que j'avais pris pour elle, et comment me remercier ? En se faisant passer pour morte.

- T'étais où toutes ces années ?












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
avatar

Swan McCrearyGouvernementMessages : 47
Date d'inscription : 31/07/2018


MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Mar 13 Nov - 11:04


Évidemment, lorsque vous vous retrouvâtes toutes les deux debout, face à face, les questions tombèrent comme tu l’avais imaginé. Tu fermas les yeux un instant tout en contractant ta mâchoire. Lorsque tu les rouvris, Roxane te montrait son bras. Une énorme trace de brûlure l’ornait, bien moindre que ce qu’était devenu ta peau, cependant assez pour te prouver qu’elle a mis sa vie en péril pour toi. Tu ne savais plus où te mettre, tu étais comme une petite fille que l’on rouspétait. Mais un autre élément attira ton attention : un tatouage. Un tatouage en tous points semblable à celui que les Domaes obtenait lors de leurs obscures cérémonies. Tu fronças les sourcils et décidas de saisir la rousse par le bras en la tirant pour qu’elle te suive.

«Viens, allons dans un endroit plus approprié pour discuter.»

Tu ignorais où à vrai dire. Devais-tu l’amener chez toi boire un petit café comme si de rien n’était ? Non, ce n’était sans doute pas la meilleure solution. Elle allait probablement se sentir encore plus froissée et cela suffisait pour le moment. Elle allait certainement croire que tu l’amenais au commissariat car tu lui sentis une certaine réticence à te suivre. Or, pour le moment, tu n’avais aucunement l’intention de penser à son arrestation, ceci était devenue quelque chose de bien secondaire. Cela pouvait être étonnant quand on connaissait ta rigueur en ce qui concernait la loi, mais Roxane était un cas de force majeure.

Tu réfléchissais à toute vitesse, où pourriez-vous être tranquilles dans cette ville de malheur ! Finalement, tu optas pour une petite impasse qui était, en principe, tranquille. Il y avait même un petit banc dans un coin, comme si il vous était destiné. Tu invitas la rousse à s’asseoir et tu fis de même après un petit soupir de soulagement. Le calme avant la tempête comme on dit.

«Roxane… je suis désolée, tellement désolée…» Tu tournas la tête de gauche à droite tout en regardant le sol tristement. «Il s’est passé tellement de choses et, en même temps… tout est vide.» Tu relevas tes yeux vers elle, penaude. «Mes ‘parents’ sont morts lors de cet incendie de malheur. Des bâtards d’Elementis ! Je me voyais mal revenir à l’orphelinat, surtout que… je n’avais pas pu aller te rendre visite durant mes dernières années à Quederla. Mes ‘parents’ ne voulaient plus que je mêle à cette institution, je n’ai jamais insisté, de peur qu’ils m’abandonnent.»

Tu fis une pause, la regardant droit dans les yeux, cherchant un semblant de réconfort. Malheureusement, tu ne le trouvas pas. Tu décidas tout de continuer, tu lui devais des explications. C’était la moindre des choses après tout.

«Quand la maison a cramé… j’ai cru que je n’allais pas m’en sortir. Mon corps est mutilé. J’en ai réchappé et  j’ai erré dans les rues de Quederla, mendiant en espérant récolter assez d’argent pour quitter cette ville de merde.» Tu tapas dans tes mains. «Et puis je suis partie. J’ai quitté Quederla pour le continent. Une fois là-bas, je suis rentrée dans l’école de police dans l’objectif d’un jour revenir et de faire payer les familles.» Un sourire pincé se dessina sur tes lèvres. «J’étais tellement motivée que j’ai grimpé les échelons à une vitesse folle et, une fois lieutenant, je suis revenue.» Tu repris un air très sérieux, voir même sévère. «Je pensais que tu avais quitté la ville, mais en fait… tu t’es fait avoir par ces monstres que tu appelles ‘famille’. Pfff… tu parles d’une famille, ils ont détruit la mienne !»

Des braises se dessinèrent dans ton regard. C’était un sujet très sensible pour toi, pas étonnant que tu te mettes en rogne.


Avatars ©️KATE et ©️LAE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 591
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   Hier à 11:57

Swan McCreary & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

De drôles de retrouvailles

J'avais besoin d'explications... J'avais besoin de comprendre. J'avais cette désagréable impression d'avoir été prise pour une conne pendant toutes ces années pendant que madame était occupée à vadrouiller tranquillement en étant toujours en vie ; est-ce qu'elle avait pensé à moi toutes ces dernières années ? Au moins une fois ? J'commençais sérieusement à en douter... J'étais même en train d'me demander contre qui j'étais le plus en colère ; Swan, pour avoir refait sa p'tite vie pépouse ou bien mes parents pour m'avoir abandonnée ? Et pourtant Dieu sait que j'en veux à mes vieux ! Mais là, Swan arrive à les dépasser et de loin ces enfoirés, j'pensais même pas que c'était une chose possible !

- Viens, allons dans un endroit plus approprié pour discuter.

J'n'aimais pas cette manière qu'elle avait de me saisir le bras pour que j'la suive quelque part... C'est son côté policier ça qui parle ! Alors forcément, j'résiste un peu et j'n'ai pas envie d'la suivre, surtout que je suis sûre que c'est un stratagème pour m'emmener au Commissariat ! Mais je dois quand même reconnaître qu'elle a plus de force que moi et j'finis par céder avant de perdre mon poignet... Grr. Et finalement, on s'retrouve dans une petite impasse toutes les deux avec un p'tit banc sur lequel elle m'invite à m'asseoir ; faisant non d'la tête comme les enfants dans un premier temps... J'finis également par céder en voyant qu'elle a posé son postérieur. J'sais même pas si j'devrais lui faire confiance mais soit ; j'n'ai pas l'air d'avoir le choix pour le coup.

- Roxane… je suis désolée, tellement désolée… Il s’est passé tellement de choses et, en même temps… tout est vide. Mes ‘parents’ sont morts lors de cet incendie de malheur. Des bâtards d’Elementis ! Je me voyais mal revenir à l’orphelinat, surtout que… je n’avais pas pu aller te rendre visite durant mes dernières années à Quederla. Mes ‘parents’ ne voulaient plus que je mêle à cette institution, je n’ai jamais insisté, de peur qu’ils m’abandonnent.

- T'avais plus de courage quand t'étais à l'orphelinat...


J'n'ai pas pu m'empêcher mon petit commentaire cinglant et qui allait sûrement la vexer d'ailleurs... Mais franchement, j'n'en avais rien à carrer. On était les premières à faire des bêtises à l'époque et à toujours désobéir aux règles ! On faisait toujours les 400 coups ensemble. Si j'avais été à sa place, jamais ma nouvelle famille ne m'aurait interdit d'aller revoir mes amis de l'orphelinat ! Plutôt rester orpheline que d'vivre avec des tortionnaires ! Croisant les bras pour commencer à bouder, j'préfère ne pas tiquer sur le fait qu'elle ait insulté une bonne partie de ma famille également... Ben écoute ! J'n'aime pas le Gouvernement non plus et pourtant j'les insulte pas devant elle -'fin pas encore-.

- Quand la maison a cramé… j’ai cru que je n’allais pas m’en sortir. Mon corps est mutilé. J’en ai réchappé et  j’ai erré dans les rues de Quederla, mendiant en espérant récolter assez d’argent pour quitter cette ville de merde. Et puis je suis partie. J’ai quitté Quederla pour le continent. Une fois là-bas, je suis rentrée dans l’école de police dans l’objectif d’un jour revenir et de faire payer les familles. J’étais tellement motivée que j’ai grimpé les échelons à une vitesse folle et, une fois lieutenant, je suis revenue. Je pensais que tu avais quitté la ville, mais en fait… tu t’es fait avoir par ces monstres que tu appelles ‘famille’. Pfff… tu parles d’une famille, ils ont détruit la mienne !

- Ta famille qui t'a empêché de venir me voir ! Ils sont aussi monstrueux que les clans de mon point de vue !


Croisant toujours les bras et n'voulant pas affronter son regard, j'remarque finalement qu'elle avait changé... Contrairement à moi. J'étais encore et toujours la même gamine bornée de l'époque alors qu'elle, j'avais l'impression de la voir plus mature, différente... Plus en colère contre tout le monde. Même contre moi ? Sûrement. Mais j'étais également en colère contre elle ! Pour plusieurs raisons et elle ne faisait que relancer de l'huile sur le feu, encore et encore ! J'avais toujours eu l'espoir de la retrouver un jour mais c'n'était pas ainsi que j'avais imaginé nos retrouvailles... Elles étaient bien plus amers que dans mes rêves.

- J'me suis enfuie de l'orphelinat après l'incendie et moi aussi j'ai erré dans la rue pendant plusieurs jours, moi aussi j'ai dû mendier pour survivre ! Mais j'ai été recueilli par un Elementis et c'est là que ma vie a changé ! Il m'a élevée comme sa propre fille et il a pris soin de moi, même dans les pires moments, alors que j'étais vraiment vache avec lui ! Et tu sais quoi ? Il a même retrouvé mes vrais parents.

C'était un de mes rêves de gosse ça aussi. J'le disais souvent à Swan que j'voulais connaître mes vrais parents, au moins savoir à quoi ils ressemblaient et pourquoi ils m'avaient abandonner ; j'voulais comprendre d'où j'venais pour avancer... Mais ce que j'avais découvert ne m'avait pas plu. J'avais été à la foi déçue et heureuse. Un mal pour un bien comme on dit.

- Mes vrais parents sont des Elementis eux aussi... Mon p'tit frère est un Elementis ! Ma meilleure amie est une Elementis. Et tu veux savoir la meilleure ? Mon oncle a été le Roi des Elementis ! Et pourtant, ce ne sont pas des bâtards comme tu dis ! Ce sont des personnes qui ont été là pour moi quand j'avais besoin, qui m'ont soutenu et qui m'ont aidé quand je n'étais pas bien... Car ils étaient là pour moi EUX !


A force de jeter autant d'huile, on allait finir par se casser la gueule dans cette ruelle. Non vraiment, je me demande si l'une de nous ne va pas finir par foutre une tarte à l'autre à moment donné ! Parce que vraiment, la conversation commençait à tourner vraiment, vraiment, vraiment très mal !

- Ose me dire que vous êtes tout blanc dans le Gouvernement ! Ce n'est pas de votre faute p't'être si le Ténébreux est monté au pouvoir ? On n'a pas pu s'défendre quand il nous a attaqué car VOUS nous aviez pris nos atouts ! Et aujourd'hui, vous faîtes ami-ami avec lui maintenant ! Vous êtes encore plus monstrueux que les Familles...












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: De drôles de retrouvailles [PV Swan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De drôles de retrouvailles [PV Swan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Smymaei-