Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Un voyage au USA [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Lyana SélmineMessages : 388
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Un voyage au USA [solo]   Ven 14 Sep - 12:05


“ Un voyage aux USA „

« Feat : Solo »
J’avoue que je n’arrive pas à croire ce qui est arrivé. Tout c’est passé si rapidement et là je suis en train de dire au revoir à Nash pour partir en Amérique pour étudier la musique. Même si ce n’est qu’un stage d’un mois, j’allais pouvoir aller dans un studio et découvrir tout de comment ils procèdent là bas, c’était une chance que j’ai réussis à saisir, grâce à Nash’, mais laissez moi vous raconter ce qui s’est passé.

~ ~

C’était un jour normal, avec Nash on avait enfin trouver notre maison, celle qui nous correspondait, on avait eu le coup de cœur, puis après quelques discussions, on a finit par la prendre, c’était un grand pas dans ma vie, on était fiancé, on avait une maison à deux, c’était vraiment parfait. Puis un jour en lisant le journal je suis tombé sur une annonce pour des auditions, le vainqueur gagné un stage dans un studio de musique en Amérique, j’ai hésité vu qu’on venait d’emménager ensemble, je ne voulais pas risquer de perturber l’équilibre qu’on était en train de trouver, mais Nash m’a convaincue et je l’ai fait promettre de m’accompagner si je pouvais y participer ce qu’il a accepté.

Je suis aller me renseigner auprès des organisateurs et me suis inscrites après quelques précisions, j’avais encore deux semaines pour me préparer. Je me suis mise à traîner dans les boutiques de musiques dans mon temps libre parfois seule, parfois Nash m’accompagnait, je cherchais la partition, la musique. Puis après 3 jours de recherche j’ai finis par la trouver, je suis rentré à la maison et j’ai commencé les ajustements pour mon timbre de voix, elle se jouait majoritairement à la guitare, du coup Nash’ pourrait m’accompagner avec. J’ai commencé à apprendre les paroles, dans mes temps libre et laisser les partitions le soir sur la table à Nash, vu que quand il travaille il rentre tard. La boite prend beaucoup de temps et une partie de moi s’en voulait de lui rajouter du travail, mais j’avais besoin qu’il soit là… J’avais déjà chanter en publique… mais jamais pour un truc important et j’avais le trac.

Le soir quand j’étais seule, parfois Altiel apparaissait et me disait ses impressions, m’aidant à ajuster ma voix sur certain passage, en ce moment on se voit moins, parce qu’il a peur que s’il reste avec moi je resterais focalisé sur le passé et que je n’avancerais pas, mais là ce n’est pas que mon rêve, c’est le rêve qu’on a toujours partagé. Allez en Amérique, chantait, devenir connu et rendre les gens heureux. Je n’avais pas que le poids de mon propre rêve, le sien aussi était sur mes épaules. Peut-être je me mettais trop de pression, en fait c’était sûr. La date fatidique approché et je m’entraînais beaucoup, au boulot je me répétais les paroles dans ma tête, pendant mes pauses je me mettais dans la ruelle derrière et je chantonnais les paroles pour être sur de ne pas les oublier le moment venu.

Ce jour vint-même assez tôt. Nash’ essayait de me rassurer et me détendre par tout les moyens, mais j’étais une pile électrique, surexcité à cause du stresse. Je m’installa dans la salle d’attente et je pense que je serrais si fort la main de Nash’ que j’ai du lui faire mal. Mon nom fut prononcé par la secrétaire et je retins mon souffle alors que mon cœur manqua un battement. Nash me sourit et m’aida à me lever me poussant vers la salle, j’arrivais et trois hommes étaient assis à une table avec des notes. Je m’avançais vers eux et leurs tendis la feuille de mon dossier :

« - Je m’appelle Lyana Selmine-Vele et je vais vous interpréter Pieces du groupe Red, Nashoba Dreiden sera mon accompagnateur à la guitare »

Je le désignais de la main alors qu’il sortait sa guitare de l’étui, en tout cas j’ai cru voir un sourire bizarre sur le visage de l’homme au centre quand je me suis présenter. Peut-être est-il dubitatif sur le choix de la musique ? Je regarde Nash comme pour prendre du courage et recule de quelques pas, puis je fais un signe de tête à Nash’ pour lui dire de commencer, je le laisses faire les premiers accord puis j’inspire et commence à chanter. J’ai cru que mon cœur allait exploser, je tenais mes mains derrière mon dos pour éviter qu’ils voient mes mains trembler. La musique se finit et ils ne laissaient rien paraître me remerciant juste, m’indiquant que le résultat serait affiché d’ici une heure.  Je les remerciais et sortie de la pièce talonné de Nashoba, une fois sortie je pousse une grosse expiration et me jette dans ses bras, je pense qu’il a pu sentir que je tremblais de partout, j’étais toute stressé, l’adrénaline du moment retombé. J’avais l’impression de m’être foiré, ils n’ont même pas fait un sourire !

On est sortie prendre l’air et manger une glace surtout pour me changer les idées en fait. Puis on est revenue pile à temps pour l’affichage des résultats et je ne pue retenir mon cri de joie quand je vis que j’étais en tête de liste, je me jetais dans les bras de Nashoba toute heureuse, j’avais réussi ! Je ne m’étais pas trompé ! L’examinateur du centre se dirigea vers moi et me salua :

« Mademoiselle Selmine c’est ça ? J’ai été impressionné par cette reprise, vous avez mis tant d’émotion lors de votre chanson, s’en était émouvant, je suis Adam Keith, mais appelez moi Adam, c’est moi qui serait votre agent pour un mois et votre guide pour New York, nous allons travaillez ensemble. »

Mr Keith est un homme qui est assez mûr, il doit bien avoir 40 ans, mais il fait très classe, en même temps son métier l’y oblige sûrement, je serre la main qu’il me tends et hoche la tête, il m’explique ensuite que nous partons dans deux jours jours. C’est vrai que j’avais oublié cette aspect de la situation, comment j’allais expliquer ça à ma patronne ? Je hoche la tête et après quelques banalités échangés Nashoba et moi rentrâmes à la maison. On fêta ma victoire comme il le fallait, un petit restaurant et tout ce qu’il fallait pour passer une bonne soirée et une bonne nuit.

Le lendemain je me suis occupé de tout régler pour le boulot et j’ai fais ma valise, vérifiez une bonne centaine de fois que je n’oubliais rien et que mon passeport était bien valide. J’arrivais pas à y croire, j’allais partir en Amérique. J’achetais un petit dictionnaire Anglais-Quederla et vice versa, histoire de ne pas être trop perdu. Et c’est comme ça que j’en suis arrivé à être sur le port au moment du départ le lendemain entrain d’embrasser Nashoba et le serrer fort dans mes bras, il allait me manquer, je pense que le plus dur serait d’être loin de lui, une pointe d’inquiétude me traverse l’estomac alors que le bateau lève l’encre et commence à reculer doucement, je lui fais signe de la main.

Au fond j’ai peur, car cette ville m’a tout pris, il ne me reste plus rien à part lui. Arias est en Suède pour être le roi, ma mère et mon frère sont mort, mes amis… certains sont mort, d’autre sont parti mais revenue comme Maya, d’ailleurs elle n’est pas venue.. elle n’a peut-être pas reçu mon courrier à temps ? Puis sur le port je vois arriver une silhouette que je reconnais qui arrive en courant en faisant des gros signes, nous étions seulement en train de s’éloigner du quai et la voir arriver comme une furie me fit rire. Je rigole alors qu’elle s’arrête au bord du quai à côté de Nashoba pour crier :

« DÉSOLE D’ÊTRE EN RETARD ON SE VOIT DANS UN MOIS ! »

Je rigole et crie à mon tour :

« T’INQUIÈTE, PAS DE SOUCIS ! »

Je souris alors que le bateau cette fois part quand les voiles sont tirée, je les vois rétrécir à vue d’œil et sourit un peu tristement, ils vont me manquer, mais bon ce n’est qu’un mois après tout. Puis j’ai fais promettre à Nash qu’on s’écrira ! Je veux qu’il me donne des nouvelles régulièrement, je lui fais confiance à cent pour cent, et j’espère que lui aussi, comme ça, ça se passera bien. Je regarde la ville de Quederla se faire de plus en plus petite au fur et à mesure que le vent gonfle les voiles. Je tourne la tête vers Adam alors qu’il me rejoints sur le pont :

« Vos affaires sont dans votre cabine Mlle Selmine, d’ailleurs je peux vous appelez Lyana ? »
«  Oui bien sûr, Adam »

Il hoche la tête content que j’ai retenue la leçon, j’ai l’impression qu’il hésite à me demander quelque chose et je le regarde un peu curieuse avant de lui dire :

« Un soucis? »

Il secoue la tête et rigole un peu étonné de ma réponse répondant juste :

« Pas vraiment, mais...Votre nom de famille, Selmine… vous êtes la fille d’Aurélie et Kenny? »

Je me retiens de m’étrangler en entendant ça et écarquille les yeux en grand. Il connaît mes parents ? Comment ? Attend, j’avais même pas tilté qu’il parlait le quederlien, ça me paraît tellement naturel, effectivement il a pas d’accent en plus. Il est peut-être originaire de Quederla ?

« Vous connaissez mes parents ? »

J’avoue que je suis choqué, je m’attendais à tout sauf ça comme question, donc je répond à la sienne par une autre et il répond :

« Je connais Kenny depuis que nous sommes petits, on était meilleur ami, et ta mère était dans mon lycée, une femme aussi magnifique que douce, c’était une bonne amie, je l’ai présenté à ton père qui lui avait arrêté le lycée. Comment vas tout le monde ? Je n’ai pas revue Kenny et Aurélie depuis tellement longtemps je crois que toi et ton frère étiez dans le ventre de ta mère quand je suis parti, j’avoue que je voulais profiter du voyage pour les voir mais je n’ai pas eu le temps. Kenny est bien rentré à Quederla ? »

Je suis étonné, voir même choqué, j’avais devant moi un vieil ami de mes parents, qui ignorait tout de ce qui s’est passé dans notre vie, comment j’allais lui dire ? Attend ? Rentré à Quederla ? Mon père était parti ? Comment ça ? Je comprends pas très bien… Je le regarde :

« Je.. Je crois que vous ferez mieux de vous asseoir »

Il me regarde ne comprenant pas et je cherche mes mots avant de lui dire :

« Ma mère et mon frère sont mort… Il y a 6 ans bientôt, quant à mon père… Je ne l’ai pas revue depuis que j’ai 4 ans, j’ignore s’il est encore en vie… Il a disparu du jour au lendemain »

Je vois le pauvre homme s’accrocher à la rambarde… Ma révélation a dut lui faire un choc, je le vois poser une main sur son cœur et dire :

« Pauvre Aurélie… Elle ne méritait pas de mourir jeune.. et ton frère non plus, pauvre enfant tu as du en traverser des épreuves »

Je souris un peu tristement sans répondre. Que répondre à ça ? Je regarde l’horizon pour calmer les battements douloureux de mon cœur. J’avais surmonter cette épreuve, mais en parler me faisait toujours un peu souffrir. En tout cas je me retins de lui dire que mon frère était un fantôme qui veillait sur moi, je pense que ça achèverais le pauvre homme. Il prit quelques minutes pour se faire à la nouvelle, puis ajouta :

« Depuis tes 4 ans… ça doit faire combien maintenant, 18 ans ? Je l’ai croisé à cette période… Il était venu aux USA pour fuir Quederla, je ne sais pas de quoi il n’a pas voulu m’en parler, mais il s’est mis à chercher de l’aide auprès des USA, mais ils ne lui ont pas fais confiance, il m’a demandé de l’aider à les convaincre, mais j’ai refusé, je savais que sa quête le mènerais à un sacré pétrin s’il continuait. Je lui ai dis de vous donner des nouvelles, de retourner auprès de vous, mais il a refusé prétextant que ça vous mettrait en danger… Je lui ai dis que d’ici quelques années il pourrait revenir, mais il m’a dit qu’il n’y retournerait pas de sitôt car « on sait jamais » je le cite »

J’avoue que cette fois c’est à moi de m’accrocher, j’enfonce légèrement mes ongles dans le bois de la rambarde, il.. il est en vie ? Quelque part dans le monde ? Non je ne veux pas y croire, il se serait enfuie pour nous protéger ? Je pense que c’est juste des conneries qu’il a raconté, comment une carte aurait pu nous mettre en danger ? N’importe quoi ! Voyant mon silence il enchéri :

« Ta mère était au courant, quand ton père est reparti je l’ai averti par une lettre, ce fut notre dernière échange, elle me remercia mais me demanda de garder le secret, elle voulait pas que ses enfants soient triste en ayant le faux espoirs que leur père reviendront un jour. Mais tu es grande maintenant je pense que tu peux savoir la vérité, Aurélie ne m’en voudra pas pour ça »

Ma mère était au courant ? C’était de pire en pire ces révélations, pourquoi nous a-t-elle laissé croire qu’il nous avait abandonné où qu’il était mort ? Au moins le savoir en vie aurait été plus juste. Je déglutis et inspire pour me calmer :

« Merci pour toute ces révélations, mais si vous voulez bien… je vais allez digérer tout ça dans la cabine… Merci d’avoir été honnête. »

Il hoche la tête et répondit juste :

« Ne sois pas trop dure envers tes parents, ils voulaient juste votre bien, ils ne vivaient que pour ça… leurs familles c’était leurs vies. Ta mère serait heureuse de te voir, tu lui ressembles tellement et tu as les beaux yeux bleus de ton père »

Je souris et fais demi tour pour me diriger dans ma cabine, au moins j’avais quelques jours pour digérer toute ces nouvelles avant d’arriver, je ne sais même pas ce que je devais faire de ces informations. Mon père est en vie, quelques part dans ce monde…. Non ce n’est pas mon père ! Il a perdu le droit de se faire appeler comme ça depuis qu’il a décidé de ne jamais revenir. Arias est ma seule famille vivante, et Nashoba est ma futur famille, c’est tout ! Je ne veux jamais le voir, ni le chercher, ni rien !

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E



#cc6633 ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un voyage au USA [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ Les Alentours :: Le reste du monde-