Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Maître du JeuMessages : 640
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Dim 7 Oct - 19:38

L'heure n'est pas au règlement de comptes
Il tournait en rond depuis plusieurs dizaine de minutes. Il était dans le QG, là à faire les 100 pas et abordait quelques fois des personnes sans pour autant trouver une bonne formulation ; photo à la main, l'homme l'avait montré à quelques personnes mais s'était essuyé quelques refus. Si quelqu'un prenait le temps de l'observer, on pouvait voir que l'homme en question commençait à paniquer, à se décomposer sur place... Il semblait être en proie à un grand tourment et personne ne voulait l'aider. Il se nommait William et il faisait partie de l'Alliance depuis sa création ; un Domae sans pouvoir, il a toujours été une personne très discrète quant à sa vie privée et ne causait pas beaucoup avec les autres... Voilà qui était étrange de le voir faire le premier pas.

Désespéré, il s'approcha une nouvelle fois d'un petit groupe de personnes qui refusèrent sa demande poliment. William laissa échapper un nouveau soupire avant de se tourner vers une jeune femme à la chevelure rouge ; ils ne se connaissaient pas, du moins, ils n'avaient jamais parlé ensemble mais ils s'étaient sûrement déjà vu dans le QG Domae. William s'approcha de Indora avant de s'arrêter dans sa lancée, faire demi-tour puis de s'arrêter à nouveau... Cela se voyait, il hésitait énormément. William prit finalement une grande inspiration avant de prendre son courage à deux mains et de s'approcher de nouveau d'Indora ; un peu mal à l'aise, il tendit une photo où l'on pouvait voir une jeune demoiselle.

- S'il vous plait mademoiselle... J'ai vraiment besoin de votre aide... Ma petite fille a été arrêtée par le Gouvernement il y a un mois de cela ; elle fait partie de l'Alliance, comme vous et moi... Ils veulent la juger car elle aide les Familles. Je vous en prie, allez secourir ma petite fille... Je vous donnerais de l'argent en échange ! Ou des armes ! N'importe quoi ! Votre prix sera le mien.


Il avait presque des yeux de chien battu et encore une fois, il espérait que quelqu'un lui réponde positivement à sa demande. Heureux d'avoir eu enfin ce qu'il attendait depuis longtemps, William remercia une bonne dizaine de fois son interlocutrice pour avoir accepté un tel service ! Il ne perdit pas de temps à donner toutes les informations dont elle aurait besoin... Sa fille se nommait Aya et elle n'avait pas encore passé de cérémonie pour obtenir de pouvoir ; elle venait d'entrer dans l'Alliance donc elle devait encore faire ses preuves. Il lui expliqua ensuite qu'elle s'était fait avoir durant une de ses missions et que le Gouvernement lui était tombé dessus puis l'avait laissé croupir en prison depuis plus d'un mois ! Il attendait que le jugement tombe mais il savait parfaitement qu'elle serait jugée coupable, c'était pour cette raison qu'il demandait à des collègues d'aller la secourir.

Le soir venu, on pouvait remarquer qu'il n'y avait pas grand monde dans le Quartier Néréis... Comme d'habitude, quelques soldats faisaient leur vadrouille le soir mais rien de bien inquiétant. Le problème maintenant est qu'il fallait pouvoir entrer dans les prisons du Commissariat sans alerter les membres du Gouvernement et être certains également que personne n'était dedans... Il y avait encore de la lumière dans le bâtiment ; sûrement des couches-tard mais aussi ceux à l'accueil qui restaient de nuit pour prendre les dépositions en cas de pépins. Cela ne serait pas chose aisée d'entrer dans le bâtiment et pourtant, Aya se trouvait dans cette prison d'après les dires de son père... C'était sûrement pour cette raison que tout le monde avait refusé ; la mission semblait bien dangereuse.

- Mademoiselle Barbarois ? Qu'est-ce que vous faîtes ici ?

En se retournant, Indora put reconnaître une vieille connaissance... Une jeune femme rencontrée durant l'une de ses missions. Julie Kostas, une jeune Elementis de poison qui avait donné du fil à retorde pendant plusieurs jours. Elle semblait être en pleine forme et n'était pas en colère contre Indora ; au contraire, elle semblait avoir passé l'éponge sur cette histoire.

- Vous êtes ici pour libérer Aya ? Son père m'a dit qu'une autre jeune femme avait accepté de lui rendre service... Il faut croire que nous allons faire équipe toutes les deux ce soir.

Julie Kostas:
 

Aya:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Indora BarbaroisMembre de l'AllianceMessages : 58
Date d'inscription : 19/01/2018


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Mer 10 Oct - 12:58

Blottit sous ma couette, je sens la patte de mon tigre sur moi.

"Hmm... Aytar qu'est ce qui y'a? c'est mon jour de repos laisse moi dormir."

Il me tire, indiquant clairement l'heure de se lever, mais j'ai pas envie, pourquoi il est si chiant ce matin? Je m'accroche à ma couette mais il vient la tirer encore plus fort. Clairement pas de taille, je roule avec la couette et tombe au sol.

"Rah pourquoi tu me réveille aujourd'hui? Y'a pas de travail je t'ai dit!"

Je me frotte les yeux, me dit pas qu'il a déjà faim? Non pas possible, il sait que je l'aurais privé de repas juste pour me venger. Mais alors...

"Ah oui! On est vraiment obligés?"

Il grogne.

"D'accord d'accord... Après tout c'est moi qui me le suis imposée, va bien falloir."


Je me lève, me dirige dans la pièce à vivre et commence à cuir le petit déjeuné. Une fois tout prêt je jette à Aytar son morceau habituel cru et moi je m'installe à table pour manger tout ça. Je soupire:

"Et dire que maintenant je dois travailler avec des personnes qui y'a encore peu
m'aurait tranchée la gorge s'il en avait l’occasion. A vraie dire j'aurais fais pareil... Et dire que je me battais pour protéger ceux qui ne pouvais pas le faire d'eux même."

Je m'étire en arrière, baillant en même temps.

"Quand je pense que les 'défenseurs' de la ville sont juste des enflures. J'étais tellement aveuglée par mes ennemies de toujours que j'ai même pas remarqué la vraie menace qui grandissait dans l'ombre. Gouvernement bien sûr, moi j'appelle ça dictature sans pitié. Et je compte même pas les rebelles, on se battaient pour la paix ou juste pour s'entre tuer comme des bêtes? Sans vouloir te vexer Aytar."

Il n'y prête même pas attention, occupé à manger sa viande. A ce gourmand je te jure. Une fois le fini de manger, je vais me laver et me changer, pensant encore au événement récent. En tout cas si je dois m'allier à mon pire ennemie pour que d'autre puissent vivre en paix je le ferais, je dois juste faire attention ou je pointe mon arme ah ah. Une fois sorti de la salle de bain je pars m'équiper de mon armure et ma claymore, je sais que je vais pas au QG pour prendre une mission mais on sait jamais, un Elementis qui voudrait poser problème et... Non Indo, sort toi cette idée de la tête, on y va pour apprendre à vivre avec ses anciens pires ennemies.

"Bon, il est temps d'y aller. Allez Aytar, si tu crois que tu vas faire la grâce-mat à la maison tu peux toujours rêver."

On part tout les deux de la maisons et se dirige. Cette ville à tellement changé, avant c'étais juste Domae contre Elementis et maintenant c'est Domae contre Elementis, contre Domae ou les deux à la fois et même contre le Gouvernement armé jusqu'au dent à cause d'une personne qui ne mérite rien d'autre qu'une exécution pur et dur.
J'arrive au QG, à l'intérieur y'a un monde fou, des Domae et des Elementis réunis au même endroit. Malgré le faite que ça fais déjà un moment que l'Alliance c'est formé je ne suis toujours pas habitué de voir des personnes qui y'a encore peut de temps se détestés les un les autres. Après c'est pour ça que je suis venu, pour essayé de brisé cette barrière de haine qui est en moi, mais pas à pas, n'allons pas trop vite, que je me brise pas non plus ah ah.
Je me balade à l'intérieur du QG, voir si je peux pas trouvé une Elementis avec qui parlé, j'y ai beaucoup réfléchit et je pense que c'est le meilleur moyen pour commencer que de faire le premier pas.

Alors que je balade mon regard, je sens une personne derrière moi m'appeler à l'aide. Je me retourne, c'est un homme et il semble pas bien. Avant que je lui demande si tout vas bien il me tend une photo d'une fille et m'explique son problème. Putain ce gouvernement je te jure, je comprend pourquoi il est dans cette état, personne à du vouloir risquer sa vie à attaquer une prison...

"Vous inquiétez pas je m'en occupe." Lui dis-je avec le sourire, même si c'est très risqué je le laisserai pas tomber, puis si je le fais pas qui le feras?

Il me remercie encore et encore, pas de souci je fais que mon boulot ah ah. Il m'explique où elle est censé se trouver ainsi que son nom et son absence de pouvoir.

"Quoi!? On a laissé une fille sans pouvoir faire une mission en solo par les temps qui courent? Sérieux? Ah bon sang, y'a encore beaucoup de chose à revoir par ici... Allez, il est temps d'aller se préparer pour la mission."

Je laisse partir l'homme et me retourne vers Aytar.

"Oui je sais, je devais pas accepter de mission et me concentré sur ma 'cure'. Mais on peut pas le laisser tomber."

Il approuve même si je sais très bien qui me laissera pas éviter longtemps mon problème. On rentre à la maison, bon pour une mission d'infiltration dans une prison une armure lourde en métal de la tête au pied c'est pas super discret. Je vais m'équiper d'un truc plus léger, du cuir renforcé fera parfaitement l'affaire, je pourrais éviter la plupart des projectiles et les armes tranchante dans la majorités des cas, juste à faire attention aux armes contondantes et aux potentiel magie qui passerait ce cuir. En arme je vais garder ma claymore, même si grande bien positionné elle ne fera pas de bruit en ce déplaçant et c'est pas non plus un poids insurmontable sur le dos.

"Tu vois Aytar je me suis améliorée depuis, je m'adapte à ma mission."

Pour attaquer une forteresse pareil de quoi éliminer ou distraire serait pas de refus, merci à cette fille qui est venu est m'a montré l'utilité de ses fameuse armes de lancés. Bon je suis affreusement nulle avec mes ça peut toujours servir de distraction, quelque une suffiront.

"Voilà, avec sa on est prêt. Plus qu'a attendre le soir."


Soir tombé, je suis sortis de chez moi et me suis dirigé près de la prison, à l'angle d'une ruelle de celui-ci. Pendant que je l'observe, Aytar grogne légèrement, pour me prévenir qu'une personne arrive dans notre dos. En effet une fille s'approche de nous, mais c'est...

"Mademoiselle Barbarois ? Qu'est-ce que vous faîtes ici ?"


"Julie!? Je m'attendais pas à te retrouver là."

"Vous êtes ici pour libérer Aya ? Son père m'a dit qu'une autre jeune femme avait accepté de lui rendre service... Il faut croire que nous allons faire équipe toutes les deux ce soir."

"On dirait que je me suis trompée ah ah, et dire que je croyais qu'on se reverrait en temps qu'ennemie. Je suis pas mécontente de t'avoir laissé partir."

Je lui souris,au moins je pourrais faire d'une pierre deux coups, une mission et une cure en même temps. J'ui bien content que ce soit avec elle.

"Sinon ça a étais ta cérémonie, t'as obtenu qu'elle pouvoir? Un truc pour faire médocs magique? Ah ah ah. En tout cas j'ui bien contente d'avoir ton aide, cette alliance à quelque bon point au final."

J'observe de nouveau la prison, j'espère qu'elle a obtenu un bon pouvoir pour qu'on rentre sans souci. Et j'espère qu'elle sait s'en servir, ça doit faire peu de temps qu'elle l'a obtenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 640
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Mar 16 Oct - 9:27

L'heure n'est pas au règlement de comptes
- Vous êtes ici pour libérer Aya ? Son père m'a dit qu'une autre jeune femme avait accepté de lui rendre service... Il faut croire que nous allons faire équipe toutes les deux ce soir.

La première fois qu'elles s'étaient rencontrées, cela ne s'était pas super bien passé. Julie avait essayé d'empoisonner son beau-père afin de l'envoyer dans un hôpital psychiatrique et avoir la paix avec son petit-ami... Evidemment, quand cette histoire a été tirée au clair, Joseph avait mit un terme à leur relation et avait sortie Julie de sa vie. Depuis, la demoiselle avait essayé de faire profil bas dans cette histoire et était partie quelques temps hors de la ville pour se faire oublier... En rentrant, elle avait appris que les Domae et les Elementis avaient décidé de faire amis-amis et de mettre leur rancœur de côté pour faire front au Gouvernement ; elle y avait vu un moyen de se faire pardonner de ces derniers mois alors elle avait suivit le mouvement.

- On dirait que je me suis trompée ah ah, et dire que je croyais qu'on se reverrait en temps qu'ennemie. Je suis pas mécontente de t'avoir laissé partir.

Julie laissa échapper un petit soupire. En voyant que Indora était sa partenaire de la soirée, elle s'était dit que la mission tournerait au vinaigre et qu'elles allaient passer beaucoup de temps à se taper dessus... Finalement, la Domae semblait vouloir tourner la page sur cette histoire. Une bonne chose pour Julie qui voulait également oublier ses erreurs du passé ; elle savait qu'elle avait très mal agit et elle en avait payé le prix fort. Elle aimait réellement Joseph et l'avoir perdu l'avait mis dans tous ses états... C'était la première fois qu'elle faisait une mission avec une Domae et Julie craignait que cela se passe mal ; au final, elle connaissait cette Domae... Un bon point déjà.

- Sinon ça a étais ta cérémonie, t'as obtenu qu'elle pouvoir ? Un truc pour faire médocs magique ? Ah ah ah. En tout cas j'ui bien contente d'avoir ton aide, cette alliance à quelque bon point au final.

- Je suis une Elementis de poison. Je venais d'obtenir mon pouvoir lorsque nous nous sommes rencontrées... Je ne sais pas si je serais réellement utile ce soir mais je voulais aider Aya.

Jeune Elementis de poison voulait signifier que son pouvoir était encore possiblement instable ou qu'elle ne le maîtrisait pas à la perfection... Cependant, peut-être que Julie avait plus d'un tour dans son sac ; une chose qui se découvrirait au fil des missions. L'heure n'étant plus à la discute, l'ancien Elementis proposa de réfléchir à un plan pour entrer à cette heure-ci dans le commissariat et atteindre les prisons sans se faire remarquer... Elle nota au passage qu'il faudrait trouver la clé afin de ne pas avoir à forcer la porte de la cellule ; ce qui pourrait faire beaucoup de bruits. Il fallait donc trouver un moyen d'être le plus discret possible mais... comment faire !

- Je suis étonnée que tu ais rejoins l'Alliance... Tu ne semblais pas apprécier les Elementis lorsque nous nous sommes rencontrées. Et cela semblait te déranger également que les parents de Joseph soient issus des deux camps ; qu'est-ce qui a bien pu te faire changer d'avis ?

Julie Kostas:
 

Aya:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Indora BarbaroisMembre de l'AllianceMessages : 58
Date d'inscription : 19/01/2018


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Hier à 19:42

"Aprécier? Le mot est faible ahah. Sans vouloir te vexer je n'aime pas du tout ton clan, on a toujours était ennemie et je vous voyaient comme le mal incarné. J'essaie d’effacer ça au moins un peu mais c'est pas facile..."

Heureusement que c'est elle et pas un autre Elementis sinon je sais pas comment se serait passé la mission. Elle a raison sur un point, je déteste les Elementis, presque comme une colère aveugle qui m'a empêchée de voir que je suis extrêmement conne. Même si je peux accepter que... Tous ne sont pas des enflures sans nom, et elle ne le sait surement pas mais elle est la raison qui m'as fais revoir mon jugement... un minimum.

"Je vais quand je peux au QG pour essayer de faire 'ami ami' avec eux mais...
Ah je m'égare, la question c'est pourquoi j'ai changée d'avis? Mais j'ai pas changée d'avis. Je me bats pas juste pour du moins à l'époque vous vaincre, je me bats pour ceux qui ne le peuvent pas, donnez la paix aux habitants de cette ville."

Pourquoi rejoindre ses rebelles qui foute encore plus le bordel qu'autre chose, on se bat pour la paix ou juste pour s’entre-tuer?

"Le gouvernement est corrompu jusqu'à la moelle, c'est plus une dictature qu'autre chose. Et après tout, l'ennemie de mon ennemie est mon ami?"

C'est bien de faire la causette mais on doit trouver un moyen de s’introduire dans le commissariat, je pense pas que rentrer par la porte d'entrée pour demander poliment à voir la détenue fonctionne. Y'aurais t-il un moyen d'atteindre la prison via une autre entrée, ou passer par au dessus? Les murs semblent pouvoir être escaladés mais je risque de me casser la gueule en essayant...

"Dit Julie, t'as pas un poison genre somnifère ou quelque chose pour se débarrasser temporairement des gardes? J'ai des couteau avec moi on pourrait les utiliser? Au pire si on doit faire des attaques discrètes Aytar pourra s'en charger, ça doit être le meilleur de nous trois. Toi en deuxième, je suis pas super doué quand il s'agit de rester discret."

Bon on a un brin de plan mais ça sera pas suffisant, déjà essayons de pénétrer la prison sans se faire chopper, sinon faudra rush. En tout cas Aytar tien toi prêt à croquer des fesses de 'policier'! Et pour la clé, bah on la prendra sur le corps du geôlier, vivant ou mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Nereis-