Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Maître du JeuMessages : 672
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Mar 20 Nov - 14:11

L'heure n'est pas au règlement de comptes
Elles avaient décidé de se séparer pour essayer de couvrir une plus grande zone, chacune ayant une mission précise... Si Indora avait finalement trouvé la clé malgré quelques péripéties durant ses recherches, Julie avait clairement eu plus de plus de mal à avoir quelque chose de concret durant ses trouvailles. Au contraire même, elle failli faire une mauvaise rencontre... Mais cette mauvaise rencontre allait en direction de la Domae au Tigre qui n'avait pas beaucoup d'endroit pour se cacher. Le bureau était sans doute la seule cachette mais pas la plus intelligente, c'était un coup à se bloquer !

Jet d'action du policier sur 40 : 57 - Échec.
Jet de résistance du policier sur 55 : 66 - Échec.


Arrivant dans la pièce, il ne remarqua pas directement qu'il y avait eu intrusion... Plutôt qu'il manquait ses deux collègues à l'accueil et que le bureau était sans dessus sans dessous. Il essaya de dégainer son épée pour se mettre sur les gardes mais le petit jeune avait manqué de prudence pour le coup et sa faute l'avait rapidement rattrapé ! Il n'eut pas le temps de voir Indora qui l'assomma d'un coup derrière la tête, de quoi le faire tomber dans les bras de Morphée pendant un moment. Entendant du grabuge dans la pièce d'à côté, Julie pressa le pas mais fut rassurée de voir que sa camarade avait su gérer les choses à sa manière... C'est certain que ce n'était pas Julie qui aurait été d'une grande utilité.

- Je suis désolée, je crois qu'il m'a entendu quand je me suis approchée de sa porte... Je... euh... Je n'ai pas trouvé grand chose dans les couloirs... J'ai fui dès que je l'ai entendu et je voulais te prévenir mais il se dirigeait déjà ici.


Il semblait qu'elles n'avaient plus beaucoup de temps à perdre ! Trois policiers déjà assommés en moins d'une heure, c'était peut-être le bon moment pour trouver Aya et partir au plus vite de cet endroit. Chose d'ailleurs que s'empressait de noter Julie qui prit les devants aller vers les cellules ; elles mirent quelques minutes avant de trouver le bon chemin et eurent la chance d'enfin trouver le bon lieu ! Encore une chance pour elles, il n'y avait personne dans cette pièce... A part les détenus évidemment. La cellule d'Aya était la plus éloignée et leur traversée n'était pas des plus discrètes sous les commentaires des détenus qui ne cessaient de les aborder pour être sortis d'ici.

- Allez quoi, faîtes un effort !

- J'vous jure que je n'en parlerai à personne !

- Allez les filles, ça restera entre nous ! Libérez-moi !

Julie était extrêmement mal à l'aise et avait peur que leur cris rameute d'autres policiers... Au final, elle n'était pas certaine du nombre de personnes travaillant dans les locaux alors peut-être qu'ils allaient finir par rameuter des gens ! Encore une fois, elle notait sur un ton de stress et de peur à Indora qu'il faudrait peut-être se dépêcher pour sortir d'ici car elle commençait à avoir les chocottes... Et que les hommes dans ces cellules la mettaient extrêmement mal à l'aise. Elles arrivèrent devant la cellule d'Aya qui était assise en boule dans un coin, la demoiselle releva la tête au moment où les deux membres de l'Alliance se placèrent devant la cellule.

- Aya ? On va vous sortir de là ! C'est votre père qui nous envoie !

Aussitôt, la jeune fille se releva et couru vers les barreaux en remerciant les deux jeunes femmes d'être venue la chercher ! Elles purent ouvrir la cellule après avoir trouvé la bonne clé, plus qu'à sortir d'ici ! Julie et Aya insistèrent et pressèrent le pas pour remonter les escaliers quatre à quatre pour arriver de nouveau dans les couloirs du bâtiment. Au final, cette mission s'était pas si mal déroulée que ça !

- On s'en est plutôt bien sortie ! C'est dingue quand même que l'Alliance ait envoyé une sans pouvoir en mission...

Jet d'attaque surprise sur Indora sur 40 : 66 - Échec.
Jet d'attaque surprise sur Julie sur 60 : 59 - Réussite.


- Dingue ouais...

Indora fut la première à remarquer qu'il y avait quelque chose d'étrange dans la main d'Aya mais également dans le son de sa voix, cependant, elle ne put en faire part car la demoiselle se retournait aussitôt pour balancer une boule de feu sur le duo. La Domae au Tigre eut le bon réflexe de l'esquive puisqu'elle était préparée à quelque chose mais Julie l'avait échappée de peu et avait été brûlée à son bras ; dans toute cette agitation, Aya en profita pour se faire la malle à toute vitesse, les laissant dans le couloir du Commissariat. Le duo n'eut pas à attendre très longtemps car il fut rejoint par le policier assommé par Indora à l'accueil, à peine remit de ses émotions si on en croyait la manière dont il regardait les demoiselles ainsi que sa façon de tourner sur place.

- Oh merde... Qu'est-ce que... Fais chier... Je... Oh non... Ne me dîtes pas qu'elle s'est enfuie ? La gamine là, Aya... Oh c'est le bordel... Qu'est-ce que je vais faire... C'est de votre faute tout ça.

Julie Kostas:
 

Aya:
 

Policier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Indora BarbaroisMembre de l'AllianceMessages : 68
Date d'inscription : 19/01/2018


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Dim 2 Déc - 21:20

"Faut faire plus attention monsieur." *soupire* "Son tous comme ça? Je veux dire de nuit ils devraient encore plus être en alerte?"

Bon pas besoin d'y penser je dois rejoindre Jul...

"Ah bas en parlant du loup."

"Je suis désolée, je crois qu'il m'a entendu quand je me suis approchée de sa porte... Je... euh... Je n'ai pas trouvé grand chose dans les couloirs... J'ai fui dès que je l'ai entendu et je voulais te prévenir mais il se dirigeait déjà ici."

"Pas de souci, et puis vois le point positif, un garde de moins qui risque de nous poser des soucis. Jusqu’à son réveil, mais d'ici là on l'aura trouvée."

Je souris, je ne lui en veux point, les erreurs arrivent à tout le monde et en terme de discrétion je suis pas exemple.

"J'avoue que si tu as failli te faire prendre moi je serais entrain de me battre contre toute la caserne en ce moment si j'avais étais en reco."


Je rigole légèrement, histoire de ne pas réveiller la battisse, et fais signe à Julie d'y aller. On marche quelque minute avant de trouver la prison, personne parfait! Fin à part les détenus qui nous demande de les libérés...

"Désolés les gars mais on peut pas vous aider, j'aimerai mais ne sachant pas discerner le bon du pas bon maintenant donc je vais éviter."

Même si vous êtes des prisonnier détenu par l'ennemie je peux rien n'y faire.

"Soupire, le problème d'affronter ceux qui doivent faire la "loi" si on peut dire, c'est que leur ennemies ne sont pas forcément nos amis. Si on se compte pas dedans évidemment."


Tien elle semble mal à l'aise, je devrais faire un truc?

"Et..." Je pose ma main sur son épaule. "ça va aller, si tu te sens mal respire un coup et pense au point positif de notre mission."

On arrive enfin devant la cellule d'Aya, Julie se rapproche des barreaux.

"Aya ? On va vous sortir de là ! C'est votre père qui nous envoie !"

Elles courent aux barreaux nous remerciant énormément, on lui ouvre et la laissons sortir.

"Pas de souci, au final ça aura étais plus facile que prévu."


"On s'en est plutôt bien sortie ! C'est dingue quand même que l'Alliance ait envoyé une sans pouvoir en mission..."

"Tu restes très doué hein, te sous estime pas. N'oublions pas que la première fois t'en avais pas et tu m'as bien donnée du fil à retordre. Mais surpris de la facilité de la mission."


"Dingue ouais... "

"Ça va p..." ça sens le brûlé là? Oh merde. "Julie gaffe!" Je me jette sur le côté pile à temps pour éviter la boule de feu lancé dans notre dos.

"Kof kof... Et on ta jamais dit de pas jouer avec le feu? Oh merde elle est où?"
Je regarde autour de moi et ne vois que Julie qui... Est blessé!

"Et ça va?" Mon armure m'as protéger de la chaleur mais pas elle. J'entends quelqu'un accourir vers nous, mais c'est le policier que j'ai assommé!

"Oh merde... Qu'est-ce que... Fais chier... Je... Oh non... Ne me dîtes pas qu'elle s'est enfuie ? La gamine là, Aya... Oh c'est le bordel... Qu'est-ce que je vais faire... C'est de votre faute tout ça."

"Apprenez à défendre votre commissariat et on en reparlera, pour l'instant aide moi elle est brûlée au bras faut le refroidir, doit bien y avoir une salle avec de l'eau, des toilettes genre."


Je l'aide à ce relever, ne sachant pas trop si elle peut se déplacer une douleur pareille au bras.

"Et pas de non ou je te refais dormir mais pour très longtemps, je sais que j'ai pas tapé trop fort pour pas te tuer ou gravement te blesser mais je pensais pas que tu te relèverai si vite. Faudra que je m'améliore la dessus."

En se déplaçant je demande au policier.

"T'inquiète pour tes potes de l'entrée, ils dorment surveillé par mon animal près de ce bâtiment. Mais sinon, tu sais pourquoi elle nous a attaquée? Enfin on est ses alliées, elle est pas dans votre camp de que je sache? Et maintenant que j'y pense elle a même pas de pouvoir normalement."


Je garde toujours mon sens de l'humour, je le questionne calmement, enfin énergiquement comme d'hab mais sans haine envers lui ou autrui. Comme j'ai dis avant quand tu te sens mal pense au point positif de la mission, on va pouvoir tenter de buter une traîtresse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 672
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Mar 4 Déc - 17:07

L'heure n'est pas au règlement de comptes
- Oh merde... Qu'est-ce que... Fais chier... Je... Oh non... Ne me dîtes pas qu'elle s'est enfuie ? La gamine là, Aya... Oh c'est le bordel... Qu'est-ce que je vais faire... C'est de votre faute tout ça.

Complètement paniqué. C'était ainsi que l'on pouvait décrire le policier qui venait de se ramener et de se planter devant les deux jeunes femmes ; il bougeait dans tous les sens et son regard alternait entre les deux membres de l'Alliance et la sortie. Il posa sa main sur sa matraque avant de la poser sur son épée pour finalement entourer la tête de ses mains... Pas compliqué de comprendre qu'il était encore un jeunot dans le métier et son âge plutôt jeune pouvait le confirmer. C'était un jeune brun aux yeux bleus qui semblait vouloir bien faire son boulot, peut-être trop bien pour le coup...

- Apprenez à défendre votre commissariat et on en reparlera, pour l'instant aide moi elle est brûlée au bras faut le refroidir, doit bien y avoir une salle avec de l'eau, des toilettes genre.

Il prit le temps de réfléchir quelques instants... Est-ce qu'il avait réellement le droit d'emmener deux criminelles dans les toilettes privées du Commissariat ? Il regarda à gauche puis à droite et hésitait quelques secondes... Mais Indora le pressa une nouvelle fois ; il n'avait pas le droit à un refus au risque de se prendre un nouveau coup derrière la tête ! La première fois l'avait déjà fait affreusement souffrir alors il n'était pas question de retenter une seconde fois. Soupirant, il aida également la jeune femme aux cheveux violets à marcher et les emmener vers toilettes où il montra les lavabos.

- T'inquiète pour tes potes de l'entrée, ils dorment surveillé par mon animal près de ce bâtiment. Mais sinon, tu sais pourquoi elle nous a attaquée ? Enfin on est ses alliées, elle est pas dans votre camp de que je sache ? Et maintenant que j'y pense elle a même pas de pouvoir normalement.

- Ses alliés ? Vous faîtes partie de sa secte vous aussi ?

- Sa secte ? Mais non ! Nous sommes... euh... des Domae.

Julie fit les gros yeux à Indora pour qu'elle la suive dans son mensonge ! Le Conclave avait été clair concernant l'Alliance et elle n'était pas encore connu du Gouvernement, ce n'était pas pour gaffer aujourd'hui... Et comme Indora avait déjà parlé de son animal, il semblait évident pour Julie de se faire passer pour une Domae également. Par contre, c'était à n'y rien comprendre et Julie était complètement perdue... Indora aussi sûrement ? D'ailleurs, le policier aussi semblait perdu... Tout le monde était perdu dans cette pièce et personne ne comprenait ce qu'il s'y passait.

- Mais... Si vous n'êtes pas de sa secte... Pourquoi la libérer alors ?

- Parce que son grand-père nous l'a demandé ! Il nous a dit qu'elle avait fait une mission et que le Gouvernement l'avait arrêtée...

- Son grand-père ? Mais toute la famille d'Aya est morte.

Les épaules de Julie s'affaissèrent. C'était à n'y rien comprendre de toute cette histoire... Alors si le petit grand-père du QG n'était un proche de la famille d'Aya, qui était-il ? Et au final, qui était Aya ?

- Cela fait deux ans que la Police traque la secte d'Aya... Elle est peut-être jeune mais très maligne. D'après le dossier, Aya a été élevée par une sorte de gourou à la mort de sa famille et quand ce gourou est mort, c'est elle qui a reprit ce rôle... Il y a deux ans, elle a été à l'origine d'un suicide collectif en dehors de la ville ; elle prétendait que ce sacrifice pourrait invoquer l'esprit de Tarô et le faire revenir parmi nous. Au final, nous nous sommes retrouvés avec des dizaines de cadavres sur les bras et une meurtrière en liberté ! Nous avons réussi à lui mettre la main dessus, non sans difficulté ! Nous lui injections le produit anti-pouvoir toutes les 12h, je ne comprends pas comment elle a pu utilisé son élément contre vous... Quelqu'un a dû oublié de le lui donner. Dit-il avant une courte pause. Maintenant qu'elle est en liberté, elle va sûrement essayer de refaire ses rituels et retrouver d'autres gens pour les pousser au suicide... Ou disparaître dans la nature...

Jet de compréhension d'Indora sur 45 : 14 - Réussite
Jet de compréhension de Julie sur 60 : 25 - Réussite.


Le policier posa ses mains sur ses hanches, lâchant un soupire en essayant de comprendre la faille dans le système... A ce moment-là, les deux jeunes femmes purent comprendre le pourquoi du comment concernant le pouvoir d'Aya ; du moins, elles pourraient avoir des hypothèses concernant son pouvoir du feu. Peut-être que vérifier dans le QG ou auprès des membres du Conclave serait une bonne idée également ? Mais peut-être qu'une petite magie des contrats s'était glissée dans cette histoire... A moins qu'elle n'ait passé la cérémonie en cachette ?

- Je risque mon travail si on apprend que je l'ai laissé filer alors... Aidez-moi à la retrouver et à la remettre derrière les barreaux, s'il vous plait !

Julie Kostas:
 

Aya:
 

Policier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Indora BarbaroisMembre de l'AllianceMessages : 68
Date d'inscription : 19/01/2018


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Jeu 6 Déc - 14:05

"Ses alliés ? Vous faîtes partie de sa secte vous aussi ?"

"Sa secte ? Mais non ! Nous sommes... euh... des Domae."


Hein!? Mais de quoi tu... Heu on m'explique pourquoi elle me fixe comme ça... Pourquoi elle veut se faire passer pour une Domae? C'est pas le cas! *soupire* J'ai raté un truc à la réunion? *soupire encore* Bon ok ok si tu veux.

"Alors elle a fait tout ce merdier... Bon je peux comprendre que vous préférez enfermé les criminel, pour des redressement tout ça mais là y'a pas 10000 solutions. Vous attendiez quoi pour lui trancher la tête?"

Y'a un moment ou les monstres faut les envoyer dans le monde des mort.

"Et puis on n'as qu'a dire qu'on l’emmène voir sa Tarô qu'elle veut tant invoquer."


Je réfléchis un instant, si elle sort par la porte d'entrée Aytar l'aura forcément vue, sinon peut être aller à son ancienne planque? Par contre...

"Mais qui aurait pu être la personne qui nous as demandé de l'aide? Un gars de leur secte, j'espère le retrouver pour m'occuper de son cas aussi."

J'en profite pour boire un coup, histoire de récupérer de quoi tenir la suite.

"Ah ça fait du bien. Bon passons au plan, de un si elle est sortir par l'entrée mon animal l'aura vue et on pour la poursuivre plus facilement. De deux tu dois avoir une idée de sa planque. Cependant il y a une chose sur laquelle on doit se mettre d'accord... Je ne promets pas de la ramener en vie, je vois pas pourquoi vous la laisser en vie dans un endroit si peu sécurisé."

Je réfléchis encore un moment, je pense savoir comment lui éviter trop de problème.

"Je sais! Si jamais on peut pas la ramener en vie, on aura qu'a dire que des tueurs son venues mettre définitivement un terme à la secte en passant vos défenses."

Je lui fais par aussi que si on l'aide il faudra faire comme si il ne nous avais jamais vue ou du moins pas nos têtes. J'insiste aussi que moi je m'en fiche un peu mais si Julie à des problèmes à cause de lui je le découperai en rondelle.
Je regarde ensuite Julie, lui demandant si ça allait aller et qu'elle était prête à partir à la chasse. Une fois ça fait je regarde à nouveau le policier.

"Du coup t'en pense quoi? Et t'inquiète pas tu perdra pas ton job." Lui souris-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 672
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Hier à 11:44

L'heure n'est pas au règlement de comptes
Le policier n'avait pas vraiment de réponses à leurs questions... Toutes personnes avaient le droit à son procès et Aya était en prison pour justement attendre le sien qui était dans quelques jours. C'était pour cette raison qu'elle était en prison et surtout, surveillée nuit et jour ! Sauf que cette fois, il avait failli à sa tâche. Quant à la personne venue leur demander de l'aide... Comment savoir ? Sûrement une personne de sa secte qui voulait la libérer, c'était ce qu'il y avait de plus logique mais pas de membres de sa famille ! Elle n'avait plus personne. Dans tous les cas, le policier avait réellement besoin d'aide et surtout que ces Domae réparent leurs bêtises !

- Ah ça fait du bien. Bon passons au plan, de un si elle est sortir par l'entrée mon animal l'aura vue et on pour la poursuivre plus facilement. De deux tu dois avoir une idée de sa planque. Cependant il y a une chose sur laquelle on doit se mettre d'accord... Je ne promets pas de la ramener en vie, je vois pas pourquoi vous la laisser en vie dans un endroit si peu sécurisé.

- Ah si si si ! Elle doit revenir vivante ! Si elle meurt, je serais obligée de faire un rapport sur ce qu'il s'est passé alors que si on la remet en prison... Je me débrouillerai pour bidouiller un truc et faire comme si il ne s'était rien passé !

Encore une fois, c'était la panique. Le policier avait l'impression de perdre tout contrôle sur la situation et si il avait l'habitude qu'on lui dicte les ordres, ce n'était certainement pas par des Domae ! Ses supérieurs ne devaient pas apprendre ce qu'il s'était passé cette nuit et si Aya mourrait, cela risquait d'être très compliqué d'expliquer ça au big boss.

- Je sais ! Si jamais on peut pas la ramener en vie, on aura qu'a dire que des tueurs son venues mettre définitivement un terme à la secte en passant vos défenses.

- Humpf... Et nous faire passer pour des incapables, merci bien !

- Ben... On est quand même rentrées sans trop de difficultés...

Il venait de dire cette phrase en croisant les bras et levant la tête en l'air d'un air hautain mais la réflexion de Julie le ramena bien vite à la réalité... De quoi tirer la gueule sur la situation. Il laissa échapper un soupire et conclue cette discussion par un "on verra" car il fallait déjà attraper la criminelle avant de décider de son sort... Chose qui n'était pas finalement hyper facile au vu de la situation. Les demoiselles insistent bien également sur le fait que le policier ne devait pas les avoir vu et que son sort risquait de mal tourner en fonction de ce qu'il pourrait bien dire à ses supérieurs ; il secoua la tête en lâchant de nouveaux soupirs... Oui oui, il l'avait bien compris ! Mais il ferait en fonction des événements ! Si Aya revenait dans la prison, il aviserait à ce moment-là.

- Du coup t'en pense quoi ? Et t'inquiète pas tu perdra pas ton job.

- Pff... On verra ça. Retrouvons-là déjà, ça sera un bon début.

Il reprit ses armes et demanda aux demoiselles de le suivre, qu'ils allaient passer par la porte de derrière pour éviter de se faire trop voir. Quant à où pouvait être Aya, c'était une bonne question... Le plus simple serait effectivement son ancien repaire mais elle l'avait sûrement quitté depuis le temps, non ? Il commença à faire son rapport aux demoiselles en expliquant que son repaire dans un café, aujourd'hui abandonné, du Quartier Naeviar... Il expliqua également qu'il y avait peu de chances pour qu'elle y soit mais que c'était quand même un coup à tenter ; de toute façon, ils n'avaient que là pour commencer. Et en pleine nuit, peut-être qu'elle n'avait que là comme refuge ?

Ils allèrent donc là-bas pour commencer en faisant gaffe aux ruelles à cette heure-ci et pointa du doigt le café délabré ; aucune lumière à l'intérieur, il semblait réellement désert. Le policier passa en premier, matraque en main et lampe torche de l'autre tout en recommandant la prudence aux demoiselles qui l'accompagnait. L'intérieur était en piteux état ; les chaises et les tables étaient dans tous les sens, l'air frais passait régnait à cause des vitres brisés, le sol était sale... Bref, aucune âme qui vive apparemment. Du moins, on ne semblait rien voir sous la lumière de la lampe torche du policier.

Jet de repérage d'Indora sur 40 : 43 - Échec.
Jet de repérage de Julie sur 40 : 36 - Réussite.


Alors que le policier tournait sa lampe dans tous les sens, Indora ne sentit, n'entendit et vit rien de suspect... Du moins pour le moment. C'était plus du côté de Julie qu'ils firent mouche quant elle demanda si ils n'avaient pas vu quelque chose bouger en pointant du doigt une direction en particulier. Le policier décida d'avancer vers la direction qu'indiquait Julie et... En effet, une silhouette sortie aussitôt de sa cachette pour pousser violemment le policier et tenter de fuir ; une personne que les jeunes femmes connaissaient bien ! C'était lui qui les avait envoyé libérer Aya.

Julie Kostas:
 

Aya:
 

Policier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Indora BarbaroisMembre de l'AllianceMessages : 68
Date d'inscription : 19/01/2018


MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   Hier à 17:40

"Humpf... Et nous faire passer pour des incapables, merci bien !" Dit le policier d'un ton hautain.

"Ben... On est quand même rentrées sans trop de difficultés..." Répond Julie sur le coup. Je me retiens d'exploser de rire mais ça se vois presque sur mon visage. Je suis pas sûre que Julie l'ai fait intentionnellement mais... Bien envoyée!

"Du coup t'en pense quoi ? Et t'inquiète pas tu perdra pas ton job."


"Pff... On verra ça. Retrouvons-là déjà, ça sera un bon début."

Pas trop étonnant qui nous fais pas confiance, on est pas dans le même camp, jamais je ferais confiance à un ennemie... Enfin... Passons.
On sort par l'arrière du bâtiment, histoire de pas se faire voir par ses collègues, faudrait pas qu'on transforme le commissariat en salle de sommeil ah ah.
Une fois dehors on se dirige vers le café. Sur le trajet j'entame un brin de conversation:

"D'ailleurs tu es plutôt beau gosse, dommage que apparence rime pas avec efficacité ah ah."

C'est vraie que y'a quelque temps j'aurais jamais communiquer si 'amicalement' on va dire avec un ennemie... Après ennemie dur à dire... Je me suis un peu plus ouvert en soit, au moins ces séances d'entrainement m'auront un peu aider... Merci l'alliance.

"D'ailleurs tu n'es pas un peu nouveau ici? Enfin sans vexer ça a l'air..." *Mon regard se pose sur son arme* "C'est quoi ça d'ailleurs?" *soupire* "C'est censé être une arme?"

Je sais j'essaie de mettre une bonne ambiance, enfin je pense. On arrive au fameux repère, ah ouai c'est bien délabré. On pénètre à l'intérieur, le policier au premier rang, il agite sa lampe dans tout les sens. Je lui pose la main sur son épaule:

"Et du calme pas besoin d'être si stressé, c'est pas ça qui va te protéger."

Alors que je suis concentré sur lui, Julie nous interpelle si on a vue quelque chose.

"Heu non rien du..."

Soudainement le policier et poussé en arrière violemment, me laissant juste le tant de retirer ma main et de regarder dans la direction opposé.

"Oh mais c'est toi! Ah non reste ici un instant!"

Je le charge pour tenter de le mettre au sol, il a quelques choses à nous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure n'est pas au règlement de comptes [PV Indora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Nereis-