Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pouvez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes à la recherche d'un codeur qui serait membre du Staff.
Si le poste vous intéresse, merci de contacter Kira.

Partagez
 

 Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Caenn Drusdan

Caenn DrusdanMessages : 122
Date d'inscription : 19/07/2018


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyLun 10 Déc - 15:40







A
la ala, dans quoi est-ce que je m'étais encore embarqué ?
J'étais là, présent au stand de l'Orphelinat qui avait été spécialement monté sur la place du marché, pendant la période de Noël. Actuellement, j'avais les cheveux attachés, je portais mes lunettes et mes lentilles de couleur bleu, je portais mon uniforme de travail en tant qu'intervenant auprès de l'établissement cependant pour ce qui était en-dessous, je n'avais pas hésité à rembourrer le tout, histoire de ne pas attraper froid. Je n'étais pas spécialement frileux de base, mais j'avais quand même pris la peine de mettre un pull en laine suffisamment chaud pour éviter de tomber malade. Je possédais aussi des gants foncés. Mais surtout, qu'est-ce qu'il faisait là ?! Sur mes épaules, le petit Robin s'était niché et jouait à agiter une petite cloche de Noël, tout sourire aux lèvres, devant les passants. Inutile de préciser qu'il se reposait entièrement contre mon crâne et passait son temps à rigoler... Mais ce n'était pas pour autant pour me déplaire, j'affichais un large sourire aux lèvres. Je saluais les passants comme il se devait. Il faut dire que notre stand attirait particulièrement l'attention :
Nous avions une petite chorale improvisée chantant des chants de Noël venant d'à peu près tous les pays. À côté d'eux, nous avions des couples de jeunes danseurs, dansant un peu tout ce pouvait se danser et les plus jeunes entrain d'improviser tout ce qu'ils savaient faire, par exemple, la petite Mélie qui s'improvisait jongleuse l'espace d'un court créneau de quelques minutes.
Tentant de garder un semblant de professionnel, l'intendante en chef passait son temps à courir après les plus petits, cette scène tournait plus du ridicule que de la sévérité.
Les autres intervenants se tenaient dans l'arrière stand, s'occupant des enfants qui réclamaient de l'attention, de ceux qui avaient loupé leurs petites improvisations et s'étant fait un bobo au genoux ou autre.
Quoi qu'il en soit, le stand était plein de vie.

J'avais réussi à échapper à Halloween et au tour des maisons afin de récupérer des bonbons, mais vu la lettre et la demande exprimée par le maire quant à ces fêtes de Noël.. sans parler du fait que l'Orphelinat avait réussi à obtenir un stand.. je ne pouvais pas me défiler, cette fois.
D'une certaine façon, j'étais un peu le visage de l'Orphelinat pour les artisans travaillant avec nous. Je m'occupais de réceptionner les livraisons, je m'occupais de payer en retour et bien souvent de commander en fonction de nos besoins. Je n'avais pas perdu à la courte paille, mais je me trouvais bien évidemment à côté de la boîte de dons. Le vieux directeur devait se douter que me placer à cet endroit était stratégique. Et jusqu'à présent, il ne s'était pas trompé. Toutes mes connaissances du travail n'hésitaient pas à s'arrêter et échanger quelques mots avec moi. Certains donnaient, peu, mais donnaient quand même. Inutile de préciser que le but premier de cette collecte est d'offrir des cadeaux de Noël à chacun des enfants de l'Orphelinat, ainsi que, si possible, leur faire le meilleur repas de Noël possible. Si nous arrivions à collecter plus, ce serait bien sûr, toujours pour les enfants de l'Orphelinat ~

La chorale marchait bien, nombreux passants s'arrêtaient quelques minutes, écouter la fin de la chanson avant d'applaudir et de reprendre leur route. Nous nous étions plutôt bien intégré dans ce marché de Noël. Nous ne forcions rien ni personne et rien que les applaudissements des visiteurs étaient plus que suffisant pour donner du baume au cœur à toute notre petite tribu.
De mon côté, je décidais de faire en sorte que le petit Robin descende de sa monture et qu'il aille retrouver ses amis, je vins le récupérer de mes deux bras, délicatement, le reposant par la suite au sol, avant de lui ébouriffer les cheveux.
L'envie de me prendre une cigarette était bien présente, cependant, je m'étais juré de ne jamais le faire devant les enfants. Ala ala.
Maintenant que je me retrouvais un peu plus libre de mes mouvements, je m'étirais rapidement, me repositionnant entre la fin de notre stand et la boite de donations.

Par chance, je n'avais croisé aucun membre important des familles jusqu'à présent. Pas mal de monde commençait à connaître mon affiliation avec l'Orphelinat, cependant, peu d'entre eux avaient pu me voir directement au travail, dans cet accoutrement, avec tous ces enfants à gérer. Ou plutôt.. me faire gérer par tous ses enfants....
J'haussais légèrement les épaules, avant de souffler devant moi, créant un peu de buée. Nous étions définitivement en plein hiver. Nous ne pourrions rester très longtemps sur le stand, j'imagine qu'à la nuit tombée, nous rentrerons.

Mon regard se détacha de la foule pour venir se porter sur les enfants s'agitant sous les yeux de leurs spectateurs du jour, je me pris au jeu, souriant et applaudissant à chaque prouesse réalisée.
Bien évidemment, je restais le préposé à la réception des dons.. cependant, ce travail ne semblait pas me donner des heures supplémentaires. J'imagine que les visiteurs n'avaient pas envisagé notre présence en ces lieux et avaient, encore moins, préparé une donation. Mais ce n'était pas spécialement grave, comme d'habitude, nous nous débrouillerons comme nous pourrons, comme nous l'avons toujours fait jusqu'à présent.
Nous n'étions qu'une petite piqûre de rappel, quant à l'existence de notre établissement.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EMPy
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 239
Date d'inscription : 28/11/2016


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyMer 12 Déc - 11:51

Noël rime avec Charité ?

ft. Caenn Drusdan
"Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre"

Des incapables. Tu n'étais entourée que d'incapables sans cervelles qui ne prenaient jamais le temps de réfléchir avant d'agir. Jambes croisées, mains jointes posées contre ton nez et les yeux fermés, tu n'osais poser ton regard de feu sur les deux abrutis qui venaient de te révéler leur histoire comme des enfants pris sur le fait et qui redoutaient très fortement les conséquences. Tu pris une grande inspiration avant de finalement ouvrir les yeux et d'ôter tes lunettes, signe que tu avais quelque chose de très important à dire... Oh ils pouvaient trembler ces deux-là, tu n'étais pas certaine de les garder dans tes rangs d'ici les prochaines heures.

- Je m'occupe de tout.

- Et... Et nous ?

- Tâchez de vous faire tout petit messieurs.


Bégayant quelques remerciements à peine sincères, ils se lèvent en n'osant pas te regarder dans les yeux et décampèrent aussitôt de ton bureau en laissant les sacs plein de billets dans celui-ci... Les yeux plus gros que le ventre. Et voici que désormais, tu devais rattraper cette erreur qui risquait de coûter cher à la réputation de ta mafia. Un de tes hommes de main arriva, t'interrogeant du regard quant à ces sacs remplis de billets mais tu préféras simplement ignorer... Tu lui expliquas rapidement la situation en lui donnant le nom des deux idiots et... simplement que tu souhaitais que toute cette histoire se termine sans faire trop de bruits et que l'on tâche de les oublier.

Tu repars aussitôt à tes dossiers lorsque tu le vois sortir de la pièce et commences à répartir intérieurement ces petits billets... Oh non, tu ne comptais pas garder de trace écrite de ceux-là ; c'était bien trop dangereux. Si on apprenait qu'ils étaient rattachés à une quelconque mafia ou des agissements louches, la police pourrait vouloir saisir les informations de l'hôtel... Et l'avantage d'avoir une bonne mémoire, c'est de ne pas garder de traces écrites. Tu avais bien retenue la leçon avec Undertaker. Et si cette chose venait à être oubliée ; tant pis, c'est qu'elle n'était importante pour personne ! Alors tu te levais et tu commençais à faire plusieurs petits tas, de sommes complètement différentes et aléatoires. Ils avaient volé beaucoup... Tu n'allais pas redonner cette somme entièrement.

Ces dons anonymes se feraient sur plusieurs jours voire plusieurs semaines... Encore heureux, ils avaient eu au moins l'intelligence de faire leurs larcins dans les périodes de Noël ; il était donc courant de retrouver des dons pour différentes associations. Et un petit billet perdu, qui tombait par terre par mégarde, ça pouvait arriver également... Bref. C'était tout un plan que tu te gardais bien au chaud rien que pour toi et tu donnais simplement de temps en temps des enveloppes ou des billets à tes hommes de main avec pour simples missions de les donner, les perdre ou les dépenser. Pas plus, pas moins. Moins ils en savaient et moins ils feraient de gaffes. Et tu prenais également le temps de bien espacer tout cela.

Cette fois-ci, tu décidais toi-même qu'il était temps d'y aller. Tu te baladais sur le marché de Noël, une somme légèrement conséquente, d'environ 100 derlas... Il fallait que tu trouves où le dépenser à ton tour. Le Marché de Noël ne manquait pas de bibelots en tout genre et autres pulls-over moches dans lesquels gâcher son argent ; c'était parfait. Tu avançais jusqu'à finalement entendre des chants de Noël par des enfants... Tu cherchais d'où cela pouvait bien provenir et, oh ! Ton regard se posait sur la chorale des enfants de l'orphelinat. Cet établissement serait parfait pour recevoir un don ! Pauvre à souhait. Il ne cracherait pas sur quelques dons... Enfin tu l'espérais.

Tu fis comme les autres passants et t'arrêtais pour écouter la chorale... Ils ne chantais pas très bien mais apparemment on leur excusait puisque ce n'était que des enfants... Ils massacraient ces chants avec leur voix qui n'avaient toujours pas muées et on osait applaudir avec le sourire aux lèvres. Evidemment, tu faisais comme tout le monde histoire de ne pas être la dame aigrie du fond mais au intérieurement, tu les avais déjà tous recalés un à un... La foule changea. Les personnes continuèrent leurs courses tandis que d'autres arrivèrent pour écouter ; tu en profitas d'ailleurs pour te rapprocher de l'adulte qui semblait gérer toute cette bande de marmots pour venir lui tendre l'enveloppe.

- C'est une bien belle chorale que vous avez là... Ça a dû être beaucoup de travail afin que tout le monde soit prêt, non ?


Des enfants. Ça ne tenait pas en place des enfants et puis ça n'écoutaient jamais... Ça riaient tout le temps et ça se battaient la plupart du temps pour un regard de travers ; tu osais bien imaginer qu'ils n'étaient pas tous passionnés par le chant à leur âge. Il avait sûrement dû se battre pour que les petits caïds chantent aujourd'hui et surtout faire bonne figure auprès de tout le monde !

- Je pense que ce qu'il y a dans cette enveloppe pourra donner un coup de pouce à votre établissement... Dis-tu en commençant à tourner les talons. Et Joyeux Noël !



Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Yt3o
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caenn Drusdan

Caenn DrusdanMessages : 122
Date d'inscription : 19/07/2018


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyMer 12 Déc - 17:04







T
out se passait comme prévu en cette belle après-midi d'hiver. Le vent n'était pas trop contraignant, il ne neigeait pas, le soleil était même présent et agréable. L'ambiance au marché de Noël était au beau fixe. Toutes sortes de personnes défilées, des couples avec leurs jeunes enfants, des personnes seules avides de découvertes culinaires, de jeunes ados émerveillé par le dispositif mis en place par la ville, désireux de tout acheter.. bien que ce soit en dehors de leur budget.
Quant à notre propre stand, comme chaque jour, il faisait son petit effet. Il ne semblait y avoir que très peu de préjugé quant à la situation de ces pauvres enfants, c'était un événement assez rare pour être souligné, mais ils semblaient faire partie de la vie de la ville, au moins, pendant cette période de Noël. Pour ma personne, c'était quelque chose d'assez agréable à vivre.
Par chance, aujourd'hui, je n'étais pas au centre de l'attention de tous ces marmots désireux de jouer. Ils avaient pris plus ou moins conscience que c'était les acteurs principaux d'une petite pièce anarchique, ils s'accaparaient leur propre moment de gloire. Comme s'ils comprenaient qu'en se faisant bien voir, ils auraient une bonne réputation, mais surtout : Un excellent Noël.
C'était assez hypocrite de ma part de ne pas participer financièrement vis-à-vis de l'établissement, je pouvais allonger l'argent économisé par ma famille depuis cinq cent ans. Cependant, en tant qu'intervenant, je trouverais cela assez fade. Je préférais vivre les galères quotidiennes et essayer de redorer le blason de notre établissement à ma façon. Bien évidemment, même si le personnel était plus ou moins au courant de ma situation dans la ville, les familles n'avaient rien à voir avec l'Orphelinat. Encore moins le Ténébreux qui possède l'école et dont les sbires possèdent pas mal d'établissement, banque, journal ou autre. Certes, nous percevions des subventions du Gouvernement, mais rien de déraisonnable. Tout le monde semblait être d'accord pour maintenir cet établissement en vie, ou sous assistance respiratoire, si j'ose dire. Par chance, personne n'avait l'air de s'intéresser à ces petits enfants orphelins, personne ne semblait vouloir jouer au petit chimiste avec eux, ni à Docteur Frankenstein. De toute façon, je ne le laisserai pas faire et je ne l'aurai pas laissé faire au cours de ces dix dernières années. On peut dire que pour eux, même s'ils n'en ont évidemment absolument pas conscience, je joue aussi un petit rôle d'ange gardien en plus de simple accompagnateur. Peut-être que lorsqu'ils seront assez grand pour décider de leur vie, peut-être qu'ils rejoindront des Familles, peut-être que j'aurai laissé mon nom dans l'histoire d'ici là et peut-être qu'ils comprendraient à quel point je me suis sacrifié et impliqué pour eux.
D'une certaine façon, on pouvait dire que je possédais plusieurs familles.. la lignée dont je descends, les Elementis et l'Orphelinat. Je savais très bien qu'en me montrant dans l'équipe de l'établissement lors de cette trêve hivernale, j'exposais ce qui pouvait certainement être ma plus grande faiblesse. Mais c'était un risque que j'étais prêt à prendre. Nous, combattants, savons à quel point de type d'établissement est important. Je ne vois pas les Rebelles Domae, l'Alliance ou même le Ténébreux s'en prendre à cet établissement. Pour ce qui est de Rumple, c'est plus un sentiment personnel qu'autre chose. Quand nous nous sommes rencontrés et le peu de temps que nous avions passé ensemble, je m'autorise à penser qu'il m'a jugé « suffisant » et éventuellement recyclable au cas où il gagnerait le conflit contre l'Alliance. Mais ce n'était qu'une perception personnelle. Personne ne peut réellement savoir ce que cet homme à en tête. Mais le simple fait qu'il m'ait testé et laissé en vie me permettait de supposer cette petite parenthèse.

Une femme s'approchait de moi, ce qui eut pour effet de me faire redescendre sur terre, chassant mes pensées. Instinctivement, mon visage se tournait dans sa direction. De ma main droite, je venais ré-enfoncer mes lunettes afin de bien les stabiliser sur mon nez fin. Je dévisageais la personne qui venait à ma rencontre. Elle me disait quelque chose.. cette personne n'était pas un inconnu.. ou... Je ne sais pas vraiment. Est-ce que c'est quelqu'un dont j'ai entendu parler et dont on m'a fait le portrait ? Est-ce quelqu'un que j'ai déjà rencontré ? Sans en donner l'impression, mon regard s'intensifiait quelque peu. À prime abord, elle me semblait grande et avait du monde au balcon. À mes yeux, c'était plutôt un désavantage plutôt qu'un avantage. En combat, c'est plus un handicap qu'autre chose et ça en devient légèrement disgracieux. En regardant un peu plus globalement, je remarquais les immenses talons qu'elle possédait : Elle n'était pas si grande que ça. Par contre, elle était sacrément bien habillée et sacrément bien fournie, pour ce qui est des accessoires. Tout me semblait hors de prix et complètement hors contexte à un Orphelinat. Sûrement une personne qui ne quitte jamais Smymaei sauf rares exceptions, comme par exemple, ce marché de Noël. Cependant, je ne pouvais pas le nier, son visage me disait quelque chose, j'étais presque sûr et certains de l'avoir déjà vu quelque part.. mais peut-être pas en femme ?
Je fus ramené à la réalité lorsqu'elle m'adressa la parole, mon regard se contentait maintenant d'observer son visage. Ala ala, une question qui fâche d'entrée de jeu.. effectivement, ça n'avait pas été très facile d'organiser cet événement. Je prenais la parole, d'une voix douce, calme et attentionné, un sourire aux lèvres :


« Effectivement.. la mairie nous a prévenu tardivement quant à l'obtention du stand, je ne vous raconte pas les heures supplémentaires et les galères pour mettre tout le monde sur la même longueur d'onde. »


Je n'avais pas terminé ma phrase que la femme présente à mes côtés me tendait une enveloppe. Celle-ci semblait être plutôt bien garnie. Je l'acceptais, cependant, je la gardais entre mes mains plutôt que de la mettre dans la boite à donation. Quelque chose clochait, et je ne savais pas encore quoi. L'instant suivant, elle me tournait le dos, se préparant à s'éclipser et  se perdre dans la nature. C'est à ce moment précis que je réalisais qui était cette personne : C'était la journaliste la plus connue de la ville et surtout, la sœur d'un Elementis qui avait assez mauvaise réputation, Undertaker, un Elementis de Poison assez mal vu par la Famille. Beaucoup de choses s'enchaînaient dans mon esprit, mais je devais y couper court assez rapidement, afin de retenir Miss Midford parmi nous. Je prenais la parole instinctivement, sans trop savoir où j'allais, cette fois-ci ma voix se fit quelque peu hésitante :


« Merci, mais.. excusez-moi... Je dois vous avouer que je sais qui vous êtes et j'aimerai faire une légère aparté avant d'accepter votre donation. Si je peux me permettre d'utiliser un peu de votre temps ? »


Je me tournais maintenant en direction des autres travailleurs de l'Orphelinat, faisant un signe de main à une petite jeunette qui avait rejoint l'équipe récemment, lui demandant de se rendre à la place que j'occupais jusqu'à présent, afin de me remplacer aux préposés aux dons.
Me retournant en direction de la journaliste, j'attendais de sa part, soit une invitation à la suivre, soit une invitation à aller me faire voir ailleurs.
Je n'exprimais pas de grandes émotions, mon visage était assez calme et ne laissait rien transparaître. Je ne pouvais pas la forcer à accepter, mais j'espérais tout de même qu'elle succombe à l'idée de m'offrir quelques minutes de son temps.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EMPy
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 239
Date d'inscription : 28/11/2016


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyVen 14 Déc - 15:46

Noël rime avec Charité ?

ft. Caenn Drusdan
"Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre"

Il devrait être en effet Joyeux leur Noël avec tout ce que tu avais mis dans cette enveloppe. De quoi pouvoir refaire la décoration, racheter des meubles ou des jouets ; bref, tu en étais certaine, l'Orphelinat saurait très bien utiliser cet argent pour ces enfants et faire en sorte de les rendre heureux. Ah d'un côté, tu pouvais les envier ces gamins ! Même si ils n'avaient pas de parents, il y avait quand même des adultes qui étaient là pour prendre soin d'eux... Et des fois, vu les parents, ce n'était peut-être pas plus mal d'être orphelin. Tu aurais préféré être emmenée dans cet orphelinat plutôt que d'être enfermée dans la cave ; tu serais sûrement moins aigrie aujourd'hui.

- Merci, mais.. excusez-moi... Je dois vous avouer que je sais qui vous êtes et j'aimerai faire une légère aparté avant d'accepter votre donation. Si je peux me permettre d'utiliser un peu de votre temps ?

Tu t'arrêtais et te tournais vers l'homme à qui tu venais de donner l'enveloppe, essayant de garder un sourire sincère aux lèvres. Pourquoi ne prenait-il pas cette foutue enveloppe et ne la mettait-il pas dans cette boîte ? Histoire de simplement passer à autre chose et que tu puisses continuer des courses de Noël comme tout le monde. Pourtant, il semblait déterminer à vouloir discuter avec puisqu'il avait déjà fait appel à une jeune remplaçant à son post et qu'il avait fait un pas vers toi ; tu n'avais pas le choix semblait-il. Tu regardais autour de toi et remarquais un petit stand de boisson un peu plus loin ; cela suffirait amplement pour discuter tous les deux.

- Je vous offre un café ? Dis-tu en montrant le stand en question.

Tu commençais donc à avancer vers le stand de boisson où il y avait déjà un peu de monde... Toutes ces personnes voulaient simplement se réchauffer un peu les mains avant de repartir directement en courses. Lorsque que ce fut votre tour, tu laissais ton invité commander ce qu'il voulait avant d'enchaîner avec ta commande ; un café bien noir sans sucre. Vous n'aviez toujours pas échangé de mot... Tu n'avais pas très envie de parler de banalités. Il avait l'air de vouloir discuter de quelque chose en particulier alors rien ne servait de lancer sur la pluie et le beau temps. Vous récupérez vos commandes et tu pointais du doigt une table vide, vous seriez tranquille pour discuter.

- Alors je vous écoute, de quoi voulez-vous discuter Monsieur... ?



Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Yt3o
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caenn Drusdan

Caenn DrusdanMessages : 122
Date d'inscription : 19/07/2018


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyVen 14 Déc - 16:38







S
ans réellement réfléchir, lorsque la journaliste me proposait un café, je me contentais simplement d'acquiescer du visage. Cela serait bien suffisant pour ce que j'avais à dire dans un premier temps. Et, surtout, je ne refuse jamais un café !
Tout en gardant l'enveloppe à la main, je me permis de suivre la femme présente à mes côtés jusqu'au stand en question. Celle-ci commanda un café noir, sans sucre, quant à moi, ma commande lui ressemblant légèrement, un café long et sec, sans sucre.
La sœur d'Undertaker montrait une table vide, à quelques pas, je la suivais tout naturellement. Une fois assis face à face, le café déposé sur la table, l'enveloppe pleine aussi, je glissais rapidement une main dans mes poches, sortant un paquet de cigarette ainsi que mon zippo. Je posais le tout sur la table et je me dépêchais de retirer mon gant droit. Il est quasi impossible de fumer avec un gant en laine.
Elle prenait la parole et semblait me demander mon nom. Il est vrai que je lui avais annoncé la connaître, cependant, de son côté, elle, ne semblait pas m'avoir reconnu.
Néanmoins, dans un premier temps, je souhaitais agir en tant que simple intervenant auprès de l'établissement. Si elle ne me reconnaissait pas physiquement, en tant que bonne journaliste, il y a tout de même de grandes chances qu'elle ait au moins entendu parler de mon nom.

Je vins prendre une première gorgée de mon café, le tenant de la main gauche toujours emmitouflée dans son gant, le contact de la chaleur et du gant était une sensation assez agréable.
Une fois ma gorgée avalée, bien trop chaude pour en prendre une seconde, l'air légèrement déconcerté par cette mésaventure, je m'employais à sortir une cigarette de mon paquet, venant la poser contre mes lèvres, l'allumant rapidement et tirant deux ou trois lattes dessus, avant de finalement répondre à la personne se trouvant à mes côtés :


« Monsieur l'homme à tout faire de l'Orphelinat Saint Invisibilis. »


C'était assez sec et tranchant de ma part, voir même irrespectueux. Mais je corrigerais plus tard cette situation, en offrant à la journaliste mon identité.
Je pris le temps de prendre une grosse bouffée de ma cigarette, avant de reprendre la parole :


« Tout comme le Journal se doit d'être le plus libre et indépendant possible... »


Je me raclais la gorge, suite à cette phrase. Je ne savais pas à quel point les grenouilles enchaînées étaient corrompues. Et la personne en face de moi connaissait, j'imagine, leur situation mieux que personne.


« L'Orphelinat se doit d'être neutre et influencé par personne. Je suis prêt à accepter votre donation, à condition que vous ne souhaitez strictement rien en retour. Inutile de vous expliquer que nous ne recevons jamais de pareilles sommes et que d'un œil intègre, cela ressemble à un pot-de-vin... »


Clope au bec, je vins m'étirer les bras, lentement mais sûrement.
Ma mise en garde faite, je pouvais maintenant avancer vers un autre sujet qui, m'intéresse -dirons-nous-


« Vous souvenez-vous de votre article parut au moins d'Août ? »


Terminant ma cigarette, je vins l'écraser contre la semelle de ma chaussure et la glisser discrètement dans ma poche afin de la jeter plus tard dans une poubelle adéquat. L'appel du café se fit bien trop grand, répétant la même action, je vins prendre une nouvelle gorgée. Cette fois-ci, c'était parfait. Je lâchais un léger soupire de soulagement avant de reprendre la parole :


« Monsieur Drusdan, Caenn Drusdan. Vous avez certainement déjà entendu mon nom quelque part ? »

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EMPy
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 239
Date d'inscription : 28/11/2016


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyLun 17 Déc - 16:55

Noël rime avec Charité ?

ft. Caenn Drusdan
"Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre"

- Alors je vous écoute, de quoi voulez-vous discuter Monsieur... ?

- Monsieur l'homme à tout faire de l'Orphelinat Saint Invisibilis.

Monsieur qui ne savait pas être aimable apparemment. Le ton sec et tranchant laissait bien sous-entendre qu'il n'était pas ravi d'avoir cette conversation avec toi et tu t'avancerais pour dire que le plaisir n'était pas partagé... Si c'était pour te répondre de la sorte tout le long de cet échange, autant donner l'argent à une autre association ou un autre établissement qui saurait se montrer plus accueillant. Pas étonnant que personne ne vienne adopter des enfants si leur éducateur était aussi aimable qu'une porte de prison ! Quel exemple leur donnait-il là ! En tout cas, pas un exemple de bon comportement en société, c'était clair.

- Tout comme le Journal se doit d'être le plus libre et indépendant possible...

- Mmh, mmh.

Oh il pouvait bien le prendre comme un "cause toujours, tu m'intéresses" car c'était clairement ce que ces "mmh mmh" signifiait... Il pouvait penser ce qu'il voulait de ton Journal, ça ne changerait rien à tes nuits et ça changerait pas non plus les sorties des articles ; alors bon ! Qu'il apprécie ou non... Ce n'était que l'avis d'une personne lambda parmi tant d'autres. Et puis, tu avais été absente pendant près d'un an ; ton prédécesseur avait fait quelques boulettes lui aussi. C'est bien pour ça que tu t'es empressée de le virer d'ailleurs ! Il écrivait comme un pied et n'était pas capable de donner des informations correctement ; tu ne comprends même pas ce que le Ténébreux lui trouvait à Kaftiaire.

- L'Orphelinat se doit d'être neutre et influencé par personne. Je suis prêt à accepter votre donation, à condition que vous ne souhaitez strictement rien en retour. Inutile de vous expliquer que nous ne recevons jamais de pareilles sommes et que d'un œil intègre, cela ressemble à un pot-de-vin...

- Je ne me souviens pas vous avoir demandé quelque chose... Entendez-vous des voix Monsieur l'homme à tout faire ?

Tu avais l'esprit clair et tu te souvenais parfaitement de la scène... Tu lui avais tendu la lettre, fais une petite remarque sur la chorale qui avait dû prendre du temps et tu lui avais souhaité un Joyeux Noël ! Non, tu n'arrives pas à te souvenir QUAND tu lui avais demandé quelque chose. Ce n'est pas grave. Après tout, si il refusait ce don, d'autres personnes seraient sûrement ravis d'en profiter ! Tu grimaçais à cause de l'affreuse odeur de cigarette ; voilà que tes vêtements allaient être infestés de cette épouvantable odeur. Tu préférais boire une gorgée de ton café pour avoir cette odeur-là plutôt qu'une autre.

- Vous souvenez-vous de votre article parut au moins d'Août ?

- Il y en a eu plusieurs... Tous les jours, même. Il me faudra un peu plus de précisions sur celui qui vous intéresse.

Oui, vous faisiez des articles tous les jours et tous les matins afin de tenir informer les Quederliens de l'actualité ! Il se passait toujours quelque chose en ville à raconter. Il est vrai que le Mois d'Août a été chargé en rebondissements ; des personnes vous avaient hypnotisés pour créer une petite armée afin de prendre le pouvoir... Enfin, c'est ce que tu avais conclu ; on ne créé pas une armée simplement pour le fun. Était-ce un article par rapport à ça ? Car il y avait aussi différents Lords qui avaient organisé des soirées dansantes, des criminels qui avaient été exécutés, des affaires résolues... Il y avait du potin quand même ; comment pouvais-tu savoir du quel il voulait parler ?

- Monsieur Drusdan, Caenn Drusdan. Vous avez certainement déjà entendu mon nom quelque part ?

- Vaguement.

Tu ne savais pas trop où tu avais entendu ce nom de famille car ce n'était certainement pas le prénom qui allait te mettre sur la voie... Enfin, tu ne voyais pas trop le rapport entre l'article du mois d'Août et son nom ? Tu réfléchissais rapidement et jamais son nom n'avait figuré quelque part ; peut-être l'aurait-il voulu ? Tu prends une nouvelle gorgée de son café et replaces ton manteau à cause du vent glacial qui commençait à souffler... Tu appréciais l'hiver mais tu avais quand même hâte de rentrer chez toi pour être au chaud.

- Je ne vois pas le rapport entre vous et un article du mois d'Août, vous n'étiez dans aucun d'eux... Quel est donc le problème ?



Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Yt3o
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caenn Drusdan

Caenn DrusdanMessages : 122
Date d'inscription : 19/07/2018


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyMar 18 Déc - 5:32







A
pparemment, j'avais réalisé le plus beau strike de ma carrière : Comment se faire détester en quelques paroles et une cigarette. Vu la grimace de la femme se trouvant face à moi, en réaction à ma clope, je comprenais bien que ce serait la dernière que je fumerais à ses côtés. Ala ala, j'étais dans le froid entrain de m'occuper de cette petite boite de don depuis la matinée, c'était ma première cigarette du jour. Même si j'avais certainement agacé la journaliste, elle était restée agréable -ma clope-.
Par ailleurs, elle avait insisté sur le fait qu'elle n'avait en aucun cas demandé quelque chose en retour de son don. Elle me tournait en ridicule, me prenant pour Jeanne d'Arc. Je ne pus m'empêcher d'afficher un large sourire amusé, de cette situation, avant de lui répondre brièvement :


« Nous avons déjà eu un cas similaire, où un notable de la ville, après avoir fait une forte donation, a essayé, quelques jours plus tard, d'adopter l'enfant de son choix en grillant toutes les procédures administratives et les vérifications nécessaires. Je préférais que ce soit clair et que nous soyons sur la même longueur d'onde. Comme cela semble être le cas, je souhaite vous remercier pour votre don au nom de tout l'Orphelinat, des personnes qui y travaillent comme des enfants. »


Ala ala, il est bien vrai que, concernant le mois d'Août, j'avais fais une fixation ultime sur un seul et unique article... Pour le coup, je me sentais réellement ridicule, je laissais transparaître légèrement le fait d'être gêné, sur mon visage. La femme qui se trouvait en face de moi était une vraie journaliste et au vu de sa réputation, une vraie pro. J'avais complètement omis tout le reste, j'avais effacé de ma mémoire tout ce qui ne me concernait pas, j'avais pas pris en compte le fait qu'effectivement, ce journal est quotidien.
Et le pire, dans cette affaire, c'est que ma mère l'achète tous les jours. Strictement tous, sans aucune exception. Et moi, de mon côté, lorsque je me réveille tardivement, je le lis en diagonale, accompagné de mon café et d'une clope ou deux.

Le vent commençait lentement, mais sûrement à souffler. Les aléas du climat insulaire. Le vent fait souvent parti de notre quotidien, peu importe les saisons. Tandis qu'Abbygaëlle Midford avait choisi l'option de s'emmitoufler dans sa veste, moi, de mon côté, je venais agir au niveau de mes cheveux. Ils étaient déjà attachés en queue de cheval, toute simple, sortant un chouchou supplémentaire de ma proche, je vins réduire suffisamment la longueur et consolider l'attache de ma coiffure, de sorte à ce que mes cheveux ne tanguent pas à chaque bourrasque de vent.
Suite à cela, je venais rapidement ranger mon kit du petit fumeur, dans ma poche afin de pouvoir enfiler de nouveau mon gant droit.
Une fois mon entreprise terminée, je vins placer mes deux mains contre la tasse de café.


« Désolé, je me suis un peu emballé, dans mes premières questions. J'avais occulté complètement tout ce qui pouvait exister tout autour. »


Je marquais un très léger temps d'arrêt, inclinant poliment le visage, pour m'excuser une nouvelle fois, avant de reprendre la parole :


« Effectivement, je n'apparais dans aucun article, que ce soit du mois d'Août, d'avant ou d'après. Et fort heureusement pour ma personne. »


Cette fois-ci, je laissais apparaître un léger sourire amusé. D'une certaine façon, cela signifiait que je faisais mon boulot de manière relativement efficace : Pas de témoins, pas de traces. Un bon ennemi est un ennemi mort. Depuis que je me suis finalement enrôlé chez les Elementis et mon rang d'As, du sang sur les mains, j'en avais accumulé. Le fait de ne posséder aucun avis de recherche et de ne pas figurer dans les petits papiers du Gouvernement était déjà, en soit, une victoire. Je m'étais inquiété, ce mois d'Août, j'avais pris peur d'une descente de police à l'Orphelinat, alors j'avais simplement boycotté l'établissement, mais au final, jamais personne n'est venu à ma rencontre, apparemment, seul le Conclave de l'Alliance semble être au courant de mes agissements et du nombre de mort que j'ai causé.
Je cherchais mes mots, essayant d'être le plus adroit possible :


« Vous avez publié, en Août, un article citant les personnes à l'origine du camp armé contre la ville. Et je dois vous avouer que, c'est cet article qui m'intéresse. Comment avez-vous fait pour obtenir leurs noms ? J'ai beau le tourner dans tous les sens... Je ne me le suis jamais expliqué. »


J'inclinais légèrement mon visage sur la gauche, mon visage était sérieux, cette fois. Si elle réfléchissait à mon questionnement un peu plus en profondeur, elle pourrait tirer des conclusions hâtives plus ou moins justes. Cependant, après avoir posé cette question, je plaidais forcément l'implication dans cette affaire.
Ce n'était peut-être pas le mouvement le plus smart que je pouvais faire, cependant, je comptais aussi la questionner sur son frère. Et mon identité était déjà dévoilée, que ce soit le Gouvernement ou l'Alliance, ainsi que l'Ordre, tout le monde la connaissait. Elle n'aurait aucun mal à mettre le titre « Chef des Rebelles » sur le nom « Caenn Drusdan » en questionnant deux ou trois personnes.
De mon point de vu, j'avais plus à gagner qu'à perdre.
Mes souvenirs de l'attaque du camp sont toujours relativement fiable. Nous avions brûlé la majeure partie des tentes et inondés les restantes. Aucun document écrit avait pu subsister à cela. De plus, les cadavres que nous avions laissé derrière nous étaient dans un très mauvais état. Et je tenais de source sûr que le second round avait été mené par l'Alliance. Même s'ils n'avaient plus personne à achever, malheureusement pour eux. Ils ont fouillé ce qui restait du camp, et après en avoir longuement discuté avec Alphonzo, ils en étaient arrivés à la même conclusion que moi : Aucun nom ni motif.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EMPy
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 239
Date d'inscription : 28/11/2016


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyMar 18 Déc - 10:45

Noël rime avec Charité ?

ft. Caenn Drusdan
"Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre"

- Nous avons déjà eu un cas similaire, où un notable de la ville, après avoir fait une forte donation, a essayé, quelques jours plus tard, d'adopter l'enfant de son choix en grillant toutes les procédures administratives et les vérifications nécessaires. Je préférais que ce soit clair et que nous soyons sur la même longueur d'onde. Comme cela semble être le cas, je souhaite vous remercier pour votre don au nom de tout l'Orphelinat, des personnes qui y travaillent comme des enfants.

Tu haïssais les enfants. Alors il n'était pas encore venu le jour où tu déciderais d'en adopter un et encore moins en "grillant" toutes les procédures... Ça courait partout, ça hurlait, ça faisait des bêtises et ça boudait quand on disait non... Déjà que tu avais à peu près la même chose dans ta mafia alors qu'ils étaient censés être des adultes responsables ; tu ne voulais pas t'encombrer d'enfants inconscients et devoir réparer leurs erreurs avec le sourire aux lèvres. Cela réglait le problème, une fois cette conversation terminée, tu n'avais pas spécialement de raison de repasser par l'Orphelinat... Sauf pour le travail mais rien de privé.

Concernant la suite de la conversation, tu ne voyais pas vraiment où cela semblait mener. L'homme à tout faire était intéressé par un article du mois d'Août, oui, mais lequel ? Il avait l'air d'avoir fait une si grande fixette sur celui-ci qu'il en oubliait de te préciser la date et le contenu... Dur de le renseigner. Et la suite n'arrangeait pas ; son nom ne figurait nul part dans les articles de ces derniers mois alors tu voyais encore moins le rapport... Tu trouvais tout cela louche. Trop louche pour être vrai. Peut-être que tu allais finalement reprendre ta donation pour le donner à quelqu'un de plus honnête.

- Désolé, je me suis un peu emballé, dans mes premières questions. J'avais occulté complètement tout ce qui pouvait exister tout autour.


- Cet article a dû vous chambouler.

En tout cas, il n'est pas passé inaperçu à ses yeux et tu aimerais bien comprendre pourquoi... Tu avais fais une erreur ? Quelque chose de mauvais écrit dedans ? Tu avais mal orthographié un nom ? Le suspense était presque insupportable surtout lorsqu'il te confirma qu'il n'apparaissait dans un aucun article ; alors... Quel était le problème ? Certainement pas de la jalousie, il n'avait pas l'air d'apprécier ton travail alors lui avoir un article dédié ne semblait pas l'enchanter. Qu'il était étrange cet homme... Comme tous les hommes d'ailleurs.

- Vous avez publié, en Août, un article citant les personnes à l'origine du camp armé contre la ville. Et je dois vous avouer que, c'est cet article qui m'intéresse. Comment avez-vous fait pour obtenir leurs noms ? J'ai beau le tourner dans tous les sens... Je ne me le suis jamais expliqué.

- Oh... ça ! Dis-tu à peine étonnée.

Donc, c'était bien l'article concernant les drôles d'événement arrivés pendant le Mois d'Août ! En même temps, le fait qu'un Lord ait organisé une soirée dansante n'avait pas l'air d'avoir intéressé grand monde... Tu prends une nouvelle gorgée de ton café, un sourire carnassier aux lèvres. Il est vrai qu'obtenir ces informations n'a pas été une très mince affaire et tu avais dû payer plusieurs personnes pour cela... Heureusement, l'argent était capable de tout dans cette ville. Il suffisait de secouer un petit billet sous le nez des bonnes personnes et voilà que l'information était obtenue sans trop de difficulté ! Et puis, un deuxième billet pour obtenir le silence, évidemment.

- Échangeons nos rôles l'espace de quelques secondes... Si vous étiez Journaliste, est-ce que vous donneriez vos sources au premier venu ?

C'était important de garder ses sources ! C'était très important de ne jamais donner d'informations ! C'est comme un médecin... Jamais il ne parlerait de la maladie d'un patient avec un autre patient ! Peut-être avec un confrère, pour obtenir un avis... Et encore ! Cette source-là, il n'était pas question qu'elle soit diffusée au premier venu. Surtout avec toutes les personnes désireuses de ton poste et celles qui vendent les informations ; ah non ! Il était important de savoir se taire et c'était le bon moment pour se taire. Tu prends une nouvelle gorgée de ton café et relèves les yeux vers ton interlocuteurs.

- Qu'est-ce que cela peut bien vous faire la manière dont j'ai obtenu ces noms ? C'était des proches à vous ?

Que ce soit fait de manière peu orthodoxe ou obtenue de manière légale, qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire ? De toute façon, tu ne pouvais plus changer cet article et même si tu le pouvais... Tu ne le ferais pas. Peut-être que cela le dérangeait de voir des proches à lui, que ce soit des amis ou de la famille, impliqués dans une histoire aussi mauvaise que cela. Cela ne faisait pas très bonne réputation de savoir que des Quederliens avaient trahi leur ville et utilisés leur pouvoir contre d'autres Citoyens... Les familles n'avaient pas dû être ravi de l'apprendre. Mais il est vrai que tu t'étais peu intéressée à leur vie privée.



Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Yt3o
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caenn Drusdan

Caenn DrusdanMessages : 122
Date d'inscription : 19/07/2018


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyMer 19 Déc - 13:53







N
on, évidemment, elle n'allait pas donner ses sources au premier venu. Et en fonction de la source, elle n'allait pas la donner du tout. Même avec cette éventualité en tête, je me devais tout de même de poser la question. Il y a une différence entre protéger une source et protéger sa ville. Vu l'ampleur de l'élément, s'ils avaient bénéficié d'un peu plus de temps et d'organisation, ils auraient pu produire quelque chose de bien plus terrible sur Quederla.
Je ne dénigre pas le travail de journaliste, et même, pour le coup, cet article nous avait plutôt bien aidé, ma foi. Que ce soit l'Alliance ou les Rebelles, nous n'avions obtenu les noms des protagonistes qu'une fois l'article parut. Et c'est en ce sens là, que cet article est dangereux, à mes yeux. Il cachait quelque chose, d'une certaine façon, j'en étais persuadé.
Après, il faut dire que notre groupe d'attaque du camp était plus orienté vers.. la destruction que vers l'enquête. Il faut dire que mon partenaire du jour était du style à faire parler les cadavres plutôt que de poser des questions directement.
Je me doutais bien que je ne recevrais pas la réponse facilement, surtout qu'elle risque de ne pas être très agréable à entendre. Mais toujours est-il que leurs noms avaient été publié et que la personne qui l'avait fait se trouvait, en ce moment présent, face à moi.

Calmement, j'apportais de mes deux mains le gobelet de café, prenant une longue gorgée.
Après l'avoir reposé contre la table, de ma main droite, je vins insister sur le manche de mes lunettes, histoire de les reculer légèrement, les replacer.
Je semblais songeur, et je l'étais vraiment. Je pris la parole, afin de répondre à sa première question qui était parsemée d'ironie :


« Effectivement, non, je ne donnerais pas mes sources au premier venu. Il me semble naturel de vendre quelques tirages de plus plutôt que de protéger sa ville. »


J'inclinais la tête sur la droite, un sourire en coin assez prononcé. Pour le coup, j'agissais comme un sale gosse.
Rapidement, je me remis dans une position convenable et je paraissais quelque peu plus sérieux. Cette fois-ci, je ne lancerai plus de pique sur le fonctionnement du journal.
La voix calme, je m'apprêtais à développer mon avis.


« Dans un premier temps, je voudrais tout de même vous remercier pour votre article. Grâce aux noms que vous avez publié, nous avons pu entamer quelques recherches et trouver deux ou trois informations.. bien que ce ne soit pas vraiment suffisant et que ces informations soient complètement datées. En toute franchise, nous étions tous passé à autre chose et l'idée de venir vous demander votre aide n'avait pas été considérée. Ce n'est qu'en vous reconnaissant, que j'ai repensé à cette affaire. »


Je marquais un léger temps d'arrêt, pendant lequel je précipitais le gobelet de café à mes lèvres, afin d'en prendre une seconde grande gorgée. Pour le coup, je me retiendrais, mais l'envie et l'idée de me griller une clope m'avait bel et bien traversé la caboche. Cependant, j'imagine que je mettais la femme face à moi dans une situation délicate, je n'allais pas empirer la chose.
Je reprenais la parole, dans un premier temps, avec un ton terriblement nonchalant :


« On peut dire que j'ai été très proche de deux d'entre eux. Tellement proche qu'ils en sont mort. »


Je me contentais de hausser les épaules suite à cette annonce. C'était assez clair et précis, pas besoin d'en rajouter, j'assumais pleinement -et seul- la destruction de ce camp.
Cependant, mine de rien, je suis un homme méticuleux qui aime le travail bien fait.
C'est dans ce sens là, que je recommençais à parler, avec un peu plus d'entrain, cette fois-ci, dans ma diction :


« J'avouerai aussi.. que j'aimerai bien être un peu plus proche des deux autres. »


Cette fois-ci, c'est ma personne qui arborait un sourire carnassier. Le gentil petit couteau-suisse de l'Orphelinat savait montrer les crocs, s'il le fallait. Ce n'était pas vraiment un problème pour moi, de cacher ou de montrer mes pulsions meurtrières.
Maintenant que les bases étaient posées, je verrais bien comment la journaliste réagirait.
Je possédais une hypothèse quant au fait qu'elle possédait ces noms, certainement fausse, mais je pouvais tout de même me permettre de la tenter :


« Par hasard, ils ne vous auraient pas contacté directement, avec l'idée de faire des revendications publiques ? Cela expliquerait pas mal de chose, j'imagine. En dehors de cela, ce que ça me fait que vous ayez eu les noms de ces personnes sans difficultés.. je pense pouvoir dire que cela me frustre légèrement. Vous semblez avoir un réseau incroyable. Je vous envie, sur ce point. »


Admettais-je finalement, je me devais de le reconnaître. Cette personne n'était pas arrivée là où elle se trouve par hasard, c'était un fait indéniable.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EMPy
Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 239
Date d'inscription : 28/11/2016


Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] EmptyLun 24 Déc - 13:36

Noël rime avec Charité ?

ft. Caenn Drusdan
"Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre"

- Qu'est-ce que cela peut bien vous faire la manière dont j'ai obtenu ces noms ? C'était des proches à vous ?

Vous les Journalistes, vous n'aviez pas une très bonne réputation... Et c'était sûrement en partie à cause de toi. On savait bien que tu arrivais à obtenir les informations que tu voulais ; comment, c'était souvent la question que l'on te posait mais à laquelle tu ne répondais jamais. Il était important pour toi de garder tes secrets pour te protéger mais également pour protéger tes sources ! Ce ne serait pas très gentil ni très pro de ta part de balancer les personnes qui t'ont donné les informations que tu voulais ; c'est un peu comme le Ténébreux et ses contrats. Vous aviez une petite clause de confidentialité mais elle était orale et basée sur la confiance -ou la peur que ça vous retombe dessus-, quoi qu'il en soit... Tes sources étaient toujours bien protégées avec toi.

- On peut dire que j'ai été très proche de deux d'entre eux. Tellement proche qu'ils en sont mort.

Oh alors tu pouvais enfin mettre un nom sur la personne -ou l'une d'elles peut-être ?- qui avait détruit le camp cet été. Tu fronçais les sourcils et en même soupirais légèrement... Tu ne savais pas trop si ton interlocuteur était un idiot sans cervelle au point de se dénoncer auprès d'une Journaliste ou si c'était l'appel du sacré coup de pub qui lui faisait dire des âneries pareilles. Tu gardais cette information dans un coin de ta tête, certes... De toute façon, tu avais beaucoup de mal à te débarrasser de ce que l'on te disait mais tu ne savais pas vraiment quoi en faire. Encore un qui voulait son petit nom dans l'article pour s'attribuer un événement important.

- J'avouerai aussi.. que j'aimerai bien être un peu plus proche des deux autres.

Fort dommage. Personne ne savait où étaient les deux autres personnes qui s'étaient enfuies, raison pour laquelle le Maire avait recommandé la plus grande prudence. Tu ne savais pas ce qu'ils étaient devenus ni même si les services de police continuaient de les chercher... Tu risquerais de partir à la chasse aux informations d'ici quelques temps pour connaître l'avancer de l'enquête.

- Par hasard, ils ne vous auraient pas contacté directement, avec l'idée de faire des revendications publiques ? Cela expliquerait pas mal de chose, j'imagine. En dehors de cela, ce que ça me fait que vous ayez eu les noms de ces personnes sans difficultés.. je pense pouvoir dire que cela me frustre légèrement. Vous semblez avoir un réseau incroyable. Je vous envie, sur ce point.

- Je serais une bien piètre Journaliste si je n'avais pas mon propre réseau. Dis-tu en croisant les bras. Tout ce qu'il y a à savoir concernant l'événement de cet été se trouve dans cet article, ni plus, ni moins.

Le surplus était gardé dans ta précieuse petite tête et tu ne comptais pas le partager avec qui que ce soit... Et concernant ton réseau... Et oui, il était important d'avoir un réseau dans ce métier ! Tout comme un politicien avait tout intérêt d'avoir un grand réseau, tout comme le Chef de la police avait intérêt d'avoir également son réseau. C'était ainsi que le monde fonctionnait de nos jours ! Il fallait avoir son petit réseau afin d'avoir les informations adéquates et de ne jamais être à la ramasse ! Toujours avoir un coup d'avance ; c'était le plus important dans cette ville.

- Et d'autres personnes ont été proches des deux macabés ? Je doute sincèrement que vous ayez été seul vu le nombre de personnes présentes sur les lieux et les dégâts... Vous avez dû recevoir de l'aide pour ne pas y avoir laissé la vie.



Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Yt3o
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Zd59
Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty
MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Nereis :: La Place du marché-