Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Chef Elementis
Caenn Drusdan

Caenn DrusdanLe Chef ElementisMessages : 124
Date d'inscription : 19/07/2018


MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Jeu 17 Jan - 14:09







L
orsque la journaliste m'annonçait finalement qu'elle ne comptait pas en dire plus sur l'événement passé, que ce qui avait déjà été écrit dans son article, je vins doucement appliquer ma main droite contre mon visage, l'inclinant sur la droite, par la même occasion, la paume de ma main recouvrant ma joue, mon petit doigt se perdant sur la commissure de mes lèvres, l'annulaire passant légèrement contre mon œil droit, les trois autre au-dessus de ma tempe. D'un air songeur, je réfléchissais tant bien que mal à quel argument utiliser afin d'essayer de déverrouiller la boite de pandore. Ce genre d'événement est assez commun, dans une ville comme Quederla. Cependant, c'était la première fois que j'y prenais part, et il était incontestable que le travail avait été mal fait. En tant qu'As, j'avais terminé ma mission depuis longtemps. On ne me demande pas l'avant et l'après, on ne me demande pas non plus d'anticipé. Mais cette position, je ne l'occupe plus actuellement, et élargir mon champ des possibles était devenu une nécessité. Sans la perte de contrôle plus ou moins volontaire de mon partenaire, peut-être que l'occasion d'en apprendre plus sur nos ennemis aurait été réelle. Mais le fait de devoir affronter ce monstre avait mis un terme à toutes autres obligations, la situation était assez simple à comprendre : Ma survie était passée avant le reste.

La jeune femme assise à la même table que moi enchaîna assez rapidement. Elle me questionnait indirectement sur l'incident. Ala ala, ce n'était pas un échange d'information en bonne et due forme, ça. Elle doutait de ma capacité à avoir géré la situation tout seul. Et elle n'avait pas tord. Les deux élémentis qui dirigeaient le camp possédaient tous deux un élément assez désavantageux pour le mien : La Gravité n'a pas grand effet sur la lumière et le son. Et évidemment, je n'étais pas responsable des inondations ni des multiples déflagrations. Encore moins de ce fameux navire qui était apparut de nul part. Cependant, le massacre en lui-même restait à ma portée. Suite à ses paroles, j'arborais un large sourire, décalant légèrement le petit doigt, celui-ci se retrouvant au-dessus de mes lèvres. Par la même occasion, j'en profitais pour prendre la parole :


« Votre réseau devrait être peaufiné, au moment de mon départ, j'ai en effet pu constater un nombre de personne assez conséquent se rendant en direction du camp. »


Ma main se décolla de mon visage, et vint rejoindre la gauche, croisant les doigts, reprenant une stature droite, mes mains reposant sur la table, un air sérieux :


« Où est le problème ? Vous doutez de nos capacités concernant le fait de défaire des soldats issus d'un autre pays, commandés par deux jeunots ? »


Je fronçais légèrement les sourcils, avant de continuer :


« Quelques potions, un peu d'analyse, une bonne diversion.. mais soit. Il se peut que je n'ai pas été seul. Mais ce n'est pas très juste de votre part d'essayer d'en apprendre plus sur le sujet, sans offrir quoi que ce soit en retour, voyons. Il me semble que vous possédez le début de l'histoire et que j'en possède la fin. »


Enfin, l'histoire n'est pas vraiment terminée, puisqu'il se trouve qu'il y a au minimum deux survivants, et d'après les infos que nous avons pu trouvé, deux vétérans. Cette idée ne me réjouissait pas plus que cela. Encore une fois, un utilisateur de son et un utilisateur de lumière. Deux adversaires pour lequel mon avantage n'est pas réel, et que j'aurai bien du mal à affronter. Mais bon, monter spécialement une équipe pour l'occasion reste tout à fait envisageable.
Cependant, je reste bien loin de me douter de tous les tenants et les aboutissements de cette affaire.
Je soupirais légèrement, haussant les épaules, avant de reprendre la parole, je me doutais bien que la journaliste ne jouerait pas le jeu du donnant-donnant, après tout, son dossier semblait être classé depuis des mois :


« En parlant de potions.. vous devez posséder un sacré héritage, non ? Peut-être que vous êtes plus souple à ce sujet ? »


Pour le coup, on s'éloignait carrément du journalisme.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 226
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Dim 20 Jan - 16:36

Noël rime avec Charité ?

ft. Caenn Drusdan
"Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre"

- Et d'autres personnes ont été proches des deux macabés ? Je doute sincèrement que vous ayez été seul vu le nombre de personnes présentes sur les lieux et les dégâts... Vous avez dû recevoir de l'aide pour ne pas y avoir laissé la vie.

- Votre réseau devrait être peaufiné, au moment de mon départ, j'ai en effet pu constater un nombre de personne assez conséquent se rendant en direction du camp.

Tu hochais la tête et secouais la main... Oui oui, ça tu étais déjà au courant que des personnes étaient intervenues après ! Mais ces personnes avaient déjà trouvé un camp complètement détruit. Toi, tu voulais savoir ce qu'il s'était passé pendant ! Et non après ! Mais tu avais comme l'impression que ton interlocuteur n'allait pas te lâcher la moindre information... Comme tu n'avais pas été très coopérative avec lui, il allait bien te le rendre. Ce n'est pas grave. Tu allais bien finir par apprendre ce que tu voulais de toute façon !

- Où est le problème ? Vous doutez de nos capacités concernant le fait de défaire des soldats issus d'un autre pays, commandés par deux jeunots ?

- J'ai entendu dire qu'il n'y avait pas que des jeunots... Alors oui, j'ai quelques doutes concernant vos capacités.

Tu ne savais pas spécialement de quoi il était capable mais ce groupe d'Elementis avaient été capable d'envoûter toute une ville ! Les jeunots tout comme les personnes expérimentées avaient prouvé de quoi ils étaient capable... Et un seul homme contre les quatre ? Non. Tu ne voulais pas le croire. Mais ça, c'est parce que tu étais une personne têtue, bornée dans tes idées ! Tu finiras bien par découvrir la vérité et qui était son ou ses acolytes mystères.

- Quelques potions, un peu d'analyse, une bonne diversion.. mais soit. Il se peut que je n'ai pas été seul. Mais ce n'est pas très juste de votre part d'essayer d'en apprendre plus sur le sujet, sans offrir quoi que ce soit en retour, voyons. Il me semble que vous possédez le début de l'histoire et que j'en possède la fin.


- Ce n'est pas grave. Avec ou sans vous, je finirais bien par découvrir le fin mot de l'histoire... Je n'abandonne jamais.

Oh ce n'est pas grave si il ne voulait pas être coopératif sur ce sujet. Tu irais mettre ton nez ailleurs, avec d'autres personnes qui accepteront de livrer leur secret sans trop t'en demander en retour. Tu ne comptais pas lui donner des informations précieuses... Tu comptais bien les garder pour toi. Mais en attendant, que pouvais-tu lui donner d'autre ? Il semblait suffisamment têtu pour savoir ce qu'il voulait et tu n'avais pas très envie de lui accorder.

- En parlant de potions.. vous devez posséder un sacré héritage, non ? Peut-être que vous êtes plus souple à ce sujet ?

Tu haussais un sourcil. Des potions ? Comment étiez-vous passé de l'attaque de cet été à cette histoire de potions ? Et surtout, en quoi cela pouvait bien l'intéressé ? Tu croisais les bras pour t'asseoir au fond de son siège ; évidemment, ce n'était pas tes potions qui l'intéressaient... De toute façon, ce n'était pas toi l'alchimiste de la famille. Mais plutôt ton Frère qui était plutôt doué pour créer un peu tout et n'importe quoi... Tu avais récupéré ce qui traînait dans la boutique pour les mettre en lieu sûr car il n'était pas question qu'elles traînent entre de mauvaises mains.

- Mmh, ça dépend de ce que vous voulez savoir à ce sujet ? Mais aussi de vous savez. Pourquoi les potions vous intéressent autant ?





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chef Elementis
Caenn Drusdan

Caenn DrusdanLe Chef ElementisMessages : 124
Date d'inscription : 19/07/2018


MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Lun 21 Jan - 14:18







D
eux têtes de mules. C'est ce que nous étions actuellement. Cependant, nous parlions tout de même le même langage, donc cela facilitait grandement les échanges. Malheureusement pour la journaliste qui se trouvait face à moi en ce moment même, même si elle se décidait de rouvrir l'article et de creuser plus profond.. elle ne trouverait strictement rien de neuf. Ce n'est pas compliqué, les personnes qui avaient été témoins de ce qui s'était passé à ce camp.. Nous n'étions en réalité que deux. Tout avait été mené minutieusement, de sorte à ce qu'il n'y ait pas de survivant, ni même de personne ayant été capable de voir ce qui s'était passé, ce jour-là, à la sortie de la ville, ou l'entrée, comme nous le voulions.
La seule et unique personne qui connaissait la vérité, autre que ma personne, était le Ténébreux lui-même. Et il n'avait strictement rien à gagner à révéler cette vérité. Après tout, c'était son contrat qui avait été respecté. Avec beaucoup de temps et de recul, j'avais bien eu conscient de m'être fait avoir sur toute la ligne. Même s'il m'a offert un aperçu de mon pouvoir d'ici quelques années en échange, cela n'était pas quelque chose d'extraordinaire pour lui. Il m'avait utilisé comme diversion, de A à Z, il avait même pris le temps de me tester, de me jauger, de voir si j'étais juste un pion comme un autre ou si je méritais de rester en vie. Et finalement, il était parti et m'avait laissé sur place, en vie.
Notre accord avait été respecté, et de mon côté, je me contentais de continuer de le respecter. Le Conclave de l'Alliance et une grande partie des Rebelles Elementis étaient au courant de mes faits et gestes. Tout le monde avait accepté sans rechigné le fait que j'ai été capable de massacrer une centaine de personne, dont deux Elementis de moins de vingt-cinq ans. Cela n'avait choqué personne.
Cependant, la femme se trouvant face à moi ignorait ma personne, mon rang et mon élément. C'est tout à fait normal de sa part, de douter de mes actions. Et pour elle, elle semblait sûre et certaine que j'avais du affronter les quatre Elementis. Ce pendant, j'en étais plus ou moins persuadé, lorsque j'étais sur place, ils n'étaient que deux. Et les deux plus jeunes. Je n'ai jamais eu affaire aux deux autres. Déjà, retrouver leurs fiches de membre avait été un calvaire.. et nous n'avions pas de photo d'eux. De toute façon, leur fiche datait de leur initiation, avoir une photo de deux papy -aujourd'hui- datant de leur initiation serait complètement.. inutile.

Je laissais apparaître un léger sourire narquois, face à cette éminente journaliste, avant de prendre la parole :


« Malheureusement, sans moi, vous n'apprendrez jamais rien de plus au sujet de cette histoire. Vous souvenez-vous de la disposition des cadavres à l'entrée du camp ? Ce fameux cercle de vingt, voir vingt-cinq personnes, je ne sais plus trop. Quinze secondes ? Peut-être vingt ? Pas plus. »


Je n'ai jamais eu à croiser les deux vétérans et le camp était commandé comme n'importe quel camp venant du continent. À n'en pas douter, seul un simple capitaine avait été alloué aux quatre personnes ayant décidé de prendre la ville pour cible. Certes, leurs pouvoirs étaient.. majestueux, en un sens. Ce qu'ils avaient créé, ce qu'ils avaient produit, c'était quelque chose d'extraordinaire et surréaliste. Mais concernant le combat pur et dur, c'était lamentable.

Je semblais avoir en partie capté sa curiosité, en la voyant hausser un sourcil, lorsque je parlais de potions. Pourquoi m'intéressent-elles autant, ça, c'est un autre sujet, et bien long. Mais soit, j'allais l'introduire :


« Voyons, je l'ai précédemment dit : Quelques potions, un peu d'analyse et une bonne diversion... Comment dire. Quand on s'en prend à l'Orphelinat, comme lors de cet événement du mois d'Août, je suis particulièrement apte et prêt à entreprendre la pire.. ou la meilleure ? Vendetta qui soit. »


C'était certainement quelque chose de mauvais de ma part, de parler de l'Orphelinat ainsi. Abbygaëlle semblait ne plus y porter d'importance, à l'heure actuelle. Mais soit, j'étais prêt à en assumer les conséquences. Qui oserait, de toute façon ? S'en prendre à un Orphelinat ? C'est le meilleur moyen de réclamer une mort lente et douloureuse. Personne ne fermerait les yeux à ce sujet, que ce soit le Gouvernement, l'Ordre ou les Familles -et encore moins les citoyens sans pouvoir-.
Je reprenais la parole :


« En toute franchise, votre visage.. je l'ai déjà plus ou moins vu, mais pas sur vos épaules. Ce n'était pas quelqu'un de spécialement très apprécié, dans la Famille. Cependant, de manière générale, je ne suis pas du genre à rejeter quelqu'un parce que les autres le font. Quant à ses travaux.. je dois avouer que je suis d'une nature assez intriguée à ce sujet. Je ne serais jamais venu à votre rencontre uniquement dans ce but là. Cependant, maintenant que vous vous trouvez en face de moi, l'idée ne disparaît pas de mon esprit. »


Et c'est une vérité vraie. Je suis du genre perfectionniste lorsqu'il s'agit du champ de bataille. L'héritage de mon enseignement militaire, pour sur. Je possédais effectivement quelques potions plutôt très efficaces, me permettant de dépasser mes limites physiques, me permettant de gagner en endurance, de bloquer l'évolution d'une blessure, ce type de potion. Mais les recherches des Elementis de poison étant assez tabou, cet élément tout court l'étant, dans la famille, nous n'avions pas de potion de ce type là.. et encore moins de potions qui pourraient réellement m'intéresser : Nous n'avions que très peu d'antidote, les recherches de nos empoisonneurs étaient plus que limitées.

(c) L Y S / L A E / M A T E N A


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 226
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   Sam 26 Jan - 15:37

Noël rime avec Charité ?

ft. Caenn Drusdan
"Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre"

- Mmh, ça dépend de ce que vous voulez savoir à ce sujet ? Mais aussi de vous savez. Pourquoi les potions vous intéressent autant ?

- Voyons, je l'ai précédemment dit : Quelques potions, un peu d'analyse et une bonne diversion... Comment dire. Quand on s'en prend à l'Orphelinat, comme lors de cet événement du mois d'Août, je suis particulièrement apte et prêt à entreprendre la pire.. ou la meilleure ? Vendetta qui soit.

Tu hochais la tête, à peine séduite par son discours... Tant mieux si il voulait défendre l'orphelinat corps et à âme ; tu devais quand même reconnaître qu'il fallait être une véritable ordure pour s'en prendre à des enfants... Ou avoir une case en moins. Tu ne savais pas trop quoi choisir entre ces deux choix.

- En toute franchise, votre visage.. je l'ai déjà plus ou moins vu, mais pas sur vos épaules. Ce n'était pas quelqu'un de spécialement très apprécié, dans la Famille. Cependant, de manière générale, je ne suis pas du genre à rejeter quelqu'un parce que les autres le font. Quant à ses travaux.. je dois avouer que je suis d'une nature assez intriguée à ce sujet. Je ne serais jamais venu à votre rencontre uniquement dans ce but là. Cependant, maintenant que vous vous trouvez en face de moi, l'idée ne disparaît pas de mon esprit.

Oui bon, tu savais parfaitement qu'Undy n'était pas des plus appréciés ! Tout le monde le trouvait trop bizarre et personne ne comprenait son talent alors il était rejeté par beaucoup de monde. Mais tu n'avais pas l'impression que cela le dérangeait... Bien au contraire, il n'aurait pas décidé de travailler avec les morts si les vivants l'intéressaient réellement. Tu pouvais même dire que tu le dérangeais la plupart du temps... Tu savais pertinemment qu'il n'en avait pas grand chose à faire des histoires du boulot ou des histoires de filles ; ce qui l'important réellement, c'était votre business. Ça, c'était réellement des histoires intéressantes... Quand tu lui donnais le profil des prochaines victimes à tuer mais alors les histoires de sac à main, ça lui passait vraiment au-dessus !

- Et donc ? Parce que vous avez eu la bonté de ne pas être un mouton, vous espérez obtenir quelque chose du travail de mon Frère ?

Après tout, comme il l'avait dit plus tôt... C'était un héritage ces potions et tu savais en prendre soin. Tu avais passé des heures auprès de ton Frère pour en apprendre un peu plus sur les poisons ; pour cause, tes petites bestioles empoisonnées étaient un vrai mystère et tu voulais être certaine de ne plus tomber malade à cause de tes grenouilles. Il y avait des ratés certaine fois mais la plupart du temps, tout se passait bien avec les nouvelles... Quant aux poisons que ton Frère avait fabriqué ; il n'était pas question qu'il soit donné au premier venu sous prétexte qu'il avait été sympa 5 minutes avec ton frangin. Ce n'était pas une cours de récréation, tu ne lui devais rien du tout.

- Comme vous l'avez énoncé plus tôt, c'est un héritage... Et un héritage, ça ne se partage pas avec le premier venu. Undertaker n'était pas le seul Elementis de poison donc je vous conseille simplement de trouver quelqu'un d'aussi doué que lui.

Ce qui n'allait pas être chose aisée puisque Undertaker avait une dizaine d'années de maîtrise de son élément mais tu ne comptais pas refiler ces potions à quelqu'un qui t'étais complètement inconnu... Si il ne l'avait pas rejeté comme les autres, Undertaker n'en avait eu rien à faire de cette bonté d'âme puisqu'il ne t'avait jamais parlé d'un certain Caenn Drusdan. Encore, si il avait été un de ses amis, peut-être que tu l'aurais laissé jouer au petit alchimiste mais là... Tu n'en avais pas la moindre idée de ce qu'il pourrait faire de ces potions et il n'était pas question qu'elles soient données à qui que ce soit ; tu en avais bien trop besoin. Tu finis ton verre de café bien chaud que tu reposais sur la table avant de replacer ton sac à main sur ton épaule.

- Ce fut fort intéressant de discuter avec vous mais, j'ai à faire maintenant. Bon courage pour votre chorale et passez un Joyeux Noël auprès de ces enfants ; ils méritent au moins ça.

Ta dernière phrase était dite sur un certain ton de tristesse. Tu aurais aimé passer des Noël en famille, merveilleux mais tu n'avais plus eu cette chance après tes 5 ans. Peut-être que tu aurais dû aller à l'orphelinat, ces enfants ne semblaient pas malheureux et ils étaient tous ensemble... Toi, on t'avait collée direct dans une famille d'accueil qui n'en avait pas grand chose à cirer de ta présence. Amanda quant à elle trouvait que Noël était une fête trop commerciale, sans aucun intérêt... "A quoi bon acheter des cadeaux pour les autres quand on pouvait garder cet argent pour s'offrir de merveilleux bijoux !" disait-elle. Tu n'avais jamais été d'accord avec elle mais tu avais dû laisser tomber cette magie de Noël que personne ne partageait avec toi... Espérons simplement que ces orphelins aient un vrai repas et un sapin où recevoir des cadeaux.





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noël rime avec Charité ? | ft. Abbygaëlle [Event de Noël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Nereis :: La Place du marché-