Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 615
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Mar 25 Déc - 22:44

Nemeroff Dreiden & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

Alibaba et le nouveau voleur

- Nous sommes les trois cavaliers ! Bonsoir à tous !

Et là, c'est l'moment le plus relou du spectacle. La fuite. Non mais parce que nous sommes obligés de fuir comme des voleurs -chose que nous sommes qu'à moitié- sans avoir l'occasion de signer des autographes aux personnes qui le voudraient... J'suis même sûre que certains voudraient prendre des photos avec nous mais nous devons partir vite. Il y avait toujours un échappatoire, dans chaque bâtiment et pour cela... On devait absolument faire confiance à nos compères et surtout à notre Chef ! Cette fois, c'était par un petit tour de toboggan pour arriver dans la benne à ordures sécurisées par les copains. Tout était calculé aux millimètres près de toute façon...

Nous devions rapidement nous rendre jusqu'à notre QG habituel histoire que les autorités se calment et abandonnent les recherches... On a rarement des preuves contre nous donc le Procureur ne peut pas vraiment nous accuser d'vol. On court donc à travers les ruelles, les p'tites impasses pour arriver à notre lieu secret mais nous avons la désagréable surprise de voir que les forces de l'ordre sont là, à faire de le pied d'grue. Nous stoppant net et nous cachant derrière des caisses en bois, ça part rapidement en embrouilles et de "ça, c'est d'ta faute" ; oui... Nous sommes de vrais gamins tous les trois. Magiciens p't'être, mais pas foutu de savoir régler un conflit et de s'en sortir sans hausser l'ton.

Heureusement pour nous, super-papa vient à la rescousse en sortant de je-ne-sais-où (?) et me tends une petite carte en nous disant de nous rendre à cette adresse ; que c'était un lieu sûr. Regardant rapidement l'inscription, j'tire légèrement la gueule en remarquant qu'il s'agit d'une boîte de nuit... J'lui fais remarquer au passage que ce n'était p't'être pas une bonne idée d'aller dans un endroit bondé de monde qui risquerait de nous reconnaître et de gueuler notre nom. Evidemment, j'ai juste à fermer ma gueule et lui faire confiance ; bon ben, j'ai juste à espérer qu'il sache ce qu'il fait. Il nous dit d'ailleurs qu'il s'occupe des flics devant notre QG... J'ai limite envie de leur souhaiter bonne chance.

Sans demander notre reste, nous fuyons aussitôt, continuant de faire attention aux lampes braquées dans les ruelles et aux chiens pour tenter de nous repérer. Pas de tour de magie cette fois, mais simplement nos dons habituels... Perso, j'décide de passer par les arbres pour plus de sûreté tandis que l'un de mes copains rentre dans son ombre pour se déplacer et mon dernier copain est obligé d'utiliser ses pauvres gambettes et de se faire discret car il n'est qu'un sans pouvoir. Arrivés enfin devant la boîte de nuit, celle-ci me paraît bien fermée surtout que nous sommes lundi et que la direction nous informe que la boîte ferme le lundi... Intelligent de nous envoyer dans un endroit fermé.

- On fait demi-tour ?

- Si il nous a envoyé ici, c'est bien pour une raison.

- Ben, toque ?

- Mais y'a personne.

- Les gars, va falloir prendre une décision car je les entends arriver.


Oh et puis merde ! J'décide de pousser les portes d'entrées en m'disant qu'elles me résisteront mais même pas ! Étonnée que la boîte soit ouverte, je n'entends aucune musique... 0 sur l'échelle de l'ambiance. Bon, on n'prend pas plus de temps à réfléchir car on se dépêche d'entrer pour aller dans la salle principale et tomber sur un p'tit jeune d'une vingtaine d'année ; brun, yeux rouges. Il m'dit quelque chose lui. J'l'ai déjà rencontré quelque part, non ?

- Euh... Salut. Wow, vous êtes encore ouvert ?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Nemeroff DreidenMembre de l'AllianceMessages : 38
Date d'inscription : 17/09/2018


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Mar 25 Déc - 23:28

C’était une journée bien calme, un Lundi reposant. Comme chaque début de semaine j’avais été posé les recettes de la semaine précédente sur le compte de société et j’avais passé ma journée à me reposer tranquillement, ce que c’est agréable aussi les journées calme, je comprends mieux ce qu’Haizea et mon frère essayait de me dire. Poser son cul tranquillement sur une chaise et glander toute la journée en lisant. Puis le soir venu, après une bonne douche et un repas plutôt agréable, je m’étais posé dans la boîte de nuit qui était dans le même bâtiment que mon appartement, enfin plus exactement juste en-dessous, pour me mettre au bar et me servir un verre d’alcool. Juste pour le plaisir et parce que je ne travaille pas et c’était bien le seul que je comptais prendre, depuis ma cure j’arrivais à me modérer assez facilement, en même temps … j’ai travaillé dur pour ça.

Je comptai donc passer une petite soirée tranquillement en faisant le compte des réserves, ça m’occupe comme je peux, on n’a pas beaucoup de passe-temps seul, surtout quand on est sourd, ça limite pas mal. J’étais avec mon livre et mon stylo entrain de noter des choses concernant le Lux. Prenant une gorgée d’alcool par moment. Je n’entends pas les gens frapper et encore moins entrer en bas, être sourd à pas mal désavantage vous vous en doutez bien.  C’est seulement quand les personnes débarquent dans la salle de la boîte de nuit, que je remarque, mon réflexe est de me lever passant ma main au-dessus du comptoir pour prendre les couteaux des barmans pour les fruits, les prenants par la lame, me préparant à me défendre, car je n’avais pas prévu de visiteur et on était fermé normalement, donc j’en conclue que ce n’est pas normal.

Je sais pas qui vous êtes, mais vous êtes pas venu emmerder la bonne personne, je vous préviens …

Je regarde les personnes un instant et capte qu’un truc m’échappe, ils sont trois, une des personnes à un sacré butin dans les mains, avec son sac à moitié ouvert. Vu leurs vêtements et leurs tronches, ça m’étonnerait qu’ils viennent pour me faire un don, donc ce sont des voleurs. Je commence à voir le truc se dessiner dans ma tête, Steven, je lui avais rendu service plus d’une fois dans ses affaires, bien que je n’y fusse pas directement mêlé. Ce dernier m’avait demandé un jour si jamais ça se passait mal, si je pouvais aider des jeunes personnes à s’échapper. Les personnes en face de moi semble correspondre, trois, voleurs, ils ont débarqué ici, normalement on ne vient pas ici quand on veut se planquer. Je soupire un peu, reposant les couteaux sur le bar, soudainement, la clochette au-dessus de la barre m’interpelle, c’était la sonnette, on avait installé ça pour que je puisse voir quand quelqu’un était à la porte, à défaut de pas pouvoir entendre, je pouvais voir le truc bouger. Je m’approche d’eux n’ayant pas besoin que les personnes m’expliquent, je suppose que c’était la police dehors et ils n’étaient pas là pour vendre des calendriers de petit chat.

Je m’approche de l’homme qui tenait le butin et lui prends le sac sans vraiment lui demander l’autorisation, puis s’il ne veut pas qu’on le voit avec ça dans les mains, il a plutôt intérêt à me laissé faire. Je vais poser le butin sur l’une des tables pour client, avant de mettre l’une des nappes dessus, on pouvait voir qu’il y a bien quelques choses sous la nappe, pourtant, après un mouvement rapide et fluide, je retire la nappe et il n’y avait plus rien dessus. Eh ouai, comme je vous l’ai dit, on s’occupe comme on peut quand on est sourd :

Voyez m’sieur et m’zelle, moi aussi je peux faire des tours de magies ! Sinon allez-vous cacher dans la trappe derrière le bar, c’est la réserve. Interdiction de toucher à la marchandise … Je serais au courant si vous le faites. Je vais allez ouvrir aux personnes dehors avant qu’il défonce ma porte.  

Bah ouai, c’est ça qu’est bien quand on fait les comptes, on sait combien de quantité il y a. J’aime être à pointilleux sur ça. Je regarde les trois personnes, voir s’il trouve la trappe, mais ils ne semblent pas stupides, du coup, je vais ouvrir aux flics, quand j’ouvre ses derniers m’hurlent dessus, mais comme je suis sourd, ce que j’essaye de leur faire comprendre, il essaye de me demander si des personnes étaient passé par ici, je leurs réponds que non, mais bien évidemment, ils demandent à vérifier. Je les laisse entrer tranquillement montant dans la salle de la boite de nuit, arrivé là—bas, des flics remarquent un autre escalier et demande à allez voir, ce que j’accepte, c’était mon appartement n’y avait personne donc il pouvait vérifier. Les autres se content de vérifier la boite de nuit.

Je remarque soudainement qu’il y a deux billets près de la table ou j’avais fait disparaître le butin, eh merde … j’ai encore merdé, j’ai dû faire tomber une petite partie. Je m’avance vers ses derniers et place mon pied pour les cacher en espérant qu’on ne me demande pas de bouger. Les flics après 30 minutes à vérifier, reviennent vers moi afin de s’excuser du dérangement, me demandant de les raccompagner à la porte, je soupire … Et me dirige vers la porte, les deux billes au sol avaient disparus, alors que les flics étaient dans la même pièce que moi, ce qui me fait un peu sourire, je comprends mieux ce plaisir qu’il y a à faire de genre de tour, ce que Steven tentait de m’expliquer. Je raccompagne donc les forces de l’ordre à la porte et les laisse partir. Je remonte dans la boîte de nuit et arriver au bar, je sors ma main de ma poche avec deux billets d’une assez grande somme de derlas enroulé avec un élastique que je pose sur le comptoir, alors que je viens frapper sur la trappe avec mon pied prévenir que je vais ouvrir, avant de lever la trappe et dire :

C’est bon, vous pouvez sortir …. Et m’expliquer pourquoi vous avez débarqué chez moi avec le butin.  

Je m’écarte pour laisser passer les personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 615
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Jeu 27 Déc - 21:24

Nemeroff Dreiden & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

Alibaba et le nouveau voleur

- Euh... Salut. Wow, vous êtes encore ouvert ?

J'ai déjà fait meilleure entrée dans la matière mais je ne savais pas si on avait un code à lui donner et il n'avait même pas l'air au courant de notre visite vu sa réaction... On s'est p't'être trompés de boîte de nuit ? Dans tous les cas, on n'semble pas pouvoir faire demi-tour et j'sais pas comment lui expliquer que nous sommes activement recherchés par les flics qui veulent notre peau. D'ailleurs, on n'a pas réellement le temps de lui plus d'explication qu'il vient prendre le sac des mains de notre pote et d'un geste fluide et rapide, il fait tout disparaître avec la nappe. Ah bah... ! J'peux vous dire que notre réaction a été immédiate et qu'on a été à deux doigts de lui sauter à la gorge (ou y'a p't'être que moi ?).

- Voyez m’sieur et m’zelle, moi aussi je peux faire des tours de magies ! Sinon allez-vous cacher dans la trappe derrière le bar, c’est la réserve. Interdiction de toucher à la marchandise … Je serais au courant si vous le faites. Je vais allez ouvrir aux personnes dehors avant qu’il défonce ma porte.


- Mais rends-nous notre fric s'pece de voleur !


Encore une fois, j'voulais lui sauter à la gorge mais les deux autres cavaliers me choppent pour me forcer à les suivre jusqu'à cette fameuse cachette indiquée ; on n'sait même pas pas si on peut réellement lui faire confiance et on y va ! Forcée à descendre dans la trappe, j'suis retenue par l'un des deux gars qui m'demande de me calmer tandis que je gigote dans tous les sens ; je m'apprête à gueuler une nouvelle fois mais ils mettent en même temps la main sur ma bouche pour que je me taise. Il y avait de drôles de pas au-dessus de nous et beaucoup de people semblaient faire le tour du proprio ; j'avais même le droit à des regards noirs de la part de mes camarades pour que je me taise.

J'finis par me calmer au bout de dix minutes et ils acceptent de moins me tenir... C'qui n'empêche pas que nous sommes serrés comme des sardines. Autant vous dire que l'on n'a jamais été aussi proche tous les trois, c'est presque gênant. On écoute attentivement ce qu'il passe juste au-dessus, retenant nos respirations chaque fois les pas sont juste au-dessus... On écoute également les questions et les réponses pour savoir si on doit se préparer à riposter mais pour le moment, il ne semble pas nous trahir. Les dix minutes suivantes étaient stressantes mais au bout d'un moment... Faut dire que l'on commençait à s'faire chier, j'avais presque envie de leur dire de partir.

UNE FUCKING DEMIE-HEURE. Ils étaient restés une demie-heure dans la boîte de nuit pour fouiller chaque pièce ! J'ai cru au bout d'un moment qu'on nous avait carrément oublié et que j'allais devoir vider la réservé et manger mes compagnons pour survivre. Puis d'un seul coup, plus de bruit. Plus rien. C'était plutôt calme à part quelques pas d'une seule personne. Je commence à m'agiter, recommençant les disputes d'enfant entre nous de "pousse-toi, tu m'gêne !" jusqu'à ce que la trappe s'ouvre. A moitié aveuglée par une lumière que je n'avais pas revue depuis plusieurs dizaine de minutes, j'ai dû mal à reconnaître le gars qui nous a aidé dans les premières secondes.

- C’est bon, vous pouvez sortir …. Et m’expliquer pourquoi vous avez débarqué chez moi avec le butin.

Poussant les gars pour sortir la première, j'ai encore le droit à quelques râlements de leur part car apparemment je ne suis pas délicate et j'fais attention à personne quand je sors... Oui bon, j'ai p't'être appuyer sur une tête sans faire attention mais on joue aux contorsionnistes depuis tout à l'heure, j'voudrais bien déplier mes jambes au bout d'un moment.

- J'dirais rien tant que tu ne nous auras pas rendu notre sac ! Et puis t'es qui d'abord ? Pourquoi on nous a donné ton adresse ? T'es... euh... avec nous ?


Les deux autres sortent de la réserve et j'espère avoir également un soutien de leur part... Nous sommes trois contre deux alors y'a p't'être moyen qu'on se le fasse le p'tit gars si jamais il n'veut pas nous rendre notre fric. En tout cas, j'sais que de nous trois, c'est moi qui ai encore les méthodes les moins appropriées du groupe... Alors il ferait mieux de se méfier de moi le p'tit gars là parce que j'suis prête à lui casser les dents pour se butin ! Nous en avons vraiment besoin et j'me suis fais chier à le récupérer !

- Nemeroff ? Eh ! Nemeroff, ça fait longtemps ! Comment tu vas ?

Nemeroff ? Comment ça Nemeroff ? Me tournant vers mon collègue Elementis d'ombre, celui-ci s'approche du propriétaire pour lui faire une poignée de mains en nous expliquant qu'ils se connaissaient car ils étaient de la même Famille. Ah. Donc ils ont dû faire des missions ensemble ou des trucs comme ça ? 'fin ça ne me dit toujours pas si c'est une personne ne confiance ! Et j'veux récupérer mon argent avant de lui dire tout ce que je sais.

- Tu connais Steven Strange ? On aimerait comprendre pourquoi cet endroit...

- Ouais. Et où est notre argent.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Nemeroff DreidenMembre de l'AllianceMessages : 38
Date d'inscription : 17/09/2018


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Jeu 27 Déc - 21:57

J’avais réussi à me débarrasser des flics tranquillement, c’était même plutôt simple, pas de stress, j’avais l’habitude depuis longtemps de faire des choses pas très légales, alors si je devais suer ou transpirer chaque fois que je croise les forces de l’ordre, je serais déjà derrière les barreaux depuis longtemps. Je vais sortir donc les 3 bouffons de ma réserve, en me demandant quand même si c’était les personnes dont Steven m’avait très vaguement parlé, j’étais légèrement au courant, mais pas en profondeur, j’étais qu’une personne qui aidait de temps à autre, donc vous vous doutez bien qu’on ne me raconte pas grand-chose, juste le strict nécessaire et les quelques questions que j’ai pu avoir. La demoiselle du groupe se met déjà à brailler dès qu’elle ressort, elle parle tellement vite et sans articuler que j’ai du mal à tous capter, mais j’arrive à comprendre le gros de ce qu’elle demande … Tout en remerciant dieu de m’avoir fait sourd.

Je suis le gérant de cette boîte, enfin co-gérant, il y a aussi un autre propriétaire. Nemeroff Dreiden. Et je ne crois pas dire que je suis vraiment avec vous, enfin je donne des coups de mains quand on me le demande mais je ne suis pas à proprement parlé un membre, un collaborateur à la limite. Et pourquoi on vous a donné mon adresse pour ce soir ? Je ne sais pas, mais apparemment vous aviez besoin d’aide de ce que j’ai vu …

Je souris un peu quand même hochant la tête à cette affirmation, quoi que si je suis complique indirectement … Je suis avec eux, mais je ne préfère pas voir les choses comme ça, le jour on me frère me choppera entrain de faire, je pourrais lâcher un petit « Mais c’était pour rendre service … ». Je me ferais tirer les oreilles, mais la pilule passera mieux après quand même. Les deux autres sortent enfin de la réserve et je suis heureux de constater qu’aucun d’eux n’a l’air torché donc ma réserve à pas été picolé. Soudainement, l’un d’eux s’avance vers moi en prononçant plusieurs fois mon nom, j’ai un petit temps de latence avant de le reconnaître :

Eh bien Echizen, ça fait longtemps effectivement, je me porte bien ce moment, j’ai pas été à l’hôpital depuis un an ce qui est un miracle. Et toi ? Tu joues aux magiciens et voleur maintenant ? Drôle de revirement.  

Faut bien dire que ce n’était pas vraiment une reconversion banale. Je regarde le reste du groupe, les deux autres avaient aussi des questions, mais moins amicale et plus professionnel on va dire. Le mec je comprends sa question mais l’autre elle articule encore mal faut dire, enfin ce n’est pas de sa faute, mais j’ai du mal avec les gens qui parle rapidement :

Oui je le connais, c’est lui que je vois quand vous avez besoin d’un service. C’est aussi lui qui m’a appris les tours que je connais en échange de mon aide. Je l’ai vu il n’y a pas trop longtemps d’ailleurs.  

Je me tourne ensuite vers la demoiselle aux cheveux rouges et la fixe lui demandant de façon gentille :

Pourrais-tu parler plus doucement s’il te plait ? Je suis sourd, pour vous comprendre je lis sur vos lèvres, le problème c’est que tu es une personne qui parle plutôt vite du coup j’ai du mal à lire. Ne le prends pas mal. Et pour votre argent …  

Je m’approche du comptoir et je prends les deux billets entouré d’un élastique que je lance à la demoiselle :

Vous avez déjà ça, je dois juste chercher ou j’ai bien pu mettre les autres. Comme je disais, je suis encore un débutant, mais j’apprends vite. Comme je l’ai fait dans le feu de l’action … J’étais pas totalement préparé et j’ai encore du mal à faire réapparaitre les gros objets, oups  

Je n’étais pas spécialement désolé, je commence à marcher vers le bar pour allez vérifier les placards quand même, d’habitude c’est là que ça réapparait, mais pour cette fois non, il ne devait pas être bien loin de toute façon :

D’ailleurs il venait d’où cet argent ? Je suppose que ce n’était pas vos économies.

Je fouille les quelques meubles de la salle tranquillement, pas vraiment inquiet sur ce qu’était devenu l’argent, allant à droite et à gauche. Je mets bien quelques minutes à chercher avant de revenir vers eux :

Pas de panique il ne doit vraiment pas être l…

Soudainement y a un grand bruit et des billets commencent à tomber du plafond d’une petite trappe qu’on utilisait pour les paillettes et confettis les soirs de grande fête.

Voyez, je l’avais dit que c’était pas loin. Je suis vraiment trop fort, tellement bien caché que je ne le savais pas aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 615
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Ven 28 Déc - 21:13

Nemeroff Dreiden & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

Alibaba et le nouveau voleur

- Je suis le gérant de cette boîte, enfin co-gérant, il y a aussi un autre propriétaire. Nemeroff Dreiden. Et je ne crois pas dire que je suis vraiment avec vous, enfin je donne des coups de mains quand on me le demande mais je ne suis pas à proprement parlé un membre, un collaborateur à la limite. Et pourquoi on vous a donné mon adresse pour ce soir ? Je ne sais pas, mais apparemment vous aviez besoin d’aide de ce que j’ai vu …

C'n'est pas pour autant que j'vais lui dire merci. Bon, j'avoue qu'il nous sauvé un peu la mise et que sans lui, on aurait été dans le caca... Mais il ne nous a toujours pas rendu notre argent alors pourquoi j'lui dirais merci ? En plus, il connait un des cavaliers... Franchement, j'sais que j'pourrais lui faire confiance ; c'est limite si on est pas en train d'prendre un verre avec lui et à lui raconter nos meilleurs coups. MAIS NON ! Ça n'prendra pas avec moi. J'suis sûre qu'il a fait ça pour mieux nous rouler et j'vois bien que j'suis la seule à ne pas être sous son charme de gamin tout mignon... Il ne m'aura pas comme. Qu'importe son nom et son métier.

- Oui je le connais, c’est lui que je vois quand vous avez besoin d’un service. C’est aussi lui qui m’a appris les tours que je connais en échange de mon aide. Je l’ai vu il n’y a pas trop longtemps d’ailleurs.  

- Ah ouais ?! Et il n't'a pas appris à faire ré-apparaître le sac ?

- Oh ça va
, lâche-le avec ça.

- Pourrais-tu parler plus doucement s’il te plait ? Je suis sourd, pour vous comprendre je lis sur vos lèvres, le problème c’est que tu es une personne qui parle plutôt vite du coup j’ai du mal à lire. Ne le prends pas mal. Et pour votre argent …  

Et en plus il m'demande de ferme ma gueule... J'suis pas sûre de réellement l'apprécier ce gosse. Le v'la en train de se justifier que ce n'est qu'un débutant et que dans le feu de l'action, il n'a pas réussit à tout préparer comme il faut... Croisant les bras, j'boude un peu sur le coup. J'n'aime pas quand les soirées se finissent de cette manière ; j'sais pas où j'suis, j'ai faim, les flics nous recherchent et j'voudrais dormir ! Au moins, on avait tout dans notre QG et j'serais actuellement en train de me taper un bon gros burger... Froid p't'être mais j'aurais du gras entre les mains qui me redonnerait de l'énergie. Là, j'suis complètement vidée... J'suis sûre que ça se voit !

Il commence à nous poser des questions concernant cet argent et un regard entre nous trois laisse comprendre que personne ne veut répondre à cette question... Certes, ça n'ressemble pas vraiment à nos économies mais maintenant, nous en avons besoin. Pourquoi ? Ça n'le regarde pas ! Et ça ne nous regarde pas non plus car j'vais le refiler à Steven qui va le re-distribuer aux bonnes personnes comme il fait à chaque fois. Heureusement pour lui, il finit par nous rendre notre argent et je ne saurais dire qui s'est jeté le premier sur ce sac... On nous a dit d'le protéger coûte que coûte alors c'est c'que je fais ! P't'être un peu trop !

- Allez, c'est gentil de nous avoir héberger. Mais on a des trucs à faire.

Plaçant le sac sur mon dos, j'commence à partir sous le regard peu complice de mes collègues qui semblaient vouloir rester un peu plus longtemps ici... Oh et puis merde, ils n'ont qu'à rester ici et moi, j'ramène ça au QG. J'suis finalement interrompu dans ma sortie théâtrale par une personne poussant la porte d'entrée ; je m'apprêtais à lui lancer un truc dans la gueule -le premier qui passe- mais j'me suis vite arrêtée en voyant qu'il s'agissait de Steven. Il a réussit à semer tout le monde ? Reculant pour le laisser entrer, il n'avait même pas l'air épuisé contrairement à nous. Pfeuh, frimeur.

- Eh bien, c'est comme ça que je t'ai élevée ? Aussi peu conviviale ?

Gna gna gna. Passant à côté de moi, il me retire le sac de mon dos sans même me demander mon avis... Entre ça et sa réflexion, j'ai ma honte pour la soirée auprès de mes collègues. Restant sur place mais me tournant vers le beau p'tit monde, je vois mon père s'approcher du fameux Nemeroff pour lui faire une poignée de mains et le remercier pour le coup de mains... Bon, finalement j'pouvais lui faire confiance. Croisant les bras et regardant par terre, j'n'ose pas trop relever la tête car j'sens que ça va bientôt être ma fête... D'ailleurs, on n'tarde pas à m'interpeller.

- Roxane, je pense que tu as des excuses à présenter.

- Pardon... Dis-je en marmonnant, le regard baissé.

- Mieux que ça.

Lâchant un profond soupire, je m'approche de Nemeroff en traînant des pieds et lui tends à mon tour la main en lui présentant des excuses. Je m'éloigne de nouveau, toujours les bras croisés en faisant la gueule d'une telle humiliation... Je savais que travailler avec mon père était vraiment une mauvaise idée. L'un des deux autres garçons finit par demander ce qu'il s'est passé ce soir car il ne comprenait pas grand chose ; c'est vrai qu'un petit récap ne ferait pas mal. Steven finit par nous annoncer que le QG avait été fouillé par la police car ils avaient été trahis quelqu'un qui avait donné cette adresse aux flics, voilà pourquoi nous avons été déplacés ce soir. Fronçant les sourcils, j'me demande bien ce qui a pu se passer.

- Et tu as une idée de qui a fait ça ?

- Notre adresse n'était connu que de nous quatre.

- Oh...


J'n'aimais pas trop la tournure des événements. Que de nous quatre ? Donc l'un de nous était un traite ! Je refusais de croire que Steven ait pu nous trahir, pas après tous les dangers qu'il prenait pour nous et jamais je ne ferais ça. Alors c'était forcément un des deux gars. Les deux gars se regardaient entre eux avant de me regarder ensuite ; levant les bras en l'air, j'fais mine d'être innocente. Parce que de toute façon, je le suis !

- Ben...

- Pourquoi tu dis "ben" en me regardant ?

- Je ne veux pas te vexer, mais on connait tous ton passé.

- T'es en train de m'accuser d'vous avoir trahi là ?!

- C'est juste que t'es la seule d'entre nous avec des méthodes peu communes...

- T'étais bien content que j'utilise ses méthodes pour piquer le porte-feuille de notre cible ! Parlant ça... J'crois que c'est à toi ?


J'lui balance son porte-feuille -vide- qu'il récupère au vol. Il ne perd pas d'ailleurs de temps à en rajouter en disant qu'il parlait de ces méthodes... Steven stoppe aussitôt notre conversation en disant qu'il sait déjà qui est le coupable et en vérité... moi aussi. J'n'ai pas volé le porte-feuille d'un collègue simplement pour lui piquer ses ronds. La vérité tombe dans cette pièce et le voilà démasqué... Pas vraiment d'explication à donner Steven lui demande tout simplement de débarrasser le plancher ; on va encore devoir trouver un autre QG et surtout...

- Mais on est plus que deux ! Il nous faut un troisième cavalier !










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Nemeroff DreidenMembre de l'AllianceMessages : 38
Date d'inscription : 17/09/2018


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Ven 28 Déc - 21:45

Eh bien l'argent était finalement réapparu de lui même comme prévu, c'est pas plus mal que ça. La magie est totale même pour moi pour le coup. Mon regard se porte ensuite vers la demoiselle aux cheveux rouges qui semblaient totalement peu ... sociable ? Enfin, je n'entendais pas le son de sa voix, mais je pouvais deviner à son attitude qu'elle ne semblait pas trop m'apprécier, mais bon, ils étaient pas ici pour le sociale. La demoiselle prend le sac, semblant pressée de partir quand même, c'était drôle à voir, je me demande si je suis comme ça aussi quand on dit que je suis un gamin. Je repense un peu aux différentes choses que j'ai fait ... Non je suis pas comme ça moi ... Si ? Je gonfle un peu les joues, avant de reporter mon attention quand je vois la porte s'ouvrir et au lieu de voir la jeune femme sortir, je vois un homme grand entrer, que je reconnais bien, je ne vois pas leurs conversation d'ici et me contente de lever la main en disant:

Salut Steven, c'est toi qui les a fait venir ici ?

Mais pas vraiment le temps de discuter, il semblait dire des choses à la demoiselle qui ne semble plus décidé à sortir de la pièce. L'homme plutôt imposant vient dans ma direction et me tend la main. Je la regarde puis la prend pour la serrer faisant un mouvement de tête pour le saluer mais aussi lui dire que ce n'était rien le coup de main, qu'il pouvait toujours compter sur moi s'il avait besoin, faut dire que le monsieur je lui dois beaucoup, sans lui, je n'aurais sûrement jamais essayé les tours de magies et d'illusion, ma vie est tellement plus drôle depuis que je m'occupe à faire ça durant mes temps libres. L'homme force même la demoiselle à s'excuser en bon et du forme, même s'il faut s'y reprendre à deux fois, il semblait diriger ses hommes d'une main de fer quand même, c'était incroyable, il avait un certains charisme en même temps. La jeune femme s'approche pour me tendre la main, ce que j'accepte sans aucun soucis, venant lui serrer:

Y a pas de mal, elle a rien fait de méchant, elle est juste méfiante elle a raison. Je serais sûrement pareille à sa place.

Je lâche la main et souris à la belle rouquine au caractère qui semble bien trempé. Puis viens ensuite le moment de la bombe, un traitre dans leur groupe. OH PUTAIN ! Je veux pas rater ce spectacle, j'ai beau mettre calmé sur les bagarres primitives, un petit drama ou engueulade à regarder, je dis pas non. Je me rasseois sur la tabouret ou j'étais, venant prendre la tasse que j'avais pour boire en même temps. Ca commence par désigner que seulement eux quatre étaient au courant pour leurs QG, moi je l'étais pas en tout cas. Donc la taupe était parmis eux, ça ferait un bon livre ça ! Le regard de la majorité se pose sur la rouquine, un regard lourd de sens. Les pensés commencent à fuser, comme quoi du fait de "certaines méthodes" la demoiselle se rendait coupable de cette trahison, mais revirement ! La demoiselle avait en fait volé un porte-feuille, ce que je ne comprends pas vu que c'est censé être son pote mais passons, c'est Steven qui a le dernier mot sur le fait qu'il savait qui avait osé trahir le groupe. Et sans surprise, c'est celui qui a commensé à dénoncer la demoiselle. Whoa ... Ca a refait ma soirée quand même. L'homme en question est dégagé par Steven, qui garde quand même un sang-froid incroayble faut dire, j'ai beau m'être calmé, pour une trahison, la tête du mec aurait sûrement rencontré le comptoir du bar à une vitesse un peu anormal. M'enfin, je laisse l'autre partir et me lève, descendant du tabouret pour me mettre en face de Steven, lisant cette histoire ce cavalier manquant sur les lèvres d'Echizen, mais pour le coup, je ne me sentais pas trop concerncé, vu que je ne savais pas en profondeur ce que c'était:

Eh Steven, c'est chaud quand même, le mec vous connait et tu l'as fait venir ici ... Faudrait s'en occuper, surtout que de ce que j'ai compris, c'est pas trop légal ce que vous faites ... Je sais que je t'ai dis que je ne faisais plus ce genre de chose, mais exceptionnellement, je veux bien m'occuper de lui pour vous ... Rapidement, sans bruit et discrètement ?

J'avais surtout pas envie de voir les flics encore débarquer ici, surtout que j'allais pas raconter ce qui c'était passé ce soir à mon frère, sinon il allait m'arracher les yeux ... Je lui raconterai pas non plus si je dois m'occuper du traitre, de toute façon, je déteste les traitres, ça serait même avec plaisir, juste cette fois ... Enfin si Steven est d'accord, j'ai pas envie non plus de me le mettre sur le dos :

Bon de toute façon, faite pas des têtes d'enterrement ... Vous voulez boire quelques choses ? Je vous invite si vous voulez du coup !

Je passe derrière le Bar et pose trois autres verres sur le comptoir:

Vous voulez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 615
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Ven 4 Jan - 13:01

Nemeroff Dreiden & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

Alibaba et le nouveau voleur

- Mais on est plus que deux ! Il nous faut un troisième cavalier !

Boarf, on pourrait s'en sortir en étant que deux, non ? J'connais déjà la réponse que le mieux serait que l'on reste trois car pour les tours, c'est carrément mieux ! Mais j'n'ai pas envie de me retrouver avec un p'tit nouveau. Y'a toujours des blems dans ce groupe et on a dû mal à rester le groupe bien soudé que nous sommes censés être ! J'n'arrive pas à croire qu'il piquait l'argent ; c'est-à-dire que même moi qui suis la base de la malhonnêteté, je n'aurais jamais osé. Après, j'tiens pas à décevoir mon père car je sais qu'il m'a donné une chance et qu'il tient à prouver que je vaux quelque chose et il tient à son groupe. Ce serait dommage et bien triste que je gâche tout à cause de mon appât du gain ; même si il est vrai que c'est tentant de piquer un ou deux billets.

- Eh Steven, c'est chaud quand même, le mec vous connait et tu l'as fait venir ici ... Faudrait s'en occuper, surtout que de ce que j'ai compris, c'est pas trop légal ce que vous faites ... Je sais que je t'ai dis que je ne faisais plus ce genre de chose, mais exceptionnellement, je veux bien m'occuper de lui pour vous ... Rapidement, sans bruit et discrètement ?

- Ne t'en fais pas. Il est surveillé par les membres de l’œil... Si il fait quelque chose de suspect, ils lui tomberont dessus. Je m'occuperais de lui juste après notre conversation.  


Levant un sourcil et croisant les bras, j'me demande bien ce qu'il pourrait lui faire. Mon père déteste utiliser la violence alors je le vois mal lui foutre la pression voire le tuer comme propose le p'tit gars ; à mon avis, il risque d'utiliser son élément pour lui montrer un truc pas très beau. De ce qu'il m'a expliqué, il a été un cavalier pendant très longtemps avant d'avoir un poste plutôt bien qui est le sien donc il est doué... En plus d'être un Elementis de Lumière plutôt redoutable. Perso, je ne me mêle pas de ça et le laisse faire mais c'est vrai qu'il ferait mieux d'être surveillé, il pourrait aller nous dénoncer aux flics cet enfoiré.

- Bon de toute façon, faite pas des têtes d'enterrement ... Vous voulez boire quelques choses ? Je vous invite si vous voulez du coup !

- Tu parles... C'n'est pas toi qui viens de perdre ton collègue parce que c'était un enfoiré.

C'est vrai que l'on pourrait boire un coup pour oublier mais je ne suis pas vraiment fan de l'alcool ; c'n'est pas bon et c'est fort. Les deux gars par contre... Steven apprécie le bon alcool, les trucs un peu cher et de riches donc il commande évidemment dans cette idée là ; tandis que mon autre collègue voulait tout simplement boire pour boire et se contentait d'une simple vodka. Quant à moi, je demandais une grenadine... C'n'était pas hyper recherchée mais je préférais donner l'excuse que je ne bois pas en service plutôt que de passer pour une faible ; bien que Steven me connaisse suffisamment pour connaître la véritable raison de cette boisson.

- J'ignorais que tu faisais de la magie... Dans mes souvenirs, t'étais plutôt combat rapproché.

- Tu pratiques depuis longtemps ? Et vous vous connaissez depuis combien de temps tous les deux ?

- Nemeroff est un Elementis. Même si je les ai quitté depuis longtemps, je me tiens au courant de ce qu'il passe dans ma Famille... Et il est plutôt doué dans la magie. Il fait encore quelques erreurs mais il apprendra au fil du temps et d'entraînement.


Je savais déjà c'que ça voulait dire. Steven avait une idée en tête et j'suis persuadée qu'il voulait que ce soit Nemeroff notre nouveau collègue... Mais est-ce qu'il était au courant le p'tit jeune et surtout, est-ce qu'il avait vraiment envie de s'embarquer là-dedans ? La vie de fugitif ne faisait pas rêver tout le monde et il avait sa p'tite boîte... Pourquoi quitter tout ça ou vouloir nous aider alors qu'il semblait plutôt pépouse là où il est ? Perso, je ne voudrais pas quitter mon p'tit confort mais c'est bien parce que c'est moi ; certains avaient d'envie d'aventures.

- Ne me dis pas que ce serait toi le nouveau Cavalier ?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Nemeroff DreidenMembre de l'AllianceMessages : 38
Date d'inscription : 17/09/2018


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Sam 5 Jan - 14:44

Je regarde le patron de façon totalement sérieuse dans mes propositions, un petit coup de couteau bien placé, je balance son cadavre dans égouts on le retrouve que dans quelques semaines quand un mec y passera par hasard. J’aime la politique du « tout à l’égouts ». Mais le Steven décidé de ça autrement, l’homme en question est déjà surveillé et il s’en occupera après, je me demande bien comment il allait faire, connaissant un peu le bonhomme qui était antiviolence. Bwarf ça ne me regarde pas tant qu’il s’en occupe vraiment, s’il ne fait pas, je prendrai mes dispositions malheureusement, pas que je ne respecte pas Steven bien au contraire, mais ses derniers temps c’est dangereux de laisser les rats en libertés.

Je viens proposer aux trois autres personnes avec moi de boire un coup, je les invite ça leur fera du bien après autant de révélation ce qui est plutôt drôle faut dire pour ma part, c’est bien de voir un peu drama de temps en temps, surtout que ça a faillit être la rouquine qui allait prendre pour l’autre si Steven n’avait pas été là. La demoiselle me fait d’ailleurs remarquer que ce n’est pas moi qui avait perdu un collègue.

Car ça te rend triste de perdre un collègue comme ça ? Alors non, à ta place je n’aurais pas versé une larme ou été triste, je l’aurais sûrement remis à sa place pour ma part

Je me retourne pour passer derrière le bar, ce n’est pas une cachette, si j’essaye de ne plus me taper avec les gens pour un oui ou non, je reste assez sévère quand on me prend pour un con moi, je l’aurais sûrement mit à genoux et nettoyer mon sol avec sa joue en le trainant dans tous le Lux. Je redresse la tête quand on voit qu’on me parle et souris un peu :

Je suis toujours dans le combat rapproché, mais la magie n’empêche pas cela. Ca peut même être un complément.

Je fais apparaître un couteau de lancé dans ma main ou même une des cartes qui venait du paquet sur le comptoir. Je tourne ensuite ma tête vers la rouquine :

Ca va faire 6 mois, j’apprends plutôt vite. Au départ je trouvai ça juste drôle et je le faisais pour m’occuper, mais à force on en veut toujours plus ahah.

Et oui au départ c’était de quoi s’amuser, l’histoire d’apprendre, j’aime bien apprendre des choses faut dire. Je m’étire un peu alors, alors que je prépare les verres des personnes, donnant la grenadine à la demoiselle sans commentaire et les alcools aux messieurs :

Puis le plus cool dans la magie, c’est ça !

Je passe ma main sous le comptoir et la remonte, faisant apparaître une tasse avec une légère fumée dedans, y avait un chocolat chaud qu’était apparu :

Fait apparaître de la bouffe et des boissons c’est la meilleure sensation au monde !

Fier de mes conneries, je viens mettre la tasse à mes lèvres alors que je regarde les autres parlés de cavalier, comme quoi il en manquait un. Je ne comprenais pas tous non plus, je connaissais l’histoire mais en surface, pour le coup je ne me sentais pas vraiment concerné sur l’instant même. Sauf quand la demoiselle me pointe du doigt en me demandant si c’était moi le nouveau cavalier. Je marque un temps de pause … Puis penche la tête avec un sourire un peu con :

Le dernier quoi ?

J’avoue que je ne savais pas vraiment ce que c’était ou je n’avais pas trop compris, en même temps je ne posais pas trop de question au départ … Je rends juste service. Je connais le nom vite fait car on entend parler dans le journal mais sans plus.

Euh ben je crois pas ou je suis pas au courant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 615
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Lun 7 Jan - 16:30

Nemeroff Dreiden & Roxane S. SharpeJ'vous cause en crimson (#DC143C)

Alibaba et le nouveau voleur

- J'ignorais que tu faisais de la magie... Dans mes souvenirs, t'étais plutôt combat rapproché.

- Tu pratiques depuis longtemps ? Et vous vous connaissez depuis combien de temps tous les deux ?

- Nemeroff est un Elementis. Même si je les ai quitté depuis longtemps, je me tiens au courant de ce qu'il passe dans ma Famille... Et il est plutôt doué dans la magie. Il fait encore quelques erreurs mais il apprendra au fil du temps et d'entraînement.

- Je suis toujours dans le combat rapproché, mais la magie n’empêche pas cela. Ça peut même être un complément.


Quand j'le vois faire apparaître un couteau dans sa main, j'me demande si c'est vraiment un bon candidat... 'fin, c'est qu'il ferait presque peur avec ses idées quelque peu... Différentes de nous. Déjà que j'ai des idées que les autres cavaliers n'appréciaient pas parce que j'étais une voleuse mais alors si on recrute un assassin, j'imagine pas la gueule que les autres vont faire. Franchement en 6 mois, il ne fait des choses pas mal ! Mais en même temps, c'n'est pas énorme non plus... 'fin, j'dirais qu'il est plutôt en bonne voie pour l'moment. Et bien sûr que c'est cool la magie, ça permet de faire de jolies choses.

- Ne me dis pas que ce serait toi le nouveau Cavalier ?

- Le dernier quoi ?

- Ah donc, c'n'est pas toi.


J'pense qu'il serait quand même au courant si il faisait partie de notre organisation, non ? 'fin quand même... C'n'est pas rien comme rôle, ce serait quand même bien de le mettre au courant si il était réellement un Cavalier. M'enfin, il me semblait bien paumé et au courant de rien du tout alors j'en conclu qu'il ne fait pas partie de notre bande et qu'il est simplement là pour nous aider de temps en temps... J'avoue que son aide était pas mal. J'jette un coup d’œil vers Steven qui n'a l'air d'avoir aucune réaction ; ça veut dire que j'me goure complètement ou que j'ai vu juste mais qu'il ne lui a pas encore annoncé la nouvelle ?

- Tu n'lui as pas encore dit hein ?

Ouais j'me doutais bien qu'il allait garder ça pour lui et qu'il allait lui dire seulement à la dernière minute... Bon après, il est encore jeune, p't'être qu'il n'avait pas prévu un départ aussi rapide d'un de notre membre et qu'il était en train de le préparer pour devenir un futur membre. Mais dans tous les cas, on a vraiment besoin d'une troisième personne ; que ce soit lui ou le péquenaud du coin, dans tous les cas, j'veux avoir quelqu'un à nos côtés.

- J'suis sûre qu'il ne te l'a pas dit mais j'connais Steven suffisamment pour savoir que si il t'apprend la magie... C'est dans l'idée que tu deviennes l'un des nôtres. Ça t'tenterait au moins ?










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de l'Alliance
avatar

Nemeroff DreidenMembre de l'AllianceMessages : 38
Date d'inscription : 17/09/2018


MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   Dim 13 Jan - 14:07

J’étais derrière le comptoir à boire tranquillement mon chocolat chaud, encore fier de moi de l’avoir fait apparaître comme un grand. Vivement le jour où je pourrais faire apparaître un banquet pour ma gueule… Ah, c’est beau de rêver. Mais n’est pas la plus grande force des tours de magie éblouir et faire rêver ? Moi c’est pour ça que j’ai appris en tout cas. C’est bien plus drôle comme ça ou que de se vanter, d’ailleurs la preuve, je ne suis pas là à harceler les gens pour qui regardent mes tours, je crois que t’as que mon frère et deux trois personnes qui passaient par ici qui sont au courant que je fais le pitre. J’affirme donc à la rouquine que je ne sais pas trop de quoi elle parle, alors qu’elle dit que ce n’est donc pas moi, je penche un peu la tête sur le côté regardant Steven, demandant un peu à être aiguillé de ce quoi elle parlait.

On se retrouve dans une impasse mexicaine, je la regarde, puis le regarde lui, elle aussi me regarde puis regarde Steven, puis Steven lui faisait comme si de rien était entrain de boire tranquillement. Il ne semblait pas vraiment pressé de répondre à la question à première vue, il n’a même pas de réaction particulière, donc je suppose que c’est elle qui se trompe, je connais Steven, mais pas aussi bien qu’elle pour lire dans son esprit ou ses expressions. Oui même si j’arrive à lire facilement à lire les expressions des gens sur leurs visages ou ce qu’ils pensent, faut que je les connaisse un minimum quand même, par exemple ma mère et mon frère ça marche très bien, Haizea aussi ça marchait bien. Mais sur la Rouquine inutile, je la connais que depuis 30 minutes et Steven pas assez longtemps.

Mais après un instant de cette impasse, la demoiselle en conclue que c’était bien moi, mais que le grand homme à côté ne l’avait pas encore dit. Mais ça n’empêche que je suis toujours paumé dans toutes ses accusations et révélations sur mon destin, ce qui me fait poser ma tasse et croiser les bras tranquillement en attendant le fin mot de l’histoire quand même, ce n’est pas que si ça concernait mon avenir non ? La rouquine se retourne vers moi encore une fois et affirme que Steven avait des projets pour moi, faire rejoindre le groupe de mon ancien collègue et la rouquine. Roxane vient même me demander si ça m’intéressait :

Eh bien … Ce n’est pas que ça ne m’intéresse pas, ça a l’air même très intéressant, mais de ce que j’ai compris, vous vous occupez de ça discrètement et sans violence. Il n’y a pas encore longtemps, on m’appelait pour les missions d’annihilation de cible ou objectif, j’étais plus dans le massacre que la discrétion, donc je ne sais pas ce que la reconversion donnerait. Mais pour le coup, ça à l’air vraiment cool … Enfin je veux dire intéressant donc pourquoi pas si j’arrive à m’adapter

Bah ouai, car si je défonce la gueule du premier bouseux qui passe par vieux réflexes, je ne veux pas finir poursuivi dans la rue comme l’autre traitre, d’après ce que disais Steven, les veilles habitudes se font la peau dure, j’ai été élevé et entraîné comme un Assassin, certaines habitudes ont la peau dure comme on dit :

Mais dans l’idée oui ça m’intéresse beaucoup. A voir ce qu’en pense vraiment Steven s’il avait vraiment dans l’idée de me le proposer.

L’homme connaissait très bien mon passé et mes réelles capacités sur le champ de batailles je pense, après je sais aussi qu’elles sont en parfaites contradictions avec sa façon de penser, même si je me suis calmé sur ça, il reste encore quelques brides que je le veuille ou non, donc savoir si je vais pouvoir tous faire dans la discrétion ça reste compliqué à savoir quand même. Je ne veux pas être chiant, je suis juste conscient de mes limites actuelles :

Du coup c’est toi et lui les « cavaliers » actuels ? Si j’ai compris vous êtes des voleurs à la robin des bois non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alibaba et le nouveau voleur [PV Nemeroff]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Smymaei :: Boîte de nuit "Le Lux"-