Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Visite impromptue [ft. Rebecca]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen
Vilmos Desgoffe und Taxis

Vilmos Desgoffe und TaxisCitoyenMessages : 77
Date d'inscription : 25/12/2018


MessageSujet: Visite impromptue [ft. Rebecca]   Lun 7 Jan - 18:43



Visite impromptue ft. Rebecca


Vilmos avait toujours eu le sens de l’introduction. C’est-à-dire, de saluer les gens sans dire bonjour, tel qu’illustré dans l’exemple suivant, où le trentenaire fit une visite impromptue chez Rebecca Anderson, forgeronne.

Tu sais, Anderson, ce que signifie Bull market et Bear market? Le Bull market ou «marché du taureau» est un terme économique pour dire que les cours de la bourse sont à la hausse, et inversement, le Bear market, ou «marché de l’ours» signifie que les cours de la bourse sont à la baisse. Tout cela parce que le taureau attaque du bas vers le haut avec ses cornes, et que l’ours attaque du haut vers le bas avec ses griffes. C’est intéressant n’est-ce pas?

Intéressant ou pas, Vilmos ne parlait jamais en vain. Sauf pour insulter les gens peut-être, mais il n’était pas là pour ça. Loin de là. Le sourire qu’il avait sur le visage indiquait clairement que l’ancien Valet avait quelque chose derrière la tête, et que sa visite n’avait finalement rien d’impromptue.

Récemment, il avait appris que Rebecca, rebelle Domae, vendait et fabriquait des armes pour certains membres de l’Alliance. L’expertise de la forgeronne allait de soi. En balayant l’échoppe des yeux, Vilmos ne pouvait qu’en constater. Toutefois, il n’appréciait pas que des armes fabriquées par Rebecca pourraient se retourner contre eux, un jour où l’autre. L’Alliance et les Rebelles Domae n’étaient pas en aussi mauvais termes qu’avec le gouvernement et les Rebelles Elementis, n’empêche, Vilmos voyait se commerce d’un très mauvais oeil.

Quelque chose lui disait que Rebecca ne se ferait pas facilement convaincre de son point de vue, mais il fallait tout de même essayer.

Comment vont les affaires? Plutôt ours ou taureau? Excuse-moi d’être curieux, j’ai encore mes vieilles habitudes de trésorier, se justifia-t-il, le sourire en coin.




(c) AGORA




#3399cc
Vilmos Desgoffe und Taxis
I'd tell you to go to hell but I don't want to see you there .by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebelle Domae
Rebecca Anderson

Rebecca AndersonRebelle DomaeMessages : 18
Date d'inscription : 02/12/2018


MessageSujet: Re: Visite impromptue [ft. Rebecca]   Mar 8 Jan - 9:22

"Tu sais, Anderson, ce que signifie Bull market et Bear market? Le Bull market ou «marché du taureau» est un terme économique pour dire que les cours de la bourse sont à la hausse, et inversement, le Bear market, ou «marché de l’ours» signifie que les cours de la bourse sont à la baisse. Tout cela parce que le taureau attaque du bas vers le haut avec ses cornes, et que l’ours attaque du haut vers le bas avec ses griffes. C’est intéressant n’est-ce pas?"dit l'ancien valet en déboulant dans mon établissement

Vilmos Vilmos Vilmos. Ce fichu trésorier veux me faire dire des choses que je n'accepterais jamais de lui dire. Il avait vraiment le don de me mettre hors de moi et dieu seul sais qu'il ne faut vraiment pas venir chercher les ennuis aux ours.

"Comment vont les affaires? Plutôt ours ou taureau? Excuse-moi d’être curieux, j’ai encore mes vieilles habitudes de trésorier" rajouter l'ancien trésorier

- Pour te répondre avec tact l'ours ne fonce pas tête baisser au moindre drapeau qu'on lui agite sous le nez. Contrairement à l'ours qui lui profite de chaque opportunité pour être efficace et tuer à coup sur. Le savais tu mais un ours est près à attendre des heures durant afin de manger dû saumon ce qui est sa principale source de nourriture d'ailleurs . Contrairement au taureau qui n'as qu'à se baisser pour manger l'herbe qu'il trouve à terre.
Disais-je avec un sourire légèrement narquois.

Je sentais tout de même que malgres mon insulte déguisait il allait m'emmerder un petit moment.  Kuma qui étaient encore en haut sentais particulière l'odeur de l'ancien valet. Il n'allait pas tarder à descendre voir si l'homme ne voulais pas sortir de sa tanière dans les secondes qui suivent l'arriver de l'ours.

Ce n'étais pas la première fois que lui et moi on avais des soucis de communication. Pour anecdote une fois alors qu'on étais en mission il fonça dans le tas tel le bœuf qu'il étais et je du lui sauver les miches de la merde où il s'était foutue. Évidemment on avait un genre de jeux à cette époque où on comptais le nombre de fois où chacun avais sauver la vie de l'autre. En général je gagner mais de justesse.

- Tu devrais partir Kuma va descendre et il va pas être très content de te voir.

Ajoutais-je assez rapidement. L'ours avais de mauvais souvenir de l'ancien valet et même si je sais comment tenir mon animal, vue comment il avait commencer à me parler je voulais vraiment qu'il disparaisse de ma vision assez rapidement. Puis il sentait la viande honnêtement j'avais faim, l'hibernation avais laisser des marques et si il voulait pas servir de repas ce soir il allait devoir être percutant et très rapidement ou alors revenir un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Vilmos Desgoffe und Taxis

Vilmos Desgoffe und TaxisCitoyenMessages : 77
Date d'inscription : 25/12/2018


MessageSujet: Re: Visite impromptue [ft. Rebecca]   Jeu 10 Jan - 2:31



Visite impromptue ft. Rebecca


Aaaah, alors c’était comme ça. Vilmos l’écouta lui parler de la soi-disant supériorité de l’ours sur le taureau, simplement parce que ce gros tas de poil savait chasser. Comme si c’était un avantage! Un taureau, au moins, ça n’a pas besoin de dormir la moitié de l’année! L’ancien Valet réagit au sourire Rebecca par un haussement d’épaule et un air agacé.

De plus, Vilmos commençait un peu à avoir marre de faire la conversation en faisant appel à des métaphores sur leur animalier. Lorsque la forgeronne lui demanda de partir, il s’avançant plutôt vers elle d’un pas décidé, les poings fermés sur ses hanches.

Ce n’est pas Winnie l’ourson que je venais voir, c’était toi. On est dans le même camp que je sache, alors on peut bien se parler calmement non? Parce que j’en ai déjà mater des forgeronnes récalcitrantes qui n’avaient pas la chance d’être Domae et j’ai été beaucoup moins cordial avec elles qu’avec toi en ce moment. Les Rebelles Domae se comptent sur les doigts de la main en ce moment, alors on pourrait ne pas s’entre déchirer s’il vous plaît?

Non mais bordel! Avait-il écrit « méfiez-vous » d’écrit sur la gueule ou quoi?

… Peut-être. N’empêche qu’il avait raison. Les Rebelles Domae n’étaient pas exactement en position de force. Et surtout, ils manquaient d’unité. Ça ne devait pas plaire à Rebecca plus qu’à lui de devoir se tolérer, mais ils devaient au moins essayer un minimum.

Ainsi, il ne partirait pas tant et aussi longtemps qu’il n’aurait pas dit ce qu’il voulait dire. Vilmos s’appuya contre l’un des murs de l’échoppe, les bras confortablement croisés sur le torse, l’air borné.

Tout ce que je te demande, c’est de ne pas vendre aux membres de l’Alliance. Je sais qu’ils ne sont pas comme les Elementis ou le gouvernement, il n’en reste pas moins un groupe à part. S’ils tiennent à ce point à avoir tes armes, eh bien, tu leur diras qu’ils peuvent toujours rejoindre notre camp.




(c) AGORA




#3399cc
Vilmos Desgoffe und Taxis
I'd tell you to go to hell but I don't want to see you there .by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebelle Domae
Rebecca Anderson

Rebecca AndersonRebelle DomaeMessages : 18
Date d'inscription : 02/12/2018


MessageSujet: Re: Visite impromptue [ft. Rebecca]   Dim 24 Fév - 17:55

-Ce n’est pas Winnie l’ourson que je venais voir, c’était toi. On est dans le même camp que je sache, alors on peut bien se parler calmement non? Parce que j’en ai déjà mater des forgeronnes récalcitrantes qui n’avaient pas la chance d’être Domae et j’ai été beaucoup moins cordial avec elles qu’avec toi en ce moment. Les Rebelles Domae se comptent sur les doigts de la main en ce moment, alors on pourrait ne pas s’entre déchirer s’il vous plaît? me demanda t-il.

L'ancien valet commencer à vouloir accroître sa supériorité et fit l'erreur de trop. Il avait insulter Kuma, sous mon toit juste après notre période d'hibernation en plus il sous entendais qu'il allais me "mater". Ma colère ne pouvais pas être plus grande, il me manquer de respect et je ne supporter pas cette perspective. Je le laissa continué sa phrase, d'un coin de l’œil je vis Kuma descendre les escaliers j'espère pour lui qu'il étais prêt !
 
-Tout ce que je te demande, c’est de ne pas vendre aux membres de l’Alliance. Je sais qu’ils ne sont pas comme les Elementis ou le gouvernement, il n’en reste pas moins un groupe à part. S’ils tiennent à ce point à avoir tes armes, eh bien, tu leur diras qu’ils peuvent toujours rejoindre notre camp.

Je sortis de mon comptoir , pour barrer le passage à Kuma qui quand il vue Vilmos étais comme comme moi prêt à le décapiter sur place. L'ours sprinta sur les quelques mètres qui séparer la fin de l'escalier de la ou j'étais figer. Alors même si Vilmos à déjà vue Kuma en action voir un ours de 700kg lui foncer dessus avec la tête de l'animal qui va vous tuer. J'aurais pas aimer être à sa place. Evidemment Kuma poussa son cris d'ours énerver et protecteur puis comme je l’empêcher de passer il se mis debout les pattes avant sur ma tête.

-Que je t'explique.... Je vends des armes aux Domaes évidemment quand ils ne font pas partie de nos rangs j'essaye de faire en sorte qu'ils nous rejoignent. Mais en attendant comme tu dis on est pas si nombreux à être des rebelles Domaes... Cela ne paye pas mes facture ni même de quoi survivre alors oui je vend au Domae de l'Alliance. Le nom Anderson à une certaine notoriété auprès des Domae. Maintenant quand les rebelles Domaes feront des actes un peu plus couillus tu reviendra me voir et me chercher car pour l'instant j'ai l'impression de me battre seul... Casse toi de mon établissement Kuma et moi même avons envie de jouer avec ton corps afin d'entendre le bruit de tes os et de voir ton sang coulé. Reviens demain si tu veux mais pas les mains vide sinon je te jure que je t'attaque à vue ! disais -je avec un regard sérieux.

Vilmos avais déjà vue se regard et savais que si il ne partait pas il serais dans une situation compliqué. On ne rentre pas comme sa dans la tanière de l'ours et surtout quand on y est et qu'on l’énerve on en ressort pas souvent vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Vilmos Desgoffe und Taxis

Vilmos Desgoffe und TaxisCitoyenMessages : 77
Date d'inscription : 25/12/2018


MessageSujet: Re: Visite impromptue [ft. Rebecca]   Dim 3 Mar - 23:08



Visite impromptue ft. Rebecca

Quand l’énorme ours chargea sur lui, Gustave eut le même réflexe, les cornes pointées vers l’animal en colère dans un geste défensif, afin de protéger Vilmos, mais celui-ci empêcha son familier de passer aux choses sérieuses. L’ex-Valet saisit les cornes du taureau et le força à détourner la tête.

Ça va Gus, du calme! On s’en va mon gros. On a plus rien a faire ici.

Le taureau beugla son énervement et fit deux pas à arrière. Cet ours l’avait bien énervé, mais pas autant que Rebecca avait énervé Vilmos. Ce dernier se retourna pour dévisager la forgeronne, les yeux brillants de colère. Comme pouvait-elle se considérer encore comme une Domae? Le nom de leur Famille ne voulait-il plus rien dire aux yeux de personne? Voilà que Rebecca, censée être dans le même camp que lui, le menaçait de mort. Comment pouvaient-ils avoir tombés aussi bas?

Très bien, fais comme tu veux Rebecca. Continues à vendre tes armes à nos adversaires, ils n’auront aucune raison de nous rejoindre à présent! Profites bien de ta notoriété et de ton économie d’ours, puisque c’est tout ce qui te préoccupes, cracha-t-il en sautant sur le dos de Gustave.

Vilmos galopa avec Gustave pour s’éloigner de la forge Anderson, le goût amer de l’échec à la bouche. Qu’elle continue de se battre seule, si elle ne voulait même pas essayer de collaborer, et de trouver une solution. Si le problème était une question de fric, pourquoi faisait-elle encore partie des Domae? Elle n’avait qu’à partir et vendre à n’importe qui. À l’Alliance, aux Élémentis, au putain de gouvernement, si c’était une question de facture à payer!

Merde! Peut-être était-ce ce qu’il devrait faire aussi. Quitter la Famille et ne s’occuper que de ses gosses, son casino et lui-même. Toutes ses années qu’il avait investis à se battre au nom des Domae, à quoi bon? Rien que pour s’entre-déchirer les uns les autres.

Vilmos secoua la tête. Non. Il ne pouvait pas quitter les Domae. Ça serait souiller la mémoire de l’ancien trésorier, son maître et ami, celui qui lui avait tout appris et avait été comme un deuxième père pour lui, le seul qui lui avait donné une chance. Il ne pouvait pas manquer à sa loyauté, au moins envers lui, plus que tout le reste. Même si cette loyauté il la portait de plus en plus comme un fardeau.




(c) AGORA




#3399cc
Vilmos Desgoffe und Taxis
I'd tell you to go to hell but I don't want to see you there .by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Visite impromptue [ft. Rebecca]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite impromptue [ft. Rebecca]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Lyctis :: Anderson Forge-