Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Maison à vendre [PV Léo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 231
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Maison à vendre [PV Léo]   Jeu 14 Mar - 11:48

Maison à vendre

ft. Léo Anderson
"Les déménagements sont les mouvances de l'existence. Ça bouleverse, ça empêche l'habitude."

- Pas de problème à ce sujet, je peux gérer, est-ce qu'il y a des choses auxquelles tu est allergiques ou que tu déteste ?

De toute façon il n'avait pas le choix de gérer à ce niveau-là si il ne voulait pas mourir de faim ! Il était hors de question que tes mains touchent la nourriture... C'était gluant, c'était froid, il fallait attendre, il fallait faire réchauffer et regarder sa casserole pendant 30 minutes. Ah non, vraiment la cuisine, hors de question ! Tu adorais manger et surtout de la bonne nourriture, saine et équilibrée ; tu éloignais de ton régime alimentaire toute la mal-bouffe que pouvait être les fast-foot et autres nourritures rapides à faire réchauffer à la va-vite à la casserole. Certes, il fallait de l'argent pour manger mais... Tu n'étais pas à plaindre niveau argent donc ça devrait aller.

- Non, je mange de tout. Tant que ce n'est pas gorgé de gras et que ce n'est pas un burger.


Autrement dit, il était évidemment hors de question qu'il se ramène un soir avec un burger ou une pizza comme surprise parce qu'il avait la "flemme" de cuisiner... Ou alors c'était pour lui. Toi, tu te contenterais de manger quelque chose de plus équilibré comme une salade ou les fonds de tiroir si vraiment il n'y avait rien d'autres... Mais certainement pas ces choses dégoulinantes de gras. Ces choses là n'étaient pas bonnes pour la ligne et tu ne voulais pas 10 kilos juste en habitant avec quelqu'un sinon, autant rester dans ta petite chambre d'hôtel avec un cuisinier qui faisait des choses raffinées, bonnes et saines.

Tu décidais de changer de sujet. Vous aviez, normalement, fait le tour de la conversation culinaire et tu aimerais parler de ce qu'il venait de se passer ; cet agent immobilier était, certes, très lourd mais cette maison était plutôt bien ! Elle était très bien, même. Et Léo voulait tenter cette expérience quelques minutes plutôt et maintenant il ne semblait pas réellement emballé par les événements... Il était concentré dans sa cuisine, à découper ses petits légumes et à jouer avec les condiments plutôt que de penser à cette nouvelle maison. C'était nouveau pour toi aussi mais tu étais celle qui était plus emballée finalement... Alors que tu avais une sacré boule au ventre depuis que vous visitiez des maisons.

- Ce n'est pas que je ne suis pas emballé.. C'est juste que ça n'était pas prévu, pas comme ça et que c'est assez gênant d'avoir dit mes sentiments comme ça, c'était voulu mais pas ainsi et c'était... Voilà...

- Tu regrettes ?

En fait, tu avais beaucoup de mal à le comprendre. Est-ce qu'il regrettait de s'être ouvert à toi ? Est-ce qu'il n'était, finalement, pas sûr des sentiments qu'il avait pour toi ? Toi, tu te définissais comme une personne bizarre et tu n'avais jamais ressenti ce genre de... ce genre de choses pour quelqu'un ! Mais tu devais bien reconnaître qu'il s'agissait plus que juste d'un passant mais aussi bien plus qu'un ami.

- Ça ne me dérange aucunement mais il me faut juste un peu de temps afin de remettre le tout en place, j'ai l'impression d'avoir été ralenti par élémentis de temps à ce moment...

- Cet agent immobilier était peut-être un Elementis de temps ?

Bon. Tu n'étais pas douée pour les blagues... Toi, c'était l'humour cassant, l'humour noir, l'humour vexant ! Tu étais souvent pour peser l'atmosphère que pour la détendre. Tu regardais Léo en train de s'occuper des œufs. Non vraiment, même ça, ça ne te donnait pas du tout envie de mettre la main à la pâte ; tu lui laissais ce bon plaisir. Bon. Tu n'allais pas te tourner les pouces dans cette cuisine et tu allais commencer à mettre la table ; tu ouvrais tous les placards, , les tiroirs jusqu'à finalement trouver ce qu'il te fallait ! Assiettes, verres, couverts.

- Ecoute. C'est tout nouveau pour moi aussi et je ne suis pas certaine de la réaction que je suis censée avoir... Je n'ai jamais été douée pour parler de mes sentiments et je ne saurais dire ce que je ressens actuellement.

Mis à part que tu étais perdue, complètement. Il n'y avait aucun doute là-dessus et mettre des mots sur ce que tu ressentais, ce n'était pas toi ! Tu ne parlais même pas de tes sentiments habituellement. Sauf à ton psy mais ça, c'est parce qu'il te forçait à le faire.

- Il est clair que je ressens quelque chose pour toi mais je ne saurais l'exprimer... C'est encore... Flou, bizarre pour moi et j'ai encore besoin de temps.

Le temps était la meilleure des solutions, non ? Et puis parler aussi, mettre en commun ce genre de choses. Vous aviez fait un grand pas en avant tout de même ! Vous aviez réussi à vous mettre d'accord sur une maison alors que tu repoussais cet achat depuis plusieurs semaines. Tu t'assois sur une chaise, devant ton assiette car tu n'étais pas certaine de pouvoir être utile en cuisine et tu ne voulais pas y participer d'ailleurs ! Tu croisais les jambes et regardais autour de toi... Bon, ce n'était pas vilain ici. Plus petit que ton Manoir mais tu n'étais fait à cette idée que tu ne le retrouverais plus jamais.

- Et si jamais c'est trop bizarre, on arrête tout et on reprend chacun notre vie de notre côté... Comme on faisait avant en se voyant de temps en temps. Si c'est vraiment trop bizarre...





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Léo Anderson

Léo AndersonCitoyenMessages : 176
Date d'inscription : 19/04/2018


MessageSujet: Re: Maison à vendre [PV Léo]   Ven 15 Mar - 21:00

ft. Abby
Maison à vendre


Au moins le plat dont j'avais idée rentrait dans les critères, même si on reparlera une prochaine fois du fait de se faire plaisir de temps à autre niveau culinaire... La conversation qui suivait un cours différent de ma pensée était quant à elle très loin. La blague sur l'Élémentis de temps me fit sourire, c'était hyper gauche de sa part, si Abby jouait les clowns c'est que ça la touchait autanat que moi finalment... Ça devait être marrant à voir pour d'autres, des adultes qui agissaient comme des ados qui ne comprenaient rien au monde, pourtant âge mis à part, nous n'étions pas si loin de ça...

"Peut-être bien, il a quand-même mis tout le nécessaire pour préparer le plat de ce soir maintenant que j'y pense"

J'avais un peu hasardé cette réplique en imaginant qu'il s'agissait bien d'une blague mais j'étais cependant un peu crispé...

Après l'entrée, voici le plat de résistance, le vif du sujet était maintenant à portée d'oreille. Il était vrai que j'avais quelque peu ignoré le fait que c'était une nouveauté pour Abby, je ne voulais pas la brusquer.

"Je m'en doute, désolé de m'être renfermé, c'est juste que par moment c'est compliqué de gérer ce genre de choses... Je ne sais pas comment m'y prendre non plus, alors qu'en soi j'aimerais juste que l'on ait une confiance absolu l'un en l'autre et que l'on puisse juste apprécier le temps que l'on pase à deux... Pas brusquer les choses... C'est ça le point qui bloque... Prends ton temps, je peux attendre le nécessaire, on ne s'était pas mis à deux pour ça de base après tout, je serai aussi patient que nécessaire, mon but n'est pas que tu te sente mal."

J'avais de nouveau repris la cuisine et m'était bien avancé, j'avais découpé les patates à la mandoline, les avait mis à sauter dans le fond d'huile quelques minutes avant de baisser la puissance et de recouvrir. Il ne restait pluq qu'à préparer la salade et mélanger une ou deux fois mais la converation reprise.

"Ça n'est pas que c'est bizarre... C'est surtout que..."

Je m'était maintenant tourné vers Abby avec une main couvrant à moitié mon visage qui était plus rouge que n'importe quelle tomates, pivoines ou autres comparaisons possibles.

"C'était juste très embarrassant lâché comme ça, c'était à demi involontaire tu sais... "

Je pris une grande inspiration avant de la regarder droit dans les yeux et dire que je ne regrettais absolument pas. Mais je n'ai pas tenu le regard très longtemps et prenant une teinte plus vive encore je m'était remis à cuisiner.



j'ironise en Electric indigo #6600ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 231
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Maison à vendre [PV Léo]   Lun 18 Mar - 11:53

Maison à vendre

ft. Léo Anderson
"Les déménagements sont les mouvances de l'existence. Ça bouleverse, ça empêche l'habitude."

- Je m'en doute, désolé de m'être renfermé, c'est juste que par moment c'est compliqué de gérer ce genre de choses... Je ne sais pas comment m'y prendre non plus, alors qu'en soi j'aimerais juste que l'on ait une confiance absolu l'un en l'autre et que l'on puisse juste apprécier le temps que l'on pase à deux... Pas brusquer les choses... C'est ça le point qui bloque... Prends ton temps, je peux attendre le nécessaire, on ne s'était pas mis à deux pour ça de base après tout, je serai aussi patient que nécessaire, mon but n'est pas que tu te sente mal.

Mmh ! C'était bien ça ton problème, tu avais appris à ne plus faire confiance aux autres. Et puis, vous étiez Ghost tous les deux, le Maire s'est bien évidemment amusé à ce que la confiance au sein du groupe soit fragile... Bon. Tu devais quand même reconnaître que Léo n'avait rien fait ces derniers mois qui permettrait de douter une seule seconde sur sa loyauté ; et si il voulait te faire du mal, il avait eu plusieurs occasions. Tu doutais encore. Tu n'arrivais pas à faire confiance entièrement mais si tu devais choisir quelqu'un dans cette ville pour te confier ou donner des objets importants... Ce serait bien sûr Léo. Et puis, si c'était vraiment trop bizarre, autant tout laissé tomber, non ?

- Ça n'est pas que c'est bizarre... C'est surtout que...

Que ça l'est un peu quand même. Vous n'étiez pas du genre à parler de vos sentiments tous les deux, surtout toi en fait ! Tu n'avais pas ressenti de sentiment pour qui que ce soit donc oui, c'était bizarre ! Carrément bizarre. Mais pas désagréable non plus, il ne fallait pas tout confondre non plus.

- C'était juste très embarrassant lâché comme ça, c'était à demi involontaire tu sais...

Mais il ne le regrettait pas, c'était le plus important. Dans tous les cas, la situation était nouvelle donc vous deviez prendre votre temps, prendre vos marques dans cette nouvelle maison et surtout vous habituez à la présence de l'autre ; ce qui ne serait pas une mince affaire cette histoire. Tu commençais à avoir faim quand même, tu avais hâte de passer au dîner... Alors certes, ce n'était pas du homard ni même de la truffe mais ça avait quand même une bonne odeur ; tu ferais mieux de lui laisser une chance à la cuisine de Léo. Tu t'assois à ta place, là tu allais dîner laissant un blanc entre vous... C'était gênant. Et puis, te vint une idée folle.

Qui était la personne en face de toi ? Un Ghost. Léonard Anderson, celui que tu aimais surnommer crevette ; un Domae. Mais au fond, tu ne le connaissais pas tant que ça... Tu ne connaissais même pas âge ! Tu croisais les jambes et posais les mains sur tes genoux ; maintenant que vous viviez ensemble, il était peut-être temps d'en apprendre un peu plus sur vous, non ? Bon. Tu n'aimais pas parler de toi et tu allais certainement devoir répondre aux questions qui seront renvoyées... Mais c'était le jeu. Tu prends une grande inspiration comme si tu t’apprêtais à lâcher une mauvaise nouvelle et tu reprends la parole sereinement.

- Parle-moi un peu de toi... De ta vie, de ton enfance... Au final, nous ne nous connaissons pas tant que ça ? A deux ou trois détails près.





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
Léo Anderson

Léo AndersonCitoyenMessages : 176
Date d'inscription : 19/04/2018


MessageSujet: Re: Maison à vendre [PV Léo]   Lun 18 Mar - 18:55

ft. Abby
Maison à vendre


J'avais maintenant fini de cuisiner,j'avais versé les oeufs dans la poêle, il restait seulement à patienter et une fois que cela dut fini j'avais sorti le produit fini en le retournant dans une assiette avant de le séparer en deux et accompagner chaque parts d'une salade composée.

"Tortilla de patatas con vegetales et ensalada pour la señorita !" avais-je dit en déposant l'assiette.

"Ça peux sembler un peu lourd mais c'est en réalité très sain ! Bon appétit et tu me dira ce que tu en pense ?!"

Je m'étais maintenant assis face à elle en me préparent à dévorer mon dîner lorsqu'une autre chose imprévue, Abby m'en demanda plus sur mon enfance, cela ne me dérangerait pas mais j'avais quand-même un peu peur de plomber l'atmosphère... Quoi que... Rainette n'était certainement pas le genre de personne avec une histoire totalement joyeuse, en tout cas de ce que je sais...

"Du coup je te fais la version courte, si tu veux reprendre un point après n'hésite pas !... Du coup j'ai passé la majorité de ma vie à Quederla, si ce n'est toute, j'ai grandi dans le coin pour tout te dire. Mes parents étaient des gens simples, du moins c'est le souvenir que j'en garde d'eux, on a pas vécu beaucoup de temps ensemble mais je me souviens encore parfaitement d'eux, ma mère avait des yeux d'un ambre éclatant, on aurait dit qu'il n'y avait que de la bonté dans ses yeux, elle avait de longs cheveux sombres, comme tu peux le voir, une grande partie de mes attraits viennent d'elle ! Mon père avait la peau un peu sombre, il avait une forte carrure, ses épaules me semblaient tellement grandes à l'époque..."

J'avais toujours ce grand sourire béat en parlant d'eux, de cette période de ma vie ou tout ne pouvait être rien de moins que parfait... Ce sourire s'effaça un peu en continuant.

"Ils ont ensuite eu un accident alors que j'étais jeune, on m'a ensuite placé à l'orphelinat où je me suis fait des amis et il y avait aussi cette fille aux cheveux rouges avec qui j'étais toujours en guerre, si tu savais le nombre de fois que je m'étais fait punir d'ailleurs... Ça me rappelle que je n'ai rein prévu pour le dessert, faudrait que je trouve un truc ! Désolé je m'éparpille, j'ai quelques années plus tard été adopté, il semblait que mon père adoptif avait travaillé avec mon père, la famille qui m'a recueilli est composée de gens biens, leur enfant était assez ennuyeux au début, il voulait toujours me parler et jouer avec moi et avec le temps on est devenu les meilleurs amis u monde et je le considérais comme mon frère de sang."

j'avais inconsciemment attrapé son collier, cette forme de croix renversée qui était aussi sensé représenter l'épée qu'il aimait transporter dans cet angle précis, on avait souvent débattu sur le plus cool, il portait son bâton à la jambe, moi sur le dos.

"La suite tu la connais déjà, les Domaes, la trahison et les ghosts, et maintenant... Du coup si tu as des questions voilà sinon je propose d'écouter ton histoire"

je m'étais accoudé en disant cette dernière phrase, il est vrai que ça m'intéressait un peu d'en connaître plus sur la demoiselle !



j'ironise en Electric indigo #6600ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Abbygaëlle L. Midford

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 231
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Maison à vendre [PV Léo]   Jeu 21 Mar - 11:23

Maison à vendre

ft. Léo Anderson
"Les déménagements sont les mouvances de l'existence. Ça bouleverse, ça empêche l'habitude."

Il était... Lui. Tu ne connaissais pas grand chose de Léo mis à part son nom, son pseudo et son animal... C'était déjà pas mal comme information vu votre passé commun qui ne laissait pas beaucoup de place à la connaissance de l'autre. Maintenant que vous aviez décidé d'entamer une relation ensemble, il était normal d'apprendre à se connaître... Non ? Du moins, c'est ce que toutes personnes sensées devaient faire donc tu comptais le faire. Vous étiez déjà bizarres pour certaines personnes, ce n'était pas le moment d'en rajouter niveau bizarrerie. Tu regardais l'assiette devant toi à moitié convaincue de ce que tu allais manger... Ça semblait si... lourd.

- Ça peux sembler un peu lourd mais c'est en réalité très sain ! Bon appétit et tu me dira ce que tu en pense ?!

Evidemment. Tu commençais à prendre une première bouchée ; c'était bien loin des restaurants gastronomiques de hautes qualité mais tu avais déjà mangé pire dans ta vie... De toute façon, vous n'aviez rien d'autre alors il n'était pas question pour toi de faire la fine bouche. Tu faisais déjà suffisamment ta petite princesse concernant le logement, ce n'était peut-être pas une bonne idée d'en rajouter sur les repas ; alors tu hochais la tête en lui disant que c'était bon. Ce n'était pas un mensonge non plus ! Le plat n'était pas des plus exceptionnel mais tu ne t'étais pas précipitée pour aller le jeter dans une poubelle et c'est déjà pas mal.

- Du coup je te fais la version courte, si tu veux reprendre un point après n'hésite pas !... Du coup j'ai passé la majorité de ma vie à Quederla, si ce n'est toute, j'ai grandi dans le coin pour tout te dire. Mes parents étaient des gens simples, du moins c'est le souvenir que j'en garde d'eux, on a pas vécu beaucoup de temps ensemble mais je me souviens encore parfaitement d'eux, ma mère avait des yeux d'un ambre éclatant, on aurait dit qu'il n'y avait que de la bonté dans ses yeux, elle avait de longs cheveux sombres, comme tu peux le voir, une grande partie de mes attraits viennent d'elle ! Mon père avait la peau un peu sombre, il avait une forte carrure, ses épaules me semblaient tellement grandes à l'époque...

Il semblait si heureux quand il parlait de cette époque. Comme beaucoup de monde d'ailleurs... Toi aussi ton enfance avec tes parents étaient la meilleure de ta vie avant de finalement que ton père ne pète un plomb pour une histoire de tromperie. Bref.

- Ils ont ensuite eu un accident alors que j'étais jeune, on m'a ensuite placé à l'orphelinat où je me suis fait des amis et il y avait aussi cette fille aux cheveux rouges avec qui j'étais toujours en guerre, si tu savais le nombre de fois que je m'étais fait punir d'ailleurs... Ça me rappelle que je n'ai rein prévu pour le dessert, faudrait que je trouve un truc ! Désolé je m'éparpille, j'ai quelques années plus tard été adopté, il semblait que mon père adoptif avait travaillé avec mon père, la famille qui m'a recueilli est composée de gens biens, leur enfant était assez ennuyeux au début, il voulait toujours me parler et jouer avec moi et avec le temps on est devenu les meilleurs amis u monde et je le considérais comme mon frère de sang.

Mais si il ne te l'avait pas présenté ou que tu n'avais jamais plus entendu parlé de lui, c'est qu'il y avait sûrement une raison... Si le meilleur ami n'était pas là en train de prendre le premier dîner pour votre pendaison de crémaillère, c'est qu'il n'avait sûrement pas l'occasion d'être présent ; tout comme ton Frère d'ailleurs. D'ailleurs, tu n'étais même pas sûre qu'il soit venue à cette petite sauterie... Lui et les réceptions, il a toujours trouvé ça d'un ennui barbant. Si toi, tu t'es toujours éclaté avec les vivants et a su attiré l'attention, ton Frère a toujours préféré rester dans l'ombre et s'éclater avec les morts... Il savait mieux tenir la conversation avec un squelette qu'un humain.

- La suite tu la connais déjà, les Domaes, la trahison et les ghosts, et maintenant... Du coup si tu as des questions voilà sinon je propose d'écouter ton histoire

Il fallait te douter que tu allais y avoir droit à ça ! On posait rarement une question sans que l'interlocuteur ne réponde "et toi ?" ; sauf toi, de temps en temps... Quand tu n'en as strictement rien à faire de la vie ou des informations de la personne avec qui tu discutes. Tu prends une gorgée de ton verre d'eau... Ah ! Tu tuerais pour un bon verre de vin. Voilà ce que tu irais acheter au plus vite demain matin... Il n'était pas question de faire un bon repas sans vin.

- Eh bien. Mon histoire n'est pas plus... heureuse que la tienne. Ma mère a décidé de coucher avec le meilleur ami de son mari et nous a eu, mon Frère et moi mais en faisant croire à son mari qu'il était notre père. Le jour où il l'a découvert... Il a poignardé son meilleur ami et a assommé ma mère avec la machine à écrire sous nos yeux. Quant à Undy et moi... Nous étions enfermé chacun de notre côté ; l'un à la cave et l'autre au grenier à subir la colère de notre père.

Tu semblais très distance vis à vis de ta propre histoire ; pas d'émotion, toujours ton grand sourire aux lèvres... Mais c'était il y a tellement longtemps. Il fallait savoir panser les blessures et passer à autre chose maintenant.

- Je te passe les détails mais on a finalement réussi s'échapper sauf que mon Frère avait tué notre père à coup de pelle. Dis-tu en lâchant un petit rire. Il a été à l'hôpital psychiatrique et moi dans des familles d'accueil. Mais je ne les aimais pas, elles ne m'aimaient pas alors j'ai été dans la rue un long moment où je me suis débrouillée comme je pouvais... Avant d'être recueillie par une Domae qui m'a élevée comme sa propre fille. Je suis devenue Domae, j'ai eu mes grenouilles, j'ai retrouvé mon Frère... Notre entreprise de meurtre, bla bla bla, il est mort et les ennuis ont commencé et j'ai dû finir chien du Maire pendant un long moment. Voilà.

Tu expédiais cela très vite, ton histoire était plein de rebondissements qui te retombaient dessus sans cesse et tu n'avais pas spécialement envie de rentrer dans les détails... Mais encore une fois, tu mettais une certaine distance lorsque tu la racontais, comme si ce n'était pas la tienne ; concluant d'un voilà lyrique comme si tu venais de raconter un conte pour enfant. Bref, tu étais un peu timbrée quand même. Tu tends ton verre d'eau vers Léo, toujours le sourire aux lèvres et change de conversation ; bien évidemment, tu pourrais revenir dessus si tu n'avais pas été clair sur certains détails.

- Est-ce que je pourrais avoir de l'eau s'il te plait ?





Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Maison à vendre [PV Léo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maison à vendre [PV Léo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartiers Résidentiels-