Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment :
Boisson Aloe Vera à la Myrtille – Lot de ...
Voir le deal
16.14 €

Partagez
 

 Nholi Zreyk - Poppespeler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Nholi Zreyk - Poppespeler Empty
MessageSujet: Nholi Zreyk - Poppespeler   Nholi Zreyk - Poppespeler EmptyDim 20 Jan - 16:10

Nholi Zreyk

~ Sunshine ~
PETITE PRÉSENTATION
NOM : Zreyk
PRÉNOM(S) : Nholi
SURNOM :No / poppespeler
DATE DE NAISSANCE : 12 Juillet 2002
ÂGE : 20 ans
SEXE : Féminin
CAMP : Rebelles
CAPACITÉ : Elementis de fil
SITUATION : Célibataire
MÉTIER : Artisan marionnettiste
PERSONNAGE AVATAR : Rin Tohsaka qui nous vient de Fate/Stay Night: Unlimited Blade Works
QUESTIONS

DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LE CAMP ?
D'une certaine manière, Nholi à toujours fait partie de la famille ayant ses deux parents élémentis, mais elle est officiellement rentrée dans la famille en 2016 lorsqu'elle avait 14 ans.
QUELS SONT VOS LIENS AVEC LUI ?
Comme dit plus haut, ses deux parents appartenaient à cette famille. Le mot "Famille" est plus qu'approprié pour parler de son lien avec les élémentis. En effet, cette famille représente son entourage proche pas tous les membres, bien évidemment) mais disons plutôt que toutes les personnes qu'elle a côtoyait étant petite étaient des élémentis.
TATOUAGE/MARQUE ?
Sa marque se trouve dans son cou, un peu en dessous de l'oreille légèrement orientée vers la nuque.
POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
Elle possède seulement des shurikens en grande quantité.
PHYSIQUE
Nholi n'est pas très grande, entre 1m50 et 1m60 maximum, Ses longs cheveux bruns descendent jusqu'au milieu de son dos. Ils sont relativement lissent mais ont souvent tendance à ondulés. Au delà de ça, Nholi est plutôt blanche de peau, même si elle résiste bien au soleil, sa peau refuse tout bronzage. C'est un poids plume, un peu trop à son goût d'ailleurs, il est bien trop aisé de la porter et de la maitriser étant donné son manque de muscles. Ce qui l'insupporte au plus au point puisqu'elle ressent cela comme une énorme faiblesse. Elle à des yeux bleus très clair et légèrement en amendes, ajoutez à cela de long cils noirs, faisant ressortir son regard. Sinon, elle à souvent, voir toujours ce regard blasé, et sourire est carrément une option chez elle.
CARACTÈRE
Si vous croisez la route de Nholi, vous ne verrez sûrement qu'un visage de marbre impassible. Et si vous lui adressez la parole, vous aurez, au mieux, un regard vous invitant à lâcher l'affaire, et, au pire, comment dire...des réponses quelque peu insolantes. Mais ce n'est qu'une humeur de façade. En effet, Nholi aime paraître dur et méchante, elle n'est d'ailleurs absolument pas sociable, et repousse quiconque qui essayerai d'apprendre à la connaître. Et pour orner le tout, c'est une jeune fille plutôt impulsive Réfléchir avant d'agir ? Pour quoi faire ? Elle ne supporte pas avoir tord, est du genre têtue et n'en fait qu'à sa tête ! Mais derrière tout cela, se cache surtout un massif flux d'amour et d'émotions ininterrompu. Bien qu'elle soit dur d'apparence, Nholi est en fait quelqu'un de très sensible qui a beaucoup d'amour à donner, un peu trop à son goût (bien sûr c'est quelque chose qu'elle n'assumera jamais à personne). Cet aspect de sa personnalité a été à moitié gommé par ses parents lorsqu'elle était jeune, enfin, c'est ce qu'ils pensaient, en fait, elle l'a juste enterré au plus profond d'elle. C'est sûrement l'une des raisons qui font qu'elle refuse tout lien avec n'importe qui, car ce qui lui fait le plus peur au monde, c'est de connaître une déchirure émotionnelle...
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
  Le 12 juillet 2002, à 11h02, dans une petite maison au cœur de la ville de Quederla, se passe un événement inédit. En effet, c'est à cette date exact que Oyana et Lhéon Zreyk deviennent, ce qu'on nomme couramment aujourd'hui : Papa et Maman. Oui, C'est ce 12 juillet de l'an 2002 que voit le jour pour la première fois la petite Nholi. Les yeux grands ouverts, les étoiles dans les yeux, ces deux jeunes parents regardent tendrement leur progéniture à peine sortie du ventre de sa mère. 45 cm pour un poids de 2,3 kilo, il était clair que la nommé  « petite » Nholi était plus qu'adéquat. A la fois émerveillés, mais aussi bouleversés de part la corpulence de ce petit être, ils ne purent s'empêchaient d'éclater en sanglot.
   Les parents de Nholi étaient tous les deux membres de la famille des élémentis, et cela, depuis des générations. Il en va de soit, que la haine qu'ils portaient envers les Domae étaient incontestablement immense. Nourrir la haine envers l'ennemi, et combattre pour défendre l'honneur de la famille, voilà la tradition transmise chez les Zreyk. Etrange vous diriez vous ? Pas quand ces valeurs sont perpétuées sur quelques générations. Pour ses parents, cela était une évidence. Issu d'un mariage arrangé, Oyanna et Lhéon se connaissaient déjà tout petit, ils ont connu la même éducation, l'un comme l'autre. Et en grandissant, les deux sont devenus de fin guerriers prêts à mourir pour l'honneur.
    Déjà petite, ses parents avaient déjà remarqué qu'elle était différente d'eux. Nholi était douce, d'une sensibilité pour le monde plutôt remarquable. Elle souriait en permanence et faisait souvent part  de son désagrément envers la violence qu'elle côtoyait tous les jours dans sa ville. Il est clair que ce genre de remarque déplu fortement à ses géniteurs qui ne connurent quasiment que le combat. Elle n'avait à peine trois ans quand elle fit part de ces révélations à ses parents. Après quoi, son père décida de commencer plus tôt que prévu une éducation rigoureuse et stricte, afin de régler ce problème, selon lui. Nholi ne connu dès lors uniquement les cours à la maison, administrés par sa mère ou son père, selon les disponibilités de chacun. Son père expliquait que de la laisser aller à l'école c'était accepter que d'autres pourraient impacter sur sa manière d'être. Il refusait catégoriquement que les institutions quelle qu'elles soient, influence sa vision du monde et notamment sa vision autour de la guerre entre les deux familles. Il refusait aussi qu'elle sociabilise avec d'autres enfants, car, pour lui l'attachement à autrui n'est qu'un obstacle au bon déroulement de son éducation. Voilà en quelques lignes le résumé de son enfance : Nholi était seule, sans amis, sans récréation, sans jeux.
    C'est en 2008, à l'âge de 6 ans, qu'elle connu un des premiers tournant de sa vie. Pour commencer, sa mère lui offrit un carnet, lui expliquant qu'elle commençait à apprendre à écrire, et qu'un carnet où noter ce que l'on veut est toujours pratique et agréable. Mais à la grande surprise de Nholi, ce n'était pas tout, son père l'amena ensuite dans une animalerie, où il lui laissa la possibilité de choisir un compagnon de route. Ce fut un petit singe, du nom de Kaku, qui fut l'heureux élu. Nholi était surexciter à l'idée d'avoir enfin un ami. Par la suite, son père lui expliqua qu' avoir des gens à qui on tient était important dans la vie, mais ce qui est encore plus important, c'est de veiller sur eux, d'en prendre soin et de les protéger quoi qu'il arrive : « c'est de cette manière que tu devras t'occuper de Kaku, entendu gamine ? » Nholi acquiesça de la tête, en essayant de garder un air sérieux, tellement cet événement l'a rempli de bonheur. Le soir même, elle s'empressa d'ouvrir son carnet au coté de son nouveau compagnon.

9 aout 2008, 10h17  extrait n°1 : Carnet de Nholi

Chère journal, aujourd'hui commence ma journée d'initiation, comme dit papa. Il dit aussi que cela va m'aider dans le future à m'épanouir, je ne sais pas encore à quoi m'attendre, mais j'ai hâte ! C'est la première fois que l'on fait quelque chose en famille !  Pour commencer, ma maman ta offert à moi ! Et maintenant je vais aller en ville avec mon papa, il ne m'a pas encore dis pourquoi, je suis trop excitée et curieuse de ce que cela va être !


9 aout 2008, 17h40

Donc, comme je te disais plus haut mon très chère et fidèle journal, aujourd'hui commence mon initiation, et bien devine quoi, on est allez à l'animalerie, et mes parents m'ont laissé choisir un animal, il y en avait tellement, c'était trop dur de choisir, mais j'ai finalement pris un petit singe, dingue non ? Je ne pensais pas que c'était possible ! Je l'ai appelé Kaku. Mon père m'a dit ensuite que dans la vie c'était important d'apprendre à prendre soin de ceux qu'on aime, et qu'on devez les protéger quoi qu'il arrive. C'est comme ça  que je dois agir avec Kaku.D'ailleurs il est à côté de moi, il ne comprend pas trop ce que je fais d'ailleurs...


    Plus le temps passait, plus Nholi se transformait en boule de bonheur, la tentative d'éducation de ses parents avait complètement échoué. Nholi était devenu l'ami des animaux, des plantes et même des insectes, il ne se trouvait dans sa tête, aucunes pensées malveillantes envers autrui, ce qui désespérait petit à petit ses parents, en particulier, son père, qui pour la première fois de sa vie, se sentait en échec. Un sentiment qu'il avait du mal à digérer étant donné qu'il ne l'avait jamais côtoyé auparavant. Ce sentiment commençait à le changer petit à petit. L'amertume et la folie prirent place dans sa tête, lui offrant des idées plus exécrables les unes que les autres. Ce qui provoquait des disputes de plus en plus fréquentes entre ses parents, n'ayant pas vraiment le même opinion sur la question.
Un soir, Nholi se réveilla durant la nuit, et surpris un bout de conversation :

- Tu ne peux pas faire ça Lhéon ! Tu ne te rends pas compte de l'impact que ça aura sur elle !
- Si je m'en rends compte, et justement, c'est inévitable ! C'est toi qui ne te rends pas compte qu'elle sera complètement inapte à quoi que ce soit si elle continue à vivre dans sa bulle de bisounours !!
- Et alors,  au pire elle mènera une vie normal, calme, si ce qu'elle souhaite...Moi aussi ça me tenait à cœur qu'elle fasse partie de la famille, mais rend toi à l'évidence, tu devrais lâcher l'affaire avant de la lobotomiser entièrement avec tes idées de malade mental !
- MAINTENANT TU L'AS FERME !, Lhéon se mit à prendre un ton beaucoup plus ferme et agressif, son regard devint noir, il attrapa sa femme par le pull, Tu sais depuis combien de temps on transmet cette tradition ? Hein ? Tu le sais Oyana ?! Alors pourquoi tu continues de négocier inutilement et stupidement ! Le sujet est clos.

    Après cette entrevue, Nholi partie se cacher dans sous sa couette, les mains sur ses oreilles, les yeux fermés. Elle sentait un nœud se serrer de plus en plus au fond de son ventre. Cette douleur insupportable qu'elle ne comprenait pas, qu'elle ne connaissait pas, prit de plus en plus de place pour finir sur une explosion de larmes complètement incontrôlée. Elle n'avait jamais souhaité cela, elle ne comprenait pas en quoi elle était la faute de tout ce remue ménage. Ne savant pas quoi faire, elle finit par attraper son carnet :

16 avril 2013, extrait n°2, carnet de Nholi

Cher journal, je ne sais pas, je ne sais plus. Je n'ai pourtant jamais eu une mauvaise conduite ? Je suis aimable avec mon prochain, j'écoute ce qu'on me dit, j'obéis. Alors, pourquoi est ce si compliqué ? Pourquoi mes parents se crient-ils dessus ? A cause de moi ? Mais je n'ai rien fais, rien demandé...J'ai peur...je n'avais encore jamais connu mon père comme ça....y'a t-il vraiment quelque chose chez moi qui le dérange autant ? Pourquoi crit-il autant sur ma mère ?


   Après ces quelques lignes elle alla se coucher, elle resta inerte quelques heures avant de trouver le sommeil et tomber dans les bras de Morphée. Ce n'est que quelques jours plus tard qu'elle compris pourquoi ses parents avaient autant crié.
Le 22 juillet 2013, un matin, lorsqu'elle se réveilla, elle ne trouva pas Kaku. Elle descendit au rez-de-chausser, c'est là qu'elle vit sa mère, pâle comme un mort, elle ne comprit pas, et l'interrogea, rien qu'au son de sa voix, sa mère lâchait déjà quelques larmes, ce qui, bien évidemment, inquiéta d'autant plus la petite. Elle sorti de ce pas dehors, là où elle trouva son père, et Kaku...en laisse. Son père avait un regard sombre.

- Nholi, enfin, approche ma petite
- Mais enfin papa, qu'est ce qu'il se passe ?
- Je vais t 'expliquer ne t'en fais pas. Tu te rappelles, quand je t'ai dis qu'il fallait toujours protéger ceux qu'on aime ? Pas vrai ?
- Oui  bien sur, je m'en rappelle, mais je comprends pas où tu veux en venir...
- chhht attends un peu, ça arrive. Et bien aujourd'hui je vais t'apprendre une nouvelle leçon de la vie. Des fois, tu vois, on a des amis, des amis très chers, pour qui on pourrait donner corps et âme. Et bien il arrive des fois que ces personnes, te trahisses.
- D'accord, mais je comprends pas le rapport...
- Tue Kaku.
- Quoi ?
- Tue le sinon je le donne aux cochons ! C'est ton meilleur ami ? Et bien maintenant il va falloir apprendre à surmonter ses émotions. Imagine plus tard si un ami te trahis, et que tu hésites à le tuer uniquement pas empathie, tu sais ce qu'il va se passer ? Et bien c'est toi qui te fera tirer dessus. Aller, maintenant ça suffi, tu le tue qu'on en parle plus !

    Pendant quelques instants, ce fut le néant, Nholi ne pouvait pas lâcher le regard, rempli de crainte  de son ami. Cependant, elle ne pouvait pas imaginer ce qu'il pourrait ressentir si il était dévoré vivant par des cochons...Elle prit son courage à deux mains, et mit fin à la vie du jeune Kaku. Ce jour là, alors qu'elle n'avait à peine 11 ans, lorsque Kaku mourut, d'une certaine manière, la petite fille joviale qu'elle était mourut aussi. Son père avait gagné.  Le soir même, elle brûla par la suite, ce carnet qu'elle avait depuis si longtemps, et s'enterra dans un profond silence. Elle ne parlait plus, ne rigolait plus, et ne laisser paraître aucunes émotions. Après cet événement sa mère prit conscience de beaucoup de choses, et notamment du poids que portait sa fille. Ne voulant jamais reconnaître une expérience similaire, elle préférait ne rien laisser transparaitre, par prudence. Pa peur que son père anéantisse tout ce qu'elle aime. C'est à ce moment là qu'une idée surgit dans la tête d'Oyana. Si elle ne pouvait pas avoir de vrais amis aux risques de les voir disparaître, pourquoi n'aurait-elle pas des amis....moins vivants ? Étant une Elementis de bois, sa mère expliqua à sa fille : « Sweetie, regarde, elle sortie une marionnette, c'est drôle hein ? N'ayant aucune réponse, elle poursuivit tout de même, si tu veux il y a des outils et de la peinture dehors, et moi, et bien je peux te sortir du bois ! Et toi tu n'auras qu'a jouer avec tes marionnettes ? » Bien sur, au début Nholi ne faisait que peintre ses marionnettes, mais au fil du temps, elle apprit à sculpter, et créa ses propres pantins. Même si elle ne disait plus rien, Nholi se réjouissait à cette idée. Plus les années passaient plus elle se spécialiser dans l'artisanat et la manipulations de ses nouveaux jouets.

     A l'âge de 14 ans, grâce à ses parents, fidèlent corps et âmes aux élémentis, elle réussit à entrer  dans la famille. Bien sûr, les missions qu'on lui confiait étaient relativement simples. Étant donné qu'elle ne possédait pas encore son pouvoir, et vu son jeune âge, Nholi se contentait de simple filature, ou elle jouait au messager entre les différents membres de la famille
    Ce n'est que 2 ans plus tard qu'on lui injecta son pouvoir. C'est dans cette période aussi, qu'elle entendait de plus en plus ses parents s'inquiéter. Selon eux, quelque chose de bizarre se passait. Le gouvernement commençait à prendre de plus en plus de place, et des disparitions soudaine d'Elementis arrivaient de temps à autre, mais souvent de manière étrange.
Une après-midi, alors qu'elle revenait d'une balade en forêt, en arrivant chez elle, elle trouva sa maison complètement vide. Ne restait que dans sa demeure quelques chaises, une table, de quoi manger, un peu, ses affaires dans sa chambre et ses marionnettes. Elle ne su pas quoi dire, ni pensé. Ils sont partis ? Ca en avait bien l'air. Sans réfléchir, elle se décida d'activer son pouvoir. Grossière erreur. Ce fut le début de 3 longs mois nauséabonds. Elle ne connu pas un matin où elle n'allait pas rejeter ses remonter acides au toilette. Nholi pensait fondamentalement que ces vomissements étaient liés à son pouvoir, en réalité, ce n'était que le résultat d'un malêtre profond. En réalité, son pouvoir avait agit sur elle uniquement pendant une semaine, lui provoquant des vertiges, et une fatigue constante. Les 3 mois qui suivirent était le résultat d'événement, peut être un peu trop dur à endosser pour la jeune fille, tellement que son malêtre mental s'était transformé en malêtre physique. Cette période est sûrement l'une des plus compliqué de son existence. Dans un premier temps, ses parents, finalement très lâches, s'étaient fait la malle, sans lui en toucher un mot mais plus encore, ses parents avaient une réputation de combattant, brave, qui n'abandonne pas. Leur départ précipité entacha sérieusement leur image, retombant sur la petite. Les Zreyk étaient désormais considérés comme des traitres désertant le champ de bataille. Ca faisait déjà quelques années de cela que Nholi s'était bien refermée sur elle, cet évènement ferma définitivement toutes possibilités de s'ouvrir au monde. Ensuite, Nholi, à vouloir activer son pouvoir trop tôt, se rendit malade pendant plusieurs mois. Mais surtout, elle se retrouva seule. Enfin, pas entièrement, heureusement pour elle, Saki, un proche de la famille avait été averti de la situation de Nholi. Il passait la voir régulièrement. L'aider pour les courses et tout ce qu 'on ne sait pas faire à 16 ans. Mais Nholi refusait catégoriquement de lui adresser la parole. Les seules réponses auxquelles il avait le droit n'allaient pas au delà du « Oui » ou du « Non ». Mais ce n'est pas ça qui fit reculer Saki, au contraire, il lui promit de jamais la laisser tomber. Ses passages réguliers se transformèrent vite en passages journaliers. Et même si elle ne lui faisait pas part de ses pensées, Nholi était vraiment rassurée et touchée par les actions de Saki.
Les années passèrent, et le gouvernement dominait de plus en plus jusqu'à reprendre entièrement le pouvoir. C'est à ce moment là que vit se créer l'Alliance. Quand elle en entendit parler, cela la rendit folle de rage : Une alliance entre Domae et Elementis ? Et puis quoi encore ?? Surtout que Saki en faisait parti lui aussi, extrêmement décue, elle refusa de lui adresser la parole, mais son cœur reprit vite le dessus et l'amena à accepter cette différence dans leur opinion, in fine, il souhaitait juste la paix ? N'était-est ce pas sa conviction initiale ?  Avec le temps elle se performa réellement dans la création de marionnettes, et c'est en 2021 qu'elle décida d'ouvrir officiellement un magasin de Marionnettes : Puppets et co. C'est dans cette même année qu'elle décida de rejoindre le camps des rebelles. Il n'était pas question de pardonner quoi que ce soit aux Domae. Cependant, il était encore plus inimaginable de laisser le gouvernement agir de la sorte.


Et en vrai ?

{Quelque chose à dire ?}
PRÉNOM/SURNOM : Didi
ÂGE :  18 ans
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI : top site
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Le jaune = best thing eveer (et c'est incontestable)
LE CODE DU RÈGLEMENT : Lae valide ça


Dernière édition par Nholi Zreyk le Sam 26 Jan - 0:03, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2953
Date d'inscription : 15/08/2012


Nholi Zreyk - Poppespeler Empty
MessageSujet: Re: Nholi Zreyk - Poppespeler   Nholi Zreyk - Poppespeler EmptyDim 20 Jan - 16:37

Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour ta fiche ~


Je m'exprime en sienna
Nholi Zreyk - Poppespeler 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Nholi Zreyk - Poppespeler Empty
MessageSujet: Re: Nholi Zreyk - Poppespeler   Nholi Zreyk - Poppespeler EmptyDim 20 Jan - 16:45

Bienvenue sur le forum ! :)

Bon courage pour ta fiche, comme déjà dis, n'hésite pas à privé :3
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Nholi Zreyk - Poppespeler Empty
MessageSujet: Re: Nholi Zreyk - Poppespeler   Nholi Zreyk - Poppespeler EmptyMer 23 Jan - 15:38

Bienvenu à @"Nholi Zreyk" B) J'ai déjà une idée de lien qui pourrait t'intéresser
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Nholi Zreyk - Poppespeler Empty
MessageSujet: Re: Nholi Zreyk - Poppespeler   Nholi Zreyk - Poppespeler EmptyMer 23 Jan - 17:23

Merci bien à vous tous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gwendolyn Ravenflaw

Gwendolyn RavenflawMessages : 765
Date d'inscription : 12/02/2016


Nholi Zreyk - Poppespeler Empty
MessageSujet: Re: Nholi Zreyk - Poppespeler   Nholi Zreyk - Poppespeler EmptyMer 23 Jan - 21:06

Déjà, bienvenue parmi nous ^^

Alors je n'ai rien vu de dérangeant dans ta présentation qui empêche ta validation.
Par contre il y a juste un petit détail qui mérite juste une petite modif, mais qui n'empêche pas la validation. Du coup je te valide, mais pense à modifier ceci :
Tu dis dans l'histoire que après l'utilisation de ton élément pour la première fois, tu as eu la nausée pendant 3 mois à cause de ça car tu l'as eu avant l'heure, si on peut dire. Le fil est un élément très pacifiste, si ce n'est le plus doux, du coup il ne te provoquera pas de gros trucs, surtout sur une aussi longue durée alors que tu l'as eu qu'un an avant. Après si tu veux vraiment expliquer la chose, juste dire que tu as eu une grosse fatigue impossible à récupérer pendant une petite semaine à chaque fois que tu utilises ton élément au début, oui, mais ça n'ira pas au dessus pour ce genre de pouvoir.

Du coup pour l'élément. L'élément du fil, surtout soutien du coup vu que tu veux être une marionnettiste. Du coup le fil que tu peux créer reste assez "basique" car il sert principalement de soutien, comme le contrôle d'objets/marionnettes. Du coup celui-ci est très neutre, assez calme quoi, aucune chance du coup que le fil soit dangereux, tranchant ou autre. Donc il n'y a aucune raison que tu pètes un câble de fureur alors que tu as ce genre d'élément.

Du coup je te passe quelques liens :
• Les fiches de liens,
• Les demandes de rps,
• Les demandes en tout genre (maison, rang, colocation etc.)
• La boîte aux lettres
• Et le Bingo.


Nholi Zreyk - Poppespeler Cesh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Nholi Zreyk - Poppespeler Empty
MessageSujet: Re: Nholi Zreyk - Poppespeler   Nholi Zreyk - Poppespeler Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nholi Zreyk - Poppespeler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Anciennes présentations-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser