Des prédéfinis n'attendent que vous pour être pris !
Le forum dispose de Discord !
Vous pouvez y accéder en suivant ce lien.
N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes à la recherche d'un codeur qui serait membre du Staff.
Si le poste vous intéresse, merci de contacter Kira.

Partagez
 

 Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 EMP0
Laelyss Reiss

Laelyss ReissMessages : 1018
Date d'inscription : 23/11/2014


Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos   Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 EmptyVen 5 Avr - 11:55



 
icône


oups





Changer de sujet voilà qui était une bien meilleure idée que de continuer sur cette lancée, car à force elle allait bien plus se faire de mal qu’elle ne le pensait. Elle suivit d’ailleurs son voisin pour commander un autre verre précisant que cette fois elle voulait quelque chose de biens plus chargé en bouche. À moins que ce ne soit les effets qu’elle cherche à augmenter. Quoi qu’il en soit, elle préféra porter sa curiosité sur des détails qui composait sa vie sentimental d’aujourd’hui, d’où la lubie peut-être de le brancher avec la jeune fille du coin. Mais en fin de compte ce n’était qu’un triste plat total. Trop tôt pour avoir envie de voir ailleurs. Laelyss en haussa les épaules légèrement désolée. Effectivement elle ne pouvait qu'imaginer que la situation ne lui donne pas l’envie de chercher une nouvelle chaussure à son pied. Mais n’était-ce pas mieux que de broyer du noir au bar tous les soirs ?

« Bien sûr on viendra, j’en connais un qui en profitera pour boire et manger à l’oeil. »

Répondit-elle simplement. une bonne occasion de sortir, de s’amuser, de revoir le casino sur pied. Quelque chose à ne pas manquer pour le coup. La question lui traversa l'esprit mais elle n'osa pas la formuler à haute voix si Kira serait invité à l'événement. Pas le moment de lancer les hostilités. Elle préféra se concentrer et se replonger dans sa boisson. Jusqu'à ce que la question donc elle ne s'y attendait le moins  tombe sur le coin de sa tronche à lui en faire avaler de travers. « euh… » lâcha-t-elle entre deux toussotement. La question était sérieuse au vu de son regard et elle regrettait presque de ne pas avoir de verre de plus dans le nez. Pourtant, elle prenait le temps d'y réfléchir sérieusement avant de répondre.

« En sachant que kenji est grand et peut se débrouiller seul et que Luna a toujours sa mère et son père… je partirai. »

Elle était sérieuse dans ses propos. Très certainement parce qu'elle y avait déjà pensé une ou deux fois.

«Je ne suis pas certaine de pouvoir supporter une rupture avec pour le reste d’une vie. Il m'a apporté des choses qu'une vie en mer n'aurait pu combler. Et rester là où il y a tous les souvenirs qu'on ne peux plus partager serait cruel ».

Que ce soit pour les bons ou les mauvais, chaque coin de cette ville lui avait tendance à lui faire penser à lui. Et partager les enfants… est-ce que c'était vraiment une bonne chose pour eux ?

« Du coup je préfère me dire que ça n'arrivera pas, mais au cas où j'ai un plan B. Ajouta-t-elle en levant son verre. Je te garde une place si tu veux au cas où ? »









Maman écris en #71043C

Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 5e0n
d6dn.pngdarC.pngCertains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Iz0g
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Ned2Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Bc1wCertains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Yd08
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 40lc
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Z7pp

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Citoyen
Vilmos Desgoffe und Taxis

Vilmos Desgoffe und TaxisCitoyenMessages : 94
Date d'inscription : 25/12/2018


Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos   Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 EmptyLun 8 Avr - 4:21



Certains appellent cela un quiproquo ft. Laelyss
Partir?

Vilmos regarda Laelyss en fronçant les sourcils, doutant du sérieux de ses paroles. Il fut forcé de constater qu’elle était on ne peut plus affirmative, et il n’aurait jamais cru ça de sa part.

Bien sûr, qui n’a jamais pensé à quitter Quederla, pour une raison ou une autre? Cette ville maudite en constante guerre avec elle-même n’était pas un endroit pour avoir une famille, une vie paisible, sans que tout et tout le monde s’entredéchire. Y penser était une chose, mais l’affirmer sérieusement en était une autre.

C’est gentil de penser à moi, dit-il en levant son verre, un sourire mielleux aux lèvres, mais je ne partirai pas si facilement. J’ai deux gosses à éduquer et un bientôt, un casino à faire tourner. Même sans ça, j’affronte toujours mes problèmes de front. J’ai pas eu un taureau pour rien. Puis je crois que j’ai le mal de mer donc…

Terminant son verre, il haussa les épaules en signe de résignation. Nette préférence pour le plancher des vaches, malheureusement.

Mais t’inquiète, je suis certain que ça n’arrivera pas non plus. N’empêche, ça serait vraiment décevant de te voir partir. T’as quand même ta meilleure amie ici, les enfants ne verraient plus leur marraine, y’a plus personne qui feraient de bons gâteaux dans cette ville! Tu manquerais à beaucoup de personnes, j’t’le dis. Et avec qui je devrai boire moi? D’ailleurs, tu pars pas d’ici tant que je te paie les verres, dit-il d’un ton décidé.

Vilmos héla le barman, et commanda vingt shooter de vodka. Dix pour lui et dix pour Laelyss. La rousse avait peut-être de la résistance, mais sérieusement, si elle réussissait à passer à travers ça…

Lorsque les verres arrivèrent sur un plateau, Vilmos demanda encore au barman de sortir le jeu de fléchettes. Après un petit avertissement de barman comme quoi s’ils brisaient quelque chose, ils en seraient responsable, Vilmos balayant les inquiétudes de l’homme d’un geste de la main et reporta son attention sur Laelyss et les verres.

Okay, alors… Tu vois la cible juste là, dit-il en se retournant pour désigner la cible collée au mur du fond derrière eux, on a chacun dix fléchettes. Tu bois, tu lances une fléchette. Celui qui lance sa fléchette le plus près du milieu gagne. Si je gagne… je veux un gâteau gratuit pour mes 35 ans.flé

Ayant l’honneur de commencer en premier, Vilmos lança ses fléchettes du mieux qu’il put, en échangeant un «ôte toi du chemin ducon!» avec un autre client qui passa devant lui au moment de lancer. Terminant son dernier verre, il lança sa dernière fléchette, qui atterrie quasiment au milieu de la cible.

Boom! Bullseye! Ou presque. Allez, à toi, essaies de battre ça, dit-il, un sourire plein de confiance aux lèvres.



(c) AGORA




#3399cc
Vilmos Desgoffe und Taxis
I'd tell you to go to hell but I don't want to see you there .by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 EMP0
Laelyss Reiss

Laelyss ReissMessages : 1018
Date d'inscription : 23/11/2014


Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos   Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 EmptyLun 22 Avr - 17:47



 
icône


oups





Au cas où il aurait besoin de changer d’air lui aussi. Au cas où croiser son ex-femme avec ses enfants et son nouveau copain serait trop dur à supporter. Au cas où cette ville serait simplement trop dure à voir tous les jours, elle était prête à lui laisser une place sur le bateau qui l’emmènerai loin de tout ça. Loin du simple nom Quederla. Seulement si sa propre histoire connaissait une fin, elle se jetterai sur ses bagages. Et comparé à la première fois, là, elle prendrait le temps de dire au revoir à tout le monde. Ne pas partir comme une voleuse deux fois en une vie.
Enfin. Cette situation-là n’avait pas encore vu le jour et trop en parler avait tendance à porter la poisse. Une poisse dont elle se passait grandement actuellement. D’autant plus qu’elle était d’accord avec les points qu’énumérais son voisin, partir revenait à dire adieux à bien des choses qui lui plaisaient tant. En plus d’un nouveau compagnon de beuverie dont elle n’avait pas encore vie de briser le cœur d’aussitôt. La rousse lui sourit en finissant son verre. Peu soucieux de l’état qui l’attendait à la fin. Elle n’avait qu’une vie, elle se devait bien d’en profiter de temps en à autres. En particulier quand cela lui évitait de broyer du noir.

Elle observa les verres se déposaient l’un après l’autre sur le comptoir. Si Vilmos n’était pas un ami, elle l’aurait sans aucun doute assimilé à un homme qui tentait discrètement de la saoulé pour des fins moins catholique. Puis, les fléchettes donnaient un fait bien plus de logique à tout ça.

« D’accord, alors si je gagne je veux… »

Bonne question. Elle n’en savait rien. Elle n’avait pas d’idée. Difficile de savoir ce qu’elle voulait à ce moment précis. Elle ne pouvait pas lui demander un gâteau. Même si elle ne doutait pas en ses talents culinaires, il était mieux de le faire soi-même. Le temps de réfléchir, elle l’observait jouer en premier. Ce n’était pas mal même après tous les verres qu’il avait avalé. Pour une fois, elle voulait bien admettre que cela ne serait pas simple à battre.

À son tour elle prit les flèches et se positionna face à la cible. Dix. Sur les dix, il n’en fallait qu’une pour l’emporter en plus des shoots à avaler. C’était bien tordu comme jeu.
Les premiers c’était facile. Du moins, avec ce qu’elle avait déjà dans le sang, c’était assez « simple » de viser au moins le tableau et non le mur. Ce qui commençait à devenir plus complexe après le septième verre cul sec qu’elle s’enfila.  Puis, vin le huitième loupé. Le neuvième, loupé.
Pour le dixième, elle hésita.

« Si celle-ci touche le centre… Je veux un navire construit de toute pièce à mon nom. »

Le Laelyss. Ou le Lys, ça sonnait mieux. Une idée fortement alléchante. Ça ne valait peut-être pas la partie, mais, au moins l’enjeu était intéressant pour s’y donner pleinement. La rousse l’observa avec un petit sourire en coin.

« Si, c’est toi qui gagnes au final. Eh bien, je suis d’attaque de t’offrir un gâteau gratuit jusqu’à tes quarante ans. »

A chacun ses envies.

« Deal ? »

Elle lui tendit la main.









Maman écris en #71043C

Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 5e0n
d6dn.pngdarC.pngCertains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Iz0g
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Ned2Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Bc1wCertains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Yd08
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 40lc
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Z7pp

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://milano.forumactif.com
Citoyen
Vilmos Desgoffe und Taxis

Vilmos Desgoffe und TaxisCitoyenMessages : 94
Date d'inscription : 25/12/2018


Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos   Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 EmptyLun 22 Avr - 19:33



Certains appellent cela un quiproquo ft. Laelyss
Les bras croisés sur le torse, Vilmos reprit place sur son tabouret en tant que spectateur tandis que Laelyss s’essayait aux fléchettes. Plus les verres se vidaient, plus la rousse perdait de son visu, mais elle donna tout de même une solide performance. Elle avait tout de même était assassin, et ça se voyait. Cependant, il ne la savait pas négociatrice.

Vilmos sourit en coin à sa proposition. Soit il gagnait le privilège d’avoir des gâteaux gratuits pour les cinq prochaines années, soit il devait payer un navire à la marraine de ses enfants. Combien est-ce que ça coûte, faire construire un navire? Vilmos était totalement ignorant sur le sujet, mais quelque chose lui disait que ça ne devait être aussi abordable qu’une tarte aux myrtilles. Il supposait également qu’elle ne parlait pas d’un petit rafiot de pêche, mais un bateau solide capable de braver les typhons et les ouragans les plus féroces.

… Bah pourquoi pas! Après tout, elle venait de rater ses trois derniers lancés. Les probabilités étaient de son côtés. Vilmos haussa les épaules.

Deal!

Il scella leur accord en lui serrant la main. Puis, il regarda Laelyss, viser, reculer son bras, puis lancer sa toute dernière fléchette. Suivant la fléchette des yeux, Vilmos contenu une exclamation victorieuse lorsque celle-ci n’atterrit pas totalement dans le centre. Il avait eu chaud, mais en fin de compte, il gagna leur pari.

Mmmh. Je crois que ça sera un gâteau au chocolat cette année, ma chère Laelyss, dit-il en riant. Mais sois pas trop déçue, hein. Ma victoire confirme seulement que je passe beaucoup, beaucoup trop de temps dans ce bar. Tout de même, t’as failli m’avoir.

Question de changer d’air, mais aussi pour souligner sa petite victoire et adoucir la défaite de son amie, Vilmos paya l’intégralité de ses verres ainsi que ceux de Laelyss au barman.

C’est la moindre des choses que je peux faire, pour m’avoir écouter me plaindre de mes problèmes toutes la soirées. Puis j’en ai marre des martinis. J’ai un vin excellent qui traîne, à la maison, suis-moi.

Hors de question de le boire seul. C’était non seulement du gaspillage de bon vin, et c’était également beaucoup trop déprimant. Sur le chemin menant jusqu’au Quartier Est, Vilmos, d’une démarche plus ou moins chancelante, expliqua qu’il avait garder ce vin pour une occasion spéciale, mais que celle-ci ne s’était jamais présentée jusqu’à maintenant.

Une fois chez lui, il conduisit Laelyss jusqu’à la cuisine, et s’accroupit lentement, très lentement, face à une armoire où il gardait ses bouteilles. Se relevant tout aussi lentement, la bouteille en question entre les mains, pour éviter de se prendre dans ses propres pieds et se prendre le vin à la figure, il la posa sur l’îlot au centre de la pièce et sortit deux coupes de vins.

Tu vas voir, après avoir goûté ça, tu voudras plus jamais partir de cette ville. Et si ça ne te convainc pas, t’as qu’à me faire signe, si t’as besoin d’un coup de pouce financier. Tant que t’es pas trop regardant sur la provenance du fric en question,
dit-il en terminant de verser le vin dans chacune de leur coupe. Alors, on boit à quoi?




(c) AGORA




#3399cc
Vilmos Desgoffe und Taxis
I'd tell you to go to hell but I don't want to see you there .by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos   Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Certains appellent cela un quiproquo | ft. Vilmos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ La Ville :: Quartier Naeviar :: Bar "The Gem"-